Winamp Logo
Par Ouï-dire Cover
Par Ouï-dire Profile

Par Ouï-dire

French, Cultural, 1 season, 277 episodes, 3 days, 19 hours, 5 minutes
About
Un espace qu’ouvre le son, une parole qui s’y loge, retrouvez le temps suspendu dans Par Ouï-dire. De la fiction ou du documentaire, des archives, du temps présent, d’ici et d’ailleurs : vous emmener là où l’on ne va pas, entendre ceux que l’on n’entend pas. Un voyage au cœur du son et de la vie.  Une émission de Pascale Tison. Et découvrez ou redécouvrez le meilleur de Par Ouï-dire dans notre espace web dédié à la création sonore : Par‐delà les ondes. Une invitation à la découverte de trésors acoustiques : des documentaires, des fictions, des séries, des grands entretiens et des reportages. Promenez-vous, montez le son, fermez les yeux et ouvrez grand vos oreilles... vous allez être conquis !  
Episode Artwork

La Mallette verte, de Perrine Sokal, épilogue

Après la mort du grand-père de Perrine Sokal, la famille a retrouvé une mallette verte. Elle renfermait des documents d’archives qui allaient la mener vers leur histoire familiale cachée et vers l’arrière-grand-père, Emil Sokal. Avec sa famille, le micro à la main, Perrine Sokal enquête entre Bruxelles, Vienne et Innsbruck. Elle révèle l'histoire familiale cachée, tout en explorant des pans méconnus de l'Histoire. Pour suivre : André Taets et René Raindorf sont des témoins disparus d'Auschwitz et de Dachau. Des paroles essentielles, pour ne pas oublier. Réalisation Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/19/202455 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Thomas Chable au Musée de la Photographie – Rokko Miyoshi à Art Brussels – Rémy Hans au Musée des Beaux-Arts de Tournai

Le photographe belge Thomas Chable voyage l’esprit ouvert. Loin du style documentaire, il s’imprègne des lieux, des rencontres, des lumières, des matières, des ambiances. "Au-dessus des nuages" nous emmène notamment au Mali, en Ethiopie, au Burkina Faso, au Maroc, au Mexique, en Indonésie, en France et en Belgique. Au Musée de la Photographie de Charleroi jusqu’au 26 mai. L’artiste Rokko Miyoshi et la curatrice Alicja Melzacka proposent une nouvelle installation à Art Brussels (du 25 au 28 avril), sur le stand de la Fédération Wallonie-Bruxelles. "The World is Bananas" présente une sélection d’objets, de photos et d’archives de la United Fruit Company, une multinationale qui a monopolisé le commerce de la banane et dont l’influence sur les situations économiques et politiques de plusieurs pays d’Amérique latine fut, et reste, décisive. L’installation propose une réflexion sur la propagande et le pouvoir. Avant d’entamer de grands travaux de restauration, le Musée des Beaux-Arts de Tournai invite l’artiste Rémy Hans à entrer en dialogue avec l’architecture de Victor Horta. "Les bleus du temps" propose des dessins, deux grandes fresques, des documents d’archive et une vaste installation avec des pierres de la façade de l’Hôtel Aubecq. A voir jusqu’au 3 juin. Réalisation : Fabrice Kada   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/18/202453 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Réconcilier - Xenakis et Schaeffer, par David Christoffel

A la fin des années 1950, Pierre Schaeffer et Iannis Xenakis se sont échangé de multiples lettres. Le premier avait fondé une dizaine d’années plus tôt la 'musique concrète'. Le second venait de réaliser Concret PH pour le pavillon Philips de l’exposition universelle de Bruxelles. Deux compositeurs qui partageaient le point commun d’avoir été formé à Polytechnique, qui avaient certainement une grande conscience de l’importance de l’autre, mais qui n’avaient pas la même conception des rapports entre musique et science. Metaclassique accueille deux témoins : Jacqueline Schaeffer qui a été la compagne de Pierre Schaeffer de 1959 jusqu’à sa mort, en 1995, et Mâkhi Xenakis, la fille de Iannis Xenakis, mais aussi deux musicologues qui se sont intéressés à l’un et l’autre des compositeurs : côté Xenakis, Pierre Carré et côté Schaeffer, Nicolas Debade. Une émission produite et réalisée par David Christoffel. Photo Iannis Xenakis par Laszlo Ruszka/INA via Getty Images Photo Pierre Schaeffer par Ulf Andersen/Getty Images   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/17/202455 minutes, 39 seconds
Episode Artwork

Rwanda 94 avec Jacques Delcuvellerie, deuxième partie

Jacques Delcuvellerie, metteur en scène et cofondateur du Groupov, se remémore et recontextualise la création du spectacle Rwanda 94, qui a marqué à la fois le milieu du théâtre et notre regard sur le génocide rwandais. Avec des extraits du spectacle Rwanda 94 qui vient par ailleurs d’être rediffusé sur La Trois, le 6 avril dernier, pour commémorer les 30 ans du génocide. Réalisation Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/15/202458 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

La mallette verte, de Perrine Sokal - 2e partie

Après la mort du grand-père de Perrine Sokal, la famille a retrouvé une mallette verte. Elle renfermait des documents d’archives qui allaient la mener vers leur histoire familiale cachée et vers l’arrière-grand-père, Emil Sokal. Un marchand d'art viennois et juif qui aurait sauvé des objets religieux des mains des nazis à l'aube de la deuxième guerre mondiale. Sa femme Maria Engel, serait morte dans des circonstances suspectes. Perrine Sokal est donc partie sur les traces de ces arrière-grands-parents à l'histoire fascinante. Avec sa famille, le micro à la main, elle enquête entre Bruxelles, Vienne et Innsbruck. Elle révèle l'histoire familiale cachée, tout en explorant des pans méconnus de l'Histoire. Une enquête documentaire et immersive au coeur de l'Histoire. Epilogue ce vendredi 19 avril à 22h, dans Par Ouï-dire ! La Mallette verte est une série documentaire réalisée par Perrine Sokal, et produite par le GSARA ASBL avec le soutien du Fonds d'Aide à la création radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/15/202454 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

La mallette verte, de Perrine Sokal - 1e partie

Après la mort du grand-père de Perrine Sokal, la famille a retrouvé une mallette verte. Elle renfermait des documents d’archives qui allaient la mener vers leur histoire familiale cachée et vers l’arrière-grand-père, Emil Sokal. Un marchand d'art viennois et juif qui aurait sauvé des objets religieux des mains des nazis à l'aube de la deuxième guerre mondiale. Sa femme Maria Engel, serait morte dans des circonstances suspectes. Perrine Sokal est donc partie sur les traces de ces arrière-grands-parents à l'histoire fascinante. Avec sa famille, le micro à la main, elle enquête entre Bruxelles, Vienne et Innsbruck. Elle révèle l'histoire familiale cachée, tout en explorant des pans méconnus de l'Histoire. Une enquête documentaire et immersive au coeur de l'Histoire. La Mallette verte est une série documentaire réalisée par Perrine Sokal, et produite par le GSARA ASBL avec le soutien du Fonds d'Aide à la création radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/12/202455 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Intangibles, Claire Williams et Les Aethers - ICA, Ouvrir l'espace

Dans le cadre de BIP 2024, Les Drapiers à Liège présentent du 23 avril au 11 mai une nouvelle exposition consacrée aux matérialités invisibles au travers du travail artistique de Claire Williams et Les Aethers (Claire Williams, Debora Levyh). Pour plonger dans ces intangibles, Les Aethers manipulent différents types de matières telles que les rêves, la psyché, les ectoplasmes, l’aura, la magie, le magnétisme. À travers un dispositif audiovisuel, elles créent une interface pour donner vie à des voix et des personnages venus d’autres espaces-temps. L'exposition Ouvrir l'espace, organisée jusqu’au 5 mai 2023 par l'Institut Culturel d'Architecture Wallonie-Bruxelles (ICA) au Centre culturel de Namur, invite les publics à découvrir des projets exemplaires d'espaces ouverts et publics. Ces projets, à l’échelle du territoire wallon et bruxellois, proposent un entre-deux, un flou volontaire entre l'espace public et l'espace privé. Réalisation Christine Van Acker   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/11/202455 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

Stéphane Allix : 15 ans d’enquête sur l’après-vie pour gagner en sérénité face à la mort

Que se passe-t-il lorsque nous mourons ? Que devient notre conscience ? Survit-elle à la mort cérébrale ? Ces questions vertigineuses se sont imposées à Stéphane Allix au moment du décès de son frère. Il a dès lors mobilisé toutes ses compétences et son instinct de journaliste pour tenter d’élucider le mystère de la conscience. Son livre ‘La mort n’existe pas’ est publié chez Harper Collins. Un entretien signé Axelle Thiry Photo par Melania Avanzato   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/10/202455 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Rwanda 94: rencontre avec Jacques Delcuvellerie, première partie

Jacques Delcuvellerie, metteur en scène, cofondateur du Groupov nous recevait chez lui pour parler du spectacle Rwanda 94 . Un spectacle qui fait date dans l’histoire du théâtre, par son ambition, sa lucidité et sa beauté. Un spectacle né du choc devant le génocide rwandais qui commence le 6 avril 94. C’est la première partie d’une émission qui en compte deux. Montage avec les archives du spectacle Rwanda 94 et un entretien avec Colette Braeckman. Réalisation : Pascale Tison et Romain Pirard   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/9/202458 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

Les essoufflés

'Les essoufflés' raconte l’histoire de Morgane, clarinettiste professionnelle, qui un jour, perd son souffle; de Jesse, malade de la mucoviscidose, qui se construit un avenir de circassien malgré l’essoufflement; et la mienne, Carine, ingénieur du son, qui a perdu puis retrouvé son souffle. Comment ces épreuves ont-elles modifié notre rapport au monde ? Notre conception de la vie ? Alors quand on ne respire plus, est-on encore vivant ? Avec Morgane Raoux, Jesse Huyn Réalisatrice et mise en onde: Carine Zimmerlin Mixage : Vincent Venet Les Productions du souffle asbl – Bernard Bellefroid Avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création sonore et Radiophonique de la FWB et du fonds Gulliver   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/8/202455 minutes, 1 second
Episode Artwork

La musique électronique face aux éléments

Les rapprochements entre la musique électronique et la nature sont nombreux. On y parle de cycles, de boucles, de débuts, de fins et d’une électricité libre et en mouvement. La musique modulaire a quelque chose d’organique. Tout comme le sauvage, elle échappe à tout contrôle. Les pionniers des sphères musicales électroniques ont pris l’habitude de multiplier les références biophiles à travers les noms d’albums (Environments, Earth to Infinity…), d’artistes (Biosphere, Monolake…),de morceaux, de labels… Jusqu’à aller explorer les relations inter-espèces en proposant des œuvres destinées à être écoutées par les plantes (l’album Mother Earth’s Plantasia de Mort Garson en 1976). Des podcasts telles que Monochrome font également le lien entre ambient, dub techno et monde vivant non-humain jusqu’à se référer aux saisons dans la fréquence de diffusions de ses épisodes. Le collectif La botanique a quant à lui créé l’orgue végétal, véritable instrument pour faire chanter les plantes. Enfin, le Collectif Exocet explore des thématiques de l’univers marin. La musique électronique serait-elle une forme de reconnexion au vivant ? Réalisation Aurélien Frances - Silence Podcast   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/5/202455 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir - Chaos, voyage géopoétique en terre volcanique - Bureau Ouvrages

"Chaos" est une exposition transdisciplinaire visuelle et sonore qui mêle art et sciences. Elle invite à un voyage géopoétique dans l’univers passionnant des volcans. Plus précisément, dans celui d’une des dernières éruptions marquantes européennes en date : celle du volcan Tajogaite sur l’île de la Palma dans les Canaries en septembre 2021. Dimitri Stassin et Louis del Marmol sont tous deux architectes. En 2020, ils ont cofondé le bureau OUVRAGES. Au travers d’une réflexion collective portée par la recherche et l’expérimentation, les architectes y concrétisent des projets en matière d’architecture, d’urbanisme et de paysage. Réalisation Fanny Lacrosse   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/4/202456 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Guy Goffette, le poète disparu

Il était une de nos grandes voix en poésie mais une des grandes voix de la vie aussi. Le poète Guy Goffette nous a quittés jeudi dernier. Je l’avais rencontré chez lui à Lacuisine en octobre dernier. Guy Goffette a écrit un des textes les plus fervents sur Verlaine, « Verlaine, d’ardoise et de pluie », sur Pierre Bonnard, « Elle, par bonheur et toujours nue ». Il a écrit « La vie promise » dont il connaissait par cœur le premier poème qui commence ainsi : « Je me disais aussi, vivre est autre chose ». Sur son faire-part, sa femme Dany fait écrire ces quelques vers de sa main : Ce que j’ai vu, je l’ai écrit comme la pluie sur les vitres et les larmes des roses, et tout ce que j’ai oublié demeure là, dans ce grand sac de voyelles posé contre le pied de la table où le temps passe entre ma vie et moi sans blesser personne.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/3/202458 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Bienvenue au Roayule de Belgique de Robert Scarpa

Une mère de famille rwandaise débarque dans un petit village de Wallonie ; Robert Scarpa évoque par la bande la confrontation de cette mère de famille, demandeuse d’asile, rescapée du génocide, avec les édiles communaux et la population locale. Elle décide par la suite de raconter, entre ses évocations et souvenirs du Rwanda, son histoire à une amie, rwandaise elle aussi, qui va lire ses souvenirs et les commenter avec elle. Un récit pseudo-autobiographique pris en charge par les comédiennes Nancy Nkusi et Providence Rwayitare. Réalisation : Robert Scarpa et Pascale Tison Ecriture et recherche d’archives : Robert Scarpa Un projet soutenu par Gulliver   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/2/202459 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

Guy Goffette dans les pas de Félicien Rops au château de Thozée, 1e partie

Guy Goffette a consacré à Verlaine une évocation biographique splendide, 'Verlaine, d’ardoise et de pluie'. Voilà qu’il a en tête de faire pareil autour du personnage sulfureux qu’était Félicien Rops. A l’initiative de Thierry Zéno, cinéaste qui a consacré deux films à Rops et qui fut un ami proche d’Elisabeth, la petite fille de Rops, Guy Goffette séjourna une semaine d’été au château de Thozée. C’était le lieu de Charlotte, l’épouse trahie du peintre, là où il vécut sa jeunesse, près de Mettet, là où le peintre se fit aussi horticulteur à ses heures. Entre l’évocation des carpes et celle du faucon, Guy Goffette fait son grand jeu, raconte, s’exalte, s’emporte et nous emporte. Car il est ainsi, Guy Goffette, sa parole se fait poésie, elle établit la jonction entre deux arts, l’écriture et la peinture ; lui-même dessine. Et comble de malédiction au château de Thozée, point de crayon, mais des fantômes sûrement. De ceux qui inspirent à Guy sa narration, entrecoupée par les précisions qu’amène Thierry Zéno. Un artiste par un autre dans un lieu plein de magie. Réalisation Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/2/202448 minutes, 38 seconds
Episode Artwork

Guy Goffette dans les pas de Félicien Rops au Château de Thozée, 2e partie

On retrouve la verve enthousiaste de Guy Goffette sur les pas de Félicien Rops au château de Thozée. C’est là que vivait Félicien Rops au début de son mariage avec Charlotte. C’est là qu’il fit ses premiers pas, dans la peinture et l’horticulture. Une évocation du peintre par le poète avec la complicité de Thierry Zéno, cinéaste et ami d’Elisabeth, la petite fille de Félicien Rops. Entre carpes goulues et héron cendré. Entre café et promenades. Entre journal du poète et lettres du peintre. Le croisement de deux univers. Une proposition de Pascale Tison, Fabienne Pasau, Axel Antoine   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/1/202445 minutes, 37 seconds
Episode Artwork

Le massacre de la rue Transnonain

Maya Boquet apprend que, dans la nuit du 14 avril 1834, eut lieu une répression sanglante dans un immeuble de la rue Transnonain à Paris. C’est juste à côté de chez elle. Depuis les grands travaux d'Haussmann, cette partie a été absorbée par la rue Beaubourg. Le n°12 n'existe plus, mais de l'autre côté, en traversant, on trouve une trace de l'époque, le nom de la rue Transnonain gravé à l'angle d'un mur. Poursuivant ses recherches, elle prend connaissance des enjeux politiques de l'évènement : des lois restrictives qui visent les républicains, une révolte qui commence à Lyon - des barricades, une répression sanglante – et qui finit à Paris avec le massacre de la rue Transnonain. À l'aube du 14 avril, alors que tout semble apaisé dans l'accalmie nocturne, un officier reçoit une balle provenant d'un des immeubles situés derrière les barricades de la rue Transnonain. « - Qui a tiré ? On ne sait pas. - Ça vient de là ! De cet immeuble au n°12. » Ordre est alors donné aux soldats de « balayer la vermine ». … « Dans une seule maison de la rue Transnonain, douze cadavres gisent affreusement mutilés ; quatre personnes ont été dangereusement blessées : femmes, enfants, vieillards, n'ont pas trouvé grâce. » Une enquête, une réalisation de Maya Boquet, soutenue par Gulliver, mixage : Antoine Duwaerts Illustration : Massacre de la rue Transnonain, lithographie d’Honoré Daumier (Domaine public)   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
4/1/202455 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Les oiseaux rares (dans la radio)/ Devenir mer, lac, forêt

Un oiseau rare est un oiseau que l’on retrouve hors de sa zone géographique habituelle. Un «oiseau rare» désigne aussi une personne pleine de qualités. Les Oiseaux Rares, c’est un spectacle musical, une fiction- documentaire et un vaste projet de médiation culturelle. Jawad a environ 16 ans. Il vient d’Afghanistan. Le 15 janvier 2022, la Belgique l’a déclaré arbitrairement majeur et depuis, il a disparu. Sous un arbre, dans un parc, une halle, une cafétéria, des gens rassemblés ont décidé de célébrer les 18 ans que Jawad n’a pas. Créés à partir d’ateliers avec des adolescents bruxellois, dont des ‘Mineurs Étrangers Non Accompagnés’, Les Oiseaux Rares occupent l’espace public pour une singulière fête d’anniversaire. Entre le concert et la performance, un récit kaléidoscopique prend forme au fil des témoignages, réels et inventés. Réalisation Anne Festraets Photo : LaeticiaBica Suivi de : Devenir mer, lac, forêt. Cette création est le miroir sonore du cahier de poèmes qui l’a inspirée (Devenir mer lac forêt, éditions Bleu d’encre, Claude Donnay, 2023). Poèmes et sons glanés glissent doucement vers la contemplation inouïe des ruines d’Angkor. Réalisation : Jennifer Lavallé Photo : Youth Zanna   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/29/202455 minutes, 25 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : La collection Architecture de mars 2024

Le bureau Karbon a imaginé des logements à caractère social et adaptés aux personnes âgées, dans la rue des Cygnes à Ixelles. Un jardin public et un espace qui accueille l’asbl Artistes du Monde for Kids favorisent les contacts entre les différentes générations. Visite avec Fabrice Kada. Dans un livre paru chez Prisme Editions, Caroline Mierop raconte la vie hors normes de Simone Guillissen-Hoa, eurasienne, militante, résistante, déportée, mère célibataire, auto-entrepreneuse et grande dame de l’architecture. Un sujet de Christine Van Acker. Enfin, Fanny Lacrosse visite pour nous le projet Angleterre/Hollande : 17 corps de bâtiments rénovés qui relient les rues parallèles d'Angleterre et de Hollande à Saint-Gilles.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/28/202455 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

Alexandre Lacroix - La danse, une philosophie du mouvement

Que se passe-t-il quand un philosophe rencontre une étoile de l’Opéra de Paris ? Une fascination, une rencontre qui se prolonge de répétitions en spectacles, des prises de notes éberluées devant le mouvement appris en 5 secondes par les danseurs. Ludmilla Pagliaro vient d’Argentine, elle raconte son chemin improbable qui l’amène à l’Opéra de Paris. Quand le philosophe la questionne sur l’absence de traces laissée par les danseurs, Ludmilla Pagliaro parle de traversées plutôt que de traces, quand l’espace prend le relais du temps pour ne plus se décliner qu’au présent. Car c’est ce qui se passe quand on danse : être dans l’instant en visitant l’espace. ‘La danse, philosophie du corps en mouvement’ d’Alexandre Lacroix est publié aux éditions Allary. Réalisation Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/27/202458 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

Lisette, un récit documentaire réalisé par Eric Loze

Un secret de famille traverse souvent plusieurs générations. Tapi, voire enfoui sous des couches de tristesse, de honte et d’amertume, il se dévoile soudainement, sans prévenir, après des années de mise en sommeil. La révélation d’un secret de famille est généralement douloureuse ou libératrice. Ou parfois les deux. Elisabeth Bissot, que tout le monde appelait Lisette, a porté en elle un tel secret : un drame inavouable hérité de son passé de résistante pendant la seconde guerre mondiale. Durant de très nombreuses années, Lisette a été incapable d’en parler et d’expliquer la souffrance qui la rongeait de l’intérieur, faisant d’elle une femme brisée et tourmentée. Mamine, la fille de Lisette, en a longtemps subi les conséquences, avant de vivre des années de réconciliation avec sa mère, enfin apaisée. Aujourd’hui, le secret de famille n’en est plus un : peu de temps avant sa mort, Lisette a raconté son histoire à Valérie, sa petite-fille. En hommage à sa grand-mère et à la détermination qui fut la sienne, Valérie nous transmet à son tour ce témoignage, à la fois tragique et porteur d’espoir. « Lisette » un documentaire écrit et réalisé par Eric Loze Photo : Elisabeth 'Lisette' Bissot, juste avant la guerre (Album de famille)   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/26/20241 hour, 2 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

La fille à la queue de cheval, de et avec Camille Husson

La fille à la queue de cheval nous donne à entendre la voix d’une rebelle qui s’ignore. Nous sommes à la montagne, il y a le foot le dimanche et cette fille pas comme les autres, mieux que les autres, pense son père. La fille à la queue de cheval va revenir au village pour affronter les siens. Camille Husson a écrit ses paroles et les interprète. C’est un projet soutenu par le fonds Gulliver, un mixage signé Vincent Venet. Photo : Getty Images   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/25/202458 minutes, 1 second
Episode Artwork

Fuyez, vous êtes filmés... et identifiés !, deuxième partie

Des caméras de surveillance il y en partout .De là à ce qu’elles deviennent des outils de reconnaissance faciale , il n’y a qu’un tout petit pas . Toutes les caméras de surveillance peuvent potentiellement être dotées d’un logiciel de reconnaissance faciale. Pour utiliser la reconnaissance faciale, il faut seulement trois éléments : des caméras, un logiciel de reconnaissance faciale et une ou plusieurs bases de données. En Belgique, cette technologie n’est pas autorisée et doit être donc considérée comme illégale et interdite. Mais Bien que non autorisée, il existe une volonté politique de lui fournir un cadre légal. Selon une recherche menée par la KULeuven3 en Flandre et en région bruxelloise, au moins 5 zones de police locale sur 86 répondantes, disposaient de la reconnaissance faciale en 2021, l’une d’elle affirmant même l’utiliser “souvent à très souvent”. En région bruxelloise, des zones de police utilisent notamment le logiciel “BriefCam”, de la société israélienne du même nom, pour analyser, au moyen d’algorithmes, les images des caméras qui filment l’espace public bruxellois. La société BriefCam propose aussi un système de reconnaissance faciale, compatible avec une partie du réseau de caméras à Bruxelles. Il n’y a donc plus de frein “technique” au déploiement de la reconnaissance faciale et une volonté politique forte d’en faire usage dans un futur proche. Aline Wavreille nous secoue avec son documentaire produit par la Ligue des droits humains : Fuyez, vous êtes filmés et identifiés ! C’est la deuxième partie d’un reportage qui en compte deux. Avec un entretien avec Rémy Farge, collaborateur à la Ligue des Droits Humains   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/22/202459 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Hommage à Jean Glibert

Jean Glibert (1938-2024) était peintre et maître de la pratique des intégrations d’œuvres d’art dans l’architecture et l’espace public. Il avait aussi été professeur à La Cambre dans l’Atelier d’espaces urbains et ruraux. On lui doit notamment des interventions dans le métro bruxellois (Mérode et Bockstael), sur et sous le pont du Midi, le long du Ring 9 de Charleroi, dans les amphithéâtres Opéra de l’Université de Liège ou encore sur la facade du centre Keramis à La Louvière. Nous lui rendons hommage à travers des enregistrements d’archives et les témoignages d’une poignée de ses collègues, amis et anciens élèves : Raymond Balau, Lamya Ben Djaffar, Fabienne Courtejoie, Marie-Noëlle Dailly, Julien Dailly, Emmanuel De Meulemeester, Daniel Dethier, Michel De Visscher, Emilio López-Menchero, Gwendoline Robin, Christophe Terlinden et Cécile Vandernoot. Réalisation : Fabrice Kada Photo © Marie-Noëlle Dailly   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/21/202454 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

Call Signs, par Cicely Fell

Un splendide dialogue à distance entre un homme à Kiev, fou de radio, avec qui Cicely Fell entre en contact par les ondes courtes. Elle lui fait parvenir un enregistreur par convoi humanitaire. Il s’enregistre, elle est au téléphone avec lui. Il lui raconte comment il vit ; sa famille exilée en Pologne, il vit seul avec le hamster qui reste le seul membre à qui parler… Il capte les messages des soldats russes et prévient ses voisins des attaques imminentes. Il répare les radios des autres, observe le ciel de Kiev et parle à Cicely… Prix Archives de la Parole 2023 au festival Phonurgia Nova à Paris. Réalisation Cicely Fell Photo : Getty Images   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/20/202451 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

L'historien José Gotovich

José Gotovitch, un de nos grands historiens, nous a quittés. Né en 1940 à Bruxelles, José Gotovitch n’a que deux ans lorsqu’il échappe, avec sa mère et sa sœur, à une raffle. La famille évite la déportation et Auschwitz. Cet événement le poussera à s’intéresser de près à l’Histoire contemporaine, à la lutte contre le nazisme et donc, à la Seconde Guerre mondiale. L’œuvre d’une vie, également poussée par son militantisme. A douze ans à peine, Gotovitch s’inscrivait auprès d’une association d’extrême gauche. Etudiant, il part à Cuba et rencontre Fidel Castro et Che Guevara. Sa proximité avec le Parti communiste belge, dont il sera membre, mettra des bâtons dans les roues de sa carrière, pourtant il ne confondra jamais son esprit militant et sa rigueur scientifique. En 1971, José Gotovitch publie, avec son collègue Jules Gérard-Libois, "L’an 40, la Belgique occupée". C’est un best-seller surprise qui le propulse au rang d’historien connu du grand public. Son visage et sa voix s’invitent dans les postes de télévision. Mais en réalité, Gotovitch collabore depuis plusieurs années avec les médias. En 1967, il conseille la RTB pour sa série documentaire événement "1914-1918. Le Journal de la Grande guerre". Mais c’est surtout avec l’émission "Jours de Guerre", qu’il conçoit et réalise pour la RTBF entre 1990 et 1995, qu’il va marquer le paysage audiovisuel. On le réécoute dans deux archives, la première où il évoque la résistance de l’ULB, son université ; la deuxième où il évoque l’après libération de Bruxelles, novembre 44 en compagnie de Jacques Bauduin, où il retrace le sort de la résistance après la libération. Photo : Sonuma   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/18/202459 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

Dimitri deux fois disparu, dernière partie, suivie d'un entretien avec Matthieu Cornélis

C’est la dernière partie d’une enquête menée par Matthieu Cornélis, sur un enfant placé, repris, disparu. Une enquête opiniâtre et sensible que l’on suit pas à pas en se disant que parfois le son soigne aussi. Cet enfant était placé dans la famille de Matthieu avant que sa mère biologique ne vienne le reprendre. C’était un an avant la naissance de Matthieu.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/18/202458 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

Fuyez, vous êtes filmés... et identifiés, 1e partie

La reconnaissance faciale est aujourd’hui à portée de car toutes les caméras de surveillance peuvent potentiellement être dotées d’un logiciel de reconnaissance faciale. Pour utiliser la reconnaissance faciale, il ne faut que trois éléments : des caméras, un logiciel de reconnaissance faciale et une ou plusieurs bases de données. En Belgique, aucune loi n’encadre l’usage de la technologie de la reconnaissance faciale. Et pourtant selon une recherche menée par la KULeuven3 en Flandre et en région bruxelloise, au moins 5 zones de police locale sur 86 répondantes, disposaient de la reconnaissance faciale en 2021, l’une d’elle affirmant même l’utiliser “souvent à très souvent”. En région bruxelloise, des zones de police utilisent notamment le logiciel “BriefCam”, de la société israélienne du même nom, pour analyser, au moyen d’algorithmes, les images des caméras qui filment l’espace public bruxellois. La société BriefCam propose aussi un système de reconnaissance faciale, compatible avec une partie du réseau de caméras à Bruxelles. Il n’y a donc plus de frein “technique” au déploiement de la reconnaissance faciale et une volonté politique forte d’en faire usage dans un futur proche. Aline Wavreille nous secoue avec son reportage en deux parties : « Fuyez,vous êtes filmés … et identifiés », produit par la Ligue des droits humains, avec 7 autres associations.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/15/202458 minutes, 49 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Encore et encore / Bureau Vanden Eeckhoudt-Creyf

"Encore et encore" est une exposition à découvrir jusqu’au 5 mai à la Maison Des Arts de Schaerbeek. Cette exposition rassemble 12 artistes plasticiens qui, au travers d’une démarche répétitive, interrogent notre rapport aux rituels, à la place qu’ils occupent dans notre quotidien. Que ce soit au travers de la photographie, de la vidéo, du dessin ou d’autres supports, ils collectionnent, ordonnent et dévoilent des gestes, des objets, des formes, des traits au travers desquels se tissent la mémoire d’un souvenir, d’une sensation, d’un espoir… Laurence Creyf et Nicolas Vanden Eeckhoudt, architectes associés, nous font ensuite découvrir leur démarche architecturale au travers de la visite du projet Angleterre/Hollande. 17 corps de bâtiments qu’ils ont rénovés et qui relient les rues parallèles d'Angleterre et de Hollande à Saint-Gilles. Réalisation Fanny Lacrosse   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/14/202455 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

Marolles, la cour des chats avec Véronique Bergen, deuxième partie

‘Marolles, la cour des chats’ de Véronique Bergen, deuxième partie Les Marolles offrent le corps d'un grand blessé mais surtout celui d'un grand vivant. De tout temps, l'enjeu a été politique. Démolir les Marolles, c'est, comme avec Haussmann à Paris, imposer l'ordre, discipliner le chaos, dompter l'anarchie, étouffer les émeutes, faire rentrer les esprits libres dans le moule imposé. Ainsi s’exprime Véronique Bergen dans son livre, essai poétique, ‘Marolles, la cour des chats’, publié au CFC Editions. L’occasion de plonger dans nos archives à la recherche du son particulier des Marolles : marché aux puces, église des Minimes avec Richard Kalisz, visite des pavés de mémoire, archives de la bataille des Marolles, avec Jacques Van Der Biest,… Réalisation Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/13/20241 hour, 3 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Micheline Presle, troisième partie

C'est la troisième et dernière partie du ciné-récit de Jean-Louis Dupont consacrée à l'actrice, doyenne du cinéma français. On retrouve sa vivacité et sa drôlerie, étayée par de nombreuses archives.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/12/20241 hour, 6 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Dimitri, deux fois disparu, de Matthieu Cornélis; troisième partie

Dimitri deux fois disparu, est l’enquête de longue haleine que poursuit Mathhieu Cornélis à la recherche du petit garçon recueilli par sa famille et qui a disparu. Il a rencontré le père et la mère biologique de Dimitri, il reste un frère à rencontrer sur la route de Matthieu Cornélis. Réalisation Matthieu Cornélis Prise de son Matthieu Cornélis Montage Irvic D’Olivier Mixage Roxane Brunet Musique : Jean-François Durdu, Sébastien Schmitz Graphisme : Carambolage Avec le soutien de ACSR FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles Licence SCAM Belgique - 2023   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/11/202453 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

Craco par Aurélien Frances suivi de La porte d'Yves Robic

Craco est un village italien abandonné. Les habitants ont fui les éboulements et les glissements de terrain dans les années 1970. Depuis, quelques curieux s’aventurent dans les ruelles désolées de Craco pour découvrir son histoire vieille de plus de 2000 ans et pour profiter des paysages époustouflants. Le cinéma prend également régulièrement possession du décor pour y tourner des films bibliques. Anna et Nicola, quant à eux, s’accrochent aux ruines. Ils ont eu la chance de faire partie des quelques habitants à pouvoir être relogés à quelques centaines de mètres en contre-bas du village. Le reste de la population a été déplacée à plusieurs kilomètres de Craco. A travers leurs témoignages et les mots d’un géologue et d’un guide, retour sur le passé de ce village étourdissant. Intervenant.e.s Guiseppe Locoratolo, géologue Anna Didio, ancienne habitante Nicola Crapulli, ancien habitant Vincenzo Montemurro, guide et habitant du nouveau village Réalisation Carmen Maria Miranda et Aurélien Frances   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/8/202458 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Façons de voir : exposition de Bernard Villers à l'Orangerie

Dans le cadre du cycle « Ah… l’amour ! », L’Orangerie invite l’un des plasticiens les plus importants de la scène artistique belge : Bernard Villers (Bruxelles, 1939). À cette occasion, celui-ci présente une série d’œuvres caractéristiques de son travail et de ses réflexions à propos de la peinture et de la couleur, ses amours de longue date. Par ailleurs, les mots et les livres occupent une place essentielle dans l’œuvre de Bernard Villers, tantôt comme sources d’inspiration, tantôt comme éléments plastiques. La seconde partie présentée par Christine Van Hacker parlera du livre de Caroline Mierop et Jean-Pierre Hoa qui nous présente la vie hors normes de Simone Guillissen-Hoa, née à Pékin en 1916, d’un père chinois, ingénieur, et d’une mère juive polonaise, écrivaine ; scolarisée à Paris à l’âge de 12 ans, étudiante en Angleterre puis en Belgique, diplômée à Bruxelles en 1938, Simone Guillissen-Hoa participe à l’aventure architecturale du XXe siècle. Caroline Mierop raconte la vie hors normes de cette femme, eurasienne, militante, résistante, déportée, mère célibataire, auto-entrepreneuse. Plume avertie et souple, l’auteure propose à la fois un récit intense et un travail fouillé, rassemblant de nombreux témoignages et documents d’archives inédits, et sept « portraits-souvenirs » signés Jean-Pierre Hoa   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/7/202458 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Marolles, la cour des chats par Véronique Bergen, première partie

‘Marolles, la cour des chats’ de Véronique Bergen, 1e partie Les Marolles offrent le corps d'un grand blessé mais surtout celui d'un grand vivant. De tout temps, l'enjeu a été politique. Démolir les Marolles, c'est, comme avec Haussmann à Paris, imposer l'ordre, discipliner le chaos, dompter l'anarchie, étouffer les émeutes, faire rentrer les esprits libres dans le moule imposé. Ainsi s’exprime Véronique Bergen dans son livre, essai poétique, ‘Marolles, la cour des chats’, publié au CFC Editions. L’occasion de plonger dans nos archives à la recherche du son particulier des Marolles : marché aux puces, église des Minimes avec Richard Kalisz, visite des pavés de mémoire, archives de la bataille des Marolles, avec Jacques Van Der Biest,… Réalisation Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/6/202458 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

Micheline Presle, un ciné-récit de Jean-Louis Dupont, deuxième partie

Micheline Presle, nous a quitté à l'âge de 101 ans ce 21 février. Figure emblématique du cinéma français, elle évolue aux côtés de Michèle Morgan ou Danièle Darrieux. Après la seconde guerre mondiale, elle part aux Etats Unis et découvre l'univers du cinéma Hollywoodien. Des films emblématiques comme "Le Roi de Coeur" à ses expériences avec des réalisateurs renommés tels que Claude Chabrol et Joseph Losey, Micheline Presle raconte dans la deuxième partie du ciné-récit avec Jean-Louis Dupont.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/5/202454 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Dimitri, deux fois disparu, de Matthieu Cornélis; deuxième partie

Une enquête radiophonique de Matthieu Cornélis sur les traces d’un petit garçon disparu que sa famille avait accueilli avant la naissance de Matthieu. Il a déjà rencontré la sœur de Dimitri et a reçu une fin de non -recevoir de la part de la mère biologique. Mais Mathhieu Conélis insiste. Réalisation Matthieu Cornélis Prise de son Matthieu Cornélis Montage Irvic D’Olivier Mixage Roxane Brunet Musique : Jean-François Durdu, Sébastien Schmitz Graphisme : Carambolage   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/4/202453 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

Tes cendres par Jelly Nawasadio

Dans son docu-fiction Tes Cendres, Jelly Nawasadio nous plonge au cœur de son processus de deuil, jalonné par la présence omniprésente des cendres de sa mère qu'elle garde chez elle depuis sept ans. À travers cette expérience intime, entourée de ses proches, elle explore les méandres du deuil et documente le long cheminement qui l'emmène au cérémonial de dispersion des cendres. En creux se dessine le portrait de sa mère, et de leur relation complexe et profonde, offrant ainsi un récit émouvant et introspectif sur la perte. Tes Cendres, une pièce radiophonique de Jelly Nawasadio, avec Léone François, Delphine Gardin, Renild Mertens, Kwamé Nawasadio, Margot Dewulf, Jérémy Nawasadio, Pamela Nawasadio, Oleg Davidov, Rita Nawasadio, Frédéric Nawasadio, Frank de Coster et Jelly Nawasadio. Mixage par Antoine Duwaerts, Une production Insas   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/1/202458 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Tes cendres par Jelly Nawasadio

Dans son docu-fiction Tes Cendres, Jelly Nawasadio nous plonge au cœur de son processus de deuil, jalonné par la présence omniprésente des cendres de sa mère qu'elle garde chez elle depuis sept ans. À travers cette expérience intime, entourée de ses proches, elle explore les méandres du deuil et documente le long cheminement qui l'emmène au cérémonial de dispersion des cendres. En creux se dessine le portrait de sa mère, et de leur relation complexe et profonde, offrant ainsi un récit émouvant et introspectif sur la perte. Tes Cendres, une pièce radiophonique de Jelly Nawasadio, avec Léone François, Delphine Gardin, Renild Mertens, Kwamé Nawasadio, Margot Dewulf, Jérémy Nawasadio, Pamela Nawasadio, Oleg Davidov, Rita Nawasadio, Frédéric Nawasadio, Frank de Coster et Jelly Nawasadio. Mixage par Antoine Duwaerts, musique par Hiroxx, Remerciements à Clara Cahez, Arthur Lachard, Yves Robic, Sarah Roubato, Liévin Chemin, Jérôme Crahay, Mélanie Maes, Rémi Pons et Pascale Tison.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
3/1/202458 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Façons de voir: Architecture de février

La maison Jupiter, située à Forest, est lauréate du Brussels Architecture Prize dans la catégorie Petite intervention. Elle est un trésor de leçons et d’innovations architecturales. Visite guidée avec Fabrice Kada et l’architecte Thierry Decuypere, du bureau V+. Cap ensuite sur le CIVA à Ixelles, pour un second épisode Façons de Voir sur cette dense et riche exposition intitulée Power. Fanny Lacrosse y retrouve Nikolaus Hirsch, architecte et curateur, directeur artistique du CIVA, pour évoquer des projets en transition énergétique. La Ville de Charleroi a récemment créé un jardin mémoriel, à Marcinelle, en l'honneur de Julie, Mélissa, Sabine, Laetitia, An et Eefje, les victimes de Marc Dutroux. Dans ce lieu où avaient été cachées les petites filles, le jardin laisse place à la couleur, la douceur et la lumière. Christine Van Acker a rencontré les architectes du projet.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/29/20241 hour, 34 seconds
Episode Artwork

Filtrer de David Chirstoffel

Alors qu’un filtre masculin semble s’être déposé sur l’histoire de la musique classique au point d’invisibiliser les œuvres des compositrices et la vie des musiciennes des siècles passés, des musicologues et des interprètes se mobilisent depuis quelques années pour faire entendre la musique écrite et pratiquée par les femmes. À force de recherche, on peut apercevoir d’autres filtres pourtant qui viennent donner une vision biaisée du matrimoine, celui-ci ayant pu lui-même s’autopromouvoir à travers des filtres de grandeur, quand ce n’est d’autorité ou encore de bonnes mœurs. En 2021, Apolline Gouzi et Arthur Macé ont engagé un travail de fouilles des archives de l’Union des Femmes Artistes Musiciennes , l’UFAM pour examiner la manière dont se structurent les solidarités entre musiciennes et les valeurs sur lesquelles ces femmes chanteuses, instrumentistes, compositrices se soutenaient, tout en respectant scrupuleusement les gages de mérite, mais aussi d’élégance, exigés par les plus éminentes d’entre elles. Où l’on parle aussi de vélo et de premier prix de conservatoire. Une exploration de David Christoffel qu’il appelle Filtrer.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/28/20241 hour, 33 seconds
Episode Artwork

Micheline Presle, un ciné-récit de Jean-Louis Dupont, première partie

La comédienne Micheline Presle est morte à l’âge de 101 ans. Longue vie faite d’apparitions et de disparitions. En choisissant les Etats-Unis dans les années 1950, la vedette du cinéma français, qui avait tourné avec Jacques Becker, Christian-Jaque ou Claude Autan-Lara, a cédé sa place à ses concurrentes, avant de retrouver le succès à la télévision avec « Les Saintes chéries ». Micheline Presle, la doyenne du cinéma français, n’a ni la filmographie éblouissante de Danielle Darrieux ni le statut légendaire que quelques plans cultes dans Le Quai des Brumes vont donner à Michèle Morgan. Devenue vedette à 18 ans – grâce à Paradis perdu, d’Abel Gance (1940) – elle l’est restée le temps de l’Occupation et juste après la Libération, portée par des films comme Falbalas, de Jacques Becker (tourné en 1944), Boule de suif, de Christian-Jaque (1945) et, bien sûr, Le Diable au corps (1947) dans lequel Claude Autant-Lara l’a dirigée au côté de Gérard Philipe. Elle conserve une activité soutenue jusqu’au début de la décennie 2010, tournant aussi bien pour Gérard Jugnot (Casque bleu, 1994) que Jean-Claude Biette (Saltimbank, 2003) ou Francis Girod (Mauvais Genres, 2001). On la voit bien sûr dans les films de sa fille Tonie Marshall, Vénus Beauté Institut (1998) ou France Boutique (2003), ainsi que dans Tu veux ou tu veux pas, qui fut en 2014 l’occasion de sa dernière apparition au cinéma. Jean-Luis Dupont lui avait consacré un de ses ciné-récits.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/27/202455 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

Dimitri, deux fois disparu, de Matthieu Cornélis; première partie

En 1981, Dimitri avait cinq ans. Un juge de la jeunesse l’a confié aux parents de Matthieu Cornélis pour qu’ils l’aident à grandir. Subitement, quelques mois avant la naissance de Matthieu, Dimitri est enlevé, récupéré de force par sa maman biologique. Et durant 40 ans, pas de nouvelles du garçon. Matthieu Cornélis mène l’enquête pour retrouver sa trace. Et mettre en lumière les dysfonctionnements dont il a été victime. C’est triste, c’est trash, c’est l’histoire d’un garçon qui aurait pu, pendant un temps, être son grand frère. Réalisation Matthieu Cornélis Prise de son Matthieu Cornélis Montage Irvic D’Olivier Mixage Roxane Brunet Musique : Jean-François Durdu, Sébastien Schmitz Graphisme : Carambolage   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/26/202451 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

La fugue et le canon, de Cabiria Chomel

La fugue et le canon est un documentaire choral en trois mouvements, sur l’expérience de l’enfermement par plusieurs mineures jugées comme délinquantes. Elles racontent in situ leur passage en IPPJ (Institut Publique de Protection de la Jeunesse). La parole est à nu, les pensées se déploient, le temps s’épaissit. De par leurs expériences et leurs partages, se tisse au fur et à mesure de la pièce une réflexion profonde et complexe sur les dispositifs de protection et de répression des jeunes. Avec les voix de : Alya, Jennyfer, Katarina, Chloé, Zoulira et Zoubida. Réalisation prise de son montage : Cabiria Chomel Musique originale : Maria Teriaeva Mise en onde : Jeanne Debarsy Mixage : Christophe Rault Production : Le bruit et la fureur Avec l’accompagnement de l'Atelier de Création Sonore et Radiophonique et du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie Bruxelles. Visuel : Alice Dourlen   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/23/202454 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : L’art de rien – Cygnes par Karbon

"L’art de rien" rassemble des artistes qui partagent le talent du moindre geste ainsi qu’une prédilection pour les matériaux humbles. L’exposition est à voir à la Centrale à Bruxelles jusqu’au 17 mars 2024. Rencontre avec le commissaire François de Coninck et plusieurs artistes de l’exposition : Elodie Antoine, Gudny Rosa Ingimarsdottir, Benoit Félix et Damien De Lepeleire. Le bureau Karbon a imaginé des logements à caractère sociaux et adaptés aux personnes âgées dans la rue des Cygnes, tout près de la place Flagey à Ixelles. L’ensemble se complète d’un jardin public et d’un espace qui accueille l’asbl Artistes du Monde for Kids. Le tout favorise les contacts entre les différentes générations. Réalisation : Fabrice Kada   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/22/202452 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

Le phénomène trans, Dany-Robert Dufour et Jean-Pierre Lebrun

Notre société Libérale prétend que l'individu a désormais le pouvoir de prendre, pour lui-même, toutes les décisions. Les « choix de vie », tant loués par la publicité ou la presse psychologique, font figure de libertés fondamentales arrachées héroïquement au conservatisme. C'est ainsi, par exemple, que nous pouvons changer de sexe comme on change d'apparence ou de fond d'écran. N'y aurait-il pas là une confusion, voire un mensonge ? 'Le phénomène trans. Le regard d'un philosophe', de Dany-Robert Dufour, est publié aux Editions Le Cherche-Midi. Réalisation Pascale Tison. Avec le psychiatre et psychanalyste Jean-Pierre Lebrun.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/21/202454 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Robert Badinter, rencontre en 1980 avec Michèle Cédric

"La peine de mort je l'affronte directement" ainsi s'exprimait Robert Badinter. Un an avant l'élection de François Mitterand, la France est le seul pays d'Europe occidentale à appliquer la peine de mort, condamnée par Amnesty international et la ligue des droits de l'homme. Dans l'émission de Michèle Cédric en 1980, Robert Badinter revient sur son métier d'avocat, qui lui a fait prendre conscience au coeur de son expérience vécue de la nécessité d'abolir la peine de mort. En même temps, son combat va lui coller à la peau au point d'effacer parfois d'autres écrits, d'autres combats, comme la prison républicaine, droit et travail, et tout récemment, son livre sur sa grand-mère maternelle, Idiss, née en Russie. Retour sur un destin hors du commun, entrecoupé du discours prononcé par Badinter à l'Assemblée nationale le 17 septembre 1981, un discours qui a profondément marqué l'histoire de la justice et des droits de l'homme en France. Élu sénateur socialiste en 1981, Robert Badinter est nommé Garde des Sceaux et ministre de la Justice dans le gouvernement de François Mitterrand. Sa lutte aboutit à une abolition de la peine de mort en France en 1981. Après son passage au gouvernement, Badinter poursuit son engagement en faveur des droits de l'homme et de la justice, tant sur le plan national qu'international, il est notamment impliqué dans la création de la Cour pénale internationale. Avec le soutien de la Sonuma.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/20/202454 minutes, 49 seconds
Episode Artwork

Le carnaval des ombres, de et avec Serge Demoulin; deuxième partie

Il ne sait pas quoi dire. Il sort à peine de l'adolescence. Il est belge, oui. Mais son grand-père et ses deux oncles ont été enrôlés de force dans la Wehrmacht.Le plus jeune allait avoir vingt ans. Comment meurt-on sous cet uniforme-là ? Dans le village où il est né, on ne parle pas de tout ça. On rit en wallon, on chante en wallon, on rêve en wallon. Mais parfois, sur les chemins de fête, l'alcool fracasse les digues, les corps tremblent d'une tristesse inexplicable...L'acteur Serge Demoulin rend hommage à sa région, ses racines. Avec tendresse, humour et détermination, il dévoile un pan occulté de notre histoire : l'annexion des cantons de l'Est par l'Allemagne nazie en 1940 et le silence de l'Etat belge.   Le carnaval des ombres c’est un spectacle du Rideau de Bruxelles, pensé, écrit et joué par Serge Demoulin et mis en scène par Micheal Delaunoy.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/19/202446 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Te rendre ta peau, de Lola Furet

Des mémoires silencieuses, à fleur de peau, peu évoquées. Ce n’est pas si simple de nommer la violence masculine, une violence sourde et souvent muette. Au travers de souvenirs partagés et de rencontres, Lola Furet se demande si la parole peut délivrer et comment. On entend les témoignages troublants de personnes victimes d'agressions sexuelles, mais aussi de femmes qui travaillent à empêcher cette violence et sa répétition. Te rendre ta peau, un documentaire de Lola Furet. Graphisme : Pauline Gillet Avec le soutien de l'ACSR, l'Atelier Graphoui, le FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/16/202458 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Bill Viola, sculpteur du temps, à La Boverie/Entre terre et ciel (jardin mémoriel)

Le Musée de La Boverie (Liège) consacre, jusqu'au 28/4, une exposition monographique à l’artiste américain Bill Viola. Figure majeure de l’art contemporain, Bill Viola est considéré comme l’un des pères de l’art vidéo. Techniquement éblouissantes, les œuvres de Bill Viola sont à la fois grandioses et intimistes, complexes et étonnamment accessibles, spectaculaires et profondément humaines. Les sources d’inspiration de ses installations sont multiples, ancrées dans des traditions artistiques occidentales et orientales et diverses philosophies spirituelles : bouddhistes, soufies et chrétiennes. Et toutes sont traversées par un humanisme au caractère universel. Entre terre et ciel : La Ville de Charleroi a récemment créé un jardin mémoriel, à Marcinelle, en l'honneur de Julie, Mélissa, Sabine, Laetitia, An et Eefje, les victimes de Marc Dutroux. Les architectes de RESERVOIR A, les architectes paysagistes de Carbonifère, l'artiste Christophe Terlinden et la Cellule Charleroi Bouwmeester, ont placé la réhabilitation du quartier et de ses habitants au premier plan. Dans ce lieu où avaient été cachées les petites filles, cerné par les bruits de la route, par le passage fréquent des trains, une forme de tumulus a été implanté. Par ce jardin bordé d’un haut mur de briques blanches, « l’ineffable » tente de s’exprimer. L’espace reprend vie, entre terre et ciel, le jardin laisse place à la couleur, la douceur et la lumière. Réalisation Christine Van Acker   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/15/202454 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

Il y a des femmes qui partent la nuit, de Paola Sévenne

Il y a des femmes qui partent la nuit... Superbe titre pour une conversation entre neuf femmes. Elles ont entre quinze et septante trois ans, n'ont pas la même histoire mais, ensemble elles racontent celle d'un départ. On prend quoi ? On part pourquoi ? On part ensemble ? Que se disent les femmes en partance? Un moment plein de grâce et de joie. Une création de Paola Stévenne avec Raphaëlle Bruneau, Chloé Deligne, Ana Lou Fiorini, Coline Grando, Sarah Lenglet, Veronika Mabardi, Tania Monville, Inès Rabadan. Prise de son et mixage: Cyril Mossé. Réalisation et montage: Paola Stévenne. Une production de l'asbl Ouria avec le soutien du fond d'Aide à la Création Radiophonique et de l'atelier Graphoui.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/14/20241 hour, 50 seconds
Episode Artwork

Il y a des femmes qui partent la nuit de Paola Sévenne

Il y a des femmes qui partent la nuit. Superbe titre pour une conversation entre neuf femmes. Elles ont entre quinze et septante trois ans, n'ont pas la même histoire mais, ensemble elles racontent celle d'un départ. On prend quoi ? On part pourquoi ? On part ensemble ? Que se disent les femmes en partance? Un momnet plein de grâce et de joie. Il y a des femmes qui partent dans la nuit est une création de Paola Stévenne avec Raphaëlle Bruneau, Chloé Deligne, Ana Lou Fiorini, Coline Grando, Sarah Lenglet, Veronika Mabardi, Tania Monville, Inès Rabadan. Prise de son et mixage: Cyril Mossé. Réalisation et montage: Paola Stévenne. Une production de l'asbl Ouria avec le soutien du fond d'Aide à la Création Radiophonique et de l'atelier Graphoui.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/14/20241 hour, 37 seconds
Episode Artwork

Carnason : enquête sur les carnavals / Femmes de gilles

« Monde à l’envers », performances publiques, réjouissances populaires, engagements des corps et des sensibilités, « effervescence collective », tintements de clochettes, bruit de canettes aplaties et assemblées en déguisement urbain qui râpent le bitume, chants humains, cris, crépitements du grand feu final, hurlements, saturation de l’espace sonore... Le carnaval constitue un objet « total » pour l’anthropologie, complexe à appréhender dans son épaisseur sensible. A partir d’une enquête à 4 oreilles et en prise sonore portant sur trois carnavals de Belgique francophone (Carnaval Sauvage à Bruxelles, Carnaval du Nord de Liège et Carnaval de Charleroi), nous nous intéressons aux dimensions politiques et sensorielles des territoires du Carnaval. Est-ce que le carnaval est toujours une fête « qui n’est pas donnée au peuple mais que le peuple se donne à lui-même » ? Réalisation Maïté Maskens (LAMC-ULB) et Julie Métais (LAP-EHESS/LAMC-ULB) , une coproduction ULB/EHESS POUR SUIVRE : un extrait de ‘Femmes de gilles’ A Binche, les femmes ne peuvent pas être gilles. Même si on est au carnaval, période où tout s’inverse, le code n’a jamais été aboli. Que font alors les femmes à Binche ? Des tas de choses ! Un documentaire de Vincent Matyn-Wallecan et Mélanie Godin.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/13/202459 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

Le carnaval des ombres, de et avec Serge Demoulin; première partie

Le carnaval des ombres c’est un spectacle magnifique, pensée, écrit et joué par Serge Demoulin et mis en scène par Micheal Delaunoy. Un seul en scène où Serge raconte un autre carnaval celui de Malmédy. Mais Malmédy même si elle est francophone en majorité est dans les cantons de l‘Est, cette zone annexée par l’Allemagne comme l’Alsace et le Luxembourg et qui va donner naissance à ces enrôlés qui s’appelleront eux-mêmes les « malgré nous ». Un uniforme de scène laissé dans un coffre et le refoulé revient d’un coup sous les questions d’un autre avec le mot boche qui remonte…   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/12/20241 hour, 1 minute
Episode Artwork

Makronissos, la littérature contre l'oubli

Makronissos est une île aride, inhabitée, pas très loin dʹAthènes. Cʹest ici, entre 1947 et 1951, que des milliers de personnes ont été déportées. Leur tort : communistes. Absente des livres dʹhistoire officiels et rayée des mémoires, la mémoire de Makronissos cʹest la littérature. Avec la prose et les poèmes de celles et ceux qui y furent emprisonnés lors de la guerre civile grecque : Andréas Frangias, Tassos Livatidis, Ménéalos Loudémis, Aphroditi Mavroïdi-Panteleskou, Titos Patrikios, Leftéris Raftopoulos, Yannis Ritsos, et Victoria Theodorou. Journaliste, Thierry Sartoretti. Réalisateur, Jean-Philippe Zwahlen. Preneuse son, Aline Blanchard. Le Labo RTS   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/9/202459 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Archipel-01 à Contretype / Power au CIVA, 2e partie

Contretype à Bruxelles est un Centre d’art qui a pour mission de développer la carrière artistique d’auteur.e.s photographiques ou d’artistes travaillant avec l’image au sens large. Olivier Grasser, son directeur, nous présente l'exposition Archipel-01 qui met en avant l'univers photographique de 6 auteur.e.s de la scène belge francophone. Notamment la fable poétique "Hosted by red dust" de l'artiste visuelle Juliet Merie et la série percutante "Les masculinités" du photographe et sociologue Antonin Weber. Cap ensuite sur le CIVA à Ixelles pour un second épisode Façons de Voir sur l’expo Power, en compagnie de Nikolaus Hirsch, son directeur artistique, architecte et curateur. Une exposition au cœur des préoccupations contemporaines liées à la transition énergétique qui entremêle interventions artistiques, documents politiques et scientifiques à des projets passés et présents d’ingénierie et d’architecture. Découvrons quelques projets contemporains (Eneropa, Stadatelierdeville, Energy Island) dont l’objectif est de faire basculer le secteur de la construction et de la production énergétique vers de nouvelles formes plus durables, tout en innovant tant sur le plan technique qu’esthétique. Réalisation Fanny Lacrosse   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/8/202455 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Un soir d'été, de Philippe Besson

Philippe Besson, avec Un soir d'été (Ed Julliard), nous emmène avec lui au mitan des années 80. Il y a la plage, les copains, les insulaires et les parisiens, l'ïle de Ré, le désir en cette fin d'adolescence. Ils sont 6 copains dont une seule fille. Soudain l'un d'entre eux disparaît. C'est la fin de l'innocence. Philippe Besson nous explique avoir été hanté par cette disparition, annonciatrice de la gravité de la vie, des accidents, de la mort. On écrit des livres pour ne pas aller sur des tombes, nous dit-il. Ecriture limpide sur la crête de l'innocence et de la futilité, sur une musique de Jean-Jacques Goldman qui serait la bande-son du roman. Réalisation: Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/7/20241 hour, 1 minute, 4 seconds
Episode Artwork

Un monde vécu, deuxième partie

'Un monde vécu' est un long voyage fait de rencontres, auprès de ceux et celles qui ne veulent pas se laisser déposséder par la logique de l’agriculture industrielle. Un documentaire sur la reconquête d’un monde de savoir-faire et d’expérience, d’"un monde vécu" comme l’écrivait André Gorz. Une réflexion sur la nécessaire reconquête de notre liberté. Vous n’y trouverez ni experts ni non experts, mais simplement des personnes qui se mettent en mouvement, se questionnent, tentent de trouver un chemin ou l'engagement laisse une place au plaisir. Un documentaire réalisé par Yves Robic et Claire Gatineau Une production de l’acsr et de Sonoscaphe, soutenue par le FACR Photo : Pixabay   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/6/202441 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Un monde vécu, première partie

'Un monde vécu' est un long voyage fait de rencontres, auprès de ceux et celles qui ne veulent pas se laisser déposséder par la logique de l’agriculture industrielle. Un documentaire sur la reconquête d’un monde de savoir-faire et d’expérience, d’"un monde vécu" comme l’écrivait André Gorz. Une réflexion sur la nécessaire reconquête de notre liberté. Vous n’y trouverez ni experts ni non experts, mais simplement des personnes qui se mettent en mouvement, se questionnent, tentent de trouver un chemin ou l'engagement laisse une place au plaisir. Un documentaire réalisé par Yves Robic et Claire Gatineau Une production de l’acsr et de Sonoscaphe, soutenue par le FACR   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/5/202443 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

Système T / La cuisine de Guy Goffette

Depuis le confinement, en 2020, Christine Van Acker a enregistré Thierry, son compagnon, quand il bricolait, quand il réparait. Sa lutte contre l'obsolescence n'a pas de limite. Son père et son frère lui ont appris à devenir intime avec la matière, à trouver des "systèmes D", à fabriquer ses propres outils, à être créatif pour réparer ce qui, pour nombre d'entre nous, aurait été bon pour la poubelle. Des robinets, des machines à expresso, des casques d'écoute, des poignées de porte, des tondeuses... renaissent sous ses mains. Cette séquence est un hommage au savoir-faire, une dénonciation d'un système économique qui vise à vendre toujours plus au dépend de la qualité et de notre environnement. » Réalisation, montage : Christine Van Acker Mixage, musique, et réparations en tous genres : Thierry Van Roy Avec la participation de Claudine Van Remortere, Roland Dubois, Wouter Van Gucht Suivi de La cuisine de Guy Goffette, une rencontre signée Christine Van Acker toujours.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/2/202453 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Photo Brussels Festival – Maison Jupiter

La photographie est à l’honneur ces jours-ci dans la capitale. Le Photo Brussels Festival réunit 300 artistes dans 56 lieux d’exposition. La curatrice Marie Papazoglou présente l’exposition collective "Matière critique" à l’ISELP (à voir jusqu’au 23 mars). La Fondation A propose une rétrospective du photographe belge Jacques Sonck (jusqu’au 31 mars). A 74 ans, il revient sur cinquante ans de carrière. La maison Jupiter est lauréate du Brussels Architecture Prize dans la catégorie Petite intervention. Elle impressionne par sa cohérence, le choix des matériaux et son apparente simplicité. Visite guidée avec l’architecte Thierry Decuypere (V+). Réalisation : Fabrice Kada   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
2/1/202455 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

Chambres avec vue... sur une autre vie par Cécile Dumas

CHAMBRES AVEC VUE / SUR UNE AUTRE VIE Des travailleurs sociaux rendent quotidiennement visite aux habitants d'un hôtel parisien. Chacune des chambres est occupée par une personne usagère de drogue qui, quelques jours ou quelques semaines avant, (sur)vivait dans la rue. De chambre en chambre, de trajectoire en trajectoire, nous suivons les équipes de l'association Assore pour aller à la rencontre de ces femmes et de ces hommes, pour comprendre le long travail de (re)construction qui commence ici.C’est Chambres avec vue sur une autre vie et c’est une proposition de Cécile Dumas. Le dispositif Assore de l'association Aurore gère à ce jour (janvier 2024) plus de 600 personnes mises à l'abri dans plus de 65 hôtels sur Paris et la banlieue. Il ne s'agit pas de dépannages d'urgence pour une ou quelques nuits mais bien d'un hébergement stable, avec une équipe d'éducateurs, d'assistants sociaux, d'infirmiers et d’infirmières, de psychologues, qui accompagne les résidents et résidentes au quotidien. Une réalisation de Cécile Dumas prise de son et réalisation : Cécile Dumas montage : Manon Prigent mixage : François-Charles Domergue production : look at sciences Ludmila Bergeon pour sa part brosse le portrait d’un jeune homme précaire dans la vie matérielle. Un documentaire réalisé dans le cadre de l’IAD   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/31/202458 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Histoire du cinéma documentaire, avec Patrick Leboutte, 4e partie

Nous vivons un moment documentaire qui correspond à une perte de la croyance en qu’on nous raconte, dans les médias notamment, explique Patrick Leboutte, enseignant et directeur de la collection ‘Le geste cinématographique’ aux Éditions Montparnasse. « A l’expertise, nous préférons l’expérience humaine ». Par ailleurs, tout grand film documentaire a une composante biographique, puisqu’il raconte le réel du cinéaste. Ainsi, dans ‘Journal intime’, Nanni Moretti s’incruste dans l’image, il atteste de sa présence, il montre qu’il filme pour des raisons personnelles, comme le font aussi Agnès Varda ou encore Godard. Une série en 4 épisodes signée Jean-Louis Dupont. Photo : Affiche du film Caro diario réalisé par l'acteur et réalisateur italien Nanni Moretti, 1993 (Photo de Mondadori via Getty Images)   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/30/202449 minutes, 34 seconds
Episode Artwork

2OOO mètres de Claire Gatineau

2000 mètres Claire Gatineau a grandi dans les Hautes Alpes et est restée proche du village de ses grands-parents. L'agriculture y est toujours présente et s'adapte aux saisons. L’été les éleveurs emmènent les troupeaux dans les hauts alpages, au-delà de 2000. Ici, depuis 50 ans, la température a augmenté Un printemps, elle s’installe au village. Elle rencontre les gens qui vivent là. On lui raconte comment sont perçus ces changements et comment l'avenir semble se dessiner. 2000 mètres : un docu fiction de Claire gatineau Prises de son : Claire Gatineau et Yves Robic Montage et Mixage : Yves Robic Une production de Farrago production avec le soutien du FACR.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/29/20241 hour, 45 seconds
Episode Artwork

Il était, il n'était pas : Le temps, les livres et la violence

Quels points communs entre une montagne inaccessible, un sanctuaire de manuscrits, un soldat revenu chez lui et les braises d’un drame encore vif ? "Il était, il n’était pas" vous invite à la découverte d’un pays, de ses reliefs, de ses espoirs et de ses habitants. Une jeune femme entre deux cultures, un chanteur virtuose, la directrice d’un musée hors du temps et d’autres personnages se prêtent à l’expérience de raconter leurs cheminements, leurs rêves et leur rapport à cet endroit sous une forme aussi intime qu’universelle. Jamais les lieux ne sont nommés : sommes-nous dans la vraie vie, ou alors dans le conte ? Se pourrait-il que nous soyons entre les deux ? Au voyageur de se faire son opinion. Une création sonore de Brice Andlauer et Alizée Gau. Avec la participation de Siras H. au chant, Lena Bjurström au violoncelle et Samuel Devin au saxophone.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/26/202456 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : la collection Architecture de janvier 24

Le bureau URA est lauréat du Brussels Architecture Prize pour le projet BTL qui concerne une école maternelle et une école primaire dans le Nord de Bruxelles, à côté du domaine royal de Laeken. Les explications de Fabrice Kada. Guillaume Vanneste réfléchit à comment repenser et réhabiliter architecturalement le Brabant wallon, dont l’un des modèles d’habitation récurrent est la villa 4 façades. Avec Fanny Lacrosse, il nous parle, dans ce second épisode, de la Maison Kangourou et de la Maison-Atelier. L'emblématique Tour de la Cité administrative de Liège (photo), regroupant les bureaux de la ville et ceux du CPAS, a bénéficié d’une rénovation qui atteint le référentiel européen "nearly zero-energy". Visite avec Christine Van Acker.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/25/202455 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

Accorder, par David Christoffel

Si la tonalité du téléphone est de 440 Hz, c’est qu’il y a forcément un rapport avec le diapason des musiciens et les délibérations qui ont animé la communauté musicale au beau milieu du 19e siècle sur l’exacte hauteur qu’il s’agit de donner au diapason de référence. En France, c’est le 16 février 1859 que la hauteur musicale s’est trouvé fixée par décret. La volonté de standardiser une hauteur de référence est petit à petit devenue une sorte de nécessité industrielle, pour ne pas dire un enjeu à savoir quelle serait la première puissance mondiale à imposer son diapason. La chercheuse Fanny Gribenski a dressé l’histoire de l’étalon 440 Hz. Production David Christoffel - Métaclassique Photo : diapason 435Hz, Paris 1859   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/24/202455 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

Histoire du cinéma documentaire, avec Patrick Leboutte, 3e partie

Le cinéma est un média lourd. Pendant longtemps le documentaire au cinéma s’accompagne de commentaires lus à part, source de didactisme et d’ennui. En 1961, la veuve de Flaherty va réunir des gens pour continuer l’œuvre de Flaherty et échanger des expériences, parmi lesquels Jean Rouch, Pierre Perrault, ou le cameraman Michel Brault. C’est ainsi que le cinéma direct va se développer. Il offre la possibilité d’enregistrer en même temps des images et des sons, soit le corps et sa parole, sur ses propres lieux de vie et pas dans le studio. Le cinéma a enfin la possibilité d’aller vers le monde, grâce à une caméra plus mobile, moins lourde et à un nagra, ce qui permet d’entendre la parole qu’on n’avait jamais entendue, celle de la classe ouvrière, du monde rural, la parole du peuple. Une série en 4 épisodes signée Jean-Louis Dupont, avec Patrick Leboutte, enseignant et directeur de la collection ‘Le geste cinématographique’ aux Éditions Montparnasse (photo).   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/23/202454 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

Toucher terre

‘Toucher terre’ est le récit du parcours de Nicolas, l'histoire d’un corps engagé dans une course extrême jusqu’à ses limites physiques. Aux frontières du réel et de l’imaginaire, le coureur devient archétype, figure universelle et mythologique de l’homme qui depuis la nuit des temps, marque de son empreinte le sol, le percute, s’en détache pour mieux y retomber. Nicolas prend le départ d’une des courses les plus longues et les plus difficiles au monde : La Diagonale des fous. S’enfonçant dans la nuit, traversant les forêts et les plaines, il gravit les pics escarpés de l’île de la Réunion, et emprunte ses sentiers centenaires. Après quoi court -il ? Pourquoi s’enfonce-t-il dans l’effort et l’épuisement ? Que cherche -t- il ? Que rencontrera-t-il ? ‘Toucher terre’ est une traversée de l’effort du coureur, celle d’un univers onirique où la montagne respire et s’anime, l’embrassant de sa force millénaire. Là, au fond de lui-même, Nicolas entre en dialogue avec cette nature insondable de laquelle il se rapproche, une entité mystérieuse qui vient le défier et lui rappeler ce dont elle a été témoin. Une rencontre qui emmènera Nicolas aux confins de son être et de son humanité. Une création radiophonique d’Aurélie Brousse et Jeanne Debarsy   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/22/202455 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Dans les vents de Ouessant, avec Yann Tiersen

Yann Tiersen vit dans les vents de Ouessant depuis de nombreuses années. Omniprésent sur l’île, An Avel (le vent en breton) rythme son quotidien et complique la vie insulaire déjà difficile. Le musicien venait en vacances à Ouessant avec ses parents avant de s’y installer définitivement. Au fil des saisons, il a tissé un lien particulier avec l’île, qu’il transmet à son fils et qu’il fait exister dans sa musique. Yann Tiersen nous présente son quotidien et les lieux qu’il affectionne sur cette île à la fois dangereuse et sublime, face au vent. Rendez-vous à la pointe Sud pour découvrir ses habitudes à vélo et ses chemins de randonnées: des espaces sauvages totalement connectés à sa musique. Du haut des falaises du Stiff, il évoque son rapport au temps, à la solitude et à la notion d’enfermement insulaire. Il se confie sur son lien intime avec l’archipel, la communauté ouessantine et la mer. Véritable toile de fond sonore de ce documentaire audio, le vent rythme l’écoute et participe à une narration tout en douceur et en lenteur. Prise de son, réalisation et mixage Aurélien Frances / Enregistrements complémentaires Marc Namblard Une production Silence Podcast.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/19/202453 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Water, à la Villa Empain / Réhabilitation de la Cité administrative de LIège

Depuis les temps les plus ancestraux jusqu’à l’époque contemporaine, l’eau fascine par sa dimension vitale et spirituelle. C’est par l’eau que se noue le lien entre les êtres vivants et le monde. La Fondation Boghossian présente l’exposition Water, une réflexion poétique et sensible, par 26 artistes, autour de l’œuvre de l’artiste sud-coréen Kim Tschang-Yeul, connu pour ses fameuses représentations de gouttes d’eau. Avec Louma Salamé, directrice de la Fondation Boghossian / Oan Kim, réalisateur du film « L’homme qui peignait des gouttes d’eau », qui sera en concert à Flagey le 16 février. (Photo fond bleu : oeuvre de Philippe Ramette). L'emblématique tour de la Cité administrative de Liège, regroupant les bureaux de la ville et ceux du CPAS, a été livrée au printemps dernier. Les travaux ont été menés par l'association momentanée Baumans-Deffet Architecture et Urbanisme / Canevas architectes et ingénieurs / Louis de Waele / Gillion Construct / Imtech. La Cellule architecture avait été associée au jury. Financé dans le cadre du Fonds européen de Développement régional FEDER 2014-2020, le projet atteint le référentiel européen "nearly zero-energy". Réalisation Christine Van Acker   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/18/202456 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Mazarine Pingeot, Le salon de massage

Mazarine Pingeot, avec Le salon de massage (Ed. Mialet Barrault), plante une héroïne solitaire et flottante. Tout va bien pour Souheila. Ou, plus exactement, rien ne va mal. Elle pousse la porte d’un salon de massage thaïlandais, à deux pas de chez elle, qu’elle n’avait jamais remarqué. Ce sera son secret. Mais les femmes qui passent par ce salon sont filmées sans le savoir. Un collectif de victimes se constitue, elles porteront plainte. Mais elle a des réserves en elle à se joindre au collectif. Quelque chose en elle résiste et Mazarine Pingeot pose la question de la liberté de chacune. Et pourquoi n’en a-t-elle jamais parlé à Rémi, l’homme avec qui elle partage sa vie ? Souheila, plus à l’aise dans l’ombre et les interstices, se voit contrainte de se rapprocher de ces femmes avec lesquelles elle ne partage rien, si ce n’est d’avoir été victime de la même organisation. Réalisation Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/17/202459 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Histoire du cinéma documentaire, avec Patrick Leboutte, 2e partie

Voyeurisme et téléréalité existent dès les origines des images d’archives et du documentaire. Robert Flaherty est le premier à décider de traiter le matériau documentaire comme si c’était un film de fiction, pour en faire du récit dramatisé, épique. Patrick Leboutte, enseignant et directeur de la collection ‘Le geste cinématographique’ aux Éditions Montparnasse, nous explique ce qu’est pour lui le geste documentaire, cette expérience qui documente tout à la fois : le filmé, le filmeur, le spectateur, le monde et l’art. Il ne s’agit pas de connaître la réalité, mais de se connaître soi. Nombreux sont les cinéastes à s’être intéressé au geste documentaire : Rosselini, Pasolini avec ses ‘appunti’, ses petites notes filmées, ou encore Welles, Godard, Marker ou Cavalier. Une série en 4 épisodes signée Jean-Louis Dupont. Photo : portrait de Robert J. Flaherty par Arnold Genthé,1922 (domaine public)   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/16/202455 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

Wow (ça suffit !)

Comment c’est, d’être un homme ? Avec un humour ravageur, Sylvie Landuyt prend la peau d’un gamin qui traverse la vie à la recherche d’une voie juste dans la question du genre. De l’intime à l’universel, de la violence conjugale à celle de toute une société, Wow cisaille au scalpel les grands clichés du patriarcat et part en quête de la complexité qui s’y cache. Une voix comme une catharsis rock’n’roll, drôle et dure, où la batterie bat la brutalité du tempo et le chant nous ramène à l’essence de la liberté. Mise en scène, écriture, interprétation : Sylvie Landuyt Enregistrement, mixage : Vincent Venet Musique : Ruggero Catania Illustration : Milla Cardinal   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/15/202454 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Mise au vert et petits oignons

Des prisonniers jardiniers, des potagistes souffrant d’addictions ou maltraités par le travail, des « vieux et vieilles» à la mémoire défaillante et un passionné de tomates livrent leurs rapports sensibles au jardin. Un jardin qui ne peut prendre soin de ses usagers et usagères que s’ils prennent soin de lui. Ceux que certains qualifient de différents, hors cadre, sont surpris les mains dans la terre, grattant, semant, bêchant. Ces personnages extraordinaires démontrent, avec humour, les bienfaits de l’hortithérapie. Au fil des saisons, ils s’émerveillent de la naissance des jeunes pousses, du piquant des piments, du parfum des tomates. Cette mise au vert interpelle : sommes-nous vraiment traités aux petits oignons ? A travers les expériences évoquées se perçoivent en arrière fond les faiblesses de notre système productiviste qui laisse beaucoup de gens en détresse et dont la nature tant malmenée doit panser les plaies ; elle n'est pas rancunière. Réalisation : Pierrette Pasteels et Corinne Ricuort Avec le soutien du FACR, de l’ACSR. Production Alternative Culture asbl.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/12/202449 minutes, 49 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Erased de Bertrand Meunier - Réhabilitation du Brabant Wallon 2

Pendant 20 ans, Bertrand Meunier, basé à Paris, a photographié la Chine. Ce pays ambigu, de tous les contrastes, le photographe, nous le raconte au travers d’images qui portent des récits que l’on ne retrouvera nulle part dans les livres officiels d’histoire de la Chine. Ses images prises entre 1997 et décembre 2019 saisissent les transformations du pays depuis son intégration à l’OMC [2001] jusqu’aux manifestations rassemblant plus de 2 000 000 de personnes à Hong-Kong en 2019-2020, contre la loi d’extradition que mettait en place Pékin, juste avant que l’épidémie de COVID ne ferme le pays aux étrangers. A découvrir au Musée de la Photographie de Charleroi au travers de l’exposition « Erased » et dans le livre du même nom publié aux éditions EXB à Paris. Nous retrouvons ensuite Guillaume Vanneste, architecte fondateur et associé du bureau VVV Architecture Urbanisme. Chercheur à LOCI-UCLouvain, il enseigne le projet d’architecture en master et poursuit une recherche sur la production de la ville-territoire contemporaine en Belgique. Dernièrement, l’ICA, Institut culturel d’Architecture, lui a proposé de réfléchir au travers d’une recherche par le projet à comment repenser et réhabiliter architecturalement le Brabant wallon, dont un des modèles d’habitation récurrent est la villa 4 façades. Il nous parle, dans ce second épisode, de la maison Kangourou et de la maison Atelier. (Premier épisode diffusé le 21 décembre 2023). Réalisation Fanny Lacrosse   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/11/202455 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

Didier Van Cauwelaert, L'insolence des miracles

Le meilleur moyen d’explorer ce qui nous dépasse n’est-il pas de réconcilier l’esprit critique et la faculté d’émerveillement ? Regarder le miracle en face, c’est réfléchir sur soi. C’est remettre en question nos limites. Et si nous étions tous capables d’accomplir des prodiges ? Rien n’est plus insolent qu’un miracle. Il se rit des lois communes, défie les autorités religieuses, provoque les sceptiques… Surtout quand il a été authentifié par des témoins, des scientifiques, des historiens, des instruments de contrôle… Mais relève-t-il de l’intervention divine ou des capacités secrètes de l’être humain ? Avec ‘L’insolence des miracles’, paru chez Plon, Didier van Cauwelaert nous offre une profonde réflexion et un formidable message d’espoir. Réalisation Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/10/202458 minutes, 34 seconds
Episode Artwork

Histoire du cinéma documentaire, par Patrick Leboutte, première partie

Un documentaire est-il du cinéma ? Qu’est-ce qui distingue un film documentaire d’un long métrage ? La réalité et le réel sont-ils une seule et même chose ? Réponses dans Une histoire du cinéma documentaire, racontée par Patrick Leboutte. Enseignant à l'INSAS, à la Cambre, dans une Ecole des Beaux-Arts à Liège, Patrick Leboutte défend un cinéma de geste tel qu'on l'aime. Il dirige la collection Le geste cinématographique aux Éditions Montparnasse. Ce premier épisode nous ramène aux Frères Lumière, jusqu’à Raymond Depardon en passant par Robert Flaherty, Jean Rouch, Jean Vigo, Bunuel, Henri Storck, Joris Ivens, et bien d’autres. Une série en 4 épisodes signée Jean-Louis Dupont. Photo : 'Nanouk l'esquimau' de Robert Flaherty, 1920 : Nyla et son enfant (Domaine public)   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/9/202458 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Gudalupe par Manon Kleynjans

Guadalupe est une création sonore à mi-chemin entre le documentaire et la fiction. L’histoire se déroule à Buenos Aires, en Argentine, à l’automne de l’année 2020. Guadalupe, jeune danseuse en formation tombe enceinte. Elle doit se décider vite: garder le bébé et compromettre ses rêves, ou prendre le risque d'avorter dans un pays où l’avortement est illégal. Dans le même temps, le pays se déchire sur la question de la légalisation du droit à l’avortement. Une réalisation de Manon Kleynjans, soutenue par Gulliver   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/8/202457 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

Requiem pour un bon élève, de Pierre Lorquet, Luc Malghem et Sabine Ringelheim

Martin Grenier est mort. Il s’est immolé par le feu, sur le parvis du Service Emploi Chômage. Martin y exerçait le métier de facilitateur, avant que cette fonction ne soit supprimée. Comment, pourquoi, au terme de quelle souffrance a-t-il commis l’irréparable ? Qui accuser ? L’émission ‘Le monde dans sa chute’ revient sur l’événement, mais rapidement l’émission déborde, des voix s’entrecroisent, se répondent, prennent leur envol, décrivant un monde tout droit venu d’un futur proche, pas forcément enviable. Nous voilà prévenus. Avec dans leur propre texte : Maïa Chauvier, Louise Emö et Paul Hermant Avec également : David Courier, Sophie Delfosse, Livia Dufoix, Alain Eloy, Florence Hainaut, Françoise Leborne, Myriam Leroy, Sabine Ringelheim, Edgar Szoc et Jean-Benoît Ugeux. Une fiction écrite et réalisée par Pierre Lorquet, Luc Malghem et Sabine Ringelheim. Un projet soutenu par le FACR, Gulliver et le Centre Librex.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/4/20241 hour, 3 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Capture #2 au Pavillon à Namur – Brussels Architecture Prize

L’exposition Capture #2 présente des œuvres d’une vingtaine d’artistes actifs sur la scène des arts numériques en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre. Elle est à découvrir au Pavillon, sur les hauteurs de Namur, jusqu’au 14 janvier. Visite guidée en compagnie de la curatrice Marie du Chastel, de la directrice du lieu Charlotte Benedetti et des aristes Stéphanie Roland et Pierre Coric. Le bureau URA est lauréat du Brussels Architecture Prize dans la catégorie Grande intervention pour le projet BTL. Il accueille une école maternelle et une école primaire dans le Nord de Bruxelles, à côté du domaine royal de Laeken. Portrait de ce lieu singulier avec l’architecte Kiki Verbeeck. Réalisation : Fabrice Kada   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/3/202452 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

Ce qui reste de Nicole Malinconi, deuxième partie

Nicole Malinconi a écrit l’histoire d’une génération, celle de l’après-guerre, emportée dans un ‘nous’ qui concerne aussi bien les filles que les garçons, un texte sans complaisance ni jugement auquel le ‘nous’ donne une force épique. ‘Ce qui reste’ est ce qui restera, tant la force de l’écriture s’impose. Une interprétation à 4 voix, par Philippe Drecq, Samuel Padolus, Valérie Marchant et Lucile Charnier. Une fiction en deux parties réalisée par Pascale Tison et Nina Alexandraki. Un texte publié aux Impressions Nouvelles.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/3/20241 hour, 19 seconds
Episode Artwork

Ce qui reste, de Nicole Malinconi, première partie

Nicole Malinconi a écrit l’histoire d’une génération, celle de l’après-guerre, emportée dans un ‘nous’ qui concerne aussi bien les filles que les garçons. Alors 2 voix, deux femmes, Valérie Marchant et Lucile Charnier, et deux hommes, Philippe Drecq et Samuel Padolus, s’emparent des fragments de ce magnifique récit qui convoque le réel dans ses moindres détails. De l’école où l’on écrit nécessairement à la main droite, à la publicité qui entre dans nos vies - on disait des réclames -, du formica qui va régner, à la télévision qui est encore à ses débuts, un temps de rencontre dans le salon d’un voisin, des speakerines, à l’immanquable Tour de France : on traverse le temps dans l’espace d’une maison, d’une école, d’un village, d’un garage où danser. Une fiction en deux parties réalisée par Pascale Tison et Nina Alexandraki. Un texte publié aux Impressions Nouvelles.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
1/2/202459 minutes, 43 seconds
Episode Artwork

La princesse de cristal, de Paola Stévenne

La Princesse de Cristal, de Paola Stévenne Il était une fois un enfant dans un château sonore, fait de bruissements, de pas et de présence subtile, avec une princesse qui se cache et dont le petit pois serait un caprice général sur la matière dont elle est faite : le cristal. Une princesse donc qui peut casser comme un jouet, comme un rêve, comme un départ aussi. Une métaphore sur la nécessité de quitter père et mère, sur l'apprentissage d'un art car au commencement était le chant des oiseaux. Une superbe fable musicale racontée par Pietro Pizzuti, sur une musique de Fabian Fiorini au piano avec Magic Malik à la flûte et Laurent Blondiau à la trompette. Une réalisation de Paola Stévenne. Un projet soutenu par Du Côté des Ondes et le FACR. Un texte publié chez Esperluète. Photo : château de Neuschwanstein, istock/Getty Images   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/31/202359 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Les carnassiers, de Sabine Revillet

Les Carnassiers, c’est un conte moderne sur la quête de la jeunesse et de la beauté. Comme si la belle-mère de Blanche Neige refaisait une apparition au pays de la chirurgie esthétique et de ses possibles. Ira-t-elle jusqu’à tuer l’autre pour s’attribuer sa beauté ? Magistralement interprété par Nathalie Cornet, Philippe Drecq, Isabelle Wéry et Christian Crahay, plongés dans une forêt pleine de souffles et d’échos, le texte et ses métaphores épinglent nos fantasmes contemporains sous les dehors d’une écriture drolatique. Une réalisation de Pascale Tison. Un projet soutenu par Du Côté des ondes.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/29/202358 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir – la collection Architecture de décembre 2023

Cap sur Liège d’abord pour découvrir deux projets de réappropriation architecturale, de reconversion d’anciens bâtiments emblématiques de l’histoire de Liège : la résidence ARC et le nouveau complexe musical et culturel de l’OM à Seraing. A+ fête ses 50 ans. A+ publie une revue et organise des conférences et expositions. Elle est une référence en matière d’architecture en Belgique. Rencontre avec Lisa De Visscher, sa rédactrice en chef et directrice artistique. Puis rencontre avec Guillaume Vanneste, qui repense la forme et l'usage de la villa 4 façades dans le Brabant wallon. Réalisation Fanny Lacrosse et Fabrice Kada   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/28/202354 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

La vie comme la vie, de Julien Simon

La Vie comme la Vie, de Julien Simon ‘La Vie comme la Vie’, c’est le titre d’une fiction grandeur nature quand elle nous raconte l’histoire vraie d’une famille de médecins juifs, immigrée en Bretagne. Des faits, un texte vibrant de vie, d’évidence sensuelle dans les voix, de tragique dont personne ne veut se souvenir. C’était la guerre… Une polyphonie pleine de détails et d’échos écrite par Julien Simon, glaneur de temps et d’images, avec Alain Eloy, Philippe Drecq, Isabelle Wéry, Jo Deseure, Delphine Gardin, Nathalie Cornet, Bernard Marbais, Cécile Poss et Eric Loze. Une réalisation de Pascale Tison. Un projet soutenu par Du Côté des Ondes. Photo : la famille Perper   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/27/202358 minutes, 56 seconds
Episode Artwork

Terre plein, de Claire Rengade

‘Terre plein’ de Claire Rengade est un ensemble de voix qui partent de la terre et vont rejoindre la parole de ceux qui y vivent et en vivent. Claire Rengade est allée tout ouïe à la rencontre de ceux-là qu’elle a pris la peine d’entendre, du Nord au Sud de la France où elle habite. Elle a sorti son carnet de notes, prit la parole sur le vif dans ses reliefs les plus travaillés. Une matière de paroles devient matériau d’écriture et nous donne Terre plein, un inventaire d’êtres. Pour tourner ces portraits, nous sommes partis à la campagne et à l’aide des chevaux, des vaches et des poissons, les acteurs se sont pris au jeu du réel. Avec Sandrine Laroche, Jo Deseure, Pierre Laroche, Philippe Drecq , Angelo Bison et Joséphine de Renesse. Une réalisation de Pascale Tison. Un projet soutenu par Gulliver. Photo : Getty Images   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/26/20231 hour, 12 seconds
Episode Artwork

Les cerfs, de Veronika Mabardi

C'est l'histoire d'un silence. Blanche ne parle pas, c'est ce qu'ils disent. Ils ont tout essayé. Même quand on dit son nom, elle ne répond pas, comme si ce n'était plus son nom. Un jour, Blanche sortira du silence, c'est sûr. Il faut de la patience. Ou un autre choc, a dit le docteur. Mais ils ne croient pas à cette histoire de choc. Ils croient à l'amour et au temps et de toute façon, c'est elle qui décide. En dernier recours, le père l'a confié à Annie, qui vit dans une petite maison, loin de la ville. Là-bas, entre la prairie et la forêt, Blanche retrouvera peu à peu le chemin des mots. Avec Anne-Claire, Jules Churin, Magali Pinglaut et Tia Devalet, ‘Les Cerfs’ ont été enregistrés sur une colline des Ardennes, au moment où les cerfs se faisaient entendre. Une réalisation de Pascale Tison. Un texte publié aux éditions Esperluète.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/25/202359 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Comme l’air qui te porte / La Magie des Ondes

« Tu dois rester droite comme un oiseau, tu regardes un peu partout. C’est comme si tu étais dans un autre monde. » Il existe un peuple de l’air, nocturne et agile. On les écoute nous raconter leurs expériences d’envols et de vols, constituant, au fur et à mesure des récits, un répertoire à la croisée des êtres et des possibles. Réalisation Cabiria Chomel, mixage Jeanne Debarsy Suivi de La Magie des Ondes, par Eve-Marie Bouché « Je me suis découvert des pouvoirs magiques, ceux de transformer la bande-son du monde, afin qu'il fasse meilleur y vivre... »   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/22/202351 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Dedans/Dehors au Delta/Guillaume Vanneste

Dedans/Dehors, contre-vues sur la prison, met en relation le public incarcéré et le public du Delta à Namur, jusqu’au 28/01/24. Forger une nouvelle iconographie à partir des récits des premiers concernés, les détenus, c’est donner à la «question carcérale» la place centrale qu’elle mérite pour qui s’intéresse aux enjeux de racisme, de genre et de justice sociale. Focus sur Jane Evelyn Atwood qui a passé une décennie (1989-1999) à pénétrer une quarantaine de prisons à travers le monde pour en livrer une part infime, soit la portion d’images qu’«on a bien voulu lui laisser réaliser». Une proposition de Christine Van Acker Rencontre ensuite avec Guillaume Vanneste, architecte fondateur du bureau vvv architecture urbanisme, chercheur à l’UCLouvain (LOCI). Dernièrement, l’ICA lui a proposé de réfléchir à comment repenser et réhabiliter architecturalement le Brabant- Wallon, dont un des modèles d’habitation récurrent est la villa 4 façades. Un habitat qui s'accompagne d'un mode de vie qu'il interroge au travers de récits fictifs qui tentent d'apporter des perspectives pour répondre aux défis sociaux, écologiques et énergétiques contemporains. Réalisation Fanny Lacrosse   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/21/202355 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Vladimir Maïakovski par Joan Iacono

Vladimir Maïakovsky 1893 1930 En Russie le poète Vladimir Maiakovsky est connu comme Victor Hugo chez nous. Un nom, une renommée, un bastion de la culture. Né en Géorgie , mort à Moscou il se suicide à 37 ans, épuisé par l’amour de sa vie, Lili Brick, tourmenté par Staline qui l’empêche désormais de quitter la Russie et qui fera pourtant de lui une statue monumentale au propre et au figuré. Le poète futuriste était aussi un peintre, apôtre de la vitesse et de la transformation qui s’en suit. Aujourd’hui au pied de sa statue à Moscou, on murmure et on déclame encore de la poésie. Yoan Iacono lui consacre un roman, Les vies secrètes de Vladimir   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/20/202359 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

Jean-Pierre Verheggen, une voix essentielle de la poésie belge

Inspirant, amusant, truculent, impertinent. Tant de qualitatifs que l’on pourrait attribuer au poète et écrivain gembloutois Jean-Pierre Verheggen, décédé le 8 novembre. Amoureux de la langue, il a fait virevolter les mots et les jeux de mots dans des ouvrages plus détonants les uns que les autres, tout au long de sa carrière. A travers des archives et divers témoignages se dévoile la personnalité éclatante de ce maestro du langage, ainsi que l’étonnante force poétique qui l’habitait. Réalisation Amélie De Bosredon Photo : Jean-Pierre Verheggen au Salon du Livre en mars 2001 à Paris (Raphaël GAILLARDE/Gamma-Rapho via Getty Images)   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/19/202353 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

Quand la mer monte / La mer monte

La beauté est dans le regard de celui ou celle qui aime. Pour les Belges, qui dessinent ou retrouvent leurs souvenirs à la côte, la mer du Nord est un paysage à part, un horizon, une évocation. La côte belge est en train de changer, imperceptiblement. La Belgique se prépare à affronter les conséquences du changement climatique. Le niveau de la mer augmente de plus en plus vite. Il faut se protéger, agir pour limiter ce changement, mais rien ne sera plus comme avant. La nostalgie se meut en un impossible retour. Quand la mer monte – Déambulation à la côte belge, une réalisation et un montage d'Irvic D’Olivier et Guillaume Abgrall. Musique : Tuur Florizoone. Pour suivre : La mer monte, de Xavier Lauwers Cette capsule de Xavier Lauwers pourrait s’appeler "Il est déjà trop tard". Le monde tourne comme avant et ne se remet pas en question. Et que va-t-il se passer quand il sera trop tard ? Et nos enfants on leur laisse quoi ? Toujours le court terme…   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/18/202354 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

Palabre / Maybe nothing

"Certaines personnes rares parviennent à raconter leur rapport aux mots, à leur langue maternelle et à l’importance inouïe de cette chair sonore, signifiante, qui fait, bien plus qu’on ne le croit, ce que nous sommes. D’expressions en narrations, de récits en péripéties, Damla, une jeune femme venue de Turquie, m’a conté comment le langage a rencontré sa vie, grâce aux mots qui l’ont marquée et qui ont façonné son histoire." Trois périodes, trois périples, l’écho de trois mots. Naissance. Résistance. Essence. Damla. Capulcu. Memleket. Une création sonore en 3 épisodes de Marie Charette Pour suivre : Maybe nothing | Peut-être rien Que s'est-il passé ? Nul ne le sait exactement. Bien sûr, il y a des rumeurs, des échos, Mais ce ne sont peut-être que des réminiscences. Le temps et l'espace semblent désaccordés, Les comportements aussi ont changé, Mais malgré tout le Danube continue de couler. Avec cette pièce, Jeanne Debarsy a voulu traduire un sentiment précis qui a bercé la résidence de 10 jours dans le petit village de Port Cetate en Roumanie: un étrange sentiment de fin du monde, avec un niveau d'eau historiquement bas qui empêche la navigation sur le Danube, un règne animal très prégnant, peu d'humains, l'impression d'évoluer soit dans le passé, soit dans le futur, mais certainement pas dans le présent.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/15/202353 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Antoni Tapiès / Réappropriations à Liège

Façons de Voir part découvrir l’univers du peintre matiériste Antoni Tapiès (1923-1912) à Bozar où se tient jusqu’au 07/01/24 'La pratique de l’art', une rétrospective majeure sur son œuvre. Cet artiste barcelonais, autodidacte de l’entre-deux guerres a marqué l’histoire de l’art du 20e siècle par son emploi novateur des matières (goudron, poussière de marbre, sable, terre…) dans ses tableaux. Des toiles parfois proches de la tridimensionnalité dans lesquelles il réfléchit à la condition humaine, à son propre contexte historique marqué par la Seconde Guerre mondiale et la dictature du régime de Franco. Cap ensuite sur Liège pour découvrir deux projets de réappropriation architecturale, deux projets de reconversion d’anciens bâtiments emblématiques de l’histoire de Liège, qui ont permis la création d’un logement innovant, la résidence ARC, et du nouveau complexe musical et culturel de l’OM. A découvrir aussi en images sur le site de l’ICA et dans Architectures Wallonie-Bruxelles Inventaires #4 2020-2023, publié par l’ICA. Réalisation Fanny Lacrosse   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/14/202355 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Rencontre avec Pascal Quignard, deuxième partie

Deuxième partie de la rencontre avec Pascal Quignard à propos de son livre "Les heures heureuses". Un livre qui savoure les instants à,la lisière des mondes, de la mer et de l'histoire. Réalisaton: Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/13/202357 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Nelson Mandela, parcours d'une idole, deuxième partie

Comment raconter Nelson Mandela aujourd’hui? Dix ans après sa disparition, le leader sud-africain sur-médiatisé et probablement le plus admiré du XXe siècle laisse derrière lui un mythe. Ce documentaire en deux parties, réalisé par Céline Grillon, propose de cheminer entre archives, lectures, récits et chants de lutte pour revisiter certains moments de son histoire, si souvent mêlée à celle de son peuple, et ce qu’elle inspire à ceux qui poursuivent aujourd’hui son combat contre le racisme et pour l’égalité. Avec : Zachie Achmat, militant sud africain impliqué notamment dans la lutte contre l’apartheid, pour les droits des personnes LGBT et contre le sida, co-fondateur de la Campagne d’accès aux traitements (Treatment Action Campaign). Zachie Achmat se présentera aux élections parlementaires de 2024 qui, pour la première fois en Afrique du Sud, autoriseront des candidatures hors parti. Eric Goemaere de Médecin sans frontières, coordinateur du premier programme de traitement du VIH/sida en Afrique du Sud en 2000 Bernard Cros, Professeur d'études anglophones à l'université Paris 8 Saint-Denis, spécialiste de l’Afrique du Sud contemporaine, auteur de « Rugbys d'Afrique du Sud 1862-2022 Du hors-jeu à la transformation » publié en octobre 2023. Lilian Thuram, président de la Fondation Education contre le racisme, pour l’égalité, a publié plusieurs ouvrages dont un album jeunesse sur la vie de Nelson Mandela. Dans une première vie, il a été footballeur international, multi-sélectionné dans l’équipe de France. Photo : À peine deux semaines après avoir été élu président de l'Afrique du Sud, Nelson Mandela, leader du Congrès national africain (ANC), visite les villages ruraux Xhosa où il a grandi. (Andrew LichtensteinCorbis via Getty Images)   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/12/202359 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

(12)Sonances / Arbr'émotion

Pour le Belluard Bollwerk, festival de création contemporaine à Fribourg, Amber Meulenijzer et Gérald Wang souhaitaient produire une pièce électroacoustique sous le pont de Pérolles, interstice entre réserve naturelle et lieu de circulation humaine. Malheur, cette composition légère prêtant à entendre rivière et paysage n’obtient pas les autorisations nécessaires à sa création. En effet, elle est considérée comme nuisance sonore potentielle pour la faune. Avec (12)Sonances, Amber Meulenijzer et Gérald Wang interrogent dans quelle mesure l'activité humaine perturbe l’environnement. Que peut-on définir comme son naturel ou artificiel ? Iels donnent la parole à deux ornithologues et une bruiteuse et mêlent à leurs voix frémissements de rivières, mélodieux chants d’appeaux, ronronnement de moteurs et cri stridents d’oiseaux. Suivi de 'Arbr’émotion', un montage réalisé par Yves Robic et Claire Gatineau dans le cadre de l’expo Arbr’émotion qui vient d’avoir lieu au Flagey, soutenue par la commune d’Ixelles. Des histoires vécues avec un arbre, ou le rapport aux arbres plus généralement, racontées par une soignante, une potagiste, un scientifique, le responsable des espaces verts de la commune, une conteuse, une petite fille... et Paul Hermant ! Avec Ien Dykmans, Amanda Dykmans, Anne Versailles, Simon de Muyck, Patricia Vincart, Marie Godts, Cécile Bolly, Sophie Clerfayt, Christophe Laurent, Catherine Montondo, Paul Hermant. Photo : Pixabay   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/11/202353 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

Enfermé.es nulle part

Nous ne sommes pas en France. Nous sommes aux frontières, en zone d’attente. ‘Enfermé.es nulle part’, c’est un documentaire immersif, une traversée vers ces lieux d’enfermement qui ne semblent exister aux yeux de personne, mais où, pourtant, l’inconcevable règne. Un documentaire d'Antoine Bougeard et Nausicaa Preiss. Avec le soutien de Gulliver   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/8/202354 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Les saisons de Lionel Estève – (Un)Holy Light à Leuven – Les 50 ans d'A+

Lionel Estève expose au Musée des Arts Contemporains (MAC’s) au Grand Hornu jusqu’au 17 mars 2024. L’artiste propose un parcours entre aride et humide, entre chaleur et fraicheur. Ses œuvres délicates et pleine de poésie sont confectionnées à partir de matières et objets du quotidien glanés lors de ses promenades en ville et à la campagne. Le parcours (Un)Holy Light est à découvrir à Leuven. La commissaire Juliette Bibasse invite les artistes Lucien Bitaux, Dynamorphe, Thomas Garnier, Yvonne Goulbier, le collectif Lab212 et Nathalie Maufroy à investir des lieux publics et insolites de la ville. A visiter gratuitement du 9 au 17 décembre de 17h à 21h. A+ fête ses 50 ans. A+ publie une revue et organise des conférences et expositions. Elle est une référence en matière d’architecture en Belgique. Rencontre avec Lisa De Visscher, sa rédactrice en chef et directrice artistique. Réalisation : Fabrice Kada   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/7/202354 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

Pascal Quignard, les heures heureuses

Pascal Quignard nous offre ses heures heureuses . Fragments, essais, bouts d’autobiographie, monde grec et latin, érudition, éclats, attaques comme en musique, et la mer par dessous comme une promesse. L’amitié et l’amour sont là, on marche, on nage, la Rochefoucauld apparaît dans un dernier tourment, une dernière sentence. Il admire les solitaires, le jansénisme et ses écrivains. Les hauts faits de résistance au pouvoir quel qu’il soit. Conversation avec un homme rare qui souvent esquive et est pleinement là quand il l’a bien voulu. Première partie Réalisation : Pascale Tison   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/6/20231 hour, 1 minute, 21 seconds
Episode Artwork

Nelson Mandela : parcours d'une idole (1/2)

Comment raconter Nelson Mandela aujourd’hui ? Dix ans après sa disparition, le leader sud-africain sur-médiatisé et probablement le plus admiré du XXe siècle laisse derrière lui un mythe. Ce documentaire en deux parties propose de cheminer entre archives, lectures, récits et chants de lutte pour revisiter certains moments de son histoire, si souvent mêlée à celle de son peuple, et ce qu’elle inspire à ceux qui poursuivent aujourd’hui son combat contre le racisme et pour l’égalité. Avec Zachie Achmat, militant sud africain impliqué notamment dans la lutte contre l’apartheid, pour les droits des personnes LGBT et contre le sida, co-fondateur de la Campagne d’accès aux traitements (Treatment Action Campaign) ; Eric Goemaere de Médecin sans frontières, coordinateur du premier programme de traitement du VIH/sida en Afrique du Sud en 2000. Bernard Cros, professeur des Universités, spécialiste de l’Afrique du Sud contemporaine, auteur de « Rugbys d'Afrique du Sud 1862-2022 Du hors-jeu à la transformation ». Réalisation Céline Grillon Photo d'Eli Weinberg/Apic/Getty Images   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/5/202355 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Que tu croies et Ecoute la pulsation du monde

Que tu croies / Ecoute la pulsation du monde Entre héritage familial, culturel, spirituel, philosophique et scientifique, la quête de sens est omniprésente chez l’être humain. La vie est-elle une suite logique de cause à effet ou une force invisible plus forte que nous, nous guide-t-elle ? Installées dans un état de conscience profond, entre le sommeil et l’éveil, nous entendrons des personnes en réflexions autour de l’existence d’une vie après la mort, de la notion d’âme, d’expériences d’exorcisme, de théorie mathématique, de révélation chamanique ou de rejet de toutes pensées mystiques. Une réalisation de Julie Michaud et Nora Helali Produit par Voa production : Marie Bétbèze Avec le soutien de l’acsr et du FACR Suivi de : Ecoute la pulsation du monde : Ecoute. La respiration du monde. Le souffle contenu. Le souffle retrouvé. Déployé. Ecoute le battement de ton coeur. La pulsation de la vie. Le chant de la Terre. Couche-toi tout contre. Contre la peau, contre la paume du temps. Ecoute la mémoire qui gronde. Ecoute ma voix qui rejoint la tienne. Et garde la main ouverte... Un texte écrit et lu par Tatiana Gerkens   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/4/202354 minutes
Episode Artwork

Que tu croies / Ecoute la pulsation du monde

Entre héritage familial, culturel, spirituel, philosophique et scientifique, la quête de sens est omniprésente chez l’être humain. La vie est-elle une suite logique de cause à effet ou une force invisible plus forte que nous, nous guide-t-elle ? Installées dans un état de conscience profond, entre le sommeil et l’éveil, nous entendrons des personnes en réflexions autour de l’existence d’une vie après la mort, de la notion d’âme, d’expériences d’exorcisme, de théorie mathématique, de révélation chamanique ou de rejet de toutes pensées mystiques. Une réalisation de Julie Michaud et Nora Helali Produit par Voa production : Marie Bétbèze Avec le soutien de l’acsr et du FACR Suivi de : Ecoute la pulsation du monde : Ecoute. La respiration du monde. Le souffle contenu. Le souffle retrouvé. Déployé. Ecoute le battement de ton coeur. La pulsation de la vie. Le chant de la Terre. Couche-toi tout contre. Contre la peau, contre la paume du temps. Ecoute la mémoire qui gronde. Ecoute ma voix qui rejoint la tienne. Et garde la main ouverte... Un texte écrit et lu par Tatiana Gerkens   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/4/202354 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Ceci n'est pas un documentaire sur Magritte - 3. Marcel Mariën

Ils sont les grands inconnus du surréalisme belge et pourtant ils en sont les fondateurs ; frondeurs, facétieux, irréductibles et fidéles à eux-mêmes, Paul Nougé, Louis Scutenaire, et Marcel Marien sont les trois mousquetaires que Romain Detroy nous fait rencontrer. Magritte et son succès ont pris toute la place, celle qu’il est temps de leur redonner. Les archives parlent, rient et plaisantent. Romain Detroy a eu l’oreille heureuse auprès de la Sonuma qui nous rend si proches ces voix perdues. Les textes sont lus par Christian Crahay et Philippe Drecq. Dans ce 3e épisode, l'écrivain éditeur, photographe, cinéaste Marcel Mariën, le premier véritable historien du surréalisme en Belgique. A l’occasion des 125 ans de la naissance de Magritte, un documentaire en trois parties signé Romain Detroy.   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
12/1/202357 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : L'architecte et paysagiste Anne Rondia/Power au CIVA

Jusqu’au 23/12/23, les travaux d’Anne Rondia sont mis à l’honneur dans la septième édition d’Archidoc, via deux expos. Le Musée Wittert expose les phases de conception de ses projets emblématiques comme les Coteaux de la Citadelle ou le parc Sainte-Agathe. Dans les salles de la Société libre d’Émulation, le photographe Marc Wendelski montre l’œuvre du temps et des saisons sur le travail d’Anne Rondia. Les explications de Christine Van Acker L’exposition POWER au CIVA relie les questions de l'énergie et de la politique. Elle nous invite à réfléchir à la manière dont les infrastructures contemporaines sont liées à la vie quotidienne.. Une proposition d’Yves Robic   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
11/29/202355 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Fellini, dernière station : le film non tourné

Dernier volet de notre série consacrée à Federico Fellini, disparu il y a 30 ans, et dernière station avant l'au-delà avec un ultime film : celui que Fellini ne réussira jamais à réaliser, mais qui l'accompagnera comme un fantôme de 1968 jusqu'à ses derniers jours. Ce film se serait intitulé Le Voyage de Mastorna. Un projet démesuré, vertigineux, un film maudit mettant en scène l'étrange voyage d'un violoncelliste dans l'après mort, mais qui ne verra jamais le jour pour de multiples raisons dont les plus étranges : au cours de l'écriture Fellini tombe gravement malade et frôle la mort, il prend peur... Il est ensuite harcelé par les producteurs et en proie à une panne d'inspiration, abandonne le projet, qui restera son grand regret. Si le film n'a jamais vu le jour, son scénario – lacunaire - est publié aux Editions Sonatine grâce à l'ami de Federico Fellini, Aldo Tassone. Réalisation : Alexandra Longuet - Mixage : Nicolas Kerjan   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
11/28/202351 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

La décision

Au milieu de la nuit, Julie découvre qu’elle est enceinte. Tout de suite, elle sait, la question ne se pose pas : elle va avorter. Mais alors qu’elle attend patiemment l’heure de rentrer en contact avec le monde extérieur, elle sent dans son crâne une pensée qui grince : est-ce vraiment là « sa » « décision » ? La décision est une plongée intime et chorale, philosophique et viscérale, au cœur d’une prise de décision. Réalisation Julie Peyrat   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
11/27/202353 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

Ceci n'est pas un documentaire sur Magritte - 2. Louis Scutenaire

Ils sont les grands inconnus du surréalisme belge et pourtant ils en sont les fondateurs ; frondeurs, facétieux, irréductibles et fidèles à eux-mêmes, Paul Nougé, Louis Scutenaire, et Marcel Marien sont les trois mousquetaires que Romain Detroy nous fait rencontrer. Magritte et son succès ont pris toute la place, celle qu’il est temps de leur redonner. Les archives parlent, rient et plaisantent. Romain Detroy a eu l’oreille heureuse auprès de la Sonuma qui nous rend si proches ces voix perdues. Les textes sont lus par Christian Crahay et Philippe Drecq. Un documentaire en trois parties signé Romain Detroy, qui donnera le 25 novembre à 17h à Lessines la conférence « Magritte et Scutenaire, de Lessines à Bruxelles », à l’occasion des 125 ans de la naissance de Magritte. Photo : Louis Scutenaire (Sonuma)   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
11/24/202357 minutes, 31 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Le Riso Social Club / Power au CIVA

Économes en énergie, simples d’usage, totalement étrangères à l’obsolescence programmée, les imprimantes Riso se caractérisent surtout par les qualités esthétiques et le rendu sensible de leurs impressions. À mi-chemin entre l’impression offset et la sérigraphie, cette technique que l’on appelle Risographie (née de l’imagination de l’imprimeur Noboru Hayama, du terme japonais riso qui dire veut dire ‘idéal’) a d’abord été pensée pour les administrations, les écoles, les collectivités. Mais très vite graphistes, plasticiens, illustrateurs, micro-éditeurs y ont vu un outil aussi formidable que démocratique pour donner vie à leurs créations et diffuser leurs travaux. Le collectif d’artistes Riso Social Club a mis au cœur de son projet cette technique d’impression. Dans l’ancien hôtel Continental, place de Brouckère, ils ont installé leur fabrique : lieu de production, mais aussi, d’exposition et de transmission. L’exposition POWER relie les questions de l'énergie et de la politique. Elle nous invite à réfléchir à la manière dont les infrastructures contemporaines sont liées à la vie quotidienne. Encore une fois le CIVA arrive à s’emparer d’un sujet a priori aride et à lui donner corps dans une exposition belle et sensible. Iconographie, maquettes, films et installations se répondent pour proposer une véritable expérience esthétique. Réalisation Yves Robic   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
11/23/202353 minutes, 38 seconds
Episode Artwork

Jean Rouaud : Comédie d'automne

Jean Rouaud vient de publier 'Comédie d'automne', une chronique douce-amère sur un Goncourt qui le révèle avec un premier roman 'Les Champs d'honneur'. Il y revient à son kiosque rue de Flandres à Paris, à sa mère, à Flaubert et aux vertus émancipatrices de l'écriture, au favori Philippe Labro et à lui que l'éditeur, Jérôme Lindon, semble désigner comme un second choix. Chroniques d'un Goncourt imprévu à 33 ans de distance. Réalisation Pascale Tison Photo par Sophie Bassouls/Sygma via Getty Images   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
11/21/202354 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Le monde de Federico Fellini, 4e épisode : les collaborateurs de Fellini

Magicien, chef d'orchestre, manipulateur, dompteur...tous ces mots pour parler de Federico Fellini au travail. C'est que Fellini avait carrément élu domicile au Studio 5 de la CineCitta, où s'agitait joyeusement « la grande parade » de personnages hauts en couleur qui traversent tous ses films. Fellini avait développé des relations d'amitié profondes avec ses collaborateurs les plus proches, qui l'accompagneront de film en film : les scénaristes Pinelli, Flaianno, et Tonino Guerra, le décorateur et costumier Piero Gherardi, ses fidèles acteurs Marcello Mastroianni ou Giulietta Massina, et surtout, celui qu'il désignait comme son collaborateur préféré, le musicien Nino Rota. Réalisation Alexandra Longuet. Avec Dominique Dellouche, le musicologue Gilles Rémy, Sam Stourdzé, Gilbert Salachas, et encore Mastroianni, Fellini, Pinelli, et Magali Noël. Photo : Federico Fellini et Marcello Mastroianni 1960 pour 'La Dolce Vita' (Keystone/Getty Images)   Merci pour votre écoute   Par Ouïe-Dire c'est également en direct tous les jours de la semaine de 22h à 23h sur www.rtbf.be/lapremiere  Retrouvez tous les épisodes de Par Ouïe-Dire sur notre plateforme Auvio.be : https://auvio.rtbf.be/emission/272  Et si vous avez apprécié ce podcast, n'hésitez pas à nous donner des étoiles ou des commentaires, cela nous aide à le faire connaître plus largement.    
11/21/202350 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Call signs par Cicely Fell

Cicely Fell a remporté le Prix Archives de la parole au dernier festival Phonurgia Nova qui s’est tenu à Paris au Centre Wallonie Bruxelles au début novembre avec la pièce « Call Signs ». Une pièce magistrale qui nous donne à entendre, à l’aide d’un dispositif très particulier, la voix d’un homme retranché dans son appartement à Kiev et qui nous parle de sa passion pour la radio. Cicecely Fell nous démontre que la radio peut créer les liens de l’amitié. Une leçon de générosité et de radio.Produit par "Lights out is a falling tree" pour la BBC radio
11/20/202358 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Ceci n'est pas un documentaire sur Magritte - 1. Paul Nougé

A l’occasion des 125 ans de la naissance de Magritte le 21 novembre 2023, Romain Detroy nous propose un documentaire en trois parties où les archives parlent, rient et plaisantent. Ils sont les grands inconnus du surréalisme belge et pourtant ils en sont les fondateurs ; frondeurs, facétieux, irréductibles et fidéles à eux-mêmes, Paul Nougé, Louis Scutenaire, et Marcel Marien sont les trois mousquetaires que Romain Detroy nous fait rencontrer. Magritte et son succès ont pris toute la place, celle qu’il est temps de leur redonner. On commence avec Paul Nougé, le penseur. Les textes sont lus par Christian Crahay et Philippe Drecq. Avec le soutien de l'appel à projets Gulliver. Avec Xavier Canonne, Philippe Dewolf, Christian Bussy, Gérard Berréby et les archives Sonuma Photo : Paul Nougé, DR
11/17/202355 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : La laine et l'eau/ Anne Rondia, 2e partie

L’exposition La laine et l’eau, de Didier Mahieu, se tient au Mons Memorial Museum jusqu’au 14/04/2024. Depuis toujours, le travail de Didier Mahieu interroge la mémoire, le déplacement d’un espace à un autre, la traversée d’un état (d’être) à un autre et la fragilité du vivant. Ses peintures, ses dessins, ses objets et ses installations, sont des véhicules de pensée, porteurs de mémoire, souvenirs de blessures, icônes de l’attente, habitacles de l’âme. Réalisation Fanny Lacrosse Jusqu’au 23/12/23, les travaux d’Anne Rondia sont mis à l’honneur dans la septième édition d’Archidoc, via deux expos : au Musée Wittert, Anne Rondia et Nicolas Wolkenar sur les phases de conception de projets emblématiques comme les Coteaux de la Citadelle ou le parc Sainte-Agathe. A la Société libre d’Émulation, le photographe Marc Wendelski montre l’œuvre du temps et des saisons sur le travail d’Anne Rondia. Réalisation Christine Van Acker
11/16/202355 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Pablo Neruda, une vie entre les lignes

Suivre Pablo Neruda, c’est faire un long voyage. L’homme traverse une bonne partie du XX e siècle dans une vie de mouvance et de rendez-vous avec l’Histoire. Sylvain Asselot part à la rencontre du poète à l’occasion des 50 ans de sa mort. Il fait parler des passionnés, il se rend au Chili dans les lieux où Neruda a vécu. Un mélange de poésie, d’Histoire et de voyage... Les traductions des poèmes sont issues du livre de Stéphanie Decante 'Pablo Neruda, résider sur la terre - Oeuvres choisies', paru chez Gallimard. Illustration : Pablo Neruda en 1966 (Photo by Sam Falk/New York Times Co./Getty Images)
11/15/202354 minutes, 20 seconds
Episode Artwork

Le monde de Fellini 3/5 : Les rêves, les femmes, le cinéma

"Je fais un film de la même manière que je fais un rêve" disait Fellini. Après le tournant que marque la Dolce Vita, Federico Fellini traverse une crise créative et personnelle profonde. Le psychanalyste Ernst Bernhardt lui ouvre la voie vers l'inconscient. Son cinéma prend alors une direction nouvelle, où les frontières entre réel, imaginaire et fantasme tendent à s'effacer ; et où les femmes ont autant de visages qu'il existe de manières de les désirer. Une « vagabonderie » qui nous conduira jusqu'aux dernières réalisations de Fellini, et jusqu'à la fin de sa vie, même si, pour lui, « il n'y a pas de fin, il n'y a pas de début. Il n'y a que la passion infinie de la vie ». Réalisation Alexandra Longuet Photo : Fellini sur le tournage de 'Rome' à la Cinecitta (Photo de Louis GOLDMAN/Gamma-Rapho via Getty Images)
11/14/202350 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Onda et Storia, a modest opera

Une enfant nous livre sa vision du monde. De son récit surgissent des chants et des lieux où s’entremêlent passé, présent et futur. Un chœur polyphonique ponctue cette épopée, qui narre les aventures d’une infante traversant de multiples paysages. D’une carrière de sel aux ruines d’un palais, d’une forêt nocturne aux creux d’une tempête, Onda et Storia est à la fois une parole documentaire sur l’enfance, qui n’élude pas la violence, et une fiction musicale : un opéra modeste. Réalisation Myriam Pruvot. Textes, composition et traduction en collaboration avec Estelle Saignes Tilbury et Valérie Leclercq. Pièce lauréate des programmes de résidence des Phonurgia Nova Award 2021. Production Halles de Schaerbeek.
11/13/20231 hour, 25 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : TOUT…les rêves se vivent / Anne Rondia, architecte et paysagiste, 1e partie

‘TOUT…les rêves se vivent’ est un nouveau (dé)livre consacré à Paul Gonze, aux Editions du Caïd : un ovni, à l’image de la carrière de l’artiste anticonformiste. Ce sont plus de 36 rêves, conçus et souvent réalisés par l’asbl TOUT, qui y ont trouvé leur place et notamment Paul Gonze. Il a marqué les esprits notamment grâce à la transformation d’une rue de Jette en plage, la réflexion de la lune sur la Grand-Place de Bruxelles, la métamorphose de la capitale du Pays Noir en Charlerose… Rencontre dans le Petit (a)Musée, rue du Béguinage. Jusqu’au 23/12/23, les travaux d’Anne Rondia sont mis à l’honneur dans la septième édition d’Archidoc, via deux expos. Au Musée Wittert, Anne Rondia et Nicolas Wolkenar se plongent dans l’archive pour illustrer les phases de conception de projets emblématiques comme les Coteaux de la Citadelle ou le parc Sainte-Agathe. Dans les salles de la Société libre d’Émulation, la parole est donnée au photographe Marc Wendelski dont le travail réalisé en 2023 montre l’œuvre du temps et des saisons sur le travail d’Anne Rondia. Réalisation Christine Van Acker
11/9/202355 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

Jean-Luc Outers : Le dernier jour, deuxième partie

Jean-Luc Outers, dans son dernier livre, aborde le dernier jour de ceux qui l’ont marqué : 4 écrivains, une cinéaste. Il imagine l’instant du passage et suppose à travers ce texte qu’il y a une analogie entre la manière dont la vie est vécue et la mort qui nous advient. C’est dans cette deuxième partie Chantal Akerman, Dominique Rolin et Hugo Claus qui sont au centre des propos et souvenirs de Jean-Luc Outers. La vie après la mort, c’est la transmission : voilà le postulat de ce livre en hommage polyphonique de Jean-Luc Outers. Le dernier jour est publié chez Gallimard, dans la collection L’infini. Une réalisation de Pascale Tison, avec des archives de la Sonuma
11/8/202351 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Le monde de Federico Fellini, 2/5 : La Dolce Vita

1960 : un film sème le trouble en Italie, ce film c’est la Dolce Vita. Fellini se fait agresser à Milan à la sortie du film qui est condamné par le Vatican. Le film sera présenté à Cannes où il sera à la fois hué et remportera la Palme d’or. Rupture tant dans le parcours de Federico Fellini que dans l’histoire du cinéma. Une réalisation d’Alexandra Longuet Avec Jean Gili, historien et critique de cinéma, Sam Stourdzé, directeur du Musée de l'Elysée de Lausanne, Dominique Dellouche, assistant de Federico Fellini, mais aussi le réalisateur lui-même et son double à l'écran Marcello Mastroianni, Camilla Cederna, et Alberto Moravia. Photo : Fellini avec l'actrice Anita Ekberg lors du tournage du film "La Dolce Vita", Rome 1959 (Archivio Cicconi/Getty Images)
11/7/202349 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

Portraits en forme de nuage qui passe – 2e partie

On poursuit l’écoute des portraits tissés par Laurent Georjin, dans ses ‘Portraits en forme de nuage qui passe’. Balssen et Ismaël, deux êtres blessés, en recherche d’eux-mêmes ; une fresque sur l’intime ; des êtres reliés par bien plus que les circonstances. Isabelle Wéry est Jeanne, Frédéric Dussenne Balssen et Pietro Pizzuti Ismaël. Textes et réalisation : Laurent Georjin. Un texte publié aux Editions Esperluète
11/6/202351 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Sainte-Soline, la guerre de l'eau

Le 25 mars 2023, plusieurs milliers de manifestant.es se sont rendus à la bassine de Sainte-Soline pour lutter contre l’accaparement de l’eau. Des milliers de manifestants, des milliers de CRS, l’affrontement a été d’une grande violence. Malgré cela, une grande ferveur solidaire a eu lieu durant ces trois jours de mobilisation. La continuité d’un soulèvement social et écologique plus grand. Une réalisation de Jacques Lemaire et Maxime Renaud.
11/5/202333 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Ça use les souliers / L’architecture du mépris

‘Ça use les souliers’ est un documentaire choral réalisé avec des militant.e.s du Mouvement LST (Lutte, Solidarités, Travail) qui rassemble, dans les environs de Namur, les plus pauvres, ceux qui se mettent en marche chaque jour pour défendre leurs droits et lutter pour vivre dignement. On s’appelle Pierre, Cindy, Valérie, Francine ou Robert. Chaque jour, on marche, vers des démarches : aller s’inscrire dans les sociétés de logement sociaux et y revenir encore et encore, les rendez-vous au CPAS, à la mutuelle, dans les services sociaux, marcher pour aller voir nos enfants, marcher parce qu’on habite la rue. En marchant, nous nous sommes enregistrés, nous évoquons nos difficultés, nos craintes, nos espoirs. Témoigner de ce qui nous fait marcher au quotidien, de la manière dont nous sommes transparents dans notre marche à travers l’espace public alors que nous sommes contraints à être complètement transparents dans nos démarches. Témoigner du courage qu’il nous faut avoir pour toujours continuer à avancer. Et à la longue, il est vrai que « ça use les souliers »! Réalisation et montage: Anne Versailles Avec les voix et témoignages de : Andrée, Pierre, Caroline, Sabine, Cécile, Delphine, Martin, Dominique, Roland, Francine, Isa, Luc, Marcelle, Marie, Nicole, Cindy, Jean-Marie, Patricia, Huguette, Pierre, Cécile, Roland, Sabine, Andrée, Thérèse, Valérie et les participants de la marche Jai jagaat Belgique. Suivi de L'architecture du mépris : Yves Robic a rencontré Laurent Toussaint, de l’association Articule. Le projet Design for everyone interroge l’aménagement de l’espace urbain bruxellois et notamment les dispositifs visant à en réguler les usages, notamment en empêchant les sans-abri d’y trouver refuge. On parle du concept d’architecture du mépris.
11/3/202355 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : la collection Architecture d’octobre

La rivière l’Eau d’Heure s’étend sur une cinquantaine de kilomètres. Les architectes urbanistes de Réservoir A et les paysagistes de Carbonifère vont dessiner un schéma de développement territorial liant des entités urbaines et rurales, pour un nouveau parcours croisant les volontés paysagères, touristiques et économiques des différents acteurs. Les explications de Christine Van Acker. Le numéro 8 de la revue Dérivations s’intéresse particulièrement à la critique spatiale. On le feuillette avec Fabrice Kada. L’exposition Réappropriations est à voir à l’ICA à LLN, jusqu’au 26/11 (photo). Fanny Lacrosse a choisi de mettre le focus sur le Complexe musical OM, à Seraing, par l’Atelier Chora / et sur la Résidence ARC, à Liège, par Artau Architectures.
11/2/202353 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

Jean-Luc Outers : Le dernier jour, première partie

Jean-Luc Outers aborde le dernier jour de ceux qui l’ont marqué : 4 écrivains, une cinéaste. Il imagine l’instant du passage et suppose à travers ce texte que les morts sont analogues aux vies vécues . A travers un hommage polyphonique à Henri Michaux( le seul qu’il n’ait pas connu personnellement mais qui lui a permis d’écrire), Dominique Rolin, Hugo Claus, Simon Leys et Chantal Akerman, il nous donne un de ses textes les plus émouvants, drôle et réconciliateur. Car il n’y a pas de mort s’il y a transmission et à travers ces figures tutélaires, c’est ce que Jean-Luc Outers insinue. Le dernier jour est publié chez Gallimard, dans la collection L’infini. Réalisation Pascale Tison, avec des archives de la Sonuma
11/1/202352 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

Le monde de Federico Fellini, 1/5

Federico Fellini nous a quittés il y a tout juste 30 ans ce mardi. L’un des plus grands réalisateurs italiens, d’abord caricaturiste venu au cinéma grâce à une collaboration avec Rossellini, va nous faire entrer dans son monde baroque et sonore, pendant cinq mardis. Dans ce premier épisode, c’est le temps des premiers pas, le néoréalisme des premiers films tournés à l’extérieur du studio et les racines ancrées dans la culture populaire de Fellini. Et bien sûr le récit par l’actrice Giuletta Massina de sa première rencontre avec celui qui deviendra son mari. Alexandra Longuet est allée recueillir les témoignages de Jean Gili, historien et critique de cinéma, de Dominique Dellouche, assistant de Fellini sur ses premiers films et de l’écrivain Jean-Max Méjan. Avec en archives la voix de Fellini et de Giuletta Massina. Photo : Un portrait du réalisateur italien Federico Fellini (Photo par Archivio Cicconi/Getty Images)
10/31/202351 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Portraits en forme de nuage qui passe, 1e partie

Quatre portraits s’enchevêtrent dans l’écriture et le récit, comme autant de chapitres dans lesquels les personnages se répondent de paragraphes en paragraphes. En se complétant, les portraits composent alors une histoire où chacun est en quête d’absolu. Chaque personnage fut un jour à la marge – de sa vie, de la vie des autres –, chaque personnage cherche l’amour ou la reconnaissance pour se construire. Textes : Laurent Georjin
10/30/202343 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

Voyage immobile

17 mars 2020, fermeture dans l’urgence des portes de la Fabrique de Théâtre, à l’instar de centaines d’autres lieux, culturels ou non, dans toute la Belgique. Annuler, reporter, fermer, informer... Une période extrêmement pénible et angoissante qui fait défaire dans l'urgence ce qui a nécessité des mois, parfois des années, à construire. Dans un texte rythmé, Valérie Cordy donne à entendre, dans 'Voyage immobile', la vie de Valérie C. confinée et l’enquête de la journaliste G. qui déroule les fils de chaque indice décelé sur son terrain, dans ses (in)certitudes ou dans son imaginaire. Covid, causes, conséquences. Va-et-vient entre fiction et science-fiction, quand aucune des deux ne surpasse les présages les plus réalistes. Les recherches, poésies et engagements de F.Keck, V. Despret, P. Giordano, C. Norac, T. Croisy, J. Tronto et bien d’autres viennent émailler les hypothèses et fissurer les postulats les plus confortables au cours de cette intrigue. Il s’agit désormais, depuis ce temps sidéré, de décider la re.création d’un horizon hacké, essentiel et sans distance. Une création radiophonique de Valérie Cordy et Marc Doutrepont Une production de la Fabrique de Théâtre, avec le soutien de l’acsr et du Fonds Gulliver Illustration Zoé Perrin
10/27/202351 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Voyage immobile

Depuis quelques semaines, les messages des media et des autorités sonnent une alarme de plus en plus forte, provoquant sarcasmes, angoisses, scepticisme.. puis vient le coup de massue. 17 mars 2020, fermeture dans l’urgence des portes de la Fabrique de Théâtre, à l’instar de centaines d’autres lieux, culturels ou non, dans toute la Belgique. Annuler, reporter, fermer, informer... Une période extrêmement pénible et angoissante qui fait défaire dans l'urgence ce qui a nécessité des mois, parfois des années, à construire. Dans un texte rythmé intitulé ‘Voyage immobile’, Valérie Cordy donne à entendre la vie de Valérie C. confinée et l’enquête de la journaliste G. qui déroule les fils de chaque indice décelé sur son terrain, dans ses (in)certitudes ou dans son imaginaire. Covid, causes, conséquences. Va-et-vient entre fiction et science-fiction, quand aucune des deux ne surpasse les présages les plus réalistes. Une création sonore de Valérie Cordy. Une production de la Fabrique de Théâtre en coproduction avec la RTBF, accompagnée par l’ACSR. Avec le soutien du Fonds Gulliver. Photo : Zoé Perrin
10/26/202351 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Myriam Louyest à l’Atelier de Moulage – What about Vernacular ?

La plasticienne belge Myriam Louyest investit un lieu chargé d’histoire : l’Atelier de Moulage des Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles, qui fête ses 130 ans. Ses œuvres – souvent en verre – s’insèrent avec discrétion au sein des grandes allées et entrent dans un dialogue subtil avec le lieu. L’exposition "La traversée de l’or blanc" est à voir jusqu’au 4 novembre (les mardis, jeudis et samedis de 13h à 17h). Les architectes Justine Lajus-Pueyo, Alexia Menec et Margot Rieublanc ont réalisé un voyage d'étude de trois mois dans l'Est américain. Elles ont parcouru des milliers de kilomètres, du Massachusetts à la Louisiane, afin de saisir l’intelligence écologique et le bon sens constructif de l’architecture rurale américaine et d’en tirer des enseignements pour leur propre pratique. Leur récit est à lire dans l’ouvrage "What about vernacular?" (Éditions Parenthèses). Réalisation : Fabrice Kada
10/26/202354 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

Fabrice Humbert, "L'expérience des fantômes"

Axelle Thiry nous emmène dans le grand Nord, le vent, l’aventure avec Fabrice Humbert et son expérience des fantômes. Nous sommes au dix-neuvième siècle, en Angleterre. Le 11 juin 1847, dans sa demeure de Londres, lady Jane Franklin rêve de son mari, l’explorateur John Franklin, parti deux ans plus tôt en expédition dans le Grand Nord et dont elle est sans nouvelles. Dès lors, elle n’a plus qu’une idée en tête : le retrouver. Elle va remuer toute l’Angleterre victorienne, convaincre l’Amirauté d’envoyer des expéditions de secours, consulter des voyants, convoquer des fantômes. L’expérience des fantômes s’inspire d’une aventure qui nous entraîne sur les traces d’un des plus célèbres explorateurs de l’Arctique. Rencontre avec Fabrice Humbert signée Axelle Thiry Photo : ©F.Mantovani-Gallimard
10/25/202357 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Nicolas de Staël par Daniel Dobbels, deuxième partie

Daniel Dobbels passionné par l’œuvre de Nicolas de Staël (publié chez Hazan) aborde la couleur chez le peintre mis à l’honneur par une somptueuse exposition à Paris au Musée d’art moderne. La couleur est pour Dobbels la promesse du temps. Elle répond à la détresse du monde. Un entretien de 2010 signé Pascale Tison
10/24/202358 minutes, 37 seconds
Episode Artwork

Le secret de Bonne-Ma / Grand-Papa Jules

Clémentine est la fille de Christine, petite-fille de Marie-Louise. Quand elle a eu 10 ans, sa Bonne-Maman, sa grand-mère maternelle, a révélé un grand secret. Puis on n’en a plus jamais parlé. Des années plus tard, Clémentine décide d’aller questionner les vivantes, pour comprendre d’où elle venait et comprendre l’impact de ce secret sur les générations en dessous. Pour suivre : Grand-Papa Jules. Clémentine n'a pas connu son grand-père paternel, elle est donc allée interviewer ses oncles et tantes pour mieux comprendre qui il était. Un portrait de famille, dans le contexte du Congo belge dans les années 50, puis du retour en Belgique dans les années 60. Deux réalisations signées Clémentine Lénelle
10/20/202354 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Dressing à la Maison des Arts / Réappropriations à l'ICA

Dressing est une exposition à découvrir à la Maison des Arts de Schaerbeek jusqu’au 26 novembre. Une vingtaine d’artistes s’emparent du vêtement pour questionner le monde contemporain. Anne-Cécile Maréchal, co-commissaire de l’exposition nous guide à la rencontre de 3 artistes : Emilio-Lopez Menchero nous parle de sa série photographique « Trying to be », une série d’autoportraits dans lesquels il se travestit en personnages célèbres. Lena Babinet, céramiste, nous présente un voile de mariée en porcelaine au travers duquel elle questionne notre rapport à la mémoire et à l’héritage. Enfin, Manon Bara, peintre, graveure et dessinatrice, nous présente sa collection de vêtements Queen Kong Gang Dress-Up Art, une collection de vêtements de seconde main qu’elle recycle au travers de dessins-tatouages qui bousculent les codes. Cap ensuite sur l’exposition « Réappropriations » de l’ICA, aux Halles Universitaires de Louvain-La Neuve. Au travers de 7 projets d’architecture, cette exposition invite les publics à découvrir des stratégies spatiales qui réparent le monde endommagé dans lequel nous vivons. Audrey Contesse, directrice de l’ICA, nous rappelle la nécessité dans le secteur de la construction de se réapproprier le bâti existant, plutôt que de consommer les espaces vierges de construction, de régénérer les constructions existantes plutôt que de démolir pour reconstruire et d’intégrer le réemploi de matériaux de construction. Réalisation Fanny Lacrosse.
10/19/202355 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Lionel Duroy, Mes pas dans leurs ombres, deuxième partie

Lionel Duroy : Mes pas dans leurs ombres Lionel Duroy poursuit sa quête en Europe de l’Est en découvrant la Roumanie et plus spécialement la Bucovine. Avec « Mes pas dans leurs ombres » (Ed. Mialet Barrault) , il entaille le bloc d’amnésie du peuple roumain sur la deuxième guerre mondiale. Le gouvernement fasciste d’Antonescu a fait plus que collaborer avec son allié nazi et il a été fusillé sans procès au sortir de la guerre, comme plus tard le couple Ceausescu. Ceci participe aussi à l’effacement de la mémoire quand les soldats roumains ont anticipé l’horreur nazie en exterminant les juifs. Deux écrivains rescapés de la déportation ont parlé de leur enfance en Roumanie, Aharon Appelfeld et Edgar Hilsenrath. Les pogroms perpétrés par les Roumains et les Ukrainiens contre les juifs seront effacés par les communistes et, sur les blocs de béton scellant les fosses communes, c’est le mot de ‘citoyen soviétique’ qui sera inscrit, effaçant celui des victimes juives. C’est son héroïne Adèle, jeune journaliste d’origine roumaine, qui fera les découvertes qui sillonnent le chemin de Lionel Duroy. Elle est en colère et choisira de vivre là-bas pour, sans doute comme son créateur, écrire une nouvelle histoire où la mémoire reprend ses droits. Une émission en deux parties, avec les textes d’Aharon Appelfeld, Edgar Hilsenrath et Lionel Duroy, réalisation Pascale Tison
10/18/202358 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

Nicolas de Staël par Daniel Dobbels, première partie

Daniel Dobbels a écrit un très beau livre autour de l’oeuvre de Nicolas de Staël (publié chez Hazan). Dans cet entretien, il parle de dévoilement et du chemin parcouru par Nicolas de Staël, à partir du premier portrait de sa compagne Jeannine vers l’abstraction où l’on ne sait plus si le sujet apparaît ou disparaît. Selon Daniel Dobbels, « Le Portrait de Jeannine qui a la délicatesse d'un châle, fait don de sa propre lumière intérieure- lumière si intense qu'elle ne peut décliner ses nuances qu'en douceur, jusqu'à laisser deviner cette densité secrète . Lumière étrangère à cette crainte que Staël exprime à propos du portrait : "Qu'ai-je peint là ? Un mort vivant, un vivant mort?". Convoquant René Char qu’il rencontre en 1951, Dobbels évoque l’amitié qui unit les deux hommes. De Staël illustre le recueil « Poèmes » de René Char, son nom acquiert un peu de célébrité. Son besoin de lumière pousse Nicolas de Staël vers le sud. Il s’installe à Antibes. Une histoire d’amour éblouie avec Jeanne, mariée, débute alors. Mais la rupture en 1955 le désespère. Il monte sur sa terrasse le 15 mars, se jette dans le vide devant la mer. Il avait 41 ans. Une exposition lui est consacrée à Paris au Musée d’Art Moderne, le MAM. La rétrospective rassemble une sélection d’environ 200 tableaux, dessins, gravures et carnets venus de nombreuses collections publiques et privées, en Europe et aux Etats-Unis. Elle dure jusqu’au 24 janvier. Réalisation Pascale Tison
10/17/202358 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

Vous avez eu tous les visages

« Vous avez eu tous les visages » est le récit d’une quête identitaire infinie. Une mise à nu pour tenter d’accueillir le mieux possible la parole courageuse et généreuse de femmes sur leur désir d’enfant, leur adoption, leur déracinement, l’absence de réponses, leur expérience du racisme. Il y a environ 4000 personnes adoptées d’origine coréenne en Belgique. Cette création sonore est le point de vue de l’une d’entre elles. Réalisation: Sung-Shim Courier
10/16/202356 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

En quête d'accueil, 2e partie / Clair-Obscur

C’est un petit sujet qui deviendra grand que traite Aliénor Debrocq dans son enquête en deux parties, en quête d’accueil. Comme pour beaucoup d’entre nous ou bien à travers le vécu de nos enfants, l’accueil en dehors de la classe est un mauvais souvenir. Aliénor Debrocq se charge d’aller voir pourquoi. Pourquoi le temps des repas et de la garderie est-il souvent synonyme de cris ou de punitions ? C’est la plainte de sa fille qui l’a décidée à aller voir de plus près et à considérer le métier d’accueillant, souvent précaire, sous bien des facettes. Réalisation/prise de son : Aliénor Debrocq Pour suivre : 'Clair-obscur' Un jeune malvoyant confie ses sensations à Thomas Licata, lors d'une journée à la mer.
10/13/202354 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Boris Thiébaut au Botanique – Capitaine Lonchamps – Dérivations #8

L’artiste bruxellois Boris Thiébaut expose au Botanique jusqu’au 29 octobre. "Every minute is lettered" est une installation monumentale quelque part entre l’art brut, le graphisme et la bande dessinée. Boris Thiébaut accorde beaucoup d’importance au geste, au langage écrit, à la spontanéité de ses dessins automatiques. L’artiste belge Capitaine Lonchamps nous a quittés le 16 septembre 2023 à l’âge de 70 ans. Originaire de Spa, il était membre des Post-Zozos, inventeur du neigisme et pataphysicien. Hommage avec une archive enregistrée en 2014 à la galerie Nadja Vilenne. Le numéro 8 de la revue Dérivations vient de paraître. Ce numéro de transition s’intéresse particulièrement à la critique spatiale. Rencontre avec trois membres de la rédaction : Michael Bianchi, Pavel Kunysz et Jean-Michel Leclercq. Réalisation: Fabrice Kada
10/11/202354 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Lionel Duroy, Mes pas dans leurs ombres, première partie

Lionel Duroy poursuit sa quête en Europe de l’Est en découvrant la Roumanie et plus spécialement la Bucovine. Avec « Mes pas dans leurs ombres » (Ed. Mialet Barrault) , il entaille le bloc d’amnésie du peuple roumain sur la deuxième guerre mondiale. Le gouvernement fasciste d’Antonescu a fait plus que collaborer avec son allié nazi et il a été fusillé sans procès au sortir de la guerre, comme plus tard le couple Ceausescu. Ceci participe aussi à l’effacement de la mémoire quand les soldats roumains ont anticipé l’horreur nazie en exterminant les juifs. Deux écrivains rescapés de la déportation ont parlé de leur enfance en Roumanie, Aharon Appelfeld et Edgar Hilsenrath. Les pogroms perpétrés par les Roumains et les Ukrainiens contre les juifs seront effacés par les communistes et, sur les blocs de béton scellant les fosses communes, c’est le mot de ‘citoyen soviétique’ qui sera inscrit, effaçant celui des victimes juives. C’est son héroïne Adèle, jeune journaliste d’origine roumaine, qui fera les découvertes qui sillonnent le chemin de Lionel Duroy. Elle est en colère et choisira de vivre là-bas pour, sans doute comme son créateur, écrire une nouvelle histoire où la mémoire reprend ses droits. Une émission en deux parties, avec les textes d’Aharon Appelfeld, Edgar Hilsenrath et Lionel Duroy, réalisation Pascale Tison
10/11/202359 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Marguerite Duras, 3e partie

De la littérature au théâtre, puis du théâtre au cinéma, en passant par la chronique journaliste et l'entretien audio-visuel, Marguerite Duras se sera essayé à tous les médiums, pour tenter de dire l'indicible, la fracture, la faille. De Duras, on retiendra aussi la voix, ou plutôt les voix, la sienne, et celle de ses acteurs fétiches : Michael Lonsdale, Delphine Seyrig ou encore Madeleine Renaud. La voix et le silence aussi. On évoquera, et puis on l'oubliera aussitôt, sa violence intérieure, son alcoolisme et sa capacité d'autodestruction. Avec les archives de la SONUMA. Réalisation : Alexandra Longuet Photo Belga Image/AFP/PLATIAU
10/10/202350 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

Scherzo pour Ofer

En pleine pandémie mondiale, une femme propriétaire d’un club de jazz voit ses relations sociales réduites à néant. Ofer, un trompettiste qui vit à l’autre bout du monde, se prélasse au bord de sa piscine. Via une appli dédiée au jazz, ellui se racontent par des vocaux tour à tour farfelus, tendres, joueurs… Mais dans la virtualité de cette rencontre se jouent des choses bien différentes pour l’un·e et l’autre. Texte Ann-Eve Fillenbaum Prise de son et montage Joachim Glaude Avec Ann-Eve Fillenbaum , Pietro Pizzuti, Pierrot Renaud et Nadia Bègue
10/9/202351 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

En quête d’accueil, 1e partie

C’est un petit sujet qui deviendra grand que traite Aliénor Debrocq dans son enquête en deux parties, en quête d’accueil. Comme pour beaucoup d’entre nous ou bien à travers le vécu de nos enfants, l’accueil en dehors de la classe est un mauvais souvenir. Aliénor Debrocq se charge d’aller voir pourquoi. Pourquoi le temps des repas et de la garderie est-il souvent synonyme de cris ou de punitions ? C’est la plainte de sa fille qui l’a décidée à aller voir de plus près et à considérer le métier d’accueillant, souvent précaire, sous bien des facettes. C’est un documentaires en deux parties. Réalisation/prise de son : Aliénor Debrocq Illustration : Annabelle Guetatra
10/6/202354 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir - Hâte-toi lentement, à la Maison d'Erasme / Les chemins de l’Eau d’Heure

Jusqu’au 29 octobre, le duo d’artistes FAste (Caroline Andrin / Étienne Fleury) investit les espaces du musée de la Maison d’Érasme pour offrir une interprétation inédite des Adages d’Érasme sous forme sculpturale. L’exposition dévoile une série d’œuvres céramiques presque toutes créées pour l’occasion. Parmi les adages choisis : irriter les frelons, faire le poulpe, partager des figues, le poisson pourrit d’abord par la tête, lancer des pommes… Avec Caroline Andrin (artiste) et Zahava Seewald (directrice de la Maison Erasme). La rivière l’Eau d’Heure s’étend sur une cinquantaine de kilomètres. Les architectes urbanistes de Réservoir A et les paysagistes de Carbonifère sont mandatés pour dessiner un schéma de développement territorial liant des entités urbaines et rurales, pour un nouveau parcours croisant les volontés paysagères, touristiques et économiques des différents acteurs. Avec Julien Dailly (Réservoir A), Thomas Delin et Sébastien Lacomblez (Carbonifère). Réalisation Christine Van Acker
10/5/202355 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

Dicter, par David Christoffel

Dicter par David Christoffel En 1964, la medium Rosemary Brown a été contactée par les fantômes de compositeurs de grand renom comme Liszt, Chopin, Beethoven, Schubert… Avec 1200 partitions à l’actif de la quinzaine de compositeurs qui lui ont dicté, elle est devenue la medium musicienne la plus productive depuis que des mediums écrivent sous la dictée de fantômes. Elle a elle-même écrit ses mémoires dans lesquelles, avec une simplicité qui force le constat de bonne foi, elle répond à toutes les objections qui ont pu lui être adressées contre ses dons. David Christoffel a interrogé Alban Lefranc et Maya Boquet qui ont signé le spectacle L’énigme Rosemary Brown, le comédien Olivier Normand qui, pour l’émission, prête sa voix à celle qui prête sa main à Liszt, le spécialiste du paranormal sonore Philippe Baudouin et l’auteur Richard Robert dans une conférence à l’opéra de Lyon sur l’histoire de la medium.
10/4/202357 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

Marguerite Duras, 2e partie

« Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit » disait Marguerite Duras. L'écriture pour Duras, est une maladie tout autant qu'un salut dont les thèmes reviennent sans cesse comme autant de fantômes, qu'il s'agisse de son enfance douloureuse dans l'Indochine coloniale française, du déracinement, de la Shoah, de l'inceste mais surtout de l'amour. Car l'amour occupe une place primordiale dans la vie et dans l'oeuvre de Duras, pour des hommes tels que Robert Antelme, Dionis Mascolo ou Yann Andréa, pour son jeune frère Paulo, ou encore pour son fils Outa. Et ce sont des amoureux de Duras qui nous accompagneront ce soir dans cet hommage, Jean-Marc Turine, auteur, réalisateur et proche ami de cette grande dame, mais aussi la réalisatrice Violaine de Villers qui lui consacra un film « La fadeur Sublime », Christophe Meurée, Docteur en Sciences et Lettres, et Chercheur à l'UCL à l'initiative de l'ouvrage collectif « De mémoire et d'oubli : Marguerite Duras », et enfin Danielle Bajomée de l'Université de Liège. Et bien entendu Duras elle-même, grâce aux archives de la SONUMA. Réalisation : Alexandra Longuet Photo : Marguerite Duras pendant le Festival de Cannes 1977 - Belga Image / AFP
10/3/202358 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Descendre, de François Badoud

Plonger dans les vertiges de celles et ceux que l’ordre et la morale chrétienne ont exclus, c’est le thème de la la pièce « Descendre » signée François Badoud. Une pièce qui se joue aussi à la scène du 4 au 20 octobre aux Riches-Claires. Descendre relate l’effet des placements d’enfants et des internements d’adultes qui ont eu lieu jusqu’en 1981, en Suisse, le pays où François a grandi. A cette époque, les personnes qui « menaçaient » l’ordre public étaient retirées de la société – placées dans des familles, des institutions religieuses, des pénitenciers – afin de les redresser moralement et de les éduquer au travail. Les autorités ordonnaient suite à des délations, sans jugement ni droit de recours, et cette politique a eu des conséquences désastreuses pour des centaines de milliers de personnes. Dans la pièce, le sujet est abordé par la fiction et par des actes de prise de parole, relatant des faits et témoignages bien réels pour la plupart. Un frère et une sœur, se voient pour la première fois, et qui, pour se retrouver, vont devoir se parler, raconter leur histoire. Texte et réalisation François Badoud, production deux temps trois mouvements Interprétation : François Badoud et Camille Raséra
10/2/202355 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Tu le leur diras

Clémentine a 16 ans en 1960 quand son pays devient indépendant. Aujourd’hui, Mathilde, sa petite-fille belge, l’interroge sur son enfance congolaise. Elle découvre que sa grand-mère avait entrepris la même démarche 60 ans plus tôt, en questionnant ses parents à l’aide d’un petit enregistreur à cassette, l’un des premiers au Congo à l’époque. « Tu raconteras à mes petits-enfants ce que je te raconte aujourd’hui », dit la mère de Clémentine, sur l’une des cassettes. Avec ses micros, Viviane de Laveleye a suivi Mathilde chez sa grand-mère. Une immersion dans une histoire familiale, mais aussi dans la grande Histoire du Congo. Un documentaire de Viviane de Laveleye - Sioux Productions. Avec Clémentine Faïk-Nzuji, Mathilde et Victor Pirotte et Norbert Katanga ainsi que les archives de la Sonuma et des extraits du livre Si le Congo m’était conté de Clémentine Faïk-Nzuji.
9/29/202353 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : la collection Architecture de septembre 2023

Un portrait de l'architecte Philippe Honhon, par Fanny Lacrosse. Il évoque toutes ses expériences architecturales plus ou moins folles, qui se déclinent dans les bâtiments privés et publics qu’il rénove ou réalise à l’international. Le philosophe Tyler Reigeluth s’interroge quant à lui sur l’idée de la "smart city" promue par les ingénieurs et les politiques urbaines. Il rassemble ses réflexions dans le livre "L’intelligence des villes" publié aux éditions Météores. Une rencontre signée Fabrice Kada.
9/28/202356 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Guy Goffette à Lacuisine

Ce n'est pas de sa fenêtre que le poète Guy Goffette contemple Paris mais de sa porte, dans un recueil joyeux et tendre où il convoque à la fois le quotidien et une part de son passé. Rencontre chez lui, à Lacuisine, dans la province du Luxembourg dont Guy Goffette est originaire, entre ses livres, ses objets et ses rituels. Il nous parle de ses deux récentes publications, "L’oiseau de craie", une anthologie, et le recueil de poésie "Paris à ma porte", paru chez Gallimard. Il évoque la rareté de la poésie qui le visite de temps en temps. Réalisation Pascale Tison
9/27/202357 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Marguerite Duras, 1e partie

Une évocation de l'enfance de Marguerite Duras, dans l'ancienne Indochine française et coloniale, une enfance blanche mais pauvre, traversée par la figure d'une mère mal aimante. Une enfance et une adolescence qui se diront et se rediront inlassablement dans son oeuvre, marquées par la misère et la colonisation, à l'origine de son engagement politique qui se manifestera tant dans sa vie personnelle que dans son écriture. Une écriture de la mémoire donc, mais traversée par l'oubli, nécessaire autant qu'inévitable. Dans ces méandres de la mémoire, Alexandra Longuet rencontre Jean-Marc Turine, auteur, réalisateur et proche ami de Marguerite Duras, mais aussi la réalisatrice Violaine de Villers qui lui consacra un film « La fadeur Sublime », Christophe Meurée, Docteur en Sciences et Lettres, et Chercheur à l'UCL à l'initiative de l'ouvrage collectif « De mémoire et d'oubli : Marguerite Duras », et enfin Danielle Bajomée de l'Université de Liège. Et bien entendu Duras elle-même, grâce aux archives de la SONUMA Réalisation : Alexandra Longuet Photo : Marguerite Duras chez elle à Paris, en juin 1952 - AFP/Belga Image
9/26/202348 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

Les écrivains au cinéma, 1e partie

De Guillaume Apollinaire à Woody Allen, en passant par Jean Epstein, Germaine Dulac, André Breton, mais aussi Stanley Kubrick, les frères Coen, Marcel Carné, Jacques Prévert, ou encore Marguerite Duras et Jean-Luc Godard …. autant de figures d’écrivains, réels ou fictifs, qui ont établi des rapports entre littérature et cinéma. Dans Décadrage, Jean-Louis Dupont recevait en 2015 Nadja Cohen, docteur en littérature, spécialiste des relations entre cinéma et littérature. Elle est l'auteure du livre "Les Poètes modernes et le cinéma (1910-1930)", paru aux Editions Classiques Garnier.
9/25/202349 minutes, 1 second
Episode Artwork

Les instruments acoustiques singuliers, partie 3 : Lutherie sauvage / Hang et handpans

Selon Max Vandervorst « la lutherie sauvage consiste à créer des instruments de musique à partir d'objets non spécifiquement conçus à cet effet » et il y excelle. Compositeur et musicien, Max explore les friches de notre société pour les réaffecter en champs sonores originaux. Instrument singulier et déjà mythique, le Hang a été créé à Berne, en 2000, par les luthiers Sabina Schärer et Felix Rohner. Depuis, de nombreux autres artisans se sont lancés dans le façonnage de handpans. Instruments acoustiques singuliers, une série signée Jean-Bernard Rauzer
9/24/202355 minutes, 1 second
Episode Artwork

Amazigh, tu es dans mon foie par Soleysa Taleb

Soleysa Taleb est belgo-marocaine, elle se demande pourquoi son père ne lui a pas appris le berbère, mais il l'a reprend pas le berbère, l'amazigh. Alors, elle va avancer sur des traces et des questions.
9/23/202333 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Les écrivains au cinéma

De Guillaume Apollinaire à Woody Allen, en passant par Jean Epstein, Germaine Dulac, André Breton, mais aussi Stanley Kubrick, les frères Coen, Marcel Carné, Jacques Prévert, ou encore Marguerite Duras et Jean-Luc Godard …. autant de figures d’écrivains, réels ou fictifs, qui ont établi des rapports entre littérature et cinéma. Dans Décadrage, Jean-Louis Dupont recevait en 2015 Nadja Cohen, docteur en littérature, spécialiste des relations entre cinéma et littérature. Elle est l'auteure du livre "Les Poètes modernes et le cinéma (1910-1930)", paru aux Editions Classiques Garnier. Il est question dans cette première partie de personnages d’écrivains dans des films contemporains comme "Shining", "L’antre de la folie", "Misery", "Swimming Pool", ou encore "Hammett" de Wim Wenders. On parlera aussi des écrivains de fiction vus par Woody Allen, Alain Resnais, Marcel Carné et David Cronenberg … Mais aussi, des débuts du cinéma tels que l’ont perçu Louis Aragon, Jean-Paul Sartre ou Jacques Prévert.
9/22/202359 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Façons de voir: Alexandra Leyre Mein et Philippe Honhon

Façons de Voir part à la découverte de l’univers de Alexandra Leyre Mein, sculptrice de talent. Son exposition « Diffraction » est à découvrir au Botanique où ses sculptures baignent dans la lumière des serres. Là, les rayons lumineux se reflètent dans l’eau miroitante des bassins qui longent les murs et la verrière, mais aussi dans les surfaces réfléchissantes - miroirs, marbre polis, …- incrustées par l’artiste dans beaucoup de ses sculptures… autant d’éclairages et de jeu de réflexions qui nous donnent à regarder ses sculptures dans leur perpétuelle métamorphose…. Sur les sentiers de l’architecture nous retrouvons ensuite l’architecte Philippe Honhon, qui en tenue de léopard, nous accueille dans son vieux manoir à Mélin. Dans un premier épisode (diffusé le 7 septembre), nous découvrions son rapport profondément poétique à l’architecture en le suivant dans son jardin jusqu’au cœur d’un petit labyrinthe, paradis structuré, nourricier et fleuri par plus de 2000 plantes. Nous le suivons maintenant au cœur de son manoir, laboratoire de toutes ses expériences architecturales plus ou moins folles, qui se déclinent dans les bâtiments privés et publics qu’il rénove ou réalise à l’international. … Sous le pont des soupirs, nous entrons dans sa demeure par une porte en bois ajourée par un poème en morse de Christian Dotremont... Façons De Voir est soutenu par la FWB. Réalisation Fanny Lacrosse.
9/21/202359 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Le phénomène Trans, Dany-Robert Dufour et Jean-Pierre Lebrun

Notre société Libérale prétend que l'individu a désormais le pouvoir de prendre, pour lui-même, toutes les décisions. Les « choix de vie », tant loués par la publicité ou la presse psychologique, font figure de libertés fondamentales arrachées héroïquement au conservatisme. C'est ainsi, par exemple, que nous pouvons changer de sexe comme on change d'apparence ou de fond d'écran. N'y aurait-il pas là une confusion, voire un mensonge ?
9/20/202358 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Cinéma et litétrature, Marguerite Duras

Jean-Louis Dupont s’entretient avec Nadja Cohen, docteur en littérature, spécialiste des relations entre cinéma et littérature, comment ces rencontres se produisent chez, Marguerite Duras, Jean-Luc Godard, Germaine Dulac, Antonin Artaud, Apollinaire et Man Ray. Jean-Louis Dupont la recevait en 2015, dans Décadrage, pour la sortie de son livre "Les Poètes modernes et le cinéma (1910-1930)", paru aux Editions Classiques Garnier. En deuxième partie, Alexandra Longuet nous propose de revenir sur le parcours cinématographique de l’écrivaine Marguerite Duras, qui s’est essayée à tous les médiums pour tenter de dire l'indicible, la fracture, la faille. De Duras, on retiendra la voix, ou plutôt les voix, la sienne, et celle de ses acteurs fétiches : Michael Lonsdale, Delphine Seyrig ou encore Madeleine Renaud. Avec Les voix Danièle Bajomée, Jean-Marc Turine , Pierre Pire et Christophe Meuret.
9/19/20231 hour, 7 seconds
Episode Artwork

Les instruments accoustiques singuliers, partie 2

On retrouve Jean-Bernard Rauzer à la recherche de drôles d’instruments, peu connus, inédits, inventés ou réinventés. On part à la rencontre de David Defois, concepteur du Korn Bass, extraordinaire instrument hybride, entre le didgeridoo et le trombone à coulisse. Puis Ludovic Winkler, fan de ce nouvel instrument, il en joue notamment dans ses formations Dodjoma et Pop Korn. Au sein de l'IRCAM, Thomas Hélie et son équipe nous parlent des récents développements permettant d'élargir les possibilités sonores des instruments de demain : la lutherie augmentée. Rencontre aussi avec Carmine Emanuele Cella, compositeur résident appliquant ces nouveaux principes dans ses œuvres. On rencontre ensuite Adrien Mamou-Mani, fondateur de la startup HyVibe commercialisant la première smart guitare.
9/18/202358 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

Documentaires de Clément Taupin, Sara Pennetier et Quentin Dublange

Clément Taupin nous propose de suivre une maraude à Montpellier destinée aux usagers de la drogue. Sara Penentier tente l’expérience de transposer une œuvre visuelle en sons. Et quentin Dublange questionne les filles sur leur rapport à la nuit et à la peur. Ils sont tous étudiants à l’Insas ou à l’IAD.
9/15/202357 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Isabelle Detournay au Musée des Beaux-Arts de Tournai – L’intelligence des villes de Tyler Reigeluth

Le musée des Beaux-Arts de Tournai entre dans un nouveau cycle d’expositions intitulé "Portrait d'amis". Ce cycle propose une conversation entre la collection réunie par Henri Van Cutsem et des artistes d’aujourd’hui. Le premier volet est à découvrir jusqu’au 11 novembre. La photographe Isabelle Detournay – originaire de la région de Tournai – dialogue avec les œuvres de Louis Pion, peintre et photographe. La dernière série de l’artiste est aussi déclinée dans le très beau livre "Familiarités" publié aux éditions ARP. Le philosophe Tyler Reigeluth s’interroge sur l’idée de la "smart city" promue par les ingénieurs et les politiques urbaines. Il rassemble ses réflexions dans le livre "L’intelligence des villes" publié aux éditions Météores. Réalisation : Fabrice Kada
9/14/202358 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Ludovic Escande : Vers les hauteurs

Ludovic Escande : Vers les hauteurs On a tous rêvé de marcher sur un toit comme le diable boiteux de Lesage. Ce rêve, Ludovic Escande l’a plusieurs fois mis à l’épreuve du réel avec son compagnon d’équipée ? Sylvain Tesson. Cela donne un récit, « Vers les hauteurs », publié chez Allary, qui nous propose de regarder la ville de Paris d’en haut pour notre plus grand bonheur. Réalisation : Pascale Tison et Céline Grillon
9/13/20231 hour, 2 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Les instruments accoustiques singuliers, partie 1

En route vers de nouvelles contrées sonores…Nous découvrons, grâce au travail de Jean-Bernard Rauzer, le tout récent Korn Bass, le balafon revisité, le mystérieux Waterphone, le Hang mythique et ses handpans dérivés, la lutherie augmentée futuriste ou encore la lutherie sauvage. Le Waterphone de Richard Waters : Inventé dans les années '60, le Waterphone est un instrument insolite et magnifique. À Nice, on rencontre Alexis Savelief, compositeur et spécialiste de l'instrument. Puis Lex Gillen, multi-instrumentiste utilisant le Waterphone lors de performances et de sessions méditatives au Luxembourg. Car c’est un instrument marin qui nous berce. Les balafons revisités de Claude Luisier : On rencontre Claude Luisier, ancien bûcheron suisse qui, dès qu’il l’entend, tombe amoureux du balafon et consacre sa vie à l'optimiser. Rencontre aussi avec Christophe Erard, qui propose des concerts et cours de musique à l'Ex-Rex, le Centre des Musiques du Monde à La Chaux-de-Fonds.
9/11/202359 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Documentaires de Julien Mergan, Noé Dohet et Simon Alagnou

Trois étudiants de l'IAD nous proposent leur univers. Julien Mergan entoure sa famille dans un hôpital, sa grand-mère se demande ce qu’elle y fait. Noé Dohet, quant à lui, trouve que sa famille regorge de héros, et mérite bien le détour d’une chanson. Enfin, Simon Alagnou trouve un microcosme d’humanité au sein du Palais de Justice.
9/8/202358 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Jaume Plensa à Mons / Philippe Honhon, l'architecture des impossibles impossibles

La part du Sacré, c’est le titre de l'exposition du BAM qui, dans l’espace public de Mons, de la Grand-Place à la collégiale Saint Waudru, nous fait découvrir les sculptures exceptionnelles de Jaume Plensa, artiste catalan à la renommée mondiale… Pour suivre, 1e partie d'une rencontre avec l’architecte Philippe Honhon qui nous accueille dans son vieux manoir à Mélin. Ce lieu de vie est aussi le laboratoire de toutes ses expériences architecturales plus ou moins folles, qui se déclinent dans les bâtiments privés et publics qu’il rénove ou réalise à l’international. Un homme à la recherche des impossibles impossibles… Réalisation Fanny Lacrosse
9/7/202355 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

Piste animale

Péroline Barbet rencontre des pisteurs, des scruteurs en embuscade juste pour le plaisir d'apercevoir un animal. Du cerf à l'escargot en passant par l'invisible lynx, Péroline compose des moments sonores sur l'attente et l'émotion qui en découle. Une création sonore de Péroline Barbet (M_Ondes)
9/6/202354 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Hélène Carrère d'Encausse

Hélène Carrère d’Encausse vient de nous quitter. Première femme à avoir été élue secrétaire perpétuelle de l’Académie française, Hélène Carrère d’Encausse avait 94 ans. Historienne d’origine géorgienne, elle s’appelait Hélène Zourabichvii. Dans “L’Empire éclaté”, publié dans les années 70, elle avait prédit la chute de l’URSS bien avant tout le monde. Hélène Carrère d’Encausse a transcendé sa vocation d’historienne en prenant en charge deux modalités de l’action, sur deux terrains qui la définissent bien : la politique européenne et l’Académie française. Luc Beyer l’avait rencontrée chez elle à Passy. Ils parlent ensemble de la Russie des années 90, nous sommes en 1993. Martine Cornil l'avait reçue en 2002 pour la sortie de son livre Catherine II chez Fayard. Photo Belga Image/AFP/ ERIC FEFERBERG
9/5/202358 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Frédéric Chopin et George Sand, Correspondances – 5e et dernier épisode

A Nohant, Frédéric se lance dans la composition avec une énergie et une concentration formidables. Et chaque nuit, George, sous la dictée de l’inspiration, noircit plusieurs pages de papier. Chopin excelle dans la peinture des caractères. L’automne ramène Frédéric et George à Paris. Chopin revoit ses éditeurs. Il recommence à donner des leçons. À la fin de l’année 1842, Frédéric Chopin s’installe avec George Sand et ses enfants au square d’Orléans. Ils sont entourés d’amis. Les relations entre Frédéric et George deviennent cependant de plus en plus tendues. George Sand écrit Lucrezia Floriani, le portrait d’un couple mal assorti. Le mariage de Solange, la fille de George, avec Auguste Clésinger introduit des dissensions dans la famille. George et Frédéric se séparent. A la fin du printemps 1849, l’état de santé de Frédéric Chopin devient dramatique. Dans l’une de ses dernières lettres, il écrit à Solange, la fille de George : « Soyez heureux tous ». Un feuilleton écrit par Axelle Thiry et réalisé par Thierry Lequeux. Avec les voix d'Alexandre Tharaud, Dominique Blanc de la Comédie-Française et Thierry Hellin.
9/4/202355 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

Travaux d'étudiantes de l'INSAS : Soleysa Taleb et Clara Diet

Deux jeunes femmes se penchent sur une part de leur vie. Soleysa Taleb est belgo-marocaine et se demande pourquoi son père ne lui a pas appris le berbère. Mais son père la reprend : pas le berbère, l’amazighe. Elle va alors avancer sur des traces et des questions. Quant à Clara Diet, elle choisit le sillon maternel pour questionner le transfert d’organes. Ce sont des transplantés du rein qu’elle va rencontrer pour tenter d’établir un nouveau dialogue avec sa mère.
9/1/202355 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : la collection architecture d’août

Pour réaménager la plaine des manœuvres de Tournai en parc urbain, l’équipe Pigeon Ochej Paysage (POP) et VVV Urbanisme et Architecture proposent de mettre en place une matrice végétale et de créer différents milieux, des petits écosystèmes, avec un réseau de cheminements et une esplanade. Les explications de Christine Van Acker. Le Parc Félix Hap est un espace public de la Commune d’Etterbeek, situé en intérieur d’ilot. Son jardin, son Orangerie et la Maison de la famille Hap ont été récemment rénovés dans la cadre du contrat de quartier Chasse-Gray. Fabrice Kada l’a visité. Aux éditions Brepols est paru ‘Henry Van de Velde – Récit de ma vie 1917-1957’. C’est l’autobiographie d’un protagoniste de l’Art nouveau reconnu comme l’un des pères fondateurs de l’architecture moderne. Christine Van Acker nous en parle.
8/31/202356 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

Postillonner, par David Christoffel

Avant que Gyorgy Kurtag ne prenne le son des claviers téléphoniques pour en faire le motif musical de certaines pièces de ses Jatekok, au 18e siècle, il y avait un petit instrument de musique qui servait uniquement à la communication, pour signaler l’arrivée du courrier postal. Il s’est trouvé cité dans de nombreuses pièces instrumentales de Haendel, Vivaldi, Bach mais encore Duval, Boutmy ou encore Keisler. Pour raconter l’aventure de ce petit instrument qui s’appelle le cor de postillon, David Christoffel a rencontré Alice Julien-Laferrière pour ses recherches, Jean-François Madeuf qui l’a fait sonner et avec le corniste Lucien Julien-Laferrière. Un lien entre la musique et la poste pointé avec humour par David Christoffel
8/30/202355 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

Kenneth White, avec Pascal Goffaux

On découvre la géo-poétique de Kenneth White, poète écossais exilé en Bretagne décédé tout récemment le 11 août dernier . Il s’est éteint à 87 ans dans cette Bretagne où il s’était installé au début des années 1980 et où il avait imaginé son « atelier atlantique », dans une ancienne maison de pêcheur que l’on retrouve au cœur de son récit La Maison des marées (Albin Michel, 2005). En 2003 et 2005, Pascal Goffaux le rencontrait dans cette maison (photo), promontoire accroché au-dessus de la baie de Lanion. Entre errance et force de la terre, Kenneth White partait toujours du réel, même infime pour saisir le mouvement et son énergie. Contact entre une pierre et l’esprit humain à travers une belle balade proposée par Pascal Goffaux.
8/29/202357 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

Frédéric Chopin et George Sand : Correspondances - 4e épisode

La Chartreuse de Valldemosa est, pour Frédéric et George, un lieu enchanté. Et que la vie pourrait y être idéale ! Mais Chopin, tuberculeux, est au plus mal. George lui procure des soins infinis. Par contre, les habitants de Majorque traitent Frédéric comme un pestiféré et George et ses enfants comme des malades en puissance. Il paraît qu’ils ne sont pas mariés, qu’il passe ses journées à jouer du piano et qu’elle passe ses nuits à écrire et à fumer ! On s’amuse alors à leur compliquer la vie. Frédéric déteste rester seul pendant les longues promenades de George avec ses enfants. Il broie du noir. Il traduit ses visions fiévreuses dans ses Préludes, auxquels il travaille sans relâche. Le couple finit par quitter l’île, avec Maurice et Solange. A Marseille, Frédéric Chopin reprend des forces. Et dans la douce chaleur du mois de juin 1839, Frédéric Chopin et George Sand arrivent à Nohant, un village à une trentaine de kilomètres de Châteauroux. Un feuilleton écrit par Axelle Thiry et réalisé par Thierry Lequeux. Avec les voix d'Alexandre Tharaud, Dominique Blanc de la Comédie-Française et Thierry Hellin.
8/28/202355 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

Randonner en bord de vie, par Céline Grillon

Loin des clichés, ce documentaire sonore donne la parole aux professionnel.les de santé, aux patient.es et à leurs familles, pour faire le portrait sensible d’un service où on parle de tout, sans tabous : de vie et de mort, d’amour, de violence et d’émotions intenses, de désirs et de projets, de la douleur et des moyens de la soulager. Ce faisant, il ouvre une fenêtre sur ces moments d’une rare intensité qui se déploient en bord de vie. Ce documentaire a été imaginé et produit par l'unité de soins palliatifs du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon. Réalisation : Céline Grillon Musique : Andreas Luf, Bettina Kee et Emma Avogadry
8/25/202357 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Angel Vergara au Mac's/ Autobiographie d'Henry Van de Velde

Le Mac’s au Grand Hornu présente jusqu’au 8 octobre ‘Dans l’instant’, une exposition consacrée à la peinture d’Angel Vergara, à partir des premiers « films peints » qu’il réalise en super 8 dans les années 1980, jusqu’aux dispositifs vidéo enregistrant la peinture en cours, en passant par une galerie plus classique de grandes toiles. Aux éditions Brepols est paru ‘Henry Van de Velde – Récit de ma vie 1917-1957’, l’autobiographie d’un protagoniste de l’Art nouveau reconnu comme l’un des pères fondateurs de l’architecture moderne. Le texte a été établi et commenté par Anne Van Loo, architecte et urbaniste, docteur en architecture. Réalisation Christine Van Acker
8/24/202355 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Tu mérites un pays, Leila Bouheraffa

Leila Bouheraffa signe ici son deuxième roman : ‘Tu mérites un pays’ (éditions Allary). Elle réussit la gageure de développer une écriture personnelle qui tient du conte philosophique sur un sujet social : la naturalisation et la procédure kafkaïenne de la France à cet égard. Nous voilà dans la tête de son héroïne qui se pose la question de savoir ce qu’est être française, pour se libérer dans un bain rituel dans la Méditerranée, en face de son pays d’origine…. Une rencontre enthousiasmante avec une jeune femme engagée et sensible qui donne des cours d’alphabétisation aux migrants. Réalisation Pascale Tison
8/22/202358 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Entre deux mondes, fiction

‘Entre deux mondes’ est une fiction écrite par Mali Van Valenberg et mise en onde par Gérald Wang, qui plonge au cœur de la mort imminente et de ses états de conscience modifiés. Alors que le coeur est à l'arrêt, il semble que la conscience s'offre son propre voyage. Et les sens, étrangement en plein éveil, récoltent des informations incroyablement précises sur cet état d'entre deux mondes. Avec Franck Semelet, Pauline Epiney, Fred Mudry, Mali Vanvalenberg, Olivia Seigne et Tamara Semelet
8/22/202358 minutes, 25 seconds
Episode Artwork

Frédéric Chopin et George Sand : Correspondances - 3e épisode

Nous suivons Frédéric Chopin et George Sand depuis leur arrivée à Paris en 1831, où tous deux luttent pour faire reconnaître leur art. Rapidement, Chopin devient l’âme des salons, avant de voir son talent éclater au grand jour lors d’un concert à la Salle Pleyel. Et George publie des romans qui rencontrent le succès auprès du public et de la critique. L’un et l’autre assistent à la misère du choléra, à la terreur des émeutes de juin 1832, au passage de Niccolo’ Paganini, qui traverse le ciel parisien comme une comète. Au fil des épisodes, nous croisons aussi Franz Liszt, Marie d’Agoult, Felix Mendelssohn, Honoré de Balzac, Victor Hugo, Henri Heine, Eugène Delacroix,... Paris est un tel rassemblement de talents ! Et nous suivons les amours de Frédéric Chopin et George Sand, depuis leur rencontre surprenante jusqu’à leur installation dans le quartier de la Nouvelles Athènes, en passant par leur voyage à Majorque, les étés ensoleillés à Nohant, les séjours à Paris, où l’automne les ramène. Un feuilleton écrit par Axelle Thiry et réalisé par Thierry Lequeux. Avec les voix d'Alexandre Tharaud, Dominique Blanc de la Comédie-Française et Thierry Hellin.
8/21/202359 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Honneurs au gibier, par Nemo Camus

Lorsqu’on retrouve sur le sol belge le premier corps de sanglier mort du virus de la Peste Porcine Africaine en 2018, la vie de Guy et des chasseurs de Breux change. Ce petit village français de 300 habitants collé à la frontière belge figure dans la « zone blanche ». Sur ce territoire, l’État français ordonne aux chasseurs locaux d’éradiquer la population de sangliers sauvages pour limiter les risques de propagation du virus. « On est passés de chasseurs à tueurs », regrette Guy. Du récit de ses cauchemars aux traques sans précédent mises en place contre les sangliers, Honneurs au gibier déploie une trame documentaire qui dévie par décrochements poétiques et sonores sur les notions de frontière, d’animalité, de prédation, de mort... Avec la voix de Janick Pierard Réalisation, écriture, montage et prise de son : Némo Camus, création musicale : Brice Agnès Une production deuxtempstroismouvements
8/18/202357 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Regardez ! Les Nuages ! au Musée Verhaeren – Le Parc Félix Hap

À Saint-Amand, au bord de l’Escaut, le Musée Emile Verhaeren propose une exposition collective sur le thème des nuages (jusqu’au 8 octobre). Rencontre avec le commissaire Rik Hemmerijckx et les artistes Julia Jedwab, Michel Barzin, Stephan Balleux, Koen Broucke et Jean-Marie Bytebier. Le Parc Félix Hap est un espace public de la Commune d’Etterbeek. Situé en intérieur d’ilot, l’endroit est particulièrement calme. Son jardin, son Orangerie et la Maison de la famille Hap ont été récemment rénovés dans la cadre du contrat de quartier Chasse-Gray. Visite guidée en compagnie des architectes Gilles Saussez et Antoine Warin du bureau SKOPE. Réalisation : Fabrice Kada
8/17/202355 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

Echos d'un atelier d'écriture

« Elles sont 6. Six femmes qui se sont donné rendez-vous pour écrire sur des propositions que je leur tends. La parole est forte et d’une intensité que la durée courte sur une seule journée renforce peut-être. Elles lisent ensuite dans la singularité de leur voix et de leur écriture. Ensuite, je tisse ces échos de texte à texte pour donner la partition féminine d’une intériorité qui se livre. » Une réalisation de Pascale Tison, avec Vinciane Zech, Tatiana Gerkens, Edith Henry, Marie-Clotilde Rose, Laurence Taets, Marjorie Brunelle Une initiative de Myriam Watthée-Delmotte pour l’asbl Lettres en voix, avec le soutien d’UCL Culture. Enregistrement et préparation de l’atelier : Martina Gozzini
8/16/202358 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Le sang de Ginette / Obscuur

Le sang de Ginette, de Sonia Cabrita, est le portrait de la grand-mère de l’autrice, une grand-mère qui chasse depuis toujours. Alors Sonia rêve elle aussi de passer son permis de chasse. Si c’était un western, la grand-mère serait le shérif et Sonia, un cavalier solitaire. Sonia qui a plutôt tendance à s’identifier à Bambi, rêve de passer de l’autre côté de la barrière. Suivi de Obscuur, de Lotte Nijsten et Gillis Van der Wee - Prix Pierre Schaeffer au Concours Phonurgia Nova 2022. Comment pouvons-nous faire remonter à la surface le monde sonore caché et souterrain ? En dessous de la surface, il y a un monde de sons cachés. Dans cet espace acoustique particulier, si on écoute soigneusement, on peut entendre les rythmes et les flux de la ville résonner. Transformés et façonnés par les structures internes de la ville, ces sons sont les échos de la vie urbaine.
8/15/202359 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

Frédéric Chopin et George Sand : Correspondances - 2e épisode

Nous suivons Frédéric Chopin et George Sand depuis leur arrivée à Paris en 1831, où tous deux luttent pour faire reconnaître leur art. Rapidement, Chopin devient l’âme des salons, avant de voir son talent éclater au grand jour lors d’un concert à la Salle Pleyel. Et George publie des romans qui rencontrent le succès auprès du public et de la critique. L’un et l’autre assistent à la misère du choléra, à la terreur des émeutes de juin 1832, au passage de Niccolo’ Paganini, qui traverse le ciel parisien comme une comète. Au fil des épisodes, nous croisons aussi Franz Liszt, Marie d’Agoult, Felix Mendelssohn, Honoré de Balzac, Victor Hugo, Henri Heine, Eugène Delacroix,... Paris est un tel rassemblement de talents ! Et nous suivons les amours de Frédéric Chopin et George Sand, depuis leur rencontre surprenante jusqu’à leur installation dans le quartier de la Nouvelles Athènes, en passant par leur voyage à Majorque, les étés ensoleillés à Nohant, les séjours à Paris, où l’automne les ramène. Un feuilleton écrit par Axelle Thiry et réalisé par Thierry Lequeux. Avec les voix d'Alexandre Tharaud, Dominique Blanc de la Comédie-Française et Thierry Hellin.
8/14/20231 hour, 2 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

Retour à Dhaka et Hors saison

Shatti et Sritti, deux sœurs, ont grandi à Dhaka au Bangladesh. Il y a 10 ans, Manon Mottard les rencontre dans le cadre de son mémoire en anthropologie. Depuis, elle a cette intarissable question en tête : que sont-elles devenues ? Un jour, elle décide de les retrouver et s’envole à Dhaka. Étape inévitable dans la vie des jeunes bangladeshies, le mariage occupe toutes les conversations. A travers les histoires de Shatti et Sritti, ce documentaire sonore aborde les fondements et les enjeux de cette pratique sociale, culturelle et religieuse. Une réalisation de Manon Mottard. Pour suivre : Hors saison. Qu’est-ce que les lieux racontent quand on les écoute ? Sophie Berger nous emmène faire un tout à l’Île aux Moines, dans le Morbihan. Une production Le Grain des choses, la revue sonore.
8/11/202359 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Animal textile au TAMAT / Matrice végétale à Tournai

La place de l’animal dans l’art est prépondérante, protéiforme, plastique tout autant que fluide. Certains étaient déjà les sujets principaux comme l’attestent les animaux représentés sur les murs des grottes pariétales, la tapisserie de La Dame à la licorne commandée par Antoine de Viste (1484-1538) ou encore les portraits animaliers de Dürer au XVIème siècle. Pourquoi l’animal semble de nos jours faire irruption sur la scène artistique ? L'exposition Animal textile est à voir au TAMAT à Tournai, jusqu'au 10/09. L’équipe Pigeon Ochej Paysage (POP) et VVV Urbanisme et Architecture sont chargés de réaménager la plaine des manœuvres de Tournai en parc urbain. Ils proposent de mettre en place une matrice végétale et de créer différents milieux, des petits écosystèmes, avec un réseau de cheminements et une esplanade. Réalisation Christine Van Acker
8/10/202356 minutes, 1 second
Episode Artwork

"Le Docteur Mabuse ou comment abuser autrui ?" avec Dany-Robert Dufour

"Le Docteur Mabuse ou comment abuser autrui » est le dernier livre du philosophe Dany-Robert Dufour (Actes Sud). A partir du film de Fritz Lang qui a réalisé 4 films de 1922 à 1961 en prenant le Docteur Mabuse pour héros, Dany Robert Dufour, dans un monologue truculent où il épouse les avatars du célèbre docteur, envisage différentes figures de la manipulation. Le philosophe repère une concomitance entre la figure émergente de ce docteur Mabuse au cinéma, initialement luxembourgeois dans le roman de Norbert Jacques qui l’écrit en 1920) et la naissance de Propaganda, un texte écrit de l’autre côté de l’Atlantique par Edward Bernays. Véritable petit guide pratique écrit en 1928 par le neveu américain de Sigmund Freud, Propaganda expose cyniquement et sans détours les grands principes de la manipulation mentale de masse ou de ce que Bernays appelait la " fabrique du consentement ". Photo : Getty Images
8/9/202358 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

Mon corps opératoire - Une dérive bariatrique, par Stéphanie Pihéry

Quand elle envisage la chirurgie bariatrique, Stéphanie rêve de dompter enfin son corps indocile. A travers son parcours pré-opératoire, sa fille qui grandit, les discussions nombreuses, elle découvre la fabrique de son obésité, et se déconstruit peu à peu en elle lʹimage dʹune monstruosité. Un documentaire réalisé par Stéphanie Pihéry. Une production du Labo à la RTS
8/8/202359 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Frédéric Chopin et George Sand : Correspondances - 1e épisode

Nous suivons Frédéric Chopin et George Sand depuis leur arrivée à Paris en 1831, où tous deux luttent pour faire reconnaître leur art. Rapidement, Chopin devient l’âme des salons, avant de voir son talent éclater au grand jour lors d’un concert à la Salle Pleyel. Et George publie des romans qui rencontrent le succès auprès du public et de la critique. L’un et l’autre assistent à la misère du choléra, à la terreur des émeutes de juin 1832, au passage de Niccolo’ Paganini, qui traverse le ciel parisien comme une comète. Au fil des épisodes, nous croisons aussi Franz Liszt, Marie d’Agoult, Felix Mendelssohn, Honoré de Balzac, Victor Hugo, Henri Heine, Eugène Delacroix,... Paris est un tel rassemblement de talents ! Et nous suivons les amours de Frédéric Chopin et George Sand, depuis leur rencontre surprenante jusqu’à leur installation dans le quartier de la Nouvelles Athènes, en passant par leur voyage à Majorque, les étés ensoleillés à Nohant, les séjours à Paris, où l’automne les ramène. Un feuilleton écrit par Axelle Thiry et réalisé par Thierry Lequeux. Avec les voix d'Alexandre Tharaud, Dominique Blanc de la Comédie-Française et Thierry Hellin.
8/7/20231 hour, 2 seconds
Episode Artwork

Les semeurs de changement, par Sarah Roubato

Au coin de la rue, il y a des gens qui sèment le changement dont le monde a besoin. Ils bifurquent des chemins tout tracés, recalibrent leurs priorités, habitent le temps au lieu de lui courir après. Les Semeurs du changement, ce sont des rencontres avec des gens qui nous montrent qu’il est toujours possible de faire un pas de côté pour s’inventer une autre manière de vivre. Des sources d’inspiration qui ne font pas la une, que Sarah Roubato choisit et déplie. Sarah Roubato écrit, rencontre, enregistre . Elle nous propose dans Semeurs de changement, une ferme dans les Pyrénées avec Olivier, paysan. Pour suivre, Les courts lettrages, ce sont des textes que Sarah Roubato lit, enregistre et met en ondes.
8/4/202359 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

Façons de voir : Aline Forçain et le Parc des Brigitines

Art plastique : Aline Forçain : Je vous propose de découvrir le très beau travail de l’artiste plasticienne Aline Forçain. Elle présente actuellement deux magnifiques œuvres dans le Bureau d’Architecture Hylé que nous découvrirons avec elle, avant de nous rendre dans son atelier pour une découverte de ses créations en cours. Elle ouvrira d’ailleurs son atelier au public les 2 et 16 septembre prochain. Architecture : Parc des Britigitines : À Bruxelles, au pied de la Tour des Brigitines et à un jet de la pierre de voies de la Jonction Bruxelles / Midi, rencontre avec Florence Hoffmann et Grégoire Fettweis du Bureau d’Architecture La Générale. Ils ont réalisé ici l’aménagement du Parc des Brigitines et plus largement de tout le pourtour de cette Tour. Lieu complexe qui a longtemps souffert de la non-prise en compte des habitant.es et de leurs besoins. Ils nous racontent les enjeux de cette réalisation qui choisit l’enfance comme centre de gravité, et comme fil conducteur l’ouverture des espaces et leur apaisement.
8/2/202344 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

L’artiste plasticienne Aline Forçain et l'architecture du Parc des Britigitines

Art plastique : Aline Forçain : Je vous propose de découvrir le très beau travail de l’artiste plasticienne Aline Forçain. Elle présente actuellement deux magnifiques œuvres dans le Bureau d’Architecture Hylé que nous découvrirons avec elle, avant de nous rendre dans son atelier pour une découverte de ses créations en cours. Elle ouvrira d’ailleurs son atelier au public les 2 et 16 septembre prochain. Architecture : Parc des Britigitines : À Bruxelles, au pied de la Tour des Brigitines et à un jet de la pierre de voies de la Jonction Bruxelles / Midi, rencontre avec Florence Hoffmann et Grégoire Fettweis du Bureau d’Architecture La Générale. Ils ont réalisé ici l’aménagement du Parc des Brigitines et plus largement de tout le pourtour de cette Tour. Lieu complexe qui a longtemps souffert de la non-prise en compte des habitant.es et de leurs besoins. Ils nous racontent les enjeux de cette réalisation qui choisit l’enfance comme centre de gravité, et comme fil conducteur l’ouverture des espaces et leur apaisement.
8/2/202353 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

Ne pleure pas ! par Isabelle Sainte-Rose

Isabelle Sainte-Rose se passionne pour le livre « C’est pour ton bien », d’Alice Miller. Un livre écrit en 1980 qui parle des racines de la violence dans l’éducation des enfants et fait le constat de la présence de 17 principes de pédagogie noire. Isabelle décide de voir si et comment ces principes résonnent chez des personnes qu’elle connaît. Comment les personnes adultes vivent-elles avec la maltraitance qu’elles ont subie ? Est-ce que la maltraitance se transmet ? Pendant le tournage du documentaire, la mère d’Isabelle meurt. Cela va faire resurgir l’histoire personnelle de sa famille. Les émotions s’entrechoquent. Un documentaire complexe autour de la maltraitance des enfants, signé Isabelle Sainte-Rose Production: Halolalune Illustration : Ivonne Gargano
8/1/20231 hour, 1 minute, 13 seconds
Episode Artwork

Là où se rejoignent les rivières, par Antoine Richard

Là où se rejoignent les rivières, signé par Antoine Richard, est de la poésie sonore à l’état pur, celle qui enchevêtre avec audace les voix, les sons et les musiques, celle qui parle du quotidien à travers la dystopie d’une inondation. Si toutes les rivières de Montbéliard sortaient de leur lit pour envahir la ville, les paroles d’habitants remonteraient à la surface. Il y aurait du silence, de l’eau, du répit et des rencontres. Une création sonore d’Antoine Richard, co-écrite avec Samaële Steiner Une production de MA Scène nationale à Montbéliard Photo : Judith Bordas
7/28/20231 hour, 1 minute, 45 seconds
Episode Artwork

Façons de voir : exposition "Private Views" à La Boverie - Centre iMAL

Le Musée de La Boverie à Liège présente 270 œuvres issues de collections privées, jusqu’au 13 août 2023. Visite de l’exposition "Private Views" en compagnie de Yves Randaxhe, son commissaire, et de quelques collectionneurs d’art d'actuel. iMAL est un centre d’art autour de la culture numérique situé le long du canal à Molenbeek. Le lieu accueille des expositions, des événements et un fablab – une structure entièrement dédiée à la création et à l’expérimentation. Le lieu a connu d’importants travaux de rénovation et d’agrandissement ces dernières années : un projet conçu par les architectes de Central à Bruxelles et NP2F à Paris. Rencontre avec l’architecte Valentin Piret et la directrice Lucia Garcia. Réalisation : Fabrice Kada
7/27/202359 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

Les Marolles, la cour des chats, avec Véronique Bergen, épisode 1

Les Marolles offrent le corps d'un grand blessé mais surtout celui d'un grand vivant. De tout temps, l'enjeu a été politique. Démolir les Marolles, c'est, comme avec Haussmann à Paris, imposer l'ordre, discipliner le chaos, dompter l'anarchie, étouffer les émeutes, faire rentrer les esprits libres dans le moule imposé. Ainsi s’exprime Véronique Bergen dans son livre, essai poétique, ‘Marolles, la cour des chats’, publié au CFC Editions. L’occasion de plonger dans nos archives à la recherche du son particulier des Marolles : marché aux puces, église des Minimes avec Richard Kalisz, visite des pavés de mémoire, archives de la bataille des Marolles, avec Jacques Van Der Biest,… Réalisation Pascale Tison et Jellissa Nawasadio
7/26/202358 minutes, 34 seconds
Episode Artwork

Sainte Soline, la guerre de l'eau / Le monde agricole aujourd'hui

Sainte Soline, la guerre de l'eau / Un monde vécu Le 25 mars 2023, plusieurs milliers de manifestant.es se sont rendus à la bassine de Sainte-Soline pour lutter contre l’accaparement de l’eau. Des milliers de manifestants, des milliers de CRS, l’affrontement a été d’une grande violence. Malgré cela, une grande ferveur solidaire a eu lieu durant ces trois jours de mobilisation. La continuité d’un soulèvement social et écologique plus grand. Une réalisation de Jacques Lemaire et Maxime Renaud. Pour suivre : Un monde vécu : Guy Kaestler et Gérard Boinon s’interrogent sur le monde agricole aujourd’hui, sur ses folies, ses démesures et ses restrictions . A travers le commerce des semences, à travers les intrants chimiques, le monde paysan se voit ligoté et récupéré. Une proposition d'Yves Robic
7/21/20231 hour, 1 minute, 4 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : la collection Architecture de juillet 23

Christine Van Acker visite l’un des chefs-d'oeuvre de l'Art nouveau à Bruxelles, la maison Hannon (photo), réalisée par l'architecte Jules Brunfaut. Elle vient d’ouvrir ses portes au public, après restauration, et propose sa première exposition, intitulée "Art(s) nouveau(x) belge(s)", avec notamment Van de Velde, Serrurier-Bovy, Hankar, à voir jusqu'en juin 2024. Fanny Lacrosse rencontre Maxime Delvaux, un photographe qui voyage aux quatre coins du monde pour nous parler, au travers de ses images, d'urbanisme, d'architecture patrimoniale et contemporaine. Il vient de coéditer un livre dans lequel il rassemble 5 destinations architecturales, à travers 5 séries photographiques. En continuité du quai longeant le canal de Bruxelles, un entrepôt industriel a été transformé en centre d'art et d'innovation par Central office for architecture and urbanism et NP2F. C’est l'Interactive Media Art Laboratory (Imal) et Fabrice Kada nous en parle.
7/20/202355 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Rencontre avec Anne Morelli

Relever quelques principes majeurs de la propagande de guerre, c’est l’objectif d’Anne Morelli, historienne et professeur honoraire à l’ULB, avec un petit livre concis et efficace : ‘Principes élémentaires de propagande de guerre (utilisables en cas de guerre froide, chaude ou tiède…)’ e livre est traduit en néerlandais, allemand, italien, espagnol, portugais, esperanto et japonais. Ni en anglais ni en russe ! La nouvelle édition en français vient de sortir chez Aden. Un entretien avec Anne Morelli, par Pascale Tison
7/19/202357 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

Sur les traces sonores de la nymphe Echo, par Hervé Brindel

Les sons que nous renvoie l'écho sont des signes qui nous informent sur l'espace, sur le monde, sur notre existence. Ils convoquent aussi une présence mystérieuse : celle d'un autre que soi ou celle d'une nymphe que le chagrin a rendu invisible. Une réalisation de Hervé Brindel
7/14/202357 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Extra à la Centrale / Maxime Delvaux

A Bruxelles, à la Centrale, centre culturel dédié à l’art contemporain, on découvre l’exposition ‘Extra’. Mehdi-Georges Lahlou et l’artiste sud-africaine Candice Breitz nous présentent des sculptures, des dessins, de gravures, des photos d’archives retravaillées, des installations et vidéos qui explorent la représentation de la violence, ses conséquences sur la géopolitique actuelle et appréhendent le rôle crucial de l’archive dans l’élaboration de notre mémoire collective. Rencontre ensuite avec Maxime Delvaux, photographe d’architecture qui parcourt les quatre coins du globe pour nous parler, dans ses images, d’urbanisme, d’architecture patrimoniale et contemporaine. Chez Accattone, il vient de publier un ouvrage coédité avec Architecture Curating Practice, qui rassemble cinq destinations architecturales, cinq séries photographiques dont les noms donnent leur titre au livre : CHÂTEAU DE CHAMBORD, DILMUN BURIAL MOUNDS, JOŽE PLEČNIK, RÍO TINTO, VICTOR HORTA. Réalisation Fanny Lacrosse
7/13/202355 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Les studios Eclair , le son révélateur - 1e partie

Pendant plus d’un siècle, les bains révélateurs des Laboratoires Éclair ont fait apparaître des images sur des milliers de kilomètres de pellicule. Ses ouvrier·es ont souvent œuvré toute leur vie à finaliser les œuvres des cinéastes. Si l’on pouvait écouter la trace des sons de cette vie, qu’entendrait-on de ces invisibles qui ont vécu, travaillé et aimé là - quand développer, tirer, monter, étalonner, incarnaient encore des savoir-faire indispensables à l’existence d’un film ? ‘Éclair - Le son révélateur’ retrace l’histoire commune des travailleurs et travailleuses de l’ombre du cinéma argentique, et fait rejaillir à travers elle la mémoire de sons disparus (ou presque) - celui de la pellicule, d’une époque, d’un lieu et d’outils de travail qui lui étaient entièrement dédiés. Une série documentaire réalisée par Sarah Lefèvre et Clara Ries du Collectif Transmission, avec la complicité de la compagnie Décor Sonore.
7/11/20231 hour, 1 minute, 16 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : MIMAMORU au CACLB - La Maison Hannon

L’exposition MIMAMORU au CACLB (jusqu’au 27/08) réunit les dessins, peintures, sculptures et installations de 5 artistes plasticiens: Nina De Angelis, Ikue Nakagawa, Gauthier Pierson, Samuel Trenquier, Mélanie Vincent. Le concept japonais mimamoru est d’abord une manière personnelle d’entrer en relation avec les autres et l’environnement immédiat, que ce soit les membres d’une famille ou d’une communauté. Cette notion très abstraite pour les Occidentaux, rend manifeste les liens invisibles qui nous relient, à l’instar des cercles concentriques formés par les pelures d’un oignon. Il s’agit également d’une méthode pédagogique prônant l’observation et la non-intervention des éducateur·trice·s en cas de conflit entre enfants, afin de favoriser l’apprentissage par des voies exploratoires. La Maison Hannon, est un des chefs-d'oeuvre de l'Art nouveau à Bruxelles réalisée par l'architecte Jules Brunfaut. Une rencontre entre l'Art nouveau belge et l'Art nouveau français, dans un univers symboliste. Une importante première phase de restauration est achevée, dont la façade qui retrouve son éclat. Parallèlement à son ouverture, la Maison Hannon inaugure au premier étage sa première exposition, intitulée "Art(s) nouveau(x) belge(s)". Van de Velde, Serrurier-Bovy, Hankar.. A voir jusqu'en juin 2024. Réalisation Christine Van Acker
7/6/202355 minutes, 37 seconds
Episode Artwork

Céline Delbecq, une stèle contre les féminicides

Une stèle à la mémoire des femmes victimes de féminicide vient d’être inaugurée à Quaregnon, ce 9 mars, après une précédente inaugurée à Tournai en septembre 2021. A l’origine de la construction de cette stèle, il y a l’auteure et comédienne Céline Delbecq et la Compagnie de la Bête Noire. L'idée a surgi pendant la pandémie de Covid-19, alors que le confinement favorisait et augmentait les violences conjugales et intrafamiliales : comment continuer à nous emparer de l’espace public pour nommer ces violences et les sortir du silence ? Rencontre avec Céline Delbecq, autour de ses textes ‘Les yeux noirs’ et ‘Cinglée’. Réalisation Pascale Tison Photo : RTBF Les Grenades
7/5/202358 minutes
Episode Artwork

Le Tour de France en 5 étapes, première étape

Episode 1 Vous l’avez vu sûrement vu passer un jour. Le tour de France glisse sur nos routes et l’émotion nous prend ravage le temps d’un passage dans le bruit léger des roues, la vitesse et les motos qui balisent un parcours où on est avec d’autres, hurlant des noms qui deviendront peut-être des légendes ? Le premier Tour de France s’élance en 1903, la technique de sa diffusion évolue au cours des 12O ans de son existence du papier, au son puis à l’image. Avec Pierre Marlet Gilles Aufray Patrick Leboutte Rodrigo Beenkens Avec en archives les voix de Luc Varenne, Georges Malfait, Arsène Vaillant , Théo Mathy et Jean Brankart Lecture par Philippe Drecq d’Antoine Blondin, Ecrits sur le tour de France Réa : Pascale Tison Merci à la sonuma et à Imadoc
7/3/202358 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

le Tour de France en 5 étapes, première étape

Episode 1 Vous l’avez vu sûrement vu passer un jour. Le tour de France glisse sur nos routes et l’émotion nous prend ravage le temps d’un passage dans le bruit léger des roues, la vitesse et les motos qui balisent un parcours où on est avec d’autres, hurlant des noms qui deviendront peut-être des légendes ? Le premier Tour de France s’élance en 1903, la technique de sa diffusion évolue au cours des 12O ans de son existence du papier, au son puis à l’image. Avec Pierre Marlet Gilles Aufray Patrick Leboutte Rodrigo Beenkens Avec en archives les voix de Luc Varenne, Georges Malfait, Arsène Vaillant , Théo Mathy et Jean Brankart Lecture par Philippe Drecq d’Antoine Blondin, Ecrits sur le tour de France Réa : Pascale Tison Merci à la sonuma et à Imadoc Toute la série est à écouter en podcast
7/3/202358 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Les Marolles, la cour des chats avec Véronique Bergen, épisode 2

Les Marolles offrent le corps d'un grand blessé mais surtout celui d'un grand vivant. De tout temps, l'enjeu a été politique. Démolir les Marolles, c'est, comme avec Haussmann à Paris, imposer l'ordre, discipliner le chaos, dompter l'anarchie, étouffer les émeutes, faire rentrer les esprits libres dans le moule imposé. Ainsi s’exprime Véronique Bergen dans son livre, essai poétique, ‘Marolles, la cour des chats’, publié au CFC Editions. L’occasion de plonger dans nos archives à la recherche du son particulier des Marolles, avec notamment une visite du quartier en compagnie de Richard Kalisz et Bella Swiatlowski qui a initié la pose des pavés de mémoire à Bruxelles, après un voyage à Berlin. Réalisation Pascale Tison Deuxième épisode
7/2/20231 hour, 3 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

Moments documentaires avec Daniel Loza, Sarah Lasker et Justin Liénard Quettiez

Ils sont jeunes tous les trois, encore étudiants à l’IAD. Daniel Loza, Sarah Lasker et Justin Liénard Quettiez , quand ils se frottent au réel , cela fait des étincelles qui vont du cabaret drag queen aux confidences intimes.
6/30/202359 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

façons de voir; la collection architecture de juin

Le CIVA propose l’exposition "Style Congo. Heritage & Heresy" jusqu’au 3 septembre. A l’époque, le Style Congo était un terme péjoratif pour désigner l’art nouveau. L’exposition explore les politiques de représentation et d’appropriation culturelles, à travers des interventions artistiques et architecturales contemporaines en lien avec des archives. Elle met en lumière les marques de la colonisation dans la ville de Bruxelles et dans le paysage urbain congolais. Eclairage par Fabrice Kada. Fanny Lacrosse rencontre pour sa part Michele De Lucchi, designer et architecte, auteur de la lampe Tolomeo, la plus vendue au monde, protagoniste aussi, dans les années 70 -80, de l'architecture radicale. Le CID du Grand-Hornu lui consacre l’exposition intitulée ‘Futuro Gentile’ dans laquelle on découvre notamment les architectures futuristes et utopiques qu’il développe depuis 2019.
6/29/202357 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Voyage au pays de l'utopie rustique/Le clos

Jules Adam découvre un phalanstère, dans la forêt de Rambouillet, le dernier en activité en France. En semi-activité en fait, car la Colonie, fondée en 1832 et visitée en son temps par Charles Fourier, ne bat actuellement qu’au pouls des vacances et des weekends. Visites et règles du lieu avec Jules, c'est 'Voyage au pays de l'utopie rustique' . Photo : La Colonie fouriériste de Condé-sur-Vesgre - Creative Commons CC0 License/Alexandre Moatti Avec 'Le Clos', Sélène Sinagowitz nous emmène dans son lieu d’enfance, une cité qu’elle a quittée depuis longtemps. Elle y a donné rendez-vous à son compagnon de jeux, qu’elle revoit à cette occasion.
6/22/202356 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Adrien Lucca au BPS22 – SCAU Architecture

Spécialiste de la couleur et de la lumière, l’artiste Adrien Lucca propose "Le secret des couleurs ", une exposition à voir au BPS22 à Charleroi jusqu’au 27 août. Située quelque part entre art et science, l’exposition propose une partie immersive spécifiquement développée pour l’occasion et une rétrospective de près de 15 ans de recherche, depuis les premières études jusqu’aux dernières peintures en passant par le travail du verre. Visite de l’exposition en compagnie d’Adrien Lucca et rencontre avec la commissaire Dorothée Duvivier et le maître-verrier Bernard Debongnie. Les architectes de l’agence SCAU présentent "Replay" publié aux éditions 205. Le livre raconte la réhabilitation d’un bâtiment par la même équipe, plus de 20 ans après sa construction. Rencontre avec les architectes Maxime Barbier et Luc Delamain, le photographe Bruno Delamain et l’historien de la photographie Michel Poivert. Réalisation : Fabrice Kada
6/22/202355 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Portraits de pères par leur fille: Jellisa Nawasadio, Thaïs Derradji Guidot

Jellissa Nawasadio donne la parole à son père, qu'on comparaît souvent à Manneken Pis, et qui a hérité du sobriquet 'mannequin'. Nous voici plongés dans la réalité des premières familles congolaises installées en Belgique juste après l'indépendance. Entre maltraitances et traumas, racisme et intégration, Frédéric navigue comme il peut , avec une vraie gouaille et de réels déchirements. 'Mannequin, mon père' est un travail élaboré à l INSAS dans le cadre du Master Radio. Dans ‘Le râle de l’escalier’, Thaïs Derradji Guidot questionne son père à l’hôtel où il travaille. Une histoire se déroule où, là encore, le désir enfoui remonte à la surface. Un travail radio mené au sein du Créadoc à Angoulême
6/21/202359 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

Simone de Beauvoir, racontée par Philippe Sollers et Marie-Jo Bonnet – 1e partie

Philippe Sollers vient de nous quitter au début du mois de mai. Pascale Tison l’avait rencontré autour d’un livre consacré à Simone de Beauvoir, par l’historienne Marie-Jo Bonnet, qui déconstruisait le mythe Beauvoir : 'Simone de Beauvoir et les femmes', chez Albin Michel (photo). Sollers était un fervent admirateur de Simone de Beauvoir, qu’il décrivait comme une splendide épistolière, brillante et amoureuse intrépide des hommes. Une réalisation de Pascale Tison
6/20/202349 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

A la mémoire des Harkis de Beaurières

Le hameau de forestage de Beaurières dans la Drôme fut l’un des 75 hameaux de forestage mis en place en France après la fin de la guerre d’indépendance algérienne, pour loger et employer des anciens Harkis à des travaux forestiers. Peu de gens ici connaissent aujourd’hui l’existence de ce hameau, encore moins l’histoire de ces hommes. Qui étaient ces rapatriés désignés comme Harkis? Pourquoi n’ont-ils pas bénéficié des mêmes droits ni des mêmes plans d’intégration que les Pieds noirs? Quelle a été leur vie à Beaurières ? Que sont devenus leurs enfants ? Un documentaire de Caroline Fontana, réalisé avec le soutien du Fonds de Développement de la Vie Associative. Production : La bande sonore
6/19/202357 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

Au Bal / Avancer à reculons

"Au Bal" fait partie de la série "L'enchantée", une série documentaire qui explore la joie militante. Dans une zone péri-urbaine, une salle de danse accueille un atelier merveilleux. Sur le parquet ou sur la scène, on apprend les danses traditionnelles en mettant le genre de côté. Fini l’obligation de mener la danse, pour les hommes, et de suivre, pour les femmes. Fini le théâtre genré et les petites humiliations. Hommes, femmes, non binaires, queers ou non, les corps sautent, tapent et raient le parquet dans une ronde joyeuse. Le collectif queer et féministe « As Queer As Folk » initie les apprenti.e.s danseureuses au bal trad’. Un podcast écrit et réalisé par Juliette Hamon, sur Dans La Ronde Podcast. Pour suivre : Avancer à reculons Des danseuses qui marchent, une époque qui bouge, un air de tango sur la ville. Avec Veronica, Isaure, Clémence, Anaelle, Roxane, Laure, Suzanne et le groupe de tango queer de Marseille. Prise de son, montage, mixage : Céline Grillon - Créadoc, 2022.
6/16/202359 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir - Melting islands / Futuro Gentile 2e partie

Au Hangar à Bruxelles, on découvre aux côtés de Delphine Dumont, sa directrice, "Melting Islands", à voir jusqu’au 8/7 : 4 séries photographiques qui nous entraînent à l'aventure sur 4 îles et nous plongent dans l'univers de 4 auteurs contemporains. Avec sa série "Rochers Fauves", Clément Chapillon nous conte l'île d'Amorgos, capte ses ambiances mystérieuses et désertiques. Les images de "Terra Nullius" de Matthieu Litt, nous immergent dans un voyage poétique sur les rives du Groenland. Richard Pak, parti au confin de l'océan photographier l'île de Tristan Da Cunha et ses habitants, nous fait découvrir "La Firme", l'histoire d'une société utopique. Enfin, avec sa série "Moving Sands/ Cap-Vert", Mathias Depardon nous raconte l'histoire de celles que l'on nomme "les pilleuses de sables"... Sur les sentiers de l’architecture, nous retrouvons Michele De Lucchi, designer et architecte, auteur de la lampe Tolomeo éditée par Artemide, la plus vendue au monde, protagoniste aussi, dans les années 70-80, de l'architecture radicale, qui a réalisé des projets architecturaux dans le monde entier. Une carrière pour laquelle il reçoit, en 2022, le prix Compasso d'Oro. Le CID du Grand-Hornu lui consacre, jusqu’au 27/8, une exposition dans laquelle on découvre notamment les architectures futuristes et utopiques qu’il développe depuis 2019 dans son studio, l’AMDL CIRCLE. Dans cet épisode, Michele de Lucchi nous parle de ses Stations Satellites, des constructions à l'architecture fertile qui repensent radicalement notre rapport à la transformation et à la finitude du bâti contemporain. Réalisation Fanny Lacrosse
6/15/202355 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Combiner

On a vu fleurir au milieu du XVIIIᵉ siècle des partitions combinatoires qui permutaient des fragments de phrases musicales pour en démultiplier les possibilités d’agencement en nombre astronomique. Et puis, en 1821, le mécanicien horloger amstellodamois dit Diederich Nikolaus Winkel, a confectionné un componium, un automate capable d’improviser de la musique. Les micros de Metaclassique sont allés à la rencontre de son unique exemplaire au Musée des instruments de musique de Bruxelles et du responsable des collections d’instruments électriques, électroniques et d’automates et musicologue Wim Verhulst. Avec aussi les expertises de John van Tiggelen qui, dans les années 1980, a démonté et remonté ledit componium pour pouvoir en décrire le fonctionnement par le menu et lui consacrer une thèse ; ainsi que Martin Paris, qui, au musée Speelklok à Utrecht, a construit en 2021 une réplique du componium en version réduite, mécaniquement fidèle à l’instrument de Winkel. C’est bien au XVIIᵉ siècle que l’art combinatoire a réellement décollé. Le premier savant à avoir calculé le nombre de mélodies que l’on pouvait faire avec cinq, six ou sept notes, étant le polymathe Marin Mersenne, nous entendrons depuis Santa Fe en Argentine, celle qui a réfléchi à la pensée mathématique de la musique de Mersenne, la philosophe Brenda Basilico. Une émission produite et réalisée par David Christoffel – Métaclassique.
6/14/20231 hour, 47 seconds
Episode Artwork

Quand Philippe Sollers se confiait sur sa mère

Philippe Sollers évoque sa mère dans un entretien qui date de 1993. Car tous ses romans sont peuplés de femmes, aimées ou non, sauf la première qui manque à l’appel. C’est que, pour lui, la mère n’est pas tout à fait une femme aux yeux de son fils. C’est le fantasme universel de la mère que Philippe Sollers convoque en même temps que sa mère réelle, ironique et distante, devenue complice à la fin de sa vie. Un bijou de la confidence sur un sujet fondamental : un fils et sa mère. Une émission Parlez-moi d’elle, production France Culture Photo : Philippe Sollers en 2006 à la Maison de la Radio à Paris. Belga Images/AFP/PHOTO BERTRAND GUAY
6/13/202355 minutes, 49 seconds
Episode Artwork

Dans le pli de la doublure / Circus

‘Dans le pli de la doublure’ est un podcast de création issu de deux ateliers sonores animés par Jeanne Debarsy au Petit Théâtre de la Grande Vie à Forzée. Douze participantes se sont prêtées au jeu de l’expérimentation sonore et vocale, faisant jaillir avec audace et singularité, un récit choral puissant autour de leurs vécus et de leurs corps de femme. Les mots et les sons entrent en fusion pour faire exploser les diktats tenaces dont il s’agit de se défaire, résolument. Réalisation et technique : Jeanne Debarsy - Production: Babelfish asbl Ce podcast s’inscrit dans le cadre du projet Écrire Nos Corps, recueil de textes d'ateliers d'écriture menés par Claire Corniquet au Petit Théâtre de la Grande Vie. Écrire Nos Corps a été soutenu par la bourse Un Futur pour la Culture (2022) de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Suivi de : Circus "CIRCUS" est le premier épisode de la série "L'enchantée", une série documentaire qui explore la joie militante. Aujourd'hui, c'est jour de cirque. Avec la Compagnie d'Elles, on s'immerge dans un cirque punk et féministe qui déambule dans la rue. On se contorsionne, on rit du virilisme. Parce que la transcendance peut surgir de partout, le chapiteau devient cathédrale et l'événement devient rituel collectif. Imaginé comme un spectacle de cirque, le documentaire convoque des acrobates, les fantômes du cirque Archaos, des échassières, des archives et des augustes punks. Un podcast écrit et réalisé par Juliette Hamon, sur Dans La Ronde Podcast.
6/11/202354 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Nouveau Théâtre de Belgique / 80 ans du Rideau de Bruxelles

C'était une maison abandonnée à Ixelles, dans une rue en pente, qui aboutit presque en face de la rue Wiertz, c'est-à-dire, juste à l'arrière du Parlement européen. Dans cette maison il y avait eu un théâtre, c'était inscrit sur les auvents en tissu, déchirés et délavés : Nouveau Théâtre de Belgique. Au côté de cette inscription, figurait un nom : Henri Ronse. On aurait dit un vieux décor de cinéma. ‘Dans cette douce pérennité de l’ombre’, une réalisation de Muriel Alliot, avec le soutien du FACR. Illustration : Cécile Henry Le Rideau de Bruxelles vient de fêter ses 80 ans. Cathy Min Jung, Paola Stévenne et l'équipe des étudiants du Rideau décident de collecter les paroles des spectateurs. Voici un collage de souvenirs et d'impressions choisis par Céline Grillon. Avec les voix de : Marie-Claire Tirion, Carmela Locantore, Annabelle Giudice, Suzanne Huibeau, Dominique, Virginie, Frédéric Dussenne, Marie-Cécile Guillot, Elsa Chene, Lucile Sahada Choquet, Melissa Diara, Cyril Lucas, Catherine, Nicole Valberg, Pietro Pizzuti, Luna Dubar. L'intégralité de ces témoignages est à réécouter sur la page LAB du Rideau.
6/9/202359 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Peter Depelchin "Hommage à Pan" / Michele de Lucchi "Futuro Gentile" (1e partie)

Jusqu'au 2 juillet, le Fonds Félicien Rops accueille au Château de Thozée l'exposition "Hommage à Pan" de l'artiste flamand Peter Depelchin. En partenariat avec le Musée Félicien Rops de Namur, l'exposition, inspirée par la mythologie grecque, nous plonge dans un parcours où l'univers de ce jeune artiste contemporain rejoint celui de Félicien Rops au détour d'une rencontre avec les amadryades et autres sphinges. Réalisation Christine Van Acker Fanny Lacrosse rencontre Michele De Lucchi, designer et architecte, auteur de la lampe Tolomeo, la plus vendue au monde, protagoniste aussi, dans les années 70 -80, de l'architecture radicale, et qui a réalisé, avec son studio d'architecture l'AMDL CIRCLE, des projets architecturaux dans le monde entier. Une carrière pour laquelle il a reçu, en 2022, le prix Compasso d'Oro. Le CID du Grand-Hornu lui consacre une exposition sur près de 1200 m2. Son titre : "Futuro Gentile" . Dans la première Partie de cet entretien, Michele de Lucchi nous partage sa vision de l'architecture, qu'il déploie dans ses utopies architecturales, avec un focus sur ce qu'il appelle les "Educations Stations".
6/8/202356 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Un portrait du documentariste Nicolas Philibert - 4e partie

Dans le dernier épisode de cette série d’entretiens, le documentariste français Nicolas Philibert revient sur la fabrication du film « Être et avoir » et la rançon de son succès. Avec Jean-Louis Dupont, il aborde les questions qu’en tant que cinéaste il se pose lors de ses différents projets. Nicolas Philibert a reçu cette année l’Ours d’Or au festival de Berlin pour son film « Sur L’Adamant », sorti au cinéma le 31 mai. Photo : Belga Images/AFP/Joël Saget
6/6/202345 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Blocnotes

En plein centre de Bruxelles, dans le quartier Dansaert, se dressent les 5 Blocs. Cinq tours, complexe de logements sociaux, construites dans les années 60. Aujourd'hui, les 5 Blocs se vident et la première tour sera bientôt détruite. BLOCNOTES est le résultat d'un été passé avec les habitant.es et ancien.nes habitant.es de ces appartements. Ils et elles livrent leurs récits de vie aux micros du collectif Les Microsondes. Les traces des existences dans ce lieu se dessinent, sonores. Souvenirs, anecdotes et projections futures se mêlent, s'entremêlent et résonnent entre les murs d'un complexe prêt à disparaître. De la singularité de chacun.e, aux échanges plus ou moins harmonieux, en passant par des récits curieux sur des chiens et des billets de banques qui tombent des fenêtres, les habitant.es (se) racontent. Leurs yeux se plissent lorsqu’ils se souviennent, et ça, même les micros peuvent l'entendre. Une réalisation de Jeanne Gougeau et Ophélie Bouffil, Les Microsondes. Photo : Ema Tytgat
6/2/202355 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Michel François à BOZAR – Style Congo au CIVA

L’artiste belge Michel François présente 40 ans de pratique à BOZAR jusqu’au 21 juillet. L’exposition "Contre nature" propose une œuvre d’art totale – extension de son atelier – avec d’anciennes pièces et de nouvelles créations réalisées spécialement pour l’occasion. Rencontre avec Michel François, Christophe Slagmuylder – le nouveau directeur général de l’institution bruxelloise – et Philippe Bertels, ancien gardien de salles et écrivain. Le CIVA propose l’exposition "Style Congo. Heritage & Heresy" jusqu’au 3 septembre. A l’époque, le Style Congo était un terme péjoratif pour désigner l’art nouveau. L’exposition explore les politiques de représentation et d’appropriation culturelles à travers des interventions artistiques et architecturales contemporaines en lien avec une série de documents d’archives. Elle met en lumière les marques de la colonisation dans la ville de Bruxelles et dans le paysage urbain congolais, et cherche à ouvrir le débat. Rencontre avec Nikolaus Hirsch, le directeur du CIVA, Sammy Baloji, artiste plasticien, Chrystel Mukeba, photographe et Johnny Leya, architecte. Réalisation : Fabrice Kada
6/1/202355 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

Un portrait du documentariste Nicolas Philibert - 3e partie

On retrouve cette semaine le 3e épisode de la série d’entretiens menés par Jean-Louis Dupont avec le documentariste Nicolas Philibert, qui évoque ici trois de ses films, ainsi que son travail de cinéaste. Son approche du sujet dans « Le monde des sourds », ses choix de cadrage dans « La moindre des choses » et dans « Nénette », ce portrait d’une doyenne orang-outang de la ménagerie du Jardin des Plantes de Paris, et son rapport autobiographique aux images. Son dernier film documentaire, ‘Sur l'Adamant’, a reçu l'Ours d'or à la Berlinale 2023 et sortira dans les salles belges ce 31 mai. Photo : Belga Images/AFP/Joël Saget
5/30/202352 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

Honneurs au gibier

Lorsqu’on retrouve sur le sol belge le premier corps de sanglier mort du virus de la Peste Porcine Africaine en 2018, la vie de Guy et des chasseurs de Breux change. Ce petit village français de 300 habitants collé à la frontière belge figure dans la « zone blanche ». Sur ce territoire, l’État français ordonne aux chasseurs locaux d’éradiquer la population de sangliers sauvages pour limiter les risques de propagation du virus. « On est passés de chasseurs à tueurs », regrette Guy. Du récit de ses cauchemars aux traques sans précédent mises en place contre les sangliers, Honneurs au gibier déploie une trame documentaire qui dévie par décrochements poétiques et sonores sur les notions de frontière, d’animalité, de prédation, de mort... Avec la voix de Janick Pierard Réalisation, écriture, montage et prise de son : Némo Camus, création musicale : Brice Agnès
5/29/202354 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Se jeter à l'eau

Elles ont 72, 80 ou même 85 ans et elles nagent pour le plaisir mais surtout pour préparer des compétitions. La natation est en effet l’un des seuls sports qui permet d’effectuer une longue carrière et jusqu’à plus de 100 ans. A chaque compétition, depuis trois ans, Mifa enregistre ses adversaires pour réaliser un petit film en hommage à son papa. Racontez-moi votre souvenir de première nage, vos premières émotions, où avez-vous appris à nager ?… Elles font revivre un lac, une rivière de leur enfance, une piscine, une mère ou un père passionnés de nage. Un documentaire de Charlotte Pouch, réalisé par Anna Szmuc pour Une Histoire particulière, France Culture Photo : Getty Images
5/26/202355 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : la collection Architecture de mai 2023

Le bureau Baumans-Deffet assure la transformation permanente et durable de l'environnement construit. Les architectes ont réhabilité l’ancienne Chaufferie de l’Université du Travail de Charleroi pour y accueillir le Centre de compétences du Design (IFAPME). Fabrice Kada visite les lieux en compagnie de Bernard Deffet. Christine Van Acker a rencontré Gérald Ledent, coauteur du livre ‘Brussels Housing - Atlas of Residential Building Types’, un large panorama de l’habitat et une histoire de l'architecture et du développement urbain de Bruxelles. Le Bauclub est un jeune bureau bruxellois lancé en 2020 par les architectes Kenley Dratwa et Arthur d’Aoust. Ils sont invités à participer au cycle de conférence 2023 « Across on Tour ». Ils expliquent à Fanny Lacrosse leur conception de la transformation en architecture.
5/25/202355 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Un atelier d’écriture, par Pascale Tison

« Elles sont 6. Six femmes qui se sont donné rendez-vous pour écrire sur des propositions que je leur tends. La parole est forte et d’une intensité que la durée courte sur une seule journée renforce peut-être. Elles lisent ensuite dans la singularité de leur voix et de leur écriture. Ensuite, je tisse ces échos de texte à texte pour donner la partition féminine d’une intériorité qui se livre. » Une réalisation de Pascale Tison, avec Vinciane Zech, Tatiana Gerkens, Edith Henry, Marie-Clotilde Roose, Laurence Taets, Marjorie Brunelle. Une initiative de Myriam Watthée-Delmotte pour l’asbl Lettres en voix, avec le soutien d’UCL Culture.
5/24/202348 minutes, 34 seconds
Episode Artwork

Un portrait du documentariste Nicolas Philibert - 2e partie

Nicolas Philibert s'inscrit dans la grande lignée des documentaristes français, avec notamment ‘Être et avoir’, ‘La Maison de la Radio’, ‘Retour en Normandie’ ou encore ‘De chaque instant’. Son dernier film documentaire, ‘Sur l'Adamant’, a reçu l'Ours d'or à la Berlinale 2023. L'Adamant est un centre de jour situé sur une péniche, quai de la Rapée à Paris, qui accueille des adultes souffrant de troubles psychiques. On y pratique la psychiatrie institutionnelle. Tournant le dos aux pratiques d'enfermement, cette approche s'appuie sur la dynamique de groupe et la relation entre soignants et soignés. Le film ‘Sur l’Adamant’ sortira en salles le 31 mai en Belgique. L’occasion, dans nos mardis des archives, de redécouvrir ce cinéaste à travers un Ciné-Récit en 4 épisodes signé Jean-Louis Dupont. Photo Belga Images /AFP/Joël Saget
5/23/202351 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Cassandre

Qui se souvient de Cassandre ? La prophétesse. La maudite. Celle qui entendait avant les autres les cris de la guerre. A l’heure où ne soufflait sur la plaine qu’un vent épais et silencieux. A l’heure où les villes n’existaient pas. A l'heure où il n’y avait que du sable. De la pierre. Et des Dieux. Raconter Cassandre aujourd'hui ? Parce qu’elle va où se niche la peur. Parce qu’elle rappelle la part évacuée. Parce qu’elle sait la destruction à venir. Parce qu’elle reste inécoutée. Cassandre, un texte de Catherine Pierloz, une réalisation de Carine Demange. Athanor production.
5/22/202352 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

Randonner en bord de vie

Loin des clichés, ce documentaire sonore donne la parole aux professionnel.les de santé, aux patient.es et à leurs familles, pour faire le portrait sensible d’un service où on parle de tout, sans tabous : de vie et de mort, d’amour, de violence et d’émotions intenses, de désirs et de projets, de la douleur et des moyens de la soulager. Ce faisant, il ouvre une fenêtre sur ces moments d’une rare intensité qui se déploient en bord de vie. Ce documentaire a été imaginé et produit par l'unité de soins palliatifs du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon. Réalisation : Céline Grillon Musique : Andreas Luf, Bettina Kee et Emma Avogadry Photo : Getty Images
5/19/202355 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

La voix de Louise (Bourgeois)

La voix de Louise commence avec la rencontre de Manon Prigent avec l’artiste Mâkhi Xenakis, qui lui révèle l’existence de nombreuses cassettes audio témoignant de sa relation avec Louise Bourgeois, la célèbre artiste naturalisée américaine et décédée en 2010. Mâkhi Xenakis a enregistré leurs échanges téléphoniques et leurs rendez-vous entre 1993 et 1996. Elles préparent à ce moment-là un livre ensemble. Trente ans plus tard, l’histoire de ce livre et ces archives témoignent des relations tissées par Louise Bourgeois avec les personnes qui l’entouraient.. Et l’on en vient à se demander : dans quelle mesure se sert-on de l’autre pour devenir artiste ? Qui dévore qui ? Qui libère qui ?
5/17/202358 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Entre deux mondes, fiction, Gerald Wang et Mali Valenberg

C’est une fiction écrite par Mali Van Valenberg et mise en onde par Gérald Wang qui plonge au cœur de la mort imminente et des états de conscience modifiés. Alors que le coeur est à l'arrêt, il semble que la conscience s'offre son propre voyage. Et les sens, étrangement en plein éveil, récoltent des informations incroyablement précises sur cet état d'entre deux mondes. Avec Franck Semelet, Pauline Epiney, Fred Mudry, Mali Vanvalenberg, Olivia Seigne et Tamara Semelet Musique : Christophe König - Bruitages : Caroline Ledoux - Prise de son : Gérald Wang et Jonathan Benquet Montage et mixage : Gérald Wang Une production de la compagnie Gaspard, avec le soutien de la Loterie Romande, Canton du Valais, Ville de Sion, Ferme Asile, Fondation Michalski, Bourgeoise de Sion, Fondation Juchum et la SSA . C’est Entre deux mondes
5/15/202358 minutes, 25 seconds
Episode Artwork

Les bassines de Sainte Soline par Jacques Lemaire

Le 25 mars 2023, plusieurs milliers de manifestant.es se sont rendus à la bassine de Sainte-Soline pour lutter contre l’accaparement de l’eau. Des milliers de manifestants, des milliers de CRS, l’affrontement a été d’une grande violence. Malgré cela, une grande ferveur solidaire a eu lieu durant ces trois jours de mobilisation. La continuité d’un soulèvement social et écologique plus grand. Une de Réalisation : Jacques Lemaire Guy Kaestler et Gérard Boinon s’interrogent sur le monde agricole aujourd’hui, sur ses folies, ses démesures et ses restrictions . A travers le commerce des semences, à travers les intrants chimiques, le monde paysan se voit ligoté et récupéré. Une proposition d'Yves Robic
5/12/20231 hour, 1 minute, 4 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Mères d’exil - Brussels Housing

Comment traduire l’exil dans l’art ? Et si c’est l’artiste lui-même, elle-même, qui vit l’exil ? Comment s’en servir pour raconter la séparation avec la terre natale, les causes du départ, les traversées ? Comment continuer à créer lorsque l’on est poussé dehors ? L’exposition Mères d’exil - Regards d’artistes multiplie les regards posés sur l’exil, grâce aux œuvres de trente artistes l’ayant vécu ou travaillant sur cette thématique. A voir à la La Cité Miroir, à Liège, jusqu’au 28 mai. Gérald Ledent et Alessandro Porotto ont publié récemment Brussels Housing - Atlas of Residential Building Types, aux éditions Birkhäuser. Un large panorama de l’habitat et une histoire de l'architecture et du développement urbain de Bruxelles. Réalisation Christine Van Acker
5/11/202356 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Ici le monde : Les Yésidis irakiens en Drôme, 2e partie

Des familles yésidies d’Irak vivent sur le territoire de la Drôme depuis 2015. Elles ont été contraintes de fuir leur pays suite aux massacres perpétués par Daech dans le Sinjar en 2014. Caroline Fontana nous livre un récit d’une magnifique humanité en actes, qui en passe par l’accueil, la marche dans les montagnes, une réflexion sur la religion yésidie et sur ce qu’est être Yésidi aujourd’hui en France. Une série Ici le Monde, par La bande sonore / Réalisation Caroline Fontana. Musique : Hussen Roto (chant, saz), Samuel Cattiau (chant), Michel Godard (serpent). Photo : Hussein, par Romain Rabier. A lire pour en savoir plus : 'Le collier de l’ange Paon. Enquête auprès des Ezidis de la Drôme', par Estelle Amy de la Brétèque, avec des photographies de Romain Rabier Publié par Le Cpa-Valence Romans Agglo, 2023.
5/10/20231 hour, 29 seconds
Episode Artwork

Vapeurs à Verviers

La centrale Intervapeur Verviers, construite en 1937, appartenait au groupe Electrabel. Elle était productrice de vapeur (jusqu'en octobre 2004) et d'électricité (jusqu'en 2001) pour la région de Verviers, pour assurer principalement les besoins de l'industrie lainière locale. Avec le déclin de cette industrie, le site s'est reconverti vers le chauffage domestique. Puis la vapeur a dû peu à peu céder la place au gaz naturel. Retour sur un passé révolu, avec Stéphane Dupont et Pascale Baidak, dans un reportage réalisé en 2000 pour La Quatrième Dimension. Photo : Jean Nizet, site Best of Verviers
5/9/202347 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

Fins du monde, épisode 2

Dans une rue, un tram, une forêt, une chambre. On fait chaque jour des choix, on prend des décisions motivées par notre environnement, notre personnalité… Mais parfois c’est juste un café renversé le matin, le flirt d’un été, ou un dimanche trop glacial. Ne t’est t-il jamais arrivé de penser à ce que serait ta vie si tu avais emprunté d’autres chemins ? Et si on te permettait de revenir en arrière ? De faire de ta vie ce qu’elle aurait dû être ? Au cours d’une même semaine, plusieurs personnes sont victimes d’un étrange phénomène. Elles sont abordées par des femmes et des hommes qui se présentent comme des mystérieux messagers et qui tentent de modifier le cours de leur existence. A toutes, il est proposé une vie meilleure en échange d’une seule condition : leur participation à une création artistique aux contours flous. Une fiction de Christophe Deleu et Marine Angé
5/8/20231 hour, 1 minute, 6 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Brognon-Rollin au Delta à Namur - La Chaufferie à Charleroi

Le duo d’artistes Brognon Rollin présente "The Land and the Unfolded Map" au Delta, le centre artistique et culturel de la Province de Namur, jusqu’au 11 juin. L’installation présente deux vidéos qui questionne la destinée des communautés amérindiennes à l’intérieur de la société états-unienne contemporaine. On y découvre des lignes de mains, un motif récurrent dans le travail du duo. Rencontre avec Stéphanie Rollin et David Brognon ainsi qu’avec deux représentants de l’association United American Indian Involvement : Hope Craig-Corlew et Joseph Quintana. Le bureau Baumans-Deffet assure la transformation permanente et durable de l'environnement construit. Les architectes ont réhabilité l’ancienne Chaufferie de l’Université du Travail de Charleroi pour y accueillir le Centre de compétences du Design (IFAPME). Visite des lieux en compagnie de Bernard Deffet. Réalisation : Fabrice Kada
5/4/202348 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

Ici le monde : Les Yésidis irakiens en Drôme, 1e partie

Des familles yésidies d’Irak vivent sur le territoire de la Drôme depuis 2015. Elles ont été contraintes de fuir leur pays suite aux massacres perpétués par Daech dans le Sinjar en 2014. Des associations d’habitants ont accompagné leur installation. Des liens se sont tissés. Sultana, Hussein, Shahab racontent leur arrivée et leur découverte de la langue et de la culture française. Mireille et Claude évoquent leur sensibilité au sort des réfugiés et leur engagement pour une hospitalité sur un territoire rural historiquement marqué par une tradition d’accueil de migrants. Une série proposée par La bande sonore / Réalisation Caroline Fontana. Musique : Hussen Roto (chant, saz), Samuel Cattiau (chant), Michel Godard (serpent) Photo : Sultana, par Romain Rabier. A lire pour en savoir plus : 'Le collier de l’ange Paon. Enquête auprès des Ezidis de la Drôme', par Estelle Amy de la Brétèque, avec des photographies de Romain Rabier Publié par Le Cpa-Valence Romans Agglo, 2023.
5/3/202356 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

Simon Gronowski et Koenraad Tinel

Simon est l’enfant du 20e convoi. Il y a tout juste 80 ans, le 19 avril 1943, un train en partance pour Auschwitz est arrêté par trois hommes à l’aide d’une lampe tempête. Haut fait de la résistance belge, aucun autre train n’a été stoppé en Europe de cette manière. Du train sort un enfant, il se nomme Simon Gronowski. Simon Gronowski, quand il commence à témoigner, va rencontrer l'artiste flamand Koenraad Tinel, sculpteur, dessinateur, illustrateur, ils feront un livre ensemble "Enfin libérés, ni victime ni coupable". Ce livre scelle leur amitié. Koenraad est le fils d'un Flamand nazi, la famille doit fuir la Belgique vers l'Allemagne à la libération. Réalisation Pascale Tison Photo : Belga Image / Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
5/2/202356 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Fins du monde, épiosde 1 par Marine Angé et Christophe Deleu

Fins du monde, première partie La création en danger Par Marine Angé et Christophe Deleu Dans une rue, un tram, une forêt, une chambre. On fait chaque jour des choix, on prend des décisions motivées par notre environnement, notre personnalité… Mais parfois c’est juste un café renversé le matin, le flirt d’un été, ou un dimanche trop glacial. Ne t’est t-il jamais arrivé de penser à ce que serait ta vie si tu avais emprunté d’autres chemins ? Et si on on te permettait de revenir en arrière ? De faire de ta vie ce qu’elle aurait dû être ? Vous allez écouter Fins du monde... Au cours d’une même semaine, plusieurs personnes sont victimes d’un étrange phénomène. Elles sont abordées par des femmes et des hommes qui se présentent comme des mystérieux messagers et qui tentent, par un discours très persuasif, de modifier le cours de leur existence. A toutes, il est proposé une vie meilleure en échange d’une seule condition : leur participation à une création artistique aux contours flous. Leur avertissement était très clair : si cette création n’avait pas lieu, c’en était fini de toutes les créations artistiques à jamais. Comme si l’existence de nos mondes imaginaires ne tenait qu’à un fil. Avec : Marine Angé, Valerie-Ann Harrington, Maya Boquet, Clémence Bucher, Estelle Burckel, Suzan Celik, Camille Dagen, Anne-J. Delerue, Christophe Deleu, Raphaël Distler, Virginie Hornn, Luc Hurlimann, Sarah Masalme, Alexandre Mascarello, Aldo Milan, Hélène Morelli, Annette Parmentier, Vincent Pellerin, Sandrine Scheller, et Danaë Vinay. Mixage : Vincent Venet
5/1/202356 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

Fins du monde, épisode 1, par Marine Angé et Christophe Deleu

Fins du monde, c’est une série réalisée et écrite par Christophe Deleu et Marine Angé. Et si le monde était un théâtre? Et si les autres en savaient bien davantage sur nous et nos désirs enfouis? Des histoires courtes qui pourraient chambouler notre vie… C’est la fin du monde ! Mixage, création sonore: Vincent Venet
5/1/202356 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

Retour à Dhaka / Hors saison

Shatti et Sritti, deux sœurs, ont grandi à Dhaka au Bangladesh. Il y a 10 ans, Manon Mottard les rencontre dans le cadre de son mémoire en anthropologie. Depuis, elle a cette intarissable question en tête : que sont-elles devenues ? Un jour, elle décide de les retrouver et s’envole à Dhaka. Étape inévitable dans la vie des jeunes bangladeshies, le mariage occupe toutes les conversations. A travers les histoires de Shatti et Sritti, ce documentaire sonore aborde les fondements et les enjeux de cette pratique sociale, culturelle et religieuse. Une réalisation de Manon Mottard. Pour suivre : Hors saison Qu’est-ce que les lieux racontent quand on les écoute ? Sophie Berger nous emmène faire un tout à l’Île aux Moines, dans le Morbihan. Une production Le Grain des choses, la revue sonore.
4/28/202352 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Habiter par David Christoffel

La musique peut toujours prendre les sons de la nature; elle le fait depuis les orages de Beethoven et les rossignols de Vivaldi. Elle le fait plaisir mais pourquoi pas par malice ou par inadvertance. Si bien que la reprise de sons de la nature ne suffit pas à dire d’une musique qu’elle est écologique. Un nouveau mot pour la musique. D’autant que depuis qu’on se soucie d’associer nos questions d’environnement à l’art des sons, on ne se satisfait plus vraiment de les limiter aux seuls sons de la musique. Dans cette réalisation Métaclassique, David Christoffel nous propose les réflexions de l’éco-musicologue Antoine Freychet, celles de Makis Solomos et les retours d’enquête poétique de Clara Breteau. Mais comme nos considérations musicales pourraient alors changer de voix au fil de l’émission, nous aurons aussi la visite d’un chien, parce qu’il est journaliste musical et parce qu’il s’appelle encore très distinctement Antoine Couder. Habiter : une émission produite et réalisée par David Christoffel.
4/26/20231 hour, 3 minutes, 2 seconds
Episode Artwork

Simon Gronowski, l'enfant du vingtième convoi

Il y a 80 ans, le 19 avril 1943, le vingtième convoi en partance pour le camp d'extermination d'Auschwitz était arrêté par trois hommes, Youra Livchtiz, Jean Franklemon et Robert Maistriaux, armé d'une unique lampe tempête à Boortmeerbeek.Ils eurent le temps d'ouvrir des wagons; parmi ceux qui sautent du train, un enfant, Simon Gronowski. Il témoigne aujourd'hui âgé de 91 ans. réalisation: Pascale Tison
4/25/20231 hour, 9 seconds
Episode Artwork

Lionel Duroy : ‘Disparaître’, 2e partie

Lionel Duroy entreprend un long voyage vers l’Est dans 'Disparaître', publié chez Mialet-Barrault. À l'âge où il est d'usage d'envisager un repos bien mérité, Lionel Duroy a choisi d'enfourcher son vélo car pour lui l’écriture et le vélo sont apparentés… Il va vers ces endroits qui l'ont toujours fasciné : la Roumanie, la Moldavie, la Transnistrie... et surtout Stalingrad, aujourd’hui Volgograd jusqu’où il n’ira pas. C’est une formidable fuite en littérature avec des écrivains qui ont relaté le pire, comme Vassili Grossmann dans Vie et destin, consacré à la bataille de Stalingrad, où il fut correspondant de guerre. C’est aussi un voyage sur le fantasme éperdu de Tolstoï de s’enfuir de chez lui avec sa fille et son docteur pour mourir dans une gare. Lionel Duroy a l'idée de rouler sans autre projet que de jouir du plaisir d'exister, jusqu'à s'épuiser, pour finalement passer seul et sans cérémonie de l'autre côté. Disparaître. Il l'a tenté, mais la vie est un roman qu'il a fini par écrire. Réalisation Pascale Tison
4/24/202349 minutes, 2 seconds
Episode Artwork

Sillon, un poème radiophonique de Jean-Guy Coulange, deuxième partie

Le narrateur est dans son petit appartement, face à la mer à Saint-Malo. Sur Le Sillon. Il désirait cela depuis longtemps : être ici, face à la mer et se lever tôt. C’est ce qu’il va raconter. Il est six heures du matin. Il écoute. Il regarde. Est-il enfermé ? Confiné ? Derrière la grande fenêtre la lumière, les strates, le lointain. Et il y a les personnages-silhouettes. Le narrateur les observe. Peu à peu ils entrent dans la pièce, la pièce de l’appartement et la pièce radiophonique, comme les promeneurs, les joggers, les surfeurs, comme le sable et les rochers. Ecriture, enregistrement, composition et réalisation Jean-Guy Coulange. Deuxième partie avec un entretien de l'auteur
4/21/20231 hour, 42 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Syllogomanie, de Dimitri Michaux/Coarchi, habitat collectif

Fanny Lacrosse rencontre le jeune photographe Dimitri Michaux au Musée de la Photographie de Charleroi pour parler de sa série ‘Syllogomanie’. Une exposition poignante de vérité dont les images lèvent le voile sur le trouble de l’accumulation compulsive. Une première exposition en solo aux cimaises de la Galerie du Soir, espace du musée consacré à la découverte de nouveaux auteurs de talents. Cap ensuite sur l’ancien monastère des pères passionnistes de Wezembeek-Oppem, où Fanny Lacrosse rencontre l’architecte Christophe De Nys, cofondateur du bureau Twyce Architects. Ensemble, ils découvrent ce lieu que leur bureau, sous le label Coarchi, reconvertit en habitat collectif et participatif. Une aventure à haute valeur humaine et architecturale.
4/20/202355 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Stanley Kubrick, l'humain trop humain

Né en 1928 à New York, Stanley Kubrick s'est replié au nord de Londres, des années 60 à sa mort, en homme/cinéaste libre, audacieux et controversé. "Perfectionniste", "misanthrope", "secret", ces clichés à l'emporte-pièce lui collent encore à la peau. Pourtant, Stanley s’ouvre sans cesse aux autres et dissèque avec passion à la fois notre société et notre inconscient : guerre et lâcheté, puritanisme et désir, éducation et pulsion, argent et amour, bonheur et aliénation, démocratie et hiérarchie. Au-delà des controverses qu’il suscite (la censure de ses Sentiers de la Gloire, le scandale de sa sulfureuse Lolita, le détournement du nucléaire en pleine guerre froide de son Docteur Folamour, la violence graphique de son Orange Mécanique) et de son sens inné du spectaculaire (Spartacus, 2001 l'Odyssée de l'espace, Shining), Kubrick était avant tout un mélomane et danseur invétéré, un ingénieur de l’intime, un grand timide engagé, une machine de sensibilité. Un documentaire d'Alexandre Vuillaume-Tylski, réalisé par Ghislaine David. Photo : Silver Screen CollectionGetty Images
4/19/202355 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Raoul Servais, pionnier du cinéma d'animation

On l’appelait Le magicien d’Ostende. Raoul Servais, réalisateur de cinéma d’animation, nous a quittés à 94 ans. Il a remporté des dizaines de prix internationaux, dont une Palme d’Or à Cannes en 1979 pour Harpya, et a fondé la première école de dessin animé d’Europe. Mais son grand film, un long métrage d’animation, c’est Taxandria, sorti en 1994. Raoul Servais est un fabuleux créateur d’imaginaires, qui a rendu hommage, dans son film Pegasus, à l’expressionnisme flamand de l’école de Laethem-Saint-Martin : le vieux maréchal-ferrant a les traits anguleux des paysans dans les tableaux de Constant Permeke. Ce n’est pas un hasard si le Mu. ZEE d’Ostende consacre une aile permanente à l’œuvre de Raoul Servais, aux côtés d’Ensor et de Spilliaert. A la station de métro Houba-Brugmann, à Bruxelles, on peut voir l’empreinte de Raoul Servais, à travers quinze tableaux qui mêlent animation et peinture. Une exposition organisée en 2022 au musée BELvue présentait l’homme et l’œuvre, sa relation à la ville d’Ostende et à ses peintres, ses processus de création et ses thématiques. Christine Van Acker avait visité cette expo et rencontré Raoul Servais. En 1994, Nicole Debarre rencontrait Raoul Servais à propos de Taxandria. Photo : BelgaImage
4/18/20231 hour, 2 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Lionel Duroy : ‘Disparaître’, 1e partie

Lionel Duroy entreprend un long voyage vers l’Est dans 'Disparaître', publié chez Mialet-Barrault. À l'âge où il est d'usage d'envisager un repos bien mérité, Lionel Duroy a choisi d'enfourcher son vélo car pour lui l’écriture et le vélo sont apparentés… Il va vers ces endroits qui l'ont toujours fasciné : la Roumanie, la Moldavie, la Transnistrie... et surtout Stalingrad, aujourd’hui Volgograd jusqu’où il n’ira pas. C’est une formidable fuite en littérature avec des écrivains qui ont relaté le pire, comme Vassili Grossmann dans Vie et destin, consacré à la bataille de Stalingrad, où il fut correspondant de guerre. C’est aussi un voyage sur le fantasme éperdu de Tolstoï de s’enfuir de chez lui avec sa fille et son docteur pour mourir dans une gare. Lionel Duroy a l'idée de rouler sans autre projet que de jouir du plaisir d'exister, jusqu'à s'épuiser, pour finalement passer seul et sans cérémonie de l'autre côté. Disparaître. Il l'a tenté, mais la vie est un roman qu'il a fini par écrire. Réalisation Pascale Tison
4/17/202350 minutes, 56 seconds
Episode Artwork

Sillon, un poème radiophonique de Jean-Guy Coulange, première partie

Le narrateur est dans son petit appartement, face à la mer à Saint-Malo. Sur Le Sillon. Il désirait cela depuis longtemps : être ici, face à la mer et se lever tôt. C’est ce qu’il va raconter. Il est six heures du matin. Il écoute. Il regarde. Est-il enfermé ? Confiné ? Derrière la grande fenêtre la lumière, les strates, le lointain. Et il y a les personnages-silhouettes. Le narrateur les observe. Peu à peu ils entrent dans la pièce, la pièce de l’appartement et la pièce radiophonique, comme les promeneurs, les joggers, les surfeurs, comme le sable et les rochers. Ecriture, enregistrement, composition et réalisation Jean-Guy Coulange.
4/14/202359 minutes, 1 second
Episode Artwork

Façons de Voir : Gabriel Belgeonne et Thierry Lenoir à Thuin/ Habitats légers collectifs à Tintigny

Au musée de l'imprimerie de Thuin, Gabriel Belgeonne et Thierry Lenoir exposent, parmi leurs œuvres, une sélection d’estampes qui ont en commun d’avoir été imprimées exclusivement au départ de bois gravés ou de linos. Portés par une impérieuse nécessité de créer, l’un et l’autre ont développé un langage personnel fort, immédiatement identifiable, où le noir et le blanc, le positif et le négatif, se déclinent en de multiples possibles. Benoît Piedbœuf, bourgmestre de Tintigny, a assisté à la croissance démographique et à l’explosion du coût de l’immobilier dans sa commune. Il a décidé de dédier un terrain de quatre ares, propriété de la commune, à l’accueil d’habitations légères. Huit à 15 tiny houses, yourtes ou cabanes sont attendues dès cet été. Benoît Piedbœuf en est convaincu : «L’habitat léger est une solution pour l’avenir.» Réalisation Christine Van Acker
4/13/202355 minutes, 49 seconds
Episode Artwork

Poésie, avec Jacques Darras et Martine De Clercq

Jacques Darras, poète des fleuves et des rivières, originaire du Nord de la France qu'il porte dans son nom était présent à la foire du livre avec deux nouveaux recueils. L’occasion d’évoquer sa passion pour la Belgique même si parfois il l’appelle « l’hémiblégique »comme s’il s’agissait d’une maladie honteuse. Erudit du Nord, poète du concret attentif aux signes, ce spécialiste de Verhaeren fait l’éloge de l’eau, de sa source à l’embouchure, figure du mouvement et du vivant. Avec Martine Declercq, ils publient une anthologie de la poésie anglaise chez Gallimard sous le nom « L’île rebelle ».
4/13/20231 hour, 5 seconds
Episode Artwork

Misia Sert, égérie du Tout-Paris, 5e épisode

A Montmartre, c’est l’effervescence. Le quartier est devenu le village des peintres. L’atelier de Pablo Picasso se trouve dans un étrange bâtiment à Montmartre. Max Jacob l'a appelé le Bateau-Lavoir. Misia rencontre un magnat de la presse qui va devenir son deuxième mari, Alfred Edwards. Mais c’est le troisième qui sera son grand amour, José Maria Sert , peintre monumental qui va lui donner le nom sous lequel nous la connaissons aujourd’hui. C'est le cinquième épisode de la série écrite par Axelle Thiry et interprétée par Thierry Hellin et Stéphanie Blanchoud
4/11/202358 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Magma Matters, par Clarice Calvo-Pinsolle et Léa Roger

L’endométriose est une maladie encore méconnue, mais qui touche énormément de femmes. Ce documentaire sincère et direct vise à repositionner cette maladie au cœur d’une perspective globale, dans son rapport au vivant. Il donne la parole, sans tabou ni déterminisme, à des personnes qui évoquent ce qui se tisse dans leur intimité, mais aussi à des thérapeutes et spécialistes. Un documentaire de Clarice Calvo-Pinsolle et Léa Roger, soutenu par l’acsr, le FACR, Phonurgia Nova et Studio Euphonia
4/10/202359 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Pleins feux sur le phare de Tévennec

L’Enfer, c’est comme ça qu’on appelle les phares en pleine mer. Pour rejoindre le phare de Tévennec, il faut compter une heure de traversée depuis le continent ou une demi-heure depuis l’île de Sein. Quand on « embarque » à bord du rocher de granit on dirait qu’on met un pied sur un navire échoué. Les vagues peuvent atteindre 30 mètres de haut. On se sent seul. Face à la mer. Donc face à soi-même. Depuis qu’il a été automatisé en 1910, peu de personnes ont fait le voyage. Marc Pointud a créé la Société Nationale de sauvegarde des phares et balises en 2002 pour venir au secours notamment de cette « maison-feu » laissée à l’abandon. En 2016, il y a séjourné 69 jours. Il nous raconte son expérience et la légende de l’Ankou marin, qui, avec sa barque, fait passer les âmes des nombreux marins morts en mer. Pleins feux sur le phare de Tévennec, un documentaire de Michel Pomarède, réalisé par François Teste, pour Une Histoire Particulière de France Culture. Avec Marc Pointud, Jef, Yvon Hervéou, Henri Chevert. Archive INA : Ani Lauzzana. Photo François Teste
4/7/202358 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : Jean-Pierre Ransonnet, Laurie Charles et l'Observatoire de Cointe

Jean-Pierre Ransonnet (né en 1944) est surtout connu pour sa peinture. Le BPS22 à Charleroi présente avec "l’ lieux et liens", jusqu’au 23 avril, un volet méconnu de sa production : des œuvres des années 70 qui explorent d’autres médiums comme la photographie, le dessin et l’écriture. L’artiste prend pour décor les lieux de son enfance : le petit village de Lierneux dans les Ardennes – non loin de la Baraque de Fraiture – avec ses rues, ses forêts, ses champs, son terrain de football ou sa pierre de la Falhotte, évoquée au cœur même de l’exposition. Jean-Pierre Ransonnet propose une réflexion sur les liens, le temps et la mémoire. Également au musée ces jours-ci : une exposition de Jean-Pierre Point et un aperçu des acquisitions récentes du musée. Art Brussels, la foire d’art contemporain, se tient du 20 au 23 avril à Brussels Expo. Laurie Charles a été sélectionnée pour présenter son projet "The Violet Wallpaper" sur le stand de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle travaille avec la curatrice Zeynep Kubat sur cette installation colorée et engagée, inspirée par une nouvelle de Charlotte Perkins Gilman. L’Observatoire de Cointe a été mis en vente par la Région wallonne. La mobilisation s’organise à Liège pour que ce lieu patrimonial reste dans le giron public et pour qu’il retrouve sa vocation scientifique et pédagogique. Réalisation : Fabrice Kada
4/6/202355 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

‘Marolles, la cour des chats’ de Véronique Bergen, 2e partie

Les Marolles offrent le corps d'un grand blessé mais surtout celui d'un grand vivant. De tout temps, l'enjeu a été politique. Démolir les Marolles, c'est, comme avec Haussmann à Paris, imposer l'ordre, discipliner le chaos, dompter l'anarchie, étouffer les émeutes, faire rentrer les esprits libres dans le moule imposé. Ainsi s’exprime Véronique Bergen dans son livre, essai poétique, ‘Marolles, la cour des chats’, publié au CFC Editions. L’occasion de plonger dans nos archives à la recherche du son particulier des Marolles, avec notamment une visite du quartier en compagnie de Richard Kalisz et Bella Swiatlowski qui a initié la pose des pavés de mémoire à Bruxelles, après un voyage à Berlin. Réalisation Pascale Tison
4/5/20231 hour, 3 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

Misia Sert, égérie du Tout-Paris, 4e épisode

Misia mène une vie agréable à Paris. Elle est entourée d’artistes qu’elle aime. Elle va dans les cafés, où Erik Satie fait parfois résonner des notes irisées sur le silence. On la voit partout ! Toulouse-Lautrec adore sortir son crayon pour croquer Misia quand elle est au concert ou au théâtre. Le feuilleton Misia Sert est écrit par Axelle Thiry et interprété par Thierry Hellin et Stephanie Blanchoud.
4/4/202358 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Ne pleure pas, par Isabelle Sainte-Rose

Isabelle Sainte-Rose se passionne pour le livre « C’est pour ton bien », d’Alice Miller. Un livre écrit en 1980 qui parle des racines de la violence dans l’éducation des enfants et fait le constat de la présence de 17 principes de pédagogie noire. Isabelle décide de voir si et comment ces principes résonnent chez des personnes qu’elle connaît. Comment les personnes adultes vivent-elles avec la maltraitance qu’elles ont subie ? Est-ce que la maltraitance se transmet ? Pendant le tournage du documentaire, la mère d’Isabelle meurt. Cela va faire resurgir l’histoire personnelle de sa famille. Les émotions s’entrechoquent. Un documentaire complexe autour de la maltraitance des enfants, signé Isabelle Sainte-Rose Production: Halolalune Illustration : Ivonne Gargano
4/3/20231 hour, 1 minute, 4 seconds
Episode Artwork

Les semeurs du changement : Olivier, habiter sa vie/ Les courts lettrages

Au coin de la rue, il y a des gens qui sèment le changement dont le monde a besoin. Ils bifurquent des chemins tout tracés, recalibrent leurs priorités, habitent le temps au lieu de lui courir après. Les Semeurs du changement, ce sont des rencontres avec des gens qui nous montrent qu’il est toujours possible de faire un pas de côté pour s’inventer une autre manière de vivre. Des sources d’inspiration qui ne font pas la une, que Sarah Roubato choisit et déplie. Sarah Roubato écrit, rencontre, enregistre. On écoute une rencontre avec Olivier, paysan dans les Pyrénées. Et pour suivre, ‘Les courts lettrages’, des textes que Sarah Roubato lit, enregistre et met en ondes.
3/31/202351 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir : la collection Architecture de mars 2023

On entame la collection Architecture de mars avec la deuxième partie du portrait de l’architecte Freddy Gallez (photo) par Christine Van Acker. Parmi ses réalisations fortes, il y a la Résidence du soleil, à Nimy, l’Hôtel des Finances et le tri postal, à Ath, ou encore la Poste de Lessines. Réputé pour ses maquettes, l’artiste congolais Bodys Isek Kingelez a développé une œuvre singulière à l'époque de la décolonisation de l'Afrique. Une œuvre à découvrir pour le moment avec l’exposition STYLE CONGO, au CIVA. Décryptage avec Fabrice Kada et l’historienne de l’art Sandrine Colard. L'exposition Ce qu'habiter veut dire, organisée par l'Institut Culturel d'Architecture Wallonie-Bruxelles, rassemble des histoires d'architecture autour de la question, à travers des maquettes, des interviews, des collages et des réflexions. Une proposition d’ Yves Robic.
3/30/202355 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

‘Marolles, la cour des chats’ de Véronique Bergen, 1e partie

Les Marolles offrent le corps d'un grand blessé mais surtout celui d'un grand vivant. De tout temps, l'enjeu a été politique. Démolir les Marolles, c'est, comme avec Haussmann à Paris, imposer l'ordre, discipliner le chaos, dompter l'anarchie, étouffer les émeutes, faire rentrer les esprits libres dans le moule imposé. Ainsi s’exprime Véronique Bergen dans son livre, essai poétique, ‘Marolles, la cour des chats’, publié au CFC Editions. L’occasion de plonger dans nos archives à la recherche du son particulier des Marolles : marché aux puces, église des Minimes avec Richard Kalisz, visite des pavés de mémoire, archives de la bataille des Marolles, avec Jacques Van Der Biest,… Réalisation Pascale Tison et Jellissa Nawasadio
3/29/202358 minutes, 34 seconds
Episode Artwork

Misia Sert, égérie du Tout-Paris, 3e épisode

Misia n’a pas encore vingt ans quand elle se lance à la conquête de Paris. Elle brille de tous ses feux dans le monde des artistes et des fêtards de la capitale française. Misia et Thadée natanson transforment la Revue blanche en une publication de premier plan. Elle ouvre ses pages à toutes les nouvelles tendances artistiques. Elle promeut les peintres nabis, les néo-impressionnistes et l'Art nouveau. Elle anticipe le fauvisme et le futurisme. Elle célèbre aussi l’humour et l’esprit de fête. Misia et Thadée aiment également faire salon à Paris, rue Saint-Florentin. Misia est la reine de ce petit monde d'artistes, de révoltés et de poètes. Et elle les inspire… C’est le troisième épisode de cette série sur Misia écrite par Axelle Thiry et interprétée par Thierry Hellin et Stephanie Blanchoud
3/28/202359 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Les gardiennes du temple, de Benoît Bories et Aurélien Caillaux

"Les gardiennes du temple" de Benoît Bories et Aurélien Caillaux, une coproduction Florida (Agen)/Théâtre des Quatre Saisons (Gradignan)/les Voix de Traverse (Toulouse)/Faïdos Sonore (Toulouse), vient d’être nominée aux New York Radio Awards 2023 dans la catégorie Best Sound. Un documentaire qui donne la parole à d'anciens résidents du Centre Français d’Indochine de Sainte-Livrade, créé en 1956, qui se sont construits dans les conditions particulières de ce camp d’internement. Photo : Joseph Gobin
3/27/202358 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Babioles et trésors, de Christine Van Acker

Des sabots de bois, une valise, un baromètre holostérique, un panier à chats… Que peut bien raconter pareil assemblage hétéroclite ? Ces objets ont appartenu, respectivement, à Marie Gevers, à Henri Michaux, à André-Marcel Adamek et à Jacqueline Harpman. A Arlon, jusqu'au 14 mai, l'exposition 'Babioles et trésors : la face cachée de la littérature belge' vous permettra de les découvrir ou de les retrouver. Saviez-vous que l’unique Prix Nobel de Littérature que la Belgique ait connu, Maurice Maeterlinck, souffrait d’asthme ? Une machine d’assistance respiratoire, en regard d’extraits choisis de ses textes, permettra au visiteur d’en ressentir le rythme, voire le souffle, avec une acuité renouvelée. Une chaise pliante en bois, signée et dédicacée au feutre noir par la romancière Amélie Nothomb à l'occasion de la Foire du Livre de Bruxelles à Tour et Taxis, en mars 2005, témoignera du côté pop star de l’écrivaine, évoquant les longues files de lecteurs et lectrices en quête d’une dédicace. L’authentique siège curule en chêne sculpté sur lequel il écrivait nous donnera l’éphémère impression de pénétrer l’intimité du bureau de Thomas Owen, et de là peut-être l’envie de sortir son œuvre (pas si noire que cela) d’un injuste purgatoire. Ces babioles constituent des trésors cachés et offrent un accès aussi singulier que ludique à notre littérature. Issus des collections des Archives et Musée de la Littérature, les objets sont les témoins d’une époque et portent également la trace de leur propriétaire, ce qui les rend uniques. Ils dialogueront avec des textes choisis pour découvrir ou redécouvrir nos écrivains nationaux.
3/24/202358 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Façons de Voir - Quand le peu importe / Ce qu’habiter veut dire

Quand le peu importe est le titre de la 2ème Biennale de la Photographie de Molenbeek Saint-Jean. Ce qu’habiter veut dire est la nouvelle exposition organisée par l’Institut Culturel d’Architecture Wallonie Bruxelles. Le titre de la première sonne comme une éthique de l’attention… que l’on sent à l’œuvre dans le travail que développe l’Institut Culturel d’Architecture depuis sa création. Il y a donc une évidence à lier cette semaine ces deux évènements qui semblent dialoguer et dont les sensibilités respectives nous parlent d’un même rapport au monde… Réalisation Yves Robic Photo : Philippe Herbet/ICA
3/23/202354 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

Abrutir, par David Christoffel

Sous le verbe Abrutir, David Christoffel analyse les figures des domestiques dans l’opéra et l’opérette. La domestique est une déracinée, elle adopte le code bourgeois avec d’autant plus de force qu’elle fuit la terre et ses origines. Elle devient du code des maitres le suppôt le plus convaincu. C’est le cas de Bécassine qui pousse l’assimilation jusqu’à la caricature, en restant admiratrice de la classe des puissants. Ce sentiment qu’a Bécassine de faire partie d’une classe privilégiée est une survivance de l‘époque où l’aristocratie déploie et entretient une maisonnée de serviteurs. Mais alors d’où vient que les bonnes soient représentées par les maîtres sous des traits aussi abrutis ? La chose est évidente dans Bécassine mais aussi dans des romans, dans des opéras et des opérettes du dix-neuvième siècle. Au conservatoire de Paris, Emmanuelle Cordoliani travaille les représentations des domestiques à l’opéra, dans un projet intitulé 'La bonne cause'. L’occasion pour David Christoffel d’enquêter sur les procédés d’abrutissement des domestiques dans les romans et sur les scènes d’opéra mais aussi dans la vraie vie. Cap sur les élèves en art vocal au Conservatoire de Paris, en répétition avec Emmanuelle Cordolinani. Enquête aussi auprès des historiens Jean-Claude Yon et Pierre Girault, auprès d'Alizée Delepierre, sociologue, et d'Alice de Charentenay, docteure en lettres. Photo : Getty Images
3/22/20231 hour, 50 seconds
Episode Artwork

Misia Sert, l'égérie du Tout-Paris, épisode 2

Misia Sert apprend le piano presque d’instinct. Elle connaît ses notes avant l’alphabet. Un jour, la petite fille suscite l’admiration de Franz Liszt. L’enfant grandit. Sa situation change avec le remariage de son père. Suite à des conflits avec sa belle-mère, elle se retrouve en pension dans un couvent à Paris. Seul point lumineux de la semaine, la leçon de piano chez Gabriel Fauré. Il donne à Misia une connaissance du piano si profonde qu’elle en tirera de grandes joies pendant sa vie entière. Il lui prédit une belle carrière. Suite à un différend avec sa belle-mère, Misia fugue… jusqu’à Londres. Plus tard, elle devient la femme d’un jeune éditeur plein d'avenir : Thadée Natanson, l’un des fondateurs de la Revue blanche où vont écrire aussi Marcel Proust et Léon Blum. Un feuilleton d’Axelle Thiry Avec Thierry Hellin et Stéphanie Blanchoud
3/21/202358 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

C’était le temps des fleurs, deuxième épisode

C’était le temps des fleurs, c’est une proposition de Lena Burger et Lou Colpé, produite par l’Intime Festival, qui interroge la place des objets et des effets personnels quand on vit dans une institution. A quelles conditions peut-on vivre quelque part ? Et qu’est-ce qu’on y emporte ? La réalisation s’ancre dans trois groupes d’habitants d’institutions namuroises – la maison de repos Le Grand Pré à Wépion, l’hôpital psychiatrique Le Beau Vallon, le foyer pour enfants L’Horizon- asbl Le Point Virgule à Bois-de-Villers. Les enfants viennent rencontrer les personnes âgées. Allers et retours et visite des chambres. Episode 2 : ‘On a tous nos petites manies’, dans 3 unités de l’hôpital psychiatrique. Photo Pixabay
3/20/202357 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

Faire route - Le Raid Paris-Kaboul-Paris

La route de Kaboul… terrain qu’ont foulé de nombreux explorateurs et exploratrices, découverte d’un certain Orient, émerveillement, fantasme. C’est la route qu’avaient prise Ella Maillart et Anne-Marie Schwarzenbach en 1939, au volant d’une Ford. 31 ans plus tard, c’est près d’un millier de jeunes qui feront ce même trajet. m et c’est Citroën et Total qui, dans une grosse campagne de marketing, organisent le Raid Paris-Kaboul-Paris. Parmi les participants, quelques Suisses, dont Pierre Conne. Sa fille, Julie Henoch, part sur les traces de la mémoire de son père, plonge dans les archives et retrouve notamment son co-équipier de l'époque, Ernest, qui lui permet de comprendre l’histoire de ces jeunes en soif d’aventures et de compétitions, et combien une telle aventure, à l'origine de récits fondateurs, façonne une vie. Faire route, un documentaire du Julie Henoch, dans une production du labo de la RTS. Avec les voix de Ernest Imhof, Philippe Galay, Albert Blanc et Pierre Conne. Photo via Julie Henoch
3/17/202357 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Céline Delbecq : Les stèles de Tournai et Quaregnon

Une stèle à la mémoire des femmes victimes de féminicide vient d’être inaugurée à Quaregnon, ce 9 mars, après une précédente inaugurée à Tournai en septembre 2021. A l’origine de la construction de cette stèle, il y a l’auteure et comédienne Céline Delbecq et la Compagnie de la Bête Noire. L'idée a surgi pendant la pandémie de Covid-19, alors que le confinement favorisait et augmentait les violences conjugales et intrafamiliales : comment continuer à nous emparer de l’espace public pour nommer ces violences et les sortir du silence ? Rencontre avec Céline Delbecq, autour de ses textes ‘Les yeux noirs’ et ‘Cinglée’. Réalisation Pascale Tison Photo : RTBF Les Grenades
3/15/202358 minutes
Episode Artwork

C’était le temps des fleurs - Premier épisode

Une proposition de Lena Burger et Lou Colpé, produite par l’Intime Festival. Lena Burger interroge la place des objets et des effets personnels quand on vit dans une institution. A quelles conditions peut-on vivre quelque part ? Et qu’est-ce qu’on y emporte ? La réalisation s’ancre dans trois groupes d’habitants d’institutions namuroises – la maison de repos Le Grand Pré à Wépion, l’hôpital psychiatrique Le Beau Vallon, le foyer pour enfants L’Horizon- asbl Le Point Virgule à Bois-de-Villers. Les enfants viennent rencontrer les personnes âgées. Allers et retours et visite des chambres. Episode 1 : Radiocassettes et cartes Pokemon, à la maison de repos et au foyer pour enfants. Photo Pixabay
3/12/202350 minutes, 56 seconds