Winamp Logo
La Chronique Bourse Cover
La Chronique Bourse Profile

La Chronique Bourse

French, Financial News, 1 season, 847 episodes, 3 days, 8 hours, 15 minutes
About
Retrouvez tous les jours la version audio de la chronique quotidienne de Zonebourse, pour prendre la température des marchés financiers chaque matin avant l'ouverture de la bourse.
Episode Artwork

Est-ce que tout augmente à nouveau ?

Les investisseurs peinent à se forger une opinion claire sur le caractère pérenne ou éphémère de la remontée de l'inflation aux Etats-Unis, qui pourrait constituer un changement de paradigme pour la politique monétaire. Il faut dire qu'ils ont fort à faire entre l'escalade de la tension au Moyen-Orient et le retour des publications de résultats trimestriels d'entreprises. Pendant ce temps, tout a l'air d'augmenter à nouveau : la prime de risque, la tension géopolitique, les métaux, l'inflation...
4/15/20249 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

Apple et le PPI sauvent l'Amérique

La semaine se termine sur la première grosse série de résultats trimestriels de la saison, avec des géants de la finance américaine. Hier, Wall Street a réussi à briller en dépit des mauvaises nouvelles inflationnistes, pendant que l'Europe souffrait malgré la perspective de voir la BCE réduire ses taux dans deux mois. Les investisseurs sont un peu confus, mais dans le doute, ils jouent le taureau haussier contre l'ours baissier. 
4/12/20249 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

C'est grave, docteur Powell ?

Les marchés actions américains ont perdu 1% hier après une statistique qui a rebattu les cartes de l'évolution de la politique monétaire aux Etats-Unis. L'Europe a l'air de s'en tamponner le coquillard, à moins qu'elle ne soit un peu longue à la détente. Nous allons examiner à chaud les conséquences de la vigueur de l'inflation américaine. Et deux ou trois autres trucs intéressants.
4/11/20249 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

L'inflation US, cet éléphant dans la pièce

Les chiffres de l'évolution des prix aux Etats-Unis en mars vont focaliser l'attention des investisseurs aujourd'hui. Je vais essayer de vous expliquer pourquoi un peu plus bas en tentant de ne pas être trop ennuyeux. Les marchés actions attendent l'arrivée des premiers résultats trimestriels avec un certain calme, même si plusieurs places européennes ont été un peu brassées hier par la baisse de leurs poids lourds. 
4/10/20249 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

On s'occupe comme on peut

Un double compte à rebours a démarré pour les marchés actions, avant les deux rendez-vous majeurs de la semaine. Les chiffres de l'inflation américaine de mars demain et la décision de la BCE sur ses taux jeudi. C'est un peu mou du genou en ce moment. En attendant, nous allons parler d'Atos et de L'Occitane, de pastis et de banquier centraux. 
4/9/20248 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

La bourse garde sa cape d'invincibilité

Les investisseurs ont longtemps été obnubilés par la politique monétaire, mais force est de constater qu'ils s'en préoccupent de moins en moins, hypnotisés par la vigueur économique des Etats-Unis. Voilà l'ambiance générale à la mi-avril, en attendant l'arrivée cette semaine d'une première salve de résultats trimestriels d'entreprises.
4/8/20248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Wall Street se prend une petite mandale

Les mots des banquiers centraux sont toujours parole d'évangile pour les investisseurs. Le problème, c'est qu'il y a un léger embouteillage au niveau des évangélistes, qui brouille le message ou fait penser que la banque centrale américaine navigue à nouveau un peu trop à vue. La publication des données mensuelles sur l'emploi aux Etats-Unis en début d'après-midi pourrait permettre de faire décanter tout ça. En attendant, Wall Street a piqué du nez hier et devrait entraîner l'Europe ce matin. Pour compliquer l'équation, le pétrole remonte fort avec les tensions accrues au Proche-Orient. 
4/5/20248 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Powell garde le pouce levé

Jerome Powell, le baromètre mondial de la couleur des actions, a parlé hier. Et comme il a parlé pour ne rien dire, le marché est content. On reste dans un environnement financier neutre : faute d'avoir des raisons valables de baisser, les marchés actions montent, en attendant que les taux directeurs reculent. Que dire de plus ? Pas grand-chose, même si je vais ajouter un peu d'Apple, de Yellen et de cuivre dans le récit du jour.  
4/4/20247 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

Après Pâques, un truc qui cloche

Les débuts de trimestre sont toujours source d'interrogations en bourse. Après un début d'année tout feu, tout flamme, le doute s'immisce dans l'esprit des investisseurs. Il coïncide avec le petit creux qui sépare la saison des résultats annuels de celle des résultats du premier trimestre du nouvel exercice. Et avec le retour de la spéculation sur les taux.
4/3/202410 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

Nouveau trimestre, même contexte

Les quatre jours de coupure pascale n'ont pas vraiment renouvelé le scénario qui tourne en boucle sur les marchés financiers depuis des semaines. Je vais m'employer à résumer ce qui s'est passé depuis jeudi soir sans être trop barbant, même si l'exercice s'annonce plutôt compliqué au vu des données d'entrée : inflation, banques centrales, marché du travail, statistiques, élections, Trump, Erdogan. La grosse éclate. 
4/2/202410 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Y'a tout qui monte (sauf le risque)

Cette ultime séance boursière de la semaine pour les places occidentales me donne l'occasion de dresser un mini bilan et de souligner que l'aversion au risque est au ras des pâquerettes. Les pâquerettes qui tirent leur nom du fait qu'elles fleurissent à pâques, hors réchauffement climatique bien sûr. Vous aurez aussi droit ce matin à une explication un peu technique sur la disparition de la volatilité. 
3/28/20248 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Voyage au bout de l'ennui ?

On s'ennuie un peu, il faut bien le dire, en attendant de pouvoir se goinfrer de chocolat pendant qu'on a encore les moyens de s'en acheter. Ce matin, nous allons parler de calendrier, d'introductions en bourse, de grands malades boursiers et de manque de relief.
3/26/20246 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

Mais où sont les ours ?

Les haussiers ont maintenu la tête des baissiers sous l'eau la semaine dernière sur les marchés boursiers. Le principe du "en même temps" appliqué à l'économie donne à peu près ça : les taux sont élevés, mais en même temps l'économie repart. Par conséquent, la situation est bonne pour les détenteurs d'actifs, et peut même encore s'améliorer si les taux venaient à baisser. Quant aux contrariétés de l'Epoque, creusement du fossé Est-Ouest, élections américaines, inégalités accrues, dette privée, dette publique, etc., elles sont balayées par cette fuite en avant. 
3/25/20249 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Inarrêtables

Le monde boursier est resté drapé de vert hier, grâce à un gros "ouf" de soulagement concernant l'arrière-pensée des banques centrales occidentales. Après la Fed mercredi, la Banque d'Angleterre et la Banque nationale suisse ont apporté leur pierre à l'édifice hier. Les indices américains ont signé de nouveaux records, comme nous allons le voir immédiatement. 
3/22/20249 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles

La banque centrale américaine a fait et dit ce que les investisseurs attendaient d'elle. Les marchés actions ont pris ça comme une confirmation de leur droit à continuer à progresser. Si vous n'aimez pas les banques centrales, passez directement à la seconde partie, où je vous parlerai aussi de valeurs technologiques. Si vous en avez marre de ces deux sujets, ça risque d'être plus compliqué. 
3/21/20247 minutes, 38 seconds
Episode Artwork

Powell-on ou Powell-off ?

Que faire pour patienter jusqu'à la décision de la Fed, qui plus est une décision qui tombera post-clôture européenne ? Il est possible, au choix, de se lamenter sur les performances de Kering et d'Atos, de décortiquer les résultats d'un quartet de valeurs moyennes françaises emblématiques (Bénéteau, Virbac, Valneva, Haulotte) ou de prendre le pouls des investisseurs internationaux. Ou de tout passer en revue, ce qui sera le cas ce matin. 
3/20/20249 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

La BOJ et la RBA s'agitent, mais le marché n'a d'yeux que pour la Fed

Après une débauche d'annonces chez Nvidia hier, deux banques centrales ont ajusté leurs politiques monétaires à potron-minet. Mais c'est bien la position de la Réserve fédérale américaine que le marché attend. Il faudra patienter jusqu'à demain soir pour ça.  
3/19/20248 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

La Fed et Nvidia en vedettes (encore)

La semaine boursière risque de tourner autour de la Fed et de Nvidia. Un peu comme tout le temps depuis la fin 2022, en somme. Deux des plus puissants catalyseurs haussiers des marchés actions vont donc se côtoyer dans les jours qui viennent. C'est le roi de la carte graphique qui lance des hostilités dès ce lundi. Pour Jerome Powell et sa clique, il faudra patienter jusqu'à mercredi. 
3/18/20248 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Le CAC plane pendant que la tech se boîte

A quelques jours d'une importante réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine, les investisseurs ont égaré une partie de leur attrait libidineux pour les valeurs technologiques. Il en faudra probablement plus pour les détourner de l'intelligence artificielle, mais on constate quand même une petite pause dans la frénésie. 
3/15/20249 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Stop ou encore ?

Les investisseurs sont un peu longs à la détente en ce moment, comme l'a démontré la séance d'hier. Ils pourront tester leurs réflexes en début d'après-midi avec de nouvelles statistiques aux Etats-Unis. En attendant, on va faire une petite introspection dans leur tête, à ces investisseurs, mais aussi parler des vilaines entreprises chinoises et de records sur le CAC40.
3/14/20248 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Youpi, l'inflation revient

Bon, le titre est probablement un brin provocant, mais les marchés actions ont choisi de monter d'une façon un peu décérébrée hier. En effet, la principale statistique de la semaine, publiée hier après-midi, a plutôt sembler donner raison aux rabat-joie. Et puis finalement non. La Chronique du jour parle de ça, d'un anniversaire, du Titanic, de salaires japonais et de promoteurs chinois plus ou moins insolvables. 
3/13/20248 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Souviens-toi il y a quatre ans

En attendant la publication de l'inflation américaine de février en début d'après-midi, on parle d'un anniversaire des 4 ans, des résultats d'Oracle et des fabricants de smartphones qui font des voitures électriques. Les marchés boursiers sont attendus en hausse après deux séances de doute. 
3/12/20249 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

L'ombre d'un doute

Le doute a fait son retour vendredi sur les marchés financiers. La petite musique du "trop vite, trop fort" résonne à nouveau, entraînant quelques dégagements sur des valeurs emblématiques. Alors que les publications des résultats d'entreprises baissent en intensité, les données macroéconomiques vont revenir sur le devant de la scène. 
3/11/20247 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

En juin, ce sera bien

Le temps des records n'est manifestement pas encore terminé pour les marchés actions. Dans un environnement qui reste porteur, dans le sens où les vents contraires manquent de souffle, les investisseurs continuent à miser sur ce qui a fonctionné récemment : la technologie avec l'intelligence artificielle en fer de lance, les cryptomonnaies et les entreprises qui continuent à faire progresser leurs résultats. Le marché attend l'annonce des statistiques d'emploi de février aux Etats-Unis pour clore sa semaine. 
3/8/20248 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Le retour de Boucle d'or

Après une courte hésitation hier, les marchés actions se sont rapidement remis la tête à l'endroit après avoir reçu des signaux qui étayent le scénario dit "Boucle d'or", dont je vais reparler un peu après. En Asie, le renforcement du yen stresse les investisseurs japonais pendant que le réveil de l'import-export chinois illustre à merveille le syndrome des "jamais-contents". 
3/7/20247 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

Powell revient dans le jeu

Wall Street a subi un petit retour de manivelle hier, après quatre mois de hausse. Les valeurs technologiques ont fini par flancher, soulevant l'habituelle question dont personne n'a la réponse : est-ce que les actions vont connaître un trou d'air ou bien vont-elles continuer à batifoler à la hausse ? Le patron de la Fed apportera peut-être quelques éléments de réponse à l'heure du goûter, puisqu'il doit être auditionné à Washington dans le cadre de son point semestriels devant les parlementaires. 
3/6/20248 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

La Chine se rate encore

Les investisseurs seraient probablement rassurés de voir la Chine redevenir un moteur du marché, histoire d'épauler l'intelligence artificielle, les médicaments pour maigrir, les vendeurs d'armes et la spéculation sur la baisse des taux directeurs. Mais les nouveaux objectifs de Pékin n'ont pas l'air de faire vibrer grand monde ce matin. C'est le gros sujet du jour, saupoudré de résultats chocolatés, de bitcoin et de phase de respiration. 
3/5/20248 minutes, 1 second
Episode Artwork

L'IA, si t'en as pas, t'as raté ta vie (boursière)

La force de traction boursière de l'intelligence artificielle ne se dément pas. Elle fait penser à la folie internet d'il y a 25 ans, mais avec des sociétés (très) rentables. Du coup, les investisseurs ont moins de scrupules à s'y jeter à corps perdu. Quant à ceux qui parlent de bulle, le marché a choisi de les ranger dans la catégorie losers plutôt que visionnaires pour l'instant.
3/4/20248 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Les marchés ne s'arrêtent plus

Les valeurs technologiques et le Japon montent. La Chine hésite. La Fed est sur la touche. Bienvenue en 2023. Plus sérieusement, le début d'année 2024 est toujours très favorable pour les actions, alors que les ultimes publications de résultats 2023 des grandes entreprises sont en train de tomber. La dernière séance de la semaine, qui est aussi la première du mois de mars, verra s'accumuler quelques statistiques importantes. 
3/1/20249 minutes, 1 second
Episode Artwork

Quatre mois de hausse

Le moment-clef du jour est prévu à 14h30 avec l'annonce d'un chiffre d'inflation important pour la suite de la politique monétaire aux Etats-Unis. Les investisseurs ont donné l'impression récemment qu'ils n'avaient plus grand-chose à faire de la Fed, mais penser qu'elle est hors-jeu serait une grossière erreur. En bonus et pour changer des sept magnifiques, je vous propose ce matin de découvrir les sept merveilles. 
2/29/20248 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Le mercredi, c'est Kiwi

Je crois que je suis parvenu à écrire une chronique boursière en 2024 sans utiliser une seule fois le nom de cette entreprise américaine qui fabrique des processeurs graphiques. C'est déjà une prouesse en soi, qui va dégager la route pour parler de Kiwi, de politique chinoise, de banque centrale américaine et d'une nouvelle série de résultats d'entreprises. 
2/28/20248 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

La hausse est déjà finie ?

Les marchés financiers ont atterri hier, après un long vol haussier. D'où le titre un peu provoc. Les principaux indices n'ont toutefois perdu qu'un peu de terrain, car les investisseurs ont du mal à se retenir d'acheter. On va examiner ce matin quelques éléments de contrariété, histoire d'éviter de citer à tout bout de champ cette entreprise technologique américaine dirigée par un gars qui ne quitte jamais sa veste en cuir et qui fait la pluie et le beau temps en ce moment sur les marchés. 
2/27/20249 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

Ça fait beaucoup de records

Une pluie de records sur les marchés, le retour des statistiques macroéconomiques, une tartine à la confiture de myrtille, le triomphe de Donald Trump, Emmanuel Macron qui est moins fort que Jacques Chirac, de l'intelligence artificielle et George Michael… Bienvenue dans cette première chronique de la semaine un peu décousue. 
2/26/20247 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel (sauf Nvidia)

Quelle séance à Wall Street hier ! Les investisseurs ont mis le curseur de la complaisance à fond, ont gobé toutes les pilules de FOMO qu'ils ont trouvées et se sont perdus dans les délices des résultats stratosphériques de Nvidia, qui ont permis de faire sauter pas mal de records. La séance de vendredi risque d'être un peu terne après ça. 
2/23/20247 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

Nvidia décoiffe à nouveau

Saint-Nvidia, priez pour nous ! L'annonce de résultats supérieurs aux attentes par la nouvelle star de la technologie américaine a conforté la fièvre des investisseurs pour tout ce qui touche à l'intelligence artificielle. Avec une hausse de 9% hors séance pour l'action Nvidia, l'examen de passage pour le stop ou encore du marché boursier semble réussi. 
2/22/20247 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

Quand Nvidia tousse…

Si tout se passe comme prévu, les cotations européennes du jour ne serviront pas à grand-chose, dans la mesure où les deux principaux événements de la journée auront lieu en soirée. La séance boursière de la veille a encore donné lieu à des divergences importantes entre la fiesta espagnole et le blues des semiconducteurs, comme nous allons le voir pas plus tard que tout de suite.
2/21/20247 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

La Chine tente (encore) un truc à Nvidia -1J

Faute d'inspiration, j'ai été forcé de faire entrer au chausse-pied plusieurs idées non-reliées entre elles dans un seul titre. La suite sera du même acabit, puisqu'on y trouvera de l'automobile, UBS, un peu de santé, du crédit aux particuliers, un dragon, du Roundup©, la PBOC et, donc, Nvidia. 
2/20/20247 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

Les prix américains plombent un peu l'ambiance

Il va falloir se débrouiller en autonomie pour faire la tendance en Europe aujourd'hui, puisque les marchés américains sont clos pour un jour férié. Vendredi, Wall Street a plié après la remontée des prix à la production, qui met à mal le scénario d'un assouplissement monétaire conséquent et rapide de la Fed. Les investisseurs attendent du beau monde cette semaine : Nvidia, Walmart, Nestlé, des indicateurs PMI et le compte rendu de la dernière sauterie de la banque centrale américaine. 
2/19/20248 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

Ça baisse plus

Les marchés boursiers sont tellement inarrêtables que même les gens de mon équipe qui font partie du camp des haussiers éternels trouvent que ça fait beaucoup. Quant à notre champion local du short d'indices, il a préféré partir 15 jours en vacances, c'est dire. Je crois que j'ai déjà utilisé ce titre à quelques reprises ces dernières années, mais il me semble à nouveau approprié. 
2/16/20247 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

FOMOOOOOO

Les marchés actions sont toujours emmitouflés dans leur cape d'invincibilité. Déstabilisés mardi par une inflation qui fait de la résistance aux Etats-Unis, les investisseurs se sont vite remis la tête à l'endroit en s'enivrant de valeurs technologiques et d'intelligence artificielle. On va parler de la puissance de ce mouvement ce matin, mais aussi d'Austan Goolsbee, de Japon, de Vladimir Poutine, de Warren Buffett, de statistiques et de résultats. Je sais pas comment je vais pouvoir caser tout ça. 
2/15/20247 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Est-ce que la donne boursière est en train de changer ?

Il paraît qu'il ne faut pas tenter d'aller à contre-courant de la banque centrale américaine. Les derniers chiffres de l'inflation américaine remettent au goût du jour l'adage "Don't fight the Fed". Mais est-on en face d'un simple coup de semonce ou d'un changement de paradigme ? C'est la question à quelques milliers de milliards de dollars, à laquelle je vais humblement tenter d'apporter un éclairage pas trop idiot. 
2/14/20249 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Moins de 3% d'inflation aux Etats-Unis ?

Il y a eu un petit creux d'activité hier sur les marchés boursiers, peut-être somnolents à cause de la fermeture de nombreuses places asiatiques. Cela n'a pas empêché l'Europe boursière de revenir sur ses records, en attendant la publication cet après-midi de l'inflation américaine de janvier, qui va relancer les calculs d'apothicaire sur la date de la première baisse de taux aux Etats-Unis. On a aussi eu droit à pas mal de trucs bizarres : ARM qui n'arrête pas de flamber, Joe Biden sur TikTok et des souvenirs de 1998.
2/13/20248 minutes, 2 seconds
Episode Artwork

Jusqu'ici, tout va bien

Silence, on monte. Les résultats d'entreprises continuent à animer les marchés en créant parfois de grands écarts, à l'image du match entre les sacs en cuir et les crèmes de beauté, qui a largement tourné à l'avantage d'Hermès contre L'Oréal la semaine dernière. Il y aura d'autres duels entre des carpes et des lapins cette semaine : Capgemini / Coca-Cola par exemple, ou Airbus / Deere. En attendant, il ne se passe presque rien en Asie ce matin pour cause de weekend à rallonge sur la plupart des marchés. 
2/12/20246 minutes, 37 seconds
Episode Artwork

Caramba, encore raté !

Les marchés américains ont progressé hier, mais le saut de puce n'a pas suffi à porter le S&P500 à 5000 points, un niveau symbolique pour le marché. En Europe, les résultats de L'Oréal et d'Hermès vont façonner le parcours des actions françaises aujourd'hui, alors que les publications des entreprises aboutissent à des variations exubérantes depuis quelques jours, à l'image des décalages à deux chiffres sur Disney, Ralph Lauren, PayPal, ARM ou Adyen hier. 
2/9/20247 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

Vers l'infini et au-delà

Il est encore question de Chine ce matin, ma nouvelle marotte, mais une marotte de poids et d'influence. On va aussi beaucoup parler de publications de résultats, puisqu'il y en a partout. Et de l'approche du cap des 5000 points pour le S&P500, un niveau symbolique qui n'a jamais encore été atteint.
2/8/20247 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Stop ou encore ?

Le triptyque résultats, Fed, Chine domine toujours les débats en milieu de semaine, avec des nouvelles sur les trois fronts ce matin. On va notamment discuter de disparités de performances, du match entre la Chine et l'Inde et des commentaires sibyllins des banquiers centraux. En dépit de cette actualité plutôt riche, les marchés peinent à trouver le carburant nécessaire pour dépasser les pics récents.
2/7/20248 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

La Chine a un plan (épisode 32)

Les marchés financiers tournent en boucle sur leur passion brûlante pour l'intelligence artificielle, leur surexcitation sur la baisse des taux d'intérêt et leurs espoirs déçus sur la Chine. Ce matin, la flèche s'est arrêtée sur l'ancien Empire du Milieu, qui continue à s'agiter pour essayer de bâtir un plancher à ses marchés actions. On parlera aussi de résultats, de fusions acquisitions et un tout petit peu de François Bayrou et de Bob Marley. 
2/6/20247 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Powell calme (encore) le jeu

Les actions américaines ont continué à effacer des records la semaine dernière, pendant que l'Europe était à l'arrêt. Les résultats d'entreprises continuent à prendre le pas sur le reste, même si la politique monétaire de la Fed fait à nouveau jaser depuis hier soir et une interview de Jerome Powell. De là à entamer l'optimisme à toute épreuve des investisseurs ? Ça reste à prouver.
2/5/20249 minutes, 39 seconds
Episode Artwork

Amazon et Meta pour faire oublier Apple

En attendant une série de statistiques américaines cet après-midi, dont les très suivis chiffres mensuels de l'emploi, le marché s'appuie sur les solides résultats d'Amazon et Meta pour oublier Apple, la Fed et quelques méchantes conjectures sur la Chine et les valeurs financières un peu trop exposées à l'immobilier.
2/2/20247 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

Baisse des taux en mars ? La Fed dit non

Février démarre avec des marchés qui doutent un peu, d'autant que la banque centrale américaine a clairement fait comprendre aux investisseurs qui espéraient une première baisse de taux en mars qu'ils se fourrent le doigt bien profond dans l'œil. Pendant ce temps, la machine à publier des résultats à haute fréquence tourne à plein régime, avec des nombreuses grandes entreprises européennes, en attendant ce soir le trio Apple, Amazon et Meta. 
2/1/20248 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Docteur Jerome ou Mister Powell ?

Tout se télescope aujourd'hui : une fin de mois, 700 (!) publications d'entreprises et une décision de la Fed sur ses taux. Ou plutôt une non-décision de la Fed sur ses taux. Il y a de quoi faire. La technologie marque un peu le pas après des chiffres mitigés côté Alphabet et AMD hier soir. 
1/31/20248 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

La Chine se réveille, et puis non

Si vous êtes en quête d'originalité, je vous conseille de passer votre chemin ce matin : je vais avoir du mal à sortir des sentiers battus. Pourquoi ? Parce que les indices boursiers américains battent des records. Parce qu'il y a une grosse salve de résultats d'entreprises. Et parce que c'est à nouveau le bordel en Chine. Ceci dit, je vais aussi vous parler du chat noir de l'automobile, d'un village gaulois et d'un implant neuronal. 
1/30/20248 minutes, 31 seconds
Episode Artwork

Des "Magnifiques", de la Fed et du FOMO

Une grosse semaine s'annonce pour les marchés financiers, avec une avalanche de résultats d'entreprises et une décision de politique monétaire de la Fed. Jusqu'ici, 2024 s'est très bien passé en bourse puisque plusieurs indices évoluent sur des records ou flirtent avec eux. 
1/29/20248 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Les Etats-Unis inventent la configuration parfaite !

Outre-Atlantique, la croissance est solide, l'inflation se modère et la Fed va finir par baisser ses taux. Cette vision idyllique est valable jusqu'à ce qu'elle devienne fausse, comme toujours. Mais elle autorise optimisme et records. En Europe, on est un peu plus dans le dur. Pour terminer la semaine, on parle de LVMH, de deux Michel, d'Intel et de politique monétaire européenne.
1/26/20248 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Tesla et la BCE, tristes sires ?

Les valeurs technologiques continuent à tenir la baraque en bourse, ce qui contribue à maintenir les indices sur une pente ascendante, voire à leur permettre d'enchaîner des records. Des faiseurs de tendance comme Netflix et ASML ont réussi, par leurs résultats, à entretenir la flamme. Même la Chine s'y met, depuis que Pékin a l'air de vouloir sortir les bourses locales du marasme à grand renfort d'argent public. Tesla et la BCE joueront-elles les rabat-joie ? Telle est la question du jour.
1/25/20247 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

Netflix, Alibaba et Trump contre-attaquent

Oui je sais, ce titre est un peu minable, mais on a le droit d'être moins inspiré et pris par le temps, parfois. Double ration d'actions chinoises, Netflix et ASML, un Macintosh, plein de PMI, des taux japonais et un Donald Trump qui boit du petit lait. Voici quelques-uns des protagonistes de cette chronique matinale. 
1/24/20247 minutes, 37 seconds
Episode Artwork

La Chine sort la sulfateuse

Pendant que les marchés occidentaux ne baissent plus, les autorités chinoises ont l'air vexées de constater que leurs marchés ne montent plus. Même si c'est le cas depuis cinq ans, il n'est jamais trop tard pour agir, pas vrai ? Apparemment, Pékin ferait acheter massivement des actions pour renforcer l'édifice. Je me demande combien de temps il faudra aux investisseurs pour se rendre compte qu'ils préféreraient une action économique vigoureuse en amont plutôt qu'un échafaudage bancal en aval. 
1/23/20247 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Le grand marché aux puces

Les marchés actions ont divergé la semaine dernière, avec des indices européens plutôt baissiers pendant que Wall Street battait ses records. Au final, les deux paris les plus embouteillés des derniers mois ont repris le dessus : les investisseurs se sont rués sur les valeurs technologiques américaines et sur les actions japonaises. Ils n'ont réservé que les miettes pour le reste. Explorons cela pour démarrer la semaine. 
1/22/20247 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Le marché est semi-rassuré

J'ai bien peur d'avoir à faire un acte de contrition ce matin, après avoir mal senti la façon dont les choses allaient tourner sur les marchés hier. Les investisseurs ont l'air de faire plus facilement que prévu le deuil de leur scénario le plus optimiste. A moins que la puissance de l'IA ne leur cause des troubles de l'attention.
1/19/20247 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

Les banquiers centraux sifflent la fin de la récré

Le marché a du mal à faire son deuil de ce qui apparaît de plus en plus comme un optimisme excessif sur les baisses de taux espérées cette année en Europe et aux Etats-Unis. Les investisseurs ont désormais entendu le message, ce qui entraîne les marchés actions à la baisse, mais ils n'ont pas complètement enterré leurs espoirs d'un assouplissement monétaire de la Fed en mars. On ne se refait pas. En attendant, ça tangue en bourse.
1/18/20247 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

C'est moche

Il y a des jours, comme ça… Les marchés actions se dirigent vers un démarrage compliqué ce matin, après avoir égaré tous leurs propulseurs. L'économie chinoise ne redécolle pas et les banquiers centraux ont l'air de s'être ligués pour gâcher l'ambiance. Quant aux résultats des entreprises, ils ne sont pas encore assez denses pour y changer quelque chose. Heureusement, Emmanuel Macron a pris les choses en mains hier soir. Je plaisante, hein. 
1/17/20247 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

Wall Street revient, Donald Trump aussi

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. La fermeture de Wall Street hier pour un jour férié a laissé les autres places financières orphelines de leur baromètre. Il est sans doute un peu cavalier d'invoquer Lamartine, d'autant que j'écris cette chronique au bord du lac d'Annecy et pas du lac du Bourget, ce qui pourrait passer pour une faute de goût. Mais les vers d'Alphonse nous rappellent que la planète finance est américano-centrée et qu'en l'absence de la bourse de New York, les autres places sont souvent dans l'expectative. 
1/16/20248 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

Wall Street fait relâche

Cette première chronique de la semaine est, comme souvent, un peu fourre-tout. On y parle de baisse de taux, de chaises musicales chez Atos, de primaires dans l'Iowa, d'élection à Taiwan, de crime de lèse-pomme (d'où l'illustration) et de rumeurs bancaires en Europe. Le tout alors que Wall Street sera fermée pour un jour férié. 
1/15/20248 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Inflation, déflation, tensions

Les résultats de grandes entreprises font leur retour aujourd'hui. Ça permet de prendre le relais des débats sur l'inflation après la publication des derniers chiffres aux Etats-Unis et en Chine. Enfin il faudrait plutôt parler d'inflation aux Etats-Unis et de déflation en Chine. Le pétrole s'est tendu après des frappes américano-britanniques au Yémen contre les Houthis, qui sèment la zizanie dans le fret maritime. 
1/12/20247 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

Le jeudi, c'est hausse des prix

Si vos deux passions sont le bitcoin et la politique monétaire, vous êtes bizarre, mais vous êtes au bon endroit. Si ce n'est pas le cas, vous allez continuer à lire parce que vous êtes poli et que vous avez besoin de vous mettre au courant sur ce qui se passe ce matin sur les marchés financiers. Ce jeudi, pas de raviolis mais une statistique sur les hausses de prix aux Etats-Unis. 
1/11/20247 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Du bitcoin en attendant l'inflation

Avant de parler - encore - d'inflation et de politique monétaire, on fait ce matin un crochet par l'univers des cryptomonnaies, qui pose décidément de sérieux problèmes au gendarme de la bourse aux Etats-Unis. On badinera aussi avec le transport maritime, les indices boursiers et quelques considérations sur la croissance mondiale et les rachats d'entreprises.
1/10/20248 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Tiens, revoilà Nvidia

Après l'indigestion de la première semaine de l'année 2024, les indices boursiers tentent de se remettre la tête à l'endroit. L'incorrigible optimisme des investisseurs a pris le dessus sur les doutes entourant les taux directeurs et l'intelligence artificielle est bien partie pour sauver le monde, donc c'est reparti pour un tour. Il est ce matin question de Nvidia, de Boeing, de chute du pétrole et de furia d'acquisitions dans la santé. 
1/9/20248 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Fin de série à Wall Street

Les marchés actions américains ont échoué à enquiller une dixième semaine de gains. L'année 2024 commence donc en baisse, à Wall Street comme ailleurs, après un rallye haussier effréné qui avait débuté le 30 octobre. Pour démarrer la semaine, on fait un point général sur les banques centrales, toujours elles, la politique aux Etats-Unis, en Chine et à Taïwan et sur les dernières actualités du marché : les premiers résultats d'entreprises, la rechute du Boeing et le début de semaine poussif en Asie.
1/8/20247 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

C'est pas bientaux fini ?

Le sur-optimisme ambiant sur la trajectoire des taux directeurs américains se fait raboter un peu brutalement, ce qui pèse sur les indices boursiers riches en valeurs de croissance. Cette piqûre de rappel ne remet pas en cause l'hypothèse d'un assouplissement monétaire en 2024 aux Etats-Unis et en Europe, mais elle permet de réinjecter un peu de prudence de bon aloi. C'est ce dont nous allons parler ce matin, après un petit précis de science divinatoire indicielle. 
1/5/20248 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

Hop, hop, hop, pas si vite

Les marchés boursiers ont continué à baisser hier, pour leur seconde séance 2024. Depuis hier soir, les cartomanciens des taux directeurs sont moins formels sur leurs prophéties du mois de mars, ce qui contribue à refroidir un peu les ardeurs des investisseurs. La route est droite, mais la pente est incertaine, pour dévoyer la phrase d'un homme politique français adepte des formules sibyllines. 
1/4/20248 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Démarrage laborieux à Wall Street

Les actions américaines ont raté leur première séance de l'année. Ça spécule déjà pour savoir si c'est la fin du monde ou juste une mini-péripétie. La journée sera marquée par la publication, post-séance européenne, du compte rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine. Côté marchés boursiers, le réveil est un peu compliqué ce matin en Asie Pacifique. 
1/3/20247 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

La bourse va monter en 2024 (normalement)

Vous avez sans doute eu mieux à faire ces trois derniers jours que de compulser l’actualité financière. Ça tombe bien parce que moi aussi. Mais contrairement à vous, j’ai été forcé de me lever très tôt pour me remettre dans le bain. Je vous livre le contenu de mes pérégrinations nocturnes en trois phases : le bilan 2023, les prévisions exclusives, mathématiques et irréfutables pour 2024, avant de terminer sur les actualités générales du weekend. Attention si vous avez encore l'esprit embrumé, il y a pas mal de chiffres aujourd'hui. 
1/2/20249 minutes, 1 second
Episode Artwork

Nike et Tencent se ratent pour Noël

Les actions américaines ont rebondi hier, pendant que l'Europe s'enfonçait dans la torpeur de fin d'année. La journée s'annonce malgré tout difficile pour Nike et les acteurs chinois du jeu vidéo. Pour cette dernière chronique de l'année, je vais aussi vous parler un peu d'intelligence artificielle, au cas où vous ne seriez pas déjà en overdose.
12/22/20239 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

Wall Street se prend les pieds dans les options 0DTE

Il y a deux histoires distinctes à relater ce matin sur les marchés actions. Celle de l'Europe, un peu plan-plan mais avec quelques zones de relief quand même. Et celle des Etats-Unis où, finalement, les indices ne font pas que monter en ligne droite. Une mauvaise nouvelle pour la valorisation, mais une bonne nouvelle pour la narration, puisque je vais avoir quelque chose à raconter. 
12/21/20238 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Aller plus haut, Alllller plus hauuuut

Il ne faut pas se voiler la face, je rame beaucoup cette semaine à boucler mes chroniques : quand tout monte tous les jours, on finit par ne plus avoir grand-chose à raconter. On va quand même faire un point sur ce qui s'est passé la veille, sur ce qui devrait se passer aujourd'hui et sur ce qui arrivera probablement d'ici la fin de l'année. Et désolé pour la référence vaguement musicale du titre.
12/20/20237 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Les ours sont toujours portés disparus

Les marchés boursiers sont entrés dans la drôle de période qui entoure les fêtes de fin d'année. Il commence à y avoir une certaine forme de détachement de la part des investisseurs, mais on ne peut pas dire qu'il ne se passe rien, loin de là. D'ailleurs, je vais parler d'une décision de politique monétaire, des résultats d'Accenture et de Fedex, de plusieurs transactions majeures concernant Farfetch, Covestro ou Casino ou d'une remontée du pétrole pour des raisons géopolitiques, et j'en passe. Toujours aucune trace des ours baissiers en revanche.
12/19/20238 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Les banques centrales se jettent dans les pattes des taureaux

Pour emprunter une métaphore festive, les investisseurs ont déjà fait bombance cette année, mais ils ne semblent pas prêts à mettre un frein à leur appétit. Après tout, qui a dit qu'après deux assiettes bien garnies de dinde, de marrons et de gratin dauphinois, on devrait résister à la tentation d'un troisième marron glacé ? Pas eux, en tout cas. Même si Noël approche, il a encore pas mal de nouvelles à suivre cette semaine. 
12/18/20237 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

Christine gâche un peu la fête de Jerome

Malgré quelques sautes d'humeur, les marchés actions restent animés par la perspective de voir les banques centrales occidentales commencer à réduire leurs taux. C'est évident aux Etats-Unis mais un peu moins en Europe. De nombreux indices flirtent avec des points hauts ou les ont dépassés cette semaine, qui s'achève sur la dernière séance de compensation de l’année, soit l'ultime "journée des sorcières", comme les financiers l'appellent généralement. 
12/15/20237 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

Fumée Blanche à la Fed

Pour son ultime sortie 2023, la Réserve fédérale américaine a renforcé les convictions des marchés. Les investisseurs, sans grande appréhension, s'étaient quand même préparés à entendre la Fed ronchonner. A leur grande surprise, ils ont été accueillis par des commentaires plus positifs que prévu. Il en faudra désormais beaucoup pour faire dérailler le rallye de fin d'année. On décortique ça ce matin, en attendant les décisions de plusieurs autres banques centrales majeures.  
12/14/20237 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

Qui a encore peur de la Fed ?

Le 13 décembre est une date importante. Taylor Swift est née un 13 décembre. Horst Tappert, inoubliable (?) interprète de l’inspecteur Derrick, a disparu un 13 décembre. La Fed a donc naturellement choisi le 13 décembre pour prendre sa dernière décision de politique monétaire de l'année. Décision qui va conditionner le "stop ou encore" des marchés actions vers leurs records. 
12/13/20237 minutes, 20 seconds
Episode Artwork

Les ours se font discrets

Ces marchés là n'ont pas envie de baisser. Plusieurs indices actions ont dépassé leurs sommets pendant que d'autres ne demandent qu'à le faire. Dans cet océan d'optimisme, la banque centrale américaine est confrontée à une équation complexe : comment à la fois maintenir la confiance, conserver du pouvoir et empêcher les marchés de s'emballer ? Nous aurons probablement quelques éléments de réponse mercredi. Pour patienter, les investisseurs pourront spéculer sur les derniers chiffres de l'inflation aux Etats-Unis. En attendant, les taureaux haussiers ont clairement pris l'ascendant sur les ours baissiers.
12/12/20238 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Jerome et Christine vont-ils régaler ?

Il reste moins de 15 séances avant la fin d'une année boursière qui s'annonce positive, voire très positive, pour les marchés occidentaux. La semaine sera marquée par une grosse concentration d'événements économiques, à coups de banques centrales et de statistiques, avant l'accalmie qui caractérise les derniers jours de décembre. 
12/11/20238 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

L'IA fait son comeback

Le rapport mensuel sur l'emploi américain en novembre est une étape importante sur le chemin de la dernière décision de politique monétaire américaine de l'année, prévue la semaine prochaine. Le verdict est attendu à 14h30. Hier, Wall Street s'est repris de passion pour l'IA pendant que l'Europe est restée en cale sèche. On va aborder ces sujets mais aussi l'Inde, Worldline, Tipiak et le PSG, histoire de partir dans tous les sens. 
12/8/20237 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Le pétrole prend la fuite

La chute du prix du baril hier a fait baisser le compartiment pétrolier et contribué à entraîner Wall Street dans le rouge en fin de parcours. Pour autant, c'est un signal positif de plus pour la désinflation et les politiques monétaires plus souples. Les investisseurs spéculent d'ailleurs toujours sur la date de la première baisse de taux de la Fed et de la BCE, qui semble chaque jour un peu plus proche. Reste à voir si les banques centrales ne seront pas tentées de siffler la fin de la récré… 
12/7/20236 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

Trop bien, l’emploi US souffre

La configuration de marché reste inchangée : on prend pour acquis des réductions de taux l'année prochaine aux Etats-Unis et en Europe, et plutôt dès la première partie de l'année. Histoire de briser un peu cette routine, je vous propose quelques devinettes ce matin, en attendant la prochaine salve de statistiques américaines.  
12/6/20238 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Le père fouettard tente une contre-attaque

Les marchés boursiers s'accordent une pause début décembre, après leur flambée de novembre. Le rallye du moment ira-t-il jusqu'à la Saint-Valentin ou s'arrêtera-t-il à la Saint-Nicolas à cause du Père Fouettard ? C'est le sujet que nous abordons ce matin, pendant que le marché chinois déprime à nouveau et que l'Australie en a peut-être terminé avec ses hausses de taux.  
12/5/20237 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

Le temps de l'insouciance

L'or sur un record, le bitcoin qui repasse un cap symbolique, les indices à proximité de leurs sommets… Les investisseurs sont gourmands à l'approche de la fin de l'année. Des douze mois de l’année, décembre est celui qui a le plus de chances de terminer en territoire positif : presque trois fois sur quatre depuis 95 ans. Une statistique ne fait pas une certitude, mais les vents contraires brillent par leur faiblesse actuellement. Et personne n'a l'air d'entendre les appels au calme des banquiers centraux. 
12/4/20237 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Y aura-t-il de la Fed à Noël ?

Vous pouvez ouvrir la première case de votre calendrier de l'Avent et prier pour que décembre soit aussi bon que novembre en bourse. Après onze mois, le millésime boursier 2023 s'annonce bien meilleur que 2022. Encore faut-il tenir la distance jusqu'à la Saint-Sylvestre. Je termine la semaine sur un bilan un peu fourre-tout sur les indices actions, quelques mots sur l'OPEP, sur la Chine et sur la der 2023 de Jerome Powell.
12/1/20238 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

Qui croit encore aux hausses de taux ?

Pendant que Charlie Munger tire sa révérence à 99 ans, les marchés boursiers ont du mal à redécoller malgré un appétit manifeste pour le risque. Le dollar s'affaiblit en attendant les prochaines échéances macroéconomiques de la semaine, en particulier l'inflation PCE et un discours de Jerome Powell vendredi.
11/29/20236 minutes, 2 seconds
Episode Artwork

Vive les petites mauvaises nouvelles macro !

En dépit d'un petit creux hier sur les marchés actions, l'appétit pour le risque des investisseurs n'a pas l'air de se démentir. Les indicateurs macroéconomiques médiocres renforcent la probabilité d'une approche plus souple des banques centrales. Ce matin, on aborde cette question centrale à deux semaines de la dernière réunion de la Fed en 2023, mais aussi le retour des IPO et les actualités des sociétés.
11/28/20236 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Comme un petit vent de prises de bénéfices

Après quatre semaines de hausse, les marchés actions reprennent leur souffle, sans pour autant que le carburant qui les a animés dernièrement soit épuisé. Il reste quatre séances avant le début de décembre, traditionnellement le mois le moins risqué de l'année en bourse : 69 hausses pour 26 baisses sur les 95 dernières années aux Etats-Unis. 
11/27/20236 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

Compte à rebours pour Nvid-IA

Je ne sais pas ce qui peut faire dérailler Wall Street en ce moment. Les marchés américains ont poursuivi leur ascension, en continuent à miser sur un assouplissement de la politique monétaire dans un futur plus ou moins proche. Le tintamarre du moment dans l'intelligence artificielle a même eu comme un effet accélérateur. Dans le reste du monde, l'UE va distribuer les bonnets d'âne budgétaires et Pékin pourrait séparer le bon grain de la promotion de l'ivraie immobilière. 
11/21/20237 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Drama chez OpenAI, en attendant Nvidia

Les principaux événements boursiers aux Etats-Unis seront concentrés sur le début de la semaine, parce que la fête de Thanksgiving, jeudi, va singulièrement réduire l'activité à partir de mercredi soir. L'intelligence artificielle occupe encore le terrain, avec les résultats de Nvidia, mardi, et la tragicomédie à la tête d'OpenAI. Pendant ce temps, Elon Musk s'agite, l'Argentine a élu son nouveau président et l'OPEP s'emploie à stopper la chute du baril. 
11/20/20237 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Walmart, Alibaba et le pétrole prennent la tangente

Les marchés actions sont bien partis pour boucler une semaine positive, surtout aux Etats-Unis où le S&P500 n'a baissé que deux fois en trois semaines. On parle ce matin du choc entre les prévisions et la réalité, de chute du pétrole et d'anniversaire pour Renault, qui souffle 29 bougies en bourse pour un bilan plutôt médiocre. 
11/17/20238 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

Biden et Xi renouent le dialogue

On dirait bien que les investisseurs heureux n'ont pas d'histoire à raconter. En tout cas, je me suis retrouvé un peu sec ce matin quand il a fallu trouver de quoi pimenter votre début de journée. Sans originalité aucune, il sera donc question de marchés qui montent, de résultats d'entreprises et des tribulations d'un Chinois aux Etats-Unis. 
11/16/20237 minutes
Episode Artwork

Le rallye de Noël n'a pas la décence d'attendre le Black Friday

La publication d'une inflation américaine plus modérée que prévu en octobre a fait sauter la digue des scrupules des investisseurs à pendre davantage de risques. Tous les indices ont explosé en hausse. Ça spécule presque pour savoir si le nombre de baisses de taux de la Fed l'année prochaine se comptera sur une ou deux mains, c'est dire. Le scénario ciel bleu est en train de s'imposer sur les marchés actions, pile au bon moment pour le fameux rallye de Noël. 
11/15/20237 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

L'inflation, ça s'en va et ça revient

Après son petit coup de sang haussier de la fin de semaine précédente, Wall Street a hésité hier. Cette pause a permis aux marchés actions européens de combler une petite partie du retard accumulé récemment. Les regards sont tournés vers les derniers chiffres de l'inflation aux Etats-Unis à 14h30. Une impression de déjà-vu ? C'est normal, et c'est un peu usant, je sais. 
11/14/20237 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Et à la fin, c'est la big tech qui gagne

Les stars américaines de la technologie ont l'air d'avoir remis le grapin sur la performance des indices à Wall Street la semaine dernière. Les investisseurs prennent le pari que la Fed ne relèvera plus ses taux, mais un pari plus raisonné qu'il n'y paraît : ils misent sur les grosses valeurs tout-terrain, même s'ils sont manifestement aussi attirés par les dossiers plus spéculatifs, mais du bout des orteils. 
11/13/20237 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

La Fed n'est pas encore tout à fait sûre...

Finalement, le patron de la banque centrale américaine a instillé le doute dans l'esprit des investisseurs concernant les suites de la politique monétaire américaine. C'est de bonne guerre et personne n'attendait vraiment autre chose. C'est malgré tout un coup d'arrêt pour la série haussière en cours à Wall Street. La fin de semaine est marquée par quelques résultats d'entreprises, un hacking spectaculaire et une ultime statistique à suivre. 
11/10/20237 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

Jerome, ça pique ?

Pic de taux ou pas pic de taux ? Le patron de la Fed est encore de sortie ce soir. Son discours sera suivi de près par ses ouailles, déçues par son mutisme sur la question hier. A part ça, c'est la déferlante de résultats d'entreprises aujourd'hui, comme tous les jeudis en période de publications trimestrielles. 
11/9/20237 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

Huit ça suffit ?

Les banquiers centraux américains restent au centre du jeu, pendant que les publications de résultats d'entreprises pleuvent toujours et que Pékin a (peut-être) trouvé un moyen d'anesthésier l'hémorragie Country Garden. La bouteille est toujours à moitié pleine du côté des investisseurs, qui se concentrent sur le positif après avoir laissé de côté les sujets qui fâchent, comme la géopolitique ou les microfissures économiques liées aux taux élevés. 
11/8/20236 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

On reprend son souffle

Les marchés actions font une pause pour réfléchir, après leur folle semaine haussière portée par les espoirs de fin du cycle de resserrement monétaire aux Etats-Unis. Pendant ce temps, les publications de résultats continuent avec quelques grands noms européens ce matin, le placide Capgemini, la mariée forcée UBS ou la star déchue Téléperformance. La faillite de WeWork et les statistiques chinoises viennent pimenter tout ça. 
11/7/20238 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

Candide ou inspiré ?

Le sentiment a changé la semaine dernière sur les marchés actions. Les haussiers ont écrabouillé les baissiers. Ils se moquent pas mal d'être traités de candides ou de bisounours… tant que ça monte. La probabilité de la fin du cycle de hausse de taux aux Etats-Unis est arrivée à un point suffisamment élevé pour que les investisseurs enclenchent le réflexe d'achat sur les actifs risqués. 
11/6/20237 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

Mais où sont donc passés les baissiers ?

Va-t-on enregistrer la meilleure semaine de l'année sur les actions ? C'est possible, si la tendance positive qui s'est progressivement installée depuis lundi se confirme. Les investisseurs misent clairement sur la fin du cycle de hausse de taux des banques centrales. C'est un brin audacieux, mais la force de traction est considérable depuis mercredi. Pendant ce temps, Apple connaît quelques ratés et Sam Bankman-Fried risque de trouver le temps long. 
11/3/20237 minutes, 20 seconds
Episode Artwork

La Fed n'a pas envie de relever ses taux (mais elle fait comme si)

Les investisseurs n'ont pas totalement enterré le risque d'une hausse de taux de la Fed dans un avenir proche, mais ce scénario a clairement du plomb dans l'aile. Les marchés actions poursuivent donc leur rebond après avoir vu leur hypothèse favorite se vérifier. Les résultats des entreprises, eux, continuent à souffler un peu plus de chaud que de froid, ça aide. Le camp des optimistes a marqué quelques points ces dernières heures. 
11/2/20236 minutes, 56 seconds
Episode Artwork

Powell, l'équilibriste

La plupart des marchés sont ouverts en ce 1er novembre, dont la France. La date avait été cerclée de rouge depuis un moment par les financiers, puisqu'elle coïncide avec une décision de politique monétaire de la banque centrale américaine. La Fed devrait se diriger vers une "pause hawkish", pour employer du vilain franglais. En gros, elle ne fera rien cette fois-ci mais gardera le marteau levé pour écrabouiller l'inflation si d'aventure elle essayait de repointer son nez. 
11/1/20237 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

Les marchés auraient bien besoin d'un effet Halloween

Les marchés actions ont démarré la semaine en hausse, avant une course d'obstacles faite de résultats d'entreprises, de décisions de banques centrales et de statistiques macroéconomiques, le tout dans un contexte de poudrière au Proche-Orient. Ce matin, l'actualité passe par l'effet halloween, la Chine, Tom Sawyer, la Banque du Japon, Apple et les constructeurs automobiles américains. 
10/31/20238 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Fed, Proche-Orient, Apple, une semaine à haut risque

Encore une mauvaise semaine pour les actions, qui ont globalement perdu du terrain en redoutant le maintien d'une politique monétaire restrictive de la banque centrale américaine et une extension du conflit au Proche-Orient. Dans les jours qui viennent, plusieurs décisions sur les taux directeurs et une floppée de résultats d'entreprises vont animer les séances. Les projecteurs sont braqués mercredi avec deux événements majeurs. 
10/30/20237 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

Le temps des paradoxes

En dépit d'une économie américaine qui semble toujours en surchauffe, les résultats des entreprises cotées donnent des signes de faiblesse. Je vous rappelle qu'il y a peu, on ne cessait de parler de récession pendant que les marges des sociétés ne cessaient de monter. Les investisseurs sont décontenancés, comme le prouvent les réactions brutales, parfois surréalistes, aux annonces des objectifs pour la fin de l'année ou pour 2024. La séance de vendredi a quand même l'air de démarrer sous de meilleurs auspices, après plusieurs journées éprouvantes pour les indices actions. 
10/27/20237 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Le Nasdaq en perd son Alphabet

La configuration de la séance boursière comprend deux temps forts aujourd'hui. Les résultats des entreprises vont occuper le terrain jusqu'à 14h15, heure à partir de laquelle la macroéconomie va prendre le relais. D'abord avec la décision de la BCE sur ses taux puis très vite avec une série de statistiques américaines, dont la première estimation du PIB du 3e trimestre. Que faut-il en attendre ? Je n'en ai aucune idée, mais je vais essayer de vous faire croire le contraire.
10/26/20237 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

Microsoft et la Chine pour entretenir la flamme

Le réveil des marchés occidentaux tourne autour de deux pôles d'attraction ce matin. On a d'un côté les résultats des entreprises, et plus particulièrement ceux de Microsoft et d'Alphabet. Et de l'autre, une série de mesures de soutien économique annoncées par la Chine. Je vais développer ces deux sujets après avoir fait un crochet par la séance d'hier. 
10/25/20236 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

Deux Bill et ça repart

En attendant les résultats de Microsoft et d'Alphabet ce soir, les marchés ne savent pas trop sur quel pied danser. Grâce à Bill et Bill, qui sont moins marrants que Boule et Bill mais plus compétents en matière de marchés obligataires, les rendements ont plongé et la perception de la politique monétaire future s'est (un peu) assouplie. Il est aussi question de Nvidia, de bitcoin et d'appétit pour le pétrole ce matin. 
10/24/20237 minutes, 39 seconds
Episode Artwork

C'est grave, docteur ?

Le bilan de la semaine écoulée n'est pas foufou sur les marchés actions, avec des baisses allant de -2,4% sur le S&P500 à -3,4% côté Stoxx Europe 600. Le pétrole, le dollar et surtout l’or ont grimpé, sur fond d'aversion au risque accrue par les craintes d'une extension du conflit au Proche-Orient. La force des vents contraires a fait perdre 8% aux indices depuis leurs pics de juillet. Nous allons voir que le négatif a l'air de submerger le positif, hors arme fatale des financiers.
10/23/20238 minutes, 1 second
Episode Artwork

Trop de pression !

Selon Wikipédia, le 20 octobre est à la fois la journée des cuisiniers, des contrôleurs aériens, de la statistique et de l’ostéoporose. Ou plutôt contre l’ostéoporose, même si l’on a aussi le droit d’être contre les contrôleurs aériens et les cuisiniers. Pour les statistiques, c’est plus embêtant parce qu’elles occupent pas mal de place dans les hauts et les bas des marchés financiers. Ceci dit, il n'y en aura aucune d'importance majeure aujourd'hui, mais la géopolitique, les résultats d'entreprises et la banque centrale américaine sont là pour apporter de la volatilité. 
10/20/20236 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

Saint-Jerome Powell, priez pour nous

La situation se tend ostensiblement sur les marchés financiers, qui, comme Israël, n'avaient pas vu venir la crise majeure au Proche-Orient. Or la crise vient s'ajouter aux tourments du moment en contribuant à maintenir les taux directeurs à haut niveau. En parallèle, les publications de résultats des entreprises se densifient et permettent d'affiner les tendances de résultats pour la fin de l'année. Et Jay Powell monte en chaire après la clôture européenne. 
10/19/20236 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

YOLO, ça consomme !

Les indices actions sont partis dans tous les sens hier, dans la confusion de données macroéconomiques difficiles à interpréter et sur fond d'aggravation de la crise au Proche-Orient. Les investisseurs n'y voient pas plus clair ce matin, avec le télescopage du grand meccano géopolitique et des publications trimestrielles de résultats.
10/18/20237 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

Joe Biden entre dans la danse

Le moral des investisseurs fait un peu le yoyo en ce moment, ce qui se traduit par une espèce de parcours latéral des actions qui dure depuis quelques semaines. Pour compliquer l'équation, le marché pensait attendre tranquillement les résultats trimestriels d'entreprises et se retrouve avec une crise majeure au Proche-Orient. Joe Biden va d'ailleurs s'employer à y mettre de l'ordre, ou plutôt à tenter d'y mettre de l'ordre. Après avoir été yoyo bas vendredi et yoyo haut hier, on est plutôt yoyo mezzo ce matin. Voyons pourquoi. 
10/17/20237 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Résultats, politique monétaire, géopolitique, le grand télescopage

Les combats à Gaza ont fait monter l'once d'or, le dollar, le pétrole et les valeurs de l'armement, signe que le secteur financier est préoccupé par la situation. Ce regain de tension géopolitique coïncide avec l'intensification des publications de résultats trimestriels d'entreprises. En arrière-plan, les grands débats sur les taux d'intérêts américains et sur la vigueur économique chinoise continuent à alimenter la spéculation. 
10/16/20237 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

La Bourse monte les vendredis 13 (normalement)

Apparemment, les vendredis 13 se soldent par un gain moyen de 0,1% sur les marchés actions américains, soit trois fois plus que la moyenne quand même. Eh oui, des gens sérieux ont suffisamment de temps à perdre pour compiler ce genre de données. Pour ma part, je vais surtout me concentrer sur le petit coup de moins bien des indices, sur les valeurs-poubelle de la Bourse de Paris et sur les dernières statistiques chinoises, qui ne sont pas terribles.
10/13/20238 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Youpi la Fed a capitulé

Les marchés actions donnent un peu l'impression de vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Mais les banquiers centraux américains leur ont déroulé le tapis rouge, alors pourquoi se priver ? On évoque le sujet ce matin, avant un crochet par le match entre LVMH et Novo et un voyage en Chine où le fonds souverain local cherche à envoyer un message. 
10/12/20237 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Les colombes prennent le pouvoir

Quelqu'un a l'air d'avoir réécrit le synopsis de la série à rebondissements de la Fed sur les taux cette semaine. Pourquoi ? Je l'ignore, mais cela a eu le don de remettre les marchés actions dans l'avancée. Les investisseurs ont fêté les résultats dopés aux hausses de prix hallucinantes de PepsiCo, tout en étant préoccupés par la fin de la surcroissance chez LVMH. Le tout avec la 27e version annuelle de la rumeur sur un plan de soutien en Chine.
10/11/20237 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Plutôt Pepsi ou Vuitton ?

Les derniers événements géo-politico-monétaires ont renforcé la conviction des investisseurs selon laquelle les hausses de taux sont terminées aux Etats-Unis. Jusqu'au prochain rebondissement, évidemment, mais Wall Street s'est concentré sur le court terme pour s'offrir une hausse hier, ce qui n'était pas gagné compte tenu de l'explosion de violence au Proche-Orient. Aujourd'hui, les investisseurs sauront si les consommateurs ont commencé à arbitrer entre un Pepsi et un sac Vuitton, ou s'ils continuent à acheter les deux en faisant fi du contexte inflationniste.
10/10/20237 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

Le Proche-Orient, Nouvelle inconnue dans l'équation

Il va sans dire que le réveil du conflit armé israélo-palestinien, après une offensive spectaculaire et sanglante du Hamas sur le territoire de l'Etat Hébreu, allume un nouvel incendie géopolitique dont les conséquences économiques sont encore difficiles à déterminer. En réaction immédiate, les cours pétroliers se sont tendus et l'or a rebondi. La routine des marchés financiers, centrée sur l'interminable débat sur les taux d'intérêts et l'inflation, devait être troublée par l'arrivée des résultats trimestriels des entreprises. Elle le sera donc aussi par cette nouvelle crise au Proche-Orient. 
10/9/20237 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

Enfin une mauvaise nouvelle ?

La séance du jour se joue à 14h30 avec l'annonce des statistiques mensuelles sur l'emploi aux Etats-Unis. Trop solides et les marchés seront déçus. Décevants et ils pourront se réjouir et spéculer sur une trajectoire de taux directeurs plus souple à l'avenir. Vous avez une impression de déjà vu ? C'est normal. Alors pour changer un peu, on va parler de trucs qui fâchent, par exemple le plongeon de Puma et l'exploration des abysses boursières par Alstom. Et même de phallus, si vous allez jusqu'aux lectures du jour.
10/6/20237 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Merci pétrole, merci ADP

A priori, Wall Street n’avait pas beaucoup de branches auxquelles se rattraper hier pour inverser une semaine mal embarquée. Elle en a finalement trouvé deux, pas franchement solides mais suffisantes pour permettre au S&P 500 et au Nasdaq de s’offrir leur meilleure séance depuis un mois. Pas de quoi sauter au plafond, surtout après le net recul enregistré mardi, mais quand même plus enthousiasmant qu'une soirée de novembre sous la pluie dans une ville de fond de vallée alpine ou qu'un match du PSG. 
10/5/20237 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

C'est le bazar

Pendant que la France se passionne pour les punaises de lit, les marchés financiers fondent comme la neige sous une soleil d'octobre dopé au réchauffement climatique. Hier, la nervosité est montée d'un cran dans le sillage de la chute des obligations d'Etat américaines, dont les rendements ont explosé puisque les deux marqueurs évoluent en sens inverse. 
10/4/20237 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Un Nasdaq vert dans un océan de rouge

Dans son billet hebdomadaire sur les devises hier, mon collègue Yves Sanquer rappelait que les financiers ont affectueusement nommé octobre le "bear killer month", littéralement "le mois qui tue les ours", c’est-à-dire les baissiers. Ça n'a pas tout à fait démarré ainsi sur les marchés actions, comme nous allons le voir. Sauf pour l'un d'eux, qui a profité d'un sérieux coup de pouce de Goldman Sachs.
10/3/20238 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

L'été en (mauvaise) pente douce

Le petit rebond esquissé en fin de semaine dernière a un peu atténué les pertes accumulées en août et en septembre sur les marchés boursiers. Ce matin, le sentiment est au soulagement après un compromis budgétaire aux Etats-Unis. En Asie, c'est la semaine des jours fériés. On développe tout ça ce matin.  
10/2/20239 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Septembre, quatre ans de galère en bourse

La dernière séance du mois ne devrait pas empêcher septembre 2023 d'être un mauvais millésime. Les marchés actions ont un peu rebondi hier à la faveur de nouvelles légèrement porteuses. Ils attendent désormais impatiemment les résultats et les prévisions des entreprises à l'issue du 3e trimestre. Mais il faudra en passer par une nouvelle batterie de statistiques, une divagation personnelle sur Daniel Kretinsky et quelques amuse-gueules matinaux. 
9/29/20238 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

Le dollar et le pétrole se font la malle

Les marchés actions vont sans doute tenter un rebond ce matin, mais les sources de tension sont toujours nombreuses sur les marchés. Ce matin, une chronique un peu fourre-tout avec un panorama de la situation sur la planète finance, les facteurs qui comptent (flambée du pétrole, des taux US, du dollar) et les échéances à suivre (inflation allemande, discours de Powell) et une analyse chipée à Bank of America sur les actions européennes à privilégier quand le billet vert prend la pente ascendante.
9/28/20238 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

Une ambiance un peu plombée

Le moral ne remonte guère sur les marchés actions lors de cette ultime semaine de septembre. En attendant le prochain round de résultats trimestriels d'entreprises, qui débutera dans deux semaines, les investisseurs ont à nouveau peur d'un cocktail fatal qui aboutirait la stagflation, ce contexte économique qui ne fait que des perdants. Le manque de catalyseur est flagrant depuis quelques semaines. 
9/27/20237 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

Wall Street plane, le luxe atterrit en catastrophe

La flambée des rendements obligataires hier n'a pas empêché Wall Street de rester en apesanteur, pour reprendre les termes du célèbre économiste grenoblois Calogero (coucou Julien). Je n'ai pas trop compris pourquoi. Pendant ce temps, la BCE s'interroge, Jamie Dimon cabotine et le luxe se prend les pieds dans la moquette épaisse, pile au moment où Coty veut renouer avec ses racines. 
9/26/20237 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

Les actions en panne de carburant

Les marchés actions traversent toujours une passe délicate, après avoir fait la bringue jusqu'à la fin du mois de juillet. Wall Street sort d'une troisième semaine consécutive de baisse et l'Europe stagne mollement dans un canal de variation limité depuis des semaines. Après la récession dont tout le monde parle mais qu'on ne voit jamais, les investisseurs se focalisent sur le pic de taux dont tout le monde parle mais qu'on ne voit toujours pas. Finalement, on attend toujours Godot. 
9/25/20238 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Maudit mois de septembre

Les marchés actions ont poursuivi leur glissade hier, sur fond de crainte de maintien de taux directeurs élevés pendant une longue période. L'ambiance s'est alourdie et les financiers prennent les menaces de la Fed au sérieux. La preuve, le rendement de la dette américaine à 10 ans a touché le cap symbolique de 4,5%, pendant que le 2 ans signait un pic de 17 ans à 5,19%. On parle ce matin de recul des actions, de luxe, de la nouvelle mort du Crédit Suisse et de la recette d'UBS pour terminer l'année.
9/22/20237 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

Plus c'est long, moins c'est bon

La Fed a confirmé hier qu'elle devra laisser ses taux plus élevés, plus longtemps, ce qui n'a pas beaucoup plu aux marchés financiers. Le ton était en effet un peu plus ferme que ce qui était prévu. Wall Street a baissé dans le sillage des annonces, entraînant les autres places mondiales dans la baisse ce matin. Powell a en parallèle rassuré sur la solidité de l'économie américaine, peu sensible à ce stade aux mesures contre-inflationnistes. On décortique tout ça.
9/21/20238 minutes, 20 seconds
Episode Artwork

La quadrature du cercle

Difficile d'échapper à la Fed aujourd'hui. Le marché attend une banque centrale en pause mais toujours préoccupée par l'inflation. Préoccupée à quel point ? C'est l'un des enjeux de la journée. Les marchés actions sont en position d'attente, tout juste animés par les grosses introductions de valeurs technologiques aux Etats-Unis. 
9/20/20237 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

Le pétrole change-t-il la donne sur les taux ?

La prudence domine sur les marchés financiers à la veille d'une décision importante de la Fed sur ses taux directeurs. Il n'y a guère de suspense sur la décision elle-même, mais l'incertitude est nettement plus élevée sur l'enrobage de l'annonce, c’est-à-dire la posture des banquiers centraux américains et leurs intentions pour la suite. Etant entendu que l'investisseur moyen est allergique aux hausses de taux directeurs. Dans l'équation, l'agitation du marché pétrolier n'est pas la meilleure nouvelle de l'année. 
9/19/20237 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

L'ambiance se tend un chouïa avant la Fed

A quelle sauce la Fed croquera-t-elle les marchés cette semaine ? C'est la question a quelques centaines de milliards de dollars, au sortir d'une semaine qui est peu partie en quenouille à Wall Street vendredi. On fait le point ce matin sur ces questions, avant d'aborder les dernières nouvelles macro et micro du monde. Au menu : disparition de ministre, jour férié, Société Générale, introductions en bourse et immobilier chinois.
9/18/20237 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

Tout va (trop ?) bien !

La fin de semaine s'annonce bien sur les marchés actions, qui sont à nouveau galvanisés par la perspective de voir le cycle de hausse de taux se terminer en Europe et aux Etats-Unis. Mais il ne faudrait pas que l'économie s'emballe à nouveau, vu l'inflation résiduelle. Une plongée dans les dernières statistiques, mâtinée de psychologie de comptoir, peut nous éclairer sur ce point. Ou pas. 
9/15/20237 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

La gentille ou la méchante Christine ?

Que nous réserve la BCE ? Il y a une grosse part d'incertitude sur la décision que pendront Christine Lagarde et son équipe en début d'après-midi. Dans une Europe confrontée à la fois à un ralentissement économique et à une inflation élevée, le risque de faux-pas est grand. Verdict à 14h15. Pendant ce temps, Wall Street se passionne pour l'introduction en bourse d'Arm, après avoir expédié dans la catégorie non-événement les chiffres de l'évolution des prix à la consommation publiés hier. 
9/14/20237 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Apple déprime, le pétrole flambe et l'inflation revient

On reparle d'inflation ce matin, à l'heure où le pétrole remonte et où la star Apple traverse une passe délicate. Les marchés sont en position d'attente avant le débarquement des quatre décisions de politique monétaire de la rentrée, BCE dès demain, puis Fed, BOE et BOJ la semaine prochaine. Je consacre aussi ce matin un gros passage aux statistiques frelatées.
9/13/20239 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

La Tech à la rescousse

En attendant d'importantes échéances macroéconomiques, c'est le compartiment technologique américain qui a permis aux marchés occidentaux de démarrer la semaine dans le vert. Un coup de fièvre sur Tesla, une accélération d'Amazon et Meta et un réveil de Microsoft et Apple ont fait le bonheur des indices. Ce matin, l'Asie hésite après une micro-news rassurante sur l'immobilier en Chine.
9/12/20237 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

En attendant la BCE, la BOJ fait le show

La quinzaine qui s'ouvre ce matin héberge un nombre déraisonnable de décisions de politique monétaire à enjeu, dans la zone euro, aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni. Car les marchés actions vibrent toujours au son des cancans sur les banques centrales, à défaut d'une visibilité économique suffisante pour miser sur un retour de la croissance des bénéfices des entreprises. Ça bruisse pas mal en Asie pour démarrer la semaine, comme nous allons le voir un peu après. 
9/11/20237 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Apple fait boiter le Nasdaq

Les 8 septembre sont parfois un peu tristes. C'est un 8 septembre qu'ont disparu Elizabeth II et l'Académie des Neuf (je n'assume pas totalement cette phrase). Pas étonnant que le moral des investisseurs peine à remonter, surtout après une 7e séance consécutive dans le rouge pour le Stoxx Europe 600. Les baisses sont modestes, certes, mais la série est en cours. Le moteur de la hausse des actions américaines est en train de se gripper, dans l'attente d'un miracle inflatio-tauxdirecteuresque. 
9/8/20236 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

Une rentrée bien morose ?

La rentrée est aussi maussade que possible sur les bourses européennes. Prenez Paris : que des baisses sur les premières séances du mois. Pas des baisses énormes, mais quand même. La crainte numéro un reste inchangée : quels vont être les dégâts économiques si les banques centrales sont forcées de maintenir des taux élevés pour refroidir la hausse des prix ? Vous en avez assez ? Moi aussi, mais ça reste le passage obligé du moment, alors…
9/7/20236 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

En Chine, un PMI peut en cacher un autre

Les indices boursiers ont terminé le mois d''août dans le désordre. Ce matin, les nouvelles en provenance de Chine animent encore le marché, qui attend les statistiques mensuelles américaines sur l'emploi pour partir en weekend. On parle encore d'indicateurs PMI ce matin, mais aussi de divergences d'objectifs de cours et des dernières actualités des sociétés.
9/1/20238 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

La Fed en meilleure posture que la BCE ?

La dernière séance d'août ne devrait pas, sauf miracle, ramener les grands indices boursiers dans le vert sur le mois : la marche du retard accumulé durant les trois premières semaines était trop haute. Les investisseurs attendent une grosse livraison de statistiques macroéconomiques. On fait le point sur ces données, entre un pastis plutôt matinal et des bénéfices records pour UBS. 
8/31/20237 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

Pas si cata, ce mois d'août ?

L'appétit pour le risque grandit sur les marchés actions cette semaine, où l'on s'appuie sur les frémissements chinois et sur un allègement de la pression sur la Fed pour gommer petit à petit les pertes du début du mois. Les données macroéconomiques américaines attendues entre mercredi et vendredi vont jouer les arbitres. 
8/30/20237 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

La Chine entretient la flamme

Les marchés boursiers sont parvenus hier à poursuivre leur rebond, soutenus par l'hyperactivité de la Chine pour inverser la spirale négative qui s'est emparée de son économie. La riposte de Pékin est bienvenue mais elle a l'air un peu trop désordonnée pour susciter un engouement massif, du moins à ce stade. L'attention des investisseurs va rapidement se reporter sur les statistiques macroéconomiques qui vont consteller la séance du jour et les trois suivantes. 
8/29/20236 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

Après l'immobilier, Pékin veut resusciter la bourse

"A la Saint-Augustin, le soleil a grillé le serpolet et le thym", dit le proverbe. Du côté d'Annecy d'où j'écris, le thym est plutôt humide que grillé et le serpolet s'est noyé. Bref, un temps idéal pour retourner travailler après avoir perdu 25°C en 48h00. Si vous avez manqué des choses, la chronique du jour est là pour les piqures de rappel. Et pour vous montrer qu'en définitive, vous n'avez probablement rien manqué : la chine patine encore et les banques centrales font passer des messages que les investisseurs n'écoutent pas. 
8/28/20238 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

L'hirondelle Nvidia ne fait pas le printemps

Finalement, la fusée Nvidia a raté son redécollage hier, la faute à un marché global plutôt méfiant à la veille d'un discours très attendu du président de la Fed. Rendez-vous est donc pris avec Jerome Powell cet après-midi, en direct de Jackson Hole dans le Wyoming où les banquiers centraux tiennent leur traditionnel sommet annuel de la fin août.  
8/25/20235 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

Nvidia remet une pièce dans la machine

Les résultats de Nvidia constituaient probablement les chiffres d'entreprise les plus attendus du mois d'août par les investisseurs. Le Californien a fait le job hier soir, en confirmant l'explosion de la demande liée à l'intelligence artificielle, synonyme de corne d'abondance pour ses produits… et ses bénéfices. Du pain béni pour des marchés boursiers en quête de locomotives après un début de mois d'août difficile. 
8/24/20236 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Jerome Nvidia à la baguette

J'aurais pu vous enquiquiner avec une anthologie de Toto Cutugno dès le réveil, mais j'ai déjà fait subir ce châtiment à ma famille hier soir. Je vais donc vous bassiner, encore avec des valeurs technologiques américaines et des banques centrales, vu que c'est apparemment ce qui compte le plus pour la planète finance actuellement. Notre personnage fictif du jour s'appelle Jerome Nivdia, et il a les clefs de la fin de la semaine, et sans doute des mois à venir. 
8/23/20236 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

MAMAN, j'ai raté l'avion

Vous découvrirez un peu plus loin la raison de ce titre louche, qui est censé illustrer l'angoisse de l'investisseur qui se réveille tardivement en craignant d'avoir raté le coup du siècle. On parle beaucoup de valeurs technologiques ce matin, puisqu'elles ont fait le show hier, emmenées par un Nvidia de gala. L'économie chinoise et la Fed sont un peu passées au second plan, mais elles ne sont pas bien loin. 
8/22/20236 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

La Chine déconcerte, une fois de plus

Après une troisième semaine de baisse pour les actions, les investisseurs se demandent toujours si la Chine va agir pour soutenir son secteur immobilier et relancer son économie. Pour l'instant, c'est tiède. Ils se demandent aussi si le cycle de hausse des taux est fini ou pas en Occident. Le symposium des banques centrales de Jackson Hole, en fin de semaine, pourrait apporter quelques indices. En attendant, il fait chaud et la nouvelle star Nvidia présentera ses résultats mercredi. 
8/21/20236 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

Il y a quelque chose de pourri dans l'Empire du Milieu

La glissade des actions s'est poursuivie jeudi, avant la séance de compensation mensuelle qui se tient aujourd'hui. Des deux craintes principales du moment, le maintien de taux élevés et les tressautements de l'économie chinoise, c'est clairement la seconde qui a pris le dessus au cours des dernières vingt-quatre heures, d'où ce titre adapté de l'univers shakespearien. 
8/18/20235 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Entre le marteau et l'enclume

L'Europe boursière se retrouve entre le marteau de l'économie chinoise et l'enclume de la politique monétaire de la Fed ce matin, ce qui n'est pas la situation la plus confortable au réveil. L'ours baissier rôde. L'actualité devient plus anxiogène sur les marchés actions, même quand on essaie de regarder ailleurs. Etat des lieux.
8/17/20236 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

La Chine en PLS

Les marchés s'inquiètent de plus en plus de l'incapacité de la Chine à remonter la pente économique et d'une réaction en chaîne sur l'immobilier et la finance dans le pays. C'est le principal point de vigilance du moment, aux côtés des petits tracas habituels : hausse de taux ou pas hausse de taux, inflation ou pas inflation, atterrissage en douceur ou en catastrophe, entrée-plat ou plat-dessert, etc. 
8/16/20237 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

La banque centrale chinoise colle un nouveau pansement

L'état de santé du patient chinois reste une source de préoccupation majeure, mais les marchés boursiers occidentaux conservent un fond d'optimisme inébranlable, après une saison des résultats d'entreprises jugée solide. Les statistiques publiées par Pékin sont mauvaises, Donald Trump est inculpé et les actions technologiques américaines montent : la routine, quoi !
8/15/20236 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

Décollage raté

La confirmation d'une inflation mieux contrôlée aux Etats-Unis a semblé faire le bonheur des investisseurs hier, et puis finalement non. Enfin à Wall Street, parce que l'Europe n'a pas eu envie d'appuyer sur la pédale de frein avant la clôture. La fin de semaine est marquée par les difficultés de l'économie chinoise, en attendant deux statistiques outre-Atlantique. 
8/11/20236 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Tout augmente, ma pauvre dame !

Manifestement, les entreprises allemandes se sont donné le mot pour publier leurs résultats aujourd'hui. Il y a aussi du Walt Disney, du Novo Nordisk et une nouvelle législation américaine sur le contrôle des investissements en Chine. Mais c'est surtout l'inflation américaine du mois de juillet qui va captiver les investisseurs, peu après la mi-temps de l'été 2023. Rendez-vous est pris pour 14h30. 
8/10/20238 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

Où l'on mélange banque, puces, perte de poids et déflation...

Finalement, il y a de l'animation sur les marchés à l'approche de la mi-août, pas mal d'animation même. Le programme du jour se compose d'une rétrospective empourprée de la séance de la veille, d'un secteur à éviter (la banque), de deux secteurs adulés (la lutte contre le diabète et les semiconducteurs), d'une OPA austro-asiatico-manosquine et d'un soupçon de déflation. 
8/9/20238 minutes, 20 seconds
Episode Artwork

Revenez, la semaine n'est pas finie !

L'économie chinoise patine, les banquiers centraux américains jacassent, la France est partie en vacances et il faisait 10° ce matin au bord du Lac d'Annecy alors qu'on est le 8 août. Pas facile de boucler une chronique dans ces conditions extrêmes, mais personne n'a envie de se lever à 4h30, donc je m'y colle. 
8/8/20235 minutes, 56 seconds
Episode Artwork

Si j'ai bien tout compris...

C'était un peu le foutoire la semaine dernière du côté des données économico-financière. En mélangeant les résultats d'Apple et d'Amazon, les statistiques macros du marché du travail américain, les vacances, quelques banquiers centraux et des rendements obligataires et en secouant bien fort, on a obtenu des actions et des obligations en baisse, un pétrole en hausse et deux ou trois autres bizarreries. 
8/7/20237 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Pas trop d'emploi, SVP

C'est une excellente journée pour ressortir le bon vieux paradoxe financier selon lequel une bonne nouvelle est (parfois) une mauvaise nouvelle. Les investisseurs craignent à nouveau des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis si solides qu'ils pourraient forcer la Fed à continuer à relever ses taux. Verdict à 14h30 avec les statistiques mensuelles du marché de l'emploi outre-Atlantique, où Amazon a suffisamment brillé hier soir pour aider à verdir un peu le début de séance du jour, dans un contexte moins insouciant que lors des semaines précédentes. 
8/4/20237 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

Un petit coup de moins bien

Plein de résultats d'entreprises, des stats macro à foison et une décision de banque centrale : la séance du jeudi 3 août 2023 est un petit concentré d'événements importants pour les marchés financiers. Pour pimenter le tout, les investisseurs jouent à se faire peur avec la dette américaine, qui fait un retour marqué dans l'actualité. Et en guise de contrepied, la Chine publie enfin une statistique potable.
8/3/20237 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Réveil un peu brutal

Au vu de la teneur des résultats trimestriels publiés par les entreprises cotées en bourse en juillet, c’est-à-dire en baisse mais sans catastrophes visibles, il fallait chercher ailleurs le grain de sable susceptible de contrarier le train-train haussier des indices. Il s'est peut-être matérialisé hier soir du côté de l'Etat fédéral aux Etats-Unis, avec une double nouvelle que je développerai un peu plus bas. 
8/2/20236 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Hic sunt tauri

Les actions ont bouclé le mois de juillet 2023 sur une note positive, poursuivant le rebond démarré à la fin de l'année 2022. Comme rien ne semble en mesure d'affecter le moral des investisseurs, c'est probablement le bon moment pour commencer à avoir peur, me souffle Mamie Lucette à l'oreille. En attendant, les résultats s'empilent et les dilemmes des banquiers centraux sont dilués dans le rosé et la crème solaire. 
8/1/20238 minutes, 1 second
Episode Artwork

On recommence, mais sans prendre les mêmes

Je suis parti en vacances il y a une semaine avec Twitter et la canicule et je reviens avec X et l'automne. Pour le reste, les marchés financiers ont continué à progresser dans un déluge de résultats d'entreprises et deux relèvements de taux de banques centrales. Le programme de cette nouvelle semaine ? Un déluge de résultats d'entreprises et deux relèvements probables de taux de banques centrales. Les têtes d'affiche du festival s'appellent Apple et Amazon, avec en premières parties la Banque d'Australie et la Banque d'Angleterre.
7/31/20236 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

La tech s'étale

Sans surprise, les résultats de sociétés ont pris l'ascendant sur le reste en bourse pour dicter la tendance. Et les choses ne se sont pas très bien passées hier pour le duo Tesla-Netflix, ce qui a fait passer au Nasdaq sa pire séance depuis l'hiver. Ça fait un peu désordre à la veille d'une séance de compensation qui pourrait s'annoncer un peu animée. 
7/21/20236 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

Et c'est partie pour l'orgie de résultats d'entreprises

"Un jour, on a l'impression que l'économie mondiale s'effondre, le lendemain, tout va bien. Je ne sais pas ce qui se passe". C'est Elon Musk qui a lancé ça hier soir en marge des résultats trimestriels de Tesla. C'est un constat assez lucide, qui montre que même les dirigeants de grandes entreprises sont un peu spectateurs des remous actuels. Les publications trimestrielles des entreprises occupent largement le terrain médiatique, en attendant le retour en selle des banques centrales la semaine prochaine. Je vais aussi vous parler ce matin de ce que pensent les gérants à l'heure de l'apéro en pleine canicule. 
7/20/20238 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

Ça démarre avec ASML, ça se termine sur Tesla

L'ours baissier commence sérieusement à déprimer alors que les indices actions reviennent titiller leurs records. La vague de publications de résultats d'entreprises n'a pas inversé la vapeur à ce stade, alors que commencent à se présenter quelques figures emblématiques de la cote, dont on suppute qu'elles n'ont pas trop eu à souffrir du contexte actuel de taux élevés. Ce matin, ça commence par une sorte de délire mystique sur la psychologie actuelle du marché et ça se termine par les habituelles actualités des sociétés, histoire de revenir sur terre. 
7/19/20236 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Janet est plus forte que Jerome

En attendant quelques résultats d'entreprises et des statistiques macro aux Etats-Unis aujourd'hui, les marchés actions ont affiché des parcours très disparates en début de semaine, avec deux constantes : la technologie brille et la Chine sème le trouble. Ce matin, on détaille les grandes évolutions de la veille, de LVMH à ArgenX en passant par Broadcom, auxquelles viennent s'ajouter une digression sur les titres d'articles et le retour des promoteurs chinois sous les feux de la rampe. 
7/18/20237 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

Une mauvaise nouvelle est une bonne nouvelle (version chinoise)

Ça patine toujours pour l'économie chinoise, ce qui alimente l'espoir d'une relance publique vigoureuse, celle dont tout le monde parle mais dont on ne voit pas le début d'un commencement. En attendant, l'embouteillage des publications estivales des résultats d'entreprises démarre cette semaine. Il durera au moins jusqu'aux premiers jours d'août. Aux Etats-Unis, les statistiques défient toujours les taux élevés, ce qui réjouit les uns et taraude les autres. 
7/17/20235 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

Où l'on reparle de records boursiers

A moins d'un cataclysme, la seconde semaine boursière du mois de juillet sera nettement meilleure que la première. Les principaux indices ont déjà empilé quatre hausses consécutives et le moral des investisseurs est au beau fixe. C'est visible dans le S&P500 américain, qui a clôturé au-dessus de 4500 points pour la première fois en 15 mois, mais aussi sur le CAC40 français, qui se retrouve à moins de 3% de ses records historiques. S'il ne se débrouille pas trop mal aujourd'hui, le CAC40 dividendes réinvestis pourrait même accrocher un nouveau sommet. 
7/14/20238 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Le plan des haussiers se déroule sans accroc

La prophétie attendue par les marchés a semblé se réaliser hier avec l'annonce d'une inflation plus modérée que prévu aux Etats-Unis en juin. Les investisseurs se projettent vers les mois à venir en espérant à nouveau la fin du cycle de hausse de taux de la Fed, synonyme de perspective de retour à une politique plus favorable à l'activité économique. Il y a encore pas mal de "si" à ce scénario, mais l'optimisme déjà bien présent en sort renforcé. 
7/13/20237 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

Fin de partie pour l'inflation ?

OK, le titre est un peu agressif. Mais les regards se tournent une fois de plus cet après-midi vers l'inflation aux Etats-Unis, qui devrait démontrer que la combinaison entre des taux élevés et une base de comparaison qui va en s'améliorant contribue à ramener la surchauffe des prix dans des bornes plus raisonnables. Il est aussi question ce matin de transactions à plusieurs milliards, d'une autre nettement plus modeste et du moteur chinois du CAC40 français.
7/12/20238 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

La Chine assure toujours le service minimum

Les places boursières mondiales ont légèrement progressé hier, en attendant les prochaines échéances importantes de la semaine, c'est à dire l'inflation américaine et les premiers résultats trimestriels de sociétés emblématiques de la cote. Des trois moteurs du moment, c'est la Chine qui frémit ce matin. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais suffisant pour un réveil en douceur. 
7/11/20236 minutes, 20 seconds
Episode Artwork

Début de torpeur estivale sur les actions ?

Les investisseurs ne savent pas trop sur quel pied danser à l'approche des premiers résultats trimestriels des entreprises cotées. Leur optimisme naturel est un peu mis à mal par la mauvaise visibilité sur la dynamique économique : c'est l'héritage d'un environnement de taux directeurs plus élevés que ces vingt dernières années. 
7/10/20236 minutes, 20 seconds
Episode Artwork

Est-ce que la Fed va tout casser ?

C'est comme si tous les démons récents du marché s'étaient acharnés sur les indices européens hier. La séance fut un peu moins douloureuse aux Etats-Unis, même si le rendement des bons du trésor a explosé en hausse, signe que les craintes sur l'évolution de la politique monétaire ont repris le dessus. 
7/7/20237 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Les tribulations de Janet en Chine

Cette séance du 6 juillet n'a pas l'air de démarrer sous les meilleurs auspices. On en profite quand même pour fêter un joyeux anniversaire à Georges W. Bush et à Sylvester Stallone, qui sont nés la même année, figurez-vous. Quel rapport avec la bourse ? Absolument aucun, mais ça permet de parler d'autre chose que de banque centrale et de croissance chinoise. Enfin pas trop longtemps, parce qu'il sera question de banque centrale et de croissance chinoise juste après. 
7/6/20236 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Gare aux couteaux qui tombent

Après la fête nationale américaine, Wall Street reprend du service aujourd'hui pour meubler le creux traditionnel qui précède les résultats de mi-exercice. La séance sera marquée par les indicateurs d'activité PMI dans les services pour les grandes économies. Le focus du jour est consacré à la fascination des petits porteurs pour les couteaux qui tombent avec les exemples de Casino ou de Bed, Bath & Beyond. 
7/5/20237 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

La vie sans Wall Street

Le jour férié prévu aujourd'hui aux Etats-Unis va priver les marchés européens de leur boussole. Et il ne faudra pas compter sur les statistiques économiques pour prendre le relais, il n'y en aura pas. La banque centrale australienne a un peu animé la fin de séance en Asie Pacifique. Pour le reste, il est question dans les lignes qui suivent de plan anti-Twitter, d'une escadrille d'emmerdes, de savate et de germanium, mais pas en même temps.
7/4/20237 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Le second semestre servira-t-il à quelque chose en bourse ?

Dans un contexte où l'économie et l'inflation plient mais ne rompent pas malgré l'escalade des taux directeurs, les marchés financiers ont bouclé le premier semestre sur des performances solides, voire exceptionnelles. Faut-il remettre les compteurs à zéro ? Considérer que le potentiel est largement écorné ? Partir en courant ? Aucune idée, mais apparemment, je ne suis pas le seul dans ce cas, comme nous allons le voir un peu après. 
7/3/20237 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

L'inflation revient narguer les banques centrales

Alors que les généraux russes disparaissent comme de vulgaires patrons de géants chinois de l'internet, les investisseurs prennent acte pour la 23e fois en moins de deux ans de la détermination des banques centrales occidentales à relever leurs taux. Et pour la 24e fois, ils s'en fichent un peu. Pendant ce temps, Londres se retrouve avec une nouvelle crise majeure sur les bras et le yen s'affaiblit dangereusement. La batterie de statistiques macroéconomiques du jour pourrait permettre d'y voir plus clair. Ou pas. 
6/30/20236 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

Les banques centrales toujours engluées dans l'inflation

Les marchés américains ont beau avoir rebondi hier, tirés par les valeurs technologiques, il y a comme un petit vent de doute qui souffle sur les marchés actions depuis que la modération de la hausse des prix a l'air de s'évaporer, créant de nouveaux nœuds au cerveau des investisseurs, pendant que les banquiers centraux leur répondent "vous voyez, on vous l'avait dit". J'ajoute ce matin quelques réflexions sur les vendeurs à découvert en attendant la reprise des échanges sur SES-Imagotag.
6/23/20238 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

Retour de manivelle

L'ambiance se dégrade sur les marchés actions cette semaine, avec l'accumulation de signaux qui montrent que l'inflation n'est peut-être pas mise en coupe réglée, ce qui laisse les politiques monétaires et leurs incertitudes aux premières loges. Histoire d'ajouter quelques rebondissements à l'affaire, cette journée de jeudi verra une tripotée de banques centrales jouer avec leurs taux, parfois de façon spectaculaire.
6/22/20236 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

Oral de rattrapage pour Jerome

Les investisseurs attendent un point d'étape du président de la banque centrale américaine cet après-midi pour affiner leurs pronostics macroéconomiques. Le moral est plutôt bon avant d'attaquer une saison des résultats semestriels qui sera probablement marquée par une dégradation des performances. Mais les financiers portent le regard au-delà, en jouant la réaccélération qui suivra l'atterrissage économique en douceur. En tout cas c'est le plan. 
6/21/20236 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

La Chine se dérobe encore

Pour satisfaire leurs besoins en 2023, les investisseurs ne veulent pas "du pain et des jeux" – panem et circenses – comme dans la Rome antique, mais de l'intelligence artificielle et de la croissance chinoise. Malheureusement, ils sont sevrés de la seconde. Reste à voir si la première va continuer à assurer le spectacle cette semaine, avec le retour aux affaires de Wall Street après un weekend de trois jours. 
6/20/20237 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

Marre des banques centrales ? Dommage !

Après s'être débarrassés de la Fed et de la BCE la semaine dernière, les investisseurs vont retrouver sur leur chemin le patron de la banque centrale américaine, mais aussi les banques centrales anglaise, suisse, norvégienne et même turque. Bref, les allergiques de la politique monétaire, les crispés des taux, les contemptrices de banquiers centraux et les pourfendeurs d'assouplissement quantitatif vont souffrir. La Chine est encore au cœur de l'actualité ce matin, pendant que les Etats-Unis sont en weekend allongé.
6/19/20236 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Le réveil du FOMO

Les indices actions poursuivent leur ascension à mesure que les investisseurs s'accommodent de l'environnement de taux élevés et retrouvent leur appétit pour le risque. Ce sont les marchés américain et japonais qui en profitent le plus. L'Europe est maintenant à la traîne, alors que les banques centrales sont de plus en plus désynchronisées dans leurs politiques monétaires. La semaine s'achève sur une grosse journée de compensation trimestrielle.  
6/16/20237 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

Est-ce que le message de la Fed est bizarre ?

Tout en faisant une pause dans ses hausses de taux, la banque centrale américaine a gardé un ton très ferme vis-à-vis des pressions inflationnistes. Les marchés actions ont l'air d'en avoir pris leur parti, puisque rien ne semble pouvoir les faire dévier de leur trajectoire haussière. Pourtant, la décision montre que la Fed a un peu de mal à se positionner dans l'environnement économique actuel. 
6/15/20237 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Jour de Fed

Il va encore falloir parler d'Etats-Unis ce matin, puisque c'est de Wall Street que partent les impulsions qui animent les places boursières européennes. C'est "jour de Fed", avec un suspense quasi-inexistant sur la décision à venir et peu de doutes sur le message que Jerome Powell cherchera à faire passer. Les marchés actions ont de leur côté continué leur ascension, des deux côtés de l'Atlantique. 
6/14/20236 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Wall Street a retrouvé sa cape d'invincibilité

L'ascension des marchés actions continue : +35% pour le Nasdaq depuis le 1er janvier ! Le pari embouteillé de l'intelligence artificielle emporte tout sur son passage. Même Apple, qui signe des records alors que la société n'est pas particulièrement aux avant-postes en la matière, en tout cas pas de façon visible. Il sera donc question de records aujourd'hui, mais aussi de banques centrales avec la PBOC qui a brûlé la politesse à la Fed, à la BCE et à la BOJ. 
6/13/20238 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

La fête du skip

La planète finance est relativement sereine à l'approche d'une série de décisions de politique monétaire, dont celle de la Fed, cette semaine. La preuve ? Les indices américains poursuivent leur ascension, tractés par les inévitables valeurs technologiques. Pendant ce temps, c'est un peu Anarchy in the UK du côté des politiques britanniques. En Suisse, la cautérisation de la plaie Crédit Suisse par UBS franchit une nouvelle étape. 
6/12/20237 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

Le S&P500 décolle à son tour

La petite crise d'angoisse du financier face à la décision de la banque centrale n'aura finalement pas duré bien longtemps, en attendant le prochain rebondissement. Les actions américaines se sont vivement redressées hier et le S&P500 est entré ricrac en marché haussier. Au-delà de la séance du jour, les regards vont rapidement se tourner vers les réunions de politique monétaire prévues par la Fed et la BCE la semaine prochaine. En attendant, nous avons rendez-vous avec un taureau, Donald Trump, Edenred et Winston Churchill.
6/9/20237 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

Le retour du Faucon

Les relèvements de taux annoncés en Australie et au Canada, qui n'avaient pas les faveurs des pronostics, rappellent aux financiers que l'inflation ne s'est pas évaporée du paysage des risques. Le retour sur le devant de la scène des faucons, c’est-à-dire des banquiers centraux les plus orthodoxes, a provoqué quelques dégagements hier sur des valeurs de croissance américaines qui vivent en pleine orgie depuis le début de l'année. 
6/8/20237 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Ça baisse plus

Dans des marchés actions qui n'ont plus peur de grand-chose - ce qui est peut-être un "drapeau rouge" agité devant les yeux des investisseurs – l'actualité tourne toujours autour des mêmes choses : politique monétaire à géométrie variable et alerte-disparition sur la croissance chinoise. Avec une pointe de bitcoin et de VIX dedans.  
6/7/20237 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Où l'on reparle de taux

A quelques jours des décisions de politique monétaire de la Fed et de la BCE sur leurs taux, la pression est montée d'un cran après le tour de vis inattendu donné par la banque centrale australienne, préoccupée par la persistance de l'inflation. Pendant ce temps, le Nasdaq tient bon, la Chine spécule sur un hypothétique plan de soutien, le Luxe souffre et Apple présente un joujou à 3500 USD.
6/6/20238 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

Les baissiers souffrent

L'ambiance est toujours au beau fixe sur les marchés actions, tirés par la solidité économique des Etats-Unis et par l'ixième rumeur d'un plan de relance en Chine. Les actions technologiques mènent toujours la danse, en attendant les prochaines échéances monétaires, principalement la Fed le 15 juin prochain. Dans un autre registre, le pétrole a rebondi hier apprès la décision de l'Arabie Saoudite de réduire le débit de production en juillet. 
6/5/20238 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

Alignement de planètes en cours

Il y a quelques trucs à célébrer aujourd'hui, notamment l'anniversaire de la fin de la fermeture des collèges, des lycées, des bars et des restaurants en France à l'issue du premier confinement de 2020. C'était il y a trois ans à peine et ça semble si loin… C'est aussi la fête nationale italienne et la fin du psychodrame sur le plafond de la dette aux Etats-Unis. C'est naturellement ce dernier point qui fait vibrer les marchés financiers aujourd'hui. 
6/2/20235 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

Les taux reviennent dans le jeu

La dernière séance du mois de mai s'est achevée dans le rouge pour la totalité des marchés occidentaux, qui ont eu à affronter des vents contraires et qui n'ont pas pu compter, exceptionnellement, sur le soutien du compartiment technologique. Le cœur des investisseurs balance entre la probabilité élevée d'un report du problème du plafond de dette américaine jusqu'à la fin 2024 et le retour des interrogations sur la politique monétaire.
6/1/20238 minutes, 2 seconds
Episode Artwork

En juin, ce sera bien ?

Rien de très original ce matin : la Chine déçoit encre, l'IA gouverne toujours les marchés financiers et le feuilleton sur le plafond de la dette américaine se poursuit avec un fond d'optimisme. Les investisseurs n'ont pas l'air bien sûr d'eux au moment de boucler le mois de mai. La chronique du jour parle d'attendu, d'inattendu et de gros sous.
5/31/20237 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Nvidia fait sauter la banque

Le pari des investisseurs sur l'intelligence artificielle, qui anime les marchés américains depuis le début de l'année, a trouvé en Nvidia son parfait symbole confirmatoire. On en parle largement ce matin, histoire d'échapper à une certaine morosité ailleurs sur les marchés financiers, qui piquent du nez sous le poids d'une actualité pas franchement enthousiasmante. 
5/25/20236 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

Le Luxe se prend une mornifle

Prends-ça dans tes dents, Bernard Arnault ! Voilà une façon un peu triviale, un peu brutale aussi, de résumer ce qui est arrivé aux marchés actions hier, trahis par le Luxe en Europe et la Technologie aux Etats-Unis. Les échos négatifs sur les négociations concernant le plafond de la dette aux Etats-Unis et les craintes pour la dynamique économique future ont lourdement pesé dans la balance. Aujourd'hui, les investisseurs ont rendez-vous avec Janet Yellen et la dernière mouture du compte rendu de la réunion de politique monétaire de la Fed.
5/24/20237 minutes, 43 seconds
Episode Artwork

Les emplafonnés s'activent

Les flux et reflux des indices boursiers sont alimentés depuis quelques jours par les envolées médiatiques sur la proximité, ou pas, d'un accord de relèvement du plafond de la dette américaine. On peut appeler cela par tous les noms, négociation, bras de fer, partie d'échecs ou combat de boxe, l'opposition entre démocrates et républicains est âpre mais devrait aboutir à un compromis. Mais la dramaturgie qui l'entoure fait monter la tension. La séance de mardi sera encore animée par la couverture des tractations et par quelques statistiques macroéconomiques. 
5/23/20237 minutes, 38 seconds
Episode Artwork

Entre Pékin et Washington, c'est toujours la carotte et le bâton

Les négociations sur le plafond de la dette américaine continuent à dominer les débats sur les marchés financiers. Heureusement, parce qu'on se serait probablement ennuyés ferme sinon. L'intelligence artificielle reste de toutes les discussions d'investissement, pendant que les relations entre la Chine et les Etats-Unis pourraient, dit-on, s'apaiser. Si l'on fait abstraction bien sûr d'un bannissement de Micron et d'un G7 qui a énervé Pékin. 
5/22/20237 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

Powell revient dans le jeu

La dernière séance de la semaine coïncide avec la compensation mensuelle sur les marchés actions. Mais les trois sorcières ne font pas vraiment peur à des investisseurs dont la libido pour les actifs à risque s'est réveillée. A moins que Jerome Powell ne joue les tue-l'amour ce soir. C'est l'objet de notre tour d'horizon du jour, agrémenté ce matin de quelques réflexions personnelles sur le vocabulaire de communication des entreprises et de beaucoup de Japon.
5/19/20238 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

Pas si bas de plafond, Joe et Kevin

Les marchés boursiers sont ouverts pour ce jeudi de l'ascension. Hier, les paroles apaisantes de Joe Biden sur les négociations concernant le plafond de la dette aux Etats-Unis ont relancé les indices américains. Cet optimisme devrait se propager aux places européennes ce matin, où l'actualité est assez limitée, hormis du côté de Londres où quelques publications animeront les échanges. 
5/18/20237 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

La Tech-Tonique des places

 Le compartiment technologique tient toujours la baraque en bourse, où les investisseurs continuent à privilégier les recettes qui leur ont réussi sur la décennie précédente. Je remets ça sur le tapis ce matin, dans une actualité dominée par le plafond de la dette aux Etats-Unis et par la nippomania qui semble être en train de s'installer : faute de grives chinoises, le marché a l'air de vouloir manger des merles japonais.
5/17/20238 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

Pas de problème, la Fed est là

Entre des "stats" pas franchement enthousiasmantes aux Etats-Unis ou en Chine et les derniers épisodes de la série à suspense sur le plafond de la dette américaine, les sources de tourment ne manquent pas aux investisseurs. Mais ils s'en fichent, parce que la banque centrale américaine veille sur eux. Du déjà-vu ? Tant que ça marche, pourquoi se priver. 
5/16/20236 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

Plafond, production, Macron, Eurovision, élections

Les financiers vont à nouveau chercher à percer le mystère de l'avenir cette semaine. L'économie américaine résistera-t-elle en évitant de se prendre le plafond de la dette en pleine tête ? La Chine va-t-elle enfin tenir ses promesses de redressement économique ? L'Eurovision a-t-il un sens ? Une intelligence artificielle me remplacera-t-elle d'ici la fin de l'année ? L'Ukraine va-t-elle bouter la Russie hors de son territoire ? Je précise que vous ne trouverez aucune réponse à ces questions dans les lignes qui suivent. 
5/15/20236 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

Google qui rit, Mickey qui pleure

Pour terminer la semaine, il sera question de marchés qui partent dans tous les sens, de valeurs bancaires qui ne sont pas toutes logées à la même enseigne, des déboires de Walt Disney, de McGyver et d'une histoire de Q. Avec je l'espère suffisamment de liant pour m'éviter d'être interné à l'issue de cette chronique. 
5/12/20237 minutes, 38 seconds
Episode Artwork

Jamais content

Pendant que le Nasdaq reste en apesanteur, les autres marchés actions sont un peu plus sceptiques, mais continuent à faire confiance aux banques centrales pour régler leurs petits tracas. Les résultats d'entreprises continuent à souffler le chaud et le tiède, en attendant les nouvelles échéances du jour, faites de statistiques macroéconomiques et de décisions monétaires.
5/11/20236 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

Embouteillage avant l'inflation

Les investisseurs se mettent manifestement en boule en attendant le rapport sur l'inflation mensuelle aux Etats-Unis qui sera publié à 14h30. Les petites lumières rouges sont toujours nombreuses à clignoter, donc le retour à une politique monétaire plus souple est la meilleure planche de salut des marchés actions. Ça bouillonne toujours autour de la dette américaine, pendant que de grosses entreprises continuent à publier leurs performances trimestrielles et que le contexte n'empêche pas les opérations financières de se multiplier. 
5/10/20239 minutes, 31 seconds
Episode Artwork

Biden va-t-il se prendre le plafond ?

La semaine a démarré sur une séance sans grand relief en bourse, où les investisseurs écartent les vents contraires en misant sur une politique monétaire américaine qui irait en s'assouplissant. La journée sera dominée par les palabres sur le plafond de la dette américaine, les résultats d'entreprises et, contre toute attente, l'immobilier suédois. 
5/9/20237 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Finalement, tout va bien !

La semaine dernière aurait pu être vaguement déprimante en bourse, sans le sursaut de vendredi. Le net rebond de Wall Street, pour des raisons un peu ésotériques à ce stade si l'on excepte la contribution d'Apple après des chiffres rassurants, aura évité une cinquième séance de rang dans le rouge. La semaine démarre par un jour férié au Royaume-Uni pour le couronnement de Charles III, alors que la plupart des autres places financières – Paris comprise – sont ouvertes. 
5/8/20237 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

Le marché croque la pomme et vend la Banque

Des investisseurs un peu à l'affût regardent avec une certaine crainte la situation bancaire rester critique aux Etats-Unis, pendant qu'Apple rassure son monde. Voilà le résumé hyper condensé de la préouverture, au terme d'une semaine marquée par des discours de banques centrales qui ne se sont finalement pas beaucoup écartés des attentes. La dernière statistique macroéconomique à suivre concerne l'emploi américain. 
5/5/20237 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

La Fed accouche d'une souris ?

La Fed a relevé ses taux hier soir et a assoupli son discours. Le marché a du mal à y voir clair, d'autant qu'il est gêné aux entournures par la tâche d'huile de la crise bancaire, qui s'apprête à engloutir une nouvelle banque américaine. Plus tard dans la journée, après une bonne tartine de publications de résultats en Europe, la BCE doit à son tour adapter sa politique monétaire. 
5/4/20237 minutes, 20 seconds
Episode Artwork

SuperPowell Wanted

Bon ben voilà, les investisseurs sont pour la centième fois en train d'attendre que la Fed soigne leurs maux. Et ça ne sera pas une partie de plaisir, puisque la quadrature du cercle initiale est rendue plus complexe encore par la crise bancaire qui grignote la confiance et fait chuter des établissements qui semblaient à l'abri du besoin aux Etats-Unis. Jerome Powell a du boulot, ce soir à 20h30. 
5/3/20238 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

First Republic mord la poussière à son tour

Cette première chronique de la semaine sera un peu décousue et peu fournie en âneries parce qu'il faut faire rentrer pas mal de choses dans un format contraint, après un long weekend. Hier parmi les places occidentales, seuls les marchés nord-américains ou presque étaient ouverts. Wall Street a terminé dans des bornes très réduites, avec -0,04% pour le S&P500, -0,11% pour le Nasdaq 100 et -0,14% pour le Dow Jones. 
5/2/20238 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

Les marchés en mode "Tech me Out"

"Take me out", pour "sortez moi de là". Car le compartiment technologique américain est venu réveiller les investisseurs, via une série de résultats solides. Wall Street a rugi de plaisir, en attendant une nouvelle série de chiffres et des annonces de statistiques en veux-tu, en voilà aujourd'hui. PIB français et européen ce matin, avant l'inflation PCE et d'autres indicateurs très suivis par les investisseurs cet après-midi aux Etats-Unis. 
4/28/20237 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

La Tech qui cache la forêt

Encore une grosse journée de publication de résultats en vue aujourd'hui. Pendant que les technologiques américaines font le job, les craintes de crise bancaire font leur retour, le PIB américain est en approche et le pétrole flanche. Je parle aussi ce matin de datacenter on fire, des ex-chouchous de la cote parisienne et de l'inspecteur Derrick. 
4/27/20237 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Microsoft vs First Republic

Après une belle gamelle à Wall Street hier, les investisseurs sont tiraillés ce matin entre les résultats rassurants de Microsoft, l'un des chevaux de trait des indices S&P500 et Nasdaq, et les nouvelles inquiétantes pour la solidité financière de la First Republic, le maillon faible bancaire actuel aux Etats-Unis. L'Europe reste hésitante sous l'habituelle avalanche de publications de résultats trimestriels d'entreprises qui caractérise la dernière semaine d'avril. 
4/26/20236 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

N'en jetez plus !

Un petit vent de prudence souffle sur les marchés actions avant la grosse vague des résultats des géants de la technologie et une série d'indicateurs importants pour la conduite de la politique monétaire américaine. Hier, les indices ont évolué dans des bornes étroites, une fois de plus. On va parler ce matin de tous ces résultats, de volatilité et du rendez-vous prévu dans huit jours. 
4/25/20237 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

Le calme, avant la tempête de publications

Les marchés actions ne veulent pas baisser, mais il leur faudrait quelques nouveaux arguments pour continuer à monter. Voilà à peu près l'ambiance pour démarrer une semaine riche en annonces de résultats trimestriels, en particulier ceux de Microsoft, Alphabet et Amazon. L'occasion de parler un peu du paradoxe du moment et des quelques nouvelles qui animent cette dernière semaine d'avril.
4/24/20237 minutes, 6 seconds
Episode Artwork

Tesla et AT&T plombent l'ambiance

L'éclectisme propre à la chronique du vendredi comprend des sorcières, une société suédoise au nom imprononçable, de la volatilité, des baisses de 10%, des morceaux d'agenda et des statistiques macroéconomiques. Les marchés actions, eux, se sont un peu crispés hier, même s'ils n'ont pas l'air de vraiment se départir du fond d'optimisme qui les anime depuis plusieurs semaines. 
4/21/20238 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

Panne de volatilité ?

Quelqu'un a escamoté la volatilité sur les marchés. Les optimistes ont de quoi se réjouir parce qu'en général, ces phases sont synonymes d'un environnement qui se normalise. Ce qui, a priori, est plutôt une bonne nouvelle pour les marchés actions, qui n'aiment pas trop les incertitudes. Ceux qui trouvent que c'est particulièrement ennuyeux pourront toujours se consoler avec les nombreuses publications de résultats d'entreprises, qui abritent toujours quelques accidents de parcours retentissants et de divines surprises. 
4/20/20235 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Certains l'aiment tiède

La période de flottement continue sur les marchés boursiers, alors que le rythme des publications de résultats trimestriels d'entreprises s'intensifie. Peut-être un trop-plein de chocolat de Pâques du côté des investisseurs ? Une indigestion de banquiers centraux est aussi prévue d'ici la fin de la semaine, en amont d'une décision de politique monétaire importante de la Fed dans deux semaines. C'est ce dont on parle ce matin, entre deux fromages coulants, Fanfoué et plein de valeurs européennes présumément qualitatives. Je sais, ça a l'air bordélique comme ça, mais il y a un fil conducteur.
4/19/20237 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

La Chine se réveille avant une salve de résultats

Les résultats publiés par les entreprises cotées au titre du 1er trimestre 2023 occupent désormais le terrain sur des marchés boursiers qui cherchent du carburant pour poursuivre un début d'année très favorable. La croissance chinoise pourrait les aider, même si elle suscite quelques interrogations. Le programme du jour comprend aussi Johnson & Johnson, Goldman Sachs, Netflix et deux personnalités dont les initiales sont E. M. 
4/18/20237 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Le marché n'y voit pas plus clair

La montagne a un peu accouché d'une souris hier en bourse, avec une inflation américaine qui a réveillé la libido du marché pendant 3 minutes 32 chrono, avant que les indices ne perdent leur avance. Jusqu'à une clôture américaine en baisse. Les affaires reprennent ce matin avec un point d'ancrage en Chine, à laquelle je relie d'une façon un peu audacieuse à la fois LVMH, Alibaba, Emmanuel Macron et des Tupperwares. Vous allez vite comprendre. Enfin j’espère. 
4/13/20237 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Enième moment de vérité sur l'inflation

L'air de rien, le Nasdaq vient d'enquiller cinq baisses en six séances. Ce qui ne remet pas en cause la love-story entre les investisseurs et les actions, mais qui illustre les craintes à l'approche, cet après-midi, des chiffres de l'inflation américaine de mars, si importante pour la conduite de la politique monétaire et donc pour la prise de risque sur les marchés. J'aborde ce point ce matin, non sans avoir évoqué au préalable les records parisiens. 
4/12/20237 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Les investisseurs gardent le goût du risque

Après un long weekend de pâques, les marchés actions européens devraient redémarrer en hausse. Aux Etats-Unis, la reprise a eu lieu hier dans le calme. Les investisseurs sont au fait des désordres actuels et sont même prêts à encaisser un petit tour de vis monétaire de la banque centrale américaine début mai, mais ils sont d'ores et déjà en position pour la décrue des taux plus tard dans l'année. Ça démarre doucement ce matin au niveau de l'actualité des sociétés cotées en Europe, mais il y a fort à dire depuis jeudi soir, ce que je vais m'employer à faire en essayant de ne pas être trop bordélique. 
4/11/20237 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

Hésitations pascales

C'est la dernière séance de la semaine avant un jour férié, et l'ambiance est un peu morose sur les marchés après un mois de mars tout feu, tout flamme. Les craintes de ralentissement économique prennent le pas sur les espoirs d'assouplissement de la politique monétaire. Je vous en touche quelques mots ce matin avant d'aborder un sujet plus sérieux, le chocolat.
4/6/20238 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

OK pour un coup de frein, mais pas trop fort

Les marchés actions ont en majorité reculé hier, notamment aux Etats-Unis où les préoccupations liées à un atterrissage économique brutal ont pris le pas sur l'espoir d'une baisse de taux à venir. Le scénario "ciel bleu" du moment a été un peu assombri ces derniers jours par des vents contraires, mais il en faut plus pour déboulonner l'incorrigible optimisme des investisseurs. La chronique accueille du beau monde ce matin : rien de moins que Donald Trump, Emmanuel Macron, Simon Jérémi et Jamie Dimon. 
4/5/20237 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Pétrole, inflation… comme on se retrouve

L'OPEP+ a réveillé les valeurs pétrolières hier. Ce sont elles qui ont tracté les indices, pendant que les technologiques faisaient une pause dans leur ascension 2023. Aujourd'hui, Donald Trump et le Crédit Suisse sont sous les feux de la rampe, ce dont ils se seraient probablement bien passés. L'un pour une histoire de fesse et l'autre pour un épilogue peu glorieux. J'accueille aussi en guest-stars ce matin des tomates pourries, Micheline & Raymond et un cartel. 
4/4/20237 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Le poison d'avril de l'OPEP+

En attendant la publication en fin de semaine des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis en mars, un déterminant important de la politique monétaire de la Fed, la séance de lundi est marquée par une décision surprise de l'OPEP+ sur sa production pétrolière. Le premier trimestre 2023 est globalement positif à très positif pour les marchés actions, signe que l'appétit pour le risque est de retour après les remous de 2022. 
4/3/20237 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

La baisse ? C'était avant

Je parlais de marchés en apesanteur en début de semaine et j'ai illustré ma chronique avec une petite fusée hier… Décidément, il faut regarder en l'air pour suivre les actions actuellement. Alors que le mois de mars se termine, les parcours sont toutefois un peu plus disparates qu'on ne le pense généralement. On résume ça ce matin avec quelques variations autour de Michael Burry, Donald Trump et des conglomérats chinois qui passent au hachoir. 
3/31/20237 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

La fusée Nasdaq se moque de la Fed

La fusée Nasdaq est repartie à Wall Street après deux séances d'hésitations. Les investisseurs jouent la détente sur les taux de façon de plus en plus assumée, en estimant que c'est le meilleur moyen de répondre à la crise bancaire. Et tant pis pour les hausses de prix. Les données sur l'inflation vont pourtant dominer la fin de semaine, avec une première estimation pour l'Allemagne en mars dès aujourd'hui, avant l'inflation américaine dite "PCE" demain. 
3/30/20237 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

Un pas en avant, un pas en arrière

Difficile de trouver une orientation aux marchés actions en ce moment. Les repères traditionnels sont estompés et les signaux contradictoires brouillent la visibilité. La bonne nouvelle du moment, c'est que la nervosité concernant la solidité des banques s'est atténuée, sans avoir disparu pour autant. Il est question ce matin de bouleversements dans la technologie, de CumCum, de CDS et de mots en "SW".
3/29/20236 minutes, 51 seconds
Episode Artwork

L'incendie bancaire se calme (un peu)

La tectonique des marchés s'est mise en mouvement hier pour aboutir à un résultat un peu différent de ce qui dominait au cours des derniers jours. Côté pile, l'apaisement de la crise bancaire a permis au secteur financier de sortir de l'ornière tout en faisant reculer les valeurs-refuge. Côté face, le marché obligataire s'est légèrement retendu, au grand dam des valeurs technologiques. On dépatouille tout ça ce matin. Enfin on essaie. 
3/28/20237 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

Quatre enterrements et un mariage

Le décalage entre des banques en souffrance et des marchés boursiers américains qui ne baissent plus constitue la toile de fond d'un mois de mars décidément atypique. Les déboires du compartiment financier sont, juge une majorité d'investisseurs, le signal du retour forcé à une politique monétaire favorable. Un pari audacieux, qui profite à certains actifs à risque. 
3/27/20236 minutes, 5 seconds
Episode Artwork

Le marché fantasme le retour de l'argent bon marché

La hausse a repris aux Etats-Unis sur des marchés actions qui n'ont d'yeux que pour un assouplissement de la politique monétaire. Ce qui n'empêche pas les banques de tanguer. On parle un peu de ça ce matin, avant d'aborder notre sujet plus léger du vendredi, en l'occurrence les sociétés qui ont des noms trompeurs concernant leur activité. 
3/24/20238 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Janet contre Jerome

La Fed a fait ce que les investisseurs attendaient d'elle hier : une main de fer un peu mou dans un gant de velours. Les marchés ont bien réagi. Mais la fête a été un peu gâchée par Janet Yellen, la Bruno Le Maire américaine, qui a refusé de se lancer dans une garantie universelle des dépôts aux Etats-Unis. Du coup les tourments bancaires continuent et laissent une épée de Damoclès en suspens au-dessus de la tête d'investisseurs qui ont la hausse qui les démange. 
3/23/20236 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

La Fed en terrain conquis ?

Si on nous avait dit il y a quelques jours que l'orientation des marchés actions serait aussi favorable cette semaine, on aurait signé tout de suite, pour paraphraser un ancien président français amateur de bière et de vaches. Le marché a rendez-vous avec la banque centrale américaine ce soir, avec une certaine dose de confiance qui tranche avec les événements récents.
3/22/20236 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Quoi qu'il en coûte ?

Les banques tombent et les marchés montent. C'est un peu étonnant, mais les investisseurs s'accommodent toujours assez bien du retour du quoi qu'il en coûte et de ses variantes. Après tout, quand les apprentis-sorciers de la finance se font exploser leurs sortilèges à la figure, il y toujours un régulateur ou une banque centrale pour assurer l'équilibre systémique. Bon OK, c'est un peu caricatural, mais on n'en est pas si loin. 
3/21/20236 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

Another Bank Bites the Dust

A son corps défendant, la Suisse au centre du monde financier depuis le weekend. Pour sauver la patrie en danger, Berne a orchestré l'absorption du Crédit Suisse par UBS. Pour donner une idée de l'ambiance, l'édito de la Tribune de Genève est titré ce matin "Crédit Suisse, le rachat de la honte". Les investisseurs ont peur, à quelques jours d'une décision de politique monétaire très importante de la Fed. 
3/20/20237 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Fin de la Bérézina ?

Les mesures de soutien apportées par les autorités après une vague de faillites et de déstabilisations dans le secteur bancaire ont l'air d'avoir porté leurs fruits. Mais je musarde sur les marchés depuis trop longtemps pour trouver ça totalement rassurant. On termine la semaine avec un panorama des traitements de choc administrés par les autorités pour enrayer une réaction en chaîne, quelques considérations monétaires et une escadrille de sorcières. 
3/17/20237 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

Crédit Suisse, patrimoine en péril

La descente aux enfers du Crédit Suisse a étrillé le secteur bancaire européen hier. La garantie apportée par la Banque nationale suisse pendant la nuit a un peu apaisé les craintes, mais les failles qui apparaissent des deux côtés de l'Atlantique dans les milieux financiers inquiètent. Au point de bouleverser les politiques monétaires restrictives ? C'est la grande question de la seconde moitié du mois de mars, qui va probablement façonner les mois à venir. 
3/16/20235 minutes, 57 seconds
Episode Artwork

La Fed essaie de rattraper les couteaux qui tombent

Les faillites bancaires américaines et la réaction vigoureuse des autorités partagent les investisseurs entre ceux qui sont épouvantés par la rapidité avec laquelle la situation s'est dégradée et ceux qui pensent que cela forcera la Fed à revenir à de meilleurs sentiments monétaires, pour soutenir l'activité et restaurer la confiance. Comme souvent, la réalité risque d'être moins binaire avec l'arrivée d'une nouvelle variable dans une équation économique déjà complexe. Ce matin, je tente de faire le point dans un environnement qui évolue assez vite, donc j'espère ne pas dire trop d'âneries. 
3/14/20237 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

L'Agence tous risques

S'il fallait sortir une expression emblématique des dernières 72h00 sur les marchés financiers, ce serait sûrement "le canari dans la mine". Silicon Valley Bank (SVB Financial) est-elle le "canari dans la mine", c’est-à-dire le premier domino d'une série catastrophique ? Les autorités américaines ont fait en sorte que cela ne soit pas le cas, mais en envoyant un message insidieux : prenez des risques, on s'occupera toujours du reste. Les financiers ont l'air rassuré. Examinons cela un peu plus en détail. 
3/13/20237 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

SVB, la banque qui épouvante Wall Street

J'imagine que personne ici ne connaît SVB Financial ? Moi non plus à vrai dire, jusqu'à ce matin. Cette banque californienne a semé la zizanie hier à Wall Street en étalant au grand jour ses difficultés. Avec un effet psychologique considérable qui a réveillé les vieux démons du marché. On verra bien s'il s'agit d'une variable de plus dans l'équation complexe sur les taux et l'inflation ou si la panique passe. En tout cas, c'est LE sujet du jour, à tel point qu'il a relégué tous les autres au second plan. 
3/10/20236 minutes, 38 seconds
Episode Artwork

Un mars et ça repart ?

Il est bizarre, ce mois de mars. Les marchés américains gardent de l'appétit pour les actions même si la banque centrale fait les gros yeux. C'est un peu étonnant d'autant que le marché obligataire raconte une histoire un peu différente. L'occasion de réexplorer ensemble le concept TINA et de passer en revue les enjeux de la fin de semaine, en particulier la prochaine statistique couperet, une de plus, les chiffres de l'emploi américain en février, publiés demain.
3/9/20236 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Don't fight the Fed, ou alors discrétos

Le chef de la banque centrale américaine a durci le ton hier, en expliquant qu'il va falloir relever les taux plus haut que prévu pour reprendre le contrôle des prix. Les marchés actions s'en doutaient, donc ils ont accusé le coup, mais sans s'effondrer. Ils ont toujours du mal à envisager une récession, parce que les signaux négatifs continuent à être démentis par une réalité économique qui, en surface, reste dynamique. Bienvenue dans le monde de l'indéchiffrable. 
3/8/20236 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Il est de retour, mais est-il content ?

Les marchés financiers vont à nouveau être frappés de Powellite aigüe en attendant une audition du chef de la banque centrale américaine au sénat des Etats-Unis cet après-midi. Les investisseurs cherchent dans les paroles de Jerome Powell des raisons de conserver un optimisme mesuré sur la trajectoire des taux directeurs. Suspense donc jusqu'à cet après-midi, avec pour patienter quelques résultats d'entreprises et des marchés chinois qui font n'importe quoi. 
3/7/20236 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Mars attaque dans le vert

Les marchés actions sont parvenus à rebondir la semaine dernière, dans une actualité finalement assez anodine. Il devrait y avoir pas mal d'agitation dans les jours à venir en attendant la prochaine décision de la banque centrale américaine, prévue le 22 mars, d'autant que la Chine s'est encore dérobée pour prendre le leadership de la croissance mondiale. On développe tout ça ensemble ce matin. 
3/6/20236 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

Un banquier central et ça repart

Parole d'évangile ? Le patron de la Fed d'Atlanta à revigoré le marché américain hier en adoptant un ton plus conciliant que prévu. Du coup, les investisseurs entrevoient déjà un bilan hebdomadaire positif. Il faudra pour cela surmonter quelques écueils sur la séance du jour, notamment la dernière série de statistiques hebdomadaires. Pendant ce temps, les cryptomonnaies s'offrent un nouveau drame et la Chine fourbit ses armes avant l'annonce de nouveaux objectifs économiques. 
3/3/20236 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

Trop taux pour se réjouir

La peur d'un durcissement de la politique monétaire a l'air de s'ancrer à nouveau sur les marchés actions. Les statistiques ont l'air d'aller dans ce sens et les projections de pics de taux directeurs sont en train d'être revues à la hausse. Histoire de ne pas consacrer une énième chronique à cette problématique que, j'en suis persuadé, vous maîtrisez désormais, prenons le contrepied de tout ça pour parler de football et de valorisation. 
3/2/20237 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

La Chine se re-re-re-réveille ?

Alors que les marchés sont toujours embourbés dans le marigot taux-croissance-inflation, la Chine envoie enfin quelques signaux positifs. Faute de mieux, c'est un peu l'histoire du matin, après une séance boursière bien terne hier en Europe et aux Etats-Unis, même si le vieux continent a mené la danse des performances sur le mois de février. Et si les valeurs bancaires ont apporté un peu de relief sur certains marchés.
3/1/20237 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

Quelqu'un y comprend quelque chose ?

Wall Street a eu du mal à entretenir le gros rebond esquissé en début de séance hier. Un peu avant, l'Europe était au contraire parvenue à maintenir une bonne partie de ses gains initiaux, en particulier grâce à une avancée décisive dans le psychodrame hérité du Brexit. Il règne toujours une certaine méfiance sur les marchés actions en clôture de ce mois de février, en attendant une nouvelle série de statistiques en Europe et aux Etats-Unis aujourd'hui.
2/28/20236 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Embêtantes, ces dernières statistiques

La belle histoire que se racontaient les investisseurs sur la fin des hausses de taux des banques centrales est sévèrement ébranlée par les dernières statistiques publiées, notamment aux Etats-Unis. Comme le scénario le plus favorable a perdu quelques points de probabilité, les marchés actions ont marqué le coup. Avec le tarissement des publications de résultats annuels des sociétés, les indicateurs macroéconomiques vont prendre encore plus de poids dans les jours qui viennent. 
2/27/20236 minutes, 38 seconds
Episode Artwork

Un an après...

La dernière séance boursière de la semaine coïncide avec le premier anniversaire de l'invasion russe de l'Ukraine. Beaucoup de choses ont changé depuis, si vous me permettez cette transition qui mérite le prix annuel de l'enfonçage de porte ouverte. Mais pas l'obsession des marchés financiers pour la politique monétaire américaine, avec un nouveau round prévu cet après-midi autour d'une énième statistique sur les prix. 
2/24/20236 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

Plus c'est long, moins c'est bon

Après une séance quasiment pour rien hier, les marchés boursiers ont l'air partis pour être plus dynamiques aujourd'hui, dans une avalanche de publications d'entreprises. En attendant deux échéances macroéconomiques : une seconde estimation du PIB américain du 4e trimestre 2022 cet après-midi et un chiffre d'inflation crucial demain. Ce matin, on parle de meccano, de choucroute, d'anniversaire impérial et d'overdose de résultats. 
2/23/20237 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

Les taux se resserrent

La reprise a été difficile à Wall Street, au lendemain d'un jour férié. C'est le retour du bon vieux principe selon lequel les bonnes nouvelles économiques ne sont pas toujours de bonnes nouvelles pour les marchés financiers. La vigueur de l'économie américaine fait craindre que la banque centrale n'ait à continuer à jouer les rabat-joie. Pendant ce temps, l'Europe boursière réagit assez peu à cette actualité et n'a pas l'air de trop se formaliser non plus de la dernière diatribe de Vladimir Poutine. 
2/22/20236 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

Wall Street revient dans le jeu

La semaine boursière va véritablement démarrer aujourd'hui avec le retour des investisseurs américains après un weekend prolongé par un jour férié. Un retour accompagné par des statistiques macroéconomiques qui seront scrutées de près. Le tout dans un contexte de tension géopolitique accrue par la visite de Joe Biden à Kiev, qui sonne comme un soutien sans faille des Etats-Unis et de l'Occident à l'Ukraine. 
2/21/20236 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Des records et des doutes

Le Footsie et le CAC40 ont beau avoir touché des sommets vierges la semaine dernière, les doutes sont de retour sur des marchés actions qui se demandent toujours si l'inflation est jugulée aux Etats-Unis et en Europe. On fait le point sur les indices pour démarrer la semaine, avant d'aborder les enjeux hebdomadaires, Jakie Quartz, l'agenda des sociétés, Goldman Sachs et Albator. Ça a l'air confus comme ça, mais tout va bien se passer.
2/20/20236 minutes, 56 seconds
Episode Artwork

Les prix reviennent plomber l'ambiance

Le bel optimisme du début de semaine s'est un peu dissipé en bourse, après l'apparition d'oiseaux de mauvais augure pour la trajectoire de l'inflation aux Etats-Unis. Wall Street a assez lourdement rechuté hier, après avoir amendé son pari sur les taux de la Fed. Ce qui n'a pas empêché le CAC40 de briller en France, où les entreprises hexagonales n'ont manifestement pas de souci ni avec leur pouvoir d'achat, ni avec leur rémunération. 
2/17/20236 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

En apesanteur

Les indices boursiers sont en apesanteur cette semaine : rien ne semble pouvoir les décramponner de leur tendance haussière. Mon petit doigt me souffle que c'est dans ces périodes qu'il faut faire le plus gaffe, mais force est de constater qu'aucun des scénarios cataclysmiques que les investisseurs redoutaient ne s'est produit jusque-là. Une pensée pour les petites mains de l'information financière ce matin, qui ont fort à faire avec la plus grosse concentration de résultats du début d'année en Europe ce matin, en particulier en France. 
2/16/20236 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

En attendant que la poussière retombe

Il suffit de regarder la tête d'un graphique indiciel européen entre 14h30 et 17h30 hier pour comprendre que la séance boursière était un peu louche. Ça ressemblait un peu à un W dessiné par un enfant de 3 ans. Dans les lignes qui suivent, j'essaie d'expliquer les raisons de ce bazar en mettant le crayon dans les mains d'un adulte. Enfin je crois. 
2/15/20236 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

L'inflation est de retour (sur l'agenda)

Le pas en arrière européen de vendredi a été suivi d'un pas en avant hier en bourse, en attendant la publication cet après-midi d'une statistique-couperet, l'inflation américaine du mois de janvier. Qui est censée contribuer à donner le ton de la politique monétaire des mois à venir. On parle aussi ce matin de ballons, encore, et d'Elon Musk, ça faisait longtemps. 
2/14/20237 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Il y a un accroc dans le plan sans accroc

Entre une session de tir au ballon d'observation en Amérique du Nord et des manifestations contre la vie chère ou la réforme des retraites en Europe, les marchés financiers se sont tendus la semaine dernière, au point d'afficher leur pire semaine de l'année 2023. Pas pour ces raisons bien sûr, mais à cause de l'émergence de certains doutes dont nous allons parler un peu plus loin.
2/13/20237 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

Les Ours reviennent enquiquiner les Taureaux

Le rouge domine cette semaine sur les marchés actions, qui ont du mal à assumer totalement leur optimisme vis-à-vis de la politique monétaire. En parallèle, les résultats d'entreprises soufflent plutôt le chaud, comme avec L'Oréal hier soir. Mais aussi parfois le froid, avec Adidas ou Crédit Suisse, qui accumulent les déconvenues. Histoire de quitter un peu ce diptyque résultats / banques centrales, on se penche ce matin sur l'art développé par les entreprises pour présenter leurs activités sous un jour totalement incompréhensible. 
2/10/20237 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Google en perd son Alphabet

Les marchés financiers ont beau faire croire qu'il n'ont plus peur de la politique monétaire de la Fed, ils ne sont pas totalement à l'aise avec la poursuite de l'envolée constatée en janvier. D'où quelques montagnes russes ces derniers jours sur les principaux indices mondiaux. Et pendant que les résultats d'entreprises continuent à tomber dru, Alphabet invente l'intelligence artificielle faillible et s'étale en bourse. 
2/9/20236 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

Powell laisse filer

A force, vous commencez à savoir que la couleur des marchés financiers est largement dictée par l'orientation de la politique monétaire américaine. A ce titre, les commentaires du patron de la Fed hier soir constituaient un point de passage obligé pour les investisseurs, qui ont continué à voir la bouteille à moitié pleine. Il faut dire que l'intéressé n'a pas beaucoup cherché à les sortir de leur zone de confiance. Voyons pourquoi. 
2/8/20236 minutes, 38 seconds
Episode Artwork

Jerome revient en deuxième semaine

Les marchés européens ont flanché hier, pendant que Wall Street enchaînait une seconde séance de contraction. Les investisseurs doutent un peu après un début d'année tout feu, tout flamme : ont-ils sous-estimé la détermination de la banque centrale américaine à freiner coûte que coûte la dynamique économique ? On aura droit à quelques éléments de réponse ce soir, avec une prise de position de Jerome Powell, le chef de meute de la Fed. C'est ce que nous allons développer ce matin. 
2/7/20236 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

L'emploi américain étouffe le rebond

La semaine précédente fut riche en événements financiers. Celle qui s'ouvre ce matin ne manquera pas non plus de rendez-vous. Elle sera moins monétaire et davantage centrée sur les entreprises. A moins que le président de la banque centrale américaine ne vienne mettre son grain de sel. Ce matin, on démarre par quelques éléments de contexte pour expliquer le déroulé de la semaine dernière, qui s'est un peu terminée en quenouille. 
2/6/20238 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

Don't fight the Fed, vraiment ?

Les résultats médiocres des stars américaines de la technologie n'ont pas l'air de vouloir entamer l'optimisme des investisseurs. Dans leur esprit, l'orientation de la politique monétaire américaine a pris un tour suffisamment positif pour que les autres préoccupations soient secondaires. Comme d'habitude, tout cela se fait dans la frénésie, mais la rotation vers les actifs plus risqués devient le pari dominant. Adieu Santé, Pétrole, Défense et bonjour Immobilier, Technologie et Consommation discrétionnaire.
2/3/20236 minutes, 14 seconds
Episode Artwork

Powell, c'est flou

Le marché redoutait une Fed moralisatrice pour sa première décision de politique monétaire de l'année. Il a eu droit à une Fed confuse, qui a conforté la théorie dominante : l'inflation va ralentir, l'économie va atterrir sans dégâts et la banque centrale va pouvoir revenir à une politique de taux plus favorable. Ainsi, le premier gros écueil a l'air passé pour le rebond de début d'année. Aujourd'hui, place à deux autres banques centrales et à une palanquée de résultats d'entreprises. 
2/2/20236 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

Pas de blague, hein ?

Janvier est terminé et Février démarre sur une décision de politique monétaire. Je crois qu'on tient un plan en deux parties pour ce matin. Le moment-clef de la journée aura lieu post-clôture européenne, après 20h00. Ce qui n'empêchera pas un peu de volatilité aujourd'hui, alors que les financiers s'attendent à voir leur scénario positif validé ce soir, bon gré, mal gré, par la banque centrale américaine. 
2/1/20238 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Un peu de tension avant la Fed

Ça s'agite pas mal avant les importantes échéances de la semaine sur les marchés financiers. Ça s'agite plutôt en baisse d'ailleurs, après des performances exceptionnellement haussières au mois de janvier. Les publications d'entreprises risquent de passer un peu au second plan, même si elles continuent à rythmer les débuts de séance boursière. Pour rappel, la Fed se prononcera sur ses taux directeurs demain, avant d'être imitée par la BCE jeudi.
1/31/20236 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Semaine charnière (enfin, normalement)

Cette semaine de transition entre janvier et février est particulièrement importante pour les investisseurs, parce qu'elle pourrait apporter des réponses à plusieurs interrogations du moment. En l'occurrence, sur la politique monétaire et l'orientation des résultats d'entreprises. Il s'agira de valider les ingrédients du regain d'optimisme entrevu depuis le début de l'année. Ou de les balayer, même si ce scénario n'a pas les faveurs des pronostics. 
1/30/20238 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

L'appétit grandit

En janvier, les marchés boursiers sont bien partis pour se rebâtir un scénario macroéconomique "ciel bleu", qui permet un rebond des actions de croissance. Le moral est bon à quelques jours de plusieurs décisions de politique monétaire importantes. Hier soir, LVMH et Intel ont poursuivi le marathon des publications de résultats d'entreprises. 
1/27/20234 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

La banque centrale du Canada a-t-elle montré la voie ?

Séance curieuse en bourse hier, surtout aux Etats-Unis où les indices sont parvenus à compenser une situation assez mal embarquée. Résultats d'entreprises et salve de données macroéconomiques américaines vont s'entremêler aujourd'hui, au lendemain d'une possible inflexion monétaire venue du Canada et d'une soirée un peu longue pour votre serviteur. 
1/26/20234 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

Des chars, Microsoft et un problème technique

Les indices ont fait une pause hier, dans un contexte toujours favorable aux actions en 2023. Les résultats trimestriels sont moins flamboyants que par le passé, mais les investisseurs surfent toujours sur la vague d'une reprise chinoise et d'une modération de l'austérité monétaire des banques centrales. C'est probablement la dernière séance relativement calme en matière d'échéances, avant une salve d'indicateurs macroéconomiques et d'ajustements de taux directeurs, comme nous allons le voir un peu plus loin. 
1/25/20236 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

La Fed perd le fil de sa narration

L'optimisme poursuit sa remontée en flèche sur les marchés actions, où les investisseurs continuent leur moisson d'actifs à risque. Le Nasdaq a repris 2% hier et le Bitcoin a renoué avec le niveau de 23 000 USD pour la première fois depuis août. Au risque de passer pour le rabat-joie de service, tout cela a l'air d'aller un peu vite. Tout le monde s'en fout si c'est moi qui le dit, mais il faudrait voir à pas énerver Jerome Powell. 
1/24/20237 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Ça s'en va et ça revient

Si j'ai convoqué Claude François pour démarrer la semaine, c'est que les marchés financiers sont toujours en train d'hésiter sur la conduite à tenir. Mais ils sont parvenus à sauver leurs performances hebdomadaires grâce à un rebond vendredi, rebond bien plus vigoureux aux Etats-Unis qu'en Europe. Les jours qui viennent seront marqués par une salve de résultats de grandes entreprises et des marchés asiatiques au ralenti, à cause des jours fériés du nouvel an lunaire. 
1/23/20236 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

Le marché n'écoute pas (trop) les banques centrales

Après une séance morose hier, qui tranchait assez nettement avec l'optimisme du début de l'année, les marchés actions occidentaux ont l'air motivés par un rebond. Malgré la bagarre sur le plafond de la dette aux Etats-Unis et malgré des banques centrales qui essaient de calmer les ardeurs des financiers. Les espoirs de redémarrage du moteur chinois restent au centre du jeu, alors que se profilent les festivités du nouvel an lunaire dans le pays.  
1/20/20237 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

Une mauvaise nouvelle est une mauvaise nouvelle ?

Je vous avais sorti les bonnes nouvelles qui sont des bonnes nouvelles. Puis les mauvaises nouvelles qui sont des bonnes nouvelles. On en arrive aux mauvaises nouvelles qui sont des mauvaises nouvelles. Vous n'y comprenez rien ? Moi guère plus, mais je vais quand même essayer d'expliquer. Pour la faire courte, les investisseurs ont un petit retour d'angoisse après un début d'année en forme de feu d'artifice. Pour les détails, ça se passe un peu après. 
1/19/20237 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

Ça baisse plus !

Les investisseurs ont quelques résultats d'entreprises à décortiquer ce matin, avec des performances qui me semblent très disparates, enfin avec la puissance d'analyse d'un bulot qui est en général la mienne à l'aube. Il est aussi question de banques centrales dont la souplesse présumée ou avérée réveille la libido des investisseurs. On essaie par ailleurs de rentrer dans la caboche des grands gérants d'actifs pour voir ce qu'ils pensent.  
1/18/20237 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

Pannes de croissance et de naissances en Chine

Les marchés européens ont légèrement progressé hier en l'absence de Wall Street, où la journée était fériée. La séance sera marquée par les chiffres de la croissance chinoise en 2022, qui ont été publiés cette nuit, et les résultats trimestriels d'entreprises, notamment Morgan Stanley et Goldman Sachs à la mi-journée aux Etats-Unis, alors que Lindt, Experian et Ocado ont essuyé les plâtres ce matin en Europe. 
1/17/20237 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

Même pas peur

Comme les catastrophes économiques annoncées n'ont pas l'air de vouloir se matérialiser, le sentiment de marché s'améliore. Les indices actions ont poursuivi la remontée démarrée avec la nouvelle année, en attendant l'arrivée de nouveaux résultats annuels d'entreprises. On parle un peu ce matin de ce décalage entre les craintes et la réalité, avant de passer en revue les principaux événements de la semaine. 
1/16/20236 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

La bourse rêve d'un scénario ciel bleu

Les planètes ont l'air de s'aligner à nouveau sur les marchés financiers, après une année 2022 marquée par une correction sévère pour les actifs à risque. Bon OK, ce n'est pas la première fois que je suis amené à écrire un truc pareil sur les 12 derniers mois, mais cette fois, il y a quand même quelques signaux moins ésotériques que ceux qui ont chroniquement animé les rebonds sans lendemain de l'année précédente. 
1/13/20236 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

Stop ou encore ?

Les chiffres de l'inflation américaine de décembre qui seront publiés à 14h30 auront-ils un effet "bouchon de Champagne" sur les actions ? Et sur les obligations aussi d'ailleurs. Et sur l'euro... etc., etc. C'est le principal enjeu de la séance du jour, pas besoin de vous faire un dessin. Du coup, j'en profite pour vous parler de tickers, ces petits codes qui accompagnent les sociétés cotées et qui sont parfois l'occasion d'amener une touche de personnalisation pour les entreprises. 
1/12/20236 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

L'ours hiberne, le taureau se réveille

Les haussiers prennent le pas sur les baissiers au début de l'année 2023. La bonne nouvelle, c'est que ça a l'air un peu pérenne que l'année dernière. En janvier 2022, la hausse avait duré trois séances avant la longue descente aux enfers accentuée par la suite par l'invasion russe de l'Ukraine et le lancement du cycle de resserrement monétaire de la Fed. Ce sont la Chine et le ralentissement de la hausse des prix qui suscitent cet optimisme teinté de prudence. 
1/11/20237 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Chassez le naturel, il revient au FOMO

La nouvelle année n'a manifestement pas amélioré le niveau de mes jeux de mots, comme vous pouvez le constater. Mais elle a réveillé l'appétit des investisseurs pour le risque, notamment pour les valeurs technologiques. Ils pensent que leurs tourments s'achèveront avec la fin prochaine du cycle de resserrement monétaire de la Fed. Le patron de l'institution, Jerome Powell, aura l'occasion cet après-midi de leur faire passer un message. D'ici là, un soupçon de prudence risque de s'installer sur la cote boursière.
1/10/20237 minutes, 37 seconds
Episode Artwork

Il en faut peu pour être heureux

Les marchés financiers ont bien démarré l'année. C'était assez évident sur les places européennes dès le début de la semaine précédente. Mais aux Etats-Unis, il a fallu attendre une séance euphorique vendredi pour faire pencher la balance du bon côté. Mais que s'est-il donc passé à Wall Street vendredi ? C'est ce que j'aborde ce matin en essayant d'être aussi clair que possible, ce qui ne sera pas une mince affaire.
1/9/20236 minutes, 43 seconds
Episode Artwork

Des investisseurs un peu déboussolés

Comme souvent en début d'année, les indices boursiers affichent des mouvements un peu erratiques. Ils ont reculé hier après avoir bondi mercredi. La semaine financière s'achèvera cet après-midi sur des statistiques américaines importantes, qui seront sans doute l'occasion de tirer de nouveaux plans sur la comète des taux directeurs. Comme il n'y a pas grand-chose à dire de plus, j'en profite pour vous glisser deux-trois réflexions au moyen d'une anecdote avec un gars pompette. 
1/6/20236 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

Sur les marchés, le Père Noël arrive en retard

Pendant que l'Europe boursière s'offre un début d'année festif, les Etats-Unis ont un peu plus de mal à décoller. Pour autant, le retour de la Fed sur l'agenda des investisseurs n'a pas vraiment troublé Wall Street, qui a toujours du mal à croire que la banque centrale restera dans une posture punitive tout au long de l'année 2023. La réduction de la pression inflationniste en Europe contribue à alimenter un scénario plus favorable.
1/5/20236 minutes, 11 seconds
Episode Artwork

Wall Street refroidit un peu l'ambiance

Les investisseurs ont manifestement du mal à se mettre d'accord sur la conduite à tenir pour démarrer l'année. Les jours fériés qui ont décalé la reprise de plusieurs marchés n'aident pas. Le principal fait saillant de la veille est probablement le coup de mou inaugural de Wall Street, trahi par une partie de ses stars et par un net recul des valeurs de l'énergie. Pour le reste, les financiers ont bien du mal à voir de quoi 2023 sera fait.
1/4/20236 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

Rachats à bon compte

La véritable reprise boursière 2023 a lieu aujourd'hui avec les séances inaugurales de New York, Londres et Hong Kong. Hier, seules quelques places étaient ouvertes, notamment en Europe où les indices ont démarré sur les chapeaux de roues. L'actualité des sociétés est encore maigre, mais les données macroéconomiques ont déjà recommencé à tomber. Bienvenue sur les marchés 2023 pour celles et ceux qui faisaient des choses plus importantes hier.
1/3/20236 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

2022, une année toute pourrie

La première chronique de l'année est toujours particulière, parce qu'il faut jongler entre une sorte de bilan condensé et quelques lignes de prospective, tout en gérant les conséquences des débordements du réveillon. Et en ce qui me concerne, il faut ajouter dix jours loin des marchés financiers et un état légèrement vaseux suite à un réveillon qui dépassait manifestement mes capacités physiques. Bref, démarrage 2023 des plus classiques avec un plan en trois parties : un coup dans le rétro, un regard (un peu brouillé) vers l'avant et une pile de nouvelles fraîches ou légèrement avariées en rapport avec l'économie.
1/2/20238 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Toujours en mode cyclothymique

Cette année, la hotte du Père Noël va sonner un peu creux pour les investisseurs. Et ce n'est pas cette dernière séance de la semaine qui va permettre d'inverser la tendance. Après quelques banalités sur les dernières tendances dont on cause sur les marchés, je distribue ce matin quelques prix en forme de rétrospective 2022, en dépit du léger mal de tête qui point au lendemain du repas de Noël de Zonebourse.
12/23/20227 minutes, 27 seconds
Episode Artwork

Le consommateur américain réveille le Père Noël

Les belles dispositions du consommateur américain, plutôt inattendues, ont sorti hier les marchés boursiers de leur torpeur en leur permettant de gommer une partie des pertes accumulées sur les séances précédentes. De quoi enclencher un mini-rebond pré-noël du meilleur effet. C'est notre sujet du jour, au milieu de quelques crypto-fraudeurs, d'un président en exercice et d'un autre à la retraite et de belles déclarations chinoises. 
12/22/20225 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

Ça se présente mal pour le rally de fin d'année

A moins d'un miracle lors des dernières séances 2022, les investisseurs n'auront pas droit à l'ascension boursière qui se matérialise en général en fin d'année. Hier, les indices ont illustré le manque de convictions du moment, avec des évolutions assez plates. L'animation du jour sera assurée par une statistique de consommation aux Etats-Unis, les pantalonnades d'Elon Musk et le retour du patron de FTX sur le sol américain.  
12/21/20227 minutes, 4 seconds
Episode Artwork

Japanimation

Qui a dit que la Banque du Japon ne faisait jamais rien ? La banque centrale a légèrement infléchi son discours cette nuit, créant un effet papillon négatif sur les actions, les obligations et le dollar. Cette décision inattendue entretient les pertes creusées sur les actifs à risques par un contexte macroéconomique trop incertain au goût des investisseurs. 
12/20/20227 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Taux et Covid sous le sapin

Le traîneau du Père Noël des marchés financiers s'est égaré, compromettant la traditionnelle hausse des actions en fin d'année. La hotte 2022 est garnie de hausses de taux, de désordres géopolitiques et de maux économiques. On fait un point là-dessus ce matin, même si ce n'est pas l'entrée en matière hebdomadaire la plus gaie qui soit, en attendant une ouverture qui s'annonce toutefois un peu plus optimiste ce matin.
12/19/20226 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

Et vous trouvez ça drôle ?

Sale séance pour les marchés actions hier. Les investisseurs ont pris un ramponneau de Jerome Powell mercredi soir et un bourre-pif de Christine Lagarde jeudi à l'heure du café. Le scénario pro-rebond des actions qui avait commencé à se dessiner ces dernières semaines se délite à mesure que les craintes de récession montent. Ce n'est pas la meilleure des entrées en matières pour cette dernière séance de la semaine, qui coïncide avec la "journée des quatre sorcières", où plusieurs échéances de produits dérivés se télescopent. C'est aussi la journée du pignon selon Wikipédia, mais ça n'a probablement rien à faire ici. 
12/16/20226 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Pas de rebond de fin d'année sous le sapin ?

Impossible d'échapper aux banques centrales aujourd'hui, avec plusieurs décisions de politique monétaire en vue. Hier, c'est la Fed qui a tiré la première, en adoptant un ton moins amène que ne l'espéraient les investisseurs. Du coup, Wall Street a perdu un peu de terrain et va probablement devoir réviser son scénario de base pour le rendre un peu plus prudent. 
12/15/20227 minutes
Episode Artwork

Poooooo po-po-po-po poo Poooowell

Deux grands sujets ce matin et un plus petit, même s'il pourrait aussi avoir des implications sur les marchés financiers. Parmi les grands sujets, l'inévitable compte à rebours avant le dernier ajustement de politique monétaire de la banque centrale américaine pour l'année 2022. Après avoir relevé quatre fois ses taux de 75 points de base, du jamais vu depuis les années 80, la Fed devrait réduire le rythme, sans pour autant relâcher totalement la pression. Verdict ce soir. 
12/14/20227 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

Première séance couperet de la semaine (mais pas la dernière)

Les marchés financiers entrent mardi dans le vif du sujet d'une semaine marquée par les rendez-vous macroéconomiques majeurs. Je vous donne quelques clefs de compréhension ce matin, même si j'ai été un brin dissipé par le plaisir de regarder la neige tomber sur le Lac d'Annecy de l'autre côté de la vitre du bureau. Allez, place à la cuisine monétaire, aux accords et désaccords européens et à une arrestation aux Bahamas. 
12/13/20226 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

Embouteillages en vue

L'ambiance n'est pas spécialement détendue au début d'une semaine très riche en événements économiques importants. Je les passe en revue avec vous avant de faire un mini-bilan hebdomadaire et annuel et d'aborder les dernières actualités qui vous permettront d'avoir un honnête bagage pour démarrer cette froide journée de lundi. 
12/12/20227 minutes, 26 seconds
Episode Artwork

Youpi la Chine

A défaut de bonnes nouvelles économiques en Europe et aux Etats-Unis, les investisseurs se raccrochent aux bouleversements en cours en Chine pour trouver des gisements d'optimisme. On tape beaucoup sur l'ancien Empire du Milieu de ce côté-ci du monde, mais ça va quand même mieux quand il ne boîte pas trop. Un paradoxe de plus à méditer. La fin de semaine est donc marquée par une petite embellie sur les actions et quelques nouvelles statistiques qui feront peut-être avancer le schmilblick. 
12/9/20226 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

Y aura-t-il de la Fed à Noël ?

Comme l'événement le plus marquant de la journée est le premier anniversaire de l'élection du jovial Olaf Scholz au poste de chancelier allemand, j'avais le choix entre me pendre et trouver des trucs rigolos à vous raconter. J'ai commencé par constater que c'est la Saint-Romaric et qu'il existe un proverbe qui dit "à la Saint-Romaric, laisse en paix ta bourrique", ce qui est assez amusant en soi mais pas vraiment enrichissant en matière de culture financière. J'ai donc opté pour un entre-deux : je vous donne quelques nouvelles fraîches de l'évolution des marchés financiers et je vous propose d'améliorer vos connaissances boursières avec d'entreprises cotées dont le nom est tiré d'un lieu qui a eu de l'importance dans leur existence sociétale. 
12/8/20227 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

La Chine condamnée à réagir

La Chine multiplie les mesures pour sortir de sa politique zéro-covid, mais ça ne suffit pas à dérider des marchés boursiers qui se demandent à quelle sauce récessionnistes ils seront croqués en 2023. Le balancier du sentiment est reparti du mauvais côté en début de semaine, faute d'une tendance suffisamment claire. Ce matin, les marchés européens ont l'air un peu mieux lunés, mais rien de bien enivrant non plus.
12/7/20228 minutes, 40 seconds
Episode Artwork

C'est l'économie, crétin

Je précise tout de suite que je ne vous traite pas de crétins, ma maman, qui me lit parfois, n'approuverait pas. Je me justifie un peu plus bas. En attendant, les indices actions ont perdu quelques points de moral hier, en prenant conscience que le chemin vers la normalisation économique est encore plein de nids de poule. Le point financier du jour parle de tartiflette, d'Australie et d'Axel Lehmann (mais pas trop).
12/6/20226 minutes, 53 seconds
Episode Artwork

Un optimisme (prudent) nourri à la Fed et à la Chine

Les financiers continuent à être écartelés entre un "youpi, les banques centrales vont redevenir sympa" et un "bah mince alors, les indicateurs économiques disent toujours tout et son contraire". Mais l'un dans l'autre, la balance penche du bon côté avec l'appui de la baisse des prix de l'énergie et le rétropédalage chinois sur la politique dite "zéro-covid". 
12/5/20227 minutes, 52 seconds
Episode Artwork

Un atterrissage en douceur sans accroc

Les actions, les obligations et les devises se sont engouffrées dans la brèche haussière ouverte mercredi par Jerome Powell dans la politique de resserrement monétaire américaine. La situation est un peu plus confuse au matin de la dernière séance de la semaine, car il faut digérer les gains récents. Mais les investisseurs semblent avoir trouvé suffisamment d'indices convergents pour juger que la Fed va assouplir sa position l'année prochaine, ce qui a réveillé leur appétit pour le risque. 
12/2/20226 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

Habemus Pivotam ?

La dernière séance boursière du mois de novembre 2022 s'est terminée sur un feu d'artifice, grâce aux commentaires jugés positifs du président de la banque centrale américaine, Jerome Powell. Un peu à contre-courant des derniers pronostics, il faut bien l'avouer. Dans le même temps, Pékin continue à envoyer des signaux d'assouplissement de sa politique sanitaire et l'inflation européenne a moins flambé que prévu. Les planètes semblent ainsi se réaligner : ce n'est pas la première fois cette année, mais est-ce que ce sera la bonne, se demandent les investisseurs ?
12/1/20226 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

La carotte ou le bâton ?

Ultime séance boursière du mois de novembre aujourd'hui, avec une grosse échéance à venir en soirée. Le patron de la Fed Jerome Powell prendra le micro pour un discours très attendu, à deux semaines de la dernière décision de politique monétaire américaine. Le cœur du marché balance entre un certain optimisme de fond et la multiplication des appels à la prudence de la banque centrale. Powell va encore se livrer à un exercice d'équilibriste au cours duquel il faudra manier la carotte et le bâton. En Chine, les derniers indicateurs montrent que la politique zéro-covid est aussi une politique zéro-vigueur économique.  
11/30/20226 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Jay envoie ses Faucons en chasse

Dans la volière monétaire, les faucons étaient nettement plus agités que les colombes lundi, ce qui explique le beau rouge garance arboré par les indices américains à la clôture hier. Des indices qui avaient été un peu brassés dès le début de la séance par la fronde anti zéro-covid en Chine. Pas par pur allocentrisme, évidemment, mais pour de basses craintes de désordres économiques. Examinons cela en détail. 
11/29/20227 minutes, 24 seconds
Episode Artwork

Chine, le ras-le-bol sanitaire

Tout augmente, ma bonne dame. Les indices boursiers, les obligations, l'or, l'euro et même la grogne en Chine ! Tout ? Non, pas le pétrole, qui se prend une gifle. Voilà à quoi ressemble le bilan hebdomadaire précédent. Pour démarrer cette semaine charnière entre novembre et décembre, quelques mots sur le comportement des marchés financiers, avant un passage en revue de l'actualité qui consacre une large place à la Chine, laquelle occupe une bonne partie de l'espace médiatique ce matin.
11/28/20227 minutes, 8 seconds
Episode Artwork

A fond la forme

Lendemain de Thanksgiving = manque de repères pour les places boursières européennes. Wall Street rouvrira pour une demi-séance tout à l'heure, dans un contexte assez pauvre en nouveautés financières susceptibles d'agir sur les indices de façon déterminante. Du coup j'en profite pour vous parler de choses sérieuses comme l'impact des résultats d'entreprises sur le parcours des actions. Mais comme je suis sympa, je vais aussi vous donner le nom du futur vainqueur de la coupe du monde de football.
11/25/20225 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

La Fed nous refait le coup de la main de fer dans un gant de velours

Wall Street a mis un point d'honneur hier soir à clôturer sur une note positive avant la journée fériée de Thanksgiving. Les indices américains ont été bien aidés par la teneur des débats de la dernière réunion de la Fed, dont je dis quelques mots plus bas. J'essaie aussi d'expliquer en quelques lignes pourquoi le pétrole a décroché, tout en cherchant Brian et saluant Sam Bankman Fried.
11/24/20225 minutes, 45 seconds
Episode Artwork

Trop de statistiques avant la dinde

 En cette veille de Thanksgiving, les investisseurs vont avoir droit à une grosse série de statistiques en hors d'œuvre, histoire de disposer de nouvelles fraîches pour tenter de déterminer de quoi sera fait l'avenir économique. Après la clôture européenne, la publication des minutes de la dernière réunion de la Fed sera l'occasion de peaufiner les scénarios. L'ambiance au réveil a l'air plutôt détendue sur les marchés européens.
11/23/20225 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

Ça patine grave

Pendant que le pétrole fait le yoyo, que le dollar se réveille et que quelques pans du crypto-univers se dissolvent, les actions ne savent plus à quel saint se vouer. La technologie souffre, la Chine nous fait du stop and go et les Américains préparent une fin de semaine plutôt peinarde, avec Thanksgiving et shopping au menu. 
11/22/20225 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

Le postérieur entre deux chaises

L'euphorie qui s'était emparée des marchés il y a dix jours a l'air de s'être estompée. La période est à la stabilisation, en attendant de nouveaux indicateurs susceptibles d'alimenter les théories dominantes qui s'opposent en ce moment : retour à une politique monétaire pro-business d'un côté et stagflation de l’autre. A Wall Street, la semaine sera tronquée par la fête de Thanksgiving jeudi. 
11/21/20225 minutes, 23 seconds
Episode Artwork

Un marché branché sur courant alternatif

Les investisseurs ont tellement attendu des signes de réduction de l'inflation aux Etats-Unis et de relance économique en Chine qu'ils ont presque l'air déçus maintenant qu'ils les ont obtenus. C'est un peu comme le Beaujolais nouveau : il y a beaucoup de battage médiatique autour mais quand il arrive, tout le monde est un peu déçu. Il en résulte une semaine boursière un peu étrange, légèrement baissière même à l'ouverture de la dernière séance hebdomadaire. 
11/18/20224 minutes, 46 seconds
Episode Artwork

Le marché a la conviction encore fragile

La banque centrale américaine a refait sortir ses cerbères et les investisseurs ont l'air d'avoir recommencé à douter. La séance de la veille s'est soldée par un reflux généralisé sur les marchés actions. Ce matin, c'est plus mitigé, hormis en Chine où la tendance est plus morose qu'ailleurs après la récente euphorie qui s'était emparée des valeurs technologiques et immobilières. 
11/17/20225 minutes, 22 seconds
Episode Artwork

OTAN en emporte la hausse ?

L'optimisme qui s'est réinstallé sur les marchés boursiers depuis quelques séances a été contrarié hier par une explosion survenue en Pologne en marge du conflit russo-ukrainien. L'avenir dira si c'est un feu aux poudres ou un feu de paille. A ce stade, les investisseurs continuent à regarder vers le haut après avoir décelé les premiers signes d'une décrue de l'inflation, en tout cas aux Etats-Unis. On parle ce matin d'OTAN, de Trump, d'indices boursiers, d'Elon Musk et de résultats d'entreprises. 
11/16/20224 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

Toujours en attente du pivot

Les marchés actions oscillent entre le réveil de libido entrevu la semaine dernière grâce aux bonnes nouvelles en provenance de Chine et des Etats-Unis et des signaux moins encourageants. Ce matin, c'est un peu le même topo : le G20 de Bali ne tourne pas à la foire d'empoigne mais les statistiques venues de Tokyo et de Pékin sont anémiantes. Quelques mots là-dessus ce matin, après un bilan indiciel grossier et avant le cocorico du jour. 
11/15/20226 minutes, 2 seconds
Episode Artwork

Les planètes s'alignent à nouveau

Une inflation américaine moins stratosphérique que prévu et des mesures pro-relance de l'activité en Chine font le bonheur des investisseurs depuis quelques jours. Il faut dire que le marché voit ainsi se matérialiser coup sur coup deux des sources de rebond potentielles qu'il avait identifiées. Pendant ce temps, la gotha politique mondial prend ses quartiers d'automne à Bali et les cryptomonnaies traversent une crise majeure. 
11/14/20226 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

Séance de gala à Wall Street

C'était la fiesta hier sur les marchés actions, surtout aux Etats-Unis où une inflation moins dingue que prévu a fait sortir du bois tous les investisseurs qui étaient en PLS depuis des mois. On en parle ce matin, en même temps que du "cas d'école" Teleperformance et de la politique sanitaire un peu schizophrène en Chine. 
11/11/20226 minutes, 41 seconds
Episode Artwork

Joyeux anniversaire, bitcoin ?

Une fois n'est pas coutume, je vais pas mal parler de cryptomonnaie ce matin, malgré mes compétences limitées en la matière, pour évoquer FTX, le dernier caillou dans la chaussure d'un secteur qui a une belle capacité à s'autodétruire. Tout juste un an après le record du bitcoin. En bourse, Wall Street a eu du mal à digérer hier une situation électorale confuse aux Etats-Unis. Le gros rendez-vous du jour avec l'inflation américaine d'octobre est prévu à 14h30.
11/10/20226 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

Election, Inflation, Hésitations

Après une séance passée dans le vert hier, les marchés retiennent leur souffle en attendant l'issue des deux principales échéances de la semaine, les élections de mi-mandat et les derniers chiffres de l'inflation américaines. Eh oui, ça tourne encore autour des Etats-Unis pour les marchés financiers. Je parle aussi ce matin d'un fiasco dans les cryptomonnaies, de résultats d'entreprises et même du Titanic. 
11/9/20226 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

Trump en embuscade

C'est jour d'élection aujourd'hui aux Etats-Unis, et d'élection à enjeu avec ça. Les places européennes seront probablement fermées lorsque le verdict tombera, mais le scrutin va occuper l'espace médiatique sur la journée. Quant à ses conséquences, elles sont compliquées à prédire. Le marché boursier, pour sa part, donne des signes de stabilisation. Mais il reste à la merci de la réception jeudi des chiffres de l'inflation américaine par les investisseurs.
11/8/20224 minutes, 42 seconds
Episode Artwork

Attention, fragile

Politique monétaire, économie chinoise et élections de mi-mandat aux Etats-Unis sont les principaux points d'intérêt pour les marchés financiers cette semaine. On reste dans un configuration où les investisseurs espèrent que le point bas boursier est passé, malgré le flou qui règne toujours sur les perspectives économiques, à cause des nombreux désordres de l'époque. 
11/7/20226 minutes, 1 second
Episode Artwork

Et la Chine surgit…

La Chine va peut-être sauver la fin de semaine neurasthénique des marchés boursiers. Un gros rebond a eu lieu à Hong Kong, à Shanghai et à Shenzhen sur fond de rumeurs, notamment sur l'allègement des restrictions liées à la pandémie. De quoi tracter des indices occidentaux qui ont toutes les peines du monde à trouver des raisons de regarder vers le haut. 
11/4/20226 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

Powell siffle la fin de la récré

La Banque centrale américaine n'a pas dit au marché ce qu'il voulait entendre hier soir, si bien que les indices américains ont déprimé en clôture. Le message principal est que le cycle de taux n'est pas terminé, même si le rythme de la hausse pourrait se modérer. Les investisseurs s'attendaient à être un peu plus maternés. On décrypte ça ce matin pour comprendre les mécaniques à l'œuvre, avant de parler du programme assez touffu qui nous attend aujourd'hui.
11/3/20225 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

Le marché veut sa prophétie autoréalisatrice

Il y a beaucoup d'attente autour de la décision de politique monétaire de la Fed ce soir. Les investisseurs espèrent que la banque centrale américaine introduira un peu de souplesse dans le pilotage de sa politique monétaire. Comme c'est le principal carburant du rebond des quinze derniers jours, une confirmation serait la bienvenue pour éviter le double pas en arrière qui suit chaque pas en avant en 2022 en bourse. 
11/2/20225 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

Octobre, le mois du Dow Jones

Les marchés financiers ne font pas relâche aujourd'hui, même si la journée est fériée dans quelques pays. Les places occidentales sont en position d'attente avant une importante réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine demain, pendant que les investisseurs ont brutalement décidé que les valeurs technologiques chinoises, infréquentables depuis des mois, méritent ce matin une frénésie acheteuse décérébrée. Le mode "risk on" qui domine depuis deux semaines reste globalement activé. 
11/1/20225 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

La fièvre du mercredi soir

La charnière entre octobre et novembre est un moment-clef cette année aux Etats-Unis, avec dès cette semaine une décision de politique monétaire de la banque centrale américaine et dans huit jours les élections de mi-mandat. Deux événements qui vont avoir du retentissement sur les marchés financiers. En attendant, les investisseurs ont retrouvé un peu d'appétit pour le risque.
10/31/20226 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

Ça part dans tous les sens

Les marchés actions terminent la semaine pris en étau entre l'espoir de voir les banques centrales revenir à de meilleurs sentiments monétaires et les plongeons des stars de la technologie américaine, dont les résultats dépriment les investisseurs. L'ambiance est donc un peu curieuse ce matin, en attendant une vague de statistiques, une palanquée de résultats d'entreprises et une échéance importante pour la Fed la semaine prochaine. 
10/28/20227 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

Wall Street lâché par ses vedettes

L'abattage des stars américaines de la technologie continue à Wall Street. Après les déceptions Microsoft et Alphabet, c'est Meta Platforms qui plonge à cause de résultats décevants. Des annonces qui contrarient un peu le rebond que les investisseurs sont en train d'essayer de bâtir à partir de prémonitions sur une inflexion de la politique monétaire à venir. On sent quand même que ça pousse derrière les actions. 
10/27/20225 minutes, 37 seconds
Episode Artwork

Don't fight the Fed

Les investisseurs sont en train de retrouver un peu d'appétit pour le risque et donc pour les actions, malgré des résultats d'entreprises plutôt mitigés. La raison principale, c'est qu'ils placent leurs espoirs de retour de la Fed à des meilleurs sentiments pro-marchés au-dessus de la dégradation économique. Ou plutôt, voient-ils dans la dégradation économique le signe que la politique d'austérité de la Fed fonctionne… ce qui signifie qu'elle pourrait en changer dans un avenir prévisible. Vous n'avez rien compris ? Moi non plus en me relisant. C'est donc que cela nécessite quelques éclaircissements. 
10/26/20225 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

La Fed est-elle vraiment prête à appuyer sur pause ? (25/10/2022)

Les principales places financières ont poursuivi leur ascension hier, grâce au dernier tube à la mode parmi les investisseurs : la banque centrale américaine a des doutes sur la pertinence du maintien d'une politique monétaire punitive à haute densité et va commencer à songer à être plus docile. Enfin "aurait" des doutes plutôt que "a" des doutes et "pourrait" se montrer plus docile plutôt que "va" se montrer plus docile.
10/25/20225 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

A la recherche du point d'inflexion (24/10/2022)

Il s'est passé un truc vendredi sur les marchés. J'ignore si c'est durable ou pas, mais les investisseurs ont été sensibles à des prises de position à contrecourant de la flagellation monétaire actuelle. Je vais tenter de vous expliquer tout ça de façon synthétique. Pendant ce temps, Xi Jinping a renforcé son emprise sur la Chine, ce qui n'est pas vraiment du goût des indices boursiers locaux. Et c'est la semaine la plus pourrie de l'automne pour les gens dont le métier est de rédiger des commentaires de résultats de sociétés. 
10/24/20225 minutes, 54 seconds
Episode Artwork

Anarchy in the UK

Autant la semaine avait commencé sur les chapeaux de roues, autant elle s'achève dans un climat plus morose sur les marchés financiers. La brutale hausse des rendements obligataires américains, qui ont touché des niveaux oubliés depuis 2008, a rappelé aux investisseurs en actions que l'ère de l'argent gratuit est terminée. Le seul endroit où le marasme est supérieur s'appelle Londres, où les parlementaires se sont mis en quête d'une nouvelle patronne, ou d'un nouveau patron. 
10/21/20225 minutes, 32 seconds
Episode Artwork

507: Et la Chine surgit ? (20/10/2022)

Les marchés ont perdu du terrain hier, alors que les publications trimestrielles d'entreprises commencent à tomber dru. Il y a de tout dans les chiffres, mais globalement une assez bonne résistance aux misères actuelles du monde. La séance se dirigeait vers une baisse pépère à l'ouverture, quand une rumeur en provenance de Chine a un peu modifié la donne et m'a forcé à réécrire une partie de cette causerie matinale. Reste à voir si c'est juste un feu de paille.
10/20/20226 minutes, 43 seconds
Episode Artwork

506: Après Netflix, avant Tesla (19/10/2022)

Les investisseurs sont restés en marche avant sur la séance de la veille, même si l'épaisseur du rebond n'avait rien à voir avec celle de lundi. Ils se nourrissent de résultats trimestriels qui montrent que les entreprises dopent leurs chiffres d'affaires à la hausse de prix. Une inflation qui est encore au cœur de l'actualité du jour avec des statistiques, des résultats et une digression sur le véhicule électrique. 
10/19/20226 minutes
Episode Artwork

505: Un marché toujours bipolaire (18/10/2022)

Autant la fin de semaine précédente était sinistre en bourse, autant le début de la nouvelle est euphorique. Les mécaniques à l'œuvre derrière tout cela sont toujours difficiles à saisir, en l'absence de véritable signal positif sur le front macroéconomique. Mais les investisseurs ont pris l'habitude depuis quelques mois de se raccrocher à ce qu'ils peuvent. Qu'il s'agisse de Jeremy Hunt ou des résultats d'entreprises.
10/18/20224 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

504: La Tech en dépression (17/10/2022)

Les investisseurs sont toujours à la recherche de la formule magique qui fera réapparaître un plancher sous les actions. Si les indices ont plus ou moins tenu le choc en Europe la semaine dernière, les Etats-Unis ont encore souffert d'une nouvelle glissade des valeurs technologiques. En plus, ce lundi démarre avec le parti communiste chinois, Liz Truss et des indicateurs avancés qui baissent légèrement. Il y a des jours comme ça…
10/17/20224 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

503: Réveil en fanfare (14/10/2022)

Après six séances consécutives de baisse, le vent de la révolte des investisseurs a soufflé sur Wall Street, où les indices ont clôturé en vive hausse après avoir tutoyé les bas-fonds de la cote boursière à l'ouverture. La composition du cocktail explosif à l'origine de la hausse n'a pas été dévoilée, c'est ballot. La semaine s'achève avec de la grosse financière américaine, une pointe de parti communiste chinois, un soupçon de rétropédalage british et l'avertissement qui va bien de Mamie Lucette. 
10/14/20225 minutes, 19 seconds
Episode Artwork

502: Tel est prix qui croyait prendre (13/10/2022)

Ça ne respire pas la joie sur les marchés financiers en ce moment. Les dérèglements qui s'accumulent poussent les investisseurs à se tourner une fois de plus vers les banques centrales. Mais elles font la sourde oreille, trop occupées qu'elles sont à tenter de maîtriser le foutoire qu'elles ont probablement contribué à renforcer par leur passivité. Désolé, mais on va encore parler d'inflation. Et aussi de trucs en latin. 
10/13/20225 minutes, 55 seconds
Episode Artwork

501: Le poids des mots (12/10/2022)

Les marchés actions poursuivent leur chemin de croix, en attendant qu'un événement suffisamment marquant parvienne à inverser cette spirale baissière. Le salut viendra-t-il des résultats des entreprises ? D'une accalmie sur le front de l'inflation ? Ou peut-être d'un geste des banques centrales ? Je parle ce matin du rôle de la Banque d'Angleterre, des premières publications trimestrielles et de toxicomanie.
10/12/20225 minutes, 43 seconds
Episode Artwork

500: Qui capitulera en premier ? (11/10/2022)

L'hémorragie a repris sur les marchés actions, qui peinent à trouver des arguments pour redresser la tête, entre politiques monétaires restrictives, désordres géopolitiques et tensions sur certains compartiments du système financier. Ce matin, place à des nuances de rouge, à des foyers d'incendie et à quelques explications sur le bazar qui règne sur le marché des Gilts. Sans oublier les âneries habituelles.
10/11/20226 minutes, 2 seconds
Episode Artwork

499: Un rebond hebdomadaire en trompe-l'œil (10/10/2022)

Les marchés boursiers sont toujours en quête de l'appui des banques centrales, qui leur ont tourné le dos pour se concentrer sur une basse besogne : s'occuper de la stabilité économique. Une tâche plus fondamentale et manifestement plus subtile que de faire tourner la planche à billets. La semaine démarre en baisse en Europe, en attendant les premières publications de résultats du troisième trimestre. 
10/10/20225 minutes, 25 seconds
Episode Artwork

498: Saint Argent-Gratuit priez pour nous (07/10/2022)

L'omniprésence des débats sans fin sur l'inflation, les taux et plus généralement les politiques monétaires a un peu éclipsé les résultats des entreprises récemment. Ils font leur grand retour ce matin sur le devant de la scène, et pas dans la configuration la plus favorable. C'est ce dont on parle plus bas, après un point sur la grosse statistique du jour aux Etats-Unis et une séquence marijuana. 
10/7/20225 minutes, 15 seconds
Episode Artwork

497: Le marché retrouve un peu de sa libido (06/10/2022)

Après un début de semaine tout feu, tout flamme, les marchés actions mondiaux ont ralenti hier, dans un contexte marqué par la remontée des cours pétroliers et les suites de la saga Musk / Twitter. L'attention se concentre en cette fin de semaine sur les données du marché de l'emploi aux Etats-Unis, un marqueur d'importance de la politique monétaire de la Fed.
10/6/20225 minutes, 36 seconds
Episode Artwork

496: Les planètes s'alignent au forceps (05/10/2022)

Nouveau trimestre, nouvel état d'esprit : les marchés boursiers ont confirmé hier les belles dispositions entrevues lundi en s'offrant un puissant rebond, qui signe le retour d'un certain appétit pour le risque chez les investisseurs. Les causes du rayon de soleil sont un peu bancales à ce stade, mais de nouvelles données attendues d'ici la fin de la semaine vont venir affiner les pronostics. Pendant ce temps, Elon Musk va quand même racheter Twitter. 
10/5/20226 minutes
Episode Artwork

495: Le marché essaie une nouvelle partition (04/10/2022)

Après avoir été bien brassés au premier semestre puis durant l'été, les investisseurs veulent croire que le dernier trimestre de l'année 2022 leur sera plus favorable. Ça n'a pas trop mal commencé d'ailleurs, comme en témoigne le gros rebond des indices américains hier, grâce à un mélange de données économiques, de déclarations, d'effet calendaire et d'un soupçon de méthode Coué.
10/4/20226 minutes, 3 seconds
Episode Artwork

494: Bye-bye Septembre (03/10/2022)

Il faut bien reconnaître que le dernier trimestre 2022 ne démarre pas sous les meilleurs auspices en bourse, après un mois de septembre qui a anéanti les espoirs de rebond des investisseurs. L'aversion au risque est toujours élevée, ce qui a renvoyé au tapis les actions jadis chéries par le marché. On démarre la semaine avec un mini-bilan plutôt désagréable et quelques éléments d'actualité. 
10/3/20225 minutes, 35 seconds
Episode Artwork

493: Les investisseurs en PLS (30/09/2022)

Le mois de septembre est bien parti pour justifier sa réputation calamiteuse en bourse, puisque les pertes flirtent avec 8% en Europe et aux Etats-Unis à l'aube de la dernière séance mensuelle. Les investisseurs expriment ainsi leur pessimisme face à un contexte économique assombri par la flambée des prix et les politiques monétaires restrictives qui ont été décidées en réaction. 
9/30/20225 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

492: Ça s'emballe derrière la Banque d'Angleterre (29/09/2022)

Les places boursières ont rebondi hier, assez fortement même aux Etats-Unis, après une série baissière qui avait conduit certains indices sur des planchers datant de 2020. L'élément déclencheur est une intervention en urgence de la Banque d'Angleterre pour éviter les conséquences d'une dérive du marché obligataire britannique. Voilà qui mérite quelques éclaircissements.
9/29/20225 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

491: KO debout (28/09/2022)

Les désordres en cours sur les marchés financiers sont loin d'être résorbés et les investisseurs ont pris un nouveau coup sur la tête hier avec un rebond avorté aux Etats-Unis, qui s'est traduit par une sixième séance de baisse du S&P500. La petite musique de la capitulation résonne dans les couloirs des places boursières. Le dollar flambe, le pétrole baisse et la finance déprime.
9/28/20225 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

490: Dessine-moi un rebond (27/09/2022)

A l'approche de la fin du troisième trimestre 2022, c'est le scénario négatif qui s'est imposé à des investisseurs qui espéraient que le rebond démarré au début de l'été signerait la fin de leurs tourments boursiers. Mais l'inflation est un mal économique complexe, dont le traitement a été rendu difficile par un diagnostic mal posé il y a de cela plusieurs trimestres. L'ambiance a l'air un peu plus enjouée ce matin sur les marchés actions européens, mais tout cela reste fragile. 
9/27/20224 minutes, 58 seconds
Episode Artwork

489: L'éléphant dans la pièce (26/09/2022)

C’est à nouveau le temps des grandes désillusions sur les marchés boursiers, qui viennent d’enchaîner une seconde semaine de forte baisse. L’indice MSCI World a enfoncé ses plus bas de l’année avec un passif qui atteint désormais -24,5% en 2022. Les indices américains et européens flirtent eux aussi avec leurs planchers annuels. La récession économique est l'éléphant dans la pièce : tout le monde a l'impression qu'elle est inévitable mais fait mine de ne pas la voir. 
9/26/20225 minutes, 29 seconds
Episode Artwork

488: Ça va pas très fort (23/09/2022)

Cette semaine, les investisseurs qui pensaient que la banque centrale américaine allait sortir les actions du marasme en sont pour leur frais. La Fed a martelé que sa priorité va à la lutte contre l'inflation et pas au paternalisme pro-marché, ou quelque chose comme ça. Evidemment, ça n'a pas réchauffé l'ambiance.
9/23/20225 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

487: Powell on ? Powell off ! (22/09/2022)

Les marchés boursiers ont perçu un léger durcissement dans le ton de la banque centrale américaine hier soir, alors qu'ils rêvaient en secret d'un retour du paternalisme auquel ils avaient été habitués entre 2008 et 2021. L'humeur est donc restée sombre, en attendant les premiers vrais signaux de détente sur les prix un peu partout sur la planète. En tout cas journée idéale pour les obsédés des banques centrales : la japonaise, la suisse, l'anglaise et la norvégienne sévissent aussi.
9/22/20225 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

486: Le marché s'en remet encore à la Fed (21/09/2022)

En attendant l'automne, les banques centrales se ramassent à la pelle cette semaine. C'est l'Américaine qui suscite le plus d'intérêt, non pas à cause du complexe du corn-flakes mais parce que c'est celle qui donne les principales impulsions à l'économie mondiale (bon ok, c'est une forme de complexe du corn-flakes). La Fed se prononce donc ce soir sur ses taux, et les investisseurs aimeraient bien que son chaman Jerome Powell trouve les mots pour faire cesser la dérive des marchés actions. 
9/21/20225 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

485: Rien de neuf avant demain ? (20/09/2022)

Le compte à rebours est lancé avant la réunion de la Fed demain. Je pouvais difficilement faire une entrée en matière plus nulle, alors je la pimente en annonçant que la suite de ce bavardage matinal mêlera Paul Volcker, de la fondue et un slip. Mais pas de façon triviale. En tout cas, les investisseurs ont l'air de meilleure humeur ce matin qu'ils ne l'étaient la semaine dernière. 
9/20/20224 minutes, 44 seconds
Episode Artwork

484: Et paf ! (19/09/2022)

Après une semaine compliquée sur les marchés financiers, une de plus, de nouvelles échéances vont venir rythmer les séances à venir. Après les adieux à la Reine Elizabeth II aujourd'hui, le monde économique se tournera vers la banque centrale américaine, qui doit mercredi poursuivre le relèvement de ses taux directeurs pour reprendre le contrôle des prix.
9/19/20225 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

483: L'ombre des Sorcières et de la Fed plane sur les marchés (16/09/2022)

J'écrivais hier que le marché cherchait à se remettre la tête à l'endroit après la chute des indices américains mardi. Et bien c'est raté. Les places boursières ont à nouveau piqué du nez hier, toujours tétanisées par le cocktail entre une surinflation qui nécessite des hausses de taux et le ralentissement économique en cours. 
9/16/20225 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

482: Le marché se remet la tête à l'endroit (15/09/2022)

La fièvre baissière qui s'était emparée mardi des marchés américains après une hausse surprise de l'inflation s'est un peu calmée. Mais les investisseurs restent relativement nerveux à l'approche, la semaine prochaine, d'une nouvelle décision de hausse de taux de la Fed. Pour détendre l'atmosphère, je propose ce matin de réfléchir à ce que pourraient être des actions "mèmes" made in France. 
9/15/20226 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

481: Don't fight the Fed (14/09/2022)

Vous me pardonnerez j'espère le titre assez peu "terroir" du jour, qui fait référence à l'adage selon lequel il ne faut pas chercher à aller à l'encontre de la politique de la Fed au risque de se brûler. Hier, les marchés actions ont senti passer le vent du boulet après une statistique d'inflation qui a fait s'effondrer le scénario dominant. Voilà qui mérite quelques explications. 
9/14/20225 minutes, 47 seconds
Episode Artwork

480: Rendez-vous à 14h30 (13/09/2022)

Les investisseurs ont lancé une nouvelle phase de rebond après les gros dégagements qui ont eu lieu sur la seconde moitié du mois d'août. Pour l'instant, c'est un pas en avant, deux pas en arrière en 2022 à ce petit jeu, mais le sentiment général semble s'améliorer. Oh, c'est juste un frémissement et c'est fragile. Avec un gros test de réalité dès cet après-midi : la publication de l'inflation américaine du mois d'août, un déterminant important de la politique monétaire de la Fed.
9/13/20225 minutes, 56 seconds
Episode Artwork

479: Ça va mieux ? (12/09/2022)

Il y a sept jours, l'ambiance était plutôt à la déprime en ouverture de la semaine. Cette fois, c'est mieux, même si le contexte n'a pas beaucoup varié. Les investisseurs sont revenus sur la pointe des pieds vers les actifs à risque, en attendant les habituelles échéances macro et monétaires : inflation américaine dès demain et décision de la Fed sur ses taux la semaine prochaine. 
9/12/20225 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

478: Christine and the Queen (09/09/2022)

Il y a eu pas mal de nervosité hier en bourse autour de la décision de la Banque centrale européenne sur ses taux puis des déclarations successives de Christine Lagarde de Jerome Powell. Puis tout est à peu près rentré dans l'ordre avec des indices qui ont généralement repris en bon ordre le chemin de la hausse. C'est le point de départ de la chronique du jour, avant quelques considérations plus profondes, enfin je crois. 
9/9/20226 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

477: Devine qui passe prendre le café ? (08/09/2022)

La Banque centrale européenne va brièvement voler la vedette à la Fed sous le feu des projecteurs aujourd'hui, en dévoilant sa politique monétaire de rentrée. Hier, c'est la vice-présidente de l'institution américaine qui a réveillé les indices à Wall Street. Son patron, Jerome Powell, s'exprimera à son tour dans l'après-midi, juste après Christine Lagarde. On l'aura compris, impossible d'échapper aujourd'hui à ces faiseurs de tendance. 
9/8/20224 minutes, 48 seconds
Episode Artwork

476: Ça glisse (07/09/2022)

Pffffiou, ça ne rigole pas beaucoup en ce moment au niveau économique. Sous le vernis des statistiques macroéconomiques qui-se-dégradent-mais-bon-c'est-pas-la-cata, on voit bien que pas mal de trucs sont en train de se déglinguer en coulisses et que sans les amortisseurs publics, la situation serait nettement plus compliquée. D'où cette ambiance un peu curieuse. Sur les marchés financiers, la pente ascendante qui a duré deux mois entre la mi-juin et la mi-août s'est inversée. Les indices donnent l'impression de glisser doucement plutôt que de dévaler l'escalier sur les fesses, mais les baisses s'accumulent. 
9/7/20225 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

475: Sur la corde raide (06/09/2022)

La semaine boursière démarre véritablement aujourd'hui avec le retour des investisseurs américains après un jour férié. Hier, la tendance était plutôt baissière en Europe, où les soubresauts des prix de l'énergie continuent à faire des dégâts et brouillent les perspectives économiques. Les financiers ont ciblé la journée de jeudi comme point d'orgue de la semaine, puisque la BCE annoncera un relèvement de taux et de nouveaux éléments sur sa politique monétaire, juste avant que le patron de la Fed ne s'exprime. En attendant, les marchés ont toujours l'air d'être sur la corde raide.
9/6/20225 minutes, 21 seconds
Episode Artwork

474: L'Europe colmate les fuites (05/09/2022)

L'Europe revient au centre du jeu cette semaine, mais à son corps défendant alors que la crise de l'énergie est en train de prendre une ampleur considérable. D'ailleurs, les places boursières accusent à nouveau le coup maintenant qu'elles ont réellement pris conscience de la gravité de la situation. C'est dans ce contexte qu'interviennent la succession de Boris Johnson et une décision de politique monétaire de la BCE.
9/5/20224 minutes, 59 seconds
Episode Artwork

473: Wall Street sauve les meubles (02/09/2022)

La boussole des marchés est un peu moins affolée ce matin, même s'il est encore un peu tôt pour pointer vers le nord du côté des indices. Il y a une grosse échéance macroéconomique en vue cet après-midi avant de pouvoir partir en weekend. Mais avant cela, on parle un peu de marché obligataire, de couleur de marché et de Mamie Lucette. 
9/2/20225 minutes, 31 seconds
Episode Artwork

472: Le blues de la rentrée ? (01/09/2022)

Clap de fin sur le mois d'août et probablement aussi sur les congés d'une grande partie d'entre vous. L'ambiance s'est considérablement alourdie en bourse après deux mois de rebond. La première quinzaine d'août avait démarré comme juillet s'était terminé, sur les chapeaux de roues. La seconde quinzaine fut nettement moins favorable, au point que le bilan mensuel est clairement négatif pour la plupart des marchés. 
9/1/20225 minutes, 33 seconds
Episode Artwork

471: Tentative de reconnexion (31/08/2022)

Les places boursières ont empilé hier une nouvelle journée de baisse, mais le recul des prix de l'énergie a semblé fournir un terreau pour une reprise ce matin. La phase de flottement qui a démarré mi-août a l'air partie pour durer, en attendant les importantes échéances monétaires de septembre. Pour patienter, plusieurs statistiques sont au programme aujourd'hui, dont l'inflation européenne d'août. 
8/31/20225 minutes, 28 seconds
Episode Artwork

470: L'énergie du désespoir (30/08/2022)

Après deux séances de baisses assez marquées les indices boursiers ont l'air d'être revenus dans une phase de doute. Les craintes sur la dynamique économique se font plus vives à mesure que les banques centrales font monter les taux directeurs à marche forcée. En Europe, la situation est compliquée par le chaos qui règne sur le marché de l'énergie. 
8/30/20226 minutes, 18 seconds
Episode Artwork

469: Powell atomise la hausse d'août (29/08/2022)

L'ambiance s'est alourdie de quelques tonnes vendredi sur les marchés financiers, après un choc de réalité offert en mondovision par la banque centrale américaine. Son président, Jerome Powell, a rappelé que ceux qui pensent que l'inflation va s'évaporer sans faire de dégâts se fourrent le doigt dans l'œil. Ça s'agite aussi du côté de la BCE, qui a peut-être déjà gâché un temps précieux.
8/29/20225 minutes, 2 seconds
Episode Artwork

468: Jerome, un discours ! Jerome, un discours ! (26/08/2022)

Il me semble important ce matin d'apporter quelques éclairages sur le symposium de Jackson Hole, puisque cet événement tapisse les unes des médias financiers et remplit les flux de dépêches économiques. Mais on commence avec des éléments sur la séance boursière de la veille, qui s'est mieux terminée aux Etats-Unis qu'en Europe.
8/26/20225 minutes, 16 seconds
Episode Artwork

467: J-1 avant Jackson Hole (25/08/2022)

J-1 avant un discours important que doit prononcer le patron de la Fed vendredi, dans lequel les investisseurs espèrent détecter le prochain mouvement sur les taux qui sera réalisé par la banque centrale en septembre. Hier, les indices ont mollement rebondi après un début de semaine teinté de rouge. Je fais un focus sur l'inflation ce matin, à partir d'une expérience personnelle. 
8/25/20226 minutes, 7 seconds
Episode Artwork

466: Spleen de rentrée ? (24/08/2022)

Ce n'est pas la grande forme cette semaine sur les marchés financiers, comme l'illustre la seconde séance de baisse généralisée qui a sévi hier de New York à Londres en passant par Tokyo et Sydney. Les variations ont toutefois été assez modestes. Les dernières statistiques macroéconomiques étaient mauvaises – j'en dis quelques mots plus bas – et la tentative de rebond de Wall Street fondée sur le principe du "bad news is good news" a fait pschitt. 
8/24/20225 minutes, 12 seconds
Episode Artwork

465: L'ours montre les dents (23/08/2022)

Une mandale, une mornifle, un ramponneau, un bourre-pif, une talmouse… Je cherchais ce matin un bon mot pour illustrer le coup baissier asséné aux actions hier, mais je n'ai pas résisté au plaisir de mettre toute la liste. Vous l'aurez compris, voire probablement constaté vous-mêmes, ça n'allait pas très fort hier pour les indices boursiers. Nous allons voir pourquoi, avant d'aborder la question énergétique qui est partie pour hanter notre quotidien encore un moment, cela ne fait guère de doute.
8/23/20225 minutes, 50 seconds
Episode Artwork

464: La fête est finie ? (22/08/2022)

Le vernis du rebond boursier s'est un peu craquelé en fin de semaine dernière avec des baissiers qui sont à nouveau parvenus à faire plus de bruit que les haussiers, qui leur avaient coupé le sifflet depuis plusieurs semaines. Une seule séance de baisse marquée et tout est dépeuplé ? C'est qu'il a un peu les pieds en argile ce rebond. Pour démarrer la semaine, quelques mots sur l'ambiance générale, les dernières actualités macroéconomiques et un bout de calendrier sur les événements à venir.
8/22/20226 minutes, 13 seconds
Episode Artwork

463: Qui a peur des sorcières ? (19/08/2022)

Séance couperet aujourd'hui pour déterminer si le bilan hebdomadaire est positif pour les marchés actions. Elle coïncide avec la compensation mensuelle qui se tient le troisième vendredi de chaque mois en bourse, qui pourrait être un peu plus agitée qu'à l'accoutumée, compte tenu de la façon dont s'est construit le rebond estival. J'en dis quelques mots un peu plus bas. Mais auparavant, il vous faudra subir mes habituelles élucubrations sur le sentiment de marché. 
8/19/20225 minutes, 17 seconds
Episode Artwork

462: Le pétrole à quitte ou double (18/08/2022)

Fin de série hier pour les marchés boursiers, qui ont viré au rouge à la clôture en offrant aux valeurs défensives une petite occasion de briller. Les commentaires de la banque centrale américaine n'ont pas apporté grand-chose de neuf. Je parle ce matin un peu plus de pétrole que d'habitude, parce que la baisse du prix du baril est un facteur important de l'équation inflationniste et qu'elle a plus d'importance aujourd'hui qu'hier aux yeux du marché. 
8/18/20226 minutes, 10 seconds
Episode Artwork

461: Incorrigibles optimistes (17/08/2022)

C'est laborieux mais ça fonctionne : les marchés actions sont en train de réduire leurs pertes 2022 en faisant des sauts de puces, en l'absence de nouvelles économiques particulièrement enthousiasmantes. Une combinaison de statistiques macro et de résultats médiocres-mais-rassurants de grandes entreprises américaines de la consommation ont permis hier d'entretenir la flamme. Dans la catégorie sérieuse, il y aura encore des données à interpréter aujourd'hui. Et pour la détente, on peut toujours compter sur Elon Musk.
8/17/20225 minutes, 9 seconds
Episode Artwork

460: Dis-donc, ça baisse plus là (16/08/2022)

L'été 2022 a l'air d'avoir réconcilié les investisseurs avec la bourse. Même les mauvaises nouvelles ne parviennent pas à entamer leur confiance. On dirait bien que le grand ordre cosmique de la bourse a décidé de siffler la fin des atermoiements du premier semestre. Après l'épisode "dis-donc, ça monte plus là", nous voilà dans la phase "dis-donc, ça baisse plus là". 
8/16/20224 minutes, 30 seconds
Episode Artwork

459: Le consommateur américain sur le gril (15/08/2022)

La semaine débute doucement sur un 15 août qui est férié dans certains pays, mais pas chômé en bourse. Les investisseurs sont parvenus à effacer peu ou prou la moitié des pertes accumulées en bourse depuis le début de l'année, grâce à un début d'été marqué par un regain d'appétit pour les actions, en dépit d'indicateurs économiques difficiles à dompter.
8/15/20224 minutes, 46 seconds