Winamp Logo
Les Équilibristes Cover
Les Équilibristes Profile

Les Équilibristes

French, Finance, 1 season, 141 episodes, 4 days, 11 hours, 24 minutes
About
Choisir tout, faire rimer ambition professionnelle et personnelle, prendre du temps pour soi, ne rien sacrifier.  Bienvenue dans Les Équilibristes, le podcast qui invente de nouvelles façons d’intégrer toutes les facettes de la vie, le plus harmonieusement et sereinement possible, pour œuvrer à l’égalité femmes/hommes dans les entreprises, les organisations et la société plus largement. Pour traiter ces sujets « mille-feuilles », à la fois intimes, familiaux, sociaux, économiques, vous entendrez ici des conversations avec des mamans, des papas, des couples, des experts qui choisissent tout et nous livrent ce que cela signifie pour eux et comment ils avancent.  L’ambition de ce podcast : vous rassurer, vous faire réfléchir, rire et prendre du recul. Et surtout, vous mettre en action pour construire la recette qui vous convient. Je m’appelle Sandra Fillaudeau et ces questions me passionnent depuis que je suis devenue maman et manager en même temps. Merci de votre écoute – je me réjouis de faire avancer ces sujets avec vous ! Un mercredi sur deux, retrouvez une interview d’Équilibriste sur toutes les plateformes d'écoute !
Episode Artwork

Asma Ghaffari – Le courage de changer de vie professionnelle

Asma Ghaffari, mon invitée du jour, a un parcours dans lequel vous allez peut-être vous reconnaître : brillante élève, investie, appliquée, elle a rempli le contrat familial en faisant de grandes études scientifiques. Son doctorat en poche, Asma se retrouve maître de conférences, face à des étudiants, de tous milieux, de tous horizons, qui lui confirment ce qu’elle pressent : il n’y a pas qu’elle qui se pose des questions sur ses choix d’orientation, de carrière. Animée par une forme de colère vis-à-vis de l’école qui encourage si peu à faire ses propres choix, elle décide d’accompagner celles et ceux qui ont suivi la voie toute tracée pour eux, et ne s’y reconnaissent pas.  Asma est passionnée de développement humain, de pédagogie, et engagée pour accompagner les individus à mieux s’orienter et à faire des choix, de carrière, de vie, davantage en conscience. C’est la mission qu’elle et son associé Laurent Polet se sont donnés depuis la création de Primaveras en 2013. Dans cet échange, Asma nous emmène avec elle dans son enfance à Tunis dans les années 80, dans les dîners familiaux animés juste après l’obtention de son bac.  Avec Asma, nous abordons des questions que beaucoup d’entre vous se posent ou se sont posées : A quel moment on mobilise son courage pour commencer à faire des choix par soi-même ? Comment on s’affranchit des attentes des autres pour tracer sa propre voie – quel que soit le moment de carrière ou de vie dans lequel on se trouve ? Comment se libérer aussi de la pression à prendre la « bonne » décision ? Pourquoi les femmes questionnent davantage leur parcours pro que les hommes (statistiques à l’appui) ? Asma nous propose aussi des idées concrètes quand on est en plein questionnement : A quoi prêter attention quand on se pose des questions sur la suite de son parcours professionnel ? Par où commencer quand on est en plein doute, qu’on sait ce qu’on ne veut plus mais que la suite est comme un épais brouillard (sa réponse est totalement contrintuitive !) J’ai adoré ce qu’Asma a partagé sur la notion de tolérance à l’inconfort, sur la sensation d’équilibre comme une question d’énergie et pas du tout de temps, et sur sa manière d’aborder la question de l’orientation de ses propres enfants. C’est un épisode riche, concret, et j’espère que vous aurez autant de plaisir à l’écouter que j’en ai eu à l’enregistrer Bonne écoute ! Sandra Pour découvrir Primaveras : https://www.primaveras.fr/ Pour contacter Asma : https://www.linkedin.com/in/asmaghaffari/ ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
5/1/202452 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

[Rediffusion] Anne-Sophie Vives & L’Burn – Prévenir et prendre en charge le burnout des femmes – Episode spécial Podcasthon

[Rediffusion] Vous le savez peut-être, nous sommes en pleine semaine du Podcasthon, et c’est dans ce cadre que je vous re-publie cet épisode bonus. Pendant 7 jours, plus de 300 animateurs et animatrices de podcasts se mobilisent pour mettre en valeur le monde associatif et ses valeurs ! L'épisode a été enregistré pour l'édition 2023 du Podcasthon, et son propos est toujours aussi fort.C’est donc dans ce contexte que j’ai eu le plaisir de recevoir Anne-Sophie Vives, Directrice de L’BURN et fondatrice des BURN’ettes, association de soutien aux femmes victimes de burnout.J’admire beaucoup Anne-Sophie, le courage qu’elle a lorsqu’elle parle de sujets que tant de femmes vivent, et en même temps si souvent vécus dans une forme de honte, de repli sur soi.Dans cet épisode, nous parlons :Du parcours d’Anne-Sophie, son propre burnout et la difficulté de diagnostic et de prise en charge qu’elle a vécues et qui l’ont conduite à créer LBurnDes signaux d’alerte, si faciles à balayer dans un quotidien mené tambour battantDe la spirale du surtravail, de l’épuisement, et de la difficulté à s’arrêter quand on a l’impression d’avoir tant donné pour en arriver là où on en est.Du travail que mènent l’association, ses bénévoles, ses salariées, autour de la pair-aidance, c’est-à-dire le fait de se faire aider par d’autres qui vivent ou ont vécu des situations similairesEt du travail formidable pluridisciplinaire formidable que fait l’équipe.Parce que le burnout est un problème systémique, sa prévention et sa prise en charge doivent l’être aussi. Pour soutenir LBurn, ou bénéficier aussi de leur aide si c’est votre besoin, rendez-vous sur leur site : https://lesburn-ettes.com/lburn/ Très bonne écoute !XxSandra Pour faire une promesse de don à L’Burn, rendez-vous sur leur site.Et pour découvrir les autres associations mises à l’honneur, rendez-vous sur le site du Podcasthon.**********************************************Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articlesDes anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première.Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram.**********************************************Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
3/27/202457 minutes, 2 seconds
Episode Artwork

Séverine Bavon – Exercer son talent dans les meilleures conditions

Ce titre est un peu plat comparé aux propos de Séverine Bavon, mon invitée du jour. Mais chaque mot y a sa place : il est question dans notre échange de talent – en particulier celui des freelances que Séverine réunit au sein d’Acracy, et des meilleures conditions de travail possibles, un des sujets d’étude de prédilection de Séverine. Je vous la présente : Séverine Bavon a démarré sa carrière dans la pub, avant de lancer une agence de mise en relation des meilleurs talents créatifs en freelance avec les entreprises qui ont besoin de leurs services (avec un flair hors du commun, puisqu’à la veille de la pandémie qui a tout d’un coup normalisé les discours sur la flexibilité, le besoin d’autonomie, etc…). J’ai découvert le travail de Séverine dans sa newsletter CDLT (oh que ce titre m’a fait rire – si vous avez cdlt dans votre signature électronique, j’en profite pour vous le demander : ayez la gentillesse de mettre le mot en entier, pas en abrégé. Cette abréviation, qui plus est insérée automatiquement, n’est pas très cordiale, justement), et grâce à son portrait publié dans Welcome to the Jungle. Son travail est passionnant : aussi drôle que juste, pertinent que documenté. Je vous conseille vivement de vous inscrire à sa newsletter. Avec Séverine, nous avons parlé de ce que les individus cherchent en réalité derrière la soi-disant liberté du freelancing (il ne s’agit pas tellement de liberté d’après Séverine), des arbitrages entre ce que l’on donne et ce que l’on reçoit au travail, de la loi de Parkinson et de ce que ça a changé pour elle de travailler en tenant compte de ses rythmes physiologiques. On a aussi un peu philosophé toutes les deux, sur ce qu’est l’inverse du travail, et sur ce qui repose vraiment. Vous verrez, c’est de la philo très appliquée et applicable. J’ai adoré parler avec elle de la manière dont on peut remettre en cause des idées pré-établies sur la manière dont on fait les choses : par exemple, non, un appel d’offres ne se termine pas nécessairement la veille de sa remise à 2h du matin.  Sa réponse à ma question traditionnelle de fin autour de la fierté est merveilleuse. On aurait pu relancer une toute autre discussion. Peut-être pour un prochain épisode… En tout cas, un merveilleux épisode, que je suis heureuse de vous offrir. Je remercie sincèrement Séverine d’avoir été mon invitée, et pour son travail passionnant. Bonne écoute ! Sandra  ************************************************* Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie. Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci pour votre soutien !
2/28/20241 hour, 8 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

[En même temps #15] – Equilibre vie pro vie perso : faut-il cloisonner ?

« 𝑃𝑟𝑜 𝑒𝑡 𝑝𝑒𝑟𝑠𝑜 𝑛’𝑜𝑛𝑡 𝑗𝑎𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑒𝑡𝑒 𝑠𝑖 𝑚ê𝑙é𝑠 »  « 𝐿𝑒𝑠 𝑓𝑟𝑜𝑛𝑡𝑖𝑒𝑟𝑒𝑠 𝑑𝑢 𝑝𝑟𝑜 𝑒𝑡 𝑑𝑢 𝑝𝑒𝑟𝑠𝑜 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑐𝑢𝑙𝑖𝑒𝑟𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 poreuses 𝑎𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑’ℎ𝑢𝑖 »    Ces phrases, vous les avez entendues, vous les avez prononcées. Vous êtes bien d’accord. Et donc… ? A quel moment « faut-il » cloisonner ? A quel moment ça n’a que peu de sens ? Dans cet épisode, je vous guide dans une exploration de cette notion de cloisonnement, en faisant un détour par le droit à la déconnexion. Essentiel, et souvent pas suffisant pour déconnecter effectivement. Bonne écoute, et venez partager vos vécus et analyses sur le site des Equilibristes ou sur LinkedIn ! Sandra **** Les ressources mentionnées dans l’épisode : L’épisode de podcast avec Elise Fabing L’épisode de podcast avec Christophe André L’épisode de podcast avec Albert Moukheiber L’épisode où je parle de l’étude sur les profils de séparation vie pro vie perso Un article que j’ai écrit pour Le Lab de Welcome to the Jungle à propos du corps dans la question de l’équilibre  ************************************************* Je vous parle dans l’épisode du programme de coaching de groupe qui revient pour sa seconde édition. Pour en savoir plus, rdv ici.  Vous pourrez aussi y lire les témoignages des participants de la première session. La session 2 démarre début mars 2024, les inscriptions sont en cours ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie. Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci pour votre soutien !
2/14/202416 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Romain Collignon – Structurer le quotidien & créer une vie pro au service du perso

Cette semaine, je suis heureuse d’accueillir Romain Collignon dans Les Équilibristes. Romain a beau être entrepreneur, dirigeant de Squared, qui propose des Masterminds pour d’autres entrepreneurs, ce qu’il évoque dans l’épisode résonnera pour vous toutes et tous, entrepreneurs ou pas.  Le super-pouvoir de Romain, c’est la structuration. Romain, il voit les processus, les structures derrière les situations, qu’elles soient quotidiennes ou plus ponctuelles comme les étapes de développement d’une entreprise. Cette structuration, il l’applique à tout ce qui utilise des ressources. Et dans nos sujets d’équilibre vie pro vie perso, il est beaucoup question de ressources : de temps, d’énergie, d’attention, ressources financières aussi. Si le mot même de structuration vous donne des boutons, restez et tendez l’oreille. Soyez curieux, curieuse. J’ai adoré cette conversation avec Romain dans laquelle nous avons abordé : Ses remèdes contre la sensation d’urgence permanente (que vous soyez entrepreneur ou non, je pense que ça devrait vous parler) Sa manière d’avancer dans la vie en se demandant « comment ma vie pro peut soutenir ce que je veux vivre du côté perso ? » La richesse de l’intelligence collective et ce qui l’a amené à lancer des Masterminds (si vous ne savez pas ce qu’est un Mastermind, écoutez l’épisode ! Rien d’une société secrète ou d’un groupe élitiste) La manière dont il intègre les périodes de repos après des périodes dont il sait qu’elles seront des rushes La manière dont il travaille avec ses équipes qui sont en 100% télétravail (managers et dirigeants, ceci vous intéressera) L’importance pour lui d'aménager des moments de qualité, tant dans sa vie professionnelle que dans le cocon familial. Une des phrases favorites de Romain : « Il n’y a pas de projet trop ambitieux, que des deadlines trop ambitieuses ».  Je ne sais pas vous, mais cette phrase m’a fait l’effet d’un baume. Il partage aussi sa méthode pour la faire vivre cette idée-là, et je suis certaine qu’elle va vous plaire. C’est un épisode riche en réflexions sur le plaisir de travailler, la définition du succès, et le rôle fondamental des structures familiales dans la recherche de l'équilibre. Merci Romain ! Bonne écoute ! Sandra  ************************************************* Je vous parle au début de l’épisode du programme de coaching de groupe qui revient pour sa seconde édition. Pour en savoir plus, rdv ici.  Vous pourrez aussi y lire les témoignages des participants de la première session. La session 2 démarre début mars 2024, les inscriptions sont ouvertes ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie. Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci pour votre soutien !
1/31/202452 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

Dominique Buinier – Simplifier & aligner

Cette rencontre avec Dominique Buinier aura été marquante. Dominique est Directrice des Opérations et Directrice RSE chez Octo Technology, cabinet de conseil et de réalisations en informatique.  Je suis convaincue que l’équilibre vie pro vie perso, c’est aussi la possibilité d’une cohérence entre ce en quoi l’on croit, et ce que l’on fait, dans le pro et dans le perso. Avec Dominique nous avons tenté de donner un sens à ce mot « alignement ». L’alignement entre ses convictions personnelles et celles que l’on apporte et fait vivre dans l’entreprise. L’alignement entre ce en quoi l’on croit, et ce que l’on propose comme solutions à ses clients. L’alignement entre les collaborateurs et le Comex, et entre le Comex et les collaborateurs. Dominique évoque : ce que signifie « embarquer » les collaborateurs dans un projet RSE ambitieux  la manière dont on peut « encapaciter » les individus à lancer et mener à bien des initiatives comment elle a simplifié autour d’elle, dans le pro et le perso – simplifié, allégé, renoncé dans la joie (j’adore ce qu’elle dit à ce sujet) la manière dont on peut prendre soin du collectif, alors que la digitalisation peut l’affaiblir les choix à faire en matière de numérique – au service de quoi voulons-nous le mettre ? l’humilité et la vulnérabilité nécessaires aux leaders pour prendre à bras le corps les sujets qui se posent aux entreprises aujourd’hui – savoir dire « je ne sais pas, et je vous écoute » comment le renoncement est quelque chose de joyeux – on renonce à quelque chose pour faire de la place à autre chose Dans cet épisode, on parle beaucoup de la manière dont les initiatives essaiment, se propagent, au service du collectif. C’est un épisode riche, plein d’idées qui infusent, et de clés concrètes sur la manière dont chacun peut lancer des initiatives, à son échelle, en se reliant aux autres, que l’on soit en situation de leadership ou pas. C’est un sujet qui me tient particulièrement à cœur - nous avons chacun et chacune un rôle à jouer pour transformer nos organisations en des lieux plus respectueux de l’humain, de la Vie dans sa globalité (et donc des lieux où l’équilibre est possible). J’espère qu’il vous donnera des idées et des ailes ! Bonne écoute Sandra  Pour en savoir plus sur le programme de coaching de groupe, rdv ici.  Vous pourrez aussi y lire les témoignages des participants de la première session. La session 2 démarre début mars 2024, les inscriptions sont ouvertes ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie. Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci pour votre soutien !
1/17/20241 hour, 5 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

[Places à prendre #6] – Quelle place pour l’intime ?

Bienvenue dans ‘Places à prendre’, le podcast que nous créons ensemble avec Céline Alix et Laëtitia Vitaud pour explorer la place des femmes au sens large. Le sujet de ce 6ème épisode nous est apparu en prenant de la hauteur sur les 5 premiers épisodes – finalement, tous traitaient en filigrane de la question de l’intime. Alors quelle place pour l’intime, dans une époque qui en raffole (pour le meilleur et le pire) ? Nous avons partagé nos lectures et réflexions sur ce sujet, en abordant, entre autres : L’importance de l’évocation de l’intime pour « normaliser » l’expérience humaine Partager l’intime pour nommer l’universel dans les vécus individuels  La question de la protection du lecteur face à l’intime dévoilé Qu’est-ce qui rend l’intime des unes « utile » aux autres  Bonne écoute ! Sandra, Céline & Laëtitia PS : nous avons souvent beaucoup de mal à conclure… cet épisode ne fait pas exception ! Peut-être parce que nous n’avons pas tellement envie de clore la discussion, mais plutôt de l’ouvrir avec vous. Alors venez partager avec nous vos propres conclusions, réflexions : [email protected] ou sur LinkedIn ** Les ressources mentionnées dans l’épisode, dans l’ordre : Un si gros ventre, Expériences vécues du corps enceint de Camille Froidevaux-Metterie  Ladyparts, A Memoir de Deborah Copaken Newsletter Ladyparts de Deborah Copaken Triste Tigre de Neige Sinno Vie, vieillesse et mort d'une femme du peuple de Didier Eribon Retour à Reims de Didier Eribon Au vent mauvais de Kaouther Adimi The Atlantic magazine américain Bobbi Jene, le documentaire sur l’artiste, chorégraphe et danseuse Bobbi Jene Smith ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie. Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
12/20/202334 minutes, 34 seconds
Episode Artwork

5 ans d’apprentissages avec Les Équilibristes – merci d’être là !

Mes chers et chères équilibristes,  Aujourd’hui, le podcast fête ses 5 ans ! 5 ans déjà, et ce n’est que le début. Un épisode fait avec le cœur pour vous dire ce que je vois évoluer sur le sujet de l’équilibre des temps de vie, en particulier dans les organisations.  Vos retours sont les bienvenus, j’adore vous lire : [email protected] 2024 sera riche en opportunités de travailler ensemble, de vous accompagner, je vous laisse découvrir quelques premières propositions dans l’épisode. Et c’est bien sûr l’occasion de vous dire MERCI pour ces 5 années avec vous. Ce lien que nous tissons m’honore. Sandra ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Connectons-nous aussi sur LinkedIn. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
12/6/202311 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

Piloter sa carrière en étant soi & en se faisant plaisir

Mathilde Le Coz, que vous allez entendre aujourd’hui, est une femme que j’avais envie de recevoir dans Les Équilibristes depuis un moment. Je l’ai entendue une première fois dans un événement de Switch Collective il y a plusieurs années, et j’ai depuis suivi sa carrière avec beaucoup d’admiration.  Aujourd’hui DRH du cabinet de conseil et d’audit Mazars, Mathilde a su se réinventer professionnellement et se créer de nouvelles opportunités au sein de cette entreprise où elle travaille depuis près de 20 ans. J’ai adoré cet échange avec Mathilde, dans lequel on parle de plaisir dans le travail, de la manière dont elle a toujours suivi son instinct, cette intuition qui lui faisait dire « je le sens bien, j’y vais ». On parle de nouveaux styles de leadership, qu’elle incarne si bien, et de cet adjectif qui a souvent été utilisé pour la qualifier et qu’elle refusait initialement – pas assez pro. (Vous le découvrirez en écoutant… 😉) Mathilde est l’incarnation de cette idée que l’on excelle quand on peut être soi au travail, que l’on peut amener de sa singularité, de ses forces, ses assets comme elle dit, avec assurance, sérénité et humilité. Le combo détonant. Puissant.  On parle aussi beaucoup de ce qui crée de la valeur dans une entreprise, qui n’a rien à voir avec le temps, et est donc plus difficile à mesurer, et de l’importance de développer l’empathie, au service des relations humaines. Mathilde partage enfin ses réflexions sur son propre équilibre de vie, ses expérimentations, toujours en cours. J’ai adoré la sincérité de Mathilde, et la limpidité de ses propos. Bonne écoute ! Sandra Pour retrouver Mathilde et ses engagements : https://lab-rh.com/ https://www.infobesite.org/ https://www.linkedin.com/in/mathildelecoz/ ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Connectons-nous aussi sur LinkedIn. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
11/22/202342 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

[En même temps #14] – Pourquoi parler d’équilibre des temps de vie dès l’enfance

Poser la question de l’équilibre des temps de vie dès l’enfance, pourquoi faire ? Après tout, ce sont des questions qui se posent aux adultes. Je développe dans cet épisode une tribune que j’ai récemment écrite pour Welcome to the Jungle, dans laquelle je propose qu’on (se) pose la question dès l’enfance, en questionnant le temps de travail, mais aussi le plaisir de travailler et en valorisant le repos. Bonne écoute, et venez partager vos vécus et analyses sur le site des Equilibristes ou sur LinkedIn ! Sandra **** Les ressources mentionnées dans l’épisode : La tribune « Équilibre vie pro - vie perso : pourquoi il faut l’enseigner dès l’enfance » que j’ai écrite pour le Lab de Welcome to the Jungle L’épisode de podcast avec Christophe André L’épisode de podcast avec Albert Moukheiber L’article du Harvard Business Review auquel je fais référence Et mes autres contributions au Lab de Welcome to the Jungle, explorations écrites sur l’équilibre des temps de vie  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie. Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
11/8/202319 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

[En même temps #13] – Pourquoi il faut arrêter de microtravailler ?

Vous connaissez le microtravail ? Même si ce mot ne vous dit rien, il y a de fortes chances pour que vous vous adonniez à cette pratique sans le savoir. Le microtravail, c’est le fait d’insérer des plages de travail dans tous les temps « morts » de la journée. J’ai peu l’habitude d’employer le « il faut », mais là, il me semblait approprié. Dans cet épisode, je développe la tribune que j’ai écrite à ce sujet il y a quelques mois pour Welcome to the Jungle – et j’apporte de nouveaux éclairages issus de mes accompagnements en entreprise, en coaching individuel et de mes lectures. Bonne écoute, et venez partager vos vécus et analyses sur le site des Equilibristes ou sur LinkedIn ! Sandra **** Les ressources mentionnées dans l’épisode : La tribune sur le microtravail que j’ai écrite pour le Lab de Welcome to the Jungle L’article du Monde qui m’a fait découvrir le terme ‘microtravail’ L’épisode de podcast avec Christophe André Le livre de Cal Newport, Deep Work Et mes autres contributions au Lab de Welcome to the Jungle, explorations écrites sur l’équilibre des temps de vie  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie. Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
10/25/202319 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

[Places à prendre #5] – La place des femmes dans la santé, avec Céline Alix et Laëtitia Vitaud

Bienvenue dans ‘Places à prendre’, le podcast que nous créons en collaboration avec Céline Alix et Laëtitia Vitaud pour explorer la place des femmes au sens large. Pour ce 5ème épisode, c’est la place des femmes dans la santé que nous avons eu envie d’explorer. La place des femmes dans la santé, qu’elles soient patientes ou soignantes. Serait-ce grâce à elles que les lignes bougent, au bénéfice de tous et toutes ? Nos dernières lectures, rencontres, et expériences de vie convergent vers cette idée-là. Nous explorons entre autres : L’histoire de la médecine, et en particulier l’évolution vers la séparation des sachants et des soignants La question de la santé des femmes, la manière dont elles sont écoutées et prises en compte Et la place des femmes soignantes dans les hôpitaux aujourd’hui Bonne écoute ! Sandra, Céline & Laëtitia ** Les ressources mentionnées dans l’épisode, dans l’ordre : « Sorcières, sages-femmes et infirmières – une histoire des femmes soignantes », de Barbara Ehrenreich & Deirdre English « Zizanies », de Clara Schulman  « Vie, vieillesse et mort d'une femme du peuple », de Didier Eribon  « Easy Beauty », de Chloé Cooper Jones (en anglais) « Femmes invisibles », de Caroline Criado Perez Claire Mounier-Vehier et sa fondation Agir pour le cœur des femmes L’association Donner des elles à la santé, qui agit pour que les femmes occupent tous les échelons de la hiérarchie dans les métiers de la santé   ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie. Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
10/11/202343 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

Camille Agon & Rebecca Fischer-Bensoussan - Soutenir les carrières en allégeant la charge mentale avec Yolo

Mes équilibristes, je suis heureuse de vous retrouver pour cet épisode avec deux femmes à l’énergie contagieuse, Camille Agon et Rebecca Fischer-Bensoussan.  Camille et Rebecca sont les co-fondatrices de Yolo, la 1ère plateforme qui digitalise et démocratise l’accès à des assistant.e.s dédié.es à la gestion du quotidien personnel et familial. Leur mission derrière tout ça : Permettre à chaque femme de se réaliser professionnellement et personnellement, sans jamais devoir renoncer à l’un ou l’autre. Dans cet échange, je me suis adressée à elles en tant que co-fondatrices de Yolo, mais aussi en tant que femmes, mères, dont les expériences de vie ont nourri la mission qu’elles portent aujourd’hui avec ferveur. On a parlé de leur mission, et de leur choix de s’adresser avant tout aux femmes. On a parlé de la frontière de l’intime et du partage des circonstances de vie en entreprise.  On a évoqué cette mission de prouver que, oui c’est possible de gravir les échelons tout en ayant une vie de famille épanouie, que tant de femmes portent sans parfois le conscientiser. On a parlé de la manière dont elles ont embrassé leurs multiples identités, de femme, de mère, d’entrepreneure. Et on a aussi évoqué la question des innovations RH au service de la parentalité, de l’égalité professionnelle, et de la santé mentale. Un épisode riche, avec deux femmes vraiment talentueuses. Ecoutez bien jusqu’au bout, parce que Camille et Rebecca vous réservent une surprise. Bonne écoute ! Sandra ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Connectons-nous aussi sur LinkedIn. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
9/27/20231 hour, 3 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

La rentrée des Équilibristes

Un épisode de rentrée pour vous donner des nouvelles des Équilibristes : les sujets et axes que je vais explorer dans le podcast, les nouveaux formats que je vais lancer, et les manières d’être au courant des actualités du podcast, de rester en lien. En particulier, je vais lancer un format « Ask me anything » (questions / réponses) auquel vous êtes invité·es à contribuer. Je vous en dirai plus dans les prochaines lettres – vous pouvez vous y abonner ici. Si vous avez des idées ou envies, vous pouvez toujours m’écrire à [email protected]  Bonne rentrée, chères et chères équilibristes, et merci de votre fidélité ! Sandra ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Connectons-nous aussi sur LinkedIn. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien ! 📸 Crédit : Louis Vizet
9/13/202311 minutes, 31 seconds
Episode Artwork

Albert Moukheiber – Organiser la vie autour d’autre chose que le travail

 Il y a quelque temps, je suis tombée sur une vidéo d’Albert Moukheiber, mon invité du jour, dans laquelle il expliquait que les tests de personnalité utilisés en entreprise, c’était bullsh***. Ça m’a intriguée – j’adore les tests de personnalité, et en même temps, j’ai l’impression que quoi qu’ils racontent, je m’y reconnaîtrais. Albert me l’a confirmé. Albert est docteur en neurosciences, psychologue clinicien (et aussi membre du Lab de Welcome to the Jungle), et je suis vraiment heureuse d’avoir pu lui poser tout un tas de questions sur les sujets d’équilibristes que nous abordons, vus à travers son œil scientifique, pragmatique, et sans bullsh**, pour le coup. Avec Albert, nous avons parlé de la neuromanie (vous savez, cette tendance qui touche tous les secteurs et consiste à dire que ce qu’ils avancent est informé par les neurosciences), de l’essentialisme (qui consiste à réduire une problématique complexe, multifactorielle à un facteur), des fameux tests de personnalité et de l’absurdité à vouloir leur faire tout expliquer de nos comportements au travail, de ce que signifie « être soi » ou « être authentique », de rythme et d’organisation de travail (par exemple, prendre l’habitude de fonctionner avec un calendrier pas plein), de comment prendre soin de notre attention, et de l’impact de la paternité sur son quotidien. C’était passionnant – préparez-vous à remettre en question certaines certitudes, ou à regarder d’un autre œil les phrases toutes faites que l’on brandit parfois un peu machinalement. Merci beaucoup Albert et bonne écoute à vous ! Xx Sandra  Quelques articles et vidéos d’Albert :  https://www.welcometothejungle.com/fr/collections/workers/psycho-boulot-albert-moukheiber/articles/psycho-boulot-test-personnalite https://www.welcometothejungle.com/fr/collections/workers/psycho-boulot-albert-moukheiber/articles/psycho-boulot-pourquoi-important-rien-faire https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/rythme-travail-vacances-absurde-albert-moukheiber - avec une analogie géniale Et l’outil dont parle Albert pour quand on a 100 000 onglets ouverts – the great suspender  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
8/23/202359 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Christophe André - Questionner notre rapport au travail

 Il y a quelques semaines, j'ai eu l'immense honneur d'interviewer Christophe André, le célèbre psychiatre qui nous parle si bien de bonheur, de méditation, et de consolations, dans son dernier livre. Cette interview, je l'ai réalisée pour le Lab de Welcome to the Jungle, dont je fais partie. Le Lab, c'est la communauté d'experts de Welcome to the Jungle qui pense et met en œuvre une expérience plus positive et humaine du travail. J'y écris chaque mois des tribunes qui explorent mon sujet d'expertise, l'intégration pro / perso, dans toutes ses dimensions. L'interview éditée est disponible sur le site du Lab de Welcome to the Jungle. Et, j'ai pu glisser mes micros pour vous offrir notre conversation complète, et vous permettre d'entendre la voix de Christophe André, si apaisante et qui invite à la réflexion. Avec Christophe, nous avons parlé de consolation au travail, de solidarité au travail & de vulnérabilité, de la robustesse et la fragilité de l’être humain, de la place pour la santé mentale dans l’environnement professionnel. Nous avons aussi beaucoup parlé de lui, de son rapport au travail, de ce que la notion de l’équilibre vie pro vie perso lui évoque (sa réponse m’accompagne d’ailleurs chaque jour), et du regard de nos enfants qui nous pousse à travailler sur nos défauts. Nous avons conclu sur sa très belle réponse sur la fierté. Je suis très heureuse de vous partager cet échange.  Bonne écoute  Sandra ********************************************** Merci à notre partenaire Calm, l’application n°1 de bien-être mental, qui regorge d’outils pour vous aider à vous sentir bien : méditations guidées, paysages sonores, méditations pour les enfants, techniques de respiration. https://www.calm.com/equilibristes Pour vous, chères et chers Equilibristes, Calm offre une réduction de 40% sur l’abonnement Calm Premium, avec de nouveaux contenus ajoutés chaque semaine. Rendez-vous ici pour en bénéficier ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
8/9/202357 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

[REDIFFUSION] Hélène Bonhomme - Le perfectionnement plutôt que le perfectionnisme

 Hélène Bonhomme, vous la connaissez peut-être comme la créatrice et dirigeante des Fabuleuses au Foyer, un site, des newsletters, une communauté autour de la question du bien-être des mères, de la prévention de l’épuisement maternel. Hélène, c’est une de mes belles rencontres de ces derniers mois, dont je suis très heureuse de vous livrer aujourd’hui le témoignage. Ce qui m’a intéressée en échangeant avec elle, c’est son parcours, et la manière dont elle a su si finement utiliser sa propre expérience pour en créer des outils, des partages, qui aident autant les autres. Hélène nous parle de son amour de l’écriture, de son premier métier et de comment elle en est arrivée à l’exercer, et à le quitter aussi rapidement. Elle nous parle beaucoup de sa relation avec son mari, et du duo qu’ils forment, moteur dans ses projets avec les Fabuleuses. Elle nous parle de son ambition, du muscle de l’audace, des saisons de la construction de son entreprise, qui a démarré avec des articles écrits dans sa cuisine et cachés au fond d’un dossier de son ordinateur. Et elle nous parle aussi du foyer, celui que nous occupons toutes et tous le matin, le soir, le weekend.  Hélène est d’une grande finesse et justesse dans son analyse de ce qui l’émeut, de ce qui la meut, au sens de mettre en action, et l’écouter est un délice. Je vous souhaite de vous régaler et de vous inspirer. Dans l’épisode, nous évoquons : Le livre « Mère épuisée » de Stéphanie Allénou La chanson ‘Girl on fire’ de Alicia Keys https://www.youtube.com/watch?v=J91ti_MpdHA La chanson ‘Juice’ de Lizzo https://www.youtube.com/watch?v=XaCrQL_8eMY ********************************************* Merci à notre partenaire Calm, l’application n°1 de bien-être mental, qui regorge d’outils pour vous aider à vous sentir bien : méditations guidées, paysages sonores, méditations pour les enfants, techniques de respiration. https://www.calm.com/equilibristes Pour vous, chères et chers Equilibristes, Calm offre une réduction de 40% sur l’abonnement Calm Premium, avec de nouveaux contenus ajoutés chaque semaine.  Rendez-vous ici pour en bénéficier !
7/26/20231 hour, 10 minutes, 43 seconds
Episode Artwork

Programme de coaching de groupe ‘En même temps’ – je vous dis tout !

  Je lance au mois de septembre un programme de coaching de groupe appelé ‘En même temps’.  C’est un programme sur 20 semaines pour vous aider à faire rimer ambition pro et perso, à faire des choix (de carrière et de vie) qui vous vont bien, et à les réajuster quand il y en a besoin. Certainement pas une « formation à l’équilibre » (!), mais une invitation à faire de la place à ce qui compte pour vous. Un accompagnement pour vous aider à être aussi ambitieux et ambitieuses que vous le souhaitez & réalistes en même temps sur vos ressources. A imaginer à quoi ressemble le combo carrière & vie personnelle dont vous rêvez & à embarquer votre organisation ou entourage pour le rendre possible. A mettre en œuvre cet ‘équilibre’ qui vous tient à cœur & à accepter les inconforts qui l’accompagneront.  Pas de raccourci, pas de recette. Mais des outils et réflexes sur lesquels vous appuyer dès que vous en avez besoin. Le texte, c’est chouette, mais c’est encore mieux de l’entendre non ? Je réponds donc dans cet épisode aux 6 questions que j’ai le plus reçues depuis que je parle du programme avec vous. 1) Qu’est-ce que je vais en retirer ? 2) Qu’est-ce qu’on va y faire ? 3) Quel temps je dois prévoir d’y consacrer chaque semaine ? 4) Pourquoi un programme en groupe ? 5) Est-ce que c’est le bon moment pour moi ? 6) Combien ça coûte et comment je peux le financer ? Si vous avez d’autres questions, j’y réponds avec plaisir : écrivez-moi à [email protected] Et si vous savez que vous êtes intéressé·e, prenez rdv pour qu’on parle de votre situation : https://calendly.com/sandra-fillaudeau/rencontre-en-meme-temps?month=2023-06&date=2023-06-14 On commence la semaine du 18 septembre. Seulement 12 places, le groupe se remplit – ne tardez pas si vous êtes intéressé·e ! A bientôt, Sandra
7/19/202317 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

REDIFFUSION - [& en même temps #5] – Déconnecter, c’est obligé ?

 C’est l’été, on ne parle que de vacances, de déconnexion. Peut-être que tout cela vous réjouit (moi oui !). Et peut-être aussi que la déconnexion, vous la redoutez un peu. Parce que votre équipe est jeune, parce que votre projet est dans une phase critique, parce que vous aimez travailler aussi. La déconnexion, c’est très important, mais elle n’est pas réservée aux vacances. Et surtout, elle peut avoir une allure très différente pour chacun·e. On explore dans cet épisode deux volets importants de la déconnexion : la santé (et le fonctionnement du cerveau) et la notion de pause intentionnelle. Enjoy 😊 Sandra  C’est dans ma lettre Numéro d’Equilibristes que j’annoncerai en premier les dates des prochains Ateliers des Equilibristes – des ateliers de 2h, sur la pause déjeuner, pour vous connecter entre vous, entre nous, et explorer ensemble les ingrédients de votre équilibre de vie : les identifier, leur faire de la place. On s’y amuse beaucoup et on se met en mouvement ensemble ! Prochaine édition en septembre – abonnez-vous ici pour être au courant des dates ! Ressources mentionnées :   La vidéo d’Albert Moukheiber à laquelle je fais référence  L’épisode avec Christophe André Et les merveilleux podcasts de Tara Brach (en anglais) ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
7/13/202318 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Regards croisés sur le travail avec Jade et Lucas, stagiaires en 3ème année de licence

Pendant 8 semaines au début de l’année 2023, j’ai accueilli deux stagiaires dans ma société Conscious Cultures, Jade et Lucas. Jade et Lucas ont une vingtaine d’années, sont en 3ème année de licence information et communication, et ce stage a représenté un premier, ou parfois un deuxième pied dans le monde professionnel. En 8 semaines, on a le temps de faire à la fois plein de choses, et peu de choses, mais surtout, on a le temps de beaucoup échanger. Avec nos presque 20 ans d’écart – gloups ! – leur point de vue sur le monde du travail et leur vision de l’avenir m’intéressait beaucoup. On parle tout le temps des « jeunes », et j’ai eu envie d’enregistrer une conversation avec ces deux jeunes-là. Tous les deux sont arrivés dans ce stage avec beaucoup d’attentes, des envies assez précises, et des craintes aussi.  Alors… Comment on perçoit la place du travail et le monde du travail quand on a 20 ans aujourd’hui ?  De quoi ont-ils envie et qu’est-ce qui les effraie à l’idée de travailler ? Quel rapport à la notion d’engagement ? Où trouvent-ils le fameux « sens » au travail ?  Quelle place pour le plaisir dans la vie professionnelle ? Quelle(s) forme(s) pour le travail en équipe pour ces jeunes adultes qui ont passé le bac et commencé leurs études en pleine pandémie ?  Ça veut dire quoi l’équilibre vie pro vie perso quand on a 20 ans ?  Et leur concentration, comment en prennent-ils soin dans une vie marquée par l’omniprésence des outils digitaux ?  Travailler en équipe est un beau défi, que nous avons relevé tous les 3 avec beaucoup de joie. J’ai adoré confronter nos perspectives dans cet épisode. Et c’est aussi une manière de dire tout simplement merci à Jade et Lucas ! Bonne écoute à vous ! Sandra ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
6/28/202358 minutes, 38 seconds
Episode Artwork

Sophie-Charlotte Chapman – Mieux accompagner le deuil

Il y a quelques mois, Sophie-Charlotte Chapman m’a contactée pour me proposer un épisode sur le deuil. Elle m’avait déjà écrit en 2020, quelques mois seulement après le décès brutal de son mari Ben. Cette deuxième fois fut la bonne : je vivais aussi un deuil, et même s’il était bien différent du sien, il m’a rappelé à quel point on parle peu du sujet, et à quel point on peut se sentir démuni face à la peine de nos endeuillé·es. A fortiori dans le contexte professionnel. Sophie-Charlotte est ce qu’on appelle veuve précoce, c’est-à-dire qu’elle a perdu son mari avant l’âge de 55 ans. C’est le cas d’environ 500 000 personnes en France.  Sophie-Charlotte est animée par l’envie que son vécu serve aux autres, et c’est ce qui nous a guidées dans cet échange, où nous avons exploré : Le fait de devenir la seule source de revenus pour sa famille L’impact du deuil sur sa santé physique : au-delà de la fatigue, les pertes de mémoire, de concentration induites par la sur-charge mentale La place de l’humour quand elle évoque son deuil La maladresse et la gêne de la part de celles et ceux qui se sentent démunis pour lui témoigner leur soutien – vous trouverez ici des tas d’idées pour accompagner vos endeuillé·es Le marathon que constitue le fait d’être désormais maman solo pour ses 3 enfants Mais aussi – et ce sujet nous tenait beaucoup à cœur - la manière dont son employeur accompagne sa situation depuis le début. Un bel exemple d’empathie et d’adaptabilité de leur part, et de courage et de communication de la part de Sophie-Charlotte. N’ayez pas peur de cette conversation. Elle est pleine de générosité et de pistes pour mieux accompagner le deuil, que l’on soit endeuillé·e, ou en situation d’accompagner quelqu’un qui l’est. Chaleureux merci à Sophie-Charlotte, dont j’admire la force et la générosité. Vous trouverez dans la description de cet épisode toutes les ressources mentionnées dans l’épisode pour vous aider. Bonne écoute, Sandra  Le compte Instagram de Sophie-Charlotte : https://www.instagram.com/vcommevie/ Le podcast où elle raconte son histoire en détail : https://podcast.ausha.co/derriere-les-sourires/19-sophie-charlotte-nothing-else-matters Les nombreuses ressources que Sophie-Charlotte a créées ou recensées, en particulier pour les veuves précoces : https://linkr.bio/vcommevie Le livre « Consolation » auquel elle fait référence : https://www.babelio.com/livres/Julliand-Consolation/1259345 Le site Happy End Life, qui accompagne le deuil : https://www.happyend.life/ ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
6/14/20231 hour, 27 seconds
Episode Artwork

Asma Ghaffari – Apprendre à faire des choix professionnels

Asma Ghaffari, mon invitée du jour, a un parcours dans lequel vous allez peut-être vous reconnaître : brillante élève, investie, appliquée, elle a rempli le contrat familial en faisant de grandes études scientifiques. Son doctorat en poche, Asma se retrouve maître de conférences, face à des étudiants, de tous milieux, de tous horizons, qui lui confirment ce qu’elle pressent : il n’y a pas qu’elle qui se pose des questions sur ses choix d’orientation, de carrière. Animée par une forme de colère vis-à-vis de l’école qui encourage si peu à faire ses propres choix, elle décide d’accompagner celles et ceux qui ont suivi la voie toute tracée pour eux, et ne s’y reconnaissent pas.  Asma est passionnée de développement humain, de pédagogie, et engagée pour accompagner les individus à mieux s’orienter et à faire des choix, de carrière, de vie, davantage en conscience. C’est la mission qu’elle et son associé Laurent Polet se sont donnés depuis la création de Primaveras en 2013. Dans cet échange, Asma nous emmène avec elle dans son enfance à Tunis dans les années 80, dans les dîners familiaux animés juste après l’obtention de son bac.  Avec Asma, nous abordons des questions que beaucoup d’entre vous se posent ou se sont posées : A quel moment on mobilise son courage pour commencer à faire des choix par soi-même ? Comment on s’affranchit des attentes des autres pour tracer sa propre voie – quel que soit le moment de carrière ou de vie dans lequel on se trouve ? Comment se libérer aussi de la pression à prendre la « bonne » décision ? Pourquoi les femmes questionnent davantage leur parcours pro que les hommes (statistiques à l’appui) ? Asma nous propose aussi des idées concrètes quand on est en plein questionnement : A quoi prêter attention quand on se pose des questions sur la suite de son parcours professionnel ? Par où commencer quand on est en plein doute, qu’on sait ce qu’on ne veut plus mais que la suite est comme un épais brouillard (sa réponse est totalement contrintuitive !) J’ai adoré ce qu’Asma a partagé sur la notion de tolérance à l’inconfort, sur la sensation d’équilibre comme une question d’énergie et pas du tout de temps, et sur sa manière d’aborder la question de l’orientation de ses propres enfants. C’est un épisode riche, concret, et j’espère que vous aurez autant de plaisir à l’écouter que j’en ai eu à l’enregistrer Bonne écoute ! Sandra Pour découvrir Primaveras : https://www.primaveras.fr/ Pour contacter Asma : https://www.linkedin.com/in/asmaghaffari/ ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
5/31/202352 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

[Places à prendre #4] – Maternité : place à l’ambivalence, avec Céline Alix et Laëtitia Vitaud

Laëtitia, Céline et moi nous sommes réunies autour du micro pour ce 4ème épisode de ‘Places à prendre’, notre espace de conversation qui explore la place des femmes, au sens très large du terme.  Pour ce 4ème épisode, nous avions toutes les 3 la même envie : explorer la question de l’ambivalence autour de la maternité, en nous demandant si elle avait plus de place, si elle était plus audible, aujourd’hui. Nos dernières lectures / visites d’expos / écoutes de podcasts ont nourri nos échanges (beaucoup en anglais – nous nous disons qu’ainsi, même si vous ne lisez pas l’anglais, vous avez accès à ces écrits importants). Nous explorons entre autres : La représentation plus réaliste de la maternité (en particulier l’accouchement dans la peinture ) Le livre Screaming on the Inside de Jessica Grose, qui évoque l’insoutenabilité du rôle des mères aux Etats-Unis (analyse très transposable dans d’autres cultures, malgré les spécificités du contexte américain) Le lien d’attachement et les recherches d’une mère pour comprendre comment l’amour qu’elle porte à sa fille peut coexister avec des émotions plus inconfortables comme l’agacement, l’impatience, la colère, à travers le livre Strange Situation de Bethany Saltman  L’idéalisation du lien mère-enfant et la pression induite par la famille nucléaire moderne occidentale telle que nous la connaissons. Bonne écoute ! Sandra, Céline & Laëtitia ** Les ressources mentionnées dans l’épisode : Les artistes évoquées par Céline : https://palaisdetokyo.com/personne/miriam-cahn/ https://www.centrepompidou.fr/fr/programme/agenda/evenement/JonpUmK Le livre « Chasseur, Cueilleur, Parent » évoqué par Sandra : https://www.editionsleduc.com/produit/2579/9791028521592/chasseur-cueilleur-parent ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie. Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
5/17/202338 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Karim Duval – L’équilibre de la vie d’artiste : plus instable, plus vivant

Si vous passez du temps sur LinkedIn, vous avez certainement déjà croisé un sketch de l’humoriste Karim Duval.  Le sujet de son dernier spectacle : la génération Y, la génération Y – « why » comme pourquoi - et ses aspirations professionnelles et de vie.  Tout y passe : le langage incompréhensible des start-uppers, le bullshit des organisations qui créent de la complexité à partir de choses très concrètes et simples, les reconversions. Si Karim parle si bien de tout ça, c’est parce qu’il a connu ce monde, de l’intérieur. Dans une vie antérieure, il était ingénieur, issu des parcours et mondes qu’il raille si bien aujourd’hui. Karim, c’est un équilibriste à plein d’égards, et en particulier sur ce fil de l’humour, très ciselé. Très fin observateur de nos absurdités, de nos incohérences aussi. Avec Karim, nous avons parlé de : Son enfance à Fez Son début de carrière comme ingénieur – terreau de ses sketches d’aujourd’hui Comment on passe d’un domaine à l’autre quand ce qu’on vit dans son boulot est si intense en rencontres, en émotions (très concrètement, ça fait quoi d’aller manger sa soupe et se coucher dans un hôtel au fin fond de la France après avoir fait rire 1000 personnes ?) La contrainte (plutôt qu’une forme de censure) comme source de créativité Sa manière de sortir de la pression du « toujours plus » et être dans le plaisir de créer, de faire rire La différence entre le fait d’être heureux et le fait d’être vivant – et si c’était ça, en réalité, l’équilibre ? J’espère que vous apprécierez l’écouter autant que j’ai aimé l’interviewer, bonne écoute ! Comme toujours, venez partager vos expériences sur le site www.lesequilibristes.com, ou sur LinkedIn.  Très bonne écoute ! Sandra  Les dates des prochains spectacles de Karim : https://www.karimduval.com/agenda – 2h non-stop à rire  Son Petit Précis de culture bullshit – j’ai autant ri que pendant le spectacle, les chapitres sont comme des bonbons à savourer un par un, ou par poignées entières  Le sketch « Elever son enfant en mode start-up » : https://www.youtube.com/watch?v=Ps3UNPLpmKc Je fais référence dans l’épisode au post LinkedIn de Louise Browaeys qui propose un hôpital pour les mots galvaudés, malmenés : https://www.linkedin.com/posts/louise-browaeys-b25b02105_je-viens-de-lire-avec-grand-plaisir-et-en-activity-7054093519996506112-I3B8?utm_source=share&utm_medium=member_desktop ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
5/3/202349 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Nelly Pelissier-Hermitte et Marion Teulière – Être là où c’est bon pour soi

Le titre de cet épisode m’est venu en réécoutant Nelly Pelissier-Hermitte et Marion Teulière, les co-fondatrices de la marque de cosmétiques naturels et engagés Soin de Soi. C’est Nelly, en expliquant ce que sont les matières premières sauvages, qui parle des plantes qui poussent là où c’est bon pour elles. La métaphore était trop belle pour ne pas la réutiliser.  Dans le fond, cet épisode avec elles ne parle que de ça : de choix d’association, de choix de lieu de vie, de choix de partenaires. D’être dans le meilleur terreau pour soi. Nelly et Marion forment un binôme d’une complicité rare, et la cohérence entre leurs valeurs et leurs façons de faire est exemplaire. Avec elles, nous avons parlé de  passion au travail de la nécessité de mettre des priorités de la croissance de leur entreprise, maîtrisée. Un discours rare, et qui fait du bien dans un monde qui nous pousse à aller toujours plus vite, plus haut, quel que soit le coût ce que c’est de bâtir, une vie, des projets, une entreprise, en tenant compte des limites leurs questionnements et expérimentations en tant que cheffes d’entreprise autour de l’adaptation du travail aux vies de leurs collaboratrices.  C’est passionnant d’entendre comment une entreprise peut se construire avec les étapes de la vie, comme la maternité, déjà intégrées dans la façon de penser les carrières, les évolutions. « By design », par défaut, ces composantes-là font partie de l’équation. La notion de village est au cœur de notre discussion : villages perso, villages pro, ils se mêlent, au service de projets de vie. Nous avons eu un échange fort, et j’espère qu’écouter Marion et Nelly vous inspirera autant que moi. Comme toujours, venez partager vos expériences sur le site www.lesequilibristes.com, ou sur LinkedIn.  Très bonne écoute ! Xx Sandra  ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
4/19/20231 hour, 11 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Claire Flury – Favoriser l’emploi des femmes après 50 ans

Bienvenue dans ce deuxième épisode avec mon invitée Claire Flury. J’ai reçu beaucoup de témoignages sur le premier épisode, dans lequel Claire racontait son parcours d’équilibriste, et partageait son regard sur nos vies d’équilibristes d’autres générations que la sienne. Son recul vous a beaucoup aidées, et j’ai l’impression que son expression « la boutique est fermée » pour signifier aux enfants, avec douceur et fermeté, qu’il est temps pour les adultes de passer à un autre temps de leur journée, a été adoptée dans pas mal de foyers 😊 Dans ce 2ème épisode, nous avons parlé de la casquette de podcasteuse de Claire.  En 2020, à près de 70 ans, Claire a lancé Plaff, un podcast dédié à la question des femmes de plus de 50 ans et de l’emploi. J’ai eu envie d’en savoir plus sur ce projet, et la mission qu’elle s’est donnée derrière ce podcast. On parle ici : De la genèse de son projet (dans sa voiture, comme Les Equilibristes, comme quoi les trajets ont du bon pour décanter les idées !) De ses apprentissages sur le sujet de l’emploi des femmes de plus de 50 ans, après plus de 40 épisodes De la mission qu’elle s’est donnée derrière ce podcast ** Claire y lance aussi un appel à témoignages pour des DRH ou dirigeant·es engagé·es sur le sujet – n’hésitez pas à contacter Claire pour parler de ce que vous mettez en place, de ce qui fonctionne bien dans votre structure – donner des idées aux autres, c’est aussi une des missions des épisodes de podcasts** Comme toujours, venez partager vos expériences sur le site www.lesequilibristes.com, ou sur LinkedIn.  Très bonne écoute ! Xx Sandra  ************************* Le compte LinkedIn de Claire, où elle publie régulièrement des posts documentés, dans lesquels j’apprends toujours beaucoup : https://www.linkedin.com/in/claire-plaffpodcast/ Le premier épisode des Equilibristes où elle évoque son parcours d’équilibriste, et partage son regard sur nos vies d’équilibristes d’une génération après la sienne : https://www.lesequilibristes.com/podcasts/episode-99-claire-flury Le site de Plaff : https://plaffpodcast.fr/a-propos/ Et les épisodes sur les stéréotypes liés à l’âge, très riches et instructifs : http://plaffpodcast.fr/21-camille-stereotypes-genre/ http://plaffpodcast.fr/22-kat-ben-stereotypes-agistes/ http://plaffpodcast.fr/23-claire-sexagisme/ ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien ! 📸 Katerina Zekopoulos
4/5/202332 minutes, 39 seconds
Episode Artwork

Anne-Sophie Vives & L’Burn – Prévenir et prendre en charge le burnout des femmes – Episode spécial Podcasthon

 *** Vous le savez peut-être, nous sommes en pleine semaine du Podcasthon, et c’est dans ce cadre que je vous publie cet épisode bonus. Pendant 7 jours, plus de 300 animateurs et animatrices de podcasts se mobilisent pour mettre en valeur le monde associatif et ses valeurs ! C’est une belle mobilisation et j’ai tout de suite eu envie de participer quand mes amis chez Orso Media nous ont parlé du projet.*** C’est donc dans ce contexte que j’ai le plaisir de recevoir aujourd’hui Anne-Sophie Vives, Directrice de L’BURN et fondatrice des BURN’ettes, association de soutien aux femmes victimes de burnout. J’admire beaucoup Anne-Sophie, le courage qu’elle a lorsqu’elle parle de sujets que tant de femmes vivent, et en même temps si souvent vécus dans une forme de honte, de repli sur soi. Dans cet épisode, nous parlons : Du parcours d’Anne-Sophie, son propre burnout et la difficulté de diagnostic et de prise en charge qu’elle a vécues et qui l’ont conduite à créer LBurn Des signaux d’alerte, si faciles à balayer dans un quotidien mené tambour battant De la spirale du surtravail, de l’épuisement, et de la difficulté à s’arrêter quand on a l’impression d’avoir tant donné pour en arriver là où on en est. Du travail que mènent l’association, ses bénévoles, ses salariées, autour de la pair-aidance, c’est-à-dire le fait de se faire aider par d’autres qui vivent ou ont vécu des situations similaires Et du travail formidable pluridisciplinaire formidable que fait l’équipe. Parce que le burnout est un problème systémique, sa prévention et sa prise en charge doivent l’être aussi.  Pour soutenir LBurn, ou bénéficier aussi de leur aide si c’est votre besoin, rendez-vous sur leur site : https://lesburn-ettes.com/lburn/  Très bonne écoute ! Xx Sandra  Pour faire une promesse de don à L’Burn, rendez-vous sur leur site. Et pour découvrir les autres associations mises à l’honneur, rendez-vous sur le site du Podcasthon. ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
3/29/202357 minutes, 2 seconds
Episode Artwork

Marion Darrieutort – S’assumer, dans toutes ses facettes

S’assumer & être aligné·e S’assumer, dans la puissance et la douceur J’ai hésité pour le titre de cet épisode. Parce qu’avec Marion Darrieutort, mon invitée du jour, on a beaucoup parlé de leadership, et de la manière d’amener toutes les facettes de soi dans son leadership. Marion est une communicante : c’est sa passion, depuis longtemps, c’est son métier et c’est le domaine dans lequel elle a entrepris, plusieurs fois, et dans lequel elle dirige aujourd’hui le cabinet The Arcane, spécialisé dans la gouvernance et l’influence. Marion vient de publier Le temps des leaders pop, aux Editions de l’Aube, pour aborder la question du leadership et en proposer une définition actualisée, plus horizontale, plus respectueuse, plus cohérente avec les enjeux de notre époque. Dans cet épisode, nous évoquons avec Marion : Le sentiment de décalage qui l’a longtemps habitée, et la manière dont elle s’est petit à petit affranchie des modèles qu’elle pensait devoir suivre pour inventer le sien Les règles, le cadre, la liberté et la confiance La notion d’équilibre quand on est responsable d’équipes (et ce risque de prendre soin de l’équilibre de l’équipe, en oubliant le sien) La considération (merveilleux mot un peu oublié !), très belle antidote à la culpabilité La vulnérabilité, ce que l’on peut partager quand on est leader  L’importance de la douceur, et sa compatibilité avec la puissance  C’était une très belle conversation, puissante et douce justement, à l’image de Marion.  Régalez-vous. Xx Sandra  Pour découvrir le livre de Marion, Le Temps des Leaders Pop Pour découvrir Entreprise et Progrès, le think tank des dirigeants qui placent l'Humain au cœur de l'entreprise, dont Marion est  ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
3/22/202352 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

100 épisodes des Equilibristes – leçons sur l’équilibre des temps de vie

100 épisodes des Équilibristes, ça se fête. Dans cet épisode, je vous propose les leçons apprises en 100 épisodes, aussi bien sur le sujet de l’équilibre des temps de vie, que sur les actions concrètes qui y contribuent dans nos vies. Toujours pas de recette magique (et c’est très bien comme ça), mais des choses, simples, qui marchent. Cet épisode c’est aussi un manifeste, nourri de quelques partages sur la manière dont le sujet vit dans les organisations que j’ai pu accompagner. Je suis plus déterminée que jamais à vous accompagner dans la réflexion et la mise en action pour construire l’équilibre des temps de vie qui vous convient. J’annoncerai prochainement le lancement d’un programme qui y sera dédié, et qui démarrera en septembre. Pour être au courant en avant-première, inscrivez-vous à ma lettre Numéros d’Équilibristes que j’envoie 2 fois par mois. Cet épisode c’est, enfin et surtout, un immense merci : à mes invité·es et à vous, mes équilibristes. Bonne écoute ! Xx Sandra  ********************************************** Pour suivre l’actualité des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes et prises de hauteur sur nos vies d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
3/8/202311 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Claire Flury – Avoir une vie en dehors du temps qu’on donne aux autres

Dans cet épisode, j’ai pris un immense plaisir à échanger avec Claire Flury, podcasteuse, mère, grand-mère, femme, qui nous embarque dans son histoire d’équilibriste du haut de ses 72 ans.  Et je dis « du haut » volontairement, parce que c’est à une grande prise de recul que Claire nous invite.  Avec Claire, nous avons parlé : De choix, encore et toujours De ses études à HEC (qui ne s’appelait pas comme ça à l’époque… du moins, pour les jeunes femmes) De son regard, empreint de curiosité (et jamais de jugement) sur nos vies de parents en 2023 (spoiler : oui, elle trouve que c’est plus dur qu’à l’époque où elle travaillait et élevait ses propres enfants) De limites à mettre aux enfants, avec douceur & simplicité (j’adore l’expression qu’elle utilisait pour les siens !) Du fait d’avoir une vie en dehors du temps que l’on donne aux autres De l’importance des copines De ce que ça change quand on part du principe que l’on fait bien De ce qui compte, quand on a le recul des années Claire, je l’ai « rencontrée » sur LinkedIn, où elle prend la parole sur son sujet de prédilection : l’emploi des femmes après 50 ans. J’aime ses prises de parole documentées, engagées, qui posent des questions intelligentes, et ai eu envie de l’entendre, elle, à la fois sur son histoire, et sur son podcast.  Ceci est donc le premier épisode et vous l’entendrez dans un deuxième nous parler de sa démarche avec Plaff, son podcast. Prenez votre boisson chaude préférée, et savourez ce que Claire a à partager. Ça fait un bien fou. Xx Sandra  ********************************************** Pour suivre l’actualité de Sandra et des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes de vie d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
2/22/202346 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

[Places à prendre #3] – La place des femmes dans l’art, avec Céline Alix et Laëtitia Vitaud

Laëtitia, Céline et moi sommes très heureuses de vous retrouver pour ce 3ème épisode de ‘Places à prendre’, notre espace de conversation qui explore la place des femmes, au sens très très large du terme.  Dans ce troisième épisode, nous avons voulu explorer la question de la place des femmes dans l’art, à travers lectures, films et expos qui nous ont marquées. Le point de départ, c’est l’étonnement de la fille de Laëtitia (et le nôtre avec…), qui se demande pourquoi on lui fait étudier au lycée autant d’œuvres d’hommes – y a-t-il donc si peu d’autrices géniales dont l’œuvre mériterait de figurer aux programmes scolaires ? Nous explorons alors entre autres : Le mythe du génie La question de la formation des artistes, en particulier peintres La question de la place, dans toutes ses dimensions, y compris la place que l’on prend pour créer ses œuvres  La question du regard, et de ce qui vaut la peine d’être représenté Bonne écoute ! Sandra, Céline & Laëtitia ** Les ressources mentionnées dans l’épisode : - La revanche des autrices de Julien Marsay (Payot) - Une chambre à soi de Virginia Woolf - Musiciennes de légende. De l'ombre à la lumière de Marina Chiche (First Editions / France Musique) - L'épouse (La Doublure) de Meg Wolitzer (Grasset) - Toute une moitié du monde de Alice Zeniter (Flammarion) - Pourquoi n'y a-t-il pas eu de grands artistes femmes ? de Linda Nochlin  (Thames&Hudson) - Jeanne-Dielman 23 Quai du Commerce 1080 Bruxelles de Chantal Akerman (Blu-Ray) - Une Place, écrit par Eva Kirilof, dessiné par Mathilde Lemiesle ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
2/8/202336 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Céline Etchetto – Faire des choix et les assumer

Céline Etchetto, que vous allez entendre dans l’épisode du jour, Directrice déléguée de l’offre de soins et la préparation aux situations sanitaires exceptionnelles à l’Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine, et a fait toute sa carrière dans la santé publique.  Je l’ai rencontrée pendant la journée dédiée à la réussite professionnelle des femmes co-organisée avec un réseau de femmes hauts fonctionnaires, et son discours m’avait marquée par sa force, et ce mot qui revenait toujours : choix. Un mot clé quand on parle d’équilibre vie pro vie perso, et qu’on omet trop souvent. Avec Céline, nous avons évoqué : Le sentiment d’utilité, de service, qui est le moteur de son engagement au travail Son appropriation du mot « réussite », pas du tout limité à la sphère professionnelle La manière dont elle a appris à dire non Comment elle a détaché sa personne de sa fonction pour se préserver après un épisode de burnout La naissance de ses filles et comment ses choix de vie et pro ont été impactés Ce que signifie travailler beaucoup, sans porter de poids émotionnel La manière dont elle met à distance la culpabilité qui pointe parfois La phrase qui lui a changé la vie pendant son travail avec une coach C’est un épisode d’une grande sincérité, d’une grande sagesse – et je vous invite, en écoutant Céline, à vous poser la question de vos choix, mot crucial quand il s’agit d’équilibre vie pro / vie perso. Bonne écoute ! Xx Sandra  ********************************************** Pour suivre l’actualité de Sandra et des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes de vie d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Elle se lit vite (enfin pas toujours 😊), et il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
1/25/202349 minutes, 25 seconds
Episode Artwork

Mehdi Moussaid – De l’influence du groupe

« Toutes les vérités scientifiques s’accompagnent d’un « ça dépend », et si c’est pas le cas, si c’est trop catégorique, c’est souvent un peu faux. » Mehdi Moussaid, mon invité du jour, est « foulologue », c’est-à-dire qu’il fait de la recherche sur les foules, des groupes de personnes qui s’influencent les unes les autres. Mehdi est aussi un excellent vulgarisateur de concepts scientifiques, qu’il rend extrêmement limpides, accessibles, et dont on voit tout de suite les applications concrètes dans notre quotidien. J’avais des tas de questions pour Mehdi : Ça veut dire quoi l’intelligence collective ? Comment un mouvement se propage dans un groupe ? Est-ce qu’on peut garder son libre-arbitre dans un groupe, où est-on forcément influencé ? Et d’ailleurs, on est influencé sur quoi dans un groupe ? Est-ce qu’on peut vivre dans un groupe qui ne nous ressemble pas ?  Comment on peut promouvoir la remise en question dans un groupe (dont on sait qu’il se forme la vérité qu’il veut voir) ? Comment se propagent les rumeurs ? Un épisode pour prendre de la hauteur, changer d’angle, et poursuivre nos explorations collectives. Ramener de la complexité accessible là où elle est nécessaire, voilà qui est réjouissant ! Bonne écoute ! Xx Sandra  Des tas de ressources mentionnées dans l’épisode : https://www.youtube.com/@Fouloscopie http://www.mehdimoussaid.com/ Etude de Framingham Guy #3 de Seth Godin L’étude Critical Mass: The Impact of Three or More Women on Corporate Boards, de Konrad, Kramer & Erkut Thomas Malone sur l’intelligence collective La rumeur d’Orléans ********************************************** Pour suivre l’actualité de Sandra et des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Des anecdotes de vie d’équilibristes, des ressources, des informations en avant-première. Elle se lit vite (enfin pas toujours 😊), et il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
1/11/202342 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #12] – Mieux que des résolutions, des questions au quotidien

Les intentions pour l’année, c’est formidable. Ça guide l’énergie, les efforts, les décisions, les actions. Et un outil puissant pour vous accompagner toute l’année, et avancer sur votre fil d’équilibriste, ce sont les questions. Je vous en livre ici une (ou deux) qui font vraiment la différence, et vous permettent d’explorer au passage vos valeurs, boussoles précieuses. Bonne écoute (et bonne année of course !) Xx Sandra  Les épisodes mentionnés dans l’épisode : https://www.lesequilibristes.com/podcasts/episode-51-anne-lesueur-neidhardt?rq=anne https://www.lesequilibristes.com/podcasts/episode-84-vive-linconfort Nous allons bientôt ouvrir la billetterie pour la prochaine journée ME First, organisée avec mes amies Alexia Colson-Duparchy et Marianna Szeib. Elle aura lieu le 1er avril 2023, à Bordeaux, et on se penchera tout au long de la journée sur le thème « Compter sur soi ». Pour en savoir plus, inscrivez-vous à ma lettre Numéro d’Equilibristes, que j’envoie un mercredi sur deux : https://www.lesequilibristes.com/articles ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
1/4/202310 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

REDIFFUSION - Alice Cheron - Fuguer pour se retrouver

Salut chères et chers Équilibristes, « Une fugue c’est cette idée de partir pour mieux rentrer, c’est pas une fuite, on n’a pas en horreur son quotidien. C’est juste qu’à un moment, on a besoin de s’extraire de tout ça pour pouvoir se poser, réfléchir, faire redescendre les tensions, pour faire remonter des émotions, avoir le temps de réfléchir et rentrer chez soi en étant un peu plus alignée avec ce qui nous anime vraiment, qui on a envie d’être, indépendamment de la vie de famille, des enfants qu’on chérit. On rentre dans le quotidien qui n’a pas changé, mais on est dans une posture un peu plus sereine par rapport à tout ça. » C’est pas parce qu’on est confiné.es qu’on n’a pas le droit de rêver. Surtout pas d’ailleurs. L’épisode du jour vous embarque en Italie, avec Alice Chéron, créatrice de la plateforme dédiée au voyage et à l’art de vivre à l’italienne alidifirenze, et auteure de L’Appel de la Fugue. Avec Alice, on a parlé d’énormément de choses : du fil de soi, de fugue confiné.e, de la place des sens dans une fugue, du fait de trouver son modèle de maternité à soi et de l’assumer. « Cet été [qui a suivi la naissance de mon fils], j’étais dans un état de frustration pas possible. J’étais pas encore au clair avec le fait que pour être une mère heureuse et épanouie, j’ai besoin de travailler et de faire exactement ce que j’ai envie de faire. Et que pour être tout sourire pour faire les bains et raconter les histoires, ce que j’adore faire, j’ai besoin d’avoir bossé mes 10 heures par jour. C’est comme ça. Et maintenant j’assume complètement l’équilibre que j’ai envie d’avoir pour moi-même, mais à l’époque pas du tout. » On a aussi beaucoup parlé de la manière dont elle a construit sa communauté et son business, et de comment elle s’est lancée dans sa websérie Dolce Follia, armée de quelques perruques et d’anecdotes sur son quotidien italien accumulées au fil des ans (qu’est-ce que j’ai ri en regardant les épisodes - mes préférés sont là, là et là). Je me suis régalée, et j’espère que vous aussi ! Les 2 ans des Équilibristes approchent à grands pas, et je vous prépare un épisode spécial pour l’occasion… je vous en dis plus dans les semaines qui viennent. Portez-vous bien ! En avant mes Équilibristes, Sandra 
12/28/202244 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

REDIFFUSION - [& en même temps #5] – Déconnecter, c’est obligé ?

 C’est l’été, on ne parle que de vacances, de déconnexion. Peut-être que tout cela vous réjouit (moi oui !). Et peut-être aussi que la déconnexion, vous la redoutez un peu. Parce que votre équipe est jeune, parce que votre projet est dans une phase critique, parce que vous aimez travailler aussi. La déconnexion, c’est très important, mais elle n’est pas réservée aux vacances. Et surtout, elle peut avoir une allure très différente pour chacun·e. On explore dans cet épisode deux volets importants de la déconnexion : la santé (et le fonctionnement du cerveau) et la notion de pause intentionnelle. Enjoy 😊 Sandra  C’est dans ma lettre Numéro d’Equilibristes que j’annoncerai en premier les dates des prochains Ateliers des Equilibristes – des ateliers de 2h, sur la pause déjeuner, pour vous connecter entre vous, entre nous, et explorer ensemble les ingrédients de votre équilibre de vie : les identifier, leur faire de la place. On s’y amuse beaucoup et on se met en mouvement ensemble ! Prochaine édition en septembre – abonnez-vous ici pour être au courant des dates ! Ressources mentionnées :   La vidéo d’Albert Moukheiber à laquelle je fais référence  L’épisode avec Christophe André Et les merveilleux podcasts de Tara Brach (en anglais) ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
12/21/202218 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Soazig Castelnérac – Prendre soin de son couple

Heureuse de vous présenter cette semaine Soazig Castelnérac, créatrice du concept Save Your Love Date, pour parler d’amour, de couple, et de soin du couple. Avez Soazig, nous avons parlé de couple, bien sûr, mais aussi de : Carrière par étapes, et notamment quand l’un·e a une carrière plus contraignante Le soin et l’attention portés au couple, comme une hygiène  L’image que l’on se fait du couple « des autres » Ce que signifie « Faire équipe » Comment dégager du temps pour son couple, au quotidien, et des choix que cela implique Transformer un sujet de passion en business à temps plein J’ai adoré l’énergie de Soazig, sa lumière, et sa manière d’assumer ses choix, de leur donner un sens. Je vous souhaite beaucoup de plaisir à l’écouter !  Xx Sandra  ********************************************** Pour suivre l’actualité de Sandra et des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Elle se lit vite (enfin pas toujours 😊), et il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
12/14/202252 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Episode spécial anniversaire du podcast : 4 ans de dialogues avec vous – merci !

4 ans de podcast, ça se fête ! Un épisode sous forme de dialogue, sur ce que le podcast vous apporte, et ce que j’ai appris en le faisant vivre pour et avec vous depuis 4 ans.  Merci d’être de plus en plus nombreux et nombreuses à écouter, et merci de votre fidélité. Ça compte beaucoup ! Et merci tout particulier à mes chères équilibristes Flore, Cécile, Elodie, Laëtitia et Sophie qui ont participé en m’envoyant leur témoignage. Xx Sandra  Les épisodes mentionnés :  Dr Aurélia Schneider sur la charge mentale Céline Alix, auteure de Merci mais non merci Baisser la barre des exigences, avec Agnès Labbé L’épisode avec Cécile et Antoine Tauvel, sur la vie pro en couple L’épisode de Pop’In de Cécile Tauvel où j’étais invitée L’épisode avec Hélène Bonhomme L’épisode avec Christophe André ********************************************** Pour suivre l’actualité de Sandra et des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Elle se lit vite (enfin pas toujours 😊), et il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
12/7/202214 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Aurélie Canzoneri – Se faire plaisir et du bien

 Très heureuse d’accueillir cette semaine Aurélie Canzoneri, naturopathe, dans Les Équilibristes pour parler solutions alternatives à l’hibernation  🐻 😊 Blague à part, avec Aurélie, nous avons parlé de : Naturopathie Reconversion pro quand on a des enfants en bas âge Gérer son stress (autrement qu’en se rajoutant des choses à faire) Priorités et choix Approches culturelles de l’équilibre des temps de vie (elle qui a vécu en France, à Londres et maintenant à Milan) Adaptation de nos rythmes aux saisons Se faire du bien et se faire plaisir, ce pourrait être le résumé de la philosophie d’Aurélie.  J’ai adoré notre échange et vous souhaite beaucoup de plaisir à l’écouter ! Xx Sandra  Quelques unes des recettes délicieuses d’Aurélie :  Du super pesto avec lequel arroser ses légumes Des goûters sains, rapides, bons (et qui ne nécessitent pas 1000 ingrédients introuvables) : cookies, moelleux banane myrtilles, barres quinoa chocolat, moelleux au chocolat,  Des idées de petit déj n’impliquant pas un miracle morning pour les préparer : pudding de chia, smoothie  Et son site, où vous en trouverez bien d’autres : https://www.canzoneri-naturopathe.com/ ********************************************** Pour suivre l’actualité de Sandra et des Équilibristes, rendez-vous dans la lettre « Numéros d’Équilibristes » envoyée 2 mercredis par mois : https://www.lesequilibristes.com/articles Elle se lit vite (enfin pas toujours 😊), et il paraît qu’elle fait du bien ! Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et Instagram. ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
11/30/202252 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #11] – Se créer un rythme soutenable

 Entre les responsabilités pro, de parents (et sans parler du reste), vous enchaînez les journées à un rythme soutenu. Vous avez l’impression que votre rythme de vie de base, c’est de fonctionner « dans le rouge » ?  La proposition de cet épisode, c’est de trouver des leviers pour revenir à un rythme plus soutenable dans la durée, qui tienne compte des fluctuations de vos niveaux d’énergie et de votre besoin de repos. Pour ça, devenez curieux·se et observateur·trice - je vous guide dans l’épisode ! Bonne écoute Xx Sandra  Pour vous inscrire au prochain Atelier des Équilibristes, une exploration créative de la réussite, qui aura lieu le 29 novembre 2022 de 12h à 14h en ligne sur Zoom : www.lesequilibristes.com/ateliers Pour m’écrire : sandra@conscious-cultures Et l’épisode avec Albert Moukheiber que j’évoque ici : https://www.lesequilibristes.com/podcasts/episode-90-albert-moukheiber ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
11/23/202215 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

Albert Moukheiber – Organiser la vie autour d’autre chose que le travail

 Il y a quelque temps, je suis tombée sur une vidéo d’Albert Moukheiber, mon invité du jour, dans laquelle il expliquait que les tests de personnalité utilisés en entreprise, c’était bullsh***. Ça m’a intriguée – j’adore les tests de personnalité, et en même temps, j’ai l’impression que quoi qu’ils racontent, je m’y reconnaîtrais. Albert me l’a confirmé. Albert est docteur en neurosciences, psychologue clinicien (et aussi membre du Lab de Welcome to the Jungle), et je suis vraiment heureuse d’avoir pu lui poser tout un tas de questions sur les sujets d’équilibristes que nous abordons, vus à travers son œil scientifique, pragmatique, et sans bullsh**, pour le coup. Avec Albert, nous avons parlé de la neuromanie (vous savez, cette tendance qui touche tous les secteurs et consiste à dire que ce qu’ils avancent est informé par les neurosciences), de l’essentialisme (qui consiste à réduire une problématique complexe, multifactorielle à un facteur), des fameux tests de personnalité et de l’absurdité à vouloir leur faire tout expliquer de nos comportements au travail, de ce que signifie « être soi » ou « être authentique », de rythme et d’organisation de travail (par exemple, prendre l’habitude de fonctionner avec un calendrier pas plein), de comment prendre soin de notre attention, et de l’impact de la paternité sur son quotidien. C’était passionnant – préparez-vous à remettre en question certaines certitudes, ou à regarder d’un autre œil les phrases toutes faites que l’on brandit parfois un peu machinalement. Merci beaucoup Albert et bonne écoute à vous ! Xx Sandra  Quelques articles et vidéos d’Albert :  https://www.welcometothejungle.com/fr/collections/workers/psycho-boulot-albert-moukheiber/articles/psycho-boulot-test-personnalite https://www.welcometothejungle.com/fr/collections/workers/psycho-boulot-albert-moukheiber/articles/psycho-boulot-pourquoi-important-rien-faire https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/rythme-travail-vacances-absurde-albert-moukheiber - avec une analogie géniale Et l’outil dont parle Albert pour quand on a 100 000 onglets ouverts – the great suspender  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
11/16/202259 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #10] – Réussite professionnelle (au féminin) : 5 axes pour réfléchir à la sienne

  Comment vous amener au cœur des riches échanges que j’ai eus récemment avec un groupe de femmes hauts fonctionnaires, autour de la notion de réussite professionnelle (au féminin… ) ? En vous proposant cet épisode avec 5 grands axes pour vous aider à réfléchir à votre réussite à vous : Réussite professionnelle – au féminin ou tout court ? Une vision panoramique de la réussite Faire des choix L’importance des rencontres et de la solidarité / sororité Prioriser le fait de se connaître, toujours mieux Bonne écoute Xx Sandra  Pour vous inscrire au prochain Atelier des Équilibristes, une exploration créative de la réussite, qui aura lieu le 29 novembre 2022 de 12h à 14h en ligne sur Zoom : www.lesequilibristes.com/ateliers Pour m’écrire : [email protected] Et l’épisode avec Stéphanie Nadaud que j’évoque : https://www.lesequilibristes.com/podcasts/episode-49-stephanie-nadaud?rq=nadau ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
11/9/202214 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Hélène Gherbi – Investir dans son soi futur

 « [Investir] je sens que c’est un truc que je devrais faire, et je m’en veux de ne pas m’y mettre » C’est la phrase qu’Hélène Gherbi entend très souvent de la part des femmes avec qui elle échange sur le sujet de l’investissement. Et la procrastination, comme souvent, est liée à une inquiétude sous-jacente. Peur de ne pas s’y connaître, peur de ne pas avoir assez à investir, sentiment que l’investissement, c’est pour les autres, voire, que l’investissement nourrit des intérêts dans lesquels on ne se reconnaît pas. Hélène Gherbi est la co-fondatrice de FEMCA, la plateforme de formation aux finances personnelles et à l’investissement à destination des femmes qui rend l’investissement simple et accessible à tou.te.s. Avec Hélène, nous avons levé les freins qui empêchent les femmes d’accéder à l’investissement, en rappelant que ce n’est jamais trop tard pour commencer à investir et se créer un filet de sécurité. L’investissement, c’est bien sûr aussi une belle métaphore pour parler d’investissement en soi, du fait de pouvoir compter sur soi. Nous avons parlé de son parcours, d’hypersensibilité et de la place de la sensibilité dans un contexte professionnel, de prise de décision, d’engagement au travail, de ses manières de se ressourcer. J’ai adoré cet échange avec elle, et j’espère que vous en ressortirez motivée à prendre vos finances personnelles en main. Bonne écoute ! Xx Sandra  PS : FEMCA organise un webinaire pour y voir plus clair sur les options pour financer un achat immobilier. Ca se passe ce vendredi 28 octobre à 12h15, et c’est en ligne. Inscription (gratuite) ici : https://app.livestorm.co/femca-fr/webinar-obtenir-son-financement-bancaire-femca?type=detailed ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
10/26/202250 minutes, 43 seconds
Episode Artwork

[Places à prendre #2] – La ‘nice girl’ au travail, avec Céline Alix et Laëtitia Vitaud

 Laëtitia, Céline et moi sommes très heureuses de vous retrouver pour ce 2ème épisode de ‘Places à prendre’, notre espace de conversation qui explore la place des femmes, au sens très très large du terme. On va prendre toute la place, justement 😊 Dans ce deuxième épisode, chacune de nous a apporté une lecture autour de la place des femmes au travail, avec ce fil conducteur de la ‘nice girl’, la fille sympa. Une expression avec une légère pointe de condescendance, alors qu’être sympa, c’est plutôt une bonne chose, non ? En vrac, nous parlons : Des tâches ingrates, qui sont l’huile dans les rouages des organisations, une responsabilité souvent floue, flottante, et qui finissent si souvent sur les bras des femmes De leadership et du pouvoir féminin Et du mythe de la « nice girl » au travail, avec une lecture qui m’a beaucoup plu  Je commence la conversation par une anecdote autour d’un café que j’ai eu plaisir à servir, et qui a mis tout le monde mal à l’aise. Quelque chose me dit que vous allez vous reconnaître dans bon nombre de situations décrites – nous espérons que ces partages vous nourriront, vous donneront envie d’aller découvrir les livres présentés, et vous donneront surtout une motivation pour changer ce qui peut l’être à votre niveau. Bonne écoute ! Sandra, Céline & Laëtitia ** Les ressources mentionnées dans l’épisode : The No Club: Putting a Stop to Women’s Dead-End Work de Linda Babcock, Brenda Peyser, Lise Vesterlund et Laurie Weingart The Myth Of The Nice Girl: Achieving a Career You Love Without Becoming a Person You Hate de Fran Hauser Strong Female Lead: Rethinking Leadership in a World Gone Wrong de Arwa Mahdawi Impunité de Hélène Devynck Des hommes justes. Du patriarcat aux nouvelles masculinités d’Ivan Jablonka Bad Blood de John Carreyrou (traduit en français) à propos du scandale Theranos The Dropout, la série TV à propos de Elizabeth Holmes (CEO de Theranos) ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
10/19/202241 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #9] – Quelle ambition ? Quelle réussite ?

 Un vaste sujet que celui de l’ambition et de la réussite… Cet été, j’ai écouté un podcast qui démarrait par la longue liste des réussites de l’invité : dans le top 5 de [xxx], sur la liste Forbes de [xxx], auteur de x bestsellers… La réussite et l’ambition, ce ne serait donc que cela ? Dans cet épisode, je vous propose deux angles de réflexion pour vous interroger sur ce que vous mettez dans ces deux termes : Une vision englobante, multidimensionnelle, de la réussite, qui irait au-delà de la réussite professionnelle Et une réflexion autour du côté fini de nos ressources individuelles en temps et en énergie. Avec la question suivante : plutôt que se demander comment avoir plus, faire plus, viser plus, comment on sait que c’est assez ? Ce n’est que le début de cette discussion 😊 Bonne écoute Xx Sandra  Pour vous inscrire au prochain Atelier des Équilibristes : www.lesequilibristes.com/ateliers Pour m’écrire : sandra@conscious-cultures Et l’épisode avec Christophe André que j’évoque : https://www.lesequilibristes.com/podcasts/episode-74-christophe-andre?rq=christophe ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
10/12/20228 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

LIVE avec Clotilde Dusoulier – Culpabilité, quand tu nous tiens (moins !)

 Salut mes Équilibristes, La culpabilité, c’est un des sujets qui revient le plus quand je discute avec vous, et c’est aussi un des sujets que l’on vit le plus dans la solitude. Avec Clotilde Dusoulier, du podcast Change ma vie, on a eu envie de croiser nos regards sur la culpabilité, pour, si ce n’est l’éradiquer complètement (vous verrez que ce n’est ni réaliste ni quelque chose qu’on préconise), du moins arriver à lui donner le rôle qu’elle mérite : celui d’un indice, d’une information, qui signale souvent un décalage entre ce que l’on souhaiterait faire ou être (par conformité à une norme ou un désir) et ce que l’on fait ou est effectivement. Avec Clotilde, on a parlé de là où naît la culpabilité, des émotions liées (comme la responsabilité, la honte, le ressentiment aussi). On a aussi beaucoup abordé des solutions, des idées pour s’en détache ou l’écouter pour ce qu’elle nous dit : ressenti physique, aller comprendre ce qu’elle nous indique, faire la part des choses entre les injonctions et les envies. En filigrane, une idée qui m’est chère au cœur des Équilibristes : la nécessité d’accéder à l’expérience réelle des autres, pour réduire les exigences, et se ficher un peu plus la paix. Nous avons aussi pris les questions des auditrices et auditeurs, puisqu’il s’agissait d’un live ! Pour être tenu·e au courant des prochaines dates de lives, inscrivez-vous à ma lettre Numéros d’ Équilibristes : https://www.lesequilibristes.com/podcasts en bas de la page  Bonne écoute ! Xx Sandra  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
10/5/20221 hour, 1 minute, 23 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #8] – Vive l’inconfort

 « Il faut sortir de sa zone de confort » « No pain no gain » Bof… je n’ai jamais été fan de ce type de phrase. Et pourtant, il y a un vrai bénéfice à apprendre à tolérer, traverser, même apprécier l’inconfort. Pas en soi, mais pour ce qu’il permet : d’accéder à des émotions agréables, d’accomplir des projets qui nous tiennent à cœur, d’évoluer et continuer de grandir en tant qu’humain·e. C’est l’invitation de cet épisode. Bonne écoute ! Sandra  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
9/28/20228 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Laure Vitou – Faire confiance et avancer

 Très heureuse de vous livrer aujourd’hui le témoignage de Laure Vitou. Laure est une grande sportive, slasheuse, mère de deux enfants, épouse, et Laure a vécu l’épreuve de la leucémie à partir de 2019. Pour les personnes qui la connaissent, qui la croisent, Laure est un modèle de force, de courage, d’énergie et de résilience aussi. J’ai eu envie de l’entendre sur l’impact de sa maladie sur ses choix, sa philosophie de vie, sans pour autant réduire tout à la maladie. J’ai adoré entendre Laure sur la place du sport dans sa vie, et comment le sport lui a permis de mesurer ses progrès alors qu’elle était malade.  Elle nous parle de se choix professionnels, guidés par la joie de contribuer, le plaisir de servir des projets qu’elle aime. Elle nous parle de ses enfants, et de la manière dont elle a continué à être dans leur quotidien, même pendant ses longues périodes d’hospitalisations. Elle nous parle de son mari, Thibaut, et de la manière dont il a pu continuer à travailler alors que Laure était malade, grâce au soutien de son management. On a parlé de rapport au temps, d’émotions, d’acceptation, du soutien des proches et du partage dans le contexte professionnel des séquelles de sa maladie. C’était difficile de trouver un titre à cet épisode, mais j’ai fini par choisir ce qui m’a le plus marquée dans le partage de Laure : la confiance qu’elle a eue et qu’elle a en ses médecins, en son entourage, en la vie, et la force inouïe que ça lui a donné pour avancer. Merci, Laure, de nous offrir ta sagesse et bonne écoute mes Équilibristes. Xx Sandra  Les associations et ressources mentionnées par Laure dans l’épisode : Pour s’inscrire sur le registre des donneurs de moelle osseuse (ils recherchent en particulier des hommes de moins de 35 ans, et dans 80% des cas, le don se fait par prélèvement sanguin, comme un don de plaquettes !)  L’association des Greffés de Moelle Osseuse de Midi-Pyrénées  Les jeux des greffés Et le livre Ma maman est une pirate, qui a tant aidé Laure à parler de la maladie avec ses enfants  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
9/21/20221 hour, 13 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #7] – Have Fun!

  On est en pleine période de rentrée tourbillonnante, qui nous amène souvent loin, très loin des ressentis des vacances. Dans cet épisode, je vous invite à intégrer plus de fun/légèreté/amusement dans le quotidien – pas dans une optique de positivité un peu mielleuse à outrance, mais plutôt de laisser aller au fun, et de sa recherche consciente. Il se cache souvent dans des recoins finalement assez accessibles ! Venez partager les résultats de vos expérimentations sur Instagram ou partagez-moi vos réflexions par mail à [email protected]  Have fun mes Équilibristes ! Sandra  Plein de chouettes ressources mentionnées dans l’épisode :   La vidéo d’Albert Moukheiber sur l’hérésie de nos rythmes de vacances Un autre article de lui  Le podcast de Dr Laurie Santos L’épisode des Équilibristes avec Aurélie Leveau de Edoni sur le plaisir ET la fameuse carte postale !!  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
9/14/202210 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

Fatoumata Ly – Prendre en compte la santé des femmes au travail

 Mes chers Equilibristes, c’est un grand plaisir pour moi de vous retrouver après cette pause estivale que j’ai savourée. J’espère de tout cœur que vous aussi ! C’est une très belle et profonde conversation que je vous propose aujourd’hui, avec Fatoumata Ly à mon micro. Fatoumata est la co-fondatrice de Ninti, dont la mission est d’engager la conversation et équiper les entreprises à faire une place aux problèmes de santé et de fertilité des femmes. Vous imaginez comme cette mission me parle, tout à cheval qu’elle est entre le pro, le perso et à la lisière de l’intime. Fatoumata est une femme passionnante, réfléchie, à l’image de ses réponses, pesées, posées, et des longues pauses qu’elle prend pour réfléchir à ce qu’elle va dire. Ce tempo est parfait pour la rentrée, ce temps long bienvenu dans une période de l’année qui nous pousse à faire vite vite. Elle nous amène dans son enfance, en Guinée Conakry, jusqu’à son départ pour Tunis pour le lycée, puis son arrivée en France, dans un pays qu’elle connaît si bien et si peu à la fois, comme elle le dit. Avec Fatoumata, nous avons parlé de la place qu’elle accorde au travail, de pauses dans la carrière. J’ai adoré l’entendre parler de la manière dont elle amène avec justesse, finesse, les sujets de fertilité, PMA, et santé des femmes au sens plus large, au sein des entreprises. Comment elle crée des conversations là où elles n’ont jusque-là jamais existé. J’ai aussi adoré l’entendre parler de la manière dont ses diverses influences culturelles ont modelé sa façon de voir les choses, la vie. Comme elle le dit, c’est loin d’être simple d’appartenir à plusieurs mondes. Mais la richesse de ce qui en ressort est puissante. Merci Fatoumata de lancer la rentrée des Equilibristes de cette manière, et encore une fois de me rappeler pourquoi j’aime tant faire ces épisodes pour vous, mes chers auditeurs et auditrices. Bonne écoute ! Xx Sandra  Ressources mentionnées dans l’épisode :  Do Less de Kate Northrup Pay Up de Reshma Saujani Podcast Super Soul Sunday avec Pema Chödrön  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
9/7/20221 hour, 9 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

REDIFFUSION - Marie Chetrit - L'éducation positive : une question d'équilibre ?

 C’est Marie Chetrit que vous allez (ré)entendre aujourd’hui.  Si vous aviez loupé l’épisode, c’est le bon moment de l’écouter.  Et si vous l’aviez déjà écouté, un rappel pour vous réduire la pression ne fera pas de mal (surtout en cette veille de rentrée, si vous voyez ce que je veux dire… je vous vois !!)  Enjoy !  Sandra  *****************    Salut mes Équilibristes  L’épisode du jour est la retranscription d’un live que j’ai organisé avec la formidable Marie Chetrit il y a quelques semaines. Marie est l’auteure de « Education positive : une question d’équilibre ? » paru chez Solar Editions, et créatrice du blog et compte Instagram « Les petits ruisseaux font les grandes rivières ». Elle est aussi docteure en sciences, travaille dans la recherche académique, et est la maman et belle-maman de 4 enfants.  J’ai eu envie d’inviter Marie parce que j’admire et apprécie beaucoup le travail qu’elle fait et qui est mis en avant dans son livre : sa manière d’éclairer, à la lumière de la science, des études, les injonctions qui pèsent sur les parents et qui contribuent, souvent à complexifier la tâche.   Elle s’est intéressée de près à l’éducation positive, ce courant, très vertueux en soi, qui prône dans les relations entre enfants et parents, l’empathie, la compassion, l’attention aux besoins, la prise en compte de l’enfant tel qu’il est.  Là où cela devient problématique, c’est quand ces principes de base sont poussés à l’extrême, avec des idées radicales, parce que totalement sorties de leur contexte.   Dans son livre, Marie remet du contexte justement, du recul et de l’air, pour le plus grand bien des parents et des enfants.   Dans ce live, nous avons parlé avec Marie de la pression démesurée que se mettent beaucoup de parents aujourd’hui, du sentiment d’insuffisance qu’elle nourrit.  Nous avons parlé de la grande solitude des parents contemporains, de la nécessité de l’autorité, très différente de l’autoritarisme.  Marie a beaucoup remis dans leur contexte les fameuses études sur les neurosciences dont nous entendons parler, sans vraiment chercher à comprendre.   Et elle rappelle une chose essentielle : les parents qui s’intéressent à ces questions sont des parents qui font déjà très bien.  C’est une discussion sur la bienveillance envers soi avant tout, sur ce qu’est être un « bon » parent, ou « bien » élever son enfant.  Et c’est une discussion qui invite à retrouver le chemin du bon-sens, et sortir de la sur-intellectualisation de la parentalité, du questionnement perpétuel.  Comme souvent, une question de mesure, de nuance.  Allez lire son livre, et si le sujet vous intéresse, l’épisode avec Agnès Labbé, auteure de L’éducation approximative devrait aussi vous plaire !  Quelques mots avant de vous laisser écouter :  - Premièrement, un mot au sujet de la qualité du son qui n’est pas celle que j’aime vous proposer d’habitude. Je suis sûre que ça ne vous empêchera pas de profiter des propos passionnants de Marie.   - Ensuite, sachez qu’il y a d’autres lives prévus dans les semaines à venir – c’est un super moyen de participer aux interviews, de poser vous aussi vos questions à l’invité. Pour ne pas les manquer, abonnez-vous à ma newsletter sur le site www.lesequilibristes.com  - Enfin, je vous demande un service : si vous aimez Les Equilibristes, exprimez-le : laissez une note et un commentaire sur Apple Podcasts ou Spotify, partagez un épisode sur vos réseaux, ou transférez la lettre à quelqu’un à qui vous voulez du bien.  Il me reste maintenant à vous souhaiter une très bonne  écoute !  Sandra       ***************************** J'ai envie de mieux vous connaître - vous prenez quelques minutes pour m'en dire plus sur vous ? Ça me permettra de continuer à faire grandir Les Équilibristes vers ce qui vous est le plus utile. Mille mercis d'avance !  ***************************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !  
8/31/202254 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #6] – Equilibre vie pro/vie perso : la vie c’est pas une boîte à bento

En février 2021 est parue ma première tribune pour Welcome to the Jungle : « Il n’y a pas : la vie pro, la vie perso. Il y a la vie, point. » Elle a été le début de beaucoup d’échanges et de discussions, et j’avais envie de revenir dessus pour creuser certains points, en particulier : la distinction que je propose entre l’intime et le personnel-public l’impact que notre façon d’être a sur les autres autour de nous Je vous propose ici des questions que vous pourriez vous poser pour affiner votre manière de concevoir l’équilibre vie pro vie perso. Est-ce qu’il y a des choses personnelles-publiques que vous pourriez partager au travail et qui feraient du bien aux autres ? Qui normaliseraient certains sujets ? Quels comportements pourriez-vous adopter qui ouvriraient la voie pour d’autres ? Est-ce qu’il y a des facettes de vous que vous aimeriez plus amener dans votre contexte professionnel ? A quoi ressemblent les barrières que vous mettez en place entre le pro et le perso ? Enjoy 😊 et venez partager vos réflexions sur Instagram ou LinkedIn Sandra  Le prochain atelier des Equilibristes aura lieu le 6 septembre avec un objectif : vous permettre d’être au clair sur vos priorités à la rentrée, pour pouvoir faire de la place à ce qui compte pour vous, intentionnellement (vs être submergé·e par la vague de to-do de la rentrée, et inscrire tout le monde à ses activités… sauf vous 😉). L’atelier aura lieu le 6 septembre de 12h à 14h, sur Zoom.  Pour vous inscrire, c’est ici.  Ressources mentionnées dans l’épisode :   Tribunes dans Welcome to the Jungle Livre de coaching Co-Active  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
8/24/202218 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

REDIFFUSION - Céline Alix - Merci, mais non merci : comment inventer un nouveau modèle de réussite

 L’épisode dans lequel Céline Alix évoquait son parcours et son livre “Merci mais non merci” vous avait beaucoup marqué.es.  ”C’est exactement ce que je ressens”, est le commentaire qui est le plus revenu.  L’été est un bon moment pour se poser des vraies questions, et le livre de Céline y aide.   Régalez-vous donc à la (ré)écouter !   ************************  « J’aimais ce métier, mais je n’aimais pas la façon dont il était exercé. J’ai ressenti une espèce d’usure, avec cette idée que si on m’avait demandé de créer un monde du travail, je ne l’aurais pas forcément fait comme ça. » Je suis particulièrement heureuse de vous publier l’interview de cette semaine. J’ai eu la joie de recevoir Céline Alix, auteure du livre « Merci, mais non merci - comment les femmes redessinent la réussite sociale », sorti chez Payot il y a peu. Dire que j’ai été emballée par la lecture de ce livre est un euphémisme. Céline Alix y décortique le mouvement de fond qu’elle a observé, et dont elle fait partie, de femmes intelligentes, talentueuses, qui arrivent à se hisser à des postes prestigieux, de pouvoir, d’impact même, avant de décider que « merci, mais non merci », elles ont envie d’autre chose. Toute la force du livre, c’est d’analyser le phénomène d’un point de vue systémique, sociétal, et pas comme une somme de destins ou décisions individuels. Avec Céline, nous avons parlé du monde du travail actuel, très cloisonné du reste de la vie, de ses codes, encore peu accueillants pour les femmes, des leviers de motivation pour les femmes qu’elle a interviewées, au premier rang desquels se trouve l’efficacité. Nous avons aussi beaucoup parlé des conditions à créer pour que les femmes aient envie de rester, des nouveaux modèles qu’elles construisent et inventent, et de la sororité, ce soutien si précieux qui s’instaure naturellement entre elles.  « Réussir, pour elles, c’est réussir toute leur vie. C’est une réussite qui n’est pas que professionnelle, c’est réussir leur vie perso, amicale, parentale… » Nous avons échangé sur les notions de pouvoir, de réussite, et sur le fond, sur cette 4ème vague du féminisme qui amène les femmes à aller au-delà de l’égalité, à affirmer leur ambition de créer un autre modèle de réussite et de travail que celui dans lequel on leur demande de rentrer, au chausse-pied, depuis des décennies.  « Cette 4ème vague serait celle de l’épanouissement des femmes et donc de ce dépassement de l’égalité : « merci, vous nous avez donné ce modèle-là, mais nous on voudrait aller au-delà et créer notre propre modèle ». Pour moi la 4ème vague dans la sphère professionnelle c’est celle où on invente notre propre modèle professionnel. » C’est drôle, parce que beaucoup d’entre vous m’ont écrit pour me signaler la parution du livre. A croire que son contenu fait écho pour vous – je vous souhaite d’y trouver le courage de vous dire qu’un autre modèle est possible, et que vous pouvez contribuer à le créer, si c’est votre souhait. En avant les Équilibristes ! Sandra   ***************************** J'ai envie de mieux vous connaître - vous prenez quelques minutes pour m'en dire plus sur vous ? Ça me permettra de continuer à faire grandir Les Équilibristes vers ce qui vous est le plus utile. Mille mercis d'avance ! ********************************************* Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
8/17/202248 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

CADEAU 😊 – Ressentir la confiance en soi

 Et voici un cadeau tout frais pour vous. Partagé en avant-première avec les participantes à l’Atelier des Equilibristes de juin dernier, qui avaient beaucoup apprécié la visualisation guidée pour se connecter à sa confiance, j’ai eu envie de vous la proposer aussi. Un shot pour se reconnecter à sa confiance en soi quand on en a besoin (ou juste envie). Radical, super efficace, et super agréable. Vous allez voir, s’ancrer à des sensations qui font du bien a un effet puissant sur le moment, et permet d’y puiser de nouveau, quand on le veut. Un outil formidable à dégainer. Pour sauter l’intro et aller directement à la visualisation, avancez à 1’55 secondes. Enjoy 😊 Sandra  C’est dans ma lettre Numéro d’Equilibristes que j’annoncerai en premier les dates des prochains Ateliers des Equilibristes – des ateliers de 2h, sur la pause déjeuner, pour vous connecter entre vous, entre nous, et explorer ensemble les ingrédients de votre équilibre de vie : les identifier, leur faire de la place. On s’y amuse beaucoup et on se met en mouvement ensemble ! Prochaine édition en septembre – abonnez-vous ici pour être au courant des dates ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
8/10/20227 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

REDIFFUSION - Ludovic Dujardin - Eloge de la douceur

La douceur… C’est le titre qui m’était venu à l’issue de mon échange avec Ludovic Dujardin, co-fondateur de Petit Bambou. Cet épisode vous avait beaucoup plu, et on ne parle jamais assez assez de douceur à mon goût, alors le voici de nouveau, pour le découvrir ou le re-savourer !   *******************  Salut les Équilibristes, Quelle joie de vous retrouver pour un nouvel épisode, une discussion placée sous le signe de la douceur. Il y a quelques mois, j’écoutais Ludovic Dujardin, co-fondateur de l’application de méditation Petit Bambou, parler à Matthieu Stefani du podcast GDIY de sa vision de l’équilibre de vie. Ses mots résonnaient tellement avec mes convictions que je lui ai écrit tout de suite pour lui proposer de venir parler aux auditrices et auditeurs des Equilibristes. Ludovic a eu la générosité de venir témoigner à mon micro, en enfilant tour à tour toutes les casquettes qui font de sa vie une vie riche pour lui : nous avons parlé de l’arrivée de ses enfants dans sa vie d’homme et de couple, de son début de vie professionnelle où un excellent manager a eu la bonne idée de le licencier (aucune ironie dans ce que je dis, l’histoire est passionnante), de son cheminement personnel et de la compassion qu’il a pour l’homme qu’il était il y a 15 ans, dont les valeurs ne lui correspondent plus. On a aussi beaucoup parlé d’alignement entre ses valeurs, celles que l’on ressent en tant qu’utilisateur de Petit Bambou, et la manière dont Petit Bambou est géré. On a parlé de douceur, de « grace » ou clémence. C’est vraiment un épisode sur la découverte de soi, sur l’identité en évolution permanente. Je vous souhaite une très bonne écoute, et n’oubliez pas de venir partager vos réactions, observations, idées sur vos réseaux, ou directement en commentaire de l’épisode sur le site des Équilibristes. xx Sandra ***************************** J'ai envie de mieux vous connaître - vous prenez quelques minutes pour m'en dire plus sur vous ? Ca me permettra de continuer à faire grandir Les Équilibristes vers ce qui vous est le plus utile. Mille mercis d'avance ! ***************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie :)  Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
8/3/20221 hour, 11 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Pascal Bordé – Fixer le cap et libérer les énergies de l’équipe

 Salut mes Équilibristes L’épisode du jour est un peu différent des épisodes habituels. Dans le cadre du travail que je réalise avec Conscious Cultures, j’interviens beaucoup auprès de managers. C’est une population qui a été si sollicitée ces dernières années, et dont les contours du rôle se redessinent à grande vitesse. Je sais qu’il y en a beaucoup parmi vous : managers, et leaders au sens plus large. Que nous ayons ou pas un lien hiérarchique avec les autres, tout ce que nous faisons, notre manière de nous comporter, de nous présenter au monde, a un impact autour de nous. Je suis très heureuse de vous proposer cet épisode aujourd’hui, paru initialement en bonus de La Boîte à outils du Management, co-écrit par Vincent Dicecca et Philippe Guillou et paru aux éditions Dunod. Vous allez rencontrer Pascal Bordé, Directeur du Laboratoire d'astrophysique de Bordeaux, manager et être humain passionnant. Si vous êtes comme moi, vous n’y connaissez sûrement pas grand-chose au fonctionnement d’un laboratoire d’astrophysique. J’ai eu la chance de le visiter avant l’interview, mais pour l’interview, Pascal nous explique les spécificités liées au management d’un laboratoire scientifique. Nous avons beaucoup parlé de sa prise de poste de manager, du sentiment de légitimité et de la manière dont il l’a renforcé, mais aussi de l’isolement du manager. J’ai beaucoup aimé l’entendre parler de ses sources d’inspiration, très éclectiques, qui sont l’occasion de plein de métaphores très parlantes, et qui nourrissent son approche du management. J’espère que l’approche de Pascal, son humilité et sa curiosité vous inspireront autant que moi. Très bonne écoute ! Sandra  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
7/27/202229 minutes, 39 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #5] – Déconnecter, c’est obligé ?

 C’est l’été, on ne parle que de vacances, de déconnexion. Peut-être que tout cela vous réjouit (moi oui !). Et peut-être aussi que la déconnexion, vous la redoutez un peu. Parce que votre équipe est jeune, parce que votre projet est dans une phase critique, parce que vous aimez travailler aussi. La déconnexion, c’est très important, mais elle n’est pas réservée aux vacances. Et surtout, elle peut avoir une allure très différente pour chacun·e. On explore dans cet épisode deux volets importants de la déconnexion : la santé (et le fonctionnement du cerveau) et la notion de pause intentionnelle. Enjoy 😊 Sandra  C’est dans ma lettre Numéro d’Equilibristes que j’annoncerai en premier les dates des prochains Ateliers des Equilibristes – des ateliers de 2h, sur la pause déjeuner, pour vous connecter entre vous, entre nous, et explorer ensemble les ingrédients de votre équilibre de vie : les identifier, leur faire de la place. On s’y amuse beaucoup et on se met en mouvement ensemble ! Prochaine édition en septembre – abonnez-vous ici pour être au courant des dates ! Ressources mentionnées :   La vidéo d’Albert Moukheiber à laquelle je fais référence  L’épisode avec Christophe André Et les merveilleux podcasts de Tara Brach (en anglais) ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
7/20/202218 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Aurélie Leveau – Le plaisir est essentiel

 Très heureuse de vous présenter mon invitée du jour, Aurélie Leveau. Aurélie est sexothérapeute, fondatrice d’Edoni, dont la mission est de redonner ses lettres de noblesse à la sexualité comme créatrice de lien entre les individus et vecteur d'appropriation de sa propre identité. Nous avons parlé de relations, à commencer par la relation à soi, d’intimité, de sexualité sans pression, loin des diktats et représentations stéréotypées de ce qu’elle « devrait » être. Nous avons aussi beaucoup parlé de ses racines à elle, de la manière dont elle a monté Edoni, tout juste séparée du père de son petit garçon. Elle nous parle de sa manière de prendre soin de son équilibre, des ingrédients essentiels à son épanouissement. Aurélie est engagée pour redonner de la place au plaisir, dont elle dit si justement qu’il est essentiel et pas accessoire, et on a exploré ensemble à quel point cette mission dépasse la sexualité. Il est question de pouvoir derrière tout cela – j’ai été émue de l’entendre parler de la portée de son engagement, avec notamment un projet en cours pour donner aux femmes excisées la possibilité de jouir.  C’est une très belle et riche conversation – je suis heureuse de vous la transmettre. Sandra  ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
7/13/202252 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #4] – Je peux ou je dois ? (Have to vs. get to)

 “Have to” et “get to” – en anglais, ces deux expressions ont des sens avec des nuances intéressantes. “Have to”, c’est « je dois ».  “Get to”, c’est « je peux », mais en bien plus subtile : cette idée que j’ai la chance de, l’opportunité de. Comme souvent dans mes newsletters, ces mots anglais sont le point de départ d’une réflexion qui ouvre des perspectives et des espaces de liberté à saisir, avec une question : Dans votre vie d’équilibriste, qu’est-ce qui relève du « I have to », et qu’est-ce que ça changerait de se dire « I get to » ? Enjoy 😊 Sandra  Episodes mentionnés :   https://investisseurs40.com/082-rechercher-lequilibre-dans-ses-multiples-vies-pro-perso-familiale-avec-sandra-fillaudeau%ef%bf%bc/ https://www.lesequilibristes.com/podcasts/episode-12-coline-vuillermet?rq=coline ********************************************** Merci à notre partenaire Calm, l’application n°1 de bien-être mental, qui regorge d’outils pour vous aider à vous sentir bien : méditations guidées, paysages sonores, méditations pour les enfants, techniques de respiration. https://www.calm.com/equilibristes Pour vous, chères et chers Equilibristes, Calm offre une réduction de 40% sur l’abonnement Calm Premium, avec de nouveaux contenus ajoutés chaque semaine. Rendez-vous ici pour en bénéficier ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
7/6/20229 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Christophe André - Questionner notre rapport au travail

 Il y a quelques semaines, j'ai eu l'immense honneur d'interviewer Christophe André, le célèbre psychiatre qui nous parle si bien de bonheur, de méditation, et de consolations, dans son dernier livre. Cette interview, je l'ai réalisée pour le Lab de Welcome to the Jungle, dont je fais partie. Le Lab, c'est la communauté d'experts de Welcome to the Jungle qui pense et met en œuvre une expérience plus positive et humaine du travail. J'y écris chaque mois des tribunes qui explorent mon sujet d'expertise, l'intégration pro / perso, dans toutes ses dimensions. L'interview éditée est disponible sur le site du Lab de Welcome to the Jungle. Et, j'ai pu glisser mes micros pour vous offrir notre conversation complète, et vous permettre d'entendre la voix de Christophe André, si apaisante et qui invite à la réflexion. Avec Christophe, nous avons parlé de consolation au travail, de solidarité au travail & de vulnérabilité, de la robustesse et la fragilité de l’être humain, de la place pour la santé mentale dans l’environnement professionnel. Nous avons aussi beaucoup parlé de lui, de son rapport au travail, de ce que la notion de l’équilibre vie pro vie perso lui évoque (sa réponse m’accompagne d’ailleurs chaque jour), et du regard de nos enfants qui nous pousse à travailler sur nos défauts. Nous avons conclu sur sa très belle réponse sur la fierté. Je suis très heureuse de vous partager cet échange.  Bonne écoute  Sandra ********************************************** Merci à notre partenaire Calm, l’application n°1 de bien-être mental, qui regorge d’outils pour vous aider à vous sentir bien : méditations guidées, paysages sonores, méditations pour les enfants, techniques de respiration. https://www.calm.com/equilibristes Pour vous, chères et chers Equilibristes, Calm offre une réduction de 40% sur l’abonnement Calm Premium, avec de nouveaux contenus ajoutés chaque semaine. Rendez-vous ici pour en bénéficier ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
6/29/202257 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #3] – Prendre (et non pas avoir) du temps pour soi

"Je sais que je devrais prendre du temps pour moi, mais…” 💬  Quelle histoire vous racontez-vous à propos du temps pour vous ?  Et si on prenait un autre angle ?  Ça changerait quoi, pour vous et pour les autres autour de vous ? Dans cet épisode, je vous propose de 'carve out' du temps pour vous, de prendre votre cuillère à évider, et de créer de la place (pour reprendre une métaphore que j'avais utilisée dans une newsletter et qui vous avait bien plu). Enjoy 😊 Sandra  ********************************************** Merci à notre partenaire Calm, l’application n°1 de bien-être mental, qui regorge d’outils pour vous aider à vous sentir bien : méditations guidées, paysages sonores, méditations pour les enfants, techniques de respiration. https://www.calm.com/equilibristes Pour vous, chères et chers Equilibristes, Calm offre une réduction de 40% sur l’abonnement Calm Premium, avec de nouveaux contenus ajoutés chaque semaine. Rendez-vous ici pour en bénéficier ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
6/22/202214 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Jerry Hyde – Adapting to create a new form of the family

"I think we’re in a really interesting time – The pressure on the original family unit is almost intolerable, and I don’t think we’ve yet adapted to create a new form of the family, and allocation of who does what. If that will even exist. But that old nuclear family model is now redundant, and we’re in a kind of in between phase, where we’re trying to figure out “so how do we do it? and how do we provide all this stuff that we’re now expected to provide?”” Today’s guest is Jerry Hyde, London-based therapist, who has been running men’s groups for 27 years. Jerry and French film director Mai Hua released a documentary essay called “Make me a man”, ‘What happens when men challenge the patriarchal model of masculinity… and choose vulnerability instead’. In Les Équilibristes, the aim is to explore how we can embrace all of our identities, roles, to lead a life that honors them all. And for a long time, I’ve been convinced that one of the ways we can get women to take up more space in the workplace is to let men take up more space at home. When I came across Jerry’s work and movie, I was very interested in having a conversation with him about the gender stereotypes that are holding men back from claiming other roles than the ones traditionally assigned to them. You should watch the movie, and you should watch it with people you care about.  And this conversation goes beyond the movie, discussing work-life balance, with a welcome perspective on just how recent all of these discussions are, and how intense the pressures are for modern-day humans trying to make it all work. I hope this conversation is as thought-provoking to you as it was to me. “I’ll answer as long as it’s ok that I’m just as confused and lost as everyone else. That’s part of my belief system, not to promote some kind of solution-based approach. The most dangerous thing is not to ask questions.” Watch Make me a man Watch the video on stereotypical questions women get asked  ************************** Salut mes Equilibristes, Cette interview, ça faisait un moment que je rêvais de la faire – depuis quelque temps, je suis de plus en plus convaincue par le fait qu’on ne pourra faire plus de place aux femmes dans les entreprises que si on fait plus de place aux hommes en dehors de l’entreprise, notamment dans l’espace domestique. J’ai vu et été bouleversée par le film de Jerry Hyde et la réalisatrice Mai Hua « Make me a man ». Jerry est un thérapeute britannique qui mène des groupes de parole pour hommes depuis 27 ans.  Le film est le point de départ de notre conversation, qui va bien au-delà pour discuter en particulier de la notion d’équilibre des temps de vie. Jerry apporte une perspective et une hauteur bienvenues sur le sujet, en rappelant à quel point il est récent, et à quel point la pression qui pèse sur le modèle de famille nucléaire est forte. Nous sommes en transition entre un ancien modèle et un nouveau encore à inventer. J’espère que cette conversation vous marquera autant que moi ! Bonne écoute  Sandra ** Les ressources mentionnées dans l’épisode : Allez voir Make me a man La vidéo de Sista ********************************************** Merci à notre partenaire Calm, l’application n°1 de bien-être mental, qui regorge d’outils pour vous aider à vous sentir bien : méditations guidées, paysages sonores, méditations pour les enfants, techniques de respiration. https://www.calm.com/equilibristes Pour vous, chères et chers Equilibristes, Calm offre une réduction de 40% sur l’abonnement Calm Premium, avec de nouveaux contenus ajoutés chaque semaine. Rendez-vous ici pour en bénéficier ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
6/15/202241 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #2] – La confiance en soi quand on croit en manquer

  « Je manque de confiance en moi » Cette phrase, vous la prononcez peut-être machinalement vous aussi. Dans cet épisode, je vous invite à la scruter d’un peu plus près. On explore ici la confiance en soi sous un angle un peu différent, pour désacraliser cette expression, explorer sa cohabitation avec le doute, et surtout, se plonger dans le ressenti de la confiance. Je vous embarque dans un exercice qui vous y aidera ! A la fin, je vous propose aussi une expérience : un atelier en live, le 28 juin, de 12h à 13h30 pour creuser ce sujet pour vous, entre vous. Au programme : des outils, des temps d’échange en groupe, et des temps d’écoute et d’échange en binôme. De quoi repartir avec la patate et les idées claires pour vous connecter à votre confiance, même quand en surface elle semble vaciller. Pour plus d’infos et vous inscrire, envoyez-moi un email à [email protected]  On se voit le 28 ? Enjoy 😊 Sandra  ** Les ressources mentionnées dans l’épisode : La vidéo de Sista Episode avec Hélène Bonhomme  L’épisode de Génération XX avec Axelle Tessandier ********************************************** Merci à notre partenaire Calm, l’application n°1 de bien-être mental, qui regorge d’outils pour vous aider à vous sentir bien : méditations guidées, paysages sonores, méditations pour les enfants, techniques de respiration. https://www.calm.com/equilibristes Pour vous, chères et chers Equilibristes, Calm offre une réduction de 40% sur l’abonnement Calm Premium, avec de nouveaux contenus ajoutés chaque semaine. Rendez-vous ici pour en bénéficier ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
6/8/202211 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

[Places à prendre #1] – Prendre sa place, avec Céline Alix et Laëtitia Vitaud

Nouvelle semaine, nouveau format ! Après « & en même temps » la semaine dernière, je vous présente cette semaine le premier épisode d’une série spéciale (que vous retrouverez plusieurs fois par an) avec mes amies Céline Alix et Laëtitia Vitaud. Cette série, nous l’avons appelée « Places à prendre »… Dans ce premier épisode, nous vous présentons le concept, pourquoi nous avons voulu réunir nos voix autour de ce sujet de la place des femmes. Nous avons toutes les trois beaucoup en commun (notre engagement sur ces sujets, notre amour de la lecture et des podcasts, nos références culturelles du monde entier, en particulier les pays anglo-saxons), mais aussi des axes, des angles, des points de vue complémentaires sur le sujet. Pourquoi ce titre « Places à prendre » ? Vous le découvrirez dans l’épisode, avec plein de ressources, lectures, films, qui nous ont inspirées et donné envie de prendre le micro ensemble pour traiter ce si riche sujet de la place des femmes. Bonne écoute ! Sandra, Céline & Laëtitia ** Les ressources mentionnées dans l’épisode : « Être à sa place », livre de Claire Marin Big Little Lies, la série de HBO avec Nicole Kidman, Reese Witherspoon, Shailene Woodley Searching for Debra Winger, documentaire de Rosanna Arquette Geena Davis Institute on Gender in Media Last F**kable Day, vidéo très drôle (et piquante) de Amy Schumer  En avant toutes, livre de Sheryl Sandberg The Authority Gap, livre de Mary Ann Sieghart  Drop the ball, livre de Tiffany Dufu Le talk de Tiffany Dufu  ********************************************** Merci à notre partenaire Calm, l’application n°1 de bien-être mental, qui regorge d’outils pour vous aider à vous sentir bien : méditations guidées, paysages sonores, méditations pour les enfants, techniques de respiration. https://www.calm.com/equilibristes Pour vous, chères et chers Equilibristes, Calm offre une réduction de 40% sur l’abonnement Calm Premium, avec de nouveaux contenus ajoutés chaque semaine. Rendez-vous ici pour en bénéficier ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
6/1/202243 minutes, 20 seconds
Episode Artwork

[& en même temps #1] – Nouveau format pour Les Équilibristes !

 Si heureuse de vous présenter aujourd’hui « & en même temps », le nouveau format d’épisode des Équilibristes ! « & en même temps », comme un clin d’œil à toutes ces responsabilités, ces envies, ces aspirations que nous avons en même temps. A toutes ces choses que nous faisons en même temps (alors que nous ne devrions pas – sujet pour un prochain épisode). A toutes ces situations, émotions et ambivalences que nous vivons en même temps.  Une célébration de la nuance, des choses pas tranchées, pas figées. Vivantes quoi ! ** Le principe de ces épisodes courts, à retrouver toutes les 2 semaines : Une réflexion ou anecdote Une ressource Une question pour vous ** Dans ce premier épisode, je vous propose une exploration de ce fameux & en même temps et des multiples sens qu’il peut prendre. Je vous partage notamment une étude que j'ai trouvée intéressante sur la question de la segmentation entre le pro et le perso - une sacrée remise en question de l'idée de tout faire en même temps ! Impatiente de lire vos retours, et surtout, dites-moi s’il y a des thématiques que vous avez envie que j’aborde (j’en ai plein ma besace, et j’adorerais faire coïncider ça avec vos envies et problématiques du moment). Bonne écoute ! Sandra  (et juste parce que je m'attends à la blague, aucun rapport avec la formule de notre président, cette expression me trotte dans la tête depuis un bout de temps...:-)) ** Les ressources mentionnées dans l’épisode : https://www.welcometothejungle.com/fr/authors/sandra-fillaudeau https://www.nytimes.com/2021/06/21/us/daisy-dowling-workparent.html https://fr.wikipedia.org/wiki/Mister_Rogers%27_Neighborhood https://jyx.jyu.fi/bitstream/handle/123456789/53024/1/ukinnunen%20et%20al%20rr%20final.pdf ********************************************** Merci à notre partenaire Calm, l’application n°1 de bien-être mental, qui regorge d’outils pour vous aider à vous sentir bien : méditations guidées, paysages sonores, méditations pour les enfants, techniques de respiration. https://www.calm.com/equilibristes Pour vous, chères et chers Equilibristes, Calm offre une réduction de 40% sur l’abonnement Calm Premium, avec de nouveaux contenus ajoutés chaque semaine. Rendez-vous ici pour en bénéficier ! ********************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
5/25/202210 minutes, 34 seconds
Episode Artwork

Hélène Bonhomme - Le perfectionnement plutôt que le perfectionnisme

 Hélène Bonhomme, vous la connaissez peut-être comme la créatrice et dirigeante des Fabuleuses au Foyer, un site, des newsletters, une communauté autour de la question du bien-être des mères, de la prévention de l’épuisement maternel. Hélène, c’est une de mes belles rencontres de ces derniers mois, dont je suis très heureuse de vous livrer aujourd’hui le témoignage. Ce qui m’a intéressée en échangeant avec elle, c’est son parcours, et la manière dont elle a su si finement utiliser sa propre expérience pour en créer des outils, des partages, qui aident autant les autres. Hélène nous parle de son amour de l’écriture, de son premier métier et de comment elle en est arrivée à l’exercer, et à le quitter aussi rapidement. Elle nous parle beaucoup de sa relation avec son mari, et du duo qu’ils forment, moteur dans ses projets avec les Fabuleuses. Elle nous parle de son ambition, du muscle de l’audace, des saisons de la construction de son entreprise, qui a démarré avec des articles écrits dans sa cuisine et cachés au fond d’un dossier de son ordinateur. Et elle nous parle aussi du foyer, celui que nous occupons toutes et tous le matin, le soir, le weekend.  Hélène est d’une grande finesse et justesse dans son analyse de ce qui l’émeut, de ce qui la meut, au sens de mettre en action, et l’écouter est un délice. Je vous souhaite de vous régaler et de vous inspirer. Dans l’épisode, nous évoquons : Le livre « Mère épuisée » de Stéphanie Allénou La chanson ‘Girl on fire’ de Alicia Keys https://www.youtube.com/watch?v=J91ti_MpdHA La chanson ‘Juice’ de Lizzo https://www.youtube.com/watch?v=XaCrQL_8eMY ********************************************* Merci à notre partenaire Calm, l’application n°1 de bien-être mental, qui regorge d’outils pour vous aider à vous sentir bien : méditations guidées, paysages sonores, méditations pour les enfants, techniques de respiration. https://www.calm.com/equilibristes Pour vous, chères et chers Equilibristes, Calm offre une réduction de 40% sur l’abonnement Calm Premium, avec de nouveaux contenus ajoutés chaque semaine.  Rendez-vous ici pour en bénéficier !
5/18/20221 hour, 10 minutes, 43 seconds
Episode Artwork

Marina Bourgeois - Plus qu'un changement de voie, un changement de vie

On parle beaucoup de Grande Démission depuis la crise du Covid, et on commence à chiffre le phénomène en France : d’après une récente étude BVA pour le site mediarh.com, un quart des salariés français envisagent de démissionner dans les deux prochaines années, et un tiers des salariés âgés de 18 à 34 ans.   C’est peut-être votre cas ?  L’épisode du jour c’est la retranscription d’un live avec Marina Bourgeois, co-fondatrice du cabinet Oser Rêver sa Carrière, et co-auteure avec Caroline Averty du livre ">« Trouver sa voie : 10 séances d'auto-coaching pour faire le bilan et oser la reconversion ».   Cette discussion avec Marina, elle a été nourrie de mes échanges avec vous, en off, avec des amies, des personnes qui se posent des questions sur leur carrière et la suite qu'elles ont envie d'y donner. Et comme le dit Marina, ces questions ne sont pas que des questions de carrière : plus qu’un changement de voie, une reconversion professionnelle, c’est un changement de vie.   Donc ça commence par cette question-là : qu’est-ce que j’ai envie de vivre ? Qu’est-ce qui est important pour moi ?  On a beaucoup parlé de l’expérience personnelle de Marina, qui après de longues études de droit, n’a un jour plus pu mettre les pieds dans une salle de cours où elle enseignait.  On a parlé du sentiment d’être piégé·e dans un « confort inconfortable », de la succession de non-choix qui peuvent mener à une carrière dans laquelle on ne se reconnaît plus, et Marina a levé des freins et répondu à des inquiétudes fréquentes quand on se lance dans une reconversion :  - « Je ne sais rien faire d’autre » ou comment aller chercher dans tous les domaines de sa vie pour trouver ses talents, transférables dans le pro  - « Ça part dans tous les sens » ou comment s’autoriser à explorer plein de pistes au début, pour trouver des faisceaux d’indices et affiner au fur et à mesure  - « Je dois y arriver vite » ou comment accepter qu’une reconversion prend du temps, être lucide sur les montagnes russes inhérentes à la reconversion, et prendre le temps nécessaire à l’introspection, même quand on est encore en poste  - « J’ai peur de décevoir mon entourage » ou comment être au clair avec ce que l’on veut pour soi, pour vivre pleinement ce parcours d’affranchissement  Si vous êtes en plein questionnement, cet épisode est vraiment pour vous : truffé de conseils, de propos à la fois réalistes et rassurants pour vous sentir soutenu·e et moins seul·e.   Pour aller plus loin, je vous conseille la lecture du livre de Marina « Trouver sa voie », et vous pouvez aussi la contacter via son site http://www.oser-rever-sa-carriere.com/     En avant les Equilibristes !  xx    Sandra  ******************************************* Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !     
5/4/20221 hour, 2 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Nathalie Jallut - (Une partie de) la solution est en soi

Salut mes Équilibristes  Je vous présente aujourd’hui Nathalie Jallut, que j’ai eu la chance de rencontrer il y a peu lors d’une journée dédiée à l’équilibre des temps de vie dans les métiers de la justice que j’ai animée, et dans laquelle Nathalie intervenait également.  Une journée riche, avec une conclusion importante : les sujets de l’équilibre des temps de vie doivent être adressés à tous les niveaux, aussi bien au niveau des politiques et mesures dans les organisations, qu’au niveau de soi.  Et c’est bien de ça dont nous avons parlé avec Nathalie. Nathalie est magistrate, et la première fois que nous avons échangé, elle m’a raconté son histoire. Celle d’une femme qui a vécu une période d’épuisement, avec des contraintes professionnelles fortes, des enfants jeunes et une exigence très élevée dans tous les domaines de sa vie. Et sa réalisation que la solution pour sortir de ça était en elle.  Ce que j’aime dans ses propos, c’est la nuance : on ne résout pas tout en travaillant sur soi, mais on s’allège sacrément.  J’ai adoré l’énergie, la curiosité de Nathalie, et son recul et son partage sincère sur les étapes qui lui ont permis de rester dans la magistrature et se construire une vie dont elle est fière, qui la comble.   Et si vous ne savez pas ce qu’est une maman poche, écoutez jusqu’au bout !   Je suis certaine que vous trouverez dans son témoignage des idées très concrètes et une réassurance aussi.   Si le cœur vous en dit, venez partager vos impressions sur mon site, www.lesequilibristes.com, sur Instagram ou sur LinkedIn.  Vous pouvez aussi laisser votre avis et un commentaire sur Apple Podcasts ou Spotify – il y a eu quelques nouveaux avis ces derniers jours, alors merci à vous.  Au-delà de me faire très plaisir, vos avis et commentaires sont un soutien concret au podcast, et permettent à d’autres personnes de le découvrir.  Je vous laisse maintenant écouter Nathalie !  Bonne écoute !  xx  Sandra     Les références dont nous parlons dans l’épisode :  Le site de Nathalie https://mesviesdemaman.com/  Sa reco lecture avec les enfants :https://www.babelio.com/livres/Colfer-Le-Pays-des-contes-tome-1--Le-Sortilege-perdu/527074  Et pour tout savoir sur les mamans « poches » 😊https://sosnancy.com/    ***************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !  
4/13/202242 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

Perdita Andrews - Speaking with confidence (Utiliser sa voix)

Salut mes cher·es Equilibristes   On continue les épisodes en anglais avec ma formidable invitée Perdita Andrews !  Très heureuse de vous retrouver pour cet épisode avec Perdita Andrews, rencontrée lors de notre première journée ME First organisée avec mes amies Alexia Colson-Duparchy et Marianna Szeib en février dernier.  Comme toujours dans Les Equilibristes, cet épisode, c’est une conversation sur Perdita, son chemin, son expertise professionnelle, sa vie de mère, de femme.  On a couvert beaucoup de sujets !  En vrac : la confiance en soi et à quoi ça ressemble quand on la vit, l’authenticité, notamment au travail, l’autocompassion, la prise de parole en public, bien sûr, et comment on peut y prendre du plaisir.   J’adore écouter les histoires des gens, ça vous le savez, et  on a pas mal parlé de celle de Perdita, expat canadienne à Paris, formée au théâtre à la danse et au chant, s’orientant vers le journalisme, décrochant un boulot au bulletin trafic d’une grande radio, avant de tout quitter pour venir à Paris, sans attaches et sans connaître personne.   On parle aussi beaucoup de comment elle a trouvé sa voie (qui se trouve être autour de la voix), et de cette vérité, si inconfortable parfois, et si grisante aussi, que le sens de ce que l’on fait ne se trouve bien souvent que dans le rétroviseur.  C’est un épisode sur la confiance, en soi, en la vie, en son enfant.   Bonne écoute mes Equilibristes !  Et oui, c’est en anglais – tentez quand même, surtout si vous vous dites « j’y arriverai pas ».  Surprenez-vous 😊  Enjoy 😊  Sandra     Retrouvez Perdita sur son site, LinkedIn et Instagram.     ************  Welcome, English-speaking listeners!  Les Equilibristes is a podcast about what it means to lead a full life, juggling with kids, work, and all the other parts of our lives that make them worthwhile and fun. My name is Sandra Fillaudeau, I am your host. Les Equilibristes is a French expression, meaning “tightrope walkers”, and is a way of expressing this idea I care deeply about as a working and ambitious parent of two young kids: always moving forward, testing, learning, falling and getting back up.  Movement is how we find a sense of balance.  I am on a mission to reconsider the way we think of work-life balance, and constantly looking for a more accurate way of coining a topic I am passionate about. These discussions span many topics, from the most intimate, to company and public policies. My guests are women, men, experts and leaders – and they all have a role to play in the way we lead full, enriching lives.  A year ago, I launched Conscious Cultures, a consulting firm that helps companies better understand their talents’ needs to tailor a more suited and inclusive experience for them.   We are here to explore, together, and I would love to hear from you: feel free to email me with suggestions, comments, ideas at [email protected]">[email protected]. You can also check out my Instagram and LinkedIn accounts and stay in touch there.   Now let’s get to today’s episode:    Today’s guest is Perdita Andrews, a professional speaking coach specialising in working with women & non-native English speakers. I met Perdita in February, during the “Me First” event my friends Alexia Colson-Duparchy and Marianna Szeib and I organized, and I immediately loved Perdita’s way of reframing the topic of public speaking as a question of letting others hear your voice, and allowing yourself to make an impact.  In this episode, we talk about Perdita’s story of being a Canadian expat in France, about how her life experiences shaped the work she does now (although she had no idea this was where they were leading her). We discussed how being a mother changed her, what it was like becoming a mother in a foreign country, and how she treats herself with the same compassion she would want for her daughter.  This is really an episode about confidence: self-confidence and authenticity and what they really look like, and faith in our paths and our children.  Enjoy!   Sandra      **********************      Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire.  MERCI pour votre soutien !
3/30/20221 hour, 3 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

REDIFFUSION Agnès Labbé - Baisser la barre des exigences

Mes chères Equilibristes, c'est en lisant vos réactions au dernier épisode avec Marie Chetrit que je me suis dit que cet épisode avec Agnès valait vraiment la peine d'être remis en avant. Vous y trouverez le même objectif essentiel, un de ceux qui nous tiennent à coeur dans Les Equilibristes : apprendre à se f***** un peu plus la paix. Apprendre à s'aimer, à avoir de la compassion pour soi. Et si on peut en rire au passage, c'est encore mieux. Bonne écoute ! ********************************************************* « Aux mères, qui sont toujours dans le doute, dans la culpabilité, je leur dis « Regarde ce que tu arrives à faire, c’est extraordinaire ce que tu arrives à faire. » Et on a eu tendance, ces derniers temps, à moins se le dire. C’était normal qu’une femme ait des enfants, qu’une femme travaille. Dans les années 80, fallait tout avoir, dans les années 90 on a continué. Tout ça est devenu très normal et on a eu tendance à oublier que tout ça reste très compliqué. Donc autant se dire qu’on est formidables, je trouve que ça fait du bien. » (C’est valable pour les papas aussi, évidemment. Il y en a plein de formidables qui nous lisent et nous écoutent.) C’est une des réflexions de la très talentueuse Agnès Labbé, l’invitée du podcast cette semaine. Etre gentil.le avec soi-même et fière/fier de tout ce que l’on accomplit, voilà un excellent programme pour Les Équilibristes. La bienveillance, mot si galvaudé et si important : avec Agnès, on apprend à se l’appliquer à soi-même. Vous connaissez peut-être déjà son blog, Quatre Enfants, dans lequel elle partage, avec beaucoup d’humour et de sagesse, son quotidien de maman de 4 enfants. Mais Agnès est aussi l’auteure d’un livre, « L’Éducation approximative », qui a été le sujet principal de notre conversation. Agnès, c’est la meilleure cheerleader* dont vous puissiez rêver et son livre, le meilleur livre de développement personnel qui n’en est pas un. Agnès sait trouver les mots. Et elle est vraiment drôle (je vous déconseille fortement de le lire en mangeant, j’ai tenté et après 2 fausses routes, j’ai arrêté…). Son credo : il faut baisser la barre des exigences. De beaucoup, et partout. « S’autoriser à baisser la barre des exigences, c’est carrément un engagement féministe. Si on veut continuer d’avoir tout, à nous de ne pas nous coller des bâtons dans les roues. On en a déjà suffisamment, donc au contraire, aidons-nous, facilitons-nous les choses » Avec Agnès, on a parlé de son cheminement au fur et à mesure de l’arrivée des enfants, de son choix délibéré de ne plus culpabiliser, de gentillesse, d’arbitrage et de choix, d’enfants malades, de grand écart, du tunnels du soir et, surtout, de l’importance de vivre sa vie pour soi. Bonne écoute et n’oubliez pas de partager cet épisode avec vos ami.es qui pourraient l’apprécier ! En avant les Équilibristes ! Sandra   Le blog d’Agnès Son livre Et son compte Instagram   * J’adore ce mot, je l’utilise beaucoup. Vous savez pourquoi ? Parce que quand j’étais petite fille, grandissant aux US, je rêvais d’en être une. Et finalement, avec Les Équilibristes, je vis un peu ce rêve par procuration ;-)
3/16/202252 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

Marie Chetrit - L'éducation positive : une question d'équilibre ?

Salut mes Équilibristes  L’épisode du jour est la retranscription d’un live que j’ai organisé avec la formidable Marie Chetrit il y a quelques semaines. Marie est l’auteure de « Education positive : une question d’équilibre ? » paru chez Solar Editions, et créatrice du blog et compte Instagram « Les petits ruisseaux font les grandes rivières ». Elle est aussi docteure en sciences, travaille dans la recherche académique, et est la maman et belle-maman de 4 enfants.  J’ai eu envie d’inviter Marie parce que j’admire et apprécie beaucoup le travail qu’elle fait et qui est mis en avant dans son livre : sa manière d’éclairer, à la lumière de la science, des études, les injonctions qui pèsent sur les parents et qui contribuent, souvent à complexifier la tâche.   Elle s’est intéressée de près à l’éducation positive, ce courant, très vertueux en soi, qui prône dans les relations entre enfants et parents, l’empathie, la compassion, l’attention aux besoins, la prise en compte de l’enfant tel qu’il est.  Là où cela devient problématique, c’est quand ces principes de base sont poussés à l’extrême, avec des idées radicales, parce que totalement sorties de leur contexte.   Dans son livre, Marie remet du contexte justement, du recul et de l’air, pour le plus grand bien des parents et des enfants.   Dans ce live, nous avons parlé avec Marie de la pression démesurée que se mettent beaucoup de parents aujourd’hui, du sentiment d’insuffisance qu’elle nourrit.  Nous avons parlé de la grande solitude des parents contemporains, de la nécessité de l’autorité, très différente de l’autoritarisme.  Marie a beaucoup remis dans leur contexte les fameuses études sur les neurosciences dont nous entendons parler, sans vraiment chercher à comprendre.   Et elle rappelle une chose essentielle : les parents qui s’intéressent à ces questions sont des parents qui font déjà très bien.  C’est une discussion sur la bienveillance envers soi avant tout, sur ce qu’est être un « bon » parent, ou « bien » élever son enfant.  Et c’est une discussion qui invite à retrouver le chemin du bon-sens, et sortir de la sur-intellectualisation de la parentalité, du questionnement perpétuel.  Comme souvent, une question de mesure, de nuance.  Allez lire son livre, et si le sujet vous intéresse, l’épisode avec Agnès Labbé, auteure de L’éducation approximative devrait aussi vous plaire !  Quelques mots avant de vous laisser écouter :  - Premièrement, un mot au sujet de la qualité du son qui n’est pas celle que j’aime vous proposer d’habitude. Je suis sûre que ça ne vous empêchera pas de profiter des propos passionnants de Marie.   - Ensuite, sachez qu’il y a d’autres lives prévus dans les semaines à venir – c’est un super moyen de participer aux interviews, de poser vous aussi vos questions à l’invité. Pour ne pas les manquer, abonnez-vous à ma newsletter sur le site www.lesequilibristes.com  - Enfin, je vous demande un service : si vous aimez Les Equilibristes, exprimez-le : laissez une note et un commentaire sur Apple Podcasts ou Spotify, partagez un épisode sur vos réseaux, ou transférez la lettre à quelqu’un à qui vous voulez du bien.  Il me reste maintenant à vous souhaiter une très bonne  écoute !  Sandra      ***************************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !  
3/2/202254 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

Elise Fabing - Quand on ne cloisonne pas

Salut mes Équilibristes  Dans l’épisode du jour, vous allez entendre Elise Fabing. Son nom vous est peut-être familier si vous avez suivi l’activité de Balance ton Agency, ce compte Instagram qui a permis aux victimes de harcèlement dans les agences de com et de pub de faire entendre leurs voix. Elise était l’avocate qui animait des lives autour du droit du travail.  Ca vous en dit beaucoup sur elle : son engagement à rendre le droit du travail accessible à tous, sa générosité, sa force de travail.  Elise a co-fondé le cabinet Alkemist il y a 3 ans avec sa meilleure amie, Alice.  Elise est aussi la mère de 2 jeunes enfants, qui ont des mots comme « erreur judiciaire » ou « burnout » dans leur vocabulaire tant ils entendent leur maman parler de son métier, avec passion.  Cette idée qu’il n’y a pas de vie pro et de vie perso, mais simplement la vie, Elise en est une illustration parfaite.  Avec elle, on a parlé d’accès au droit, de sa manière de vivre sans cloisonner, des liens qu’elle crée avec ses clients, de sa manière de se ressourcer aussi face aux dossiers très lourds qu’elle traite.  On a parlé de syndrome de l’imposteur, d’intuition, de fierté et du cocon bienveillant qu’elle a créé avec Alice, condition selon elle pour exercer un métier très exigeant et dur.   C’est un épisode fort, riche, à l’image d’Elise dont je suis très heureuse d’avoir recueilli le témoignage.  Bonne écoute ! xx  Sandra  Les articles et épisode de podcast dont nous parlons dans l’épisode :  https://www.alkemist-avocats.com/category/podcast/  https://www.hachette.fr/actualites/replay-le-live-delise-fabing-auteure-du-manuel-contre-le-harcelement-au-travail  https://fleurdavocat.fr/46-elise-fabing-je-me-definis-souvent-comme-une-coach-juridique/  https://business.ladn.eu/experts-metiers/management-rh/prevention-violences-travail-management/  https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/grossesse-travail-retour-harcelement-licenciement    *********************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire.  Merci merci pour votre soutien !  
2/16/20221 hour, 20 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Nathalie de Courcy - Réduire la pression sur les parents solo

 « Comme une course de relais, mais toute seule »  C’est un immense plaisir pour moi de vous offrir aujourd’hui notre échange avec Nathalie de Courcy, maman solo de 3 enfants, récemment fondatrice d’Accent Egal, une société dont la mission est d’attirer, garder et développer les talents féminins.  Ce sujet, elle le maîtrise très bien. Nathalie a fait de longues études de chimie, avant de commencer sa carrière dans le marketing et les ventes dans le secteur des dispositifs médicaux. Au moment où sa vie perso change radicalement, et qu’elle se retrouve à élever seule ses 3 enfants, elle change aussi radicalement de carrière, pour devenir chargée de mission dans un conseil régional, puis attachée parlementaire, avant de revenir dans le privé au poste de Responsable des Affaires gouvernementales.  Ce qui m’a marquée dans mon échange avec Nathalie, c’est sa force, et ses engagements. Avec elle, on a beaucoup parlé de concret : comment on vit un poste à responsabilités, avec des déplacements, quand on a la responsabilité de 3 jeunes enfants ? que peuvent faire les entreprises pour alléger le quotidien des parents solo ? On a parlé de choix de vie, de l’alignement ou non des projets pro et perso, et le fil de cette discussion, c’est la question de l’affirmation de soi.  Comme souvent, à la fin de mes interviews, on a continué la conversation toutes les deux. Et Nathalie avait une citation qu’elle avait envie de vous partager, des mots de Christine Lagarde : « Il vaut mieux faire face au risque de l’échec plutôt que de vivre avec le regret de ne pas y être allée. » Une citation qui dit beaucoup de Nathalie, à l’image de ce qu’elle a partagé dans cet échange riche, profond, que je suis très heureuse de vous partager ici.  Bonne écoute !  xx    Sandra     La campagne du Laboratoire de l’Egalité à laquelle nous faisons référence dans l’épisode se trouve ici.  **************************************************************************     Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !  
2/2/202246 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Nicole Whiting – Becoming unapologetic (Quand on arrête de s’excuser)

Bonjour mes cher·es Equilibristes  En 2022, j’ai très envie de vous faire découvrir toutes les personnes, ressources, spécialistes que j’aime et qui s’expriment en anglais. Vous amener à la rencontre d’autres perspectives, d’idées innovantes, d’expressions nouvelles.  Ça vous tente ?  On démarre aujourd’hui, avec Nicole Whiting. Nicole est master coach, mère de 2 enfants, Ironwoman et ultra-marathonienne (elle court sur des distances de plusieurs centaines de kilomètres), on peut dire qu'elle est "fierce", déterminée et pleine de compassion. Et d'une sagesse inouïe. J'ai eu la chance d'être coachée par Nicole, et certains de ses mots résonnent encore, des propositions qui prennent vie et sens au fur et à mesure que j'avance. Nicole manie en particulier l'art des métaphores, et cet épisode n'en manque pas.  Nous avons parlé d'amour et de découverte de soi, de ce que les courses extrêmes qu'elle court lui ont appris sur elle et de notre besoin de connexion aux autres. Je suis certaine que cet épisode va vous plaire, semer en vous des idées nouvelles, aidantes, qui vous accompagneront.   Savourez !  Sandra ************ Welcome to Les Equilibristes, a podcast about what it means to lead a full life, juggling with kids, work, and all the other parts of our lives that make them worthwhile and fun. My name is Sandra Fillaudeau, I am your host. Les Equilibristes is a French expression, meaning “tightrope walkers”, and is a way of expressing this idea I care deeply about as a working and ambitious parent of two young kids: always moving forward, testing, learning, falling and getting back up.  Movement is how we find a sense of balance. I am on a mission to reconsider the way we think of work-life balance, and constantly looking for a more accurate way of coining a topic I have been passionate about ever since my son was born in 2014, and my work responsibilities increased at the same time. These discussions span many topics, from the most intimate, to company and public policies. My guests are women, men, experts and leaders – they all have a role to play in the way we lead full, enriching lives.  A year ago, I launched Conscious Cultures, a consulting firm that helps companies better understand their talents’ needs to tailor a more suited and inclusive experience for them.   We are here to explore, together, and I would love to hear from you: feel free to email me with suggestions, comments, ideas at [email protected]">[email protected]. You can also check out my Instagram and LinkedIn accounts and stay in touch there.   Now let’s talk about today’s episode:   Today’s guest is Nicole Whiting">Nicole Whiting, a master life and movement coach known to her clients as the “life pacer.” A serial entrepreneur, mother of two, Ironwoman, and competitive ultrarunner—she’s as fierce a leader as they come.   I was lucky enough to have been coached by her, as part of Sasha Heinz's beautiful group coaching program. Nicole has a way of finding words, metaphors, that resonate deeply. This episode is full of them. We talked about living life fully, in color rather than in black in white, about how ultrarunning has been the vehicle for the most profound learning in her life. We talked a lot about exploring, and curiosity, what it means to have our own backs, what it looks like to show up with self-compassion. And maybe most importantly, we talked about our need for human connection.  I am grateful she took the time to share her experience and thrilled to be sharing our conversation. I'm sure you'll find many ideas to nurture.  Enjoy!     **********************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !           
1/19/202257 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Liana Vivant Mikael - Être en phase avec ses choix

BONNE ANNÉE LES ÉQUILIBRISTES !  Trop heureuse de vous retrouver cette semaine pour un épisode avec une invitée formidable, dont l’énergie et la joie de vivre sont contagieuses.  Il y a quelques semaines, une collègue m’a transmis un post sur LinkedIn qui faisait le buzz : Liana Vivant Mikael, la fondatrice de En barque, y racontait toutes les fois, au cours de sa carrière, où on lui avait dit « t’es folle ».  T’es folle de quitter ce job prestigieux, confortable, où tu te plais beaucoup, pour te lancer dans l’entrepreneuriat  T’es folle de lancer une société en plein Covid  T’es folle de te lancer dans une 3ème grossesse à 38 ans, alors que tu viens de monter ta boîte  Au-delà de ce post, c’est la mission de son entreprise qui m’a donné envie d’en savoir plus sur Liana : En Barque est un service d’aide à l’orientation des jeunes, qui leur donne une vision plus concrète des études et des métiers, les remet en contact avec la vraie vie comme elle dit, et surtout, qui les connecte à leurs forces, à leurs qualités, pour leur donner confiance.   Dans le fond, En barque aide les jeunes à apprendre à mieux se connaître, ce que beaucoup de personnes font plus tard dans leur vie, à l’occasion d’un choc ou d’un événement de vie qui les y pousse.  J’ai adoré ce que Liana a partagé, des points de vue que l’on entend peu, que ce soit sur le moment qu’elle a choisi pour se lancer dans l’entrepreneuriat, ou encore la séparation entre le pro et le perso (impensable pour elle).  On a parlé de souligner les fiertés des enfants, des projections et jugements des autres sur sa propre vie, et du fait d’être ok avec ses choix. La clé, on est bien d’accord.  Bonne écoute !  xx  Sandra  Pour écouter le podcast de Liana et sa famille, c'est ici ! https://podcasts.apple.com/fr/podcast/histoires-de-no%C3%ABl-pour-enfants-de-la-famille-m/id1542736719 *********************************************************     Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊  Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !  
1/5/202241 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Lucile Quillet - Ce que le couple coûte aux femmes

Bienvenue dans ce dernier épisode des Équilibristes pour 2021, retranscription d’un live organisé avec Lucile Quillet il y a quelques semaines sur mon compte Instagram .  Lucile est journaliste (entre autres pour le Lab de Welcome to the Jungle elle aussi), autrice de plusieurs essais, dont "Le prix à payer - ce que le couple hétérosexuel coûte aux femmes" paru il y a quelques mois. Lucile y interroge le poids des attentes et injonctions qui pèsent sur les femmes vivant en couple hétérosexuel, et fait le calcul de ce que tout cela coûte, littéralement, aux femmes.  Le couple a été particulièrement décortiqué, scruté ces derniers mois. Ce qui m’a intéressée dans le livre de Lucile, c’est son analyse sous un angle économique de la question de l’égalité, auquel le couple contribue, ou pas, en premier lieu. Notamment les questions que l’on traite dans ce podcast, que l’on a tendance à aborder sous l’angle du temps.  On a aussi beaucoup échangé sur la question du choix : qu’est-ce qui relève d’un choix libre de la part des femmes vs qu’est-ce qui est le produit d’un conditionnement ?   Et on a bien sûr discuté de tout ça sous l’angle du « & » : comment peut-on être en couple & être conscient de tout ça. Faire vivre une conscience de ces mécanismes avec une vie de couple épanouie. Parce que comme le rappelle souvent Lucile, son livre n’est pas un livre contre le couple, ni contre les hommes.  C’était un live, et j’adore en organiser parce qu’ils sont interactifs, ça permet de vous intégrer dans la conversation – il y en aura d’autres en 2022 , pour être au courant des dates, abonnez-vous à ma lettre Équilibristes">Numéros d’Équilibristes !  Bonne écoute (et bonne lecture aussi, je suis sûre que vous allez vous jeter sur le livre de Lucile après ;-)  xx    Sandra  ******************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée (Spotify le propose aussi maintenant !), en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !
12/22/20211 hour, 11 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

Les Équilibristes a 3 ans ! Les auditrices répondent "De quoi es-tu fière ?

Les Equilibristes est un projet né d’une faim et d’une admiration. Une faim d’entendre comment ça se passait chez les autres, une faim de modèles de conjugaison des ambitions pro et perso plus nuancés que ceux que j’entendais.  Et une admiration de mes amies, dont je voyais bien que le regard que je portais sur elles n’était pas celui qu’elles portaient sur elles-mêmes (et inversement certainement aussi).  Un peu comme des cygnes : on a tendance à avoir très conscience des pattes qui pédalent frénétiquement sous la surface, quand les autres voient la grâce avec laquelle on avance.  Dès le lancement du podcast, j’ai proposé une question à la fin de mes interviews, une question qui est devenue rituelle : de quoi es-tu fière ? Comme un pied de nez à tout ce qui, au quotidien, nous amène souvent à ne pas être fier/fière de nous.  Pour fêter les 3 ans du podcast, j’ai eu envie de la poser à mes auditrices et auditeurs. 17 d’entre elles ont répondu à l’appel, et j’ai l’honneur, avec leur accord bien sûr, de vous partager leurs réponses dans cet épisode.  Elles parlent d’elles, mais vous allez le voir : comme mes invité·es dans Les Equilibristes, elles parlent aussi de vous. C’est la magie des podcasts – les histoires des uns et des unes qui font écho aux nôtres, le choix d’un mot, d’une tournure qui va nous créer un déclic. Notre humanité partagée. Quelques unes des raisons qui font que 3 ans après, j’ai toujours la même flamme à créer et faire vivre ce podcast.  Avant de laisser la parole à ces femmes formidables, un dernier mot de gratitude pour vous qui écoutez, vous qui avez joué le jeu, vous qui vous êtes posé cette question dans l’intimité, pour vous. Vous qui m’écrivez, qui partagez les épisodes, vous qui jonglez, qui avancez, qui tombez, qui vous relevez. Vous qui riez, qui pleurez, qui vous fâchez, qui vous réconciliez.  Bref, vous qui vivez ces vies si remplies, si riches d’équilibristes.   MERCI !  xx  Sandra  *********************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊   Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire.  Merci merci pour votre soutien !  
12/8/202115 minutes, 31 seconds
Episode Artwork

Anastasia Mikova - Être femme & mère

Il y a quelque temps j’ai vu le film Woman, co-réalisé par Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand, portrait de 2000 femmes interviewées dans plus de 50 pays à travers le monde. Dire que ce film est bouleversant, c’est peu de chose. C’est un concentré d’humanité, de sororité, de force, de violence, d'humour, de douceur. Un superbe film que je vous recommande chaleureusement.  Dans l’épisode d’aujourd’hui, j’ai le plaisir et l’honneur de recevoir Anastasia pour parler de son film Woman : ce qui l’a poussée à devenir journaliste, à avoir envie de mettre en lumière les histoires des personnes que l’on ne voit et n’entend pas ailleurs, la manière dont elle et son équipe s’y sont prises pour créer les conditions pour recueillir cette parole si forte des femmes, si uniques et qui se font tant écho en même temps.   Nous avons parlé de la manière dont les combats pour les femmes doivent se mener dans l’intimité autant qu’au niveau social, politique, culturel.   Et puis nous avons aussi parlé d’elle, de son ambition, de son enfance et son impact sur la femme qu’elle est devenue. Nous avons parlé de la manière dont la maternité s’est insérée dans sa vie, de la manière dont elle fait ses choix.  Un superbe échange sur ce que ça veut dire d’être une femme aux multiples facettes, qui ont toutes besoin d’exister.  Bonne écoute !  xx  Sandra  *********************************************  Merci à Dear Digital Stories et sa fondatrice Laure Lagarde d’être les premiers sponsors des Équilibristes !  Laure, créatrice de la marque de linge de lit en soie Emily’s Pillow, au succès fulgurant, met aujourd’hui son expertise au service du développement des créateurs et créatrices de marques digitales au talent immense mais qui jonglent avec mille casquettes et peinent à faire décoller leur CA. Elle les aide à vivre de leur passion en développant leur CA, sans budgets de développement et sans sacrifier leur marge.    Laure est une entrepreneure passionnée, qui a à cœur d’aider les belles histoires de marques à décoller, et je ne peux que vous recommander de faire un tour sur son compte Instagram Dear Digital Stories pour en découvrir davantage.  C’est là que vous trouverez aussi le lien pour réserver un audit gratuit de 30 minutes de votre marque.  *********************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !  
11/17/20211 hour, 7 seconds
Episode Artwork

Eric Guerin - Changer la culture

« Avec le Covid, nous restaurateurs, on a découvert qu’il y avait une vie en dehors de celle qu’on nous a toujours inculquée depuis notre plus jeune âge. »    Cet été, je suis tombée sur un article mettant en avant Eric Guérin, chef étoilé de la Mare aux Oiseaux, dans le parc naturel régional de Brière, en Loire-Atlantique. Dans l’article, il était question de la décision d’Eric de fermer son restaurant à minuit tous les soirs, pour veiller au bien-être de ses équipes. Dans le milieu de la restauration haut de gamme, minuit, c’est tôt, et sa décision et ses motivations dénotaient. Peu après, de nombreux restaurateurs lui ont emboîté le pas.  Ce qui m’a donné envie d’interviewer Eric, c’est ça : sa volonté d’amener de la nouveauté dans un milieu réputé pour ses conditions de travail difficiles, supposé prérequis pour atteindre l’excellence.  Et sa conviction que le changement est possible et souhaitable, et bénéfique à tous, salarié·es, dirigeant·es, client·es. Et sa capacité à expérimenter, à tester ses idées et à amener ses équipes avec lui.   J’ai adoré échanger avec cet homme passionné, profondément humain. Avec Eric, nous avons parlé d’engagement, d’innovation managériale (sans le nommer comme tel, mais c’est bien de ça qu’il s’agit), de confiance, d’émotions au travail, de bien-être aussi, celui des individus au service du collectif, de l’équipe. Nous avons parlé de la manière dont l’entreprise s’adapte aux femmes et hommes qui y travaillent, pour leur permettre de fournir leur meilleur travail, dans les meilleures conditions.  Il y a dans cet épisode de quoi s’inspirer, quel que soit le domaine dans lequel on travaille, et même au-delà du contexte professionnel. S’il y a bien une leçon à en tirer, c’est que rien n’est figé, et qu’il y a toujours de la place pour inventer, pour créer une nouvelle culture, pour peu qu’on tienne son cap et qu’on l’incarne.  Bonne écoute, et n’oubliez pas de venir partager vos réactions, observations, idées en commentaire de l’épisode sur Équilibristes">le site des Équilibristes ou sur LinkedIn ou Instagram.   xx  Sandra  *********************************************  Pour suivre Eric et La Mare aux Oiseaux sur les réseaux sociaux, c’est ici (pour les photos d’Eric, superbes) et ici (pour saliver devant la beauté de ses plats, et découvrir le travail formidable de son équipe)  *********************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie :) Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Merci merci pour votre soutien !     
11/3/20211 hour, 17 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

Claire & Cédric Audibert - Evaluer chaque jour ce qui marche & ajuster

Salut mes chères et chers Équilibristes,  L’épisode d’aujourd’hui est long et dense et aborde des tas de sujets qui sont au cœur de nos explorations d’Equilibristes.  Je vous présente Claire et Cédric Audibert, couple français récemment rentrés d’une expatriation de 12 ans en Australie. Là-bas, ils ont vécu beaucoup de choses : leur premier aménagement ensemble, après quelques mois de vie en couple en France, les années de vie à deux, à voyager, travailler, s’épanouir chacun et ensemble. Puis la grossesse, l’arrivée d’Eliott, atteint d’une forme rare d’épilepsie génétique. La vie à trois qui ne ressemble pas à ce qu’ils avaient imaginé, un mélange de grand bonheur et d’angoisse indescriptible. Et l’envie d’un deuxième enfant, Oscar, qui naît deux ans après.   Avec eux, nous avons retracé toutes ces années depuis leur arrivée en Australie, la naissance d’Eliott et l’incertitude dans laquelle ils ont été plongés, leur besoin de recréer de la normalité autour d’eux, en particulier en continuant à travailler tous les deux. Nous avons parlé de l’impact des congés maternité et paternité sur leur fonctionnement de couple et de famille, de la manière dont ils prennent soin d’eux, et des compétences qu’ils ont acquises en navigant les difficultés liées à la maladie d’Eliott – empathie, calme, recul. Et confiance dans les décisions qu’ils prennent pour le bien-être de leur famille et des individus qui la composent.  Nous avons parlé de la manière dont leurs vies, en tant que femme, homme, couple, parent, salarié, se sont adaptées, et continuent de le faire chaque jour avec cette balle en plus que représente la maladie d’Eliott. En cherchant toujours la justesse : s’adapter, oui bien sûr, tout focaliser autour de la maladie, non.    L’histoire de Claire et Cédric, c’est l’histoire de deux équilibristes que j’admire énormément et dont je suis honorée qu’ils aient été mes invités. Leur recul, la nuance de leurs propos, leur humour aussi sont une grande source d’inspiration.   Très bonne écoute mes Équilibristes, et n’oubliez pas de venir partager vos réactions, observations, idées sur vos réseaux, ou directement en commentaire de l’épisode sur Équilibristes">le site des Équilibristes.  xx  Sandra  *********************************************  Claire vient de lancer un compte Instagram pour raconter leur histoire – c’est beau, et je vous conseille d’aller voir ce qu’elle propose : https://www.instagram.com/allthelettersofficial/?hl=fr  *********************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie :) Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !  
10/20/20211 hour, 44 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Julia Peyre - Aider les aidants

Salut mes chères et chers Équilibristes,  Cet épisode sort le 6 octobre, journée nationale des aidants, avec une invitée spéciale.   Julia Peyre est avocate en droit social, spécialisée dans le droit des aidants en entreprise, mère d’une petite fille, et aidante.  La parole de Julia est importante : avant tout parce qu’elle parle remarquablement bien des particularités du rôle d’aidant, qu’elle vit depuis plusieurs années, sans enjoliver ni dramatiser. Avec beaucoup de transparence et de force.  Aussi parce qu’elle apporte son œil d’experte en droit, notamment son angle vis-à-vis des entreprises. Elle partage des idées très concrètes et très simples que les organisations peuvent mettre en place pour mieux accompagner les aidants.   Et enfin, parce que Julia, comme beaucoup d’entre vous qui écoutez, est aussi mère d’une petite fille, ce qui rajoute un niveau de complexité au vécu de ce type de situation.  C’était émouvant et très fort d’avoir Julia à mon micro.   Cet épisode a plusieurs vocations : que vous qui êtes concernés par le rôle d’aidant ou d’aidante, vous vous sentiez entendus et compris.   Mais aussi que nous tous puissions réfléchir et nous mettre en action pour être de meilleurs supports pour les aidants.  Très bonne écoute, et n’oubliez pas de venir partager vos réactions, observations, idées sur vos réseaux, ou directement en commentaire de l’épisode sur Équilibristes">le site des Équilibristes.  xx  Sandra     ******************************************  Pour retrouver le travail de Julia, c’est par ici : www.juliapeyre.com  Le communauté Facebook Aidants et bien plus est ici : https://www.facebook.com/groups/aidantsetbienplus  Le compte Instagram de Julia, où elle partage infos et conseils pour les aidants salariés : https://www.instagram.com/_juliapeyre_/  Et son compte LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/julia-peyre/  *********************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie 😊 Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !     
10/6/202140 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Dr Vanessa Marcié - L’humour en conscience

Très heureuse de vous retrouver pour l’épisode du jour, qui aborde un sujet qui me passionne : la question de l’humour dans le contexte professionnel.  Vous allez entendre Dr Vanessa Marcié, qui a commencé à s’intéresser au lien entre humour et leadership dans son projet de fin de MBA à Cambridge. Elle a ensuite fondé sa société Leading with Humour, dont la mission est d’aider les leaders à utiliser l’humour de façon à ce que ça devienne un avantage compétitif.   Sacré programme, et encore un de ces sujets dont on ne parlait pas en entreprise il y a encore très peu de temps.  Je ne sais pas vous, mais moi je me suis déjà posé des tas de questions sur l’humour dans mes différents postes : de situations de bides ou gêne à sortir des blagues dans des moments qui ne s’y prêtaient pas ou avec des personnes qui ne partageaient pas mon humour, à l’expérience de l’humour agressif voire insultant, en passant par l’humour qui apaise, qui détend des situations difficiles, j’ai vécu des tas de situations où l’humour m’a interrogée, bousculée et fait progresser.  Alors on a parlé de tout ça avec Vanessa : les différents types d’humour, le rapport entre humour et leadership inclusif, la question de la répartie et de comment la travailler, la question des différences culturelles, les formes que peut prendre l’humour (parce que oui ,l’humour ne se résume pas aux blagues), comment l’humour peut aider un leader à construire un environnement de travail sécure, les bénéfices que l’on peut tirer à utiliser l’humour de façon consciente et pertinente, au service d’un objectif.  C’était passionnant - j’espère que vous apprendrez autant que moi, et que vous aurez autant de plaisir à écouter Vanessa que j’en ai eu à échanger avec elle.  Très bonne écoute, et n’oubliez pas de venir partager vos réactions, observations, idées sur vos réseaux, ou directement en commentaire de l’épisode sur Équilibristes">le site des Équilibristes.  xx  Sandra  *********************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie ⭐  Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !     ******************************************  Pour retrouver le travail de Vanessa, c’est par ici : https://leadingwithhumour.com/  Pour passer le test et découvrir votre type d’humour : https://leadingwithhumour.com/whats-your-sense-of-humour/  Pour voir la vidéo du projet qu’elle a réalisé avec Cambridge : https://leadingwithhumour.com/medias/all-that-funny-business/  Pour voir son Ted Talk : https://www.ted.com/talks/vanessa_marcie_conscious_humour_to_foster_inclusion_and_diversity
9/22/202150 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Marine Alari - Coworking & crèche, ça va très bien ensemble

Salut mes chères et chers Équilibristes,  Welcome back ! J’espère que votre rentrée et celle de vos enfants se passent bien.  On me demande souvent comment je choisis mes invité.es pour le podcast. J’ai plusieurs façons de les choisir – un thème que je veux aborder, une idée que je veux défendre, des recommandations de votre part. Mais si je dois trouver le point commun entre tous les invités qui sont passés sur le podcast, je crois que le dénominateur commun, c’est qu’il y a quelque chose chez chacun et chacune d’eux que j’admire.  C’est clairement le cas avec Marine Alari, que vous allez avoir le plaisir d’entendre aujourd’hui. Après 2 ans de travail, Marine vient d’ouvrir à Bordeaux un lieu révolutionnaire (& qui ne devrait pas l’être) : une crèche adossée à un espace de coworking, pour permettre aux parents de jeunes enfants de travailler à proximité de leur enfant.  Révolutionnaire, parce qu’il en existe très très peu en France, alors que le concept est bien plus courant à l’étranger. Et s’il en existe peu, ce n’est pas parce que le besoin n’est pas là, c’est à cause de tout un tas de freins que Marine a levés un à un. Elle nous raconte cela dans l’épisode, son cheminement à elle et le cheminement qu’elle a dû accompagner chez ses interlocuteurs.  Révolutionnaire aussi, parce que ce lieu contribue à faire vivre une idée qui m’est chère et que je véhicule à travers ce podcast : nos vies ne sont pas segmentées. Nous restons parents lorsque nous travaillons. Pas segmentées ne signifie pas sans cloisons, la nuance est importante. Je suis convaincue que ce lieu que Marine a ouvert (et ce n’est que le début) n’est pas un lieu, c’est un symbole et une action forte pour améliorer la qualité de vie de celles et ceux qui ont la chance d’y travailler, d’y faire garder leurs enfants, d’y vivre des moments de leur vie en somme.  Merci Marine d’ouvrir la voie, de créer le changement. Maintenant, place à son témoignage !  Très bonne écoute, et n’oubliez pas de venir partager vos réactions, observations, idées sur vos réseaux, ou directement en commentaire de l’épisode sur Équilibristes">le site des Équilibristes.  xx  Sandra  *********************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie :) Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !     ******************************************  Pour retrouver le travail de Marine (et venir faire garder votre enfant ou coworker !), rendez-vous ici : www.motherworkcommunity.com  
9/8/202141 minutes, 20 seconds
Episode Artwork

REDIFFUSION - Laurence Broseta - Quand il y a des modèles, il y a des candidates

« Quand il y a des modèles, il y a des candidates » Je crois que c’est la phrase de Laurence Broseta qui résume le mieux notre échange (et pourtant, qu’il est difficile à résumer cet échange, tant nous avons abordé de sujets !). Laurence Broseta, que vous allez entendre dans l’épisode 17 des Équilibristes, a un parcours professionnel hors normes, et une histoire d’équilibriste singulière. Mon amie Romaine nous a mises en contact, et elle a tellement bien fait ! Laurence est aujourd’hui Présidente d’Antargaz et maman de 3 filles, dont deux sont adultes et la 3ème à l’école primaire. Elle témoigne dans l’épisode de ses années de prépa (« Une tradition de dureté, de compétition […] j’ai l’impression d’avoir survécu à cette période-là »), de la naissance de ses deux premières filles alors qu’elle terminait ses études à Polytechnique. « J’ai constaté assez rapidement dans ma carrière qu’il y avait autour de moi des hommes qui postulaient à des postes où je me disais « mais quand même, il a du culot d’insister pour avoir ce poste-là, il a pas du tout toutes les compétences », et puis de constater que finalement, ça marchait, c’est-à-dire qu’à la fois, en se positionnant comme ça, ils avaient le poste, mais qu’en plus, une fois qu’ils l’avaient, ils s’en sortaient pas si mal et ils acquéraient les compétences. Donc je l’ai vu autour de moi, et sans avoir lu Sheryl Sandberg théoriser sur le truc, j’en ai conclu aussi qu’il fallait oser, et qu’on n’était pas obligé d’avoir 100% des compétences pour faire quelque chose, et qu’on acquerrait les autres » Ensuite expat à Londres, puis en Afrique du Sud (« A l’école française [de Londres] j’étais une des seules mamans expatriées et pas femme d’expatrié »), Laurence a vu d’autres cultures du travail et d’entreprise à l’œuvre : la culture des heures productives et efficaces dans la journée plutôt que les longues heures de travail à la Française, la mise en place de quotas pour favoriser l’accès des femmes aux plus hauts postes. Son avis est celui d’une femme qui a vu, expérimenté, et parle en connaissance de cause. Quelques mois après la naissance de sa 3ème fille, Laurence a pris le poste de DG France de Transdev. Quand Romaine m’a présenté de Laurence, les questions ont aussitôt fusé dans ma tête : Comment on gère un quotidien de Directrice Générale avec un enfant en bas âge et deux adolescentes à la maison ? Comment ça se passe une expatriation avec deux jeunes ados ? Qu’as-tu vu comme bonnes pratiques à l’étranger qu’on pourrait (devrait ?) appliquer en France ? « Peut-être que [ma capacité à déléguer] vient du fait d’avoir eu des enfants tout de suite. Comme j’ai toujours travaillé en ayant des enfants, j’ai toujours eu conscience que mon temps était précieux et que si quelqu’un d’autre pouvait faire des choses à ma place, c’était bien. […] J’avais nécessité de ne pas tout faire moi-même » Dans cette discussion avec Laurence, nous avons parlé de syndrome de l’imposteur social, du congé paternité et son impact sur les habitudes prises dans la famille, de ses mandats dans les conseils d’administration et de ce qu’elle y apprend, de l’origine de la culpabilité maternelle (ou de son absence), de la notion de temps passé avec les enfants (spoiler : it’s all about quality time J), de la remarque qui a stoppé net son syndrome de la bonne élève, de l’art de déléguer, et de son engagement à favoriser l’accès des femmes aux hauts postes. Laurence partage son expérience vécue qui illustre ce fameux dicton : « You can’t be what you can’t see ». Un épisode de recul, de partage d’expérience, de sagesse. C’était si intéressant, merci infiniment Laurence ! ******************************************** Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie :) Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !  
8/18/20211 hour, 2 minutes, 56 seconds
Episode Artwork

REDIFFUSION - Florence Sandis - Trouver sa singularité & briser le plafond de verre

« C’est entre 25 et 30 ans qu’on est identifié dans les entreprises comme talent, et c’est à ce moment-là qu’on fait des enfants. Et c’est là qu’on décroche, souvent on ne s’en rend compte qu’à 35-40 ans. Et tout mon travail c’est de pousser les entreprises et les jeunes femmes à prendre les mesures en amont pour ne pas décrocher, ou en tout cas pour faire ce qu’elles souhaitent. Il n’y a pas d’injonction à occuper des hauts postes, c’est un choix de vie, mais en tout cas de ne pas se limiter pour des mauvaises raisons. » Florence Sandis, mon invitée du jour, est conférencière, coach, Présidente du Media Club’Elles, et fondatrice de la société « Brisez le plafond de verre », du nom de son livre publié il y a 2 ans. C’est un livre que j’avais lu à sa sortie, alors que j’étais en plein dans le tourbillon des premières années de mon fils et des exigences liées au poste que j’occupais. Tiraillée, voilà comment je me sentais. Je me souviens avoir été soulagée de trouver le livre de Florence : je lisais plein de choses venant des US sur le sujet, mais tout ce que je trouvais en français était soit très pessimiste, ressassant l’idée que concilier carrière et vie pro était impossible, soit à côté du concret de la réalité. C’est un livre qui se savoure, que l’on lit en fonction de ses besoins du moment, qui propose des tests et exercices de réflexion. On le pose, on décante ce que l’on a lu et appris, et on y revient.  « Je crois très profondément que notre singularité est la clé de notre succès. On est tous uniques, on a nos rêves, notre culture, la famille dans laquelle on est nés, les obstacles qu’on a eus, la façon dont on les a dépassés, nos rêves, notre sensibilité, tout ça nous rend uniques. C’est ce qui fait qu’on ne va jamais faire un job de la même façon qu’une autre personne. Et si on arrive à identifier cette plus-value, cette différence, et si on arrive à capitaliser dessus, à l’exploiter, on sera forcément bons parce qu’on sera nous-même. Mais souvent, en fait, c’est comme les oignons, il y a plein de couches, on a voulu répondre aux injonctions de tout le monde, les parents, la société, ce qu’on pensait être bien, valorisé et on a fait des choix sans se demander si ça correspondait à nos qualités profondes. » L’idée phare de Florence, c’est que nous avons toutes et tous une singularité et que la clé du succès est de l’identifier et de la mettre en valeur. Ce n’est pas simple, tant la vie nous la fait parfois perdre de vue – mais une fois qu’on l’a (re)trouvée, quelle liberté, quelle joie ! Avec Florence, on a parlé des injonctions internalisées par les femmes, du faux choix entre carrière et vie personnelle, de l’importance de l’authenticité, de prendre soin de soi (ça fait jamais de mal de le rappeler), du rôle clé du plaisir dans ses choix, et de l’humour. « On a un terme en grec, c’est « kefi », c’est l’envie, vraiment l’envie profonde, le truc qui nous anime, et ça c’est plus important que d’essayer de tout faire. On ne pourra pas tout faire de toute façon, il faudra faire des choix, il vaut mieux faire ce dont on a vraiment envie » J’ai adoré cet échange avec Florence, j’y ai retrouvé le même esprit positif que j’avais tant apprécié dans son livre. Vous êtes de plus en plus nombreux et nombreuses à partager le podcast autour de vous, alors un grand merci ! Tous vos partages m’aident vraiment à faire connaître ce travail le plus largement possible. En avant les Équilibristes ! Sandra ********************************************* Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie :) Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien ! 
8/4/202142 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

REDIFFUSION - Coline Vuillermet - La flexibilité est la clé

Cet été, je vous propose de (re)découvrir les épisodes que vous avez peut-être manqués ! De quoi vous offrir inspiration, énergie, recul pendant cette pause estivale. Bonne écoute les Equilibristes ! Sandra  **************************** « Je veille à ce que les femmes puissent ne pas se sentir prisonnières du rôle de mère ou du rôle de professionnelle. Que l’on puisse allier les deux sans culpabilité excessive et tout en fournissant un travail d’une qualité irréprochable. Donc ça peut passer par partir plus tôt, arriver plus tard, se reconnecter plus tard, ne pas organiser de réunion après 18h. » Transparence et pudeur. Justesse et justice. Bienveillance et exigence. Vous allez l’entendre, j’ai beaucoup d’admiration pour Coline Vuillermet, l’invitée des Équilibristes cette semaine. Coline incarne un savant mélange de qualités que l’on a tendance à opposer, et même si elle s’en défend, représente un modèle de la réussite au féminin. « Ce qui est très important c’est de voir le rôle de l’employeur dans [la culpabilité]. On ne peut pas s’autolibérer de la culpabilité. Il faut des relais, et le relais c’est la flexibilité. […] Assumer ses choix professionnels c’est clé, mais parfois, la structure fait que c’est très difficile à assumer. Quand on met une réunion à 19h, ok on est contentes de travailler, on l’a choisi, mais 19h c’est incompatible avec une vie de famille. » Je vous promets, je ne l’avais pas briefée sur les questions de la flexibilité au travail. Mais il se trouve qu’elle et moi, nous sommes bien d’accord : la flexibilité est un des puissants leviers qui permettraient aux femmes d’accéder plus haut dans les entreprises, sans se sentir obligées de choisir entre leur carrière et leur vie personnelle. Avec Coline, on a parlé de l’impact de la maternité et des épreuves de la vie sur sa prise de hauteur dans ses postes ; de la culture d’entreprise et de son influence sur le leader que l’on est ; de la nécessité de rester soi-même, d’importer si on le souhaite sa douceur, sa bienveillance et son humanité, qui n’empêchent en rien d’être une excellente professionnelle reconnue ; et de l’importance de partager ses circonstances de vie avec son employeur, en ne sous-estimant pas la capacité de compréhension et d’empathie des gens. Si l’épisode vous plaît, n’hésitez pas à le partager avec quelqu’un qu’il pourrait intéresser ! Vous pouvez aussi laisser un commentaire et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou le partager sur vos réseaux sociaux – tout cela m’aide beaucoup J En avant les Équilibristes ! Sandra Pour écouter cet épisode des Équilibristes, rendez-vous sur Apple Podcasts, Spotify ou ici !
7/23/202140 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

Anne Lesueur Neidhardt - Toujours aller de l'avant

 Salut mes chères et chers Équilibristes,  Bienvenue dans le 51ème épisode des Équilibristes, le dernier avant une pause de quelques semaines.  Je suis très heureuse de vous partager cet épisode, parce qu’il réunit pas mal d’ingrédients qui me tiennent à cœur dans le projet des Équilibristes.  Vous allez y découvrir Anne Lesueur-Neidhardt, Directrice de la transformation chez L’Occitane, mère de deux enfants, pratiquante de yoga Kundalini et férue de lecture.  L’histoire d’Anne fera sûrement écho pour beaucoup d’entre vous : une vie riche, pleine d’amis, de passions, de voyages pro, et l’arrivée des enfants, heureuse, et pleine de réajustements pas toujours simples à naviguer.  Dans le cas d’Anne, un enchaînement de changements, de lieu de vie, de travail, qui l’ont menée dans le rouge.  Alors on a parlé de tout ça, décortiqué pas mal de notions comme la zone de confort, l’agilité, la vulnérabilité et l’authenticité, sur lesquelles j’ai beaucoup questionné Anne. On s’est demandées ce que ça veut dire être fort ou forte, on a parlé d’organisation très consciente de son temps, pas pour tout rentrer au chausse-pied, mais pour se sentir nourrie. Et Anne a partagé son point de vue sur cette volonté de tout avoir avec une très belle réflexion sur les différences entre le temps court de la petite enfance et le temps long de la carrière.  Cet épisode, c’est un peu la raison pour laquelle j’aime tant faire des podcasts : ils nous offrent le cadeau du recul des autres, dont on peut s’inspirer pour avancer dans sa vie.    Anne nous offre ici beaucoup de ses apprentissages, beaucoup de sa sagesse, à méditer et laisser décanter pendant l’été.  Très bonne écoute, et n’oubliez pas de venir partager vos réactions, observations, idées sur vos réseaux, ou directement en commentaire de l’épisode sur Équilibristes">le site des Équilibristes.  xx  Sandra  *********************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie J Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !     ******************************************  Les références d’Anne dans l’épisode :  Une education de Tara Westover - très belle auto-biographie d'une mormone déscolarisée qui a pu rentrer à Harvard. Inspirant !  3 livres de Charles Pepin à mi-chemin entre philosophie et développement personnel : « Les vertus de l'échec », « La confiance en soi » et « La rencontre ».  « Comment j'ai appris la simplicité » de Satish Kumar  « Trouver son pourquoi » de Simon Sinek - une méthode pour mieux se connaître et s'ancrer et connaitre ce qui nous anime, son pourquoi  « L'apprentissage du bonheur » de Tal Ben Sahar  
7/7/202145 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Marianna Szeib - Choisir la validation intérieure

 C’est le 50ème épisode des Equilibristes, et j’avais envie de marquer le coup en le mentionnant et en vous remerciant. Vous êtes de plus en plus nombreux et nombreuses à écouter le podcast, et c’est un plaisir et un honneur de vous accueillir dans cet espace où l’on parle de tous ces ingrédients qui rendent la vie riche : parentalité, carrière, amitiés, vie sociale, temps pour soi.   Mon envie, depuis le début des Equilibristes, c’est d’écouter des histoires, convaincue que les histoires des autres ont un pouvoir fou : celui de nous inspirer et nous rendre créatifs dans notre propre vie. Ce sont les différents regards, angles, approches, qui nous permettent de créer notre propre recette d’une vie riche, épanouissante pour soi.  C’est donc un grand plaisir pour moi d’accueillir Marianna Szeib à mon micro aujourd’hui. Marianna est polonaise, arrivée à Paris à l’âge de 21 ans, et jamais repartie. La première fois que nous avons échangé, j’ai été frappée par sa sagesse, son recul, le genre de recul que l’on acquiert quand on vit des situations qui confrontent les modèles avec lesquels on a grandi.   Après un début de carrière dans le monde du luxe, qui l’attirait tant, Marianna a lancé il y a 4 ans Face to Face. Au départ, des événements pour mettre en lien les jeunes créatrices de talent avec un public, leur donner de la visibilité et leur permettre de se rencontrer en vrai, de créer un lien plus humain. Et puis Face to Face a évolué, pour être aujourd’hui un réseau et une sorte d’incubateur pour les jeunes marques de 1 à 3 ans d’existence.  Marianna a beaucoup partagé son regard et ses observations : sur les freins des entrepreneures qu’elle accompagne, sur les hiérarchies et la soumission qui sont si ancrés dans le rapport au travail en France. Nous avons parlé de sa manière de trouver sa voie, en particulier dans sa maternité, en allant chercher ce qui lui convenait vraiment dans les modèles polonais et français.  Nous avons parlé d’espace pour rester créatif, d’organisation, de rapport au temps quand on entreprend, et qu’on devient mère. Et elle m’a partagé une citation pépite de Sherlock Holmes qui m’est restée gravée dans l’esprit, et que je ne vous dévoilerai pas pour vous en laisser la surprise.  Ceci est un épisode sur la validation intérieure – je vous laisse le savourer.  Très bonne écoute, et n’oubliez pas de venir partager vos réactions, observations, idées sur vos réseaux, ou directement en commentaire de l’épisode sur Équilibristes">le site des Équilibristes.  xx  Sandra  *********************************************  Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie :) Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !    ******************************************  Pour retrouver Marianna et son podcast Women Empowerment School :  https://podcasts.apple.com/us/podcast/women-empowerment-school/id1565501556">https://podcasts.apple.com/us/podcast/women-empowerment-school/id1565501556  https://www.instagram.com/women_empowerment_school/?hl=fr">https://www.instagram.com/women_empowerment_school/?hl=fr  et son mail [email protected]">[email protected]   
6/23/20211 hour, 2 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Stéphanie Nadaud - Première de cordée - Série spéciale CONSCIOUS CULTURES

Salut les Équilibristes, Bienvenue dans cet épisode, le premier d’une série spéciale Conscious Cultures.  Conscious Cultures, c’est la société que j’ai créée pour accompagner les entreprises à comprendre et prendre en compte qui sont leurs salariés, leurs besoins réels et aspirations, pour concevoir les conditions qui leur permettront de fournir leur meilleur travail. J’ai eu envie de créer cette série spéciale d’interviews pour aller à la rencontre de celles et ceux qui créent des « conscious cultures », et qui, par leurs prises de conscience individuelles, influent sur la culture de l’organisation dont ils font partie. Ma première invitée est Stéphanie Nadaud, Directrice des Ressources Humaines du Crédit Mutuel du Sud Ouest. Stéphanie a été une des premières à faire confiance à Conscious Cultures avant même que l’entreprise ne s’appelle comme ça. Et quelle rencontre !  Vous allez l’entendre dans l’épisode, j’ai beaucoup d’estime et d’admiration pour Stéphanie, son humanité, son empathie, son intégrité, sa rigueur aussi. Son vécu et ses valeurs, elle les porte et les incarne, au service des autres. L’épisode s’appelle Première de cordée, parce que c’est vraiment l’expression qui m’est venue en l’écoutant me raconter son parcours, sa place de première femme au sein de la hiérarchie puis du comité de direction. Et surtout sa manière de tirer des leçons de son expérience et de faciliter les choses pour celles qui passeraient après elle. Avec Stéphanie, nous avons aussi beaucoup parlé de faire vivre ses convictions dans son travail, de trouver sa place dans sa singularité, de la force des actions individuelles pour faire avancer le collectif, et nous avons abordé la manière dont nous avons travaillé ensemble sur un audit de l’expérience collaborateur. Très bonne écoute, et n’oubliez pas de venir partager vos réactions, observations, idées sur vos réseaux, ou directement en commentaire de l’épisode sur le site des Équilibristes. xx Sandra ********************************************* Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie J Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
6/9/202146 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

Le premier Café des Equilibristes - Sandra Fillaudeau & Céline Alix - 11 juin 2021

Cette semaine, l’épisode est un teaser... Le 11 juin, j'organise le premier Café des Équililbristes - nous nous retrouverons pour une rencontre live avec Céline Alix, dont vous avez tant apprécié le livre, « Merci mais non merci », et l’interview. Nous nous réunirons pour un échange d’1h30, qui laissera la très grande majorité du temps ouverte aux questions et partages : - 1h30 d’échanges chaleureux en compagnie de « like-minded people », un groupe d’Équilibristes qui partagent les valeurs du podcast – sincérité, réflexion, ouverture et légèreté (on peut traiter des sujets importants tout en s’amusant !) - Un temps pour se retrouver et explorer plus en détail ce mouvement que Céline décrit, et dans lequel beaucoup d’entre vous se sont reconnu.es - Des conseils pratiques sur les étapes, les questions à se poser si on se dit « merci, mais non merci » - La possibilité de nous poser vos questions à Céline et moi Un bonus surprise vous sera envoyé à l’issue de la rencontre :) L’accès à la rencontre coûtera 30€, avec un tarif spécial pour les étudiant·es à 15€. Et je suis vraiment heureuse de pouvoir vous dire que 10% des bénéfices seront versés à la Fondation des Femmes, pour soutenir des projets en faveur de l’égalité femmes-hommes et contre les violences faites aux femmes. Pour vous inscrire, c’est ici ! Nous avons hâte de vous retrouver !
5/26/20212 minutes, 31 seconds
Episode Artwork

Ludovic Dujardin - Eloge de la douceur

 Salut les Équilibristes, Quelle joie de vous retrouver pour un nouvel épisode, une discussion placée sous le signe de la douceur. Il y a quelques mois, j’écoutais Ludovic Dujardin, co-fondateur de l’application de méditation Petit Bambou, parler à Matthieu Stefani du podcast GDIY de sa vision de l’équilibre de vie. Ses mots résonnaient tellement avec mes convictions que je lui ai écrit tout de suite pour lui proposer de venir parler aux auditrices et auditeurs des Equilibristes. Ludovic a eu la générosité de venir témoigner à mon micro, en enfilant tour à tour toutes les casquettes qui font de sa vie une vie riche pour lui : nous avons parlé de l’arrivée de ses enfants dans sa vie d’homme et de couple, de son début de vie professionnelle où un excellent manager a eu la bonne idée de le licencier (aucune ironie dans ce que je dis, l’histoire est passionnante), de son cheminement personnel et de la compassion qu’il a pour l’homme qu’il était il y a 15 ans, dont les valeurs ne lui correspondent plus. On a aussi beaucoup parlé d’alignement entre ses valeurs, celles que l’on ressent en tant qu’utilisateur de Petit Bambou, et la manière dont Petit Bambou est géré. On a parlé de douceur, de « grace » ou clémence. C’est vraiment un épisode sur la découverte de soi, sur l’identité en évolution permanente. Je vous souhaite une très bonne écoute, et n’oubliez pas de venir partager vos réactions, observations, idées sur vos réseaux, ou directement en commentaire de l’épisode sur le site des Équilibristes. xx Sandra ********************************************* Merci de faire une place aux Équilibristes dans votre vie :)  Si vous voulez soutenir le podcast, prenez quelques instants pour dire pourquoi vous l’appréciez sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐  et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
5/12/20211 hour, 11 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Cécile et Antoine Tauvel - Construire sa vie professionnelle en couple

Bonjour mes chers Équilibristes, J’espère que cet épisode vous trouve en forme. Avant de vous parler de l’épisode du jour, j’ai une belle nouvelle à vous partager !  Je suis très heureuse d’avoir rejoint le Lab, la toute nouvelle communauté d’expert.e.s de Welcome to the Jungle, pour lequel j’avais déjà écrit une tribune sur la question de l’équilibre vie pro / vie perso. Le Lab, c’est un endroit où le travail s’incarne, se pense, se réinvente. Où les idées des expert.e.s s’illustrent par des contenus exclusifs et se traduisent en solutions concrètes pour créer le travail de demain. Je suis très heureuse d’en faire partie aux côtés d’autres experts et expertes de talent, dont Camille Rabineau, que vous avez entendue dans l’épisode précédent, ou encore Laëtitia Vitaud ou Lucile Quillet.  Allez y faire un tour, et prévoyez un peu de temps – il y a de fortes chances que vous soyez emballés par ce que vous allez y trouver. Vous pouvez suivre les experts en vous abonnant à leurs pages, voici le lien de la mienne. Et comme toujours quand j’écris ou publie un épisode, c’est surtout une invitation à l’échange et la discussion, alors n’hésitez jamais à m’écrire à l’adresse [email protected] Place maintenant à l’épisode du jour, dans lequel j’accueille un couple à mon micro, le deuxième, après Clarence Thiery et Sylvain Tillon, qui nous avaient parlé de leur Pacte de futurs parents. Cécile et Antoine Tauvel sont les co-fondateurs de la Minutrit, un service de conciergerie d’entreprise humaine, qui vise à donner les moyens aux entreprises d’aider leurs collaborateurs à mieux vivre et s’engager au quotidien. J’ai eu envie de les recevoir en couple, parce que sur ces sujets d’équilibre de vie, prendre en compte le contexte, l’écosystème, l’environnement familial, de soutien, est très intéressant. D’autant plus quand le couple en question entreprend ensemble, et a fait ce choix dès la sortie de leurs études. Avec Cécile et Antoine, nous avons couvert des sujets très variés, rendus encore plus intéressants par la perméabilité des frontières entre les domaines professionnels et plus privés de leur vie.  Le choix de l’entrepreneuriat, en couple, en première expérience professionnelle, la complémentarité de leurs forces, la question du congé maternité de Cécile.  La question de la mission de leur entreprise, aux valeurs fortes et très incarnées. Nous avons aussi échangé sur un article passionnant, que Cécile m’avait partagé, sur la question des couples à double carrière. Vous en trouverez le lien dans les notes de l’épisode. On a parlé des choix que l’on fait, que l’on réinterroge, de la manière dont toutes nos expériences de vie se nourrissent (livres, chansons, profs de fac, tout est matière pour s’inspirer), de temps pour soi et pour le couple, de barrières mentales et de déconnexion. J’ai adoré notre échange, leur complicité et générosité. J’espère que vous y puiserez l’énergie qu’ils y transmettent. Bonne écoute ! Les références de l’épisode : - L’article sur les couples à double carrière : https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/couple-carriere-secrets  - La chanson de Fiona Apple à laquelle Antoine fait référence : https://www.youtube.com/watch?v=OI1KfJTrixQ - Le livre La violence et la règle de Jean-Marc Roy ********************************************* Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
4/28/20211 hour, 2 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Camille Rabineau - Être soi au travail

   Salut les Équilibristes « Je pense qu’il y a un truc aussi où il faut accepter qu’à partir du moment où tu as des ambitions professionnelles, et une famille, et je parle même pas du reste comme les amis, le sport, tout ce qui nous complète, il faut accepter qu’on peut ressentir une frustration parce que c’est impossible d’avoir tout en même temps à la bonne dose. Donc il faut avoir une vision dans le temps, et se dire qu’on a plusieurs temps dans une vie, et que c’est ok, quand les enfants sont petits, de peut-être faire moins de sport ou moins de vie sociale, ou à un autre moment donner un coup de bourre sur le pro. Ça m’a déjà beaucoup aidée de me dire que tu peux avoir tout, mais peut-être pas tout en même temps. » Je suis vraiment heureuse de vous retrouver pour ce nouvel épisode, et j’espère qu’il vous trouve en bonne forme, que vous gardez le cap dans cet exercice de haute voltige qu’est le confinement. Camille Rabineau, que vous allez entendre, c’est une de mes très belles rencontres faites grâce aux Equilibristes. Elle écoutait le podcast, m’a contactée un jour pour se présenter, avec l’intuition que nous aurions beaucoup à partager, et elle avait bien raison. Le timing de cet épisode tombe à pic après l’épisode de Céline Alix, vous allez comprendre pourquoi en écoutant. (d‘ailleurs, vous êtes nombreuses à y avoir réagi, et je vous en remercie. Si vous ne l’avez pas encore écouté, je vous encourage vraiment à le faire) Camille travaille depuis le début de sa carrière dans l’aménagement d’espaces et après avoir longtemps exercé en entreprise et en cabinet de conseil, elle a lancé son entreprise, Comme on travaille, il y a 2 ans, avec l’ambition d’accompagner les entreprises dans la création de lieux de travail innovants, vivants, collaboratifs. Camille est une de celles et ceux qui construisent le futur du monde du travail – la newsletter qu’elle publie est passionnante si vous vous intéressez au sujet. Camille est aussi la mère de 2 jeunes enfants, et équilibriste joyeuse. Avec Camille, on a beaucoup parlé de choix professionnels : des mythes sur l’entrepreneuriat (si, on peut adorer l’administratif, et non, l’entrepreneuriat n’est pas un voyage solitaire), du besoin de sens et de reconnaissance dans le travail, de la quête d’être soi (d’où le titre de l’épisode), et de ce que ça veut dire, loin des images édulcorées. On a aussi parlé de ce qu’elle adore dans son rôle de consultante indépendante (et ses propos font beaucoup écho avec le livre et l’interview de Céline Alix), et de mots : d’harmonie de vie plutôt que d’équilibre, et cette idée qu’on peut tout avoir, mais peut-être pas tout à la bonne dose en même temps. La joie et l’énergie de Camille sont contagieuses, on a beaucoup ri, et cet échange doux vous fera, je l’espère, beaucoup de bien, en particulier en ce moment. Vous pouvez retrouver son travail et vous inscrire à sa newsletter sur son site www.commeontravaille.fr Bonne écoute et en avant les Équilibristes ! Sandra ********************************************* Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
4/14/202152 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Céline Alix - Merci, mais non merci : comment inventer un nouveau modèle de réussite

« J’aimais ce métier, mais je n’aimais pas la façon dont il était exercé. J’ai ressenti une espèce d’usure, avec cette idée que si on m’avait demandé de créer un monde du travail, je ne l’aurais pas forcément fait comme ça. » Je suis particulièrement heureuse de vous publier l’interview de cette semaine. J’ai eu la joie de recevoir Céline Alix, auteure du livre « Merci, mais non merci - comment les femmes redessinent la réussite sociale », sorti chez Payot il y a peu. Dire que j’ai été emballée par la lecture de ce livre est un euphémisme. Céline Alix y décortique le mouvement de fond qu’elle a observé, et dont elle fait partie, de femmes intelligentes, talentueuses, qui arrivent à se hisser à des postes prestigieux, de pouvoir, d’impact même, avant de décider que « merci, mais non merci », elles ont envie d’autre chose. Toute la force du livre, c’est d’analyser le phénomène d’un point de vue systémique, sociétal, et pas comme une somme de destins ou décisions individuels. Avec Céline, nous avons parlé du monde du travail actuel, très cloisonné du reste de la vie, de ses codes, encore peu accueillants pour les femmes, des leviers de motivation pour les femmes qu’elle a interviewées, au premier rang desquels se trouve l’efficacité. Nous avons aussi beaucoup parlé des conditions à créer pour que les femmes aient envie de rester, des nouveaux modèles qu’elles construisent et inventent, et de la sororité, ce soutien si précieux qui s’instaure naturellement entre elles.  « Réussir, pour elles, c’est réussir toute leur vie. C’est une réussite qui n’est pas que professionnelle, c’est réussir leur vie perso, amicale, parentale… » Nous avons échangé sur les notions de pouvoir, de réussite, et sur le fond, sur cette 4ème vague du féminisme qui amène les femmes à aller au-delà de l’égalité, à affirmer leur ambition de créer un autre modèle de réussite et de travail que celui dans lequel on leur demande de rentrer, au chausse-pied, depuis des décennies.  « Cette 4ème vague serait celle de l’épanouissement des femmes et donc de ce dépassement de l’égalité : « merci, vous nous avez donné ce modèle-là, mais nous on voudrait aller au-delà et créer notre propre modèle ». Pour moi la 4ème vague dans la sphère professionnelle c’est celle où on invente notre propre modèle professionnel. » C’est drôle, parce que beaucoup d’entre vous m’ont écrit pour me signaler la parution du livre. A croire que son contenu fait écho pour vous – je vous souhaite d’y trouver le courage de vous dire qu’un autre modèle est possible, et que vous pouvez contribuer à le créer, si c’est votre souhait. En avant les Équilibristes ! Sandra ********************************************* Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
3/31/202148 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

Pascal Van Hoorne - Oser faire différemment

« Ce que j’observe, c’est cette lame de fond d’hommes qui osent beaucoup plus, qui osent sortir de la norme sociale, du cadre qui est celui qu’on connaît en France depuis des siècles et qui osent dire « je peux peut-être faire différemment, j’ai envie de m’écouter ». On parle beaucoup de la pudeur des hommes, je n’en suis pas si convaincu que ça. Quand tu ouvres un espace, tu te rends compte qu’ils sont prêts à parler, qu’ils ont envie de partager. » « Je sais pas qui décide si ça se fait ou ça se fait pas, en tout cas, nous, on le fait. » Salut mes chers Equilibristes Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui et impatiente de vous partager ma discussion avec Pascal. Vous m’aviez demandé d’entendre plus de pères, et j’étais bien d’accord avec vous sur le fait qu’il est important de leur laisser plus de place sur les sujets que nous traitons dans les Equilibristes. Vous savez comme je demande souvent à mes invités et invitées s’ils avaient anticipé l’impact de l’arrivée de leurs enfants sur leur carrière. Pascal Van Hoorne, mon invité de cette semaine, est un des premiers pères à m’avoir répondu « oui ». Pascal se décrit lui-même comme slasher, c’est-à-dire qu’il cumule plusieurs activités professionnelles. Il est aussi le père de deux jumeaux de 4 ans ½. Pascal a fait des choix engageants avant la naissance de ses jumeaux, dans l’idée d’aligner son mode de vie aux valeurs qu’ils souhaitaient leur transmettre. Avec Pascal, nous avons beaucoup parlé des étapes de vie, de carrière, de la manière dont chaque étape constitue une brique pour construire la suite. Nous avons parlé d’entrepreneuriat et d’intrapreneuriat, de la valeur de l’exemplarité et de la nécessité de normaliser les discussions autour de la parentalité en entreprise. Nous avons aussi beaucoup parlé des pères, qu’il observe de près et met en lumière à travers son blog Histoires de papas, dans la même ambition que celle qui m’anime dans Les Équilibristes : montrer un maximum de réalités, de choix, de vies, pour inspirer les autres, inventer de nouvelles possibilités. Oser faire différemment. Se créer de la liberté dans le cadre (quitte à le bousculer un peu quand même). C’est une bonne question ça ! A très vite et take good care. En avant les Équilibristes ! Sandra  ********************************************* Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
3/17/20211 hour, 5 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

Fanny Enjolras-Galitzine - Cheminer et trouver les clés pour soi

 « Tout est enfoui en soi, tout ce qu’on fait c’est le résultat d’expériences, de rencontres, de raisonnements, de sensibilités qu’on a depuis un bon petit bout de temps » Fanny Enjolras-Galitzine, c’est une de mes belles rencontres de ce début d’année. Elle est l’auteure du compte Instagram The Greenimalist, engagée pour informer sur les impacts environnementaux et sociaux de la mode et proposer des alternatives pour mieux consommer au quotidien. Elle est aussi la maman de deux jeunes enfants, et une salariée très épanouie en tant que responsable juridique d’une grande entreprise. Fanny est polyglotte, baignant depuis toujours dans un environnement multiculturel, et a été élevée dans une famille qui valorisait le travail-passion et l’excellence. « C’est à chacun de trouver, par rapport au travail, quels sont les paramètres fondamentaux pour être bien au travail : ça peut être le domaine d’activité ; le côté humain, les collègues, est-ce qu’on s’entend bien avec son chef ou pas ; ça peut être les horaires, le salaire aussi, le lieu de travail, les compétences qu’on peut acquérir. C’est à chacun de définir ses critères prioritaires qui permettent d’atteindre ce fameux équilibre. Et ces critères sont mouvants, parce qu’on évolue à travers le temps, on n’a pas le même rapport au travail dans sa vingtaine, sa trentaine, sa quarantaine » Le mot qui me vient pour parler de Fanny, de son parcours, c’est cheminement. Elle parle si bien de la manière dont son rapport au travail a évolué, de sa définition de l’ambition qui a changé, et de l’environnement de travail sain, fondé sur le respect des autres, dans lequel elle travaille aujourd’hui, qui constitue « la clé magique » qui fait qu’elle est si bien dans sa vie aujourd’hui. Et dans une période qui glorifie l’entrepreneuriat, rappeler qu’il y a des salariés heureux, et comprendre pourquoi ils le sont, c’est passionnant ! Cheminement aussi dans ses prises de conscience écologiques – rien ne se fait du jour au lendemain, tout se construit, doucement mais sûrement. « J’ai mis plus de 5 ans à m’habiller avec plus de conscience, j’ai eu beaucoup de rechutes de fast fashion, j’ai été traversée comme tout le monde par la culpabilité de ne pas faire assez et bien. Donc à partir de là, je suis qui pour donner des leçons. Et on parle de plus en plus de charge mentale écologique chez les femmes, et on subit tellement d’injonctions au quotidien pour être une employée performante, pour être une mère exemplaire, que mon dernier souhait le soir c’est de faire peser sur les femmes un discours moralisateur et culpabilisant. Chacun fait comme il peut. Le plus important c’est de faire les choses avec conscience. » Cette discussion, c’est aussi un long échange sur la culture : culture des origines, culture familiale, culture d’entreprise, et de comment on s’en affranchit ou on trouve celle qui nous convient. « Je préfère faire quelque qui est moins prestigieux aux yeux de la société, et je suis tellement plus heureuse que je m’en fiche, je me suis complètement affranchie de ce regard-là » On a parlé aussi du quotidien, de la place du digital dans nos vies, de cette forme de discipline douce dont parlait Elodie dans son interview pour s’assurer de mettre son temps dans des activités qui nourrissent. Le témoignage de Fanny nous rappelle aussi combien nous avons la chance de pouvoir nous poser les questions qui nous animent ici : « choisir tout », ce n’est même pas une option dans beaucoup de pays dans le monde. Sans minimiser les complexités du sujet, des parcours et des choix de vie, savourons la liberté que nous avons de pouvoir faire ces choix. Je termine sur ceci : « C’est des algorithmes hyper élaborés le bonheur. On nous le vend comme un truc évident, accessible qui doit nous tomber dessus, mais non, ça se fabrique le bonheur. » L’intentionnalité, encore et toujours. J’espère que vous vous régalerez autant à écouter Fanny que moi à échanger avec elle. En avant les Équilibristes ! Sandra  **************** Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
3/3/202156 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Franck Vogel - Créer des bulles et transmettre

 Salut chères et chers Équilibristes, « Pour arriver à m’équilibrer, je me mets dans une bulle. Parce que si je ramène tout ce que j’ai vécu là-bas, je deviendrais fou en France » Maintenant vous comprenez le titre, à double lecture, de cet épisode. J’ai l’honneur d’y recevoir Franck Vogel, photojournaliste spécialisé dans les sujets environnementaux, nature et autour du changement climatique. Son histoire est fascinante à plus d’un titre. D’abord, pour le virage professionnel qu’il a pris en tout début de carrière, suivant son instinct et persévérant envers et contre tout pour réaliser son rêve. Ensuite, par le rôle qu’il se donne avec son métier de photoreporter. De ses reportages, il rapporte des informations précieuses de territoires et de peuples méconnus, dont l’approche a tant à nous apprendre. Enfin, par sa conception de l’équilibre, pas tant entre sa vie de père et sa vie professionnelle, parfois faite de prise de risques, mais aussi entre ce qu’il vit en reportage, et le décalage avec sa vie en France. « Ce qui m’intéresse, à travers mes conférences, c’est de toucher les gens qui n’en ont a priori rien à faire de tout ça. Pendant une conférence, certains ont acheté mon livre pendant la conférence. Au moins 6 ou 7 sur 200, c’est génial. Et là je trouve que j’ai un rôle, je peux toucher des gens qui ont un réel pouvoir pour changer les choses. » Franck a eu la générosité de parler avec beaucoup d’honnêteté des étapes de sa carrière, toute en audace et détermination. Nous avons parlé de l’impact sur sa vie de l’arrivée de sa fille, et de la manière dont ils l’élèvent avec son épouse, entre sa culture française à lui et sa culture chinoise à elle. Et nous avons aussi beaucoup parlé de la manière dont il s’est adapté ces derniers mois, individuellement, mais aussi en couple et en famille, lui dont le métier est basé sur la rencontre avec l’autre et sur le voyage. Franck est un conteur, et il nous raconte des expériences que peu de personnes connaissent. C’était un régal d’échanger avec lui, j’espère que vous aurez tout autant de plaisir à l’écouter. Je vous laisse sur cette métaphore qui m’a beaucoup plu – c’est bien l’harmonie que l’on recherche ! « L’équilibre, c’est avoir tous les plans psychologiques bien alignés. Pour moi, c’est comme quand on règle le son pour un ampli par ex, si on augmente les graves et qu’on diminue les aigus, c’est intéressant pour diffuser certaines musiques, mais pour moi, si on commence à avoir des choses trop marquées, et certaines moins, pour le son ça peut être ok, mais dès qu’il y a un déséquilibre, ça ne fonctionne pas. Il faut que globalement, il y ait une harmonie. » En avant les Équilibristes ! Sandra
2/17/20211 hour, 8 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

Maëlis Jamin-Bizet - (Re)créer son équilibre en expatriation

Salut les Équilibristes, C’est le premier épisode du mois de février, et je suis vraiment heureuse de vous retrouver.  Je reçois dans cet épisode Maëlis Jamin-Bizet, que j’ai rencontrée sur Instagram grâce aux bons conseils de l’une d’entre vous qui se reconnaîtra. Maëlis avait fait un post sur le sujet de « having it all » qui avait provoqué beaucoup de réactions. Vous connaissez peut-être Maëlis via son blog, La fiancée du panda. Maëlis est directrice d’une agence créative et a vécu cette dernière année entre New York, le Perche et Amsterdam. Donc à défaut de voyager pour de vrai, cet épisode va vous faire voyager à travers des cultures et approches différentes de cette si fameuse harmonie pro/perso. On a pas mal de points en commun avec Maëlis, notamment une passion pour les questions qui nous animent ici, à savoir, comment on fait pour faire rentrer toute notre vie dans le temps dont on dispose, sans s’épuiser au passage. Et le fait d’avoir grandi dans une autre culture, avec cette sensation de ne jamais vraiment trouver sa place. L’épisode est long, on est allées au fond de pas mal de sujets, en particulier celui de l’expatriation : recréer sa vie ailleurs, le perso comme le pro, observer et s’adapter aux cultures locales, notamment sur la place de la femme et de la famille. On a aussi parlé de burnout, celui qui cueille alors qu’on pense pouvoir faire rentrer un « rond dans un carré », comme elle le dit. On a beaucoup ri, on a beaucoup fait nos Jean-Claude Van Damme, et on s’est aussi posé des questions de fond, sur lesquelles on agit chacune au quotidien, au travers des contenus que l’on crée ou des missions que je mène en entreprise. Parce qu’on est deux bavardes, et qu’on avait envie de continuer la discussion avec vous, on a prévu une session debrief avec vous, en live sur Instagram, dans les semaines qui viennent. Je vous tiendrai au courant de la date sur Instagram et dans la newsletter. Pour vous y abonner, rdv sur mon site www.lesequilibristes.com Bonne écoute, et prenez des notes avec vos questions, réactions, commentaires. C’est pas parce qu’on peut pas se voir en vrai qu’on va se priver du plaisir de continuer la discussion ensemble !  **************** Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
2/3/20211 hour, 28 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Imène Maharzi - Apprendre à se préoccuper de son argent

   Dans l’épisode d’aujourd’hui, on va parler d’argent Dire que parler d’argent en France, c’est tabou, c’est enfoncer des portes ouvertes. On le sait, on le répète.  Mais comme je lis et écoute beaucoup de ressources venant des Etats-Unis, où j’ai grandi, je suis toujours frappée de voir le décalage qu’il peut y avoir entre la manière dont les sujets autour de l’argent sont traités là-bas et ici. Et sans hiérarchiser les approches, j’avais envie de parler d’argent dans le podcast. J’ai découvert le travail d’Imène Maharzi il y a plus d’un an, et me suis dit que j’aimerais l’entendre sur le podcast. Parce que derrière les questions que l’on peut se poser sur son équilibre, se pose forcément celle, aussi, de l’argent.  Dans cet épisode, c’est donc Imène Maharzi que vous allez entendre. Imène est la fondatrice d’Own Your Cash, une plateforme éducative qui forme une nouvelle génération de Business Angels, femmes et hommes. Un business angel, derrière le jargon, c’est tout simplement quelqu’un qui investit à titre individuel au capital d’une entreprise en tout début d’activité, et met aussi à disposition ses compétences, son expérience, son réseau ou du temps pour accompagner l’entreprise. L’objectif d’Own Your Cash, c’est de fluidifier l'accès au capital de projets aujourd'hui mal financés car sous-estimés. Des projets fondés/co-fondés par des femmes, par des entrepreneurs qui sortent de l'archétype du startuppeur à la mode, des projets à impact social/environnemental positif. Mal financés, et donc qui ne peuvent se développer à la mesure de leur réel potentiel ! Imène est aussi à l’origine de l’initiative EllesComptent, qui met en avant des entrepreneures à impact social/environnemental positif ou innovantes dans leur domaine. Avec Imène, on a parlé de son parcours, ce qui l’a menée à s’intéresser au sujet de l’argent et de la finance, et surtout, des raisons pour lesquelles on a tout intérêt à s’intéresser de manière proactive à ce que l’on fait de son argent, qu’on en ait peu ou un peu plus. Derrière les questions de gestion d’argent, il y a surtout des questions de liberté de choix, d’indépendance, de préparation de son avenir. On a aussi cherché à dédramatiser la notion d’investissement, qui n’est pas réservée à une élite fortunée et bien aguerrie en finance. Bref, j’ai beaucoup appris en discutant avec Imène, et j’espère que cet échange vous donnera envie d’en apprendre encore plus.  Bonne écoute ! Pour en découvrir plus sur les initiatives d'Imène :   * Own Your Cash : https://join.ownyourcash.fr/neve-architecture-brizy-homepage/accueil-ownyourcash * Sur la question de vivre ses rêves : https://www.linkedin.com/pulse/vivre-plusieurs-vies-ses-r%C3%AAves-est-ce-r%C3%A9serv%C3%A9-aux-grands-maharzi * La fabrique du mot « Entrepreneur » : https://www.linkedin.com/pulse/la-fabrique-du-mot-entrepreneur-im%C3%A8ne-maharzi * Fabulabox : l’entreprise de jouets mentionnée https://fabulabox.com/ * #EllesComptent : https://bit.ly/ECEnt20 * L'étude Allianz, sur la culture financière et les déséquilibres H/F https://newsroom.allianz.fr/actualites/etude-allianz-sur-la-culture-financiere-et-la-culture-du-risque-lautre-face-de-linegalite-entre-les-sexes-e35b-98cdb.html *************** Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
1/20/20211 hour, 13 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Épisode spécial sur Conscious Cultures

Bonjour mes chers et chères Equilibristes Je vous avais promis un épisode pour vous parler de la société que je viens de créer, Conscious Cultures - le voici ! Avec Les Equilibristes, on s'intéresse aux parcours individuels, de couple, de famille. Avec Conscious Cultures, j'accompagne les entreprises à comprendre et prendre en compte qui sont leurs salariés, où ils en sont, leurs besoins réels et aspirations, pour concevoir les conditions qui leur permettront de fournir leur meilleur travail. C'est une brique supplémentaire pour construire les conditions du "&" et investir sereinement l'ensemble des facettes de sa vie. Dans ce court épisode, je vous dis tout de ma démarche, ma philosophie et mon ambition avec cette entreprise. Bonne écoute ! Et au plaisir de recevoir vos retours, commentaires, idées - vous savez comme j'aime échanger avec vous :) Avec toute ma gratitude, Sandra www.lesequilibristes.com
1/13/20215 minutes, 34 seconds
Episode Artwork

Héloïse Schapiro - L'équilibre dans l'action

Salut chères et chers Équilibristes, Tous mes vœux pour une très belle année 2021 ! Je suis très heureuse de vous retrouver cette semaine avec un épisode que j’ai beaucoup aimé enregistrer. J’y reçois Héloïse Schapiro, fondatrice de la maison de joaillerie éthique et circulaire Héloïse & Abélard, et mère de deux jeunes enfants.  Héloïse a lancé sa marque il y a un peu plus d’un an, peu de temps avant le premier confinement.  « Sans aucun cynisme, ce deuxième confinement, je me dis que c’est aussi une opportunité : une opportunité d’asseoir qui on est, son identité, de tester des choses, et de se frayer un chemin au milieu d’un monde de plus grands qui a du mal à bouger. » Nous avons donc exploré un tas de sujets autour de son parcours professionnel et son histoire de vie, qui ne font qu’un : l’influence des femmes de sa famille sur ses ambitions, les épreuves de la vie qui l’ont poussée à se lancer à son compte après des années dans des grandes maisons de joaillerie, ce que ça change d’être à son compte, notamment dans la gestion du temps, comment elle a fait grandir sa société en un an, notamment en saisissant les opportunités que l’année 2020 a offertes, tout en ménageant sa vie de femme et de mère. « [Quand on est à son compte], on se met une auto-pression permanente – on est seule maître de ses ambitions, de l’impact que nos ambitions ont sur notre vie perso, sur nos enfants, nos maris, sur notre efficacité : est-ce que j’ai été efficace aujourd’hui ? Est-ce que j’ai bien priorisé ? Est-ce que j’ai commencé par le bon bout ? Et qu’est-ce que je fais l’année prochaine ? » Héloïse est une grande lectrice, notamment de philosophie, et ça se sent dans ce qu’elle partage. J’ai adoré son approche résolument pragmatique, et sa manière de rêver sa vie et de se donner les moyens de réaliser ses rêves, tout en douceur et en travail. « Il faut croire, espérer et sourire; et avec cela travailler » - C’est le philosophe Alain qui dit ça, dans Propos sur le bonheur, qu’Héloïse aime particulièrement. Une belle ambition à garder en tête pour l’année à venir. Encore tous mes vœux et en avant les Équilibristes ! Sandra Pour retrouver Héloïse et son travail :  https://heloise-abelard-joaillerie.fr/ https://www.instagram.com/heloiseetabelardjewelry/ *************** Si vous aimez Les Equilibristes, prenez quelques instants pour le dire sur votre plateforme d'écoute préférée, en laissant 5 ⭐ et un commentaire. Mille mercis pour votre soutien !
1/6/20211 hour, 1 minute, 52 seconds
Episode Artwork

Siham Jibril - Expérimenter & ne jamais rester dans une case

Cette semaine, pour fêter les 2 ans des Équilibristes (!!!), c’est un épisode un peu différent que je vous propose puisqu’il s’agit de la restitution en podcast du chat que nous avons fait la semaine dernière avec Siham Jibril, créatrice de Génération XX.  Au fur et à mesure que le message des Equilibristes s’affine, que je décante mon propre parcours, et que je vis, comme vous, 2020, je me rends compte qu’il est une qualité fondamentale, une façon d’être qui aide énormément à avancer – c’est cultiver une envie d’expérimenter.  C’est quoi le rapport avec Les Équilibristes ? Le point de départ ça a été « comment être tout à la fois ? comment vivre tout à la fois ? » (idéalement sans s’épuiser au passage). Et le fil rouge, depuis le début, c’est la notion de réajustement : au niveau micro (chaque semaine, chaque mois, chaque année, se demander ce qu’on souhaite accomplir, de quoi on a besoin) comme au niveau plus macro – au niveau d’une entreprise, comment on réajuste les parcours, les expériences, pour que chacun.e puisse y donner le meilleur, en tenant compte du reste de la vie. Depuis le début de 2020, une réalité s’est imposée à nous avec encore plus de force : on ne sait pas de quoi demain sera fait. Les recettes, les règles qui marchaient avant ont moins de sens, d’efficacité, ou sont carrément obsolètes. On avance sans repères, ou avec beaucoup moins de repères. Seule solution : tester, expérimenter, essayer.  C’est valable partout, à la maison comme en entreprise : comment je fais pour travailler avec mes enfants, comme je fais pour garder le lien avec mes collègues quand on se voit par écran interposé, comment je fais pour créer des sas entre les moments de ma journée quand la seule transition c’est le fait de passer d’une table à une autre. J’admire beaucoup ce que fait Siham, depuis le début de Génération XX, qui a joué un rôle non négligeable dans mon envie de lancer un podcast. Elle a l’art de poser des questions fines, pertinentes et de laisser de la place à ses invité.es. Alors cette discussion ensemble (un vrai régal !), c’est un échange sur la création et le travail qui la nourrit, l’intuition et l’envie, qui vont de pair avec un plan pour avancer, même s’il se dessine au fil de l’eau. C’est une discussion sur le fait de s’écouter, d’écouter les autres et de ce que l’on peut en apprendre. C’est une re-définition de ce qu’est la cohérence – certainement pas faire la même chose, mais faire différentes choses, en y mettant une intention et une sincérité communes. C’est aussi une ode au fait d’aller à son rythme, en ces temps de diktats des algorithmes et réseaux sociaux. On n’a pas parlé de parentalité, mais on a parlé de ne pas vouloir se laisser enfermer dans une seule case, ce qui est tout le propos de ce que l’on explore dans Les Équilibristes. Bref, c’est un épisode un peu différent. Mais pas tant que ça. Merci Siham pour cette discussion d’anniversaire, merci à toutes celles et ceux qui nous ont rejointes ce soir-là. On a passé un bon moment ensemble. Et grande nouveauté, vous pouvez aussi regarder la vidéo de notre live sur ma toute nouvelle chaîne YouTube !  Pensez à vous abonner, à partager, à commenter – merci à vous ! En avant, chères et chers Équilibristes, Sandra 
12/9/20201 hour, 11 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

Karine Bailly de Robien - Tout choisir et créer les conditions du &

   « Je considère que j’ai une responsabilité, un rôle à jouer en montrant qu’en tant que femme, j’ai une place, j’ai un rôle et que c’est légitime. Et au-delà de ça, je considère que j’ai des valeurs à faire vivre, à incarner, et que sans ambition, ces valeurs ne peuvent pas vraiment exister. C’est super de mener sa vie avec ses valeurs, mais je trouve ça très intéressant de pouvoir les faire exister, les faire vivre au sein d’une organisation. » Dans l’épisode qui paraît aujourd’hui, j’ai eu le plaisir d’échanger avec Karine Bailly de Robien, directrice associée avec Pierre-Benoît de Véron, des éditions Leduc. J’ai eu envie de l’interviewer en tombant cet été sur une interview d’elle et son associé, qui abordait en particulier leur manière de co-diriger la maison d’édition. Un modèle de leadership peu courant. Pour le moment. Le parcours de Karine, ce qu’elle défend, et ce modèle de direction illustrent précisément ce que je cherche à promouvoir avec Les Equilibristes : l’idée que c’est le & qui est intéressant, pas le ou. Et donc, qu’il faut se donner les moyens de créer les conditions du &, dans tous les domaines de la vie. « Avant d’avoir ce binôme-là [de co-direction générale], je cachais les problèmes à l’école, je cachais les problèmes de nounou et je me pliais en 10 pour pouvoir les affronter sans que ça ait aucune répercussion au travail. Et je trouve ça précieux de pouvoir dire que ça arrive, quand on est parent, de devoir quitter le navire pour une heure, une journée, parce que notre famille a besoin de nous » Avec Karine, nous avons parlé de women’s fiction, d’ambition, de la manière dont elle accorde sa confiance à son équipe en ces temps de distanciation et de télétravail, de comment maintenir le lien et la créativité, de la gestion de son temps et notamment de son rendez-vous hebdomadaire ‘work the system’ (je ne vous dis pas ce que c’est, mais c’est génial – écoutez-la en parler !), et de fugue (ce qui vous rappellera notre épisode avec Alice Cheron sur l’appel de la fugue). Cette discussion était vraiment l’incarnation du & des Équilibristes – on parle aussi bien business que soin des enfants et soin de soi. Parce que nos vies sont faites de tout cela. Bonne écoute ! Et pour avoir accès aux recommandations de lectures de Karine, c'est par ici !
11/25/202053 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

Alice Cheron - Fuguer pour se retrouver

Salut chères et chers Équilibristes, « Une fugue c’est cette idée de partir pour mieux rentrer, c’est pas une fuite, on n’a pas en horreur son quotidien. C’est juste qu’à un moment, on a besoin de s’extraire de tout ça pour pouvoir se poser, réfléchir, faire redescendre les tensions, pour faire remonter des émotions, avoir le temps de réfléchir et rentrer chez soi en étant un peu plus alignée avec ce qui nous anime vraiment, qui on a envie d’être, indépendamment de la vie de famille, des enfants qu’on chérit. On rentre dans le quotidien qui n’a pas changé, mais on est dans une posture un peu plus sereine par rapport à tout ça. » C’est pas parce qu’on est confiné.es qu’on n’a pas le droit de rêver. Surtout pas d’ailleurs. L’épisode du jour vous embarque en Italie, avec Alice Chéron, créatrice de la plateforme dédiée au voyage et à l’art de vivre à l’italienne alidifirenze, et auteure de L’Appel de la Fugue. Avec Alice, on a parlé d’énormément de choses : du fil de soi, de fugue confiné.e, de la place des sens dans une fugue, du fait de trouver son modèle de maternité à soi et de l’assumer. « Cet été [qui a suivi la naissance de mon fils], j’étais dans un état de frustration pas possible. J’étais pas encore au clair avec le fait que pour être une mère heureuse et épanouie, j’ai besoin de travailler et de faire exactement ce que j’ai envie de faire. Et que pour être tout sourire pour faire les bains et raconter les histoires, ce que j’adore faire, j’ai besoin d’avoir bossé mes 10 heures par jour. C’est comme ça. Et maintenant j’assume complètement l’équilibre que j’ai envie d’avoir pour moi-même, mais à l’époque pas du tout. » On a aussi beaucoup parlé de la manière dont elle a construit sa communauté et son business, et de comment elle s’est lancée dans sa websérie Dolce Follia, armée de quelques perruques et d’anecdotes sur son quotidien italien accumulées au fil des ans (qu’est-ce que j’ai ri en regardant les épisodes - mes préférés sont là, là et là). Je me suis régalée, et j’espère que vous aussi ! Les 2 ans des Équilibristes approchent à grands pas, et je vous prépare un épisode spécial pour l’occasion… je vous en dis plus dans les semaines qui viennent. Portez-vous bien ! En avant mes Équilibristes, Sandra 
11/11/202044 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

Etienne Fang - On redefining "Having it all"

Dear English-speaking friends, welcome to Les Equilibristes ! My name is Sandra Fillaudeau, I am the creator and host of Les Equilibristes, a podcast in which I invite women, men, couples, to explore together what it means to lead a full life, juggling with work, children and all the rest that makes life interesting and fun. Les Equilibristes is a French expression, meaning “tightrope walkers” - I like the idea that despite the many balls we juggle with, we are always moving forward, and that is how we find a sense of balance.  I now help companies better understand their talents’ needs to tailor a more suited and inclusive experience for them. To find out more, head to my website www.lesequilibristes.com We are here to explore, together, and I would love to hear from you: feel free to email me with suggestions, comments, ideas at [email protected]. You can also check out my Instagram and LinkedIn accounts and stay in touch there.  Now let’s talk about today’s episode: I had the honor of chatting with Etienne Fang, who is the talented creator of the project “Redefining Having it all”. Etienne’s work is a journey across the world, meeting with women to redefine what the expression “having it all” means to them. She created a non-profit organization that uses storytelling and stories about the diversity of women and women’s ambitions to support female empowerment. I was immediately hooked by Etienne’s curiosity, empathy, and how she had taken on exploring topics which are at the core of what we dig into in Les Equilibristes.  With Etienne, we talked about the need to tell the stories of real women, how career and life decisions are never final, but rather new doors opening onto new, perhaps unexpected experiences, the universal themes that she saw through her work and research, such as the search for independence. We also talked about how we are always evolving, and how 2020 and the Covid crisis is impacting the decisions women are making. Neither one of us really likes the expression work-life balance, so we also thought about more interesting, nuanced ways to phrase the topic. I am so honored she was my first non-French speaking guest! Bonjour mes chères et chers Equilibristes Quel plaisir de pouvoir vous offrir accès à cette discussion avec Etienne et à son travail ! Etienne Fang est une Américaine vivant en Californie, et elle mène depuis 5 ans un projet à la croisée des chemins, entre photographie, storytelling et recherche, sur les femmes à travers le monde et leur définition de l’expression « Having it all ». c’est d’ailleurs le nom de son projet « Redefining having it all ». Avec Etienne, nous avons échangé sur plein de sujets qui sont au cœur de nos explorations d’Equilibristes : la nécessité de raconter les vraies histoires des vraies femmes, le fait de ne pas considérer des décisions de carrière, comme celle de l’interrompre momentanément, comme définitives, mais plutôt comme une nouvelle porte, qui ouvre sur des opportunités inattendues. Nous avons aussi parlé des thèmes universels qui sont apparus à travers tous les portraits qu’elle a réalisés, comme la recherche d’indépendance. On a aussi parlé de notre évolution constante, et de comment l’année 2020 et la crise du Covid est en train d’impacter les choix que font les femmes. Et comme ni l’une ni l’autre nous n’aimons l’expression « équilibre vie pro vie perso », on a tenté de lui trouver des substituts plus nuancés, plus riches. ******* If you would like to hear more episodes in English, let me know! I would love to hear from you: [email protected] And you can support the podcast by rating and reviewing it on Apple Podcasts - thank you! References from the episode: Sheryl Sandberg's book "Lean In" The Women in the Workplace report for 2020 Anne-Marie Slaughter's article "Why women still can't have it all" The article about mothers staying out of the picture Etienne's article on her learnings
10/28/202056 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Marie Robert - Penser sa vie d’Équilibriste et vivre sa pensée

Marie Robert, que vous allez entendre aujourd’hui, est professeure de philosophie, auteure, chroniqueuse et co-fondatrice et directrice de deux écoles Montessori, à Marseille et à Paris. Marie est aussi la créatrice du compte Instagram Philosophyissexy, sur lequel elle offre chaque matin un billet de réflexion, nourri de son vécu, du quotidien, de ses échanges. Et j’emploie le terme « offre » exprès parce que ses billets sont des rendez-vous précieux pour poser des mots et apporter un éclairage sur les grands et les petits mouvements de la vie. « Je crois qu’on pourrait adopter le même regard [que la pédagogie Montessori] sur nos vies d’adultes : comment faire pour que je ne me sente pas en échec dans ma parentalité ? Comment faire pour que je ne me sente pas en permanence à côté de la plaque ? Par qui je peux me faire aider ? Qui je peux solliciter ? Comment je peux modifier ces moments-là ? Comment je peux discuter avec mon enfant en disant ‘ça c’est un moment qui ne fonctionne pas’. C’est ne pas avoir la crainte de modifier. » Les Équilibristes, c’est une invitation à repenser l’intégration de toutes les facettes de nos vies, et à se mettre en action pour aller vers la vie qui a du sens pour soi. Et j’adore la philosophie de Marie, sa conception des bienfaits de la philosophie qu’elle résume dans cette phrase : « Penser sa vie, vivre sa pensée ». « La philosophie c’est peut-être pas autre chose que ça : mettre du questionnement, de la curiosité, de l’étonnement, dans des choses qu’on fait pourtant par habitude » Quel régal cet échange avec Marie : nous avons parlé de curiosité, de douceur, de l’intérêt d’appliquer la méthode Montessori à la parentalité, d’identité narrative (j’ai adoré le concept), de discussions avec les enfants, et de la vision de la vie de la génération qui suit.  « La génération suivante est tellement singulière. Ils n’ont plus envie de sacrifier, et ça c’est fascinant. J’ai 35 ans, au fond il n’y a pas tant de différence d’âge avec des jeunes de 17-18 ans. Et pourtant ça n’a rien à voir avec les adolescents que nous étions, où on se disait « il faut réussir, il faut avoir un bon job ». Aujourd’hui, c’est curieux et c’est déstabilisant, parce qu’il y a des jeunes qui disent, ‘ben non, moi j’ai pas envie de sacrifier, j’ai envie d’avoir du temps pour ma vie de famille, j’ai envie de laisser plus de place à ma vie de couple, à mes loisirs, j’ai envie d’être libre en fait.’ » Si les cours de philo vous manquent, vous avez plein d’options pour bénéficier de la sagesse et des éclairages de Marie : la suivre sur son compte Instagram, la lire chaque mois dans Marie Claire, l’écouter sur son podcast. Et Marie vient de lancer des cours via Zoom, auxquels vous pouvez vous inscrire ici.  Vous me direz ce que l’épisode vous a inspiré ? Ça vous parle cette idée de penser sa vie pour mieux la vivre ? En avant les Équilibristes ! Sandra
10/14/202046 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Alexia Colson-Duparchy - Envoyer valser sa carrière

Depuis quelques mois, et en particulier au sortir du confinement, j’ai échangé avec beaucoup d’entre vous et une des thématiques qui revenaient le plus était celle de la reconversion professionnelle. L’intensité de ces derniers mois semble avoir rebattu les cartes pour beaucoup de personnes, remettant au premier plan des envies, souvent enterrées sous le poids du quotidien et des habitudes, et qui ont pris une urgence, ou du moins la priorité. La question du changement de vie, et de la reconversion professionnelle en particulier, est importante. Elle est à la mode, et comme tout ce qui est à la mode, elle n’échappe pas toujours aux clichés, ou aux raccourcis. Alexia Colson-Duparchy, que vous allez entendre aujourd’hui, est elle-même une heureuse reconvertie, qui accompagne celles et ceux qui se lancent. Après une carrière d’avocate en commerce international, Alexia est aujourd’hui coach pour entrepreneurs alignés (vous entendrez dans notre discussion ce qu’elle entend par là).  Alexia est une globe-trotter, grande curieuse du monde, des autres et d’elle-même, et une de mes très belles rencontres de ces derniers mois.  Elle vient de publier son premier livre, De l’art d’envoyer valser sa carrière, dans lequel elle a interviewé 35 courageux et courageuses qui ont osé se lancer.  Le résultat est superbe : des personnes aux parcours variés présentant les coulisses de leur reconversion professionnelle, avec ses moments de fierté, de doute, de changement de cap.  Work in progress. C’est ce que nous sommes tous, et le livre d’Alexia invite à se projeter à la place de celles et ceux qui y témoignent. Son livre a été le prétexte pour nous réunir et parler du plaisir d’apprendre, du plaisir des rencontres, du cheminement vers la connaissance de soi, du détricotage de ses conditionnements, de l’arrivée des enfants dans sa vie, et de l’importance d’apprendre à s’écouter. Pour retrouver Alexia :  http://brightbrainsco.com/fr/ https://www.instagram.com/alexiabbco/?igshid=1u9d0vuan0nex&hl=fr Pour acheter son livre : https://www.mollat.com/livres/2442708/alexia-colson-duparchy-de-l-art-d-envoyer-valser-sa-carriere-35-portraits-d-entrepreneurs-artisans-artistes-et-autres-courageux-ayant-change-de-vie Et le fameux épisode de podcast dont je parle dans l'épisode : https://tim.blog/2020/05/08/elizabeth-gilbert/ Puisque vous lisez ceci, c'est que vous êtes dans votre appli de podcasts - si vous aimez Les Equilibristes, prenez donc 2 minutes pour laisser une note et un commentaire sur Apple Podcasts, ça aide beaucoup le podcast à se faire connaître ! Mille mercis !
9/30/20201 hour, 3 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

François Galaine - Communiquer et s'adapter

Salut les Equilibristes Cette semaine, c’est un papa que vous allez entendre, et j’en suis très heureuse. Vous savez à quel point il me tient à cœur qu’on entende femmes et hommes dans Les Equilibristes. Mais avant de vous parler de mon invité du jour, je voudrais vous parler de Jenny Chammas, que vous aviez entendue dans l’épisode 9 des Equilibristes. Jenny est coach pour femmes équilibristes, les leaders ambitieuses comme elle les appelle. Jenny a aussi un formidable podcast, Femme et Ambitieuse, dans lequel elle aide les leaders ambitieuses à dépasser leurs blocages internes, leur donne des clés pour franchir une étape décisive dans leur carrière.  Si je vous parle de Jenny en introduction de cet épisode, c’est parce que sa mission est importante et que j’adore son podcast, mais aussi parce que l’invité du jour, François Galaine, est son mari. Et il avait beaucoup à partager sur son parcours de papa équilibriste ! Il est directeur d’activité dans l’énergie et le papa de leurs deux jeunes enfants, Charlie et Prune.  Le parcours de François est riche et nous a permis d’aborder plein de sujets, tous les sujets qu’on aborde avec les mères équilibristes : l’expatriation pour suivre sa conjointe, les (ré)équilibrages dans le couple et la communication comme fil conducteur, l’impact du modèle familial, le syndrome du bon élève. On a aussi parlé des problématiques qui se posent aux managers d’aujourd’hui autour de la flexibilité du travail : le télétravail, c’est un dû ? Comment on adapte son management, la mesure de la performance ? Et on a terminé avec des sujets qui me tiennent à cœur : gratitude, définition de la réussite et comment on éduque ses enfants pour qu’ils soient bien dans leurs baskets, en évitant du mieux qu’on peut les clichés de genre. Bonne écoute !
9/16/20201 hour, 3 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Episode "Ask me anything" - Sandra de l'autre côté du micro

Bienvenue dans cet épisode de rentrée des Equilibristes. J’espère que votre été vous a permis de reprendre votre souffle et que vous abordez cette nouvelle année scolaire autant d’entrain et d’énergie que possible. Cette semaine, l’épisode que je vous propose est particulier puisque je suis de l’autre côté du micro. L’avantage quand on mène ce genre de projets, c’est qu’on rencontre plein de personnes. Une de ces personnes, c’est Mélanie Seynat, super auditrice de la première heure, qui a lancé Podcast Fait Main il y a un peu plus d’un an (je vous conseille vivement d’aller écouter si vous êtes passioné.e de « do it yourself », elle interviewe des créatrices de talent et c’est un régal !).  Elle m’a généreusement proposé de m’interviewer, pour en savoir plus sur les coulisses du podcast, et j’ai accepté sa proposition.  On a passé un très bon moment à échanger : l’ADN et la naissance du projet, les missions que je mène en entreprise, la place de l’amitié et le féminisme, l’influence de mon enfance aux US sur le contenu et le ton, le fait de lancer un projet depuis la « province », le temps pour soi, la connaissance de soi, le syndrome de l’imposteur. Mais aussi cette question de fond : ça veut dire quoi vivre une vie pleine, complète, réussie, alignée. Pour soi, et certainement pas dans l’absolu. J’espère que ça vous plaira !    Cet épisode lance la nouvelle saison. Ce que vous pouvez en attendre : encore des explorations. De plus en plus, je me dis que l’essentiel pour moi dans ce podcast, c’est la liberté que cet espace me donne pour explorer des choses qui m’intéressent, qui m’intriguent, d’aller à la rencontre de personnes qui, je le pense, vous intéresseront. Avec toujours en toile de fond l’exploration de ce qu’est une vie riche intégrant parentalité, vie de femme ou d’homme, carrière. Ici, on se permet de donner une infinité de définitions aux mots ambition, réussite, pourvu que ça marche pour soi. Les Equilibristes, c’est un podcast indépendant, c’est-à-dire que c’est un contenu que je finance intégralement.  Il y a plusieurs manières de m’aider à le faire prospérer : - la plus évidente, c’est de laisser un commentaire et une note sur Apple Podcasts, puisque vous êtes très nombreux et nombreuses à passer par cette plateforme - vous pouvez aussi envoyer un épisode à quelqu’un à qui vous voulez du bien, ou partager sur les réseaux sociaux. - j’en parle un peu dans l’épisode, je suis en train d’envoyer mon communiqué de presse à des medias que ce contenu pourrait intéresser, alors si vous connaissez quelqu’un ou travaillez vous-même dans un media, je serais ravie d’échanger avec vous ! Votre aide me serait précieuse. - j’ai aussi très envie de développer un lien plus direct avec vous, plus direct que les réseaux sociaux. Donc si le contenu des épisodes vous intéresse, vous pouvez vous abonner à ma lettre hebdomadaire, je l’envoie tous les mercredis et j’y partage des anecdotes, des articles, podcasts, bref, tout ce que je pense peut vous intéresser, et idéalement vous amuser au passage. Pour vous abonner, rdv sur  https://www.lesequilibristes.com/newsletternumerosdequilibristes Mille merci de votre fidélité, bienvenue à celles et ceux qui ont découvert le podcast cet été, et continuons les échanges par mail ou sur les réseaux sociaux !
9/2/20201 hour, 12 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Marion Roucheux - Être sur le fil et se relever d’un burnout maternel

Très heureuse de vous retrouver pour vous partager ce dernier épisode avant une pause estivale. L’épisode de cette semaine traite d’un sujet que je voulais aborder depuis un moment, et une lecture récente m’en a donné l’opportunité. Ce sujet, c’est celui du burnout maternel. Dans Les Équilibristes, on parle de ce que signifie vouloir vivre toutes les facettes de sa vie, sa vie de parent, de professionnel, de femme ou d’homme. Ne renoncer à rien. Mais parfois, à force de jongleries, il arrive qu’on trouve le fil bien fin, ou bien instable. Je pense qu’on est nombreux et nombreuses à avoir parfois ressenti ce vertige, en particulier après ces mois de confinement si intenses pour les parents travailleurs. « La fatigue, tout le monde l’ignore et tout le monde la sous-estime. Tout le monde dit que c’est normal, tu es parent, ça fait partie du package, t’as pas le droit de te plaindre. Et moi, tous les matins, je me levais en me disant ‘vivement ce soir que je me recouche’, ce qui paraissait évident les premiers mois, mais au bout d’un moment m’a fait me dire que c’était pas très normal. Mais t’es déjà en boucle, en roue libre, et tu te poses pas de question » Marion Roucheux, que vous allez entendre aujourd’hui, est la co-fondatrice des Louves, un superbe media en ligne pour les femmes et mères. Marion et son associée Marine y abordent des sujets de plus en plus intimes, tabous. Dont le dernier en date, qui était le témoignage de Marion, qui a vécu ces dernières années une spirale de fatigue extrême. Son témoignage est fort, juste et touchant, et m’a donné envie de parler de ce sujet avec elle. Parce qu’elle en parle avec honnêteté et recul, deux ingrédients qui font de son témoignage une précieuse aide pour celles et ceux qui auraient besoin de l’entendre. Avec Marion, on a parlé du sentiment de toute-puissance qui a accompagné la naissance de son deuxième enfant, puis de la spirale dans laquelle elle s’est retrouvée : fatigue, insomnies, irritabilité, manque de patience, susceptibilité, disputes… On a parlé de la pression insidieuse sur tous les fronts (si vous avez écouté l’épisode avec Dr. Aurélia Schneider, ceci devrait faire écho !), de rééquilibrage dans le couple. Mais on a aussi parlé de plaisir, de quête de sens, de ce qu’est l’essentiel, et de sa règle d’or maintenant : prioriser, simplifier, hiérarchiser. Le sujet pourrait laisser à croire que l’épisode est lourd, plombant, mais c’est tout le contraire – on a beaucoup ri avec Marion, et ses propos sont pleins de sagesse et sérénité. Il me reste à vous souhaiter un été très doux, reposant, et le plus ressourçant possible. Je prends quelques semaines pour faire le plein d’énergie et de temps précieux avec mes proches, et je vous retrouve à la rentrée pour la suite des aventures.  Elles s’annoncent chouettes 😊 Et n’hésitez pas à m’écrire, me dire ce que vous avez pensé de l’épisode, ce que vous aimeriez entendre pour la suite. J’adore ces échanges avec vous ! Take care les Équilibristes, et en avant ! A bientôt ! Sandra 
7/29/202053 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

Thibault Lanthier - Le Parental Act

Dans ce 29ème épisodes des Équilibristes, vous allez entendre Thibault Lanthier. Vous le savez, il me tient à cœur de ne pas parler « équilibre » qu’entre femmes dans Les Équilibristes.  J’avais très envie de parler avec Thibault pour plusieurs raisons : bien sûr parce qu’il est papa, de 3 jeunes enfants, qu’il a eus alors qu’il lançait, dirigeait puis revendait sa startup MonDocteur.  Mais aussi pour parler du Parental Act, qu'il a initié avec Isabelle Rabier et Céline Lazorthes. Le Parental Act, c’est un dispositif lancé en février dernier, par lequel les entreprises signataires s’engagent à offrir un congé 2ème parent de 4 semaines minimum, rémunéré 100%. 328 ont déjà signé, et pas uniquement des startups ou des grands groupes.  Le congé deuxième parent, c’est à mon avis un des plus gros vecteurs de l’égalité professionnelle entre femmes et hommes. A ce sujet, Thibault parle dans l’épisode d’un passionnant reportage sur Netflix qui explique les inégalités de salaires entre femmes et hommes. Ça s’appelle « Pourquoi les femmes gagnent moins », dans la série En Bref, et ça vaut vraiment le détour. Katrín Jakobsdóttir, Première Ministre d’Islande, y explique le rôle fondamental qu’a joué l’allongement du congé paternité dans son pays dans la progression de l’égalité professionnelle et le changement de culture autour de la paternité, et la parentalité en général. Ce que je retiens de ma discussion avec Thibault sur le congé deuxième parent : les pères sont prêts (ça, on le savait). Mais les entreprises aussi.  Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les freins ne sont pas si nombreux à la mise en place d’un congé deuxième parent digne de ce nom, qui fasse une réelle différence dans les équilibres familiaux.  Vous trouverez dans cet épisode tous les arguments et de quoi vous motiver à aller lancer la discussion dans votre entreprise :  « Ce genre de décision vient souvent d’une conviction. Et quand c’est pas mis en place, c’est que personne n’a engagé la réflexion. Donc juste de lever la main et dire « si on engageait la réflexion ? », c’est la meilleure façon de faire en sorte que ça arrive ». J’adore cette idée. C’est vrai, bien souvent, il suffit de commencer par lever la main. Il ne vous reste plus qu'à écouter mon riche échange avec Thibault (dans lequel on a aussi parlé d’Australie, de rééquilibrage, de « couple à double carrière » !) ! Bonne écoute, et si l'épisode vous a plu, laissez-moi une note et un commentaire sur votre plateforme d'écoute - mille merci, ça m'aide beaucoup 😊🙏 Sandra  
6/24/202054 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

Aurélia Du Pasquier et Julie Bidault - L'équilibre, c'est se réajuster sans cesse

Dans ce 28ème épisode, vous allez entendre Aurélia Du Pasquier et Julie Bidault, un duo d’entrepreneures associées, mamans, à la tête de Nova Vitam, cabinet de conseil et organisme de formation sur les questions de conciliation vie pro/perso liées aux charges familiales. « Ça demande des sacrifices, mais qui ne sont pas forcément négatifs […] quand je dis que mon mari priorise sa vie de famille, évidemment ça veut dire que sur sa vie pro, il a des choix à faire. Il prend des boulots où il va peut-être moins voyager. Quand tout le monde trouve son équilibre, c’est aussi qu’il y a eu des sacrifices faits de part et d’autre, qui sont pas forcément très coûteux, mais qui existent. On pense toujours que l’herbe est plus verte ailleurs, c’est à nous de faire que la nôtre soit plus verte » Je les ai rencontrées parce qu’on partage les mêmes combats – ceux d’une meilleure intégration des différentes facettes de nos vies. C’est la première fois que j’ai aimé entendre l’expression « équilibre vie pro-vie perso » (un comble pour quelqu’un qui a appelé son podcast Les Équilibristes !). Parce que leur manière d’en parler est pleine de nuances, avec en idée maîtresse celle d’un réajustement permanent, d’une souplesse, d’une agilité, pas toujours simple à mettre en œuvre en entreprise en particulier. « On a trouvé notre équilibre, qui n’est surement pas celui d’à côté, et qui sera sûrement pas le même dans un an » A elles deux, elles ont vécu beaucoup de situations : maternité salariée, à son compte, sans emploi, - elles en parlent avec recul et lucidité.  Avec Aurélia et Julie, nous avons parlé de ce qui a motivé leurs reconversions professionnelles,  de l’équilibre quand on travaille et quand on est mère au foyer,  de la place des papas, et leur envie de prendre leur rôle à bras le corps, de l’imposer dans leur vie pro comme une donnée non négociable. Nous avons aussi évoqué la lente mais réelle progression des entreprises dans la prise en compte de ces sujets de conciliation, et de la question de la culture d’entreprise. « On nous interdisait pas [de partir à 17h chercher notre enfant à la crèche], mais il y avait une ambiance… » J’ai beaucoup apprécié leur honnêteté, leurs anecdotes, leur transparence, et la finesse dans leur choix de mots et d’angles.  Et j’en profite pour souhaiter la bienvenue à Balthazar, le bébé d’Aurélia né très peu de temps après l’enregistrement :) Je vous laisse découvrir notre échange ! Et comme toujours, si l’épisode vous plaît, partagez-le avec quelqu’un qu’il pourrait intéresser, et mettez une note et un commentaire sur Apple Podcasts.  C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup*. En avant les Équilibristes ! Sandra  * ça faisait longtemps que je n’avais pas glissé une petite blagounette, ça commençait à devenir trop sérieux par ici, non mais ! Et puis comme ça, vous penserez à aller noter le podcast – blague à part, c’est vraiment un petit geste qui a de l’impact – merci à vous !
6/10/20201 hour, 5 minutes, 34 seconds
Episode Artwork

Pauline Butor - Ce qui change tout

 Très heureuse de vous retrouver cette semaine avec un nouvel épisode des Équilibristes. L’invitée que vous allez entendre aujourd’hui est Pauline Butor. Pauline est Head of YouTube & Media ads solutions chez Google France, et maman de 3 jeunes enfants. Je l’ai entendue pour la première fois au salon Profession L de Bordeaux en 2019. Elle intervenait dans le cadre de son rôle de Présidente tournante de Women @Google, et je suis allée la voir à la fin pour lui proposer une interview. J’avais adoré sa manière simple et joyeuse de parler de son engagement pour faire avancer les carrières féminines au sein de son entreprise, et j’ai très vite compris que les sujets des Équilibristes en étaient aussi pour elle.  La première interview a eu lieu dans l’été, à distance, Pauline était sur le point d’accoucher de son 3ème enfant. Et en échangeant par mail quelques mois après, Pauline m’a confié à quel point l’arrivée de ce 3ème bébé avait nourri ses réflexions, et qu’elle aurait encore plein de choses à raconter sur le rôle déterminant du congé maternité dans la place que chacun des parents prend ensuite au foyer et au travail. Qu’à cela ne tienne – nous voilà reparties pour une deuxième version de l’interview. Nous avons enregistré fin janvier, dans les magnifiques locaux de l’entreprise de mon amie Fanny Basteau, L’oiseau vert, en plein cœur de Paris. Si vous êtes en manque de bruits de la vie « normale », vous apprécierez le charme du murmure de la vie citadine que l’on entend en fond parfois. Bien qu’enregistrés à une autre période, dans une autre vie presque, les propos de Pauline sont particulièrement pertinents pour la période qui s’annonce : nous parlons dans l’interview d’engagement, de ce que chacun peut faire à son échelle pour participer à faire avancer les carrières des femmes, mais aussi d’astuces très concrètes pour se ménager des petits rendez-vous réguliers avec soi, et pour se pousser, avec beaucoup de douceur et de fermeté, vers ce qui peut nous effrayer, nous challenger dans nos carrières. Pauline est un rayon de soleil, d’une grande générosité. Elle est résolument du genre à voir le verre à moitié plein, et c’est un régal de l’écouter. Bonne écoute ! Dans l'épisode, Pauline parle des ressources proposées par Rework :    https://rework.withgoogle.com/guides/unbiasing-raise-awareness/steps/introduction/ et de l'association 100 000 entrepreneurs https://www.100000entrepreneurs.com/  Si vous aimez Les  Équilibristes, et que vous avez envie de témoigner votre soutien, vous pouvez prendre 2 minutes chrono pour laisser une note 5 étoiles et un commentaire sur la plateforme de votre choix. Un tout petit geste, qui fait une grosse différence pour moi - merci beaucoup ! Tous les mercredis, j'envoie une lettre à mes abonné.es pour parler des sujets qui nous intéressent : conjugaison des ambitions pro et perso, ressources, lectures, podcasts, et anecdotes du quotidien dans lesquelles beaucoup se reconnaissent (j'ai des retours chaque semaine !). Si vous voulez vous joindre à nous, inscrivez-vous ici : https://www.lesequilibristes.com/sinscrireanumerosdequilibristes 
5/27/202036 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

Les Equilibristes changent de tempo - Marion Nerguisian, fondatrice d'Atelier Gasparine, création robes de mariée

Le sixième épisode « Les Équilibristes changent de tempo » est en ligne ! Parce que cette période si particulière, qu’on a envie de la vivre ensemble et parce que le partage d’idées est plus que jamais nécessaire, je vous propose un format éphémère, une sorte de pop-up podcast qui va raconter comment les Équilibristes changent de tempo. On racontera des choses sérieuses et d’autres moins. Le montage sera minimal, les formats courts, pour s’adapter à votre quotidien et au mien. Garder le lien, c’est ça le plus important. Que ces épisodes vous apportent réconfort, rires, et de quoi réfléchir. Tout ce qu’on aime dans les Equilibristes. Ma sixième invitée est Marion Nerguisian, fondatrice d’Atelier Gasparine, un atelier de création de robes de mariée. Marion et moi, on s’est croisées l’année dernière à une soirée des Louves, sur le thème Ambition et Maternité, dans laquelle intervenait Jenny Chammas, formidable coach que vous avez aussi entendue dans Les Équilibristes. Avec Marion, nous avons parlé de sa décision de retourner travailler, avant le déconfinement, de sa manière de piloter sa jeune entreprise dans cette période incertaine, et dans une industrie particulièrement touchée par les mesures de confinement et distanciation sociale. Et on a aussi parlé d’animaux en crochet… ;-) On a beaucoup ri, et j’espère que la parole décomplexée et franche de Marion vous fera du bien. Si vous aimez Les Equilibristes, et ce nouveau format, vous pouvez le dire en laissant un commentaire et une note sur votre plateforme d'écoute et en partageant un épisode avec quelqu'un à qui vous voulez du bien ! Merci ! Pour vous inscrire à la newsletter des Equilibristes (une fois par semaine, tout sauf un spam), rendez-vous sur www.lesequilibristes.com Musique : The New Saint Jude, Andrew Bird, "Are You Serious?", 2016
5/6/202028 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

Les Equilibristes changent de tempo - Elodie Caillaud, Instructrice en méditation de pleine conscience

Et voici le cinquième épisode « Les Équilibristes changent de tempo » ! Parce que cette période si particulière, on a envie de la vivre ensemble et parce que le partage d’idées est plus que jamais nécessaire, je vous propose un format éphémère, une sorte de pop-up podcast qui va raconter comment les Équilibristes changent de tempo. On racontera des choses sérieuses et d’autres moins. Le montage sera minimal, les formats courts, pour s’adapter à votre quotidien et au mien. Garder le lien, c’est ça le plus important. Que ces épisodes vous apportent réconfort, rires, et de quoi réfléchir. Tout ce qu’on aime dans les Equilibristes. Elodie Caillaud (https://www.coorelations.com/) est ma cinquième invitée. Une des très belles rencontres que j’ai faites l’année dernière, Elodie est instructrice en méditation de pleine conscience, et fondatrice de Coorélations. Elle y accompagne les organisations vers la pratique de la pleine conscience – son approche est rigoureuse, nuancée, et ancrée dans la réalité. La « discipline douce » est la belle formule qu’Elodie a trouvée pour parler de sa pratique de la méditation de pleine conscience. Elle a partagé l’impact de sa pratique sur son quotidien, en particulier en ce moment, et nous a offert une méditation guidée d’une quinzaine de minutes (à partir de 21’40). Venez méditer avec nous ! Même, et surtout, si vous n’avez jamais essayé.  Et si l’expérience vous plaît, Elodie vous offre aussi l’accès à d’autres méditations guidées sur son site – un beau cadeau. Rendez-vous ici https://www.coorelations.com/audio/ avec le code soundsofsilence-2018 Si vous aimez Les Equilibristes, et ce nouveau format, vous pouvez le dire en laissant un commentaire et une note sur votre plateforme d'écoute et en partageant un épisode avec quelqu'un à qui vous voulez du bien ! Merci ! Pour vous inscrire à la newsletter des Equilibristes (une fois par semaine, tout sauf un spam), rendez-vous sur www.lesequilibristes.com Musique : The New Saint Jude, Andrew Bird, "Are You Serious?", 2016
4/29/202038 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

Les Equilibristes changent de tempo - Mélanie Trinkwell, créatrice d'espaces intérieurs MWELL Studio

Et voici le quatrième épisode « Les Équilibristes changent de tempo » ! Parce que cette période si particulière, qu’on a envie de la vivre ensemble et parce que le partage d’idées est plus que jamais nécessaire, je vous propose un format éphémère, une sorte de pop-up podcast qui va raconter comment les Équilibristes changent de tempo. On racontera des choses sérieuses et d’autres moins. Le montage sera minimal, les formats courts, pour s’adapter à votre quotidien et au mien. Garder le lien, c’est ça le plus important. Que ces épisodes vous apportent réconfort, rires, et de quoi réfléchir. Tout ce qu’on aime dans les Equilibristes. Ma quatrième invitée est Mélanie Trinkwell, créatrices d’espaces intérieurs (MWELL Studio : https://mwell-studio.com/). Poétique… voilà l’impression que m’a laissé cet échange avec Mélanie. J’ai découvert lson travail grâce au travail de Hortense Leluc, du podcast Décodeur (que je vous recommande !). Mélanie a ensuite organisé un live sur son compte Instagram, et j’ai adoré l’écouter parler de couleurs, de matières, de lumière, d’émotions. En un mot : ça m’a fait du bien. Dans cet épisode, nous avons discuté de la manière dont elle a adapté son activité à cette période d’éloignement physique, de ses astuces pour ré-enchanter l’espace de nos petits (avec ce qu’on a sous la main, et ses conseils s’appliquent aussi bien aux espaces des grands). Mélanie a aussi partagé quelques idées d’activités pour enfants qu’elle a testées et aimées (retrouvez les liens ci-dessous). Mon coup de cœur est à la fin de l’épisode… il faut dire qu’elle et son mari travaillent tous les deux sur l’espace ;-) Un épisode à savourer, pour se faire du bien. Et n’oubliez pas d’aller faire un tour sur son compte Instagram, elle y partage coups de cœur et astuces. Si vous aimez Les Equilibristes, et ce nouveau format, vous pouvez le dire en laissant un commentaire et une note sur votre plateforme d'écoute et en partageant un épisode avec quelqu'un à qui vous voulez du bien ! Merci ! Pour vous inscrire à la newsletter des Equilibristes, rendez-vous sur www.lesequilibristes.com Les recos de Mélanie, pour les petits : - La couleur des émotions Anne Llenas, Editions Quatre Fleuves - TOUK TOUK Magazine : https://touktouk-magazine.com/ - Magazine Georges : http://magazinegeorges.com/ - L’application Bayam : https://bayam.tv/fr/ Et pour les grands : - Un rien peut tout changer, James Clear, Editions Larousse Musique : The New Saint Jude, Andrew Bird, "Are You Serious?", 2016
4/19/202030 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Les Equilibristes changent de tempo - Clémentine Galey du podcast "Bliss Stories"

   Le troisième épisode « Les Équilibristes changent de tempo » est en ligne ! Parce que cette période si particulière, qu’on a envie de la vivre ensemble et parce que le partage d’idées est plus que jamais nécessaire, je vous propose un format éphémère, une sorte de pop-up podcast qui va raconter comment les Équilibristes changent de tempo. On racontera des choses sérieuses et d’autres moins. Le montage sera minimal, les formats courts, pour s’adapter à votre quotidien et au mien. Garder le lien, c’est ça le plus important. Que ces épisodes vous apportent réconfort, rires, et de quoi réfléchir. Tout ce qu’on aime dans les Equilibristes. Ma troisième invitée est Clémentine Galey, créatrice du podcast Bliss Stories, premier podcast français abordant la grossesse et la maternité sans filtre. Avec Clémentine, nous avons parlé de son organisation quotidienne avec son conjoint et ses 2 enfants, du plaisir qu’a été la création de Radio Corona (le podcast de ses enfants qui parlent de leur vécu du confinement, un régal !). Clémentine a partagé une idée formidable pour s’appuyer sur son village – son « télé-village » en l’occurrence – pour occuper les enfants, resserrer les liens avec l’entourage (et souffler un peu !). Deux beaux messages dans cette discussion : gardons nos objectifs, en nous rappelant qu’il y aura un après, et savourons les jolies choses qui prennent vie et forme dans ce temps comme suspendu. Merci Clémentine pour ton partage si chaleureux ! Si vous aimez Les Equilibristes, et ce nouveau format, vous pouvez le dire en laissant un commentaire et une note sur votre plateforme d'écoute et en partageant un épisode avec quelqu'un à qui vous voulez du bien ! Merci :) Musique : The New Saint Jude, Andrew Bird, "Are You Serious?", 2016
4/12/202031 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

Les Equilibristes changent de tempo - Clotilde Dusoulier du podcast "Change ma vie"

 Le deuxième épisode « Les Équilibristes changent de tempo » est en ligne ! Parce que cette période si particulière, on a envie de la vivre ensemble et parce que le partage d’idées est plus que jamais nécessaire, je vous propose un format éphémère, une sorte de pop-up podcast qui va raconter comment les Équilibristes changent de tempo. On racontera des choses sérieuses et d’autres moins. Le montage sera minimal, les formats courts, pour s’adapter à votre quotidien et au mien. Garder le lien, c’est ça le plus important. Que ces épisodes vous apportent réconfort, rires, et de quoi réfléchir. Tout ce qu’on aime dans les Equilibristes. La deuxième invitée est Clotilde Dusoulier, coach de vie certifiée et créatrice du podcast "Change ma vie". Avec Clotilde, on a parlé de l'importance de maintenir du temps pour soi (même si ça paraît complètement impossible en ce moment), de l'élasticité du temps, de la nécessité de ne pas se rajouter d'injonctions et d'être doux, très doux, vis à vis de soi-même. Ca devrait vous faire du bien :) Nous parlons aussi de la manière de créer des sas pour passer d'un moment de la journée à un autre, et Clotilde fait référence à l'épisode 29 de Change ma vie : "Les segments d'intention" Si vous aimez Les Equilibristes, et ce nouveau format, vous pouvez le dire en laissant un commentaire et une note sur votre plateforme d'écoute et en partageant un épisode avec quelqu'un à qui vous voulez du bien ! Merci de votre soutien Musique : The New Saint Jude, Andrew Bird, "Are You Serious?", 2016
4/4/202025 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

Les Equilibristes changent de tempo - Agnès Labbé du blog "Quatre enfants"

Le premier épisode « Les Équilibristes changent de tempo » est en ligne ! Parce que cette période si particulière, on a envie de la vivre ensemble et parce que le partage d’idées est plus que jamais nécessaire, je vous propose un format éphémère, une sorte de pop-up podcast qui va raconter comment les Équilibristes changent de tempo. On racontera des choses sérieuses et d’autres moins. Le montage sera minimal, les formats courts, pour s’adapter à votre quotidien et au mien. Garder le lien, c’est ça le plus important. Que ces épisodes vous apportent réconfort, rires, et de quoi réfléchir. Tout ce qu’on aime dans les Equilibristes. La première invitée est Agnès Labbé, auteure de « L’Education approximative » et du blog Quatre Enfants, que vous avez déjà entendue dans le podcast. Avec Agnès, on a parlé d’organisation quotidienne avec 4 enfants dans un appartement et 2 parents en télétravail, de gâteaux au yaourt, de temps pour soi (ha !) et de l’impossible qui devient possible (ma question leitmotiv pour ce format spécial). Résumé de l’épisode : on fait ce qu’on peut. J’espère que ça vous plaira – n’hésitez pas à me faire vos retours ! Agnès a aussi participé au Guide des parents confinés – 50 astuces de pro, créé par le Secrétariat d’État chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations. Et si vous avez besoin de rire (qui n’en a pas besoin), allez lire les deux derniers billets de blog d’Agnès, poilade garantie. Hauts les cœurs et en avant les Équilibristes ! Prenez bien soin de vous, Sandra  Musique du générique : The New Saint Jude, Andrew Bird, Album "Are You Serious" (2016)
3/25/202026 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

"Pop-up" podcast - Les Equilibristes changent de tempo

Je m’appelle Sandra Fillaudeau, d’habitude j’anime le podcast Les Equilibristes, dans lequel on parle de la conjugaison des ambitions professionnelles et personnelles. Mais, en ce moment, ces questions prennent un tout autre sens. Alors je m’adapte. Parce que cette période si particulière, on a envie de la vivre ensemble et parce que le partage d’idées est plus que jamais nécessaire, je vous propose un format éphémère, une sorte de pop-up podcast qui va raconter comment les Équilibristes changent de tempo. On racontera des choses sérieuses et d’autres moins. Le montage sera minimal, les formats courts, pour s’adapter à votre quotidien et au mien. Garder le lien, c’est ça le plus important. Que ces épisodes vous apportent réconfort, rires, et de quoi réfléchir. Tout ce qu’on aime dans les Equilibristes. Je vous dis à très vite pour le premier épisode. Si vous avez des idées d’invitées et d’invités, écrivez-moi à [email protected] ou retrouvez-nous sur Instagram. Prenez bien soin de vous, restez chez vous et en avant !
3/21/202056 seconds
Episode Artwork

Amélie Challéat - C'est quoi une Very Good Mother ?

Quand j’ai découvert le compte Instagram The Very Good Mother, j’ai d’abord bien ri. Comme beaucoup d’entre vous certainement, je me suis reconnue dans certains mèmes du compte, ces images détournées avec lesquelles elle évoque toutes les injonctions pesant sur les mères aujourd’hui. Puis je me suis dit qu’il fallait absolument interviewer sa créatrice dans Les Équilibristes.  Puis j’ai réalisé que The Very Good Mother, c’était Amélie, et que je la connaissais depuis le lycée. Le monde est petit, et les manières de parler du vécu de la maternité dans notre monde moderne, infinies. Alors voilà, Amélie est dans le podcast aujourd’hui. Vous le savez, une des raisons d’être du podcast, c’est le « parler vrai ». Quand j’ai lancé Les Équilibristes, c’est parce que j’étais en manque d’histoires vraies de conjugaison des ambitions professionnelles et personnelles. J’en avais assez d’entendre soit des histoires aseptisées avec le message « quand on veut, on peut, c’est simple, il suffit de… », soit des témoignages extrêmement négatifs disant en somme « on ne peut pas tout avoir, une belle carrière et coucher ses enfants le soir. Si vous croyez le contraire, vous êtes bien naïve, vous allez vous casser les dents vous aussi, mouahahaha ». Je voulais un entre-deux, je voulais entendre la nuance, les difficultés comme les réussites. Et je voulais de l’authentique. Il n’y a que ce partage sincère qui aide les autres, à mon humble avis. Amélie est authentique, c’est le moins qu’on puisse dire. Elle dégomme les injonctions faites aux mères sur son compte Instagram, et a partagé avec beaucoup de sincérité ses propres combats, recherches, et solutions. Amélie est devenue maman jeune (selon les standards de notre époque), à 26 ans, alors qu’elle était encore stagiaire. Alors on a parlé de ça, de ce que ça fait d’être maman solo à 28 ans, du village sur lequel elle a pu compter. On a parlé, bien sûr, de sa manière d’être une bonne mère.  Et Amélie occupe ce qu’on peut appeler un « gros »poste, alors on a parlé de flexibilité du travail et de sa manière d’équilibrer ses nombreux rôles. Encore une illustration que c’est possible, quand les conditions sont réunies pour que toutes les briques s’emboîtent, que toutes les facettes s’expriment. Et on a aussi parlé de la manière dont elle a négocié un congé sabbatique pour partir voyager 3 mois avec son fils. A l’heure où ce podcast est publié, ils sont à Bali, après l’Amérique du Sud et le Japon. Ça fait rêver, non ? Bonne écoute ! 
2/26/20201 hour, 6 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Cécile Speich - Entrepreneure et maman (épisode 2/2)

« A la fin du premier mois, j’avais quand même envie de pouvoir rebosser par-ci par-là, de pouvoir reprendre. Mais l’organisation de la société, le congé, mais aussi le fait qu’il n’y ait pas de moyen de faire garder son enfant une demi-journée par-ci par-là si on n’a pas ses parents à côté, fait qu’on n’a pas cette flexibilité. Et c’est dommage, parce qu’on a une partie de notre cerveau qui est libre et a envie de s’investir dans le boulot, et une autre partie du cerveau qui est frustrée d’être dans les couches, l’allaitement, et tout. J’ai fait ce constat que j’aurais aimé reprendre plus tôt, mais de manière plus douce, parce qu’en plus après le saut dans le vide il est très brutal […] y compris pour les papas » Cécile Speich is back ! Vous l’aviez découverte enceinte de 8 mois dans l’épisode 8 des Équilibristes. Cécile, Directrice associée de Plotfox Production, agence de communication audiovisuelle spécialisée dans les solutions RH et de communication interne, avait témoigné de comment elle s’imaginait entrer dans sa maternité en tant qu’entrepreneure. On avait abordé beaucoup de sujets, comme la question des role models, la représentation des femmes entrepreneures enceintes et du congé maternité quand on gère sa propre entreprise. On s’était promis de se reparler après la naissance de Malo, son petit garçon. Et c’est ce qu’on a fait, en octobre dernier. C’était passionnant de confronter la réalité de sa vie de jeune maman entrepreneure à ce qu’elle s’était imaginé avant la naissance. On a abordé des sujets dont on n’avait jamais parlé dans Les Équilibristes : les différentes options pour se faire remplacer quand on est dirigeante d’entreprise qui veut prendre un congé maternité, l’idée d’une reprise progressive du travail (valable bien sûr pour les salariées aussi, et dont a avec Pauline, que vous entendrez dans un épisode à venir). On a parlé aussi de comment s’habiller quand on reprend le travail – ben oui, comment on fait quand on ne rentre plus trop dans ses vêtements pro d’avant la grossesse, qu’on doit potentiellement allaiter ou tirer son lait dans la journée, et qu’on a tout simplement envie de se sentir jolie et bien dans ses baskets (ou son jean ou son tailleur) ? On a évidemment parlé des papas aussi. Vous êtes d’ailleurs de plus en plus nombreux à vous abonner à la newsletter et à suivre Les Équilibristes sur Instagram – alors bienvenue ! Et dites-moi ce que vous aimeriez entendre et ce qui vous aiderait ;-) Et puis on a parlé de temps pour soi, et Cécile avait plein de jolies astuces et idées à partager sur la manière d’en intégrer dans son quotidien. Avant de vous laisser écouter l’épisode, je veux vous partager deux infos importantes : - L’associée de Cécile, Charlotte, a filmé toute la grossesse de Cécile : des premiers mois d’interrogation et de doutes à l’organisation du congé maternité, elles ont voulu répondre à la question « Est-ce que c’est possible d’être entrepreneure et maman ? ». Pour partager cette expérience, elles préparent une web-série sur la maternité quand on est cheffe d’entreprise. Le premier épisode arrive bientôt, pour le voir, suivez Plotfox sur les réseaux sociaux ! - Les jeudi 6 et vendredi 7 février aura lieu le Salon Profession L à Bordeaux. Si vous ne connaissez pas, c’est un salon formidable dédié à la reconversion professionnelle des femmes (et leur vie professionnelle de manière plus large). J’y témoignerai vendredi à 12h30 de mon parcours professionnel, de ce qui m’a poussée à lancer Les Équilibristes, et de mon équilibre professionnel actuel de « slasheuse » (Directrice Marketing salariée une partie de la semaine / consultante et podcasteuse le reste). Je serai très heureuse de vous y rencontr...
2/5/202058 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

Fiona Schmidt - "Lâchez-nous l'utérus" ou la liberté de faire ses choix sans jugement

« Le fait que je ne veuille pas d’enfant a toujours posé problème à tout le monde, sauf à moi » En avril dernier, Fiona Schmidt, journaliste et auteure, lançait le compte Instagram @bordel.de.meres. A l’origine, Fiona souhaitait créer un espace de discussion pour les femmes autour du sujet de la charge maternelle, c’est-à-dire toutes les pressions et les préjugés au sujet de la maternité que les femmes intègrent dès l’enfance, et qui présentent la maternité comme validant la féminité, comme sa condition sine qua none. Au cœur de sa réflexion, cette question : pourquoi, 50 ans après la légalisation de la pilule et de l’IVG, une femme qui ne veut pas d’enfant continue d’être marginalisée ? Fiona m’a confié qu’elle espérait recueillir 50 témoignages pour documenter le livre qu’elle avait en tête – elle en a reçu plus de 10 000… C’est dire la nécessité de libérer la parole. D’autant que les témoignages qu’elle a reçus l’ont obligée à ouvrir sa problématique – loin de ne concerner que les « nullipares » (quel vilain mot), le sujet de la charge maternelle touche toutes les femmes, y compris celles qui ont des enfants, et qui se trouvent alors confrontées aux normes éducatives. Vous le savez aussi bien que moi, il y a beaucoup, beaucoup de normes sur la façon dont on devrait élever les enfants, aussi contradictoires et impératives les unes que les autres. Aujourd’hui sort son livre, très attendu, « Lâchez-nous l’utérus » : un livre dense, documenté des témoignages reçus mais aussi de nombreuses études et ouvrages sur le sujet. Le livre de Fiona, je l’ai lu comme un plaidoyer pour la liberté : celle de faire les choix que l’on veut, de les assumer, sans qu’ils déclenchent l’hostilité de celles et ceux qui ne font pas les mêmes. Je vous encourage vivement à le lire, et en attendant, vous pouvez l’écouter dans cet épisode. Avec Fiona, nous avons surtout décortiqué les parties de son livre qui font écho avec les thèmes que nous abordons habituellement ici – il aurait fallu 4h pour aborder tout son livre tant il est couvre de sujets. Ecoutez-la donc (et venez rire avec nous, parce que Fiona est vraiment très drôle) nous parler de la nécessité d’offrir des espaces de parole aux femmes*, de la notion de « tout avoir » (le fameux « having it all » américain), de tous les tabous autour de la maternité, et de l’importance de représenter les papas loin, très loin des clichés. Je conclue ce Numéro d’Équilibriste avec les mots de Fiona : « Je suis fière d’avoir changé d’avis sur plein de choses, d’avoir remis en cause un certain nombre de certitudes, d’avoir ouvert mon esprit à des expériences que je jugeais mauvaises. […] J’avais moi-même plein de préjugés sur la maternité. Je répondais aux préjugés qu’on m’envoyait, dont je souffrais, par d’autres a priori sur la maternité et les mères. Mais en fait je me suis trompée de combat, pendant très longtemps. Le problème c’est pas les mères, le vrai problème c’est que la maternité soit à ce point normative, 50 ans après la pilule et l’IVG.  Le problème c’est que la féminité passe encore aujourd’hui par la maternité et puisse pas s’incarner dans d’autres choix. C’est ça le problème. » La liberté de choix et la tolérance, c’est ça le fond du sujet. Chez les Équilibristes aussi. Bonne écoute et en avant les Équilibristes ! Sandra * l’article de Rebecca Solnit dont elle parle dans l’interview, sur le silence des femmes, est ici Pour écouter Les Équilibristes, rendez-vous sur Apple Podcasts, Spotify ou ici ! Si l’épisode vous plaît, vous pouvez soutenir le podcast de plusieurs manièr...
1/15/20201 hour, 43 seconds
Episode Artwork

Laurence Broseta - Quand il y a des modèles, il y a des candidates

« Quand il y a des modèles, il y a des candidates » Je crois que c’est la phrase de Laurence Broseta qui résume le mieux notre échange (et pourtant, qu’il est difficile à résumer cet échange, tant nous avons abordé de sujets !). Laurence Broseta, que vous allez entendre dans l’épisode 17 des Équilibristes, a un parcours professionnel hors normes, et une histoire d’équilibriste singulière. Mon amie Romaine nous a mises en contact, et elle a tellement bien fait ! Laurence est aujourd’hui Présidente d’Antargaz et maman de 3 filles, dont deux sont adultes et la 3ème à l’école primaire. Elle témoigne dans l’épisode de ses années de prépa (« Une tradition de dureté, de compétition […] j’ai l’impression d’avoir survécu à cette période-là »), de la naissance de ses deux premières filles alors qu’elle terminait ses études à Polytechnique. « J’ai constaté assez rapidement dans ma carrière qu’il y avait autour de moi des hommes qui postulaient à des postes où je me disais « mais quand même, il a du culot d’insister pour avoir ce poste-là, il a pas du tout toutes les compétences », et puis de constater que finalement, ça marchait, c’est-à-dire qu’à la fois, en se positionnant comme ça, ils avaient le poste, mais qu’en plus, une fois qu’ils l’avaient, ils s’en sortaient pas si mal et ils acquéraient les compétences. Donc je l’ai vu autour de moi, et sans avoir lu Sheryl Sandberg théoriser sur le truc, j’en ai conclu aussi qu’il fallait oser, et qu’on n’était pas obligé d’avoir 100% des compétences pour faire quelque chose, et qu’on acquerrait les autres » Ensuite expat à Londres, puis en Afrique du Sud (« A l’école française [de Londres] j’étais une des seules mamans expatriées et pas femme d’expatrié »), Laurence a vu d’autres cultures du travail et d’entreprise à l’œuvre : la culture des heures productives et efficaces dans la journée plutôt que les longues heures de travail à la Française, la mise en place de quotas pour favoriser l’accès des femmes aux plus hauts postes. Son avis est celui d’une femme qui a vu, expérimenté, et parle en connaissance de cause. Quelques mois après la naissance de sa 3ème fille, Laurence a pris le poste de DG France de Transdev. Quand Romaine m’a présenté de Laurence, les questions ont aussitôt fusé dans ma tête : Comment on gère un quotidien de Directrice Générale avec un enfant en bas âge et deux adolescentes à la maison ? Comment ça se passe une expatriation avec deux jeunes ados ? Qu’as-tu vu comme bonnes pratiques à l’étranger qu’on pourrait (devrait ?) appliquer en France ? « Peut-être que [ma capacité à déléguer] vient du fait d’avoir eu des enfants tout de suite. Comme j’ai toujours travaillé en ayant des enfants, j’ai toujours eu conscience que mon temps était précieux et que si quelqu’un d’autre pouvait faire des choses à ma place, c’était bien. […] J’avais nécessité de ne pas tout faire moi-même » Dans cette discussion avec Laurence, nous avons parlé de syndrome de l’imposteur social, du congé paternité et son impact sur les habitudes prises dans la famille, de ses mandats dans les conseils d’administration et de ce qu’elle y apprend, de l’origine de la culpabilité maternelle (ou de son absence), de la notion de temps passé avec les enfants (spoiler : it’s all about quality time J), de la remarque qui a stoppé net son syndrome de la bonne élève, de l’art de déléguer, et de son engagement à favoriser l’accès des femmes aux hauts postes. Laurence partage son expérience vécue qui illustre ce fameux dicton : « You can’t be what you can’t see ». Un épisode de recul, de partage d’expérience, de sagesse. C’était si intéressant, merci infiniment Laurence ! Si l’épisode vous plaît, vous pouvez soutenir le podcast de plusieurs manières : - en partageant un épisode par mail, sms, sur les réseaux sociaux -...
12/18/20191 hour, 2 minutes, 56 seconds
Episode Artwork

Florence Sandis - Trouver sa singularité & briser le plafond de verre

« C’est entre 25 et 30 ans qu’on est identifié dans les entreprises comme talent, et c’est à ce moment-là qu’on fait des enfants. Et c’est là qu’on décroche, souvent on ne s’en rend compte qu’à 35-40 ans. Et tout mon travail c’est de pousser les entreprises et les jeunes femmes à prendre les mesures en amont pour ne pas décrocher, ou en tout cas pour faire ce qu’elles souhaitent. Il n’y a pas d’injonction à occuper des hauts postes, c’est un choix de vie, mais en tout cas de ne pas se limiter pour des mauvaises raisons. » Florence Sandis, mon invitée du jour, est conférencière, coach, Présidente du Media Club’Elles, et fondatrice de la société « Brisez le plafond de verre », du nom de son livre publié il y a 2 ans. C’est un livre que j’avais lu à sa sortie, alors que j’étais en plein dans le tourbillon des premières années de mon fils et des exigences liées au poste que j’occupais. Tiraillée, voilà comment je me sentais. Je me souviens avoir été soulagée de trouver le livre de Florence : je lisais plein de choses venant des US sur le sujet, mais tout ce que je trouvais en français était soit très pessimiste, ressassant l’idée que concilier carrière et vie pro était impossible, soit à côté du concret de la réalité. C’est un livre qui se savoure, que l’on lit en fonction de ses besoins du moment, qui propose des tests et exercices de réflexion. On le pose, on décante ce que l’on a lu et appris, et on y revient.  « Je crois très profondément que notre singularité est la clé de notre succès. On est tous uniques, on a nos rêves, notre culture, la famille dans laquelle on est nés, les obstacles qu’on a eus, la façon dont on les a dépassés, nos rêves, notre sensibilité, tout ça nous rend uniques. C’est ce qui fait qu’on ne va jamais faire un job de la même façon qu’une autre personne. Et si on arrive à identifier cette plus-value, cette différence, et si on arrive à capitaliser dessus, à l’exploiter, on sera forcément bons parce qu’on sera nous-même. Mais souvent, en fait, c’est comme les oignons, il y a plein de couches, on a voulu répondre aux injonctions de tout le monde, les parents, la société, ce qu’on pensait être bien, valorisé et on a fait des choix sans se demander si ça correspondait à nos qualités profondes. » L’idée phare de Florence, c’est que nous avons toutes et tous une singularité et que la clé du succès est de l’identifier et de la mettre en valeur. Ce n’est pas simple, tant la vie nous la fait parfois perdre de vue – mais une fois qu’on l’a (re)trouvée, quelle liberté, quelle joie ! Avec Florence, on a parlé des injonctions internalisées par les femmes, du faux choix entre carrière et vie personnelle, de l’importance de l’authenticité, de prendre soin de soi (ça fait jamais de mal de le rappeler), du rôle clé du plaisir dans ses choix, et de l’humour. « On a un terme en grec, c’est « kefi », c’est l’envie, vraiment l’envie profonde, le truc qui nous anime, et ça c’est plus important que d’essayer de tout faire. On ne pourra pas tout faire de toute façon, il faudra faire des choix, il vaut mieux faire ce dont on a vraiment envie » J’ai adoré cet échange avec Florence, j’y ai retrouvé le même esprit positif que j’avais tant apprécié dans son livre. Vous êtes de plus en plus nombreux et nombreuses à partager le podcast autour de vous, alors un grand merci ! Tous vos partages m’aident vraiment à faire connaître ce travail le plus largement possible. En avant les Équilibristes ! Sandra Pour écouter Les Équilibristes, rendez-vous sur Apple Podcasts, Spotify ou ici !
10/31/201942 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Dr Aurélia Schneider - Alléger sa charge mentale

« L’allégement de la charge mentale est étroitement liée à la douceur dans une acception large. […] On ne se traite pas toujours amicalement, et on n’accepte pas toujours les compliments, […] et par ailleurs, on ne se récompense pas assez. » L’épisode que vous allez découvrir aujourd’hui, c’est un peu un cadeau : cadeau de fin de rentrée / début d’automne / début des rhumes / retour des poux / vacances qui sont très loin et fatigue hivernale qui pointe son nez. Vous allez y entendre Dr. Aurélia Schneider, psychiatre spécialisée dans les thérapies comportementales et cognitives et auteure du livre « La charge mentale des femmes (et celle des hommes) – Mieux la détecter pour prévenir le burn-out ». La première fois que j’ai entendu Aurélia, c’était dans une interview sur France Inter dans l’émission Grand bien vous fasse. J’ai adoré ses propos si concrets et aidants. Et quand j’ai lancé Les Equilibristes, l’idée de l’interviewer m’est venue assez rapidement. Quand j’ai réussi à faire taire la petite (et nuisible) voix intérieure me disant qu’elle ne serait pas disponible ou intéressée, j’ai laissé un message à son cabinet, et à ma plus grande surprise, elle m’a rappelée une demi-heure après. Elle a tout de suite accepté, ce qui en dit long sur sa générosité à faire vivre ce sujet si important pour elle. Ah que j’ai aimé échanger avec Aurélia Schneider ! Sa voix calme et posée, sa réelle envie d’aider, avec des outils très concrets. Ah oui, et ses prescriptions de dîners de filles (oui, oui, elle prescrit des dîners de filles à ses patientes, quelle excellente idée !). « Faire parler l’autre c’est aussi ouvrir son champ de possibles sur le plan psychologique. Quelquefois vous vous dites « si je ne fais pas le gâteau au chocolat pour l’anniversaire de ma fille ou de mon fils, c’est nul, le paquet de madeleines c’est nul. Et là une copine va vous dire ‘ah mais moi, tu sais, ça fait longtemps que je suis passée au paquet de madeleines’. Et par le fait que ce soit quelqu’un d’autre qui le dise, vous ouvrez une possibilité mentale qui n’était pas possible avant. » (hmm hmm, n’est-ce pas Les Équilibristes ;-)) Avec Aurélia, on a parlé de la définition de la charge mentale comme  journée simultanée et non double journée, de la charge mentale des hommes (et elle tient à ce qu’on en parle), de la culpabilité qui pointe si souvent et facilement son nez chez les femmes, de l’importance de la douceur, de la comparaison issue des réseaux sociaux, et surtout de l’opportunité de communiquer dans le couple, et de l’assistance mutuelle dans les petites choses du quotidien.  « Ce qu’il y a d’important dans le couple, c’est d’essayer chacun de comprendre ce que fait l’autre. Peut-être en le faisant d’ailleurs. S’il y en a un qui est plus préposé à l’administration, c’est tenter de faire ce qu’il fait et on s’aperçoit que c’est pas du tout agréable, on n’a pas du tout envie de le faire, qu’est-ce qu’on est content que l’autre le fasse. Et du coup ça va beaucoup plus vite après de dire merci « t’as fait ça, c’est super. Merci, c’est chouette. » C’est un épisode qui me tient particulièrement à cœur tant il propose des pistes concrètes, et j’espère sincèrement qu’il vous aidera. Si c’est le cas, pensez à le partager avec quelqu’un qu’il pourrait intéresser ! Vous pouvez aussi laisser un commentaire et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou le partager sur vos réseaux sociaux – tout cela m’aide beaucoup. En avant les Équilibristes ! Sandra Pour écouter Les Équilibristes, rendez-vous sur Apple Podcasts, Spotify ou ici !
10/9/20191 hour, 7 minutes, 43 seconds
Episode Artwork

Clarence Thiery et Sylvain Tillon - Écrire ses propres règles

« Autour de nous, 80% des couples se séparaient avec des enfants en bas âge. […] J’ai vu tellement de mamans et de papas changer complètement et ne plus sortir, ne plus regarder la télé, des choses plus ou moins utiles mais qui au quotidien peuvent être très pesantes. Je voulais qu’on se mette d’accord sur cette route-là pour essayer de dépasser les trois premières années et rester ensemble le plus longtemps possible. » Dans cet épisode de rentrée, j’ai eu la chance d’interviewer le premier couple des Équilibristes : Clarence et Sylvain, entrepreneurs, parents de Léonie, et auteurs du livre « Le pacte des futurs parents », qui sort demain. Quand j’ai entendu parler de leur projet de livre, il m’a intriguée. Un pacte ? De futurs parents ? Mais c’est quoi en fait ? Et comment on en vient à en écrire un ? « Tous nos copains se séparaient alors on leur demandait ‘Quels ont été vos sujets de dispute, et de quoi il aurait fallu parler avant ?’ » Il paraît que beaucoup de personnes ont trouvé leur idée un peu farfelue, voire carrément dérangeante : un pacte, c’est sérieux et froid, tout le contraire de l’allégresse qui accompagne souvent l’arrivée d’un bébé. Vous allez voir que la réalité est bien plus subtile que ça, parce que dans le fond, qu’on soit maman ou papa, les sujets sont partagés, et ça va beaucoup mieux quand on en parle à deux. « L’idée du livre c’est de se dire ‘Essayez d’abord de vous mettre d’accord à deux’. C’est vraiment l’idée de s’écouter soi-même, de se dire ‘C’est du bon sens quand même d’être parents, il faut trouver son bon sens à soi et à deux’. Même si la règle est farfelue, si elle est ok pour les deux, c’est déjà incroyable de l’avoir trouvée. » Avec Clarence et Sylvain, on a parlé de désir d’enfant et des craintes qui peuvent y être associées, de l’impact de la parentalité sur la vie de couple, la vie sociale, de la place des papas auprès de leurs enfants et dans leur entreprise, de leurs visions de dirigeants d’entreprises sur les questions de flexibilité du travail, du jugement si vite porté par la société sur les faits et gestes des jeunes parents et en particulier des mamans. Et surtout, on a parlé de parler, de l’importance fondamentale d’expliciter les choses dans le couple quand on devient parent, pour ne pas se laisser envahir par des réflexes qui ne nous conviennent pas. Si l’épisode vous plaît, n’hésitez pas à le partager avec quelqu’un qu’il pourrait intéresser ! Vous pouvez aussi laisser un commentaire et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou le partager sur vos réseaux sociaux – tout cela m’aide beaucoup. En avant les Équilibristes ! Sandra Pour écouter Les Équilibristes, rendez-vous sur Apple Podcasts, Spotify ou ici !
9/18/20191 hour, 3 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

Patrice Bonfy - Sortir les pères des stéréotypes

« Aujourd’hui il y a largement une double injustice liée à la parentalité, c’est que les femmes, quand elles deviennent mères, on les case dans la catégorie « plus très impliquée professionnellement » et les hommes quand ils deviennent pères, ça ne change rien. Alors que souvent leur femme travaille aussi, leur femme peut avoir de l’ambition et de toute façon il faut s’organiser. Si on n’a pas la possibilité de réfléchir et de s’organiser pour réinventer son emploi du temps, on se retrouve en difficulté. » Ouf ! Ca y est ! Enfin un papa dans Les Équilibristes ! Je trouvais que c’était une bonne façon de clore la saison, en ouvrant la discussion aux pères par la voix de Patrice Bonfy, qui les connaît et les représente bien. Patrice est le co-fondateur du Paternel, un des premiers médias destinés à la nouvelle génération de pères. « Il y a une étude sur les pères de la génération Y partout dans le monde qui dit que 70% d’entre eux regrettent le manque de contenus qui s’adressent à eux sur Internet. Et c’est vrai qu’aujourd’hui quand tu es un père impliqué, tu te poses des questions, donc tu les tapes dans Google, et tu tombes sur des sites qui s’adressent à des mères. Donc il y a un décalage et ça te maintient dans une sorte de rôle secondaire. Tu t’es posé la question, t’es allé chercher, tu es impliqué, et le message que te renvoie Internet c’est que ça reste un rôle de mère de se poser les questions que tu t’es posées. Donc on s’est dit qu’on allait créer un site avec des contenus précis et complets qui vont remonter progressivement sur les moteurs de recherche. » Patrice a créé Le Paternel suite à son expérience de congé paternité prolongé (vous l’écouterez en parler dans l’interview) et pour répondre à sa frustration de ne trouver aucune ressource destinée à la nouvelle génération de pères. Pour Le Paternel, Patrice écrit des articles fouillés et documentés sur des sujets aussi variés que la visite chez le coiffeur avec des enfants, la vaccination, ou encore la notion de « moments de qualité » avec les enfants. C’est souvent très drôle, et toujours passionnant.  Au-delà du site, Patrice milite activement pour un congé parental alterné (et vous pouvez d’ailleurs signer sa tribune ici). « C’est [à la naissance de mon 2ème enfant, alors que nous étions partis à 4 à la campagne pour passer le congé maternité de ma femme] que j’ai finalement découvert cette notion de congé maternité, à côté de laquelle j’étais complètement passé pour le premier. Je ne soupçonnais pas l’intensité ni le poids de cette période. Et j’ai trouvé ça hyper surprenant, parce que j’avais été présent tous les soirs avec elle pendant son premier congé maternité, et pourtant c’était une expérience totalement différente que d’être présent à 100% avec le bébé pendant tous ces mois. Et on en parlait souvent avec ma femme, je lui racontais ce que je découvrais et elle me disait « Je suis au courant, merci. » » Avec Patrice on a discuté de beaucoup de choses (et on a beaucoup digressé…) : de l’impact à long terme d’un vrai congé paternité sur l’organisation de la vie familiale, de l’importance de sortir les papas des stéréotypes qui pèsent sur eux et les enferment, de la charge mentale et des discussions dans le couple, et des mâles chauve-souris en Amazonie qui allaitent. Cet épisode avec un papa ne sera pas le dernier… et si vous pe...
7/24/201952 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Coline Vuillermet - La flexibilité est la clé

« Je veille à ce que les femmes puissent ne pas se sentir prisonnières du rôle de mère ou du rôle de professionnelle. Que l’on puisse allier les deux sans culpabilité excessive et tout en fournissant un travail d’une qualité irréprochable. Donc ça peut passer par partir plus tôt, arriver plus tard, se reconnecter plus tard, ne pas organiser de réunion après 18h. » Transparence et pudeur. Justesse et justice. Bienveillance et exigence. Vous allez l’entendre, j’ai beaucoup d’admiration pour Coline Vuillermet, l’invitée des Équilibristes cette semaine. Coline incarne un savant mélange de qualités que l’on a tendance à opposer, et même si elle s’en défend, représente un modèle de la réussite au féminin. « Ce qui est très important c’est de voir le rôle de l’employeur dans [la culpabilité]. On ne peut pas s’autolibérer de la culpabilité. Il faut des relais, et le relais c’est la flexibilité. […] Assumer ses choix professionnels c’est clé, mais parfois, la structure fait que c’est très difficile à assumer. Quand on met une réunion à 19h, ok on est contentes de travailler, on l’a choisi, mais 19h c’est incompatible avec une vie de famille. » Je vous promets, je ne l’avais pas briefée sur les questions de la flexibilité au travail. Mais il se trouve qu’elle et moi, nous sommes bien d’accord : la flexibilité est un des puissants leviers qui permettraient aux femmes d’accéder plus haut dans les entreprises, sans se sentir obligées de choisir entre leur carrière et leur vie personnelle. Avec Coline, on a parlé de l’impact de la maternité et des épreuves de la vie sur sa prise de hauteur dans ses postes ; de la culture d’entreprise et de son influence sur le leader que l’on est ; de la nécessité de rester soi-même, d’importer si on le souhaite sa douceur, sa bienveillance et son humanité, qui n’empêchent en rien d’être une excellente professionnelle reconnue ; et de l’importance de partager ses circonstances de vie avec son employeur, en ne sous-estimant pas la capacité de compréhension et d’empathie des gens. Si l’épisode vous plaît, n’hésitez pas à le partager avec quelqu’un qu’il pourrait intéresser ! Vous pouvez aussi laisser un commentaire et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou le partager sur vos réseaux sociaux – tout cela m’aide beaucoup J En avant les Équilibristes ! Sandra Pour écouter cet épisode des Équilibristes, rendez-vous sur Apple Podcasts, Spotify ou ici !
7/10/201940 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

Agnès Labbé - Baisser la barre des exigences

« Aux mères, qui sont toujours dans le doute, dans la culpabilité, je leur dis « Regarde ce que tu arrives à faire, c’est extraordinaire ce que tu arrives à faire. » Et on a eu tendance, ces derniers temps, à moins se le dire. C’était normal qu’une femme ait des enfants, qu’une femme travaille. Dans les années 80, fallait tout avoir, dans les années 90 on a continué. Tout ça est devenu très normal et on a eu tendance à oublier que tout ça reste très compliqué. Donc autant se dire qu’on est formidables, je trouve que ça fait du bien. » (C’est valable pour les papas aussi, évidemment. Il y en a plein de formidables qui nous lisent et nous écoutent.) C’est une des réflexions de la très talentueuse Agnès Labbé, l’invitée du podcast cette semaine. Etre gentil.le avec soi-même et fière/fier de tout ce que l’on accomplit, voilà un excellent programme pour Les Équilibristes. La bienveillance, mot si galvaudé et si important : avec Agnès, on apprend à se l’appliquer à soi-même. Vous connaissez peut-être déjà son blog, Quatre Enfants, dans lequel elle partage, avec beaucoup d’humour et de sagesse, son quotidien de maman de 4 enfants. Mais Agnès est aussi l’auteure d’un livre, « L’Éducation approximative », qui a été le sujet principal de notre conversation. Agnès, c’est la meilleure cheerleader* dont vous puissiez rêver et son livre, le meilleur livre de développement personnel qui n’en est pas un. Agnès sait trouver les mots. Et elle est vraiment drôle (je vous déconseille fortement de le lire en mangeant, j’ai tenté et après 2 fausses routes, j’ai arrêté…). Son credo : il faut baisser la barre des exigences. De beaucoup, et partout. « S’autoriser à baisser la barre des exigences, c’est carrément un engagement féministe. Si on veut continuer d’avoir tout, à nous de ne pas nous coller des bâtons dans les roues. On en a déjà suffisamment, donc au contraire, aidons-nous, facilitons-nous les choses » Avec Agnès, on a parlé de son cheminement au fur et à mesure de l’arrivée des enfants, de son choix délibéré de ne plus culpabiliser, de gentillesse, d’arbitrage et de choix, d’enfants malades, de grand écart, du tunnels du soir et, surtout, de l’importance de vivre sa vie pour soi. Bonne écoute et n’oubliez pas de partager cet épisode avec vos ami.es qui pourraient l’apprécier ! En avant les Équilibristes ! Sandra   Le blog d’Agnès Son livre Et son compte Instagram   * J’adore ce mot, je l’utilise beaucoup. Vous savez pourquoi ? Parce que quand j’étais petite, grandissant aux US, je rêvais d’en être une. Et finalement, avec Les Équilibristes, je vis un peu ce rêve par procuration ;-)
6/26/201953 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Mercedes Erra - S'autoriser son ambition externe

Mercedes Erra est une sacrée Équilibriste, qui se défendrait presque d’en être une. « Quand mon bébé est arrivé, j’étais tellement heureuse qu’il soit là. Et je me suis pas plus compliqué la vie que ça, j’ai pas fait des grandes théories sur le fait que ça allait me freiner ou pas, j’ai pas pensé du tout que ça allait me freiner et je me suis organisée très vite pour que ça ne soit pas un frein. » Si elle a accepté tout de suite de participer aux Équilibristes, Mercedes ne cache pas le fait qu’elle trouve qu’on se prend un peu trop la tête avec ces histoires d’équilibre vie privée – vie pro (expression qu’elle n’aime pas du tout, vous le découvrirez dans l’interview). Elle s’est prêtée au jeu parce qu’elle veut aider, et qu’elle voit bien que, même si ça n’a pas été un problème pour elle, ça l’est pour beaucoup de femmes. « Il y a trop de questionnements, donc il faut être sincère, raconter la vérité. Il faut dire les difficultés, il faut dire la vérité. Ça manque aux femmes la parole féminine. J’en reviens pas, comment ça les émeut, comment ça les touche. Il y a un truc. Je pense que vous avez raison de parler sérieusement de ça. » Pour celles et ceux qui ne la connaîtraient pas, Mercedes Erra est une femme au parcours et à la carrière exceptionnels. Arrivée en France depuis l’Espagne à l’âge de 6 ans, sans parler un mot de français, son histoire est une brillante illustration de ce que la volonté et l’envie de construire peuvent créer. Mercedes Erra est la fondatrice de BETC, première agence de publicité française, Présidente Exécutive de Havas Worldwide, maman de 5 garçons, et très engagée dans la lutte pour les droits des femmes. Elle est notamment à l’origine du Women’s Forum, avec Aude de Thuin, que vous avez entendue dans l’épisode 4 des Équilibristes. Elle est souvent invitée à témoigner de son parcours et son message a bien souvent une idée centrale : « soyez ambitieuses les filles ! ». « Cette ambition externe, il faut se l’autoriser. Moi j’avais vraiment envie de réussir, pas en termes de « je vais avoir le pouvoir », mais je voulais quand même diriger quelque chose, faire quelque chose, porter des projets plus loin. Et ça c’est mon épanouissement. Donc je pense qu’il faut oser parler de son épanouissement personnel. On n’est pas là que pour faire vivre tout le monde. Et c’est quand même la nature des femmes d’assumer.» Notre échange a eu lieu le 5 avril, après l’intervention de Mercedes au cours du Salon Profession’L de Bordeaux (cliquez pour la voir, ça vaut vraiment le coup !). Elle y parlait de confiance en soi comme moteur pour la reconversion, et elle a conquis la salle. A en voir les sourires sur les visages à la sortie de son intervention, Mercedes touche juste et dit aux femmes des choses qu’elles ont besoin d’entendre. J’ai adoré notre échange : parce que Mercedes dit les choses comme elle les pense, parce que je ne partage pas tous ses points de vue mais qu’ils m’ont fait cogiter, parce qu’au fur et à mesure des écoutes pendant le montage, j’ai entendu de nouvelles idées dont je suis sûre qu’elles peuvent aider à débloquer certains freins. Avec Mercedes, on a parlé d’ambition, du faux choix qu’il y aurait à faire entre maternité et ambition professionnelle, de syndrome de l’imposteur et d’exigence, de l’importance de dire « oui » aux propositions, du partage des tâches à la maison comme nerf de la guerre*, et de la nécessité de construire sa vie pour soi. « Il faut arrêter de se prendre la tête. On est tous faits pour faire des choses, alors qu’est-ce qu’on fait ? On ne peut pas dire que les femmes c’est uniquement fait pour faire des enfants. S’il y a un équilibre humain, l’enfant est un élément de cette aventure extraordinaire. Mais c’est dangereux de résumer notre vie à cet élément. » Bonne écoute et en avant les Équi...
6/12/201948 minutes, 25 seconds
Episode Artwork

Jenny Chammas - Lever ses freins internes

« La plus grande barrière qu’on a, ce n’est pas d’être une femme, ce n’est pas d’être une maman, mais ce sont les barrières que l’on se met soi-même. Elles sont issues de notre enfance, de notre conditionnement social et même de notre conditionnement biologique, c’est-à-dire de la façon dont fonctionne notre cerveau. C’est ce qui fait qu’à certains moments, on ne se pose pas les bonnes questions. Quand on envisage, par exemple, d’avoir une carrière très ambitieuse, de briguer des postes de direction, et en parallèle d’être maman, les premières pensées qui viennent à l’esprit sont : ce n’est pas possible, c’est compliqué de concilier les 2, je n’ai pas assez de temps, je ne vais pas pouvoir tout gérer, etc… Et en fait, ça vient à l’esprit parce qu’on l’a beaucoup entendu, et parce qu’on veut être parfaite c’est-à-dire qu’on veut cocher toutes les cases, réussir sur tous les plans. Et ce côté perfectionniste nous empêche de saisir les opportunités, ou même de créer des opportunités. » Jenny Chammas est life coach certifiée, spécialisée dans l’accompagnement des femmes ambitieuses dans leur épanouissement professionnel et personnel. Sa mission : les aider à avancer, à déterminer ce qu’elles veulent, leurs priorités, à lever leurs barrières internes. Jenny est aussi la créatrice du podcast Femme & Ambitieuse, dans lequel, chaque semaine, elle propose des pistes de réflexion et de travail sur des thématiques très chères aux Équilibristes : prendre du temps pour soi, le syndrome de l’imposteur, être fière de soi… Si elle en parle si bien, c’est parce que Jenny a vécu tous ces sujets-là, et que le coaching l’a aidée à avancer et à trouver les réponses qui lui permettent de se sentir la plus sereine possible dans les différents pans de sa vie. Jenny et moi, on est un peu collègues. On œuvre, sur des axes différents et de manière complémentaire, pour faire avancer un même sujet, large, important, aux ramifications profondes : le refus de choisir entre ambition professionnelle et personnelle, en particulier quand on est parent. Et l’écouter fait du bien, fait réfléchir, débloque. Avec Jenny, on a parlé d’ambition (forcément !), du choix de se libérer de la culpabilité maternelle, d’organisation, de l’équipe qu’elle forme avec le papa de ses enfants, de savoir ce que l’on veut pour soi pour moins s’inquiéter de ce que pensent les autres, et de l’amour pour nos amies. C’était un régal d’échanger avec elle. Pour retrouver le travail de Jenny, c’est par ici https://www.coachappy.com/, et vous trouverez son podcast Femme & Ambitieuse sur les plateformes habituelles d’écoute. Et quand vous aurez écouté, ça m’intéresse de savoir quel est le conseil de Jenny qui vous aura le plus parlé. Vous me dites ça en commentaire dessous ou sur Instagram ? Bonne écoute et en avant les Équilibristes ! Sandra
5/29/201938 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

Cécile Speich - Entrepreneure et future maman (épisode 1/2)

« On manque d’exemples et on manque de références. J’ai passé des heures à chercher des sites, des blogs de mamans entrepreneures qui racontent leur grossesse. Des trucs très basiques, comme comment remplir son feuillet de RSI pour toucher son congé maternité, ou des conseils de base sur “comment je recrute quelqu’un”, “comment je passe le relais”, comment je gère toutes ces semaines où je disparais mais il faut quand même que je sois un peu là. Je n’ai pas trouvé : il n’y a pas d’infos, de documentaires, de blogs. Il y a un vrai sujet. » Cécile Speich, que vous allez entendre aujourd’hui, est Directrice associée de Plotfox Production, agence de communication audiovisuelle spécialisée dans les solutions RH et de communication interne. Au moment où je l’ai rencontrée, Cécile était enceinte de 6 mois. Elle et son associée, Charlotte, avaient décidé de filmer et documenter la grossesse de Cécile, face au constat du manque de représentations des femmes entrepreneures enceintes. Elles mijotent un documentaire du tonnerre, dont je partagerai volontiers le rendu avec vous. En rencontrant quelques semaines plus tard une autre jeune entrepreneure, qui me confiait à quel point l’idée de la maternité, que pourtant elle désirait, lui semblait incompatible avec son quotidien de chef d’entreprise, je me suis dit qu’il y avait effectivement un vrai sujet, et que le témoignage de Cécile serait utile. Alors j’ai proposé à Cécile de partager son expérience en 2 temps : une première interview pendant sa grossesse, dans laquelle elle se confierait sur les questions qu’elle se pose, ses éventuelles appréhensions, sa manière de gérer la grossesse et prévoir son congé maternité en tant que chef d’entreprise. Et une deuxième interview, une fois le bébé né, le travail repris, et le nouvel équilibre trouvé (ou en recherche ;-)). Avec Cécile, on a parlé de poser des limites au travail quand on est entrepreneur.e, du manque de role models et de représentation de femmes entrepreneures enceintes, de la préparation du congé maternité quand on gère son entreprise, de l’importance du congé paternité et de la flexibilité du travail, de la grossesse comme élément d’un pacte d’associées et de l’incertitude comme donnée de base dans l’entrepreneuriat comme dans la grossesse et la maternité. J’ai aussi posé à Cécile une question qui me taraude depuis qu’elle est revenue dans plusieurs discussions autour de moi : est-ce que notre génération de femmes ne se prend finalement pas trop la tête avec ces histoires de maternité et de carrière ? « Just do it » ? Ou on a raison de penser que c’est quand même un peu plus compliqué que ça ? « L’important c’est de ne pas se mettre de barrières. Les problèmes se créent quand on panique et qu’on commence à se mettre des barrières. Si on part du principe que ça va bien se passer parce que quoi qu’il arrive il y aura des solutions, ça se passe bien. Ce qui m’aide c’est de me dire “dans le pire des cas, qu’est-ce qui peut se passer ?”. Et finalement il y a toujours des portes de sortie. On rebondit. »   Je vous propose quelque chose : quand vous aurez écouté Cécile, si vous avez des questions à lui poser pour le prochain épisode, envoyez-les moi et je les prendrai en compte pour préparer la 2ème interview. Ça vous dit ? Bonne écoute ! Sandra Voici quelques liens vers des ressources mentionnées dans le podcast : -          L’article que Cécile a écrit sur sa grossesse en tant qu’entrepreneure : https://www.linkedin.com/pulse/i-want-all-entrepreneure-et-enceinte-c%C3%A9cile-speich/ -          Les sites qu’elle a trouvé utiles pour se renseigner sur ses droits en tant que cheffe d’entreprise enceinte : https://www.secu-in...
5/15/201939 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Épisode spécial négociation avec Insaff El Hassini

« L’ADN de mon travail avec la négo de rémunération est d’apprendre aux gens à déterminer leur valeur » Insaff El Hassini est avocate d’affaires et la formidable fondatrice du réseau Lean In en France, un mouvement né du livre Lean In (En avant toutes en français) de Sheryl Sandberg, COO de Facebook. La lecture de ce livre a été le point de départ de l’engagement d’Insaff en faveur de l’empouvoirement des femmes, en particulier dans leurs carrières. Vous l’écouterez en parler, c’est passionnant. « Toute notre vie, surtout les femmes de notre génération, on a nous a dit « tu n’es pas assez ceci, tu es trop cela » et là tu t’aperçois que tu n’es ni « pas assez ceci », ni « trop cela », tu es juste comme ça, et que c’est normal parce que tu fais partie de ce type de personnes, avec ce type de qualités. Il n’y en a pas une qui est mieux que l’autre, c’est juste qu’elles sont différentes. » Insaff s’est spécialisée dans l’art de la négociation il y a plusieurs années, à la suite d’une situation qu’elle a vécue comme une injustice, et qui fera peut-être écho avec le vécu de certaines d’entre vous. Aujourd’hui, elle donne des formations sur ce sujet à travers le monde, pour aider les autres à oser. Ce qui m’a vraiment donné envie de l’interviewer, c’est son approche très fine de ce sujet parfois un peu intimidant. Pour Insaff, négocier c’est avant tout affirmer sa valeur, et surtout, ça s’apprend. « Tout est lié à la confiance en soi, et ce qui est bien avec la confiance en soi et la négo, c’est que c’est comme un muscle. Ça se travaille ! » À toutes celles qui pensent qu’elles ne savent pas négocier, qui ne sentent pas à l’aise pour le faire, ou qui pensent que quand on mérite quelque chose, on le reçoit sans demander, cet épisode est pour vous. « Quand on entend négo de salaire, négo de rémunération, les gens ont tout de suite cette crainte qu’à un moment donné tu vas les flouer, tu vas les escroquer, alors qu’en réalité c’est pas du tout ça. C’est juste une discussion où j’ai une vue et une perception sur ma valeur, toi tu en as une autre. Je vais te donner des éléments qui vont te permettre de faire évoluer ta perception sur ma valeur. Si ça fonctionne, génial, si ça ne fonctionne pas, c’est pas grave. Je ne baisse pas ma valeur, j’irai voir quelqu’un d’autre avec qui on aura la même discussion et qui aura la même lecture que moi sur ma valeur » Cet épisode n’est pas un épisode sur la négociation, c’est un épisode sur la prise de conscience de sa propre valeur, et c’est un épisode sur l’audace. Prévoyez un stylo et un carnet pendant l’écoute, c’est bientôt la saison des entretiens de mi-année, et les conseils que partage Insaff pourraient bien vous être utiles ! Si vous aimez Les Équilibristes, vous pouvez laisser une note et un commentaire sur Apple Podcasts, partager un épisode avec un.e ami.e, ou commenter l’épisode sur le site www.lesequilibristes.com. Bonne écoute ! Sandra
5/1/201945 minutes, 25 seconds
Episode Artwork

Marie Perarnau - Penser à soi

Marie Perarnau, c’est un peu la bonne fée des mamans. Dans La Maison des Maternelles sur France 5, Marie rassure, rigole, conseille les mamans et futures mamans sur leurs choix d’équipement bébé, de livres pour enfants, de couches lavables… Pour beaucoup de femmes, cette émission est intimement liée à la période de la naissance de leur enfant, et Marie représente l’amie qui fait du bien. « Mon mari m’a dit ‘’prends-le ce boulot, c’est important que tu montres aux enfants que tu bosses. Tu t’en es beaucoup occupée, mais ce n’est pas une fin en soi, même si tu les aimes beaucoup, il faut que tu trouves en toi la force d’aller faire ce que tu aimes indépendamment de tout ça’’ » Ce qui m’a donné envie d’interviewer Marie, ce sont les indices qu’elle donne dans l’émission sur le reste de sa vie : 4 enfants, une vie à Grenoble, une passion pour l’écriture qu’elle assouvit dans son blog http://www.mamanstestent.com/, mais aussi pour le sport et la rando, une ancienne vie d’institutrice. Une vie bien riche. On a beaucoup ri avec Marie, ça ne vous étonnera sans doute pas. Mais Marie donne surtout beaucoup à réfléchir, sur la place des enfants dans sa vie, sur ses choix professionnels et son ambition, sur l’importance d’insister et persévérer quand on a un objectif, sur le temps pour soi et la nécessité de combattre sa culpabilité chaque jour, sur le culte du travailleur parfait qui finit tard au travail.  Et sur la saine incohérence aussi – on a bien le droit d’affirmer des choses et de ne pas se les appliquer tout le temps ! « Il faut se sortir de ce truc-là quand on prend une heure pour soi ‘’il faut vite que je rentre’’. Ben non, il faut pas vite que tu rentres. » Je me suis régalée à discuter avec elle, et j’espère que vous en tirerez des réflexions et idées pour vous. Vous avez maintenant la possibilité de laisser des commentaires sur le site, en-dessous des épisodes : j’ai rajouté cette fonctionnalité en pensant à celles et ceux qui ne sont pas sur les réseaux sociaux, mais qui aimeraient bien partager leurs idées et retours. Dites-moi ce que vous pensez ! Créer de l’échange, c’est toute l’ambition des Équilibristes. Bonne écoute ! Sandra Voici quelques liens évoqués dans l’interview : Les articles « primi et multi » de Marie dans MagicMaman : https://www.magicmaman.com/le-retour-a-la-maison-quand-on-a-un-enfant-vs-plusieurs,3497889.asp https://www.magicmaman.com/les-mamans-testent-primi-et-multi-vont-a-la-plage,3600348.asp Son billet de blog sur le running : http://www.mamanstestent.com/search?q=running Les recos podcasts de Marie : Dans la tête d’un coureur : https://danslateteduncoureur.fr/ Les éditions des petits pas (pédagogies alternatives) : http://editionsdespetitspas.com/index.php/category/podcast/
4/17/201951 minutes, 1 second
Episode Artwork

Sophie Blanc - Se connaître et assumer ses choix

Sophie est maman de 2 jeunes enfants, fondatrice et directrice de sa société de conseil en marketing et commercialisation des produits du terroir, et propriétaire du domaine viticole Les Carmels (et son vin est vraiment excellent !). En interviewant Sophie, j’ai voulu mettre la lumière sur les mamans entrepreneures, les questions qui se posent à elles étant parfois différentes de celles qui se posent aux salarié.e.s : comment anticipe-t-on l’arrivée d’un enfant quand on est à son compte ? Comment gérer l’empiètement de la vie professionnelle sur la vie privée quand on vend justement son temps et sa présence à ses clients ? Comment se passe la reprise du travail, quand on n’a pas vraiment de congé maternité ? Avec Sophie, au fil de la conversation, nous avons fini par nous interroger sur ce qu’est une « bonne maman » : qu’est-ce qui est non-négociable pour soi, où met-on le curseur de notre rôle. La clé étant, une fois encore, une excellente connaissance de soi, et le courage de l’assumer. Bonne écoute !
4/3/201936 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Aude de Thuin - Oser toujours plus

  Pour ce 4ème épisode, publié à quelques jours de la Journée Internationale pour les Droits des Femmes, j’ai eu le grand honneur d’interviewer Aude de Thuin.  Aude de Thuin se définit elle-même comme « serial entrepreneure » - elle est en particulier la fondatrice du Women’s Forum, et plus récemment de Women in Africa. Aude était un choix évident pour Les Équilibristes : toute sa vie, elle s’est engagée pour les femmes, leurs droits, pour les aider à être audacieuses, à oser plus. Elle vit ses sujets avec intensité et c’est un régal de l’écouter.  La première fois que je l’ai entendue, elle m’avait marquée avec un de ses mantras : « une intuition qui se répète est un projet ».  Aude a parlé avec une grande générosité et transparence de son parcours, des rencontres qui l’ont marquée, du droit au bonheur, de la jouissance que l’on retire du fait d’oser, de l’importance du doute. J’espère que ses paroles vous accompagneront longtemps. Bonne écoute !
3/6/201951 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

Laure Rigoudy - Le temps partiel comme “paix de l’âme”

  Dans ce 3ème épisode, je vous invite à découvrir l’histoire d’Équilibriste de Laure Rigoudy. Laure est la co-fondatrice d’un lieu fantastique à Bordeaux, mi-salon de thé, mi-working café : Le Buro des Possibles.  Avant de co-fonder Le Buro des Possibles, Laure a eu un parcours professionnel riche, au marketing et à la communication dans de grandes entreprises, en France, aux États-Unis. Elle est aussi la maman de 3 grands enfants qui ont quitté le nid, et a le recul pour parler de comment elle a jonglé avec tout cela. Avec Laure, nous avons abordé plein de sujets : l’importance d’oser demander et dire ce que l’on pense, la culture du travail et la notion d’équilibre vie privée/vie professionnelle à l’étranger, le temps partiel comme source de « paix de l’âme » pour elle, la question du sentiment de légitimité et l’importance de faire des choix éclairés pour soi et de les assumer, les embrasser.  J’espère que vous aurez autant de plaisir à l’écouter que j’en ai eu à échanger avec elle. Et pour les Bordelais, Bordelaises, et personnes de passage, courez déjeuner, bruncher ou prendre un thé au Buro des Possibles, au cœur du quartier St Michel de Bordeaux. Bonne écoute !
2/6/20191 hour, 14 minutes, 39 seconds
Episode Artwork

Eve - Quand certains sujets n'en sont pas

Dans ce 2ème épisode, j’ai eu le plaisir d’échanger avec Eve. Eve est la directrice de Sosh, la marque mobile et internet 100% digitale d’Orange, et maman de 2 jeunes enfants. Sa vie quotidienne ressemble au rêve de beaucoup de parents : un job riche, des collègues impliqués et soutenants, des conditions qui lui permettent de ne pas sacrifier sa vie de famille et personnelle. J’ai eu envie d’en savoir plus sur son parcours, les questions qu’elle s’était posées, et surtout comment elle y avait répondu. Ève a une façon très agréable de parler de sujets qui peuvent être problématiques pour beaucoup comme si c’étaient des non-sujets : par exemple, la grossesse et son timing, ou encore le partage des taches à la maison. Elle a aussi parlé avec sincérité de sa manière de se projeter dans un poste et dans les aspects qu’elle appréhendait un peu : un petit pas à la fois, pour dompter la peur, et se rendre compte qu’elle était capable, et même qu’elle s’y plaisait. Bonne écoute !
1/2/201931 minutes, 49 seconds
Episode Artwork

Vanessa Feuillatte - Dans les coulisses de vie d'une Première danseuse & maman de famille nombreuse

Dans ce premier épisode, rencontre avec Vanessa Feuillatte, Première Danseuse de l’Opéra de Bordeaux, maman de 3 jeunes enfants, et porteuse de dizaines d’autres projets artistiques et associatifs. Vanessa a commencé la danse classique à l’âge de 3 ans et intégré l’école de danse de l’Opéra de Paris cinq ans plus tard. Elle a ensuite rejoint le corps de ballet de l’Opéra de Bordeaux en 2004, avant d’être promue Soliste en 2008 puis Première Danseuse en 2011. A ce qu’il paraît, on lui demande souvent « Mais comment fais-tu ? ». Question légitime ! Dans cet épisode, Vanessa nous laisse entrer dans les coulisses de sa vie de danseuse, de maman et de femme passionnée de création en tout genre, et engagée pour la transmission de son art. Avec Vanessa, nous avons parlé de perfectionnisme, de l’importance d’avoir une vie riche en dehors de sa carrière de danseuse, de sa passion pour la scène, de l’importance des encouragements pour progresser, de transmission, de fierté et de l’intérêt de s’ennuyer. Bonne écoute !
12/5/201856 minutes, 31 seconds
Episode Artwork

Bienvenue chez Les Équilibristes ! Épisode d'introduction

Dans ce tout premier épisode, je vous explique mon intention pour Les Equilibristes, ce que vous pourrez y trouver. Ce premier épisode est aussi une invitation : chaque premier mercredi du mois, retrouvez une nouvelle interview d'Equilibriste. Dans chaque interview, nous échangerons avec une (ou un !) invitée qui s'épanouit dans tous les pans de sa vie, professionnelle et personnelle. Nous explorerons ce que signifie "tout choisir", sans enjoliver, ni dramatiser : quels sont les choix, les difficultés, mais surtout les solutions, les moments de fierté. Honnêteté, enthousiasme et sens de la dérision seront les maîtres-mots. Bonne écoute !
11/7/20184 minutes, 34 seconds