Winamp Logo
Religions du monde Cover
Religions du monde Profile

Religions du monde

French, Religion, 1 season, 89 episodes, 2 days, 23 hours, 56 minutes
About
Religions du monde traite de l’actualité religieuse et de sujets de société : les sectes, la recherche spirituelle, mais aussi la religion sur l’Internet. Des portraits nourrissent également cette émission présentée par Geneviève Delrue.
Episode Artwork

Gospels et francophonie : une histoire postcoloniale

Les Gospels sont nés aux États-Unis dans une Amérique ségréguée, comme le décrit Sébastien Fath, spécialiste du protestantisme : « L’histoire de ce genre musical prend sa source dans le commerce triangulaire des esclaves, la colonisation, puis la décolonisation et les flux d’immigration Sud-Nord. » Les Gospels ont circulé vers les Caraïbes, l’Afrique de l’Ouest et la France. Une histoire qui s’inscrit dans la colonisation puis dans le processus postcolonial, la circulation entre les continents et entre les cultures. « En tant que composante, aujourd’hui, de ce que l’on décrit de plus en plus communément comme les Afrocultures transnationales, ce Gospel francophone qui s’est déployé en Afrique de l’Ouest et dans les Caraïbes ne construit pas seulement ses référentiels par rapport à la Black Culture états-unienne. Tel qu’il s’exprime dans les répertoires du Gospel francophone, ou simplement dans ses modes de présentation, il regarde plutôt vers l’Afrique et les Caraïbes, sans renier pour autant l’importance fondatrice du référentiel de l’émancipation de l’esclavage. »Gospels et Francophonie, avec Sébastien Fath en studio et en musique.Invité en studio :Sébastien Fath, historien, spécialiste du protestantisme, membre du Groupe Sociétés Religions Laïcités (Laboratoire de recherches du CNRS et de l’École Pratique des Hautes Études).
7/5/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

L’histoire incroyable des chrétiens cachés au Japon, ou « kakure kirishitan »

Au XVIè siècle, des missionnaires, dont le jésuite François-Xavier, un des fondateurs de la Compagnie de Jésus, arrivent au Japon, à la suite de commerçants venus de Goa (comptoir portugais à l’époque). Les missionnaires s’installent, apprennent la langue et convertissent des Japonais. La communauté catholique japonaise s’agrandit. Mais au XVIIè siècle, le catholicisme est interdit par les Shogun qui dominent le pays d’une main de fer, des persécutions qui dureront plus de deux siècles et demi : tortures, massacres, conversions forcées au bouddhisme, interdiction de pratiquer sa foi chrétienne. Malgré cela, la foi s’est transmise de génération en génération, de façon secrète, sans prêtre, sans clergé, avec très peu d’écrits. Ils sont redécouverts à la faveur de la réouverture du pays à la fin du XIXè siècle sous l’ère Meiji, lorsque de nouvelles missions catholiques sont autorisées. Le prêtre Bernard Petitjean des Missions Étrangères de Paris rencontre ces chrétiens cachés à Nagasaki en 1865. Il en témoignera dans de nombreuses lettres que lui et d’autres prêtres ont écrites, que l’historienne Sylvie Morishita a étudiées et qu’elle a fait paraître dans cet ouvrage : « Lettres de Nagasaki. Les chrétiens japonais au milieu du XIXè siècle d’après les Missions Étrangères de Paris » (éditions du Cerf, 2024).En 2023, lors d’un reportage sur les traces des chrétiens cachés au Japon, dont certains refusent toujours de rallier l’Église de Rome, la journaliste franco-japonaise Alissa Descotes-Toyosaki découvre dans sa propre famille un héritage de cette tradition chrétienne restée secrète, dont le seul témoignage est une petite statuette d’une Maria Kannon, portant un panier avec un poisson, en réalité une Vierge Marie sous l’apparence de la figure de la déesse de la miséricorde bouddhiste, avec, au dos de la statuette, une croix, symbole de la foi clandestine lors des persécutions. Elle emmène en 2024 sa mère Reiko Descotes-Toyosaki, catholique, dans le sud du pays, à la rencontre de ces chrétiens cachés, qui conservent aujourd’hui encore leurs rites ancestraux et qui ne sont plus que quelques centaines.Un pèlerinage également à Nagasaki, où la bombe atomique larguée par les Américains le 9 août 1945 a détruit notamment le quartier d’Urakami, le grand quartier chrétien de la ville, d’où la grand-mère de Reiko Descotes-Toyosaki était originaire.Invitées en studio :- Sylvie Morishita, historienne, docteure en Théologie catholique de l’Université de Strasbourg, auteure de « Lettres de Nagasaki. Les chrétiens japonais au milieu du XIXè siècle d’après les Missions Étrangères de Paris » (éditions du Cerf, 2024)- Alissa Descotes-Toyosaki, auteure d’un reportage sur les chrétiens cachés au sud du Japon (nov.2022)- Témoignages audio de chrétiens cachés recueillis dans le sud du Japon par Alissa Descotes-Toyosaki- Témoignage de Reiko Descotes-Toyosaki, mère d’Alissa Descotes-Toyosaki, sur sa rencontre avec des chrétiens cachés, « kakure kirishitan », en 2024Reportage au musée des Missions Étrangères de Paris, avec le prêtre Antoine de Monjour, autour de l’exposition « Des samouraïs aux mangas, l’épopée chrétienne au Japon ».Pour aller plus loin :Livres sur le christianisme au Japon :- « Devenir Japonais. La mission jésuite au Japon », d’Hélène Vu Thanh, (éditions PUPS, 2016)- « La foi des ancêtres. Chrétiens cachés et catholiques dans la société villageoise japonaise XVIIe XIXe siècles », de Martin Nogueira Ramos (éditions CNRS, 2019)- « L’art des missions catholiques au Japon (XVIè - XVIIè siècle) », de Sylvie Morishita (éditions du Cerf, 2020).Diaporama
6/28/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Aïd-al-Adha, Aïd-el-Kebir ou Tabaski : une année à l’épreuve des crises

Cette année, l’Aïd-el-Kebir ou Aïd-al-Adha, appelée Tabaski en Afrique de l’Ouest, était célébrée le 16 ou le 17 juin selon les pays. Traditionnellement liée au hajj, le grand pèlerinage à La Mecque, l’Aïd-al-Adha commémore le geste d’Abraham – Ibrahim – lorsque Dieu lui apparaît en rêve et lui demande de sacrifier son fils. Alors qu’il est sur le point de commettre cet acte, Dieu remplace son fils par un bélier. Aujourd’hui, c’est une fête en famille, de partage et de solidarité, dont les célébrations diffèrent selon les pays ou les régions. Certaines subissent les guerres, au Sahel, au Soudan ou à Gaza. Ceux qui ont fui leur pays souffrent de cet éloignement, que tentent de compenser des associations d’aide humanitaire par exemple en France où le nombre de bénéficiaires n’a cessé de grimper ces derniers mois.En France, selon les profils sociologiques, les pratiques peuvent changer, notamment autour de l’abattage des moutons : des réflexions théologiques intègrent de nouveaux questionnements sur le végétarisme, dans les pays où la viande est abondante.Invités :- Sarah Aïter, doctorante en Sociologie politique et spécialiste de l’islam notamment sur les intellectuels musulmans en France- Moussa Khedimellah, sociologue des religions diplômé de l’EHESS Paris, spécialiste de l’islam dans l’espace public en France et des nouveaux mouvements religieux.Témoignages :- Reportage à Gaza (par Rami Al Meghari à Gaza et Sami Boukhelifa, envoyé spécial permanent de RFI à Jérusalem)- El Boukary Ben Essayouti, chef de la mission culturelle de Tombouctou au Mali- Mohamed Ag Malha, coordinateur du camp de réfugiés de Mbera en Mauritanie.- Reportages en France à la Grande Mosquée de Paris et au SIF (Secours Islamique de France).- Chems-eddine Hafiz, Recteur de la Grande Mosquée de Paris- Souleymane Abagana, directeur des programmes et opérations à l’international au Secours Islamique France- Pascal Ramirez, directeur de la mission sociale France au Secours Islamique France.
6/21/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Inde : l’hindouisme et le nationalisme hindou du BJP

L’Inde, et ses 1 milliard 400 millions d’habitants, compte environ 80% d’hindouistes, 13% de musulmans mais aussi des chrétiens, des sikhs, des bouddhistes, des jaïns… un pays-continent complexe, multiple, gouverné depuis plus de 10 ans par le BJP, le parti nationaliste du Premier ministre Narendra Modi, qui a prêté serment début juin 2024 pour un troisième mandat. Narendra Modi avait fait campagne en utilisant la religion avec des arguments ouvertement islamophobes, lui qui voudrait faire de l’Inde un « hindu rashtra », une nation hindoue, un pays couleur safran, la couleur de l’hindouisme adoptée par le parti politique au pouvoir, le BJP.Mais les résultats annoncés début juin 2024 ne lui ont pas concédé la majorité absolue, Narendra Modi devra donc gouverner en coalition et peut-être cesser de brandir les menaces à l’égard des musulmans et des croyants d’autres groupes religieux du pays.Invité en studio :Christophe Jaffrelot, chercheur au CERI-Sciences Po et au CNRS, auteur de « L’Inde de Modi, national-populisme et démocratie ethnique », paru en 2019 aux éditions Fayard.Reportages de nos correspondants en Inde (Côme Bastin) et de notre envoyée spéciale Clea Broadhurst.
6/14/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Rites funéraires et croyances : comment passer dans l’au-delà ?

Quel rapport les vivants entretiennent-ils avec la mort et avec les morts ? Comment surmonter l’épreuve de la perte d’un être cher ? Quels rites funéraires pour permettre le passage du monde des vivants au monde des morts ? Quelles étapes sont nécessaires aux vivants pour accompagner et accepter cette séparation ? L’exposition « Mourir quelle histoire » au Musée de Bretagne (co-produite avec l’Abbaye de Daoulas qui l’a exposée en 2023) présente jusqu’au 22 septembre 2024 quelque 300 objets et des vidéos qui montrent la diversité de ces cérémonials en France, mais aussi ailleurs dans le monde, à Madagascar, au Ghana, au Tibet, au Mexique ou en Amazonie brésilienne.Reportage au Musée de Bretagne à Rennes avec Laurence Prod’homme, co-commissaire de l’exposition, conservatrice en chef du Patrimoine, responsable recherche, Musée de Bretagne.
6/7/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Malaisie, multiconfessionnelle, multiethnique, dominée par l’islam politique

La Malaisie, située en Asie du Sud-Est, est à cheval entre le continent et les îles dont celle de Bornéo que le pays partage avec le Sultanat de Brunei et l’Indonésie. Dans ce pays de 34 millions d’habitants, à majorité musulmane, où l’islam politique est la force dirigeante, se côtoient une multitude d’ethnies et de confessions religieuses, qui doivent composer avec la majorité au pouvoir et avec la Constitution de 1957 qui a instauré l’islam comme religion d’État et la préférence aux Malais.Quelle est la particularité de la Malaisie ? Quels ont été les différents moments forts dans l’islamisation, et où en est la Malaisie aujourd’hui ? Comment s’articule sa revendication de pays islamique moderne et ouvert sur le monde, avec dans le même temps un conservatisme religieux ?Invité en studio :David Delfolie, enseignant chercheur à Sciences Po Lille, spécialiste de l’islam politique, membre de l’IRASEC, l’Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, auteur de l’article sur la Malaisie « Tous les chemins ne mènent pas à Médine » paru dans l’ouvrage collectif « L’Asie du Sud-Est 2024, bilan, enjeux et perspectives » publié par l’IRASEC.Entretien avec Sophie Lemière, politologue et spécialiste de la Malaisie, basée à Kuala Lumpur.Reportage à Kuching sur le dialogue interreligieux dans l’État de Sarawak / Juliette Pietraszewski.
5/31/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Ukraine : les églises orthodoxes face à la guerre

L’Ukraine fait face depuis deux ans à la guerre, suite à l’invasion de son territoire par la Russie. Les églises orthodoxes elles aussi subissent les conséquences de cette guerre qui a véritablement commencé, il y a 10 ans, après la révolution de Maïdan (après le refus du président Viktor Ianoukovitch de signer l’accord d’association avec l’Union européenne, préférant se rapprocher de Moscou), les annexions de la Crimée et des territoires de l’Est par la Russie. (Rediffusion) Comment faire nation lorsque le pays voisin nie son existence ? L’Ukraine revendique sa langue, son identité, et aussi son église orthodoxe indépendante de Moscou.En Ukraine, deux églises orthodoxes se font face : l’église orthodoxe ukrainienne affiliée au patriarcat de Moscou et l’église orthodoxe d’Ukraine, qui a obtenu son autocéphalie en 2019.Alors que le patriarche orthodoxe de Moscou, Cyrille, soutient ouvertement l’invasion russe depuis le début de la guerre, les autorités ukrainiennes considèrent l’église orthodoxe ukrainienne affiliée au Patriarcat de Moscou comme un fer de lance des services de renseignement russes et d’une doctrine agressive du monde russe.Avec la guerre, de nombreuses paroisses de l’église orthodoxe ukrainienne liée au patriarcat de Moscou sont passées du côté de l’église d’Ukraine. Le métropolite Onuphre s’est lui aussi distancé des positions bellicistes de son supérieur Cyrille et a condamné la guerre.Les autorités ukrainiennes veulent désormais que les églises ukrainiennes qui dépendent encore du patriarcat Moscou rompent totalement leurs liens avec la Russie. Une loi en ce sens est en préparation à la Rada, le Parlement ukrainien. Reportage et témoignages recueillis à Kiev.Émission initialement diffusée en février 2024. En images
5/24/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Accompagner la fin de vie : un projet de loi en débat en France

Les députés français examinent un projet de loi sur l’aide active à mourir. Un projet qui va trop loin pour les uns, qui craignent la légalisation d’une aide à mourir, et pas assez loin pour d’autres, favorables à l’euthanasie. Avec le projet de loi sur « l’aide active à mourir » en cours d’examen en France, c’est un changement sociétal qui s’annonce : ni euthanasie ni suicide assisté, on se trouverait entre les deux, avec une partie du texte sur le développement des soins palliatifs, et l’autre qui sera très débattue sur l’aide active à mourir. Des mots froids, dans un texte de loi, lorsque la réalité au contact des personnes qui souffrent est complexe et sensible.Comment accompagner dignement ces personnes comme celles qui souffrent de la maladie de Charcot, qui se termine inexorablement par l’étouffement, ou d’autres maladies comme les cancers ou des accidents qui entraînent d’atroces souffrances ?À quel dilemme les soignants sont-ils confrontés, comment les confessions religieuses, notamment l’Église catholique, appréhendent-elles ces situations, quand il s’agit de la mort ?Notre reporter Maxime Grember s’est rendu dans le Centre hospitalier de Roubaix dans le nord de la France, et en Belgique auprès d’accompagnateurs spirituels, pays où la loi sur l’euthanasie est entrée en vigueur en 2002, il y a tout juste 22 ans.Reportage au Centre Hospitalier de Roubaix / Maxime Grember- Dr Katia Hebbar-Savean, responsable du service des soins palliatifs - Dr François Guillemot, gastro-entérologue à la retraite- Remerciements : Bernard Avril.Projet de loi relatif à l’accompagnement des malades et de la fin de vieEntretien avec Mgr Vincent Jordy, évêque de Tours, vice-président de la CEF (Conférence des Evêques de France), un des porte-paroles de la CEF sur la fin de vie.Reportage en Belgique auprès d’accompagnateurs spirituels / Maxime Grember- Marie-Thérèse Hautier, accompagnatrice spirituelle aux Cliniques Universitaires Saint-Luc de Bruxelles- Gabriel Ringlet, prêtre catholique, accompagnateur spirituel, écrivain, théologien, auteur de « Vous me coucherez nu sur la terre nue. L’accompagnement spirituel jusqu’à l’euthanasie », Albin MichelLoi belge sur le site de l’ADMD Belgique (Association pour le droit de mourir dans la dignité).
5/17/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Dieu et sport : quel rapport au corps dans les trois monothéismes ?

Alors que la France se prépare à accueillir les Jeux olympiques, nous nous interrogeons sur le rapport au corps dans les différentes traditions religieuses. Que disent les trois religions monothéistes, le christianisme, le judaïsme et l’islam ? Et comment ces religions s’inscrivent dans ce rendez-vous des Jeux olympiques ? Le livre publié en avril 2024, Le Dieu du sport, les trois monothéismes, aux éditions du Cerf, s’articule autour de trois chapitres : judaïsme, christianisme, islam, sans pour autant émettre de comparaisons. Avec trois auteurs qui s’expriment surtout de façon personnelle : Marc-Alain Ouaknin pour le judaïsme, Emmanuel Falque pour le christianisme et Ghaleb Bencheikh pour l’islam.► En début d'émission, reportage au stade Pierre de Coubertin pour une rencontre auprès de jeunes chrétiens, d'anciens athlètes de haut niveau et de responsables d'églises, engagés dans le sport.
5/10/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

La foi bahaïe, persécutée en Iran, présente sur tous les continents

La religion bahaïe a été fondée au XIXè siècle en Perse, l’Iran d’aujourd’hui. La foi bahaïe prône la tolérance, la justice sociale, l’égalité entre les hommes et les femmes, l’unicité de Dieu. Les bahaïs ont toujours été persécutés en Iran, de manière codifiée après la révolution islamique de 1979. Dans son dernier rapport paru en avril 2024, l’organisation de droits humains Human Rights Watch désigne ces persécutions comme constitutifs de crimes contre l’humanité. Aujourd’hui les bahaïs sont présents sur tous les continents, l’Afrique, l’Asie, l’Océanie, l’Amérique, l’Europe, l’éducation est une des valeurs centrales de leur religion en vertu de laquelle ils prônent un message de paix et de fraternité entre tous les êtres humains.Invités en studio :- Hamdam Nadafi, directrice du Bureau des Affaires extérieures des bahaïs de France.- Hiram Bouteillet, membre du Bureau des Affaires extérieures des bahaïs de France. Intervenant :- Ahmed Benchemsi, porte-parole et directeur de la communication de Human Rights Watch (HRW) pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord.- Rapport de HRW publié le 1/04/2024 : « La botte sur mon cou : le crime de persécution des autorités iraniennes contre les bahaïs en Iran » 
5/3/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Le marché des Dieux, ou comment naissent les innovations religieuses

Comment naissent les innovations religieuses ? Comment le monothéisme est-il devenu une innovation, notamment dans la religion juive, qui a pu induire un changement de société ? Et comment expliquer qu’un courant juif très minoritaire à l’époque soit devenu un groupe dominant, celui des chrétiens, entre le IIè et le IVè siècle de notre ère ? Cette évolution a été provoquée par plusieurs crises qui ont constitué des éléments déclencheurs, nous dit l’anthropologue Dominique Desjeux, dans son livre « Le marché des Dieux ». L’auteur parcourt plusieurs siècles d’histoire sous le prisme de la sociologie pour analyser la naissance de ces innovations religieuses, du judaïsme au christianisme et leur développement autour de la Méditerranée.Invité :- Dominique Desjeux, anthropologue, professeur émérite à l’Université Paris-Cité Sorbonne SHS, auteur de : « Le marché des Dieux. Comment naissent les innovations religieuses. Du judaïsme au christianisme » (éditions Puf, 2022).
4/26/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Des femmes pasteures présentent une Bible « par et pour » les femmes d’Afrique

Des femmes pasteures qui exercent dans différentes églises protestantes en France et sur le continent africain présentent une Bible commentée « par et pour » les femmes d’Afrique. L’édition dans sa version en français est le fruit d’un travail collectif entre protestants et catholiques, conçue par des femmes. L’ouvrage encourage à l’autonomisation des femmes et permet de s’éloigner d’un regard uniquement occidental de la Bible.  Cette Bible est surtout enrichie de 52 thématiques sur des préoccupations de la vie quotidienne, parfois difficiles à aborder sur le continent africain entre hommes et femmes et au sein des églises, comme l’héritage, le veuvage, le viol, les mutilations génitales, l’homosexualité ou la polygamie. 
4/19/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

RDC : femmes et conflit dans l’est, comment résister à la violence

L’est de la République Démocratique du Congo est en proie à des conflits meurtriers depuis plus de 30 ans, qui ont fait plusieurs dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés, même s’il est difficile d’obtenir des chiffres fiables. La situation ne cesse de se dégrader depuis la fin des années 1990, notamment avec l’avancée de plusieurs dizaines de milices et de mouvements armés dont le M23, accusé d’être soutenu par le Rwanda voisin, dans une vaste région convoitée pour ses ressources minières et agricoles, minée par les conflits ethniques et fonciers, où l’État est quasiment absent. Comment continuer à vivre, à espérer, à résister et à croire dans ces conditions de violence ? Comment les femmes qui sont exposées en particulier aux violences sexuelles arrivent-elles à se projeter dans un avenir pourtant incertain ? Quel rôle de la religion, de la foi pour tenir dans ces conditions extrêmes ?Invitée en studio :- Marie Desanges Kavene, originaire de Butembo, religieuse congolaise de la congrégation des Sœurs Servites de Marie, professeure invitée et associée au département de recherche de théologie pratique et pastorale des facultés Loyola à Paris, auteure de « Femmes dans la guerre au Nord-Kivu (RDC), Résilience et foi chrétienne pour que la vie continue » (Editions Karthala, 2023).Interviews :- Léonard Santedi, prêtre de l’archidiocèse de Kinshasa en RDC et recteur de l’Université catholique de Kinshasa.- Rose Kahambu Tuombeane, co-fondatrice de l’association DYFEGOU (Dynamique des Femmes pour la bonne Gouvernance), militante pour la paix et pour les droits des femmes, basée à Butembo dans le Nord-Kivu.- Correspondance de Coralie Pierret à Goma.
4/12/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

« Visions chamaniques » : de l’ayahuasca au Pérou à l’iboga au Gabon

L’ayahuasca est un breuvage hallucinogène utilisé dans les sociétés amérindiennes d’Amazonie par les chamanes guérisseurs des corps et des âmes. Au Gabon, c’est la racine de l’iboga qui est consommée dans les rites d’initiation bwiti. Des breuvages et poudres que certains Occidentaux consomment dans des quêtes de développement personnel, avec un essor du « tourisme chamanique » depuis les années 1960. (Rediffusion) Avec le commissaire de l’exposition « Visions Chamaniques » au Musée du Quai Branly à Paris, nous vous proposons un parcours centré sur les populations Shipibo-Konibo en Amazonie péruvienne, jusqu’à la globalisation de l’ayahuasca auprès des Occidentaux à partir des années 1960, un phénomène qui s’est aussi développé au Gabon avec l’iboga.Invité : David Dupuis, anthropologue, commissaire de l’exposition « Visions chamaniques » au Musée du Quai Branly (du 14/11/2023 au 26/05/2024).Reportage au Gabon sur l’iboga - Yves-Laurent Goma.Extraits du documentaire de Vincent Gallet intitulé « Onanyati, art visionnaire sacré d’Amazonie ».
4/5/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Jérusalem : Esplanade des Mosquées ou Mont du Temple, lieu de toutes les tensions

À Jérusalem, berceau des trois religions du livre, le judaïsme, le christianisme et l’islam, un lieu cristallise toutes les tensions politiques et religieuses : les musulmans l’appellent l’Esplanade des Mosquées, avec le Dôme du Rocher d’où le prophète s’éleva au ciel et au sud, la mosquée Al Aqsa, troisième lieu saint de l’islam. Les juifs nomment cette esplanade le Mont du Temple, où était érigé le second temple bâti par Salomon, détruit en 70 A.-C., dont il reste en contrebas une partie du mur d’enceinte, le Mur des Lamentations. Depuis la Guerre des Six jours en 1967, un statu quo précaire régit l’Esplanade des Mosquées, mais ces règles sont de plus en plus remises en question et l’accès aux lieux de culte est de plus en plus restreint, des tensions exacerbées dans le contexte de la guerre à Gaza. Invité en studio :- Vincent Lemire, professeur à l’Université Paris-Est - Gustave-Eiffel à Marnes-la-Vallée, ancien directeur du Centre de recherche français à Jérusalem, auteur de « Au pied du Mur, vie et mort du quartier des maghrébins de Jérusalem, 1187-1967 » (Éd. du Seuil, janvier 2022), « Histoire de Jérusalem » (Éd. Les Arènes, 2022)Archives sonores de nos correspondants et envoyés spéciaux permanents à Jérusalem.
3/29/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

La Jordanie mise sur le dialogue interreligieux

La Jordanie mise sur sa diplomatie et sur la promotion du dialogue interreligieux comme vecteurs de paix et de stabilité, alors que la guerre à Gaza fait craindre un embrasement régional, après les massacres perpétrés par le Hamas le 7 octobre 2023 et les opérations militaires meurtrières lancées par l’armée israélienne qui ont fait des milliers de morts. Depuis la création de l’État d’Israël en 1948, la dynastie hachémite revendique aussi son rôle de gardienne des lieux saints musulmans et chrétiens de Jérusalem. Ce pays de 11 millions d’habitants compte plusieurs millions de réfugiés palestiniens mais aussi de nombreux Irakiens et Syriens. Plus de 90% de la population jordanienne est musulmane, l’islam est religion d’État. Le royaume s’appuie notamment sur le dialogue interreligieux avec les minorités chrétiennes qui représentent entre 4 et 6% des habitants pour promouvoir une certaine stabilité. Rencontres et reportage à Amman. Reportage à Amman :Rencontres avec :- Renée Hattar, directrice du RIIFS (Royal Institute for Inter Faith Studies), Institut Royal d’Etudes Interreligieuses, fondé en 1994- Aïcha Lahdhiri, professeure de Philosophie islamique médiévale, chercheuse au RIIFS (Institut Royal d’Études Interreligieuses)- Hassan Abu Arqoub, docteur en Études islamiques, mufti auprès du ministère des Affaires religieuses de l’État jordanien- Ibrahim Dabbour, prêtre orthodoxe, secrétaire général du Conseil des églises chrétiennes de Jordanie- Rifat Bader, prêtre catholique, curé de l’Église du Sacré Cœur à Amman en Jordanie, directeur du Centre catholique des études et des médias et fondateur du site abouna.org.- Firas Malkawi, guide touristique jordanien.
3/22/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Philosopher en islam avec Souleymane Bachir Diagne

À l’heure des replis identitaires, de la fermeture des espaces de dialogue, des tensions et des guerres qui font l’actualité du monde, nous parlons ouverture, pluralisme et philosophie en islam avec le grand philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne et Alioune Bah, jeune philosophe guinéen qui vient de publier un ouvrage sur la pensée de son mentor intitulé « L’islam rationnel de Souleymane Bachir Diagne » (éditions Riveneuve). Alioune Bah revient sur la pensée du philosophe sénégalais, inspiré du poète et philosophe Mohammed Iqbal, autour d’une religion en mouvement, ancrée dans un monde pluriel en profonde mutation.Une conversation entre deux philosophes de générations différentes, qui propulsent leurs réflexions sur l’islam des lumières à l’aune du temps présent et des générations futures.Alors que le ramadan a commencé, mois sacré pour les musulmans, Souleymane Bachir Diagne invite à se décentrer et à revenir à l’essence de l’humanité, notamment dans la guerre à Gaza. « Il faut espérer que ce mois de ramadan apporte la possibilité de se parler, de comprendre qu’au bout du compte la guerre ne résout jamais rien. On a le sentiment que l’existence même de l’autre est la négation de ma propre existence. On ne peut pas imaginer situation plus tribale que cela. » Invités en studio :- Souleymane Bachir Diagne, philosophe sénégalais, professeur de Philosophie et de Littérature et directeur de l’Institut d’études africaines à l’Université de Columbia à New York, auteur de nombreux ouvrages dont « Comment philosopher en islam » (Éd. Philippe Rey, 2013), « Le fagot de ma mémoire » (Éd. Philippe Rey, 2021)- Alioune Bah, philosophe guinéen, directeur du master Philosophie et Psychopédagogie à l’Université de Sonfonia en Guinée, chercheur associé à l’Université de Strasbourg, auteur de « L’islam rationnel de Souleymane Bachir Diagne » (Éd. Riveneuve, 2023).
3/15/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Femmes et religion : témoignages croisés de deux femmes engagées

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, nous recevons deux femmes engagées dans leurs églises respectives : Véronique Margron, sœur dominicaine, théologienne, présidente de la Conférence des Religieux et Religieuses de France, et Emmanuelle Seyboldt, pasteure et présidente de l’Église Protestante Unie de France. Elles nous parlent de leurs engagements et de leurs combats. Le synode sur l’avenir de l’Église catholique accélère-t-il les réflexions sur la place des femmes dans l’institution ? Certains, dont le pape François lui-même, souhaitent davantage de femmes à des postes élevés de la hiérarchie et prônent l’accès des femmes au diaconat, d’autres veulent aller plus loin et donner accès aux femmes à la prêtrise.De son côté, l’Église protestante de France accueille des femmes pasteures depuis plus de 60 ans, des années de lutte ou de révolution qui remontent à plus d’un siècle.Invitées en studio :- Véronique Margron, sœur dominicaine, présidente de la CORREF (Conférence des religieux et religieuses de France), auteure de plusieurs ouvrages dont « Un moment de vérité. Abus sexuels dans l’Église, une théologienne s’engage » (Éd. Albin Michel, 2019), co-auteure de « Se réformer ou mourir, Sept théologiennes prennent la parole » (2023, Éd. Salvator)- Emmanuelle Seyboldt, pasteure, présidente de l’EPUdF (Église Protestante Unie de France), co-auteure de « Des femmes et des dieux » (2021, Éd. Les Arènes).Reportage en Irlande / Clémence Pénard.
3/8/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Ukraine : témoignages de religieux et de citoyens happés dans la guerre

« On s’adresse à Dieu pour qu’il nous aide à survivre », c’est une des phrases entendues à plusieurs reprises en Ukraine alors que la guerre totale fait rage depuis 2 ans, après l’invasion du territoire ukrainien par les troupes russes qui a déjà fait plusieurs dizaines de milliers de morts. Témoignages croisés recueillis auprès de croyants et de non croyants, de prêtres et d’aumôniers militaires présents dans cette guerre qui a véritablement commencé, il y a 10 ans.
3/1/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Ukraine : les églises orthodoxes face à la guerre

L’Ukraine fait face depuis deux ans à la guerre, suite à l’invasion de son territoire par la Russie. Les églises orthodoxes elles aussi subissent les conséquences de cette guerre qui a véritablement commencé, il y a 10 ans, après la révolution de Maïdan (après le refus du président Viktor Ianoukovitch de signer l’accord d’association avec l’Union européenne, préférant se rapprocher de Moscou), les annexions de la Crimée et des territoires de l’Est par la Russie. Comment faire nation lorsque le pays voisin nie son existence ? L’Ukraine revendique sa langue, son identité, et aussi son église orthodoxe indépendante de Moscou.En Ukraine, deux églises orthodoxes se font face : l’église orthodoxe ukrainienne affiliée au patriarcat de Moscou et l’église orthodoxe d’Ukraine, qui a obtenu son autocéphalie en 2019.Alors que le patriarche orthodoxe de Moscou, Cyrille, soutient ouvertement l’invasion russe depuis le début de la guerre, les autorités ukrainiennes considèrent l’église orthodoxe ukrainienne affiliée au Patriarcat de Moscou comme un fer de lance des services de renseignement russes et d’une doctrine agressive du monde russe.Avec la guerre, de nombreuses paroisses de l’église orthodoxe ukrainienne liée au patriarcat de Moscou sont passées du côté de l’église d’Ukraine. Le métropolite Onuphre s’est lui aussi distancé des positions bellicistes de son supérieur Cyrille et a condamné la guerre.Les autorités ukrainiennes veulent désormais que les églises ukrainiennes qui dépendent encore du patriarcat Moscou rompent totalement leurs liens avec la Russie. Une loi en ce sens est en préparation à la Rada, le Parlement ukrainien. Reportage et témoignages recueillis à Kiev. En images
2/23/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

« L’Odyssée du sacré » avec Frédéric Lenoir

Comment l’homme a-t-il développé depuis des millénaires des croyances, des religions, des spiritualités ? Comment sont nées les premières religions, des polythéismes aux monothéismes ? Comment chaque bouleversement du mode de vie a eu un impact sur le rapport au sacré, depuis la sédentarisation, jusqu’au monde connecté ? (Rediffusion) Avec notre invité Frédéric Lenoir qui publie l’Odyssée du Sacré (éditions Albin Michel), nous allons plonger dans cette histoire du sacré depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours, en parcourant la grande histoire des croyances et des spiritualités.Invité : Frédéric Lenoir, philosophe, sociologue, écrivain, historien des religions et des spiritualités, auteur de « L’Odyssée du sacré » (éd. Albin Michel, novembre 2023).
2/16/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

La Jordanie préserve « Béthanie au-delà du Jourdain », désignée comme le lieu du baptême de Jésus

Le site où Jésus de Nazareth a été baptisé, Al Maghtas ou « Béthanie au-delà du Jourdain », situé à quelques kilomètres au nord de la mer Morte, a été classé en 2015 au patrimoine mondial de l’Unesco. Pour les Jordaniens qui ont entrepris des fouilles archéologiques depuis plus de 20 ans et développent le potentiel touristique de ce site, il est clair que c’est du côté oriental du Jourdain que Jean le Baptiste aurait baptisé Jésus.  Sur la rive orientale du Jourdain, après l’Épiphanie, les chrétiens grecs orthodoxes ont célébré le 26 janvier 2024 un grand pèlerinage sur le site du baptême de Jésus, avec la présence exceptionnelle de Théophile III, le patriarche orthodoxe de Jérusalem et de toute la Palestine, alors que la guerre se poursuivait à Gaza, avec des conséquences importantes sur la fréquentation touristique du royaume hachémite qui prône pourtant la stabilité et la sécurité sur son territoire.Reportage sur le site du baptême, à « Béthanie au-delà du Jourdain ». Diaporama
2/9/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Mgr Jamal Khader, chrétien palestinien, nommé évêque de Djibouti: le refus de la violence

« Nous les chrétiens palestiniens, nous avons le droit de parler car nous avons souffert avec tous les autres ». Portrait de Mgr Jamal Khader, chrétien palestinien, vicaire du patriarcat latin de Jérusalem pour la Jordanie, nommé en janvier 2024 évêque de Djibouti. Alors que les bombardements israéliens se poursuivent à Gaza en riposte aux attaques du 7 octobre par le Hamas contre Israël et les prises d’otages, Mgr Jamal Khader nous livre son regard sur le conflit israélo-palestinien et la guerre à Gaza, son désir de justice, de paix et de réconciliation.Né dans un village de Cisjordanie occupée dans une famille catholique, Mgr Jamal Khader a suivi le séminaire de Beit Jala et a été ordonné prêtre en 1988. Après un doctorat en théologie dogmatique à Rome, il a été professeur puis recteur du séminaire où il avait étudié, il a également enseigné à l’université de Bethléem. Il a été curé de la paroisse de la Sainte-Famille à Ramallah et a dirigé les écoles du Patriarcat latin dans les Territoires Palestiniens avant d’être nommé évêque du patriarcat latin de Jérusalem pour la Jordanie.De longues années d’expérience de terrain que le pape François lui a demandé en janvier 2024 de mettre à profit dans le diocèse de Djibouti, pour faire le lien entre le monde arabe et le monde africain.Invité : Mgr Jamal Khader, vicaire du patriarcat latin de Jérusalem pour la Jordanie, nommé en janvier 2024 évêque de Djibouti, rencontré à Amman.Et rencontre avec Rif'at Bader, prêtre catholique, curé de l’Église du Sacré Cœur à Amman en Jordanie, directeur du Centre catholique des études et des médias et fondateur du site abouna.org.
2/1/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Mongolie, pays à majorité bouddhiste ouvert sur le monde

La Mongolie est aujourd’hui le seul pays à majorité bouddhiste Vajrayana (hormis le Bhoutan), sa Constitution de 1992 garantit la liberté religieuse, offrant un pluralisme unique dans la région. Pays bordé par deux géants, la Chine d’un côté, la Russie de l’autre, la Mongolie a su, depuis le retour à la démocratie en 1991, allier le bouddhisme himalayen de l’École Gelugpa (tibétain), et le tengrisme, religion locale que Gengis Khan avait adoptée et que certains brandissent aujourd’hui comme une revendication identitaire -, sur fond de chamanisme, avec des minorités chrétiennes ou musulmanes. Comment ce pays longtemps conquérant s’est-il construit à la croisée de ces croyances et des influences des empires et des États voisins ?Loin du fracas de la guerre à Gaza, en Ukraine ou au Soudan, plongée dans cette histoire passionnante qui nous éclaire sur l’ouverture religieuse des Mongols aujourd’hui.Invité en studio : Éric Vinson, directeur de l’Institut d’Études bouddhiques, spécialiste du fait religieux et de la laïcité.Correspondance à Rome : Éric Sénanque, présent en Mongolie lors du voyage apostolique du pape François.(Rediffusion)
1/26/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Religion en prison et laïcité : le rôle des aumôniers de prison

La religion occupe une place importante en prison. Elle peut représenter pour les détenus un espace d’apaisement, de confidence, de socialisation, avec des visites liées au culte. Pour l’État et l’administration pénitentiaire, elle peut constituer un facteur de pacification. En France, les aumôniers de prison sont un service de l’État laïc, ils accompagnent les détenus qui le demandent.Quels rapports entretiennent les détenus avec les religions, la spiritualité ? Comment l’État organise cette présence dans les lieux de détention ? Entretiens et témoignages dans cette émission. Invités :- Philippe Gaudin, directeur de l’IREL (Institut d’études des religions et de la laïcité) de l’EPHE (École des Hautes Études en Sciences Sociales)- Thibaut Ducloux, sociologue, auteur de « Illuminations carcérales, comment la vie en prison produit du religieux » (Éd. Labor et Fides, 2023).Témoignages :- Mohamed Loueslati, aumônier national musulman des prisons- Bruno Lachnitt, aumônier national catholique des prisons.
1/19/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Vatican et bénédiction des couples homosexuels et divorcés-remariés : fronde et mise au point

Le Vatican a publié, le 18 décembre 2023, une déclaration autorisant la bénédiction religieuse des « couples irréguliers » selon l’Église, en référence aux couples homosexuels et aux divorcés-remariés. Une déclaration accueillie positivement par certains, mais qui a suscité une fronde, notamment sur le continent africain, où l’homosexualité est criminalisée dans de nombreux pays, et reste un sujet clivant. Certains diocèses y compris en Europe ont aussi fait part de leurs interrogations. Depuis, le dicastère pour la Doctrine de la foi a publié en janvier 2024 une explication de texte. Invitée en studio :Céline Béraud, sociologue, directrice d'études à l'ÉHESS (École des Hautes Études en Sciences Sociales), spécialiste des questions de genre et sexualité dans le catholicisme, autrice de « Le catholicisme français à l'épreuve des scandales sexuels » (Éd. Seuil, 2021). Intervenants :- Cardinal Désiré Tsarahazana, archevêque de Toamasina (Tamatave) à Madagascar- Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers- Timothée de Montgolfier, président de l’association Devenir Un En Christ- Jean-Michel Dunand, fondateur de la Fraternité Communion Béthanie- Reportage au Bénin / Jean-Luc Aplogan.
1/12/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

« Visions chamaniques » : de l’ayahuasca au Pérou à l’iboga au Gabon

L’ayahuasca est un breuvage hallucinogène utilisé dans les sociétés amérindiennes d’Amazonie par les chamanes guérisseurs des corps et des âmes. Au Gabon, c’est la racine de l’iboga qui est consommée dans les rites d’initiation bwiti. Des breuvages et poudres que certains Occidentaux consomment dans des quêtes de développement personnel, avec un essor du « tourisme chamanique » depuis les années 1960. Avec le commissaire de l’exposition « Visions Chamaniques » au Musée du Quai Branly à Paris, nous vous proposons un parcours centré sur les populations Shipibo-Konibo en Amazonie péruvienne, jusqu’à la globalisation de l’ayahuasca auprès des Occidentaux à partir des années 1960, un phénomène qui s’est aussi développé au Gabon avec l’iboga.Invité : - David Dupuis, anthropologue, commissaire de l’exposition « Visions chamaniques » au Musée du Quai Branly (du 14/11/2023 au 26/05/2024).- Reportage au Gabon sur l’iboga - Yves-Laurent Goma.- Extraits du documentaire de Vincent Gallet intitulé « Onanyati, art visionnaire sacré d’Amazonie ».
1/4/202448 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Fatima, histoire d’un sanctuaire marial au centre de l’Église catholique au Portugal

Le sanctuaire marial de Fatima au Portugal attire, tous les ans, des millions de pèlerins du monde entier. C’est ici que la Vierge serait apparue à trois petits bergers en 1917. Un contexte historique particulier avec la Première Guerre mondiale et la Révolution Russe et des croyances populaires que l’Église catholique a su entretenir. Une histoire que le régime de Salazar (1933-1974) qui a dirigé le pays d’une main de fer, pendant 40 ans, a lui aussi utilisée à son profit, avec une forte connotation anticommuniste. Reportage à Fatima, guidée par deux historiens, Antonio Matos Ferreira et Duncan Simpson. Invités (reportage) :- Antonio Matos Ferreira, historien, spécialiste du catholicisme, professeur de Théologie à l’Université Catholique du Portugal- Duncan Simpson, chercheur à l’Institut de Sciences Sociales de l’Université de Lisbonne, historien, spécialiste du régime de « l’État Nouveau » de Salazar.  Rediffusion du 13 août 2023.
12/29/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Chrétiens d’Orient, 2 000 ans d’histoire et Noël endeuillé au Proche-Orient

Quelles traces ont laissées les Chrétiens d’Orient, qui vivent depuis l’avènement du christianisme il y a 2 000 ans de la Terre Sainte jusqu’en Inde, de l’Égypte à l’Éthiopie et dans le monde slave ? C’est cette histoire que retrace le livre illustré de photos « La civilisation des chrétiens d’Orient, une traversée du temps et du monde » paru aux éditions Albin Michel, dirigé par Charles Personnaz, directeur de l’institut National du Patrimoine et bénévole auprès de l’Œuvre d’Orient. Alors que Noël marque la naissance de Jésus, il y a plus de 2 000 ans, le temps n’est pas à la fête à Bethléem, en Cisjordanie, en ces temps de guerre à Gaza. Témoignages de prêtres de l’Église luthérienne et de l’Église grecque-orthodoxe à Bethléem. Invité :Charles Personnaz, directeur de l’Institut National du Patrimoine, bénévole à l’Œuvre d’Orient, qui a dirigé l’ouvrage « La civilisation des chrétiens d’Orient », paru aux éditions Albin Michel.Reportage et entretiens à Bethléem par l’envoyé spécial de RFI, Nicolas Falez :- Munther Isaac, pasteur de l'Église évangélique luthérienne de Bethléem- Issa Thaljieh, prêtre orthodoxe de rite grec, entretien réalisé dans la Basilique de la Nativité à Bethléem. Enrobé sur la destruction du patrimoine religieux à Gaza par les bombardements israéliens (mosquées, églises, cimetières), par notre envoyé spécial permanent à Jérusalem, Sami Boukhelifa.
12/22/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Hanouka, la fête juive des lumières assombrie par la guerre

Que signifie la fête juive de Hanouka, qu’on appelle aussi « la fête des lumières » ? Une fête d’hiver qui dure huit jours au cours desquels une bougie d’un chandelier à neuf branches (Hanoukkia) est allumée chaque soir. Quelle signification prend-elle particulièrement après les attaques du Hamas le 7 octobre et en ces temps de guerre à Gaza ? Invité en studio : Yann Boissière, rabbin du JEM (Judaïsme En Mouvement). Reportages : Allumage de la première bougie de Hanouka à la synagogue de Paris Beaugrenelle (JEM – Judaïsme En Mouvement) ECUJE (Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe) et le cours du Grand Rabbin de France Haïm Korsia sur Hanouka Veillée spirituelle interconfessionnelle et interconvictionnelle pour la paix.
12/15/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Les religions dans la COP28 et l’engagement du pape François

Quel rôle peuvent jouer les religions dans la lutte contre le changement climatique ? Lors de la COP28 qui se déroule à Dubaï, un pavillon multiconfessionnel leur est pour la première fois consacré au sein d’une négociation internationale sur le climat. Le pape François n’a pas pu s’y rendre pour des raisons de santé, mais son message pour une conversion écologique mondiale a été transmis. Un appel qui marque son pontificat notamment avec ses encycliques Laudato Si en 2015 et Laudato Deum en 2023. Décryptage de ces engagements avec nos invités. Invités :- Dominique Coatanea, responsable du domaine Éthique sociale et environnementale et maître de conférences au Centre Sèvres- Jean-Marie Guénois, rédacteur en chef au Figaro en charge des questions religieuses, auteur de « Pape François, la révolution » (éd. Gallimard, 2023).
12/8/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

« L’Odyssée du sacré » avec Frédéric Lenoir

Comment l’homme a-t-il développé depuis des millénaires des croyances, des religions, des spiritualités ? Comment sont nées les premières religions, des polythéismes aux monothéismes ? Comment chaque bouleversement du mode de vie a eu un impact sur le rapport au sacré, depuis la sédentarisation, jusqu’au monde connecté ?  Avec notre invité Frédéric Lenoir qui publie l’Odyssée du Sacré (éditions Albin Michel), nous allons plonger dans cette histoire du sacré depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours, en parcourant la grande histoire des croyances et des spiritualités.Invité : Frédéric Lenoir, philosophe, sociologue, écrivain, historien des religions et des spiritualités, auteur de « L’Odyssée du sacré » (éd. Albin Michel, novembre 2023).
12/1/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Jordanie : pèlerinage sur les sites bibliques et appel à la paix à Gaza

La Jordanie accueillait mi-novembre 2023 le 75e congrès de l’Association française des directeurs diocésains de pèlerinages (l’ANDDP) en partenariat avec le Jordan Tourism Board et à l’invitation du roi de Jordanie Abdallah II qui mise sur l’entente et l’amitié interreligieuse.  La Jordanie, connue pour ses joyaux comme Petra, mise aussi sur le tourisme de pèlerinage, avec ses cinq sites bibliques dont « Béthanie au-delà du Jourdain », reconnu par le Vatican comme le lieu du baptême de Jésus par Jean Baptiste, ou encore le Mont Nebo où Moïse serait mort. Après les attaques sanglantes du Hamas contre des Israéliens le 7 octobre 2023, les bombardements incessants de l’armée israélienne sur l’enclave palestinienne de Gaza se poursuivaient lors de ce reportage. Depuis, une trêve a été décrétée lors de la libération d’otages détenus par le Hamas. Malgré la guerre à Gaza, l’association française ANDDP a décidé de maintenir son Congrès en Jordanie, pays frontalier d’Israël et de la Cisjordanie, et de faire découvrir à ses 130 participants les lieux de pèlerinage dans ce qu’on appelle la Terre Sainte côté jordanien, un des berceaux du christianisme.Parmi les 11 millions et demi d’habitants que compte la Jordanie, deux tiers sont d’origine palestinienne. De nombreuses manifestations se déroulent régulièrement dans plusieurs villes du pays, contre la guerre à Gaza, des manifestations autorisées par les autorités mais sous contrôle pour éviter tout dérapage.  Alors que le nombre de touristes a dramatiquement chuté en Jordanie depuis les attaques du Hamas en Israël le 7 octobre et la guerre à Gaza, c’est bien sur ce message de pays sûr qu’insistent les autorités jordaniennes.Reportage sur les lieux bibliques en Jordanie, sur fond de guerre à Gaza.
11/24/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Religieuses et prêtres africains en France : « de nouveaux missionnaires » ?

Les prêtres « venus d’ailleurs », comme les décrit l’Église catholique, sont nombreux en France : ils seraient environ 3 000, soit 20% du total des prêtres sur le territoire français, selon des estimations. Des chiffres qui ont grimpé en flèche dans les années 1990, à cause de plusieurs facteurs : baisse des vocations en France, vieillissement des prêtres actifs, sécularisation de la société, les églises recrutent donc ailleurs. Les plus nombreux sont les prêtres « fidei donum », qui se déplacent de l’étranger vers la France pendant 3 à 6 ans, parfois plus, en vertu d’une convention passée entre deux diocèses. D’autres se déplacent pour des missions d’études et certains viennent de l’étranger pour quelques mois pour faire des remplacements pendant les vacances estivales des prêtres locaux. En France, 80% ces prêtres « venus d’ailleurs » sont du continent africain : des prêtres missionnaires du Sud vers le Nord. Rencontres et reportage auprès de plusieurs prêtres du continent africain en France. (Rediffusion) Invitée en studio : Corinne Valasik, maîtresse de conférences en Sociologie, Institut Catholique de Paris ; chercheur statutaire au Groupe Sociétés Religions et Laïcité de l’École Pratique des Hautes Études - CNRS.Reportage lors de la session « retour » organisée par la CEF (Conférence des Évêques de France), avec des témoignages de plusieurs prêtres de RDC, Madagascar, Côte d’Ivoire, Bénin…Reportage auprès du curé de la paroisse de Saint-Maur-des-Fossés, le prêtre rwandais Benoît Hagenimana, récemment incardiné par le diocèse de Créteil.
11/17/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Conversions religieuses en France, « entrer et sortir de l’islam » : récits croisés

La conversion religieuse est un processus complexe qui implique une démarche individuelle mais qui peut aussi procéder d'un phénomène collectif. Pourquoi certains décident de se convertir à une religion, et surtout comment ? Quels sont les éléments déclencheurs, catalyseurs, qui opèrent à différents niveaux (intellectuel, physique, artistique) ? Qu’est-ce que ces changements impliquent pour celles et ceux qui ont abandonné l’islam pour le catholicisme, ou l’inverse ? Réunis à Lyon, en juillet 2023, lors du 5è Congrès des Études sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans, de jeunes chercheurs nous ont fait part des travaux qu’ils ont menés en France. Certains convertis qui ont choisi d’« entrer ou de sortir de l’islam, ou du catholicisme » ont aussi accepté de nous livrer leurs témoignages. Intervenants :- Loïc Le Pape, sociologue, maître de conférences à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne- Samir Abdelli, doctorant en Histoire contemporaine, EHESS – CETOBaC- Stefania Carriglio, doctorante en Anthropologie sociale à l’EHESS- Hajar Masbah, doctorante en Anthropologie à l’EHESS (travaille sur l’artification du religieux)- Julien Argoud, doctorant affilié au CERI-Sciences Po- Témoignage de convertis (vers le catholicisme ou vers l’islam).
11/10/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Un synode pour une Église catholique plus à l’écoute

Quel avenir pour l’Église catholique ? Comment l’ancrer dans le XXIè siècle et en faire une église plus inclusive, moins verticale, sans renier son unité ? Cette grande question était posée, lors du synode à Rome du 4 au 29 octobre 2023, avec une majorité d’évêques mais aussi des « non évêques » : plus de 400 participants, dont 365 avec un droit de vote et parmi eux, des femmes et des laïcs pour la première fois dans l’histoire de l’institution, tous réunis en tables rondes, en cassant les codes hiérarchiques. Les étapes de ce synode voulu par le pape François ont commencé en 2021 avec la consultation des églises locales, nationales, régionales pour faire remonter à Rome les grandes questions, non sans certaines résistances : la place et le rôle des femmes et des laïcs dans l’Église, la lutte contre les abus sexuels, contre le cléricalisme et la toute-puissance des évêques, la question du mariage des prêtres, l’ordination d’hommes mariés, l’accueil des personnes LGBT, autant de questions sensibles, qui sont perçues différemment selon les régions du monde, alors que l’enjeu pour l’Église catholique est de conserver son unité et sa crédibilité.Dans le rapport de synthèse du synode paru, samedi 28 octobre 2023, un chapitre entier est consacré à la place des femmes dans l’Église, l’un des textes qui a été le plus âprement discuté. Plus de 80 propositions seront débattues, en octobre 2024, lors du prochain synode des évêques, le pape aura ensuite le dernier mot.  Invités en studio :- Christoph Theobald, théologien jésuite franco-allemand, expert pour le Synode sur la synodalité, auteur de « Un nouveau concile qui ne dit pas son nom ? » (Éd. Salvator, 2023)- Pierre Diarra, professeur de Théologie à l’Institut Catholique de Paris, consulteur au dicastère pour le dialogue interreligieux- Adeline Fermanian, co-présidente du Comité de la jupe (association pour la promotion de l’égalité des femmes et des hommes dans les religions). Intervenants :- Sœur Mary Lembo, religieuse de la Congrégation des sœurs Sainte Catherine d’Alexandrie, formatrice de maisons religieuses et de séminaires et psychothérapeute, auteure de « Religieuses abusées en Afrique, faire la vérité » (Éd. Salvator, 2022)- Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise- Paroissiens de l’Église St Yves à La Courneuve - Éric Sénanque, correspondant de RFI à Rome.
11/3/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Mongolie, pays à majorité bouddhiste ouvert sur le monde

La Mongolie est aujourd’hui le seul pays à majorité bouddhiste Vajrayana (hormis le Bhoutan), sa Constitution de 1992 garantit la liberté religieuse, offrant un pluralisme unique dans la région. Pays bordé par deux géants, la Chine d’un côté, la Russie de l’autre, la Mongolie a su, depuis le retour à la démocratie en 1991, allier le bouddhisme himalayen de l’école Gelugpa (tibétain), et le tengrisme, religion locale que Gengis Khan avait adoptée et que certains brandissent aujourd’hui comme une revendication identitaire -, sur fond de chamanisme, avec des minorités chrétiennes ou musulmanes. Comment ce pays longtemps conquérant s’est-il construit à la croisée de ces croyances et des influences des empires et des États voisins ? Loin du fracas de la guerre à Gaza, en Ukraine ou au Soudan, plongée dans cette histoire passionnante qui nous éclaire sur l’ouverture religieuse des Mongols aujourd’hui.Invité en studio : Éric Vinson, directeur de l’Institut d’Études bouddhiques, spécialiste du fait religieux et de la laïcité.Correspondance à Rome : Éric Sénanque, présent en Mongolie lors du voyage apostolique du pape François.
10/27/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, un appel pesant dans le contexte de guerre

Ce mardi 17 octobre 2023, journée mondiale du refus de la misère, de nombreuses organisations et mouvements ont renouvelé leur appel pour interpeller l’opinion publique et les élus, en France et dans le monde entier sur l’urgence à agir. Des associations confessionnelles mais aussi laïques prennent part à ce mouvement, des appels qui à l’origine avaient été lancés par le prêtre Joseph Wresinski qui avait fondé le mouvement des droits de l’Homme ATD Quart Monde (Aide à Toute Détresse), ou par l’Abbé Pierre, le fondateur des Compagnons d’Emmaüs.Plusieurs de ces associations dénoncent aujourd’hui les effets des guerres qui précipitent des familles entières dans la misère et la pauvreté.Depuis les attaques d’une violence inouïe du Hamas le 7 octobre 2023 et la riposte d’Israël qui pilonne sans relâche la bande de Gaza, de nombreux appels ont été lancés notamment pour l’arrêt des bombardements israéliens sur Gaza et la mise en place de couloirs humanitaires pour les populations civiles.« Il ne faut pas que la guerre ait le dernier mot et pour cela il faut qu’il y ait un changement du cœur des gens », espère Jean-Jacques Pérennès, frère dominicain, directeur de 2015 à 2023 de l’Institut Biblique et archéologique français de Jérusalem. Intervenants :- Anne-Marie Pasquale, déléguée nationale d’ATD Quart Monde- Bruno Dabout, délégué général du mouvement international ATD Quart Monde- Témoignages de travailleurs avec et sans papiers, sur le parvis du Trocadéro le 17 octobre 2023- Pierre Lunel, écrivain, auteur de plusieurs ouvrages dont « L’abbé Pierre intime » (avril 2023, éd. Plon)- Adrien Chaboche, délégué général d’Emmaüs International- Jean-Jacques Pérennès, prêtre dominicain, directeur de l’École Biblique et archéologique de Jérusalem de 2015 à 2023.
10/20/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Maintenir le dialogue entre communautés malgré la violence du conflit israélo-palestinien

La violence des attaques du Hamas contre des civils sur le territoire israélien a choqué et provoqué la sidération. Jamais une telle opération de terreur n’avait été menée sur le sol israélien où en outre plusieurs dizaines de personnes ont été prises en otage. La riposte de l’armée israélienne pilonnant Gaza et privant l’enclave d’eau, de gaz et d’électricité suscite de nombreuses réactions, plusieurs organisations la qualifient de punitive et contraire au droit international humanitaire. Comment maintenir le dialogue et l’humain au centre des échanges lorsqu’on est loin, sur le sol français, où résonne l’onde de choc du conflit israélo-palestinien dans ce moment particulièrement violent ? Reportage auprès de l’AJMF, l’Amitié judéo-musulmane de France, une association laïque qui œuvre au dialogue entre juifs et musulmans, présidée par le rabbin de Ris-Orangis Michel Serfaty.
10/13/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Renouveler l’Église catholique: paroles critiques

Alors que ce mercredi 4 octobre 2023, s’est ouverte à Rome l’assemblée plénière du synode pour plancher sur l’avenir de l’Église catholique, plusieurs voix se font entendre sur la nécessité de réformer en profondeur cette institution, considérée comme trop dogmatique, à la hiérarchie pyramidale et déconnectée de la réalité. Rencontre avec plusieurs de ces croyants restés attachés aux messages des Évangiles et à la figure de Jésus : certains sont très critiques des structures actuelles, plusieurs ont quitté les Églises dont ils étaient prêtres, d’autres y sont restés mais sont sévères à l’égard de l’institution religieuse, ou parfois ont choisi d’embrasser une autre religion, enfin d’autres encore observent et analysent ces mutations et la volonté de réforme avec le recul géographique, en se décentrant du continent européen où Rome exerce son pouvoir ecclésial.Invité en studio :Robert Ageneau, éditeur, fondateur des éditions Karthala.Intervenants :- Jacques Musset, Français, chercheur catholique libéral, ancien prêtre, auteur de « Jésus pour les non religieux, rendre son humanité au prophète de Nazareth » (éd. Karthala, 2023)- José Arregi, Espagnol, théologien, ancien prêtre, ancien professeur de Théologie à l’Université jésuite de Deusto à Bilbao- Jean-Pol Gallez, Belge, juriste et théologien- Pierre Diarra, Malien, professeur de Théologie à l’Institut Catholique de Paris, consulteur au dicastère pour le dialogue interreligieux- Marie-France Landreau, laïque française, catholique désormais engagée chez les protestants.
10/5/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Islam des tombeaux et islam des mosquées: une guerre de 700 ans

Depuis plus de 700 ans, plusieurs courants de l’islam s’opposent, entre ceux qui vouent un culte aux saints, le plus souvent des soufis, qu’on appelle « islam des tombeaux », et ceux qui refusent toute intercession entre Dieu et les hommes, les salafistes et les wahhabites, « l’islam des mosquées ». Parfois, confrériques soufis et salafistes s’entremêlent. Les politiques s’en emparent, certains pour contrôler ce culte des saints, voire l’instrumentaliser, ou le combattre. D’autres tentent une voie médiane pour trouver un compromis. Reportages en Irak et au Pakistan et entretien avec Thierry Zarcone qui publie « L’islam déchiré. Le saint, le salafiste et le politique ».  Invité : Thierry Zarcone, historien et spécialiste de l’islam, directeur de recherches au CNRS, auteur de « L’islam déchiré, le saint, le salafiste et le politique » (éditions du CERF, 2023).Reportages auprès d’une confrérie soufie au Kurdistan irakien lors de la cérémonie du zikr / Théo Renaudon.Reportages auprès d’une confrérie soufie au Pakistan durant le qawwali / Sonia Ghezali.(Rediffusion).
9/28/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

La question migratoire au centre de la visite du pape à Marseille

Le pape François s’est rendu à Marseille, les 22 et 23 septembre 2023, à l'initiative du cardinal Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille, pour clore les Rencontres Méditerranéennes où étaient invités 70 évêques et 70 jeunes des cinq rives de la Méditerranée pour redonner une impulsion à la rencontre entre les peuples afin de tendre vers la paix. Une impulsion attendue alors que les lignes de fracture se multiplient, entre guerres, conflits religieux, drames migratoires, replis identitaires et politiques, inégalités économiques, dérèglements climatiques. Le point fort de la visite du souverain pontife dans la ville méditerranéenne marquée par plus de 3 000 ans d’histoire et de métissage, a été son pèlerinage à Notre-Dame de la Garde, la basilique qui domine la cité phocéenne, où il a rendu hommage aux marins et migrants disparus en mer, un sujet qui lui tient particulièrement à cœur. « La Méditerranée est un cimetière pour les migrants, mais l’Afrique du Nord est pour eux le plus grand cimetière », avait-t-il déclaré en août 2023.   Le pape François a présidé une messe géante, samedi 23 septembre 2023, au mythique stade Vélodrome en présence de 60 000 personnes.  Dans cette émission, plusieurs personnes, Marseillais, évêques de plusieurs pays de la Méditerranée, s’expriment sur les enjeux de cette visite du pape François à Marseille, sur sa volonté d’unir l’Église sur des sujets qui divisent, en particulier, sur la question migratoire. « L’accueil ne doit pas être conditionné pour se débarrasser du problème, en déplaçant les frontières de l’Europe vers le Sud, car on amplifie le problème », s’exprimait ainsi un des évêques d’un pays d’Afrique du Nord. « Nous devons défendre la vie humaine, nous ne pouvons pas accepter dans l’indifférence que chaque jour il y ait des personnes qui meurent dans le désert ou dans la Méditerranée », a insisté le cardinal Cristobal Lopez Romero, archevêque de Rabat. « Nous devons affirmer le droit à la migration. À migrer ou ne pas migrer, c’est un des droits humains de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Nous devons aussi appeler les dirigeants politiques européens à pratiquer une politique migratoire ouverte et pas uniquement répressive ».  
9/23/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Cardinal Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille: le regard porté sur la Méditerranée

Marseille accueillera, du 17 au 24 septembre 2023, les Rencontres Méditerranéennes, avec 70 évêques et 70 jeunes de toutes confessions pour évoquer les défis auxquels la Méditerranée est confrontée : l’eau, les ressources naturelles, les questions écologiques, les migrations surtout, le dialogue interreligieux, la rencontre entre les cultures. Des conférences, expositions et concerts se dérouleront donc à Marseille, ville ouverte sur la Méditerranée et sur le monde… des milliers de personnes sont attendues. Car ce programme doit culminer, le vendredi 22 septembre 2023, avec la visite du pape François, à l’invitation du cardinal Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille : le pape devrait effectuer son pèlerinage à Notre-Dame de la Garde, la basilique qui domine Marseille, où sera rendu un hommage aux migrants disparus en mer, un sujet qui lui tient à cœur. Et enfin, il présidera une messe géante, le samedi 23 septembre, au mythique stade Orange Vélodrome.Qui de mieux pour parler de Marseille, avec un regard sur la Méditerranée, que l’archevêque de Marseille lui-même, Mgr Jean-Marc Aveline, qui a été fait cardinal par le pape François, il y a un an (2022) : Mgr Aveline est notre invité dans cette émission.Invité : Mgr Jean-Marc Aveline, cardinal et archevêque de Marseille.
9/14/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Afrique: l’essor fulgurant des églises évangéliques et de réveil

Depuis une trentaine d’années, le nombre d’églises évangéliques ne cesse de croître sur le continent africain. Il s’agit de mouvements issus du protestantisme anglo-saxon, qu’on appelle pentecôtistes, charismatiques ou de réveil. Sébastien Fath, historien et spécialiste du protestantisme évangélique nous éclaire sur cette expansion postcoloniale. « Il y a une fabrique d’une nouvelle classe moyenne en Afrique de l’Ouest qui, aujourd’hui, s’appuie de plus en plus sur ces églises, sur ce christianisme postcolonial, et ce serait une erreur de réduire les églises de réveil à une forme de misérabilisme, à des planches de salut dans un contexte de misère, de souffrance, de douleur, de maladie, avec tous ses excès, il n’y a pas que cela », souligne Sébastien Fath. « Il y a ce christianisme postcolonial, mais également énormément de passerelles », insiste-t-il, « de va-et-vient entre les différents lieux de culte, il n’est pas rare de se rendre tantôt à l’église catholique, d’aller à la rencontre du pape lorsqu’il visite Kinshasa et le soir d’aller prier dans une église de réveil ». Décryptage de cet essor fulgurant des églises évangéliques et de réveil sur le continent africain, illustré de reportages à Abidjan et à Kinshasa.Invité en studio : Sébastien Fath, historien et spécialiste du protestantisme évangélique, membre du Groupe Sociétés Religions Laïcités (Laboratoire de recherches du CNRS et de l’École Pratique des Hautes Études).Reportage à Abidjan : Bineta Diagne, envoyée spéciale permanente de RFI en Côte d’Ivoire.Reportage à Kinshasa : Véronique Gaymard.(Rediffusion). Pour aller plus loin : Les évangéliques à la conquête du monde, documentaire diffusé le 4/04/2023 sur ARTE.► À écouter aussi sur RFI : Églises évangéliques en France: l'expansion via les diasporas et les migrations. En images
9/7/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Emprise spirituelle et abus sexuels: comment en sortir? (volet 2)

Après avoir décrit dans le premier volet, rediffusé le 27/08/2023, les mécanismes de l’emprise spirituelle et les conséquences sur les personnes victimes, nous examinons dans ce second épisode les moyens de sortir de ces phénomènes d’emprise spirituelle, notamment au sein de l’Église catholique, pour parvenir à se reconstruire : mettre des mots sur ce qu’on a subi, replonger au plus profond de son être, établir les faits et être en mesure de les dénoncer auprès des autorités religieuses mais aussi devant la justice, et surtout être cru. Interviews :- Isabelle Chartier-Siben, médecin, psychothérapeute, victimologue, présidente de l’association « C’est-à-dire » d’aide aux victimes d’abus physiques, psychiques et spirituels- Marie-Jo Thiel, professeure émérite à l’Université de Strasbourg en éthique et théologie morale, médecin de formation, « Abus sexuels. Écouter, enquêter, prévenir » (Presses universitaires de Strasbourg, 2022), « L’Église catholique face aux abus sexuels sur mineurs » (éditions Bayard, 2019), « Plus forts car vulnérables » (éditions Salvator – à paraître)- Isabelle Le Bourgeois, religieuse de spiritualité ignacienne, psychanalyste sur la vie affective et sur les questions d’emprise pour les religieux et religieuses, auteure de « Espérer encore » (Éditions Desclée de Brower, 2006), « Le Dieu des abîmes » (Albin Michel, 2020)- Mary Lembo, religieuse de la Congrégation des sœurs Sainte Catherine d’Alexandrie, formatrice de maisons religieuses et de séminaires et psychothérapeute, auteure de « Religieuses abusées en Afrique, faire la vérité » (Éditions Salvator, 2022)- Patrick Goujon, jésuite, professeur de Théologie au Centre Sèvres, spécialiste de l’histoire de la direction spirituelle- Témoignages de victimes d’emprise et d’agressions sexuelles dans l’église : Françoise et Hugues.(Rediffusion)
8/31/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Emprise spirituelle: mécanismes et conséquences (volet1)

Emprise et abus spirituel : de quoi parle-t-on ? quels sont les mécanismes de l’emprise, de cette prise de pouvoir sur l’autre, dans des sectes mais aussi dans les religions ? Comment opèrent-ils en particulier au sein de l’Église catholique, qui peuvent mener aux abus et agressions sexuels ? Premier épisode avec des témoignages croisés de celles et ceux qui tentent de sortir les victimes de cette toile d’araignée. Dimanche prochain (3/9/2023) : le second épisode sera consacré aux moyens de sortir de cette emprise spirituelle, pour parvenir à se reconstruire, aux travaux entrepris au sein des institutions religieuses pour y remédier, notamment par la formation. Interviews : - Isabelle Chartier-Siben, médecin, psychothérapeute, victimologue, présidente de l’association « C’est-à-dire » d’aide aux victimes d’abus physiques, psychiques et spirituels- Marie-Jo Thiel, professeure émérite à l’Université de Strasbourg en éthique et théologie morale, médecin de formation, « Abus sexuels. Écouter, enquêter, prévenir » (Presses universitaires de Strasbourg, 2022), « L’Église catholique face aux abus sexuels sur mineurs » (éditions Bayard, 2019) ; « Plus forts car vulnérables » (éditions Salvator – à paraître)- Isabelle Le Bourgeois, religieuse de spiritualité ignacienne, psychanalyste sur la vie affective et sur les questions d’emprise pour les religieux et religieuses, auteure de « Espérer encore » (Éditions Desclée de Brower, 2006), « Le Dieu des abîmes » (Albin Michel, 2020)- Mary Lembo, religieuse de la Congrégation des sœurs Sainte Catherine d’Alexandrie, formatrice de maisons religieuses et de séminaires et psychothérapeute, auteure de «Religieuses abusées en Afrique, faire la vérité» (Éditions Salvator, 2022)- Témoignages de victimes d’emprise et d’agressions sexuelles dans l’Église : Françoise, Hugues et Stéphane.(Rediffusion)
8/24/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Hindouisme: religion et instrumentalisation par les nationalistes hindous

L’Inde, bientôt le pays le plus peuplé au monde, compte environ 80% d’hindouistes, 14% de musulmans, mais aussi des chrétiens, des sikhs, des jaïns, des bouddhistes... Un pays pluriel et un État séculier. Mais depuis 2014, le parti nationaliste hindou, le BJP, ne cesse d’instrumentaliser la religion pour faire de l’Inde un « hindu rashtra », un pays hindou. Une tension croissante, des pressions et violences qui se multiplient notamment à l’encontre de la minorité musulmane, mais aussi chrétienne, alors que le BJP se positionne pour les élections législatives du printemps 2024. Reportages en Inde : Sébastien Farcis. Invitée en studio : Anne Viguier, historienne, maîtresse de conférences à l’INALCO, auteur de « Brève histoire de l’Inde, du pays des mille dieux à la puissance mondiale » (éditions Flammarion, 2023) Interview : Christophe Jaffrelot, chercheur au CERI-Sciences Po et au CNRS, auteur de « L’Inde de Modi, national-populisme et démocratie ethnique » (éditions Fayard, 2019, version anglaise révisée en 2023).(Rediffusion)
8/17/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Fatima, histoire d’un sanctuaire marial au centre de l’Église catholique au Portugal

Le sanctuaire marial de Fatima au Portugal attire, tous les ans, des millions de pèlerins du monde entier. C’est ici que la Vierge serait apparue à trois petits bergers en 1917. Un contexte historique particulier avec la Première Guerre mondiale et la Révolution Russe et des croyances populaires que l’Église catholique a su entretenir. Une histoire que le régime de Salazar (1933-1974) qui a dirigé le pays d’une main de fer, pendant 40 ans, a lui aussi utilisée à son profit, avec une forte connotation anticommuniste. Reportage à Fatima, guidée par deux historiens, Antonio Matos Ferreira et Duncan Simpson. Invités (reportage) :- Antonio Matos Ferreira, historien, spécialiste du catholicisme, professeur de Théologie à l’Université Catholique du Portugal- Duncan Simpson, chercheur à l’Institut de Sciences Sociales de l’Université de Lisbonne, historien, spécialiste du régime de « l’État Nouveau » de Salazar. 
8/10/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

JMJ Lisbonne 2023: les défis de l’Église pour la jeunesse catholique

Les Journées Mondiales de la jeunesse 2023 ont rassemblé, à Lisbonne, au Portugal plus d’un million de jeunes catholiques du monde entier, du 1er au 6 août 2023. Le pape François arrivé le 2 août y aura prononcé 11 discours, jusqu'à la grande messe célébrée dimanche 6 août, malgré sa santé fragile. Il aura rencontré des victimes des abus sexuels dans l'Église portugaise, des rencontres à huis clos très attendues. Il a inscrit son déplacement au sanctuaire de Fatima sous le signe de la paix pour l'Ukraine et les conflits dans le monde. Pour ces premières JMJ post-Covid après le Panama en 2019, la capitale portugaise s'était préparée à accueillir des dizaines de milliers de pèlerins de plus de 150 pays. Tous les continents étaient représentés. Quelles sont les attentes des nouvelles générations de catholiques que le pape appelle à agir ? Quels dialogues entre les cultures et traditions, et quels défis pour l’Église catholique en perte de vitesse sur le continent européen ?  
8/4/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Mgr Laurent Dabiré: au Burkina Faso, «encourager les fidèles à vaincre la peur de l’autre»

En juin 2023, un rapport de l’AED, Aide à l’Église en Détresse (une fondation pontificale qui soutient les chrétiens dans le monde) faisait apparaître une nette dégradation de la liberté religieuse dans plus de 60 pays : violations des droits des communautés religieuses, violation du droit à croire ou à ne pas croire, persécutions, multiplication d’attaques, conversions forcées… en toute impunité. Un recul de la liberté religieuse qui s’est accentuée avec l’épidémie de Covid, la guerre en Ukraine et l’augmentation de la pauvreté.Le niveau de violence s’est particulièrement accru sur le continent africain : en cause, de nombreux groupes armés djihadistes qui ont étendu leur contrôle sur les territoires, notamment dans le Sahel.Rencontre avec Mgr Laurent Dabiré, président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger et évêque de Dori (au nord-est du Burkina Faso): il témoigne de la situation sécuritaire très difficile au Burkina Faso, à majorité musulmane, et de l’instrumentalisation du religieux par les groupes djihadistes, dans ce pays dirigé par une junte militaire, qui a connu deux coups d’État successifs en 2022. Malgré cela, l’évêque de Dori est convaincu que le dialogue interreligieux doit perdurer entre les différentes communautés. (Entretien réalisé en juin 2023, avant le coup d’État du 26 juillet 2023 au Niger).Plusieurs jeunes catholiques de la région seront présents à Lisbonne, au Portugal, pour les Journées Mondiales de la Jeunesse qui se déroulent, du 1er au 6 août 2023, en présence du pape François. ⇒ Le rapport de l'AED, juin 2023. Invité : Mgr Laurent Dabiré, évêque de Dori et président de la Conférence épiscopale du Burkina-Niger.
7/27/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Chrétiens d’Orient: situation en Irak, 5 ans après la chute de l’EI

5 ans après la chute de l’organisation de l’État Islamique en Irak et 20 ans après l’invasion américaine, dans quelle situation se trouvent les chrétiens de cette région du monde, qu’on appelle les chrétiens orientaux ? Comment se reconstruisent non seulement les édifices, mais aussi les liens et la confiance entre les différentes communautés religieuses, notamment en Irak ?  La situation reste difficile même si cette reconstruction s’est mise en place. Les violences et les horreurs commises par l’EI ont laissé des séquelles profondes, la confiance entre communautés religieuses s’est rompue, même si le voyage du pape François en mars 2021 a relancé le dialogue. Début juillet 2023, de nouvelles tensions sont apparues, politiques cette fois : le président irakien a annulé un décret de 2013 qui reconnaît les fonctions du cardinal Louis Raphaël Sako (le patriarche de l’Église catholique chaldéenne d’Irak), sur fond de conflits sur les biens de l’Église.Pourtant début mars 2023, la directrice générale de l’Unesco Audrey Azoulay était à Bagdad, mais aussi à Mossoul, ville détruite par Daech (EI) qui y avait installé en 2014 la capitale de son califat pendant 3 ans, une ville en grande partie détruite. Quelques jours auparavant, une délégation composée d’évêques français (de la Conférence des Évêques de France) et de représentants de l’Œuvre d’Orient s’était rendue également dans le pays pour apporter son soutien aux chrétiens d’Irak (entre 300 000 et 400 000, sur 1,5 million il y a 20 ans). Parmi les membres de cette délégation, Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient.- Invité en studio : Mgr Pascal Gollnisch, président de l’Œuvre d’Orient - Reportage à l’église Notre-Dame de Chaldée à Paris, dont les fidèles sont en grande majorité des réfugiés de la guerre.
7/20/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Niger: quelle cohabitation islamo-chrétienne?

Comment maintenir un dialogue islamo-chrétien au Niger, pays à grande majorité musulmane, alors que la région sahélienne fait face à des attaques de groupes djihadistes ? Les tensions entre communautés avaient aussi éclaté au lendemain des attentats de Charlie Hebdo en 2015, en réaction à la publication de la Une du journal qui représentait le prophète de l’islam. 70 églises, écoles, orphelinats avaient été incendiés ou saccagés.   Huit ans après, les tensions perdurent, une réislamisation s’est opérée dans le pays, l’avancée des groupes djihadistes dans la région et la montée du salafisme sont ressentis sur toute la région.   Entre chrétiens, minoritaires, et musulmans, majoritaires à 98%, la méfiance est encore là, mais avec des nuances et des expériences quotidiennes de rencontres qui se multiplient.  Réunis à Lyon au 5è Congrès des études sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en juillet 2023 à l’Université Lyon II, plusieurs chercheurs sur le Niger ont souhaité dépasser les relations conflictuelles pour explorer ces dialogues, mais aussi les replis, voire des passages d’une religion à l’autre par la conversion. Invités : - Saoudatou Seyni, Université Abdou Moumouni de Niamey- Ibrahim Seyni Mamoudou, Bayreuth International Graduate School for African Studies, BIGSAS- Mahamadou Bello Adamou, anthropologie religieuse, Zentrum Moderner Orient (ZMO) Berlin / Université Abdou Moumouni de Niamey  - Amalia Dragani, Marie Curie Global Fellow, University of Florida- KU Leuven. 
7/13/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Déconstruire l'antijudaïsme chrétien: casser les clichés

Comment déconstruire l’antijudaïsme chrétien, l’hostilité à la religion juive, qui a perduré pendant des siècles au sein de l’Église catholique ? Comment, dans la pratique, casser ces clichés ? Quelles sont les réponses de l’Église catholique notamment depuis le Concile Vatican II en 1962 ? Rencontre avec un prêtre et un rabbin autour du livre « Déconstruire l’antijudaïsme chrétien ». Livre : « Déconstruire l’antijudaïsme chrétien » (Éditions du Cerf, 2023).Invités : - Christophe Le Sourt, directeur du Service national pour les relations avec le Judaïsme (SNRJ) de la CEF- Moché Lewin, rabbin, conseiller du Grand Rabbin de France et vice-président de la Conférence des rabbins européens.
7/6/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Églises évangéliques en France: l’expansion via les diasporas et les migrations

Les églises évangéliques en France connaissent une poussée, ces dernières années, à la faveur des diasporas afro-caribéennes et des mouvements migratoires. De nouvelles communautés notamment issues des migrations africaines s’implantent dans l’Hexagone : de petites structures jusqu’aux megachurchs qui construisent des complexes dont des auditoriums pouvant accueillir plus de 2 000 personnes, connectées en ligne sur des chaînes YouTube. La plupart de ces églises évangéliques sont pentecôtistes et/ou charismatiques et attirent des populations diverses, qui peuvent y trouver un lien identitaire, culturel, une spiritualité qui répond à leurs attentes et des relais économiques d’entraide. Invité en studio : Sébastien Fath, historien et spécialiste du protestantisme évangélique, membre du Groupe Sociétés Religions Laïcités (Laboratoire de recherches du CNRS et de l’École Pratique des Hautes Études).VidéoParticipants : - Jean-Raymond Stauffacher, secrétaire général de la Fédération protestante de France- Erwan Cloarec, pasteur de la Fédération baptiste en France, président du CNEF (Conseil National des Évangéliques de France), théologien- Ivan Carluer, pasteur en charge de l’Église Martin Luther King à Créteil (région parisienne)- Yvan Castanou, pasteur principal et fondateur des Églises ICC (Impact Centre Chrétien) qui vient d’inaugurer « la Cité Royale », une megachurch, à Croissy-Beaubourg (région parisienne)- Bertin Kouamé, fondateur de l’Église évangélique La Main de Dieu à Ivry-sur-Seine. Reportages en banlieue parisienne dans les églises Martin Luther King à Créteil, Impact Centre Chrétien à Croissy-Beaubourg, La Main de Dieu à Ivry-sur-Seine. 
6/29/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Kenya: l’offre religieuse, que faire après le massacre de Shakahola?

Au Kenya, le bilan du massacre de Shakahola révélé en avril 2023 dépasse désormais les 300 morts. Le pasteur d’une secte évangélique prônait le jeûne jusqu’à la mort à ses adeptes pour rencontrer Jésus. Au moins 35 personnes sont poursuivies dans cette affaire. Plus de 600 personnes ont été déclarées disparues par des proches. Ce drame a bouleversé le pays tout entier. Dans ce pays d’Afrique de l’Est où plus de 85% des habitants sont chrétiens, comment s’organise l’offre religieuse, avec la multiplication des églises et une présence montante sur les chaines YouTube et les réseaux sociaux ? Quelles sont les formations ? Existe-t-il des contrôles ou une régulation pour les églises pentecôtistes qui prolifèrent dans le pays ? Invité :- Yvan Droz, anthropologue à l’Institut des Hautes Études internationales et du développement à Genève, spécialiste du fait religieux au Kenya.Reportages au Kenya, de notre correspondante Albane Thirouard.
6/22/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Arménie - Haut-Karabakh: conséquences du conflit sur le patrimoine cultuel et culturel

Les tensions ne sont pas retombées entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan concernant le Haut-Karabakh, territoire peuplé majoritairement d’Arméniens, autodéterminé en 1991 puis renommé République d’Artsakh. Les deux pays ont été en guerre pour le contrôle de ce territoire au début des années 1990, un conflit gelé pendant trente ans, qui s’est réveillé en 2020, au cours de la « guerre de 44 jours », à l’avantage de l’Azerbaïdjan qui bloque depuis décembre 2022 le corridor de Latchine, un axe vital qui relie le Haut-Karabakh à l’Arménie. Quelles conséquences pour les Arméniens du Haut-Karabakh, leur patrimoine cultuel et culturel, pour les églises arméniennes, les tombes et les stèles ? Invité : Tigrane Yégavian, chercheur à l’Institut Chrétien d’Orient, spécialiste de l’Arménie, a publié plusieurs ouvrages dont « Géopolitique de l’Arménie », réédité en juin 2023 aux éditions Bibliomonde.Participants :- Philippe Sukyasian, historien, enseignant et diacre de l’Église apostolique arménienne - Hovhannès Guévorkian, représentant du Haut-Karabakh en France - René Léonian, pasteur de l’Église évangélique arménienne en France, titulaire de la chaire d’arménologie à l’Université catholique de Lyon- Krista Pikkat, directrice de l’entité Culture et Situations d’urgence à l’UNESCO- Adam Smith, professeur à l’Université Cornell aux États-Unis, membre de l’équipe de Caucasus Heritage Watch.
6/15/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Islam des tombeaux et islam des mosquées: une guerre de 700 ans

Depuis plus de 700 ans, plusieurs courants de l’islam s’opposent, entre ceux qui vouent un culte aux saints, le plus souvent des soufis, qu’on appelle « islam des tombeaux », et ceux qui refusent toute intercession entre Dieu et les hommes, les salafistes et les wahhabites, « l’islam des mosquées ». Parfois, confrériques soufis et salafistes s’entremêlent. Les politiques s’en emparent, certains pour contrôler ce culte des saints, voire l’instrumentaliser, ou le combattre. D’autres tentent une voie médiane pour trouver un compromis. Reportages en Irak et au Pakistan et entretien avec Thierry Zarcone qui publie « L’islam déchiré. Le saint, le salafiste et le politique ». Invité : Thierry Zarcone, historien et spécialiste de l’islam, directeur de recherches au CNRS, auteur de « L’islam déchiré, le saint, le salafiste et le politique » (éditions du CERF, 2023).Reportages auprès d’une confrérie soufie au Kurdistan irakien lors de la cérémonie du zikr / Théo Renaudon.Reportages auprès d’une confrérie soufie au Pakistan durant le qawwali / Sonia Ghezali.
6/8/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Black Church: l’histoire des Églises noires, de l’esclavage à Black Lives Matter

« Black Church », publié en français aux éditions Labor et Fides (2023), est l’histoire des Églises noires américaines ou comment les esclaves déportés d’Afrique vers les États-Unis ont forgé leur identité et leur résistance à la suprématie blanche dans les lieux de culte qu’ils ont créés à leur image, où les chants et les danses ont nourri toute la musique nord-américaine.  Cet essai très documenté de Henry Louis Gates, professeur à Harvard, retrace toute cette histoire sur cinq siècles tumultueux, depuis l’esclavage jusqu’au mouvement Black Lives Matter. « Collectivement les Églises noires ont créé la plus ancienne institution gérée par des Africains-Américains », écrit-il. « Après 500 années d’histoire mouvementée, nous dit Henry Louis Gates, les Églises noires doivent aussi s’interroger sur leur rôle dans la société d’aujourd’hui, et sur le rôle des femmes. » Ce livre s'est accompagné aux États-Unis d'une série documentaire diffusée sur la chaîne PBS. Intervenants :Entretien avec l’auteur, Henry Louis Gates, directeur du Hutchins Center for African and African-American Research de l’Université de Harvard, auteur du livre « Black Church, de l’esclavage à Black Lives Matter » (Éditions Labor et Fides, 2023) et d’une série documentaire diffusée sur PBS.Participantes :Et rencontre avec deux artistes de Gospel, accompagnées au piano par Samuel Colard, en tournée en Europe en janvier 2023 à l’occasion de la parution du livre « Black Church » :- Theresa Thomason et Brenda Cline (sa sœur). ► À écouter aussi sur RFI : La résilience musicale de l'Église noire américaine.(Rediffusion).
6/1/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Religieuses et prêtres africains en France: «de nouveaux missionnaires»?

Les prêtres « venus d’ailleurs » comme les décrit l’Église catholique sont nombreux en France : ils seraient environ 3 000, soit 20% du total des prêtres sur le territoire français, selon des estimations. Des chiffres qui ont grimpé en flèche dans les années 1990, à cause de plusieurs facteurs : baisse des vocations en France, vieillissement des prêtres actifs, sécularisation de la société, les églises recrutent donc ailleurs. Les plus nombreux sont les prêtres « fidei donum », qui se déplacent de l’étranger vers la France pendant 3 à 6 ans, parfois plus, en vertu d’une convention passée entre deux diocèses. D’autres se déplacent pour des missions d’études et certains viennent de l’étranger pour quelques mois pour faire des remplacements pendant les vacances estivales des prêtres locaux. En France, 80% ces prêtres « venus d’ailleurs » sont du continent africain : des prêtres missionnaires du Sud vers le Nord. Rencontres et reportage auprès de plusieurs prêtres du continent africain en France.   Invitée en studio : Corinne Valasik, maîtresse de conférences en Sociologie, Institut Catholique de Paris ; chercheur statutaire au Groupe Sociétés Religions et Laïcité de l’École Pratique des Hautes Études - CNRS. Reportage lors de la session « retour » organisée par la CEF (Conférence des Évêques de France), avec des témoignages de plusieurs prêtres de RDC, Madagascar, Côte d’Ivoire, Bénin,… Reportage auprès du curé de la paroisse de Saint-Maur-des-Fossés, le prêtre rwandais Benoît Hagenimana, récemment incardiné par le diocèse de Créteil.
5/25/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Les trois grandes écoles du bouddhisme célèbrent le Vesak

Le bouddhisme est aujourd’hui la 4è religion du monde, avec une estimation de 600 millions d’adeptes, en grande majorité dans le sud-est de l’Asie. Religion pour les uns, spiritualité ou philosophie pour les autres, le bouddhisme né en Inde s’est diffusé depuis le VIe siècle avant Jésus-Christ en Asie, où se sont développées trois principales écoles : mahayana, theravada et tantrique (ou tibétaine), avec une grande diversité de courants, qui se sont aussi implantés dans le monde occidental. En ce mois de mai, la fête de Vesak unit tous ces courants et marque la date de naissance, d’éveil et de mort du Bouddha. Invité en studio : Antony Boussemart, président de l’Union des Bouddhistes de France. Reportage lors de la célébration de Vesak à la Grande Pagode de Vincennes. Eléments d’archives sonores de RFI.
5/18/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Ennéagramme, idolâtries modernes, quels sont les dangers?

Première partie : Qu’est-ce que l’Ennéagramme ? Ce dispositif de développement personnel qu’on retrouve partout, sur Internet, dans les formations professionnelles, des stages psychologiques et même des retraites spirituelles et des institutions ecclésiales, classe les gens en fonction de leur type de personnalité. Mais cette méthode qui a fait son incursion au sein de communautés religieuses pourrait être une porte ouverte à l’emprise et à une forme de sectarisme selon Anne Lécu, religieuse dominicaine et médecin, qui vient de publier « L’Ennéagramme n’est ni catho, ni casher ». Deuxième partie : Le journaliste québécois et philosophe Jean-Philippe Trottier publie « Les illusions dangereuses », ou « Comment les idéologies nouvelles asservissent l’homme », un ouvrage très critique sur la façon dont les hommes dans la modernité ont délaissé Dieu pour se vouer à des idéologies qui les appauvrissent, avec des tendances à l’idolâtrie dans le monde occidental qui donnent une dimension réductrice à la transcendance.   Invités : - Anne Lécu, religieuse dominicaine, docteure en Philosophie, médecin à la prison de Fleury-Mérogis (en région parisienne), auteure de « L’Ennéagramme n’est ni catho, ni casher » (Éditions du Cerf, 2023) - Jean-Philippe Trottier, journaliste québécois (chef antenne à la Radio Ville-Marie à Montréal) et philosophe, auteur de « Les illusions dangereuses » (Éditions Artège, 2023).
5/11/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Emprise spirituelle et abus sexuels: comment en sortir? (volet 2)

Après avoir décrit dans le premier volet, diffusé le 30/04/2023, les mécanismes de l’emprise spirituelle et les conséquences sur les personnes victimes, nous examinons dans ce second épisode les moyens de sortir de ces phénomènes d’emprise spirituelle, notamment au sein de l’Église catholique, pour parvenir à se reconstruire : mettre des mots sur ce qu’on a subi, replonger au plus profond de son être, établir les faits et être en mesure de les dénoncer auprès des autorités religieuses mais aussi devant la justice, et surtout être cru. Interviews : - Isabelle Chartier-Siben, médecin, psychothérapeute, victimologue, présidente de l’association « C’est-à-dire » d’aide aux victimes d’abus physiques, psychiques et spirituels - Marie-Jo Thiel, professeure émérite à l’Université de Strasbourg en éthique et théologie morale, médecin de formation, « Abus sexuels. Écouter, enquêter, prévenir » (Presses universitaires de Strasbourg, 2022), « L’Église catholique face aux abus sexuels sur mineurs » (éditions Bayard, 2019), « Plus forts car vulnérables » (éditions Salvator – à paraître) - Isabelle Le Bourgeois, religieuse de spiritualité ignacienne, psychanalyste sur la vie affective et sur les questions d’emprise pour les religieux et religieuses, auteure de « Espérer encore » (Éditions Desclée de Brower, 2006), « Le Dieu des abîmes » (Albin Michel, 2020) - Mary Lembo, religieuse de la Congrégation des sœurs Sainte Catherine d’Alexandrie, formatrice de maisons religieuses et de séminaires et psychothérapeute, auteure de « Religieuses abusées en Afrique, faire la vérité » (Éditions Salvator, 2022) - Patrick Goujon, jésuite, professeur de Théologie au Centre Sèvres, spécialiste de l’histoire de la direction spirituelle - Témoignages de victimes d’emprise et d’agressions sexuelles dans l’église : Françoise et Hugues.
5/4/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Emprise spirituelle: mécanismes et conséquences (volet1)

Emprise et abus spirituel : de quoi parle-t-on ? quels sont les mécanismes de l’emprise, de cette prise de pouvoir sur l’autre, dans des sectes mais aussi dans les religions ? Comment opèrent-ils en particulier au sein de l’Église catholique, qui peuvent mener aux abus et agressions sexuels ? Premier épisode avec des témoignages croisés de celles et ceux qui tentent de sortir les victimes de cette toile d’araignée. Dimanche prochain (7/5/2023) : le second épisode sera consacré aux moyens de sortir de cette emprise spirituelle, pour parvenir à se reconstruire, aux travaux entrepris au sein des institutions religieuses pour y remédier, notamment par la formation.   Interviews : - Isabelle Chartier-Siben, médecin, psychothérapeute, victimologue, présidente de l’association « C’est-à-dire » d’aide aux victimes d’abus physiques, psychiques et spirituels - Marie-Jo Thiel, professeure émérite à l’Université de Strasbourg en éthique et théologie morale, médecin de formation, « Abus sexuels. Écouter, enquêter, prévenir » (Presses universitaires de Strasbourg, 2022), « L’Église catholique face aux abus sexuels sur mineurs » (éditions Bayard, 2019) ; « Plus forts car vulnérables » (éditions Salvator – à paraître) - Isabelle Le Bourgeois,religieuse de spiritualité ignacienne, psychanalyste sur la vie affective et sur les questions d’emprise pour les religieux et religieuses, auteure de « Espérer encore » (Éditions Desclée de Brower, 2006), « Le Dieu des abîmes » (Albin Michel, 2020) - Mary Lembo, religieuse de la Congrégation des sœurs Sainte Catherine d’Alexandrie, formatrice de maisons religieuses et de séminaires et psychothérapeute, auteure de «Religieuses abusées en Afrique, faire la vérité» (Éditions Salvator, 2022) - Témoignages de victimes d’emprise et d’agressions sexuelles dans l’Église : Françoise, Hugues et Stéphane.
4/27/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Hindouisme: religion et instrumentalisation par les nationalistes hindous

L’Inde, bientôt le pays le plus peuplé au monde, compte environ 80% d’hindouistes, 14% de musulmans, mais aussi des chrétiens, des sikhs, des jaïns, des bouddhistes... Un pays pluriel et un État séculier. Mais depuis 2014, le parti nationaliste hindou, le BJP, ne cesse d’instrumentaliser la religion pour faire de l’Inde un « hindu rashtra », un pays hindou. Une tension croissante, des pressions et violences qui se multiplient notamment à l’encontre de la minorité musulmane, mais aussi chrétienne, alors que le BJP se positionne pour les élections législatives du printemps 2024, dans tout juste un an. Reportages en Inde : Sébastien Farcis.  Invitée en studio : Anne Viguier, historienne, maîtresse de conférences à l’INALCO, auteur de « Brève histoire de l’Inde, du pays des mille dieux à la puissance mondiale » (éditions Flammarion, 2023)  Interview : Christophe Jaffrelot, chercheur au CERI-Sciences Po et au CNRS, auteur de « L’Inde de Modi, national-populisme et démocratie ethnique » (éditions Fayard, 2019, version anglaise révisée en 2023).
4/20/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Les cinq piliers de l’islam et leur sens initiatique

En ce mois de Ramadan, les musulmans pratiquants observent le jeûne, un des cinq piliers de l’islam. Quels sont les cinq piliers de l’islam et quel est leur sens initiatique ? La profession de foi, la prière, l’aumône, le jeûne du mois de Ramadan et le pèlerinage à La Mecque, au-delà de leur description et de leurs règles, à quelle dimension symbolique renvoient-ils ? Alors que s’achève le mois de Ramadan, notre invité Abdennour Bidar, normalien, agrégé de philosophie, musulman de culture soufie, nous entraîne dans l’exploration de chacun de ces piliers dans sa dimension intérieure. Invité : - Abdennour Bidar, normalien, agrégé de philosophie, musulman de culture soufie, auteur de « Les cinq piliers de l’islam et leur sens initiatique » (éditions Espaces libres, 2023) Reportage à la Grande Mosquée de Paris, rencontre avec l’imam Khaled Larbi et des fidèles qui se rendent à la mosquée en ce mois de Ramadan.
4/13/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Pessah: l’histoire biblique de l’Exode, un des événements les plus importants du judaïsme

La Pâque juive, Pessah, et la Pâques catholique tombent au même moment cette année, et en plein mois de ramadan. Pessah commémore la sortie des Hébreux d’Égypte dans l’Antiquité et la fin de leur condition d’esclaves. C’est une fête de la liberté, et pour celles et ceux qui pratiquent le judaïsme, on fait ses courses, on se prépare, pour ce moment de transmission aux jeunes générations, y compris à Paris, notamment par le rituel du Seder. Invité en studio : Jean-Christophe Attias, titulaire de la chaire de « Pensée juive médiévale » à l’École Pratique des Hautes Études, auteur de « Dieu n’a pas créé la nature » (éditions du Cerf, mars 2023) et de nombreux ouvrages dont « Un juif de mauvaise foi » (Éd. J.-C. Lattès, 2017), « Les Juifs et la Bible » (Éd. Fayard, 2012), « Moïse fragile » (Éd. Alma, 2016). Reportage à Paris sur les préparatifs de Pessah auprès de juifs pratiquants. Rencontre à la synagogue Ayeka à Paris où dimanche soir, le rabbin Emile Ackermann faisait un cours sur Pessah auprès de personnes désireuses d’approfondir leurs connaissances de la Torah. Entretien avec Emile Ackermann et sa femme Myriam Ackermann-Sommer qui se définissent comme juifs orthodoxes modernes, un courant qu’Emile Ackermann ancre dans la France laïque et qu’il développe dans son livre « N’oublions pas qui nous sommes » (éditions du Seuil, février 2023).
4/6/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Afrique: l’essor fulgurant des églises évangéliques et de réveil

Depuis une trentaine d’années, le nombre d’églises évangéliques ne cesse de croître sur le continent africain. Il s’agit de mouvements issus du protestantisme anglo-saxon, qu’on appelle pentecôtistes, charismatiques ou de réveil. Sébastien Fath, historien et spécialiste du protestantisme évangélique nous éclaire sur cette expansion postcoloniale. « Il y a une fabrique d’une nouvelle classe moyenne en Afrique de l’Ouest qui, aujourd’hui, s’appuie de plus en plus sur ces églises, sur ce christianisme postcolonial, et ce serait une erreur de réduire les églises de réveil à une forme de misérabilisme, à des planches de salut dans un contexte de misère, de souffrance, de douleur, de maladie, avec tous ses excès, il n’y a pas que cela », souligne Sébastien Fath. « Il y a ce christianisme postcolonial, mais également énormément de passerelles », insiste-t-il, « de va-et-vient entre les différents lieux de culte, il n’est pas rare de se rendre tantôt à l’église catholique, d’aller à la rencontre du pape lorsqu’il visite Kinshasa et le soir d’aller prier dans une église de réveil ». Décryptage de cet essor fulgurant des églises évangéliques et de réveil sur le continent africain, illustré de reportages à Abidjan et à Kinshasa. Invité en studio : Sébastien Fath, historien et spécialiste du protestantisme évangélique, membre du Groupe Sociétés Religions Laïcités (Laboratoire de recherches du CNRS et de l’École Pratique des Hautes Études). Reportage à Abidjan : Bineta Diagne, envoyée spéciale permanente de RFI en Côte d’Ivoire. Reportage à Kinshasa : Véronique Gaymard. Pour aller plus loin : Les évangéliques à la conquête du monde, documentaire diffusé le 4/04/2023 sur ARTE. En images
3/30/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Notre-Dame de Paris: chantier colossal pour une restauration «à l’identique»

La cathédrale Notre-Dame de Paris a entamé ses travaux de restauration, après une longue période de sécurisation suite à l’incendie qui a ravagé l’édifice, dans la nuit du 15 au 16 avril 2019. Les images de la cathédrale ravagée par les flammes avaient suscité des émotions en France mais aussi dans le monde entier, au point que les fonds récoltés par des donateurs et mécènes permettent de financer les travaux et les chantiers qui suivront. La Cour des Comptes estime dans son second rapport d’étape, paru début octobre 2022, que les conditions sont réunies pour assurer la réouverture de la cathédrale au public et au culte en 2024. Religions du Monde vous invite à une plongée dans l’histoire des cathédrales et à la rencontre de celles et ceux qui œuvrent à redonner sa splendeur à Notre-Dame de Paris. Invité en studio : • Jonathan Truillet, directeur adjoint des opérations de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, conservateur en chef du patrimoine Participants : • Général Jean-Louis Georgelin, représentant spécial du Président de la République pour la reconstruction de Notre-Dame, président de l'Établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris • Philippe Villeneuve, architecte en chef des monuments historiques • Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, recteur archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Paris • Arnaud Morençay, tailleur de pierres • Laurent Biet, charpentier – sur l’échafaudage de la flèche • Mario d’Anico Holzmann, facteur d’orgue • Visiteurs des Journées du Patrimoine (français et étrangers).   Pour aller plus loin :  • Revue : « La Fabrique de Notre-Dame » (numéro 4 paru en décembre 2022) • Rebâtir Notre-Dame de Paris (plongée au coeur du chantier de la cathédrale) • Livre : « Notre-Dame de Paris la science à l’œuvre », publié aux éditions du Cherche Midi avec le CNRS et le ministère de la Culture.
3/23/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Chrétiens d’Orient: situation en Irak, 5 ans après la chute de l’EI

5 ans après la chute de l’organisation de l’État Islamique en Irak et 20 ans après l’invasion américaine, dans quelle situation se trouvent les chrétiens de cette région du monde, qu’on appelle les chrétiens orientaux ? Comment se reconstruisent non seulement les édifices, mais aussi les liens et la confiance entre les différentes communautés religieuses, notamment en Irak ?  Les violences et les horreurs commises par l’EI ont laissé des séquelles profondes, la confiance entre communautés religieuses s’est rompue, même si le voyage du pape François en mars 2021 a relancé le dialogue. Début mars 2023, la directrice générale de l’Unesco Audrey Azoulay était à Bagdad, mais aussi à Mossoul, ville détruite par Daech (EI) qui y avait installé en 2014 la capitale de son califat pendant 3 ans, une ville en grande partie détruite. Quelques jours auparavant, une délégation composée d’évêques français (de la Conférence des Évêques de France) et de représentants de l’Œuvre d’Orient s’est rendue également dans le pays pour apporter son soutien aux chrétiens d’Irak (entre 300 000 et 400 000, sur 1,5 millions il y a 20 ans). Parmi les membres de cette délégation, Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient, est notre invité dans cette émission. - Invité en studio : Mgr Pascal Gollnisch, président de l’Œuvre d’Orient - Reportage à l’église Notre-Dame de Chaldée à Paris, dont les fidèles sont en grande majorité des réfugiés de la guerre - Conférence des Evêques de France : voyage en Irak du 5 au 9 mars 2023 - Unesco, reconstruction en Irak : « faire revivre l’esprit de Mossoul ».
3/16/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Comment penser l’islam depuis l’Afrique subsaharienne?

Dans son dernier ouvrage « Penser l’islam depuis l’Afrique » (éditions Riveneuve), l’islamologue malien Youssouf Sangaré insiste : « le sud du Sahara n’est pas qu’un lieu d’adoption de l’islam mais aussi un lieu de production de savoirs islamiques, de circulation et d’évolution des doctrines, en particulier théologico-juridiques ».  Depuis 2012, les groupes armés se réclamant du jihad renforcent leur emprise sur le territoire malien et au-delà, les coups d’État se sont succédé dans le pays. Dans ce contexte de tensions, le livre de Youssouf Sangaré permet de se recentrer sur cette région, sur l’histoire des courants de l’islam qui se sont implantés et développés jusqu’à présent, et de percevoir une évolution dans les discours des prédicateurs influents, dont la doctrine de Chérif Ousmane Madani Haïdara - un des grands prédicateurs maliens, actuellement président du Haut Conseil islamique du Mali - qu'analyse l'auteur. Invité: Youssouf Sangaré, islamologue, maître de conférences à l’INALCO à Paris, l’Institut National des langues et civilisations orientales, auteur de « Penser l'islam depuis l'Afrique, la doctrine de Chérif Ousmane Madani Haïdara » (éditions Riveneuve 2023) préfacé par le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne.
3/9/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Black Church: l’histoire des Églises Noires, de l’esclavage à Black Lives Matter

« Black Church », qui vient de paraître en français aux éditions Labor et Fides, raconte l’histoire des Églises noires américaines, ou comment les esclaves déportés d’Afrique vers les États-Unis ont forgé leur identité et leur résistance à la suprématie blanche dans les lieux de culte, qu’ils ont créés à leur image, où les chants et les danses ont nourri toute la musique nord-américaine. Cet essai très documenté de l’historien Henry Louis Gates, professeur à Harvard, qui a vécu la ségrégation dans son enfance, retrace toute cette histoire sur cinq siècles tumultueux, depuis l’esclavage jusqu’au mouvement Black Lives Matter. « Collectivement les Églises noires ont créé la plus ancienne institution gérée par des Africains-Américains », écrit-il. Après 500 années d’histoire mouvementée, nous dit Henry Louis Gates, les Églises Noires doivent aussi s’interroger sur leur rôle dans la société d’aujourd’hui, sur le rôle des femmes aussi. Entretien passionnant avec l’auteur de Black Church, Henry Louis Gates, et rencontre avec les chanteuses de Gospel qui ont accompagné en France la parution de son ouvrage en français. Ce livre s'est accompagné aux États-Unis d'une série documentaire diffusée sur la chaîne PBS.   Intervenant : Entretien avec l’auteur, Henry Louis Gates, directeur du Hutchins Center for African and African-American Research de l’Université de Harvard, auteur du livre « Black Church, de l’esclavage à Black Lives Matter » (Éditions Labor et Fides, janvier 2023) et d’une série documentaire diffusée sur PBS.   Participantes : - Theresa Thomason et Brenda Cline (sa sœur). Rencontre avec deux artistes de Gospel, accompagnées au piano par Samuel Colard, en tournée en Europe en janvier 2023, à l’occasion de la parution du livre « Black Church » :     ► À écouter aussi sur RFI : La résilience musicale de l'Église noire américaine.  
3/2/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Ukraine-Russie: les Églises dans la guerre

Cela fait un an que la Russie a envahi l’Ukraine, avec les pilonnages, les destructions, les milliers de morts et de déplacés. Dans cette guerre, les églises orthodoxes n’ont pas été épargnées et se sont divisées, le patriarcat de Moscou revendiquant son droit canonique et soutenant ouvertement le conflit. Une instrumentalisation du religieux par le pouvoir politique du Kremlin sur laquelle nous éclairent nos invités et nos correspondants. Participants : - Constantin Sigov, philosophe, écrivain ukrainien, directeur du Centre Européen à l’Université de Kiev, auteur de « Quand l’Ukraine se lève, la naissance d’une nouvelle Europe » avec Laure Mandeville (éditions Talents, novembre 2022), et « Le courage de l’Ukraine » avec une préface d’Anne-Marie Pelletier (éditions du Cerf, janvier 2023) - Kathy Rousselet, directrice de recherches à Sciences Po, au centre de recherches internationales, chercheure associée au Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen, membre du Conseil scientifique de l’Observatoire international du religieux et de la Chaire d’études sur le fait religieux, auteure de « La Sainte Russie contre l’Occident » (éditions Salvator, 2022). Reportages de nos envoyés spéciaux et correspondants en Russie et en Ukraine, Anissa El Jabri et Anastasia Becchio.
2/23/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Jérusalem: 4 000 ans de passions

Quel avenir pour Jérusalem, revenue ces dernières semaines au cœur des tensions entre Israéliens et Palestiniens ? Peut-on trouver dans le passé de la Ville sainte, berceau des 3 religions monothéistes - judaïsme, christianisme, islam - des pistes pour construire ou reconstruire une coexistence pacifique ?  Invité : l'historien Vincent Lemire, auteur de la bande dessinée Histoire de Jérusalem, publiée aux Éditions Les Arènes. 
2/19/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Matthieu Ricard: «L’égoïsme ne peut résoudre aucun des défis du 21è siècle»

Rencontre avec Matthieu Ricard, moine bouddhiste, écrivain, photographe, traducteur en français du Dalaï-lama, qui a passé plus de 50 années de sa vie auprès de ses maîtres spirituels dans l’Himalaya, entre le nord de l’Inde, le Bhoutan, le Népal et le Tibet. Né en France en 1946, dans une famille d’intellectuels – fils du philosophe et journaliste Jean-François Revel et de la peintre Yahne Le Toumelin - Matthieu Ricard, alors jeune docteur en Génétique cellulaire, décide de s’installer auprès de ses maîtres face au toit du monde et de prendre les vœux monastiques pour se consacrer à la méditation et à l’étude du bouddhisme tibétain. Depuis le succès du dialogue avec son père, paru en 1997 sous le titre « Le moine et le philosophe », il consacre la totalité de ses droits d’auteurs à l’association humanitaire Karuna Shechen, qui constitue selon lui « la compassion en action ». Une rencontre au son des cigales en Dordogne où il vit depuis le début de la pandémie de Covid auprès de sa mère âgée de 99 ans, en attendant de retourner au pied de l’Himalaya. (Rediffusion du 17 juillet 2022).   Ouvrages : Mémoires, Carnets d’un moine errant (octobre 2021, éditions Allary) L’art de la méditation (2020, éditions NIL) Plaidoyer pour l’altruisme, la force de la bienveillance (2013, éditions NIL) L’esprit du Tibet, la vie et le monde de Dilgo Khyentsé, maître spirituel (2001, éditions du Seuil) La citadelle des neiges (2005, éditions NIL). Exposition photo « Hymne à la beauté », du 13 avril au 30 novembre 2022, Grande Arche de La Défense (France). Association Karuna Shechen.
2/9/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Bilan de la visite du pape François en RDC

Très attendu en République Démocratique du Congo où il est arrivé mardi (31 janvier 2023), le pape François a célébré une grande messe mercredi matin à Kinshasa, dans l’enceinte de l’aéroport de Ndolo transformé en immense cathédrale à ciel ouvert. Alors que le conflit s’envenime dans l’est du pays, il a largement condamné les violences que subissent les populations, et les prédations des minerais par les groupes armés et les grandes compagnies et puissances internationales dont il a fustigé le «colonialisme économique».   Il est venu sous le signe de la paix et de la réconciliation, pour encourager les Congolais à se projeter dans l’avenir et à retrouver la fraternité. Tous les discours et l’homélie du pape ont été centrés sur la paix. Depuis Kinshasa, nous vous faisons revivre les grandes étapes et dressons le bilan de cette visite. Il sera aussi question de la suite de sa visite en Afrique, à Djouba au Soudan du Sud, un autre pays en proie à de violents conflits, qui reçoit un pape pour la première fois depuis l'indépendance du jeune pays.   En images
2/2/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Le pape François en RDC: Quels enjeux? Quelles attentes?

Religions du Monde est à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, où le pape François arrive ce mardi 31 janvier 2023 pour une visite de trois jours dans ce pays qui compte le plus grand nombre de catholiques d’Afrique et où l’Église et les mouvements laïcs ont joué un rôle-clé dans l’ouverture à la démocratie et l’observation des processus électoraux.   Le dernier voyage apostolique remonte à 1985 avec Jean-Paul II. Cette visite, 37 ans après, suscite beaucoup d’attente et des espoirs de messages forts, de paix et de réconciliation alors que le conflit s’envenime dans l’Est du pays, en Ituri et au Nord-Kivu (le pape ne se rendra pas à Goma, étape prévue initialement en juillet avant le report de son voyage) et que les Congolais font face à un quotidien difficile, dans un contexte d’élections générales qui devraient se tenir en décembre 2023.    
1/26/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Marseille, le dialogue interreligieux ancré dans les quartiers

Religions du Monde vous emmène à Marseille, cité de plus de 800 000 habitants ouverte sur la Méditerranée et sur le monde, où se croisent toutes les nationalités et confessions, une ville où le dialogue interreligieux est promu depuis plusieurs décennies, notamment par Jean-Marc Aveline, prêtre puis archevêque de Marseille, qui a été nommé cardinal par le pape François en août 2022. Des échanges encouragés par des représentants notamment catholiques, musulmans et juifs qui œuvrent sur le terrain. Un dialogue qui s’est renforcé après les attentats de 2015. Nous partons à la rencontre de celles et ceux qui tissent des liens entre les religions, entre les habitants, entre les quartiers, au cœur de la cité phocéenne. Participants : - Colette Hamza, religieuse catholique xavière, directrice de l’Institut des Sciences et de Théologie des religions à Marseille (ISTM) - Haïm Bendao, rabbin de la synagogue Ohel Yaacov dans le 14è arrondissement de Marseille - Thierry Alfano, curé des paroisses Saint-Joseph E.M., Sainte-Marthe et Aygalades (nord de Marseille) - Mohsen Ngazou, président des Musulmans de France, directeur du Collège-Lycée Ibn Khaldoun à Marseille (15è arrondissement) - Issa Koné, médecin à Marseille, d’origine malienne - Abobikrine Diop (Mbaye Diop), recteur de la Mosquée Bilal à Marseille - Nicolas Lubrano, curé de la paroisse Sainte Marguerite et du Redon (sud Marseille).   En images  
1/20/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Madagascar: père Pedro Opeka, en résistance contre la misère

Nous recevons dans Religions du Monde le père Pedro Opeka, qui vit à Madagascar depuis plus de 40 ans et qui a fondé en 1989 l’association Akamasoa, pour lutter contre la misère. Sur une décharge à ciel ouvert, il a réussi à redonner espoir et dignité à des milliers de familles échouées dans les détritus : sortir les enfants, les femmes et les hommes de la misère, c’est une mission que le père Pedro mène au quotidien et en résistance. Invité en studio : père Pedro Opeka. Son dernier livre «Résiste !» écrit avec Pierre Lunel, est paru aux éditions du Rocher, en novembre 2022.   ⇒ Site internet du père Pedro. ► À écouter aussi sur RFI : «Père Pedro, 30 ans de lutte contre la pauvreté».
1/12/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Benoit XVI, décès du pape émérite, quel héritage?

Le pape émérite Benoit XVI est décédé le 31 décembre 2022 et a été inhumé le 5 janvier 2023 dans la crypte de la basilique Saint-Pierre de Rome. Peu amateur des foules, Joseph Ratzinger, celui qui ne voulait pas être pape et qui est resté de 2005 à 2013 à la tête de l’Eglise, était reconnu comme un grand théologien, apôtre de la foi et de la raison et gardien du dogme. La mort de Benoît XVI, « dernier pape européen », marque la fin d’une époque et d’une situation inédite, avec la cohabitation d’un pape émérite et d’un pape en fonctions pendant 10 ans. En quoi a-t-il marqué l’Eglise catholique ? Quel héritage laissera-t-il après 8 années de pontificat et sa décision de démissionner en 2013 ?  Invités en studio : - Geneviève Delrue, ancienne journaliste à RFI qui a produit l’émission Religions du Monde pendant près de 30 ans. - François Mabille, chercheur au CNRS et à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, directeur de l’Observatoire de Géopolitique des Religions à l’IRIS, auteur de  « Benoit XVI ou la désacralisation des souverains pontifes » (éditions du Cygne, 2013). Intervenants : - Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef au journal La Croix, ancienne correspondante à Rome de 2005 à 2009, auteure de « Benoît XVI, le pape incompris » (éditions Bayard, 2008). - Bernard Lecomte, journaliste et écrivain, auteur notamment de la biographie « Benoît XVI, le dernier pape européen » (éditions Perrin, 2006) et de « Tous les secrets du Vatican » (éditions Perrin, 2019). - Pierre Diarra, théologien d’origine malienne, docteur en Histoire des religions et anthropologie religieuse, auteur de « Gratuité fraternelle au cœur du dialogue », aux éditions Karthala. - Reportage à Rome de notre correspondant Eric Sénanque.
1/6/202348 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

L’Islam soufi au Sénégal, reportage à Dakar

Direction Dakar, la capitale du Sénégal, à la rencontre de l’Islam soufi et de certaines des confréries qui le caractérisent dans ce pays laïc d’Afrique de l’Ouest. Un islam mystique et ascétique introduit dans le pays vers le XIIè siècle. Sur les 17 millions d’habitants, environ 95% sont musulmans, la très grande majorité sont membres d’une des 4 principales confréries religieuses soufi, elles-mêmes dirigées par des khalifes qui descendent des fondateurs : les Mourides, les Tidianes, les Khadres, ou les Layènes, des confréries qui jouent un rôle économique, politique et social essentiel au Sénégal. Reportage et rencontres à Dakar, dans cet épisode de Religions du Monde. (Rediffusion) Intervenants : Djim Dramé, islamologue, chef du Laboratoire d’islamologie de l’IFAN, l’Institut Fondamental d’Afrique Noire, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar El Hadj Malick Sy Camara, enseignant au Département Sociologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar Dr Kharim, premier adjoint de l’imam de la mosquée Massalikoul Jinan de Dakar. Reportage auprès de Dakarois.   En images
12/29/202248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Migrants dans le Pas-de-Calais: pas de répit pour Noël

Sur la côte nord de la France, entre Calais et Grande-Synthe, le froid de l’hiver est mordant en cette période de Noël. Des centaines de personnes en exil survivent dans des conditions inhumaines en attendant de traverser la Manche pour se rendre au Royaume-Uni. De nombreuses associations comme le Secours Catholique, la Croix Rouge, leur viennent en aide pour leur permettre de rester dignes. L’association Salam leur fournit des repas chauds sur le camp de Loon-Plage, où régulièrement les campements de fortune sont démantelés par les forces de l’ordre. Ici, ni eau courante, ni toilettes, ni douches. Un contexte déshumanisant que dénonce le Secours Catholique. «De toutes façons, ils vont passer, à quoi cela sert-il de les traiter ainsi ?», s’insurge un bénévole de Salam. «Avec ces camps déshumanisés, on les pousse à la mer, c’est la honte». Le prêtre jésuite Philippe Demeestère qui avait fait une grève de la faim de trois semaines l’an dernier pour protester contre les démantèlements répétés s’est impliqué corps et âme : «c’est corporellement qu’on est impliqué, il y va de notre identité propre». C’est lui qui avait invité, l’an dernier, (2021) l’évêque d’Arras Mgr Olivier Leborgne installé en octobre 2020, à venir à la rencontre des migrants à Calais. Celui-ci a célébré une messe de Noël en 2021 sur un parking auprès d’Erythréens sur le chemin de l’exil. De ces rencontres, l’évêque d’Arras a publié un livre, «Prière pour les temps présents» (éditions du Seuil) dans lequel il s’insurge contre l’indignité humaine. Reportage à Calais à l’accueil de jour du Secours Catholique, avec Juliette Delaplace - chargée de mission au Secours Catholique auprès des personnes exilées sur le littoral nord. Reportage à Grande-Synthe et sur le camp de Loon-Plage auprès des exilés, avec Claire Millot, vice-présidente de l’association Salam et l’équipe de bénévoles.   Entretiens avec : - Mgr Olivier Leborgne, évêque d’Arras, auteur de «Prière pour les temps présents» (éditions du Seuil) - Philippe Demeestère, prêtre jésuite très engagé auprès des plus démunis dont les migrants à Calais.   Liens utiles : Facebook du Journal des bénévoles du SCCF Association Salam Facebook Caritas CBB Le site Infomigrants. À lire aussi : Migrants: Paris, Londres et Dunkerque rendent hommage aux 27 noyés il y a un an.   Diaporama
12/22/202248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

La Grande Mosquée de Paris a 100 ans

La Grande Mosquée de Paris a été construite au cœur de la capitale française en hommage aux combattants musulmans de la Première Guerre Mondiale. La première pierre a été posée le 19 octobre 1922, dans le 5e arrondissement de Paris, face au Jardin des Plantes. Avec son style hispano-mauresque, son minaret, ses patios et jardins d’inspiration andalouse, elle a été classée comme monument historique en 1983. Lieu de culte pour les musulmans, appréciée des visiteurs parisiens pour ses jardins et son salon de thé, elle fut aussi un moyen pour l’État français de promouvoir l’«Islam de France». Aujourd’hui, la Grande Mosquée de Paris veut rassurer en offrant l’image d’un Islam ouvert sur la République, à l’heure où les constructions de nouvelles mosquées sont régulièrement freinées. Avec : - Chems Eddine-Hafiz, recteur de la Grande Mosquée de Paris - Dorra Mameri-Chaambi, chercheuse à l’EHESS / CEMS, auteure d’une thèse sur la Grande Mosquée de Paris (L’Institut Musulman de la Grande Mosquée de Paris (1916-2015) : vers un Islam de France ?) Reportage à la Grande Mosquée de Paris.   Diaporama
12/15/202248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Abus sexuels dans l’Église: nouvelles déflagrations un an après le rapport de la CIASE

Un an après la publication du rapport de la Ciase sur les abus sexuels dans l’Église catholique qui avait révélé le caractère systémique de ces abus et son ampleur, avec environ 330 000 victimes depuis 50 ans, on assiste à de nouvelles déflagrations qui font trembler l’institution : en pleine Assemblée plénière des Évêques de France à Lourdes, début novembre 2022, de nouveaux scandales d’agressions sexuelles commis par des évêques et jusqu’à un cardinal sont venus ternir un peu plus l’image déjà fissurée de l’Église. Les paroissiens qui attendaient davantage de transparence de l’institution pour traiter ces cas exigent des réponses claires. Des collectifs font entendre leur voix sur les réseaux sociaux. C’est une véritable crise de confiance à laquelle l’Église catholique doit faire face en France, en particulier. Quel constat dresser un an après le rapport de la Ciase ? Quelles réactions et quelles conséquences ces nouvelles révélations peuvent-elles avoir sur les fidèles, sur l’opinion publique, sur l’Église elle-même ? Et à l’étranger ? Rendez-vous avec notre invitée Véronique Margron, présidente de la Conférence des religieux et religieuses de France, et illustrations avec des reportages et témoignages. En Afrique, des religieuses sont abusées au sein même de l’Eglise, mais très peu d’entre elles osent en parler, la loi du silence prime : Sœur Mary Lembo brise un tabou en publiant sa thèse sous le titre «Religieuses abusées en Afrique, faire la vérité» (éditions Salvator). Invitée : Véronique Margron, présidente de la Conférence des religieux et religieuses de France (Corref). Participants : Marie Derain de Vaucresson, présidente de l’INIRR (Instance Nationale Indépendante de Reconnaissance et de Réparation) Mgr Dominique Blanchet, évêque de Créteil Témoignages de victimes d’agressions sexuelles dans l’Église Témoignages de membres de l’association «Agir pour notre Église» Soeur Mary Lembo, pour son ouvrage qui vient de paraître aux éditions Salvator, «Religieuses abusées en Afrique, faire la vérité».
12/8/202248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Ukraine, ligne de fracture: les églises dans le conflit

La guerre qui se poursuit en Ukraine, depuis le 24 février 2022, avec l’invasion du territoire par l’armée russe, a accentué les divisions entre les églises. Une division qui a accentué les tensions au sein même de l’orthodoxie entre le patriarcat de Moscou et celui de Constantinople. Mais si on remonte dans le temps, ce sont davantage de divisions qui ont marqué ce territoire ukrainien, un pays «de frontières» entre les mondes catholique et orthodoxe, entre les chrétiens d’Orient et d’Occident, comme le décrit le théologien Jean-François Colosimo dans son dernier ouvrage «La crucifixion de l’Ukraine, mille ans de guerres de religions en Europe» qui vient de paraître aux éditions Albin Michel.   Invité : Jean-François Colosimo, historien, essayiste, théologien spécialiste de l’orthodoxie, pour son dernier ouvrage «La crucifixion de l’Ukraine, mille ans de guerres de religions en Europe» (éditions Albin Michel). Éléments de reportages de nos envoyés spéciaux et correspondants.
12/1/202248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

La Courneuve, ville monde, à l’occasion des 50 ans des «Fils de la Charité»

En 50 ans, les religieux catholiques des Fils de la Charité à La Courneuve (Seine-Saint-Denis en banlieue parisienne) ont été témoins des mutations de cette ville populaire, aux grandes tours et immenses barres d’immeubles du quartier des 4000. Une ville jadis ouvrière où se côtoient désormais des habitants de plus d’une centaine de nationalités et de multiples confessions, en proie à des difficultés sociales et sécuritaires. Aujourd’hui, la communauté catholique est minoritaire, dans un paysage religieux dominé par les lieux de culte musulmans, hindous ou évangéliques, mais elle joue un rôle déterminant dans le dialogue interreligieux, notamment depuis les attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo. Rencontre en immersion dans l’église Saint-Lucien à La Courneuve, auprès du premier curé de la congrégation, arrivé en 1972, Gérard Marle, et de celui qui lui a succédé, le Béninois Georges Ouensavi. Participants : Georges Ouensavi, curé actuel des Paroisses St Yves et St Lucien de La Courneuve Gérard Marle, premier prêtre ouvrier des « Fils de la Charité » qui s’est installé à La Courneuve en 1972 Pierre Tritz, vicaire général de la congrégation des Fils de la Charité Ignace Pemba, prêtre des Fils de la Charité Hadja Marecar, secrétaire général de la Fédération des musulmans de La Courneuve Chadli Meskini, imam de la mosquée de l’Union à La Courneuve, membre de la Fédération des musulmans de La Courneuve Gilles Poux, maire de La Courneuve Habitants de La Courneuve et membres des paroisses St Yves et St Lucien Membres de la congrégation Schola Populaire du Congo-Brazzaville.   Diaporama
11/24/202248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Rencontres d’Averroès: paix et guerres entre les religions?

Avec le conflit en Ukraine, l’Europe semble redécouvrir la guerre. Des guerres qui se sont multipliées de l’autre côté de la Méditerranée. Entre guerres et paix, comment se dessine aussi la relation entre les religions ? Les trois monothéismes, christianisme, judaïsme et islam, n’ont cessé de circuler sur les rives de la Méditerranée: trois religions entre confrontations, rivalités et cohabitations, entre guerres et paix tout au long de l’histoire. Invités : Frédéric Abécassis, maître de conférences en Histoire contemporaine à l’ENS de Lyon – auteur de « La Bienvenue et l’Adieu. Migrants juifs et musulmans au Maghreb XVe-XXe siècle », avec Karima Dirèche et Rita Aouad – éditions Karthala 2012 Jean-Pierre Dedieu, historien spécialiste de l’Inquisition espagnole, « 1492-1992, les deux éveils de l’Espagne » - Presses du CNRS Emmanuelle Tixier du Mesnil, professeur d’Histoire médiévale à l’Université Paris-Nanterre, spécialiste d’Al-Andalus, « Pouvoir et savoir en al-Andalus au XIe siècle », éditions du Seuil, 2022 Abbès Zouache, historien médiéviste, directeur des Études de l’Institut français d’Archéologie orientale du Caire, spécialiste des croisades, « Guerre et paix dans le Proche-Orient médiéval. Xe-XVe siècle », avec Mathieu Eychenne et Stéphane Pradines, Ifao Ifpo, 2019.
11/17/202248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

États-Unis: religion et politique, l’influence des évangéliques néo-charismatiques ou pentecôtistes

Aux États-Unis, au lendemain des midterms, les élections de mi-mandat qui se sont déroulées le 8 novembre 2022, plongée dans l’histoire américaine et le poids du religieux depuis les premiers fondements du pays, jusqu’à sa résurgence à la faveur de l’élection de Donald Trump en 2016 qui a arrimé l’électorat chrétien évangélique blanc au parti républicain. Invité en studio : Lauric Henneton, maître de conférences en Civilisation des pays anglophones à l’Université de Versailles-Saint Quentin (auteur de « Histoire religieuse des États-Unis », éditions Flammarion – 2012 ;  « La Fin du rêve américain ? », éditions Odile Jacob - 2017 ; « Atlas historique des États-Unis », éditions Autrement - 2019 ; « Le rêve américain à l’épreuve de Donald Trump », éditions Vendémiaire – 2020. Participant : André Gagné, professeur titulaire au Département d’Études théologiques à l’Université Concordia à Montréal, auteur de « Ces évangéliques derrière Trump : Hégémonie, démonologie et fin du monde », éditions Labor et Fides – 2020.     André Gagné, professeur titulaire au Département d’Études théologiques à l’Université Concordia à Montréal, interview en particulier sur les évangéliques néo-charismatiques pentecôtistes – dont des extraits sont à retrouver dans l’émission. Publication en 2020 : « Ces évangéliques derrière Trump : Hégémonie, démonologie et fin du monde »  (Éditions Labor et Fides).  
11/10/202248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Écologie - Environnement: que nous disent les religions du livre?

À la veille du lancement de la COP27 sur les changements climatiques qui se tient à Charm el-Cheikh en Égypte, et à l’heure où il s’agit de mettre en pratique des stratégies qui engagent collectivement les femmes et les hommes sur la planète, nous avons recueilli la parole de représentants de différentes religions : que nous disent les textes et comment les religions s’engagent sur les questions écologiques de notre temps. Participants : Pascal Balmand, délégué à la Conférence des Évêques de France pour l’écologie intégrale Dieudonné Mushipu Mbombo, prêtre catholique de RDC, docteur en Théologie résidant en Suisse, auteur de « Les Églises d’Afrique, entre fidélité et invention » (Éditions Karthala) Christian Krieger, président de la Fédération protestante de France Martin Kopp, théologien écologique protestant, président de la Commission écologie, justice climatique de la Fédération protestante de France, a dirigé l’ouvrage « S’engager pour la justice climatique » (édité par Scriptura et la Fédération protestante de France) Haïm Korsia, Grand Rabbin de France Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l’Islam de France.
11/3/202248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Rapporteur spécial de l'ONU sur les droits des minorités: inquiétudes sur l'Inde (Volet 2)

Liberté de religion ou de croyance, droits des minorités, des mécanismes de l’ONU examinent les situations dans le monde. Après le premier volet consacré la semaine dernière aux mécanismes de l’ONU sur la liberté de croyance et de religion, où nous nous étions entretenus avec Nazila Ghanea et avions évoqué la situation en Iran et l’initiative de la Foi pour les Droits, focus dans ce deuxième volet sur un autre mécanisme indépendant : le mandat de rapporteur spécial de l’ONU sur les droits des minorités nationales, ethniques, religieuses ou linguistiques : c’est le Canadien Fernand de Varennes qui exerce ce mandat actuellement. Nous ne pouvons pas aborder tous les dossiers urgents sur ces questions de façon exhaustive, mais Fernand de Varennes nous fait part de ses inquiétudes sur la situation en Inde, en Birmanie, au Pakistan et sur l’influence croissante des réseaux sociaux dans la diffusion des messages de haine contre des minorités religieuses.   Participants : Fernand de Varennes, rapporteur spécial de l’ONU sur les questions relatives aux minorités Glenn Payot, représentant de l’ONG « Minority Rights Group International » auprès de l’ONU à Genève Joëlle Fiss, experte en droits de l’homme et députée au Parlement suisse.   Reportages - illustrations de nos correspondants.
10/27/202248 minutes, 30 seconds